Corinne Skorupka

De Psiram
Corinne Skorupka en 2010 Source Association tunisienne "pas à pas"[1]

Corinne Skorupka est un médecin généraliste diplômé de l'Université Paris VI (Université Pierre-et-Marie-Curie). Praticienne DAN! depuis 2002, elle prône la chélation et d'autres traitements biomédicaux pour les enfants autistes. Elle a été rayée de l'Ordre des Médecins (sans qu'on sache la date exacte de la radiation, elle l'était déjà apparemment en juin 2010)[2]. Elle est la présidente de l'association Ariane[3] (appelée parfois association Fil d'Ariane probablement parce que son site web est www. filariane.org), section française de l'Autism Research Institute (ARI) et praticienne DAN! depuis 2002 (voir le curriculum Vitae publié par l'association "Pas à Pas" ci-dessous).

L'association Ariane sur son site web indiquait en en-tête qu'elle est "LA SEULE ASSOCIATION FRANÇAISE spécialisée dans l'approche biomédicale de l'autisme". Cette précision y figurait encore en 2013 [4][5], mais n'y figure plus en 2015. L'Autism Research Institute promeut une approche «biomédicale» pour le traitement de l'autisme rédigée par James B. Adams (membre du Conseil d'administration d'Autism Research Institute de 2007 à 2009 et Co-leader du Comité consultatif scientifique de l'Autism Research Institute depuis 2008)[6].

Corinne Skorupka et Philippe Raymond font partie des membres fondateurs de l'association Chronimed parrainée par Luc Montagnier.

Sommaire

Curriculum Vitae du Docteur Skorupka

Publié par l'association tunisienne "Pas à pas" dédiée à l'autisme:

Thèse le 25 Mars 1985.
-Lauréate du concours de psychiatrie en 1982 .
-Interne en psychiatrie, pendant 4 ans, à l’hôpital psychiatrique de CLERMONT de l’OISE.
OMNIPRATICIENNE depuis 1986 en secteur 2, et en secteur 3 depuis 1998.
- formation:
Stage de psychiatrie orthomoléculaire au BRAIN BIOCENTER de l’Université de PRINCETON en 1987, dans le service du docteur PFEIFFER ;
Diplômée du DUMENAT, section naturopathie à la Faculté de Médecine de BOBIGNY en 1987 ;
Diplômée de phytothérapie en 1986 ;
Chargée de cours à la Faculté de médecine de BOBIGNY en psychosomatique dans les années 1990, et en 2007/2008, en médecine environnementale au département DUMENAT de la Faculté de Médecine de Bobigny. Paris 13
-Découverte avec l’autisme depuis des années, par le biais d’une patiente dont le fils a été guéri ;
-Formation au DAN!, en 2002, et poursuit sa formation en se rendant régulièrement aux congrès du DAN! et autres congrès internationaux sur l'autisme
-Création de l’association Ariane en 2002 que je préside depuis cette période avec organisation régulière de congrès dont le dernier le 29 Novembre présidé par le professeur Montagnier, prix Nobel de médecine
L’association Ariane est membre du comité national de réflexion et de proposition sur l’autisme
-Création d’un groupe de travail avec le professeur Montagnier, mondialement connu et prix Nobel de médecine, le 16 janvier dernier dans les locaux de l’Unesco. Ce groupe de travail a pour objectif de définir des protocoles de traitement pour l’autisme.
Pour corroborer ce propos, une étude financée par l’Autism Research Institute et portant sur une cinquantaine d'enfants va être menée par le Pr Montagnier avec ma collaboration active.[7]

L'association Ariane et les diverses personnes qui en font partie ou en sont proches

Dans la charte de l'association Ariane, crée en 2002, on lit Ariane est une association dédiée aux parents d'enfants atteints de troubles envahissants du développement, ainsi qu’aux patients souffrant de pathologies telles que fatigue chronique, fibromyalgie, maladies neurodégénératives.
[...] elle se veut le reflet, entre autres, du mouvement initié aux Etats-Unis par le docteur en psychologie Bernard Rimland
.
Le lien avec l'Autism Research Institute est clairement exprimé puisque Bernard Rimbard en était le fondateur. Sont concernées par les troubles envahissants du développement les personnes souffrant de diverses pathologies comme la maladie de Lyme, le syndrome d'Asperger, le syndrome d’hypersensibilité chimique multiple etc. qu'on regroupe sous l'appellation de troubles du spectre autistique (TSA).

Corinne Skorupka est co-auteur, avec Lorène Amet et autres d'une étude publiée par Robert Nataf, intitulée en français « Porphyrines urinaires et autisme infantile : l'incidence d'une toxicité environnementale »[8] et intitulée en anglais "Porphyrinuria in childhood autistic disorder: Implications for environmental toxicity"[9], dans le journal "Toxicology and Applied Pharmacology" en 2006.

C. Skorupka fait appel au Dr Robert Nataf du Laboratoire Philippe Auguste (119, avenue Philippe Auguste — 75011 Paris, laboratoire créé en 2002) pour effectuer différents tests urinaires, en particulier le test de porphyrines dans les urines [10] et conseille le régime sans lait/caséïne et sans gluten du Dr Reichelt, auquel font référence d'autres docteurs s'occupant également d'autistes (ce régime est similaire à celui de Jean Seignalet).

On trouve le nom de Robert Nataf sur des sites douteux, par exemple celui-ci[11] ou celui de Jean-Jacques Crèvecœur[12], il va se produire en avril 2014 au 6ème congrès international de Quantique Planète de Marion Kaplan[13]. Il est décrit comme un spécialiste des détoxications des métaux lourds et son « étude » sur les causes possibles de l'autisme dues à des niveaux de porphyrines plus élevés que la normale permettrait d'incriminer le mercure présent dans les vaccins.

Dans le paragraphe "pathologies gastro-intestinales" du volet "publications et recherche" du site filariane.org, on remarque que 3 études d'Andrew Wakefield[14] sont citées.

Sur le site filariane.org, on trouve un document "Etude pilote ouverte : effets de l'oxygénothérapie hyperbarique sur le stress oxydant, l'inflammation et les symptômes de l'autisme infantile" [15] qui est la traduction en français de "The effects of hyperbaric oxygen therapy on oxidative stress, inflammation, and symptoms in children with autism: an open-label pilot study" dont les auteurs sont Daniel A. Rossignol[16], Lanier W. Rossignol, S. Jill James, Stepan Melnyk et Elizabeth Mumper (voir à DAN!), le nombre d'enfants étudiés étaient de 18, pas de groupe de contrôle, les améliorations étaient évaluées par les parents eux-mêmes. Toute l'étude et les frais y afférents étaient financés par Shannon Kenitz, directeur de l'International Hyperbarics Association (IHA), un groupe de commerce de centres privés de thérapie hyperbare qui, de toute évidence, a intérêt à ce que les conclusions soient positives.

Corinne Skorupka fait partie du Conseil Scientifique de l'ARTAC (l'association du professeur Dominique Belpomme) dont Luc Montagnier est le président d'honneur.[17] et participe en novembre 2011 à un cours de médecine environnementale.[18]. L'AFIS à propos des affirmations du Pr Belpomme sur le lien entre autisme et pollution, publie une lettre de Franck Ramus, directeur de recherches au CNRS, au Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique, Département d'Etudes Cognitives, Ecole Normale Supérieure à Paris dont les recherches portent sur l'apprentissage du langage par l'enfant et ses troubles (dyslexie développementale, trouble spécifique du langage, autisme) envoyée à la revue Alternatives économiques : "[...] je suis quelque peu étonné de la tribune que vous venez d’offrir au Pr Belpomme pour exposer ses théories sur les effets de la « pollution physico-chimique  » sur tout et n’importe quoi. J’ai particulièrement bondi à sa mention de l’autisme, qu’il présente à tort comme « maladie dégénérative », et comme étant également causée par la pollution. Expert moi-même de l’autisme, je suis bien placé pour savoir qu’il s’agit là de spéculations sur la base de très peu de données.
À partir de là, quelques recherches sur Internet suffisent pour constater que le point de vue du Pr Belpomme est extrêmement marginal au sein de la communauté scientifique. [...] Les véritables experts du sujet, réunis dans une expertise collective de l’Inserm publiée en 2008, ont démenti la quasi-totalité des allégations du Pr Belpomme. [...]"
[19]

Les activités de Corinne Skorupka

Conférence le 19 octobre 2002 à Paris

Juste après avoir créé l'Association Ariane, Me Skorupka organise sa 1re conférence en tant que présidente de l'Association Ariane. Le programme proposé[20] :

  • Présentation de la journée. Dr Corinne SKORUPKA, Médecin Généraliste, Présidente de l’Association ARIANE
    quatre témoignages
  • Les Peptides Urinaires. Dr Robert NATAF, Médecin Biologiste, Laboratoire Philippe Auguste (Paris)
  • Autisme et système immunitaire. Dr. Eric MENAT, Médecin Généraliste (Toulouse)
  • Physiologie intestinale appliquée chez les T.E.D. Dr. Philippe FIEVET, Médecin Généraliste
  • Test de Perméabilité Intestinale (TPI). Dr. Francis ROCCHICCIOLI, Laboratoire de Biochimie Hôpital St. Vincent de Paul
  • Le déficit en oméga 3 chez les enfants autistes. Dr Robert NATAF, Médecin Biologiste
  • Intoxication aux métaux lourds et protocole de chélation. Dr Corinne SKORUPKA, Médecin Généraliste (Paris)
  • Le test des Porphyrines. Dr Robert NATAF, Médecin Biologiste
  • Intoxication, détoxication : tests biochimiques. Dr Robert NATAF, Médecin Biologiste
  • Protocole des examens et conduite à tenir. Dr. Corinne SKORUPKA, Médecin Généraliste
  • Une expérience avec l’autisme. Madame Elke AROD, Association Hyperactif-Suisse
  • Interventions diverses de Participants
  • L’Association ARIANE

Conférence le 29 mars 2003 à Paris

Selon ce document émanant de l'association Ariane[21], les intervenants à cette conférence intitulée "Les troubles envahissants de l'enfant et de l'adulte" organisée par l'association Ariane à Paris, ont été :

  • Dr Corinne Skorupka : Présentation de la journée
  • Mme Elke AROD : Témoignage
  • Dr K. REICHELT : Les peptides comme médiateurs du syndrome Autistique
  • Dr. Robert NATAF : Evaluation biologique de l’autisme
  • Dr. Mary MEGSON : Traitements biologiques : Vers une guérison de l'autisme

Informations complémentaires à propos de Mary Megson

Brian Deer, le journaliste grâce auquel les fraudes de Andrew Wakefield ont été révélées, publie un document[22] qui est la liste initiale des témoins experts que les requérants avaient l'intention de citer en leur faveur dans le procès de 2006, devant la United States Court of Federal Claims[23]ayant pour but d'obtenir des compensations financières pour des victimes supposées du vaccin ROR.

Liste complète de ces témoins experts : James B. Adams, PH.D., Arland D. Austin,Dr.Sc., David S. Basking, M.D., Jeffrey Bradstreet, M.D.[24], Richard Carlton Deth Ph.D.[25], Mark Robin Geier, M.D., M. Eric Gershwin, M.D., Philippe Grandjean, Ph.D., Sander Greenland, Dr. P.H., Boyd E. Haley, Ph.D., Robert Hirsch, Ph.D., Arthur Krigsman, M.D.[26], Cathy A. Lally, Master P.H., Mary Megson, M.D., Elisabeth Mumper, M.D.[27] et Andrew J. Wakefied, MB. BS., FRCS., FRCpath.

Conférence des 12 & 13 juin 2004 à Paris

Association Ariane, « La biologie, fil d'Ariane de la médecine de demain ».
Notre prochaine conférence aura lieu les 12 & 13 juin 2004 à Paris
« Nouveau regard sur l'autisme et les troubles envahissants du développement de l'enfant et de l'adulte"

Impossible de savoir si cette conférence a eu lieu, elle n'est pas mentionnée sur le site de l'association Ariane, contrairement à ses autres conférences. En voici cependant le programme publié dans les journaux de mars, avril, mai et juin de Nutra News[28][29][30] :

  • Le Dr Boyd Haley, Ph. D., Fondateur et directeur exécutif de la fondation TEST, Lexington, Ky, États-Unis. « Toxicité du mercure et affections neurologiques liées : susceptibilité génétique et synergie des effets toxiques »
  • Le Dr Karl Reichelt, M.D., Ph. D., Département de recherche pédiatrique, hôpital national Rikshospitalet, Oslo, Norvège. « Explication de la physiopathologie de l'autisme et de l'utilisation du régime alimentaire », « Diagnostix et application du régime alimentaire dans l'hyperkinésie (hyperactivité avec déficit d'attention) »
  • M. Paul Shattock, Pharmacien, fondateur et directeur de l'Unité de recherche sur l'autisme, université de Sunderland, Royaume-Uni. « Les facteurs environnementaux dans les causes de l'autisme; implications dans le thérapie et la prévention »
  • Le Dr William J. Walsh, Ph. D., Directeur scientifique, centre de traitement Pfeiffer, Warrenville, Il, États-Unis. « Perturbations du métabolisme des métaux dans les troubles du spectre autistique »
  • Le Dr Andrew Wakefield, Membre du Collège royal de chirurgie et pathologies Directeur scientifique médical, VISCERAL (fondation pour la recherche médicale en pathologies intestinales), Bath, Royaume-Uni. « L'axe intestin-cerveau dans les troubles envahissants du développement de l'enfant »
  • Le Dr Dominique Rueff, Médecin, DU de cancérologie, Président de l'Association pour le développement de la nutrition orthomoléculaire, Vallauris, France. « De l'autisme à Alzheimer, prévention du vieillissement prématuré du cerveau par la nutrithérapie »
  • Le Dr Robert Nataf, Médecin, Biologiste, laboratoire Philippe-Auguste, Paris, France. « Intoxication, détoxication, méthylation, transsulfuration »
  • Le Dr Robert Nataf, Médecin, Biologiste, laboratoire Philippe-Auguste, Paris, France assisté de Mme Fabienne Njhien et de M. Thierry Jourdrain Laboratoire Philippe-Auguste, Paris, France. « L'autisme serait-il associé à une masculinisation du cerveau durant la vie foetale ?
    L'androgénicité évaluée dans le plasma et l'urine des enfants et des mères »
  • Le Dr Corinne Skorupka, Médecin à Paris, praticien du DAN et présidente de l'association Ariane, France. « Protocole des analyses à demander », « Individualisation du traitement »
  • Mme Rosy Kessick, Association «Allergy Induced Autism », Peterborough, Royaume-Uni.

Informations complémentaires à propos de Rosy Kessick

Rosemary Kessick faisait partie des parents clients de l'avocat Richard Barr (du cabinet d'avocats Dawbarns) chargé de poursuivre les fabricants du vaccin ROR en vue d'obtenir des compensations financières; elle accusait le ROR d'être cause de l'autisme de son fils William. C'est pour appuyer cette action en justice que Richard Barr avait engagé et rétribué Andrew Wakefield pour discréditer le ROR. William était l'un des enfants participant à l'étude, depuis rétractée, de Wakefield. Les parents des 2/3 des enfants participants à l'étude étaient des plaignants et il a été prouvé que les données des dossiers médicaux des enfants avaient été falsifiées[31].

Organisation et participation à la conférence "Vaincre l'autisme" à Edimbourg en 2005[32]

Cette conférence, ayant eu lieu les 14-15 octobre 2005, a été organisée de fait essentiellement par Lorène Amet et Corinne Skorupka. Liste et présentation des intervenants telle qu'elle figure dans la plaquette de présentation[32] :

  • Jacquelyn McCandless, M.D., auteur de Children with Starving Brains, specialiste internationale en matière de traitement biomédical de l'autisme infantile.
  • James Neubrander, M.D., intervient depuis 1992 dans la prise en charge biomédicale des enfants autistes; on lui doit en particulier les traitements par injection sous-cutanée de méthylcobalamine.
  • Anju Usman, M.D., Directrice du True Health Medical Center de Naperville (Etats Unis). Spécialiste du traitement nutrithérapique des déséquilibres biologiques des patients atteints du syndrome autistique.
  • Professeur Boyd Haley, Ph.D., Professeur et Président de la faculté de chimie de l'université du Kentucky, Boyd Haley s'intéresse plus particulièrement au rôle des métaux lourds dans la neurotoxicologie et les maladies neurodégénératives;
  • Entrepreneur, Bill Welsh s'est engagé depuis 1998 pour la cause des enfants autistes à la suite du diagnostic de son petit-fils Luke. Il a rédigé de nombreux articles sur "l'énigme de l'autisme", et est fréquemment intervenu à la radio et à la télévision ainsi que lors de manifestations consacrées à l'autisme au Royaume-Uni et en Irlande. Il est président et fondateur de l'association AAA (Action Against Autism).
  • Corinne Skorupka M.D., est présidente fondatrice de l'Association Ariane et médecin du DAN!. Elle a traité en France plus de 1000 enfants atteints de troubles autistiques, et fera part de ses conclusions concernant l'incidence des métaux lourds et de la nutrition sur la santé et les aptitudes cognitives des personnes atteintes d'autisme.
  • Robert Nataf, M.D., Directeur du Laboratoire Philippe Auguste Paris.

Organisation du congrès Ariane le 10-12-2006 à Paris

A ce congrès[33] sont intervenus :

  • Martine Ferguson. Presentation of Fondation Autisme, Agir et Vaincre [34]
  • Pr Boyd Haley. Mercury Toxicity and its Relationship to Neurological and Immunological Damage (Toxicité du mercure et sa relation aux maladies neurologiques).[35]
  • Robert Nataf, MD. Evidence for Mercury Toxicity in Autism through Urinary Porphyrin Profiling
  • James Neubrander, MD. Methylcobalamin Speaks Fluent French[36][37]
  • Diane Lynch Fraser, MD. Verbal Behavior Therapy: Teaching Language and Communication Skills to Children with Autism
  • Anju Usman, MD. Biomedical Treatment Approach to Detoxification in patients with Autism[38]
  • James Neubrander, MD. Hyperbaric Oxygen Therapy for Children on the Autistic Spectrum[39][40]
  • Corinne Skorupka, MD. Journey to Biomedical Treatments for Autism Spectrum Disorder: Options, Issues of Individuality and Priorities

Informations complémentaires à propos de Boyd Haley et de l'OSR#1 (un chélateur)

Publication sur le site Autism-watch (faisant partie du site quackwatch de Stephen Barret) d'un article concernant Boyd Haley et sa vente de l'OSR#[41], lettre d'avertissement de la FDA (Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) envoyée à Boyd Haley à propos de l'OSR#1[42], article publié en 2010 dans le journal Chicago Tribune sur Boyd Haley et son produit miracle OSR#1[43], les publications de Boyd Haley en 2006 dans le journal controversé Medical Veritas dans le comité de lecture duquel on trouve Lorène Amet et Andrew Wakefield[44], un article publié en 2009 sur le site américain bien connu scienceblogs qui fait le tour du charlatanisme dans l'autisme consacre un passage à Boyd Haley et sa société commercialisant l'Oxidative Stress Relief, l'OSR donc[45]

Participation en novembre 2010 à un congrès de Marion Kaplan à Aix en Provence

C. Skorupka, alors déjà rayée de l'ordre des médecins, avait participé au "1° Congres National de Thérapie Quantique" organisé à Aix-en Provence, en novembre 2010, par Marion Kaplan. Son intervention était présentée ainsi : « Le puzzle de l’autisme : une maladie quantique ? » Docteur en médecine, interne en psychiatrie et praticienne DAN! (Defeat Autism Now!) depuis 2002, elle est fondatrice de l’Association Ariane, chargée de cours à la faculté de Médecine de Paris XIII, elle est membre de l’Artac. Elle a créé un groupe de travail Chronimed à L’UNESCO avec le Professeur Luc Montagnier, prix Nobel de médecine. Une étude financée par l’Autism Research Institute et portant sur une cinquantaine d’enfants est actuellement menée avec le Pr Montagnier à la recherche de signaux électromagnétiques chez les enfants autistes.

Participation à une conférence sur l'autisme les 23-24 mars 2013 à Varsovie en Pologne

A cette conférence participaient également, entre autre, Magdalena Cubała Kucharska, depuis 2004 membre de l' Defeat Autism Now !, qui a travaillé comme spécialiste de l'autisme au Breakspear Medical Hospital de l'UK et à l'Autism Treatment Trust d'Edimbourg, ainsi que les Drs Nicola Antonucci et Dario Siniscalco[46]. Les interventions de ces deux derniers à une autre conférence organisée à Edimbourg par l'Autism Treatment Trust a suscité des inquiétudes en Angleterre [47].

Essai clinique contraire à l'éthique mené conjointement par Luc Montagnier, Lorène Amet et Corinne Skorupka

Cet essai est coordonné par l'Autism Treatment Trust de Lorène Amet situé à Edimbourg en Ecosse. De ce fait, les réactions et commentaires sont plus nombreux en anglais. Si les titres des articles mettent en avant Montagnier, il y est également longuement question de Corinne Skorupka et de Lorène Amet. Voir les articles :

  • "Montagnier et l'Autism Treatment Trust" publié le 22 novembre 2010 sur le site leftbrainrightbrain[48]
  • "Luc Montagnier. La maladie du Nobel frappe" publié le 23 novembre 2010 sur le site scienceblogs[49]
  • "Le lauréat du prix Nobel et l'essai sur l'autisme contraire à l'éthique" publié le 11 décembre 2010 sur le site immortalitymedicine[50]
  • "Luc Montagnier et la maladie du Nobel" publié le 4 juin 2012 sur le site sciencebasedmedecine[51]

Activités les plus récentes de C. Skorupka

2012

En 2012, elle publie un article où on trouve toutes ses recommandations[52], et continue à prôner la chélation, dont on sait qu'elle est dangereuse, citons M. Richard Muller "La thérapie par chélation est en outre dangereuse ; elle conduit à un appauvrissement généralisé en sels minéraux, voire à des intoxications graves. Selon les sites que j’ai consultés, plusieurs enfants auraient dû être hospitalisés et deux décès auraient été constatés".

2013

Le 26 mars 2013, Luc Montagnier a obtenu un nouveau brevet, dont Corinne Skorupka, Philippe Raymond et Philippe Bottero sont co-inventeurs c'est à dire co-bénéficiaires[53], date de dépôt 20 mars 2013, et date de priorité 20 mars 2012.

2014

Corinne Skorupka a postfacé le livre D'un monde à l'autre - Autisme : Le combat d'une mère d'Olivia Cattan, présidente de l'association SOS - Autisme en France[54] paru le 6 février 2014.

Janvier 2016

Participation en compagnie de Luc Montagnier, de Philippe Raymond, de Françoise Berthoud, de Natasha Campbell-McBride, de Didier Grandgeorge, etc. au "CONGRES SORTIR DE L’AUTISME Recherches & témoignages de pratiques médicales efficaces" organisé les 30 et 31 janvier 2016 à Paris par Olivier Soulier et Senta Depuydt. (Voir l'article Psiram Olivier Soulier)

Novembre 2016

Sur le thème "Autisme 2017 un autre regard", rencontre du 11 novembre 2016 à Genève co-organisée par l'Association (ARS) de Françoise Berthoud et l'association Ariane Programme [55].

  • Luc Montagnier. Son exposé: "La piste infectieuse de l'autisme: la preuve biologique par une technologie innovante"
  • Béatrice Milbert. Son exposé: "Ondes électromagnétiques: leur incidence dans l'autisme"
  • Eleonore Blaurock-Busch. Son exposé: "Nouvelle recherche: Comment les nanoparticules affectent l'autisme et les maladies neurologiques"
  • Bernard Weber. Son exposé: "Gènes pouvant avoir un intérêt potentiel dans le traitement de l'autisme". Mr Weber exerce au sein de Laboratoires Réunis (Luxembourg) [56]
  • Corinne Skorupka. Son exposé: "Autisme 2017: changeons tous ensemble le regard sur l'autisme"
  • Senta Depuydt (qui avait secondé l'organisation par Michèle Rivasi de la venue au parlement Européen le 9 février 2017 de Andrew Wakefield et de son film Vaxxed [57])
  • Françoise Berthoud (qui a créé l'Association Responsabilité Santé (ARS), co-organisatrice de la rencontre du 11 novembre 2016 à Genève). Son exposé: "Autisme, vaccinations et homéopathie"
  • Isabelle Daulte. Son exposé: "Approche anthroposophique de l'Autisme")

Il est également prévu, "sous réserve d'autorisation", la projection de passages du film Vaxxed.

Le livre "Autisme - On peut en guérir" co-écrit avec Lorène Amet paru le 24 octobre 2014

Quelques passages de ce livre sont consultables ici [58], on y lit:

"Nagalase
Cette enzyme, l'alpha-N-acéthylgalactoaminidase, est un marqueur viral de l'immunodéficience acquise. Elle inhibe une protéine, la Gcmaf, impliquée dans l'activation des macrophages. L'augmentation du taux de nagalase est généralement associée au développement de diverses tumeurs malignes, de troubles immunitaires et d'infections virales.
Le Dr Jeff Bradstreet, directeur du Centre de Ressources sur le Développement de l'enfant de Melbourne, en Floride, a eu l'idée de doser cette enzyme chez les jeunes autistes. 1 500 enfants ont été testés à ce jour, et les résultats concordants montrent une augmentation significative du taux de nagalase dans près de 80% des cas. Cette activité n'étant liée ni au sida ni à un cancer, elle a clairement une origine inflammatoire bactérienne ou virale."

"[...] [les pages précédentes ne font pas partie de celles consultablesl]
On y remédie dans un premier temps par un apport en vitamine B3 et en GcMAF de synthèse, souvent en association avec des antibiotiques.
Tous les médecins qui utilisent le GcMAF ont des résultats identiques à ceux du Dr Jeffrey Bradstreet. Dans 85% des cas, si la cause est infectieuse, les enfants répondent bien au traitement. Dans 15% des cas, si la cause est uniquement infectieuse, ils guérissent.
En rêgle générale, le traitement commence à produire ses effets au bout de cinq semaines. Faute de résultats après 16 semaines, mieux vaut l'abandonner, mais, dans le cas contraire, il faut le poursuivre pendant 24 semaines au moins, et plus si possible pour éviter les rechutes.
Source: capture d'écran sur le livre "Autisme - On peut en guérir" de Corinne Skorupka et Lorène Amet[58]
Le GcMAF restaure tout simplement le système immunitaire et le protège contre les infections qui causent l'autisme. En ce qui nous concerne, nous commençons par en administrer des doses de 0,01 ml ou 0,02 ml, en augmentant progressivement, et le plus vite possible, pour atteindre la dose hebdomadaire de 0,1 ml. Parallèlement, il faut enrichir la part des lipides dans l'alimentation. La supplémentation en vitamine D3 démarre à la 9e semaine.
Le GcMAF offre peut-être la clef du traitement des infections chroniques et, à terme, il permettra sans doute de diminuer la durée de l'antibiothérapie. A l'heure actuelle, le protocole préconise de donner des antibiotiques pendant trois mois avant le démarrage du GcMAF (car un de ses effets secondaires est la réaction d'Herxheimer).
Deux médecins italiens, les Dr Nicola Antonucci (Bari) et Dario Siniscalco [en fait, Siniscalco n'est pas médecin mais chimiste et pharmacologue], ont rédigé ce compte rendu à partir de leurs observations:
:"Pendant six mois, j'ai rassemblé des rapports à partir des notes de 94 familles qui ont essayé GcMAF sur leurs enfants touchés par l'autisme, et les résultats semblent être très encourageants. L'âge des enfants varie entre 3 à 15 ans (sauf un qui avait 21 ans). 83 familles ont rapporté des améliorations significatives, 7 n'ont pas remarqué de changement, 4 ont fait part d'effets secondaires.
[...] [les pages suivantes ne font pas partie de celles consultables].

"La transplantation de cellules souches neuronales
En sachant toutefois qu'elle n'est pratiquée que dans une clinique de Kiev en Ukraine. Les cellules souches neuronales ont la capacité de migrer du flux sanguin au cerveau où elles sont capables d'accomplir des activités de réparation. S'il est encore difficile de savoir jusqu'où peut aller cette restauration, dans les cas en matière d'autisme, les rapports médicaux des premiers patients traités dans cette clinique sont encourageants.
Le traitement par les cellules souches visent en premier lieu à stimuler le développement du cerveau, pour permettre ensuite à l'enfant de progresser de lui-même. Cette thérapie représente un immense espoir pour le traitement de l'autisme, mais elle est encore très chère (environ 15 000 euros) et le fait qu'elle ne soit dispensée qu'à Kiev explique que très peu de familles françaises n'y aient recours."

Commentaire

En 2004, date de la publication de ce livre, le scandale du GcMAF, les décès de patients cancéreux traités avec du GcMAF dans la clinique privée de Bussigny (près de Lausanne, en Suisse), le suicide de Jeff Bradstreet lié à ce scandale, n'avaient pas encore eu lieu. Voir ici à David Noakes et à Marco Ruggiero, car si les décès dans la clinique de Bussigny étaient des cancéreux, Marco Ruggiero y faisait également des essais avec du GcMAF sur des enfants autistes. Quant à la thérapie par cellules souches, des enfants autistes cobayes emmenés en cati-mini en Ukraine, parce qu'ailleurs c'est interdit, par Nicola Antonucci DAN! doctor (en lien avec Jeff Bradstreet et conférencier à la conférence GcMAF de Dubai des 5-7 décembre 2013) ...

La position du collectif EGALITED

EgaliTED est un collectif de parents d'enfants présentant des Troubles Envahissants du Développement (TED) appelés aussi Troubles du Spectre Autistique (TSA). Il avait publié un article très complet intitulé "Vaccins, cellules souches..." [59] qui était une mise en garde contre les "approches biomédicales". Dans le corps de l'article, on lisait "En France cette "thérapie" est prônée par une association dont la principale responsable a été radiée de l'ordre des médecins, elle n'a donc plus le droit d'exercer la médecine en France...", puis "Le collectif Egalited proscrit toute les approches venant du D.A.N. ainsi que son pendant Français l'association Fil d'Ariane ". Voici la reproduction presque complète de l'article publié antérieurement par EGALITED :

Par le passé certaines approches biomédicales se sont révélées être des fausses pistes, voire des escroqueries. Néanmoins elles perdurent et ressurgissent périodiquement, malgré les graves risques pour la santé que ces approches font courir aux personnes qui y sont soumises. Nous recommandons donc aux familles la plus grande vigilance quant à ces approches. Les charlatans et faiseurs de miracles ont toujours prospéré sur le désespoir des familles.

La vaccination, la chélation et le régime SGSC

La théorie et les pseudo-thérapies du DAN sur les vaccins, est la suivante:

  • 1- les vaccins sont des produits inutiles et dangereux qui causent toutes sortes de dégats neurologiques, dont l'autisme; il faut donc ne pas vacciner ses enfants
  • 2- on peut en partie "détoxiquer" les enfants avec le régime sans gluten et sans caséine (SGSC), qui devrait etre quasi systématique chez les autistes
  • 3- on doit par ailleurs envisager des thérapies plus fortes comme la chélation, qui vise à évacuer les métaux lourds de l'organisme (métaux lourds censément à l'origine du problème et apportés évidemment par les vaccins).

Ces trois piliers de la doctrine ne reposent en fait sur aucun fait scientifiquement démontré. Voici ce qu'il en est réellement :

[...] [Remarque de Psiram : suit le résumé de l'affaire Andrew Wakefield]

Mais qu'à cela ne tienne, les tenants de cette théorie continuent d'affirmer contre vents et marées que le ROR cause l'autisme, et si on rappelle les faits la réponse est qu'en fait ce sont tous les vaccins, donc même si le ROR est hors de cause, les autres vaccins, eux, causent l'autisme quand même.

Pour clore le débat, en mai 2014 une méta-analyse australienne portant sur 1250000 enfants est publiée: il n'y a définitivement AUCUN lien entre la survenue de l'autisme et le vaccin ROR. Par ailleurs, AUCUN lien non plus entre l'autisme et les additifs comme le mercure ou le thimérosal. C'est l'étude la plus vaste jamais publiée sur cette question à ce jour.

Article sur le Huffington Post[60]
Abstract de la publication scientifique sur ScienceDirect[61]

le régime SGSC

Des chercheurs ont étudié il y a quelques années le sujet d'un possible lien entre intolérance au gluten/caséine et l'autisme, en imaginant un mécanisme basé sur les "peptides opioïdes". Cette hypothèse a été explorée en détail, avec les résultats suivants:

  • a) il n'y a pas plus d'autistes chez les personnes intolérantes au gluten ou à la caséine que dans la population en général
  • b) le mécanisme imaginé pour expliquer cette hypothèse, en fait, n'existe pas.

Le détail est donné dans ce rapport de 2009, avec toutes les références scientifiques: rapport AFSSA régime SGSC[62]

Conclusion: si un enfant, autiste ou pas, présente une réelle intolérance, il faut s'en occuper, avec un régime de ce type. A voir avec un gastro-entérologue (diagnostic) et un nutritionniste pour éviter les carences alimentaires.
Si un enfant autiste n'a pas de problème digestif particulier il n'y a pas de raison de creuser cette piste, qui est assez contraignante au quotidien.
Un enfant autiste intolérant au gluten/caséine aura mal au ventre, ce qui aggravera ses troubles de comportement, mais ce n'est pas cette intolérance qui est la cause de son autisme et le régime ne "guérira" pas l'autisme. Par contre il améliorera son bien-etre ce qui est favorable aux apprentissage et aux progrès.

La chélation

Il s'agit d'une thérapie expérimentée aux USA. Le principe est de faire ingérer des produits (interdits en France) pour éliminer du corps les "métaux lourds" et en particulier le mercure. Cette thérapie est dangereuse, elle conduit à un appauvrissement généralisé en sels minéraux voire à des intoxications graves. Plusieurs enfants ont fini à l'hopital, un en est mort. Les parents, d'ailleurs, se retrouvent bien embarassés, aux urgences avec un enfant en train de mourir, pour répondre à la question de l'interne: "votre enfant prend-il un traitement", la réponse étant "oui, un truc interdit en France qu'on achète une fortune par Internet".[63]

Un protocole d'étude devait étudier ce traitement, il a été annulé en raison des risques élevés pour la santé des cobayes[64]

En France cette "thérapie" est portée par une association, "fil d'ariane". La principale responsable de cette association vient récemment d'être radiée de l'ordre des médecins, elle n'a donc plus le droit d'exercer la médecine en France...
Le principe est que cette association envoie les parents faire des analyses de sang et d'urines dans UN SEUL laboratoire, censément compétent pour les faire (ben voyons)... ce qui déjà en soi n'est pas très transparent... Les analyses montrent évidemment qu'il faut faire un traitement de choc à base de divers produits vendus dans seulement 2 ou 3 pharmacies en France (ben voyons...), très cher (plusieurs centaines d'€ par mois)...

Le discours des tenants de cette théorie s'articule autour de quelques points récurrents:

  • - autisme = empoisonnement du aux vaccins
  • - les médecins forment une mafia à laquelle on ne peut pas faire confiance, AUCUN médecin
  • - quiconque contredit son discours fait partie du vaste complot orchestré par Big Pharma et la mafia des médecins
  • - quiconque va dans son sens a forcément raison.

Il s'agit donc d'un discours typiquement sectaire et basé sur la peur et la théorie du complot. Ce discours est renforcé par quelques récents scandales sanitaires bien réels, dont on se sert pour décrédibiliser l'ensemble du corps médical. Ce type de discours trouve un écho chez les publics fragilisés par un diagnostic d'autisme et qui cherchent avec désespoir un moyen d'aider leur enfant coute que coute.

Aussi nous mettons en garde les parents d'enfants autistes:

  • - ne vous laissez pas effrayer par ce type de discours
  • - gardez la tete froide, faites vous votre idée à partir des PREUVES, pas de théories fumeuses
  • - faites vacciner vos enfants, selon vos convictions, comme vous l'auriez faits AVANT d'entendre parler d'autisme et de ces théories irresponsables
  • - faites plus confiance à un médecin que vous connaissez, qu'à un inconnu rencontré sur le net dont les motivations sont obscures.

Le collectif Egalited proscrit toute les approches venant du D.A.N. ainsi que son pendant Français l'association Fil d'Ariane et met en garde les parents contre les dérives sectaires. Dans l'état actuel des connaissance, la chélation promue par ses associations est un danger physique réel pour les enfants autistes pouvant ammener des carences irréversibles pour les enfants.
En outre, n'oubliez pas une chose essentielle : toute personne, tout traitement promettant une guérison de l'autisme est FORCEMENT un mensonge venant de personnes sans scrupules voulant profiter du malheur des autres, en leur vendant des traitements "miracles". Certains parents, à bout, vont essayer.

Ces traitements sont par ailleurs "non recommandés" dans les recommandations de bonnes pratiques de la HAS publiées en 2012.

Le traitement par cellules souches

Il s'agit de traitement mis en avant sur de nombreuses publicités sur le net et qui renvoient sur des cliniques en Chine.
Ce traitement n'en est en fait qu'au stade de la recherche. On ne connait pas bien ses effets ni ses dangers potentiels, on sait qu'il y a un risque de génération de cancers.
Toute proposition de cet ordre ne doit être prise en compte que si on explique clairement que l'enfant sera cobaye dans le cadre d'une recherche clinique, celle ci étant encadrée correctement. Sinon c'est à fuir.

Commentaire de Psiram : L'association Ariane et le groupe CHRONIMED s'intéressent au traitement par cellules souches

Dans un document téléchargeable sur le site de l'Association Ariane, on lisait en 2012 :
"[...] Nous avons traité environ 100 enfants autistes avec des cellules souches méso-etectodermiques récoltés de foetus à partir de 5-10 semaines de gestation, testés et certifiés par l'Etat. Ces cellules sont non-différenciée, et lorsqu'ils sont administrés à un patient, ils se différencient en types de cellules nécessaires à l'organisme (neurones, les oligodendrocytes, des cellules du sang, etc). [...]"[65]. Le document qui ne figurait plus sur le site avait cependant été sauvegardé et est consultable ici[66]. Le 8 novembre 2012, un article sur le même sujet est publié sur le blog CHRONIMED[67].

On retrouve Corinne Skorupka à une rencontre à Varsovie en mars 2013, où se produisent également Kenny De Meirleir, Raymond Theodorus Berend Pahlplatz et deux italiens, Dario Siniscalco et son collaborateur Nicola Antonucci[68], qui font des recherches dans le domaine des cellules souches dans la perspective de traiter l'autisme. Leurs plus récentes études[69] ont pour co-auteur James Jeffrey Bradstreet, dit Jeff Brastreet, un américain controversé très engagé dans les thérapies alternatives de l'autisme[70], un chélateur acharné qui a été poursuivi en justice, et auquel Stephen Barrett a consacré une page concluant : "Rarement a une décision de justice n'a décrit plus à fond une escroquerie liée à la santé. Ayant conclu - sans aucune raison valable - que la toxicité du mercure est un facteur causal de l'autisme, Bradstreet et ses alliés ont fait faire des tests provoqués pour chercher le [le mercure] . Mais même quand les tests sont négatifs, ils le [l'enfant autiste] traitent souvent - avec des méthodes qui ne sont même pas celles appropriées pour un état de santé [autisme] qu'ils prétendent avoir diagnostiqué".[71].

Le coktail Bradstreet-Siniscalco-Skorupka-Montagnier risque de révéler des surprises.

Les autorités de santé à propos des régimes sans gluten et sans caséine (SGSC)

  • http://www.afssa.fr/Documents/NUT-Ra-Autisme.pdf "Efficacité et innocuité des régimes sans gluten et sans caséine proposés à des enfants présentant des troubles envahissants du développement (autisme et syndromes apparentés)". Etude publiée en avril 2009 par l'Agence Française de la Sécurité Sanitaire des Aliments. Sa conclusion: "Les données scientifiques actuelles ne permettent donc pas de conclure à un effet bénéfique du régime sans gluten et sans caséine sur l’évolution de l’autisme. [...] La mise en place d’un régime d’exclusion (par exemple, exclusion du gluten dans la maladie coeliaque) comporte toujours un risque pour l’état nutritionnel et la croissance d’un enfant. L’exclusion simultanée de deux importants groupes d’aliments (ceux qui contiennent du gluten et ceux qui comportent des protéines du lait de vache) ne peut qu’accroître sensiblement cet aléa, d’autant que ce régime pourrait avoir une influence défavorable sur la consommation alimentaire des enfants autistes. Il faut insister sur le fait qu’il n’y a aucune raison d’encourager ce type de régime.
    Le régime sans gluten et sans caséine a théoriquement pour but d’éliminer de l’alimentation les précurseurs (gluten et caséine) de peptides opioïdes (exorphines), dont la présence en excès au niveau cérébral serait responsable des symptômes de la maladie. En réalité, le régime sans gluten et sans caséine est loin d’éliminer toutes les sources d’exorphines. Selon les connaissances actuelles, l’exclusion effective des protéines comportant des séquences peptidiques à activité opioïde impliquerait l’exclusion de la quasi-totalité des aliments, y compris le lait de femme dans lequel coexistent précurseurs et formes libres. La présence de peptides dans les urines, notamment de peptides opioïdes, serait le témoin de leur passage en quantité anormale dans le sang des sujets autistes et constituerait une caractéristique de la maladie. Les méthodes de référence actuellement utilisées pour l’analyse des peptides et des protéines n’ont pas mis évidence de différence significative entre sujets autistes et sujets contrôles en termes de peptidurie. De plus, la caractérisation des peptides urinaires par les mêmes méthodes n’a pas permis d’identifier de peptides opioïdes dans les urines des sujets autistes. En conséquence, l’analyse des peptides urinaires ne saurait être considérée comme un élément du diagnostic de l’autisme, ni comme un examen utile à sa surveillance ou à l’évaluation de sa prise en charge."
    Il est à noter que cette étude a pris en compte 8 essais, et l'AFSS précise que seule une étude associe les principales caractéristiques que l’on exige d’un essai contrôlé : groupe témoin, attribution du traitement par tirage au sort et double insu. Son résultat ne montre aucune amélioration à la suite du régime, mais l’effectif est faible (15 enfants) et la variance élevée.
  • http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2010-03/autisme__etat_des_connaissances_argumentaire.pdf Page 94 "6.3.7 Régimes sans gluten et sans caséine
    Les conclusions de l’Afssa sur l’efficacité et l’innocuité des régimes sans gluten et sans caséine proposés à des enfants présentant des troubles envahissants du développement (autisme et syndrome apparentés) sont les suivantes (34) :
    - les données scientifiques actuelles ne permettent pas de conclure à un effet bénéfique du régime sans gluten et sans caséine sur l’évolution de l’autisme ;
    - il est impossible d’affirmer que ce régime soit dépourvu de conséquence néfaste à court, moyen ou long terme ;
    - les arguments indirects (excès d’exorphines, peptidurie anormale, troubles digestifs associés notamment) avancés à l’appui de ce type de régime ne sont pas étayés par des faits validés (voir paragraphe 3.3.1) ;
    - il n’existe donc aucune raison d’encourager le recours à ce type de régime."

Le domaine web filariane.org

En août 2017, ce domaine web n'est plus accessible, pourtant, il a été créé le 2003-02-07 et mis à jour 2017-02-07, le titulaire étant l'Association ARIANE, 46, Bld Jean Jaures, 92110 Clichy [72].


Petit changement de nom et transfert de siège de l'association Ariane en 2005 :
Dénomination ARIANE, LA BIOLOGIE, FIL D’ARIANE DE LA MEDECINE DE DEMAIN
Date de création 29 mars 2005
Description
Déclaration à la préfecture des Hauts-de-Seine. Ancien titre : ARIANE, LE FIL ENTRE LA BIOLOGIE ET LA MEDECINE. Nouveau titre : ARIANE, LA BIOLOGIE, FIL D’ARIANE DE LA MEDECINE DE DEMAIN. Siège social : 1 ter, avenue d’Italie, la Pomponnette, 77400 Pomponne. Transféré ; nouvelle adresse : 46, boulevard Jean-Jaurès, 92110 Clichy. Courriel : fildariane@wanadoo.fr. Site Internet : www.filariane.org. Date de la déclaration : 29 mars 2005.
Code Postal 77400 Ville Pomponne
[73]

Création en 2002 et nom initial de l'association Ariane:
Association : ARIANE, LE FIL ENTRE LA BIOLOGIE ET LA MEDECINE.
No de parution : 20020039
Département (Région) : Seine-et-Marne (Île-de-France)
Lieu parution : Déclaration à la sous-préfecture de Meaux.
Type d'annonce : ASSOCIATION/CREATION
Déclaration à la sous-préfecture de Meaux. ARIANE, LE FIL ENTRE LA BIOLOGIE ET LA MEDECINE. Objet : promouvoir le lien entre la biologie et la médecine. Siège social : 1 ter, avenue d’Italie, La Pomponnette, 77400 Pomponne. Date de la déclaration : 28 août 2002.

Liens externes

  • http://www.millerrichard.be/au-senat-736-04-juin-2013.html 04 juin 2013 - Sénat Demande d’explications de M. Richard Miller à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique sur «la pratique en Belgique de la thérapie par chélation et les soupçons de charlatanisme»
    M. Richard Miller (MR). – La thérapie par chélation comporte l’administration d’une substance qui se combine à des produits chimiques métalliques pour augmenter leur excrétion par les reins. La forme la plus courante est une série d’injections intraveineuses contenant un agent chélateur et une variété d’autres substances. Les médecins qui recommandent et pratiquent la thérapie par chélation – laquelle fait partie de leur pratique médicale constante – affirment qu’elle est efficace comme traitement de l’autisme, de maladies cardiaques et de nombre de maladies rares.
    Le Urine Toxic Metals Test (UTMT) qui est utilisé laisse penser au patient qu’il est empoisonné par le plomb ou le mercure. La procédure est en fait une analyse « provoquée » dans laquelle l’agent chélateur est administré avant que l’échantillon sanguin soit obtenu. Cela augmente le taux de plomb, de mercure et/ou d’autres métaux lourds dans l’urine. Le rapport de l’analyse, dont une copie est remise au patient, déclare que ses « valeurs de référence » sont pour des échantillons non provoqués. Toutefois, si un niveau d’analyse excède les valeurs de référence – ce qui est habituel, semble-t-il – il est rapporté comme « élevé » même s’il devait être considéré comme non significatif. Le patient est alors avisé de subir une « désintoxication » avec la thérapie de chélation, d’autres traitements intraveineux et des suppléments diététiques que le praticien peut vendre !
    Or, madame la ministre, en consultant quelques sites relatifs à cette thérapie, on peut lire qu’aucun diagnostic de toxicité par le plomb ou le mercure ne doit être posé à moins que le patient présente des symptômes d’empoisonnement par des métaux lourds ou un taux plus élevé de ces métaux dans le sang sans avoir subi de provocation. Et même si le taux est élevé – ce qui peut se produire dans un environnement de travail insécurisé ou si l’on emploie de la peinture contenant du plomb – ce qui doit être fait habituellement est d’éviter toute exposition future.
    La thérapie par chélation est en outre dangereuse ; elle conduit à un appauvrissement généralisé en sels minéraux, voire à des intoxications graves. Selon les sites que j’ai consultés, plusieurs enfants auraient dû être hospitalisés et deux décès auraient été constatés.
    En France cette « thérapie » est portée par une association, appelée « Fil d’ariane ». La principale responsable de cette association aurait été récemment radiée de l’Ordre des médecins, elle n’a donc plus le droit d’exercer la médecine en France... (Note de Psiram: Il s'agit de Corinne Skorupka)
    Le principe est que cette association envoie les parents faire des analyses de sang et d’urine dans un unique laboratoire réputé compétent pour les faire ! Les analyses montrent à chaque fois qu’il faut entreprendre un traitement de choc à base de divers produits très coûteux.
    Le discours des tenants de cette théorie s’articule autour de quelques points récurrents : les médecins se « tiennent » tous, quiconque contredit la thérapie fait partie du « complot » orchestré par les entreprises pharmaceutiques et les médecins, etc. Il s’agit donc d’un discours qui me paraît sectaire.
    Madame la ministre, que savent vos services à propos de cette thérapie par chélation ? Quelle appréciation portent-ils sur celle-ci ? Dispose‑t‑on d’une évaluation ?
    Que pensez-vous d’une telle pratique qui inscrit la Belgique dans une sorte de filière avec le Canada et l’Allemagne ? Les tests pratiqués sur les patients belges sont envoyés exclusivement dans un laboratoire allemand, comme s’il n’y avait pas de laboratoires en Belgique.
    La thérapie consistant en une série d’opérations de chélation, le coût final est exorbitant. Madame la ministre, je souhaiterais avoir votre avis sur cette thérapie.
  • http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2012-03/questions_reponses_vdef.pdf [...] Certains traitements médicamenteux, d'après l'expérience clinique des professionnels et du fait de l'absence ou du peu d'études disponibles en 2011 ayant évalué leur efficacité et leur sécurité, les traitements suivants, en dehors de leurs indications spécifiques, ne sont pas recommandés chez les enfants/adolescents avec TED en vue de réduire les symptômes liés aux TED:
    immunothérapie;
    chélation des métaux lourds;
    traitements antibiotiques;
    traitements antifongicides;
    vitamines, régimes sans gluten et sans caséine, acides omega-3;
    dextromethorphan, famotidine, amantadine et sédatifs (benzodiazépines, antihistaminiques).
  • http://www.johnweisnagelmd.com/desintoxmachinations.htm Traduction en français d'un article de Quackwatch. [...] Le "Urine Toxic Metals Test" est utilisé pour attraper les gens leur laissant penser qu'ils sont empoisonnés par le plomb ou le mercure. Le coeur de la procédure est une analyse "provoquée" dans laquelle l'agent chélatant est administré avant que l'échantillon sanguin est obtenu. Cela augmente le taux de plomb, mercure, et/ou d'autres métaux lourds dans l'urine. Le rapport de l'analyse, dont une copie est remise au patient, déclare que ses "valeurs de référence" sont pour des échantillons non provoqués. Toutefois, si un niveau d'analyse excède les valeurs de référence -- ce qui est habituel -- il est rapporté comme "élevé" même s'il devrait être considéré comme non significatif. Le patient est alors avisé de subir une "déintoxication" avec la thérapie de chélation, d'autres traitements intra-veineux, des suppléments diététiques, ou quoique ce soit le pratiquant s'adonne à vendre. Ce conseil est très, très, très faux. Aucun diagnostic de toxicité par le plomb ou le mercure ne doit être posé à moins que le patient présente des symptômes d'empoisonnement par des métaux lourds aussi bien qu'un taux sanguin plus élevé de ces métaux sans avoir subi de provocation. Et même si le taux est élevé -- comme il peut arriver dans un environnement de travail insécure ou en consommant de la peinture contenant du plomb -- ce qui doit être fait habituellement est d'éviter toute exposition future. [...]
L'été dernier le lauréat du prix Nobel Luc Montagnier semblait prêter de la crédibilité à l'homéopathie.
Le virologiste français Luc Montagnier a stupéfié ses collègues lors d'une prestigieuse conférence internationale quand il a présenté une nouvelle méthode pour détecter les infections virales qui comportait des ressemblances proches des principes de base de l'homéopathie.
Bien que d'autres Lauréats du Prix Nobel - qui considèrent l'homéopathie comme du charlatanisme - aient hoché ouvertement la tête [d'étonnement], les commentaires de Montagnier ont été rapidement plébiscités par les homéopathes avides d'une plus grande crédibilité.
Montagnier a déclaré à la conférence de la semaine dernière que des solutions contenant de l'ADN de bactéries et de virus pathogènes, y compris le VIH, "pourraient émettre des ondes radio de basse fréquence" qui induiraient les molécules d'eau environnantes à s'organiser en «nanostructures». Ces molécules d'eau, dit-il, pourrait également émettre des ondes radio.
Il a suggéré que l'eau pourrait conserver ces propriétés même après que les solutions originales aient été fortement diluées, au point que l'ADN d'origine ait en fait disparu. De cette façon, il a suggéré, que l'eau pourrait conserver la «mémoire» des substances avec lesquelles elle avait été en contact - et que les médecins pourraient utiliser les émissions [d'ondes] pour détecter les maladies.
Luc Montagnier a remporté son prix Nobel il y a deux ans, pour la découverte du VIH en 1983.
L'excellent blog de ​​Gimpy [le lien vers le blog ne fonctionne plus] rapporte que Montagnier a tourné son regard vers l'autisme. Il cherche à utiliser sa nouvelle capacité à détecter les infections en utilisant les "ondes basse fréquence" à l'Autism Treatment Trust [ATT] avec un Dr Skorupka et le Dr Amet [qui dirige l'ATT]. Skorupka est décrite comme une praticienne DAN! de Paris; Dr Amet est une neuroscientifique, mais n'a pas de diplôme de médecine. Comme les lecteurs de ce blog doivent le savoir, les praticiens (Defeat Autism Now!) utilisent des traitements biomédicaux non standard qui ont peu [de choses] en matière de preuves à l'appui. Souvent, les « études » dans ce domaine (aux US) seront financées par les parents.
L'étude de Montagnier, telle que publié à l'Autism Treatment Trust, espère utiliser la capacité présumée de Montagnier à détecter les virus et les bactéries à partir des «ondes radio basse fréquence" qu'ils émettent. Montagnier est d'avis que "certaines anomalies dans l'autisme, ainsi que dans toute une gamme de maladies neurologiques telles que la fatigue chronique et la sclérose en plaques, peuvent être causées par des agents infectieux potentiels.", et a récemment reçu une subvention de l'Autism Research Institute pour étudier l'ADN bactérien dans l'autisme.
Voici les trois principaux objectifs de l'étude :
1- Étudier la possibilité que certains cas d'autisme soient associés à une gamme d'infections bactériennes, basée sur des tests de laboratoire et l'examen clinique mené par le Dr C. Skorupka à Edimbourg.
2- Évaluer les enfants atteints de TSA [Troubles du Spectre Autistique] pour la présence de nanobactéries en suivant le protocole d'investigations du Pr Luc Montagnier. Le protocole nécessiterait une prise de sang effectuée à la clinique avec l'aide de notre infirmière. Le sang doit normalement être centrifugé immédiatement et le surnageant extrait, puis congelé à -80 °C et expédiés par [transport à très basse température] carboice [glace cabonique] en France.
3- Évaluer l'efficacité de l'intervention des antibiotiques ainsi que les évaluations comportementales (ATEC [questionnaire d'évaluation par les parents proposé par l'Autism Research Institute] et ADOS). Cela impliquerait une rencontre avec le Dr Skopurpka et le Dr Amet tous les 2 mois et l'examen des progrès accomplis par téléphone au cours du mois intérimaire.
La possibilité de prendre part à cette étude va coûter aux parents beaucoup d'argent:
Coût d'étude : £ 1800 (plus de 6 mois).
:Traitement antibiotique : £ 30-60 par mois.
Pour cela, vous obtiendrez:
1. Un scan utilisant le nouveau système de dépistage par "résonance" de Montanier pour le matériel bactérien et virologique.
2. Un «test de PCR [Polymerase Chain Reaction[74]] très sensible".
3. Un examen des progrès par le Dr Skorupka et le Dr Amet tous les deux mois, plus des examens intermédiaires par téléphone.
4. Une analyse de sang au début du traitement et après 6 mois de traitement.
5. Des évaluations comportementales au début et après 6 mois de traitement.
L'étude est limitée à 12 enfants autistes, implique des PCR, n'a aucun contrôle et implique des analyses de sang. Il n'y a toujours pas de sonnette d'alarme qui sonne ?
La page Web concernant l'étude ne montre pas de preuve d'autorisation par la MHRA [Medicines and Healthcare Products Regulatory Agency, organisme anglais qui, entre autres, réglemente les essais cliniques] (peut-être étonnant étant donné le traitement antibiotique), ni d'avoir fait l'objet d'une évaluation éthique au Royaume-Uni (peut-être étonnant étant donné les analyses de sang et le traitement antibiotique sur un groupe d'enfants vulnérables). J'ai envoyé un courrier électronique à l'Autism Research Institute pour demander des éclaircissements sur ce point et n'ai encore encore reçu aucune confirmation d'une quelconque autorisation. J'ai par conséquent envoyé un courrier électronique au National Research Ethics Servic [Service National d'éthique de la recherche] et à l'unité des essais cliniques de la MHRA pour voir s'ils sont au courant si l'étude en cours était enregistrée.
En 2008, quand Montagnier recevait son prix Nobel, le Daily Mail a publié un article "The great autism rip-off ... How a huge industry feeds on parents desperate to cure their children" (La grande arnaque de l'autisme... Comment une énorme industrie se repaît sur [le dos] de parents cherchant désespérément à guérir leurs enfants)[75] au sujet de l'industrie biomédicale qui s'engraisse sur des familles vulnérables ayant des enfants autistes. L'Autism Treatment Trust et le Dr Amet figuraient dans l'article (120 £ la consultation, 480 £ pour les tests y compris des tests d'urine et de cheveux, 400 £ le suivi).
A l'époque, Richard Mills, directeur de Research Autism, a déclaré:
"Beaucoup de praticiens qui vendent ces traitements ne sont rien de plus que des vendeurs d'huile de serpent [expression anglophone imagée pour charlatan]. Cette méthode de vente agressive est complètement immorale. Le manque de régulation signifie que n'importe qui peut s'installer et prétendre être en mesure de traiter avec succès l'autisme sans aucune preuve que ce soit en réalité possible,"

Qui aurait supposé qu'une industrie que le Daily Mail a dénoncée, finirait par attirer l'intérêt d'un lauréat du prix Nobel ?

Références

  1. http://www.pasapas-tunisie.org/details_themes.php?id=117
  2. http://forum.doctissimo.fr/sante/Autisme/enfant-austiste-sujet_2708_1.htm Extraits d'une discussion sur le forum, une tunisienne de l'association tunisienne "Pas à Pas" intervient en juin 2010 au sujet des pratiques du Dr Corinne Skorupka en Tunisie:

    Dernièrement l'association a invité un médecin français Dr Corinne Skorupka, présidente de l'association Ariane, pour une conférence et on a annoncé aux parents qu'elle pouvait faire des consultations!!! lorsqu'elle l'a reçu en consultation (payante : 160 DT (80 euros)... en Tunisie les professeurs se font payer au maximum 25 Euros!!!) ainsi que d'autres enfants autistes... elle a confirmé le diagnostic et leur a fait faire une batterie d'analyses biologiques en Tunisie et en France (elle s'est occupée de prendre les échantillons pour un laboratoire avec lequel elle a l'habitude de travailler... elle a imposé à mon neveu un régime sans caséine et veut maintenant enlever le gluten... elle le suit par.... email!!! elle a aussi prescrit des vitamines, des oligo éléments à acheter en France... ma soeur a dû chercher un moyen de payer en Euros et de trouver quelqu'un pour le faire et amener les produits à Tunis et ce qui est surprenant c'est une antibiothérapie alors qu'il ne présentait pas d'infection... elle parle aussi de detoxification.
    Etant moi même proche du milieux scientifique, et trouvant cette façon de faire assez... bizarre, j'ai fait une recherche sur son nom et je n'ai trouvé que les info à travers son association (conf et interview et CV)... ou des annuaires non professionnels!
    j'ai introduit son nom dans le site du conseil de l'ordre des médecins français et elle n'est pas listée !
    elle a donné un CV sur le site de l'asso tunisienne "pas à pas", où elle précise qu' elle faisait des essais de la méthode de la nutrithérapie avec le Dr Montagnier et avec financement d'un organisme US!!!
    Toutes ces informations et ces faits m'ont profondément inquiétés, c'est pour cette raison que je vous écrit...

    Réponse d'un autre interlocuteur: Je connais ce médecin et j'ai à l'égard de ses théories et sa pratique la plus grande, disons, circonspection. J'ai eu divers témoignages catastrophiques sur des enfants qui ont reçu ses "remèdes", qui ne reposent sur rien de scientifique et présentent en revanche des risques médicaux bien réels.
    Ce type de traitement de l'autisme n'est recommandé par AUCUN des guides de bonnes pratiques internationaux pour la prise en charge de l'autisme. Certains (chélation) sont même fermement déconseillés.
    Au mieux ça relève du traitement expérimental au stade de la recherche, et dans ce cas c'est votre neveu qui devrait recevoir une indemnisation pour servir de cobaye...
    Je pense que votre soeur ferait mieux de mettre son argent dans des heures d'ABA, c'est plus efficace et sans danger. Mais ce n'est que mon avis.

    Un troisième interlocuteur: Avec une amie on a suvi qq temps les conseils de cette personne et nous avons tout arrêté. Moi très vite mon amie un peu plus tard. Je vous déconseille, vous allez y engouffrer des sommes folles, toujours de plus en plus lourdes, avec de plus en plus d'examens, de compléments alimentaires, de produits détoxifiants etc. Et pour un résultat pas établi scientifiquement sauf avec les labos partenaires de cette personne, en tous cas pas en CHU... L'autisme ne se guérit pas et certainement pas avec un régime alimentaire et des piqures détoxifiantes. Un parent désespéré est prêt à tout essayer et cela fait le lit de nombreux abus...

    Toujours le 3° interlocuteur: J'ai eu vent que des enfants ont eu des effets secondaires préoccupants suite a ces traitements (la fille de mon amie notamment). Les doses de compléments sont énormes pour un petit organisme et certains produits prescrits ne se trouvent pas en France, notamment les piqures détoxifiantes qui n'ont pas d'autorisation de mise sur le marché). Toute demande d'aide par téléphone a été facturée....
    Et surtout face a un enfant réagissant mal au traitement en cas d'hospitalisation un médeçin pourrait avoir le droit de signaler les parents pour traitement dangereux surtout quand on voit les protocoles (antibios sur des semaines, doses de compléments pour un rhinocéros, piquouses de substances non réglementées en France, régime très contraignant (pas de lait pas de gluten, pas de soja, pas de mais, mollo sur les oeufs, pas les gros poissons a cause du mercure etc etc, bref si le gosse aime pas les légumes ou le riz et le poulet il peut jeûner longtemps) sur des enfants déjà en ultra sélection alimentaire impliquant des pertes de poids souvent.
    Je comprends pourquoi cette dame n'a pas boulonné sa plaque de médeçin sur l'immeuble où elle exerce a Paris....
    Il faut faire attention vraiment

    Toujours le 3° interlocuteur: Et côté finances bonjour les dégats aussi, moi je me suis limitée aux examens et consultations et n'ai pas voulu mettre en oeuvre le protocole tellement ça me paraissait dangereux, dèjà délestée de + de 1000 euros. Alors ramené a un salaire Tunisien de 250/300 euros /mois environ c colossal. En plus les traitements sont très coûteux aussi, c'est un budget énorme (on dépasse largement les 200 euros/mois, voire plus si on va sur les piquouses et le lait de jument en complément alimentaire) =>et c'est présenté comme vital et incontournable donc les parents se saignent. Le régime sans gluten implique aussi l'achat de produits bio très chers pour offrir a minima une qualité alimentaire a l'enfant. Un paquet de gateaux a 3.5 euros par exemple qu'il va dévorer en 1 gouter tellement il est privé de tout. 1 litre de lait de riz acheté en gros => entre 27 et 30 euros les 6 bouteilles de 1l etc etc.... Bref entre les médocs et le panier alimentaire adapté c la ruine....

    Le même encore: 30 euros c 12 bouteilles pardon c'est environ 2.5 euros le litre de lait de riz, si vous vous lancez sur le lait de quinoa, noisette etc vous flirterez avec les 3.5 euros le litre voire 4 euros....

    Le 1° interlocuteur: lizzy75 et perecastor merci encore....
    je dois d'abord alerter ma sœur qui se chargera d'alerter l'association...
    effectivement, un cadre moyen en Tunisie gagne en moyenne 350 euros ds le public et c'est très variable ds le privé (entre 450 euros et 2000 euros :-)
    pour les parents quelques soient leurs moyens, la priorité est le nécessaire et le meilleur à faire pour leur enfant...
    la question est comment ces personnes peuvent-elles exercer en France sans qu'aucun organisme d'état ne contrôle leurs activités surtout ds le cas de l'handicap????
    (Commentaire de Psiram: Corinne Skorupka cherchait probablement des cobayes en Tunisie pour l'étude de Luc Montagnier, en effet il est question d'antibiotiques)
  3. http://www.filariane.org/autisme.html Site officiel de l'association Ariane, section française de l'Autism Research Institute. En août 2017, il n'est plus possible d'accéder au site web de l'association Ariane www filariane.org
  4. http://fibroetmetaux.canalblog.com/archives/2013/11/08/28386115.html
  5. https://www.facebook.com/permalink.php?id=314521128665213&story_fbid=154000514747312
  6. http://www.autism.com/pdf/providers/adams_biomed_summary.pdf Summary of Biomedical Treatments for Autism (Résumé du traitement biomédicale pour l'autisme) Par James B. Adams, publié par l'Autism Research Institute
  7. http://www.pasapas-tunisie.org/pdf/curriculum_vitae_dr_skorupka.pdf
  8. Version en français de "Porphyrinuria in childhood autistism". Titre français : "Porphyrines urinaires et autisme infantile : l’incidence d’une intoxication environnementale"
  9. https://web.archive.org/web/20110108132342/http://www.labbio.net/docs/en/publication2006.pdf (archive web) Porphyrinuria in childhood autistic disorder: Implications for environmental toxicity
  10. http://www.filariane.org/uploads/conferences/19-10-2002.pdf
  11. http://www.medecines-ancestrales.com/264-dr-nataf.html
  12. http://www.jean-jacques-crevecoeur.com/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=119&Itemid=157 Jean-Jacques Crèvecœur fait référence à Robert Nataf
  13. http://quantiqueplanete.com/public/files/Quantique_Planete_2014_Programme.pdf
  14. https://fr.wikipedia.org/wiki/Andrew_Wakefield
  15. http://www.filariane.org/uploads/recherche/oxygenation/etude-rossignol.pdf
  16. https://en.wikipedia.org/wiki/Dan_Rossignol Noter que Rossignol fournit l'OHB dans son cabinet médical et donc a tout à gagner personnellement si son efficacité est prouvée, voir ensuite la section Criticism
  17. http://www.artac.info/fr/artac/notre-organisation/le-conseil-scientifique_000025.html
  18. http://www.artac.info/fic_bdd/pdf_fr_fichier/Programmev251011_13196196350.pdf
  19. http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1505 Article au sujet, entre autre, de Dominique Belpomme. par Sylvie et Vincent Laget - SPS n° 292, octobre 2010
  20. Compte rendu complet de la conférence du 19 octobre 2002 organisée par Corinne Skorupka / Association Ariane
  21. Conférence "Les troubles envahissants de l’enfant et de l’adulte" organisée à Paris le 29 mars 2003 par l'Association Ariane
  22. http://briandeer.com/solved/cedillo-witnesses.pdf
  23. http://en.wikipedia.org/wiki/Omnibus_Autism_Proceeding
  24. http://en.wikipedia.org/wiki/Jeff_Bradstreet
  25. http://en.wikipedia.org/wiki/Richard_Deth
  26. http://en.wikipedia.org/wiki/Arthur_Krigsman
  27. http://leftbrainrightbrain.co.uk/2008/05/21/autism-omnibus-liz-mumper/ Elizabeth Mumper est un témoin expert pour les requérants (pour les familles). Elle est la directrice médicale du DAN! / ARI et fondatrice du Centre Rimland.
  28. http://www.nutranews.org/data/pdf/numeros/fr/nutranews200403.pdf
  29. http://www.nutranews.org/data/pdf/numeros/fr/nutranews200404.pdf
  30. http://www.nutranews.org/data/pdf/numeros/fr/nutranews200405.pdf
  31. http://briandeer.com/wakefield/dawbarns-kessick.htm
  32. 32,0 et 32,1 Conférence "Vaincre l'autisme" organisée à Edimbourg, les 14 et 15 octobre 2005. Avec le concours d'Ariane et de Pathway Charitable Trust, AAA (Action Again Autism) et sa nouvelle entité ART (Autism Research Treatment), [...], la conférence se tiendra le 15 octobre au Royal College of Physicians (RCPE), 9 Queen Qtreet, Edimbourg.
  33. Plaquette publicitaire du congrès de l'association Ariane du 10-12-2006 à Paris
  34. https://www.linkedin.com/in/martine-ferguson-andr%C3%A9-a8627843 Martine Ferguson-André Relais France/Europe/ Pays Francophones Autism one en lien avec The Age of Autism [...]
  35. http://www.filariane.org/uploads/pathologies/toxicite-mercure-haley.pdf Intervention de Boyd Haley "Mercury Toxicity and its Relationship to Neurological and Immunological Damage" (Toxicité du mercure et sa relation aux maladies neurologiques) au congrès d'Ariane de décembre 2006. Conclusion de l'exposé : Les études épidémiologiques ont montré que l'exposition au Thimérosal (durant la vaccination) était l'une des causes d'autisme et des maladies du coeur (en anglais et français).
  36. http://www.filariane.org/methyle-b12-par-james-neubrander.html L'intervention "Methylcobalamin Speaks Fluent French" de James Neubrander au congrès de l'association Ariane du 10-12-2006 à Paris. En 2014, elle figure toujours en français sur le site web de l'association Ariane en français sous le titre de "Méthyle-B12 : Mythe, merveille ou miracle ?". Remarque de Psiram: la méthylcobalamine est l'une des formes actives de vitamine B12.
  37. http://www.collegepharmacy.com/images/download/MethylB12_Myth_Masterpiece_or_Miracle.pdf La version originale en anglais du document "Méthyle-B12 : Mythe, merveille ou miracle ?".
  38. Conférence d'Anju Usman au congrès de l'association Ariane à Paris le 10-12-2006
  39. http://www.fda.gov/forconsumers/consumerupdates/ucm364687.htm Mise en garde du public publié le 22 août 2013 par la FDA (Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) : - Non, il n'y a pas de preuves cliniques que l'oxygénothérapie hyperbare (HBOT en anglais) guérisse ou soit efficace dans le traitement du cancer, de l'autisme, ou du diabète. Mais faites une recherche rapide sur Internet, et vous verrez toutes sortes de revendications pour ces maladies et d'autres maladies pour lesquelles l'appareil n'a pas été autorisé ou approuvé par la FDA. [...] Les autres maladies pour lesquelles la FDA n'approuve pas l'HBOT sont : SIDA/VIH, maladie d'Alzheimer, asthme, paralysie de Bell, lésion du cerveau, infirmité motrice cérébrale, dépression, maladie cardiovasculaire, hépatite, migraine, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, lésions de la moelle épinière, blessure dûe au sport, AVC.
    ... La FDA a reçu 27 plaintes de consommateurs et de professionnels de la santé au cours des trois dernières années au sujet de centres de traitement promouvant la chambre hyperbare pour des utilisations ne sont pas autorisées par l'agence.
  40. http://www.filariane.org/uploads/recherche/oxygenation/etude-rossignol.pdf Cependant, malgré la mise en garde de la FDA sur oxygénothérapie hyperbare utilisée pour traiter l'autisme, et la poursuite en justice intentée à l'encontre de Dan Rossignol et d'Anjum Usman en cours, l'association Ariane, en 2014, consacre toujours une rubrique à propos de l'oxygénation hyperbare consistant en une étude dirigée par Dan Rossignol intitulée "The effects of hyperbaric oxygen therapy on oxidative stress, inflammation, and symptoms in children with autism: an open-label pilot study". Cette étude est présentée sur le site d'Ariane en français sous le titre de "Etude pilote ouverte : effets de l'oxygénothérapie hyperbarique sur le stress oxydant, l'inflammation et les symptômes de l'autisme infantile". L'association Ariane s'est donc donné la peine de la traduire.
  41. http://www.autism-watch.org/reg/fda/haley/osr.shtml Article intitulé "Boyd Haley Ordered to Stop Illegal Marketing of OSR#1" (Il a été ordonné à Boyd Haley d'arrêter la commercialisation illégale du OSR#1)
  42. http://www.fda.gov/ICECI/EnforcementActions/WarningLetters/ucm216216.htm Lettre d'avertissement des autorités médicales des USA à Boyd Haley au sujet de son produit OSR#1
  43. http://www.chicagotribune.com/health/ct-met-autism-chemical-20100623,0,7088247.story. Article signé Trine Tsouderos, publié le 23 juin 2010 dans le journal Chicago Tribune : "FDA warns maker of product used as alternative autism treatment. OSR#1 is not a dietary supplement but a toxic, unapproved drug with serious potential side effects, FDA warns" (La FDA a donné un avertissement à un fabricant d'un produit utilisé comme traitement alternatif de l'autisme. L'OSR#1 n'est pas un complément alimentaire, mais un médicament non approuvé toxique avec des effets potentiels secondaires graves, a prévenu la FDA). L'article donne plus de détails sur l'avertissement, les effets secondaires potentiels du produit, ainsi des renseignements sur Boyd Haley lui-même, sa société s'appelant auparavant Chelator Technologies Inc. devenue CTI Science Inc, signale qu'il publie en 2006 une interview dans le journal controversé Medical Veritas, des avis de scientifiques sur l'OSR#1, etc.
  44. http://www.medicalveritas.com/vol3issue1.php Liste des publications en 2006 du journal controversé Medical Veritas a comité de lecture dont Lorène Amet et Andrew Wakefield font partie. On pourra y consulter l'interview et une étude de Boyd Haley
  45. http://scienceblogs.com/insolence/2009/02/09/autism-quackery-invades-my-hometown-1/ [...] "Boyd Haley ? Je me demande si Mark et David Geier ou Dr Jay Gordon étaient en quelque sorte indisponibles. Rappelez-vous, Boyd Haley est l'ancien président discrédité du département de chimie de l'Université du Kentucky qui devenu convaincu que le mercure dans les vaccins cause l'autisme et qui, persistant dans cette croyance, a détruit en essence sa carrière universitaire. Il est également connu comme l'homme derrière l'organisation anti-amalgame connue sous le nom de Toxic Teeth. En outre, comme Kathleen Seidel a fait remarquer, il est aussi l'homme qui a qualifié l'autisme de "maladie de l'enfant fou". Récemment, Haley a commercialisé en tant que "complément nutritionnel" un nouveau produit qu'il appelle Oxidative Stress Relief qui est très semblable à une classe de chélateurs industriels. De fait, ses activités ont conduit l'Université du Kentucky à se distancer de lui encore plus, d'autant plus qu'il le commercialise pour les chats, mais, apparemment, il le vend aussi pour les enfants. C'est le même jeu que celui joué par les gens qui ont vendu du dichloroacétate à des patients cancéreux désespérés. Ils ont prétendu que c'était pour les animaux de compagnie, en l'appelant Pet DCA, mais il était clair qu'ils le vendaient à des patients cancéreux humains. {...]"
  46. http://www.konferencjaautyzm.pl/prelegenci-e.php
  47. http://leftbrainrightbrain.co.uk/2013/05/21/two-steps-forward-one-step-back/ Article "Deux pas en arrière et un pas en avant". Il y est dit :
    La caractéristique la plus préoccupante de la conférence d'Edimbourg est la place de choix allouée aux Drs Nicola Antonucci et Dario Siniscalco (qui devrait donner trois conférences au cours du week-end). Antonucci, un psychiatre qui a suivi une formation en thérapies DAN! aux Etats-Unis, a fait équipe avec Siniscalco, un ancien chercheur de la douleur avec une formation en chimie et en pharmacologie, pour fournir une thérapie par cellules souches pour les enfants atteints d'autisme dans une clinique de Bari dans le sud de l'Italie. La pseudo-science derrière ce traitement, maintenant disponible en Ukraine, Costa Rica, Mexique, Panama et Chine ainsi qu'en Italie (mais illégale aux Etats-Unis et au Royaume-Uni) est discuté dans Vaincre l'autisme (pp 114-115). A la conférence Treating Autism de l'an dernier à Londres, la thérapie par cellules souches a été promue par le Dr Jeffrey Bradstreet, un prédicateur et vendeur de vitamines de Floride et ancien collègue d'Andrew Wakefield, qui a été sévèrement réprimandé pour son rôle à la fois en tant que témoin expert et en tant que médecin traitant dans l'‘Omnibus Autism Proceedings’ aux Etats-Unis en 2009 (Voir: http: //www.spiked-online.com/site/article/6283/) Il est alarmant de constater que Antonucci et Siniscalco ont collaboré avec Bradstreet dans diverses publications.
  48. http://leftbrainrightbrain.co.uk/2010/11/22/montagnier-and-the-autism-treatment-trust/
  49. http://scienceblogs.com/insolence/2010/11/23/luc-montagnier-the-nobel-disease-strikes/ Posted by Orac on November 23, 2010. Il y est longuement question de Corinne Skorupka et Lorène Amet
  50. http://www.immortalitymedicine.tv/biochemistry/the-nobel-prize-winner-and-the-unethical-autism-trial.php Posted: December 11, 2010 (anglais)
  51. http://www.sciencebasedmedicine.org/luc-montagnier-and-the-nobel-disease/ Posted by David Gorski on June 4, 2012. Après diverses considérations sur Montagnier, David Gorski poursuit : "L'essai clinique a été sponsorisé par l'Autism Treatment Trust (ATT) et l'Autism Research Institute (ARI), deux institutions qui ne sont pas exactement connues - comment dirions nous ? - pour leur rigueur scientifique. Montagnier a fait équipe avec une Dr. Corinne Skorupka, qui est une praticienne DAN! de France, et une Dr. Lorene Amet, qui est décrite comme une neuroscientifique, mais qui est titulaire d'un PhD. et pas d'un MD (c'est à dire, pas docteur en médecine). L'étude que proposent ensemble, le gagnant du prix Nobel et les charlatans est décrite ainsi : " Après la description de l'essai, Gorski poursuit "Mais en attendant, avant que je ne discute de "l'étude" elle-même, laissez-moi juste dire ici une chose. Chaque fois que vous voyez un "investigateur" faire payer les patients pour subir un protocole expérimental, ayez très très peur. En général, à très peu d'exceptions près, les chercheurs médicaux de bonne réputation ne demandent pas aux patients de payer pour subir des protocoles expérimentaux; leurs études sont financées par des subventions gouvernementales, des fonds privées, ou des entreprises pharmaceutiques. Pourtant, ici, nous avons Montagnier et des collègues faisant payer les parents d'enfants autistes." [...] "Comment cette étude est contraire à l'éthique ? Laissez-moi dire les diverses façons. Tout d'abord, comme je l'ai mentionné, il fait payer le patient pour un protocole expérimental. Plus important encore, il teste une hypothèse qui est très peu plausible d'un point de vue biologique. Qu'une infection bactérienne ou virale puisse causer ou contribuer à l'autisme n'atteint pas l'invraisemblance du niveau de l'homéopathie, mais elle [l'hypothèse] n'atteint pas non plus le niveau de plausibilité où il peut être considéré comme éthique de soumettre des sujets humains à un régime prolongé d'un traitement par antibiotiques basé là-dessus. Une des raisons est qu'il n'y a pas de données précliniques convaincantes qui viennent à l'appui de l'idée que les infections bactériennes ou virales causent ou contribuent à l'autisme. Bien au contraire, en fait. Bien sûr, où les scientifiques notent qu'il n'y a pas de relation entre les infections et l'autisme spécifiques, nul doute, Montagnier prétendra que n'importe quelle infection bactérienne le fera. Après tout, son appareil magique, tout au moins selon lui, détecte n'importe quel ADN bactérien ou viral, même après qu'il eût été dilué jusqu'à l'inexistence et l'eau filtrée pour qu'aucun ADN ne puisse subsister.
    Mais il y a encore pire que cela.
    Basé sur une hypothèse non étayée selon laquelle les infections bactériennes causent l'autisme, Montagnier a soumis les enfants autistes à des prises de sang et à des traitements antibiotiques prolongés. Les premières causent de la douleur et des souffrances inutiles, et les derniers sont susceptibles de provoquer des complications bien connues. Celles-ci incluent la diarrhée induite par les antibiotiques et même la C. difficile colitis, ainsi qu'une variété d'autres problèmes qui peuvent survenir quand la flore bactérienne normale d'un enfant est détruite par des antibiotiques.
    Mais il y a encore pire que cela.
    [...]
  52. http://www.filariane.org/uploads/autisme/Le-puzzle-de-l-autisme.pdf
  53. http://www.google.com/patents/WO2013139861A1?cl=en&dq=WO+2013139861+A1&source=uds
  54. http://www.amazon.fr/Olivia-Cattan/e/B004MLKTG8
  55. https://www.recto-verseau.ch/tarifs-pub/site-et-envoi-mail/listes-de-nos-envois/listid-2/mailid-952-info-rectoverseau-association-ariane-autisme-2017-un-autre-regard.html?tmpl=component A cette occasion, l'adresse de correspondance indiquée est Association Ariane: Case postale 166 CH., 1213 Petit Lancy 1
  56. https://www.labo.lu/fr/qui-sommes-nous/nos-experts.html Prof. Dr med. Bernard Weber Virologie clinique, microbiologie, médecine préventive.
  57. http://seppi.over-blog.com/2017/02/vaccins-la-debacle-rivasi.html
  58. 58,0 et 58,1 https://books.google.fr/books?redir_esc=y&hl=fr&id=n-JjCwAAQBAJ&q=GcMaf#v=snippet&q=GcMaf&f=false
  59. http://www.egalited.org/DANvaccins.html L'article, que nous avions à l'époque recopié, n'existe plus dans sa version première et a été remplacé par une version allégée toujours consultable
  60. http://www.huffingtonpost.fr/2014/05/20/autisme-vaccination-etude-australienne_n_5352463.html?utm_hp_ref=france Article "Autisme et vaccination : une étude australienne pour clore le débat". Par Sandra Lorenzo, publié le 20/05/2014
  61. http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0264410X14006367 Vaccines are not associated with autism: An evidence-based meta-analysis of case-control and cohort studies Etude de Luke E. Taylor, Amy L. Swerdfeger etGuy D. Eslick publiée en avril 2014 (anglais)
  62. http://www.anses.fr/Documents/NUT-Ra-Autisme.pdf
  63. http://charlatans.info/news/La-therapie-par-chelation Article publié le 28 octobre 2008
  64. http://charlatans.info/news/Arret-d-une-etude-en-cours-sur-la
  65. http://www.filariane.org/actualites.html Dans la page actualités du site cliquer sur leur document "Autisme et cellules souches" (Novembre 2012). Le document n'y figure plus en 2016.
  66. Document "Autisme et cellules souches" qui était téléchargeable sur le site de l'Association Ariane de Mme Skorupka en 2012
  67. http://chronimed.over-blog.com/article-autisme-et-traitement-par-les-cellules-souches-112235631.html Document toujours disponible en mai 2016
  68. http://www.konferencjaautyzm.pl/prelegenci-e.php
  69. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=Siniscalco%20D%5Bauth%5D
  70. https://en.wikipedia.org/wiki/Jeff_Bradstreet (anglais)
  71. http://www.quackwatch.com/11Ind/bradstreet.html (anglais)
  72. http://www.whoismind.com/whois/filariane.org.html
  73. http://megadossier.com/detailassociation.php?id=1111604
  74. https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9action_en_cha%C3%AEne_par_polym%C3%A9rase
  75. http://www.dailymail.co.uk/health/article-1023351/The-great-autism-rip---How-huge-industry-feeds-parents-desperate-cure-children.html