Micro Trace Minerals

De Psiram
Eleonore Blaurock-Busch Source Hersbrucker Zeitung

MicroTrace Minerals ou Micro Trace Minerals est un laboratoire d'analyses fondé en 1975 en Allemagne (Röhrenstr. 20 D-91217 Hersbruck) dirigé par le Dr. Eleonore Blaurock-Busch.

Historique

En 1984, a été fondé Trace Minerals International (TMI) USA au Colorado (P.O.Box 4613; Boulder, CO 80306-4613), qui englobait en quelque sorte le Micro Trace Minerals allemand. En 2000, TMI Inc. fut fondu avec King James Medical Laboratory de Ohio. Cependant, en 2012, Trace Minerals International LLC (TMI) a rétabli un bureau à Boulder, Colorado. La coopération continue donc avec le Micro Trace Minerals (MTM) allemand puisque la page TMI nous apprend que celui-ci a pour directrice Yvette Busch et que Eleonore Blaurock-Busch s'y occupe de la Recherche & Développment [1].

Activités

Le laboratoire Micro Trace Minerals allemand, ainsi que le TMI du Colorado proposent des analyse de sang, de cheveux, de salive, des matières fécales et d'urine pour détecter les intoxications aux métaux lourds. [2] [3] Sur les deux pages la-diagnostique on lit: "En coopération avec IBCMT (International Board of Clinical Metal Toxicology) nous enseignons régulièrement un groupe de travail sur la diagnostique de laboratoire et la thérapie de chélation."

Pas de traduction en français pour le document "nouvelles-chelation" sur l'EDTA[4]. Pour le DMPS ou Dimaval qui sert pour le test de mobilisation (ici appelé test de provocation), voir ici[5]. Ensuite vous pourrez consulter leurs pages sur la Thérapie avec Mono-DMPS et avec DMPS-ZnDTPA, ainsi que celle sur l'acide dimercaptosuccinique ou DMSA (approuvé par la FDA pour l'intoxication réelle aux métaux lourds ... mais interdite pour traiter les enfants autistes qui n'ont pas été réellement intoxiqués aux métaux lourds). Me E Blaurock-Busch a publié, entre autres, en janvier 2014, une étude "Comparison of Chelating Agents DMPS, DMSA and EDTA for the Diagnosis and Treatment of Chronic Metal Exposure" qui conclut "Les informations fournies par notre étude indique qu'un test de provocation DMPS est utile dans le évaluation des expositions aux métaux chroniques. Les résultats des tests de provocation permettent au médecin de déterminer le type d'exposition métallique (simple ou multiple) et d'aider à la sélection de l'agent chélateur le plus approprié pour le traitement. Les résultats des tests de provocation fournissent également des informations importantes qui aident le médecin établir les programmes de traitement. Au moyen de la répétition des tests de provocation, le succès du traitement est documenté. [...][6]. Il existe cependant une page en français intitulée "DMPS Mobilisation" qui décrit le "Protocole pour le test de provocation de métal toxique avec DMPS I.V." et le "Protocole pour le test de provocation de métal toxique avec DMPS oral". Ce document mentionne Peter Van der Schaar et l'IBCMT [7]

Elle propose en libre accès deux livrets en français :

  • "Vaincre l'Autisme Maintenant (VAM)", titre qui est la traduction en français de Defeat Autism Now (DAN!) [8]
  • "Les pathologies liées aux métaux neurotoxiques. Autisme / Syndrome d'Asperger / TDAH" [9]

Et maintient le contact avec le réseau autisme en participant (sa conférence: "Nouvelle recherche : Comment les nanoparticules affectent l’autisme et les maladies neurologiques") à une journée autisme Autisme 2017, un autre regard le 11 novembre 2016 à Genève, en compagnie de Luc Montagnier ("La piste infectieuse de l’autisme : la preuve biologique par une technologie innovante" et "La médecine des 4 P : prédictive, participative, préventive et personnalisée", Béatrice Milbert ("Ondes électromagmétiques : leur incidence dans l’autisme"), Bernard Weber ("Gènes pouvant avoir un intérêt potentiel dans le traitement de l’autisme"), Corinne Skorupka ("Autisme en 2017 : changeons tous ensemble le regard sur l’autisme"), Senta Depuydt ("maman d’un garçon sorti de l’autisme. Observer et comprendre son enfant pour individualiser les traitements médicaux de l’autisme", Françoise Berthoud ("Autisme, vaccinations et homéopathie") et Isabelle Daulte ("Approche anthroposophique de l’autisme") [10]

CV de Eleonore Blaurock-Busch

Dr Eleonore Blaurock-Busch PhD
Druggist licence, Nuremberg, Germany 1964
Analytical Chemist, 3M Research Laboratory, St. Paul, Minnesota 1968 - 72
Studies Colorado University and Donsbach University 1972 - 75
PhD, Human Nutrition, Donsbach University 1975
present Founder and Consultant, Micro Trace Minerals, Germany 1975
Director & President, Trace Minerals International, Boulder, Colorado 1984 - 2001
Laboratory Director, Trace Minerals International 1986 - 2001
License in Metal Toxicology, Colorado Department of Public Health and Environment
CLIA (Clinical Laboratory Improvement Amendments) and EPA (Environmental Protection Agency) certification 1986 - 2001
Assistant Director, King James Medical Laboratory, Cleveland, Ohio 2001 - 2006
Consultant, Synlab Medical Laboratory Group, Germany since 2002
Scientific Advisor, International Board of Clinical Metal Toxicology since 2001 [IBCMT]
Scientific Advisor-Consultant, German Medical Association for Chelation Therapy since 2005 [conseiller-consultant scientifique, Ärztegesellschaft für Klinische Metalltoxikologie[11] depuis 2005].[12]

Conférence sur la Toxicologie des Métaux Lourds au CHU d'Orléans en octobre 2013

[13]

Rapport de Marc Verheyen à propos de cette conférence

Marc Verheyen est un des trois directeurs de l'IBCMT, organisme qui fait effectuer les analyses pour les chélations par le laboratoire Micro Trace Minerals. Ayant été l'un des conférenciers, il publie un petit compte-rendu en anglais intitulé "Chelation in France". Pour accéder au document, il faut cliquer dans la colonne de gauche à la date "11-02-13" [14]. Traduction :

De: Marc Verheyen [mailto: marc-verheyen@telenet.be]
Envoyé: samedi 2 novembre 2013 7h45
Objet: Chélation en France

Chers membres du conseil,

Je voudrais vous informer de la situation de la chélation en France.

Le week-end dernier, j'ai été invité à intervenir lors d'une conférence sur la toxicité des métaux lourds à l'Hôpital de la Source à Orléans, au sud de Paris. Cette conférence était organisée par Mme Boudrais, M.D. (médecine interne) en coopération avec les Laboratoires Micro Trace d'Allemagne. L'intérêt
[de l'audience ?] était manifeste. Les 50 participants étaient pour la plupart des docteurs en médecine, mais aussi quelques dentistes et un professeur en orthodontie.

Dans la mesure où j'ai pu en juger d'après différentes conversations, je pense que la plupart des collègues qui pratiquent déjà la thérapie de chélation en France, n'ont pas beaucoup de connaissances de base sur quel chélateur ils doivent choisir pour quel métal lourd. La connaissance des suppléments nutritionnels est également très pauvre. Je suis heureux que près de 50% des participants aient commandé le livre de Peter
[Peter van der Schaar est le président de l'IBCTM [15]] traduit en français (Toxicologie Clinique des Métaux).

Jusqu'à présent il y avait une énorme opposition de la part du monde médical classique en France. C'est peut-être un tournant car cette conférence a été autorisée par l'équipe médicale de l'Hôpital de la Source à Orléans.

Bon week-end,
Marc

Eleonor Blaurock-Busch, l'IBCMT et l'OligoScan

Le président de l'IBCMT Peter J. Van der Schaar a publié le 30 mars 2015 une newsletter intitulée "Eleonore Blaurock's Discontinued Association With IBCMT" (arrêt de l'association d'Eleonore Blaurock avec l'IBCMT)[16] :

"From the desk of Peter J. VanDerSchaar, president IBCMT
Our co-worker Eleonore Blaurock has put forward in several media that she does not want to be associated with IBCMT anymore. I regret this decision, because we all have cooperated many years in good harmony.
Mrs. Blaurock does not want to take part in an organization that discusses the Oligoscan in our Textbook. She comes to that verdict on the basis that she is a scientist and has many years experience with spectrophotometry. Mrs Blaurock does not have any experience with the Oligoscan and did not want to investigate it.
Mrs Blaurock considered the Oligoscan as a scam, but without detailed argumentation. Our argumentation, based on intensive utilization of the instrumentation (more than 500 tests by Dr. Raymond Pahlplatz) was not paid attention to.
Initially I was very sceptic about the Oligoscan, but my curiosity prevailed over my scepticism. My conception is that curiosity is the basis for a scientific approach.
In our opinion the Oligoscan is not a stand-alone instrument but should always be combined with a Provocation test on toxic metals.
"

Traduction :
"Du bureau de Peter J. VanDerSchaar, président de l'IBCMT
Notre collègue Eleonore Blaurock a fait valoir dans plusieurs médias qu'elle ne voulait plus être associée à l'IBCMT. Je regrette cette décision, parce que nous avons tous coopéré de nombreuses années en bonne harmonie.
Mme Blaurock ne veut pas prendre part à une organisation qui discute de l'Oligoscan dans notre manuel. Elle arrive à ce verdict sur la base qu'elle est un scientifique et a de nombreuses années d'expérience avec la spectrophotométrie. Mme Blaurock n'a aucune expérience avec l'Oligoscan et n'a pas voulu l'examiner.
Mme Blaurock a considéré l'Oligoscan comme une escroquerie, mais sans argumentation détaillée. Notre argumentation, basée sur l'utilisation intensive de l'instrumentation (plus de 500 tests par le Dr Raymond Pahlplatz) n'a pas été prise en considération.
Au début, j'étais très sceptique à propos de l'Oligoscan, mais ma curiosité l'emporta sur mon scepticisme. Ma conception est que la curiosité est la base d'une approche scientifique.
À notre avis, l'Oligoscan n'est pas un instrument indépendant mais doit toujours être combiné avec un test de provocation sur les métaux toxiques.

Liens externes

  • http://www.quackwatch.org/01QuackeryRelatedTopics/Tests/urine_toxic.html How the "Urine Toxic Metals" Test Is Used to Defraud Patients (Comment le test des métaux toxiques dans les urines est utilisé pour escroquer les patients), signé Stephen Barrett (anglais). Les laboratoires le pratiquant qui sont cités : Doctor's Data also processes the urine toxic metals test for The Great Plains Laboratory, Inc., of Lenexa, Kansas. Urine toxic metal testing is also performed by Genova Diagnostics (Asheville, North Carolina) Metametrix Clinical Laboratory (Duluth, Georgia), and Micro Trace Minerals GmbH (Hersbruck, Germany).
  • https://www.quackwatch.org/01QuackeryRelatedTopics/Tests/nonstandard.html Trace Minerals International figure (tout en bas) dans la liste des Laboratories Doing Nonstandard Laboratory Tests (Laboratoires faisant des tests de laboratoire non standard) de Stephen Barrett. Stephen Barrett à retiré récemment de cette liste "Micro Trace Minerals GmbH (Hersbruck, Germany", suite à un échange de lettre car il ne comprend pas bien l'allemand (voir à Peter Van der Schaar). Mme Blaurock ne lui a pas donné de précisions ni sur les activités de l'IBCMT (International Board of Clinical Metal Toxicology), ni sur celles de la petite clinique "International Biomedical Center" de Leende dirigée par Peter Van der Schaar avec l'aide son jeune associé Raymond Pahlplatz
  • http://www.multibriefs.com/briefs/icim/quackcomposite.pdf Echanges de lettres (septembre-octobre 2014) entre Eleonore Blaurock-Busch et Stephen Barrett, M.D., à propos l'article How the "Urine Toxic Metals" Test Is Used to Mislead Patients de Mr Barrett publié sur le site Quackwatch Suite à cet échange de lettres, Stephen Barrett à retiré, à tort à notre avis, le laboratoire Micro Trace Minerals de sa liste des laboratoires pratiquant le test frauduleux "Urine Toxic Metals".
  • http://www.quackwatch.com/01QuackeryRelatedTopics/chelation.html Article intitulé "Chelation Therapy : Unproven Claims and Unsound Theories" (Thérapie par chélation : Affirmations non fondées et théories douteuses) signé Saul Green, Ph.D. (anglais)
  • http://charlatans.info/news/La-chelation-contre-l-autisme-fait La chélation contre l’autisme fait plus de mal que de bien. Publié le 30 novembre 2012

Références

  1. http://www.tracemin.com/fr/qui-sommes-nous/
  2. http://www.microtrace.fr/fr/la-diagnostique/
  3. http://www.tracemin.com/fr/la-diagnostique/
  4. http://www.microtrace.fr/fr/nouvelles-chelation/edta
  5. http://www.microtrace.fr/fr/nouvelles-chelation/dmps/
  6. http://www.microtraceminerals.com/fileadmin/uploads/pdf/en/Busch492013BJMMR6875_1.pdf Comparison of Chelating Agents DMPS, DMSAand EDTA for the Diagnosis and Treatment of Chronic Metal Exposure
  7. https://microtrace.fr/fileadmin/uploads/pdf/Fr/DMPS_Protocol_2013_French.pdf
  8. http://www.microtrace.fr/fileadmin/uploads/pdf/Fr/VAINCRE_L_AUTISME_MAINTENANT____VAM__Livret_1_Edition_numerique.pdf
  9. http://www.microtrace.fr/fileadmin/uploads/pdf/Fr/Les_pathologies_lie__es_aux_me__taux_neurotoxiques_Autisme-Syndrome_d_Asperger-TDAH.pdf
  10. http://www.insieme-ge.ch/wp-content/uploads/2016/09/Scan_20160927_144437.pdf
  11. http://www.metallausleitung.de/
  12. http://transgallaxys.com/~kanzlerzwo/index.php?topic=5413.0
  13. Conférence "Scientifique" Sur La Toxicologie des Métaux Lourds le 26 octobre 2013 à Hôpital de la Source à Orléans
  14. http://www.ibcmt.com/WebPage-BulletinBoard.html
  15. http://www.ibcmt.com/index.html Page d'accueil de l'International Board of Clinical Metal Toxicology
  16. http://www.ibcmt.com/WebPage-BulletinBoard.html Pour charger le document, cliquer dans la colonne de gauche à la date 03-30-15