Éric Ménat

De Psiram
Source: vidéo de présentation par Jean-Yves Bilien du congrès "Médecine le grand tournant" organisé en octobre 2015 par l'IPSN et Santé Nature Innovation[1].
Suite à ce congrès IPSN & BigBangBoum Films (la société de Jean-Yves Bilien), en partenariat avec Santé Nature Innovation ont tourné avec les participants du congrès un film vendu sous forme de DVD[2]

Éric Ménat, né le 13 juillet 1961 à Paris, est un médecin généraliste (non conventionné) à orientation phytothérapie et homéopathie exerçant dans la région de Toulouse[3].

Selon le site La Nutrition de Thierry Souccar, Mr Ménat serait (ou aurait été), de plus, enseignant dans le cadre du diplôme universitaire de phytothérapie à la faculté de médecine de Bobigny et à la faculté de Besançon. Il est membre d’honneur de la Fondation Dr Kousmine| suisse [4] et président de l’Association Santé Environnement Midi-Pyrénées (ASEMIP), antenne régionale de l’ASEF. Le Dr Ménat serait également spécialiste de nutrition (DU de diététique et maladies de la Nutrition de la faculté de Médecine de Rennes), membre associé de l’Institut Français de Nutrition; membre du Groupe de Recherche et d’Application en Immunologie et Nutrition (GRAIN)[5], membre du Groupe de recherche sur les infections froides et les maladies chroniques (CHRONIMED) présidé par le Pr Luc Montagnier.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur la nutrition : Le cholestérol exactement, L’ostéoporose, Maigrir aprés 40 ans, Je nourris mon enfant de 0 à 12 ans, Dictionnaire pratique de la diététique, La diététique du diabète, etc.

Le Dr Éric Ménat a participé, entre autres, à une conférence organisée en 2002 par Corinne Skorupka présidente de l'association Ariane s'occupant d'autisme[6] et au congrès co-organisé par l'IPSN et Santé Nature Innovation en octobre 2015, puis en octobre 2016[7].

En 2015, lors du colloque « Préparons demain : un autre monde est possible » organisé à Paris par l’institut de naturopathie ISUPNAT, le Dr. Ménat donnait une conférence dont le titre est « Quelle place demain pour la vaccination ? » et le contenu abordait les points suivants : « Quel est le risque d’être en contact avec la maladie contre laquelle il [le vaccin] est censé protéger? Et quel est le risque de cette maladie pour l’individu en question? Un système immunitaire bien entretenu permettrait-il de nous passer des toutes les vaccinations abusives? Quels vaccins envisager demain, pour qui et quelles alternatives peuvent exister ? » [8].

Contributions aux revues Santé Corps Esprit et Principe de Santé

En mars 2016, Jean-Pierre Rigoli, un proche de Vincent Laarman (Santé Nature Innovation)[9], et administrateur de la société fiduciaire suisse Fibexa SA, 4 rue du Lion d'Or à Lausanne, crée à cette même adresse, la société Bio Santé Edition[10] [11]. En octobre 2016 Bio Santé Edition participe au Congrès International de Santé Naturelle de l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle (IPSN) [12]. Bio Santé Edition diffuse la revue mensuelle en ligne Santé Corps Esprit, qui revendique plus de 800 000 lecteurs dont 60 000 abonnés payants, où l’on peut y lire des dossiers intitulés : « Cancer et huiles essentielles », « Yogathérapie, Régénérez vos neurones avec les huiles essentielles », « Autophagie : activez le pouvoir de guérison de votre corps ! », « Parkinson : la liste des remèdes naturels les plus prometteurs », « Cancer : c’est vous qui décidez ! », « Alzheimer : les étonnants pouvoirs des huiles essentielles », etc. [13].

Le Dr. Eric Ménat est l’un des principaux des rédacteurs de la revue Santé Corps Esprit, entouré de quelques spécialistes en réflexologie, hypnose, naturopathie, solution « corps-esprit », ainsi que du Pr. Henri Joyeux qui se retirera peu après sa radiation de l’Ordre des médecins. Il y est présenté de la façon suivante : « Médecin homéopathe, nutritionniste, phytothérapeute, spécialiste du cancer et des infections « froides », le Docteur Éric Ménat maîtrise toutes les approches naturelles innovantes » [14]. Il intervient également comme rédacteur pour la revue Principe de Santé d’Alexandre Imbert, directeur de publication d’Alternative Santé et président de l’association Alliance pour la santé créée en 2009 par Jean-Marc Governatori [15] [16] [17][18]

5ème Colloque Santé Prévention Sud-Ouest, Toulouse - 19 novembre 2016

Colloque intitulé "Maladies auto-immunes et infections froides chroniques", placé sous la Présidence du Pr Luc MONTAGNIER
Pour cette 5ème édition du « Colloque Santé Prévention Sud-Ouest », le Pr Luc Montagnier m’a fait l’immense honneur et l’amitié de venir présider nos travaux.
On ne présente plus Luc Montagnier, Prix Nobel en 2008 pour sa découverte du virus du SIDA. Le grand public connait moins son implication dans les infections froides chroniques et surtout dans les signaux électromagnétiques (SEM) qui permettent de dépister les traces d’ADN des virus et bactéries. C’est ainsi qu’il s’est également intéressé aux travaux de Jacques Benveniste puis a créé le groupe de travail Chronimed qui, depuis 6 ans, œuvre pour comprendre le rôle et favoriser la reconnaissance des infections froides chroniques dans la physiopathologie de nombreuses maladies chroniques allant de l’autisme aux maladies auto-immunes.
Car il est certain que les maladies dysimmunitaires sont bien plus fréquentes qu’on ne le pense. L’autisme est pour moi, par exemple, une pathologie « neuro-immunitaire » qui implique des infections froides, mais aussi des réactions immunitaires inappropriées. On ne peut plus limiter la définition de la maladie auto-immune (MAI) à la seule découverte d’un autoanticorps spécifique. Malgré tout j’ai voulu inviter le Dr Gérard Guillaume, rhumatologue et acupuncteur, pour nous parler d’une des MAI les plus classiques : la polyarthrite rhumatoïde. En tant que membre du groupe Chronimed dont il est le Président, vous verrez que ses propositions thérapeutiques vont bien au-delà du « classique ».
En effet, les infections froides chroniques sont, à mon sens, une des principales causes de ces MAI. Le Dr Guillaume l’évoquera puis le Dr Philippe Raymond nous expliquera pourquoi nous devons apprendre à manipuler les antibiotiques pour mieux soulager nos patients et comment faire en pratique. J’ai découvert grâce au groupe Chronimed que nous avions tout intérêt à changer notre regard sur les antibiotiques et à mieux les maitriser.
Mais il existe bien d’autres pistes pour prendre en charge les maladies auto-immunes et les infections froides. J’ai proposé à mon ami Albert-Claude Quemoun, un des grands Maîtres de l’homéopathie, de venir nous parler des nosodes et des dilutions de « microbes ». Une thérapeutique d’une puissance souvent sous-estimée [...]
[...] J’ai voulu aussi ouvrir nos esprits et élargir notre arsenal thérapeutique en invitant Georges Vieilledent, dirigeant de la société Electrophotonique Ingénierie [19], pour qu’il nous expose les recherches menées au sein de cette société. Ses travaux portent notamment sur l’eau et ses liens avec diverses pathologies. Les connaissances acquises en imagerie macroscopique par effet de couronne et leur collaboration avec des chercheurs de haut niveau comme le Pr Marc Henry et d’autres experts leur ont permis de mieux comprendre l’importance de l’eau intra et extracellulaire pour notre santé. Georges Vieilledent nous présentera une partie de ces travaux et nous parlera d’un appareil directement issu de ces recherches afin d’agir sur ce « solvant » pas si neutre que ça ! [...]
Dr Eric MENAT. [20]

Cancer, prévenir, accompagner comprendre, en sortir - Congrès organisé par Passerelles pour la vie, les 26 et 27 Novembre 2016 à Labège

Le siège de l’association Passerelles Pour La Vie, présidée par la pharmacienne Mme Jacqueline Iché Poggi est situé à Muret, ville où le Dr. Ménat est praticien [21]. L’association, dont l’objet est : « dans un esprit de service, d’information, de diffusion, créer des liens, des échanges et un mouvement fédérateur autour de l’être humain dans sa globalité et de l’environnement. », renvoie vers de nombreux sites de médecines parallèles: Santé Intégrative, Votre santé, Vous et Votre Santé, La phytothérapie européenne, voire des revues ésotériques comme Magazine NEXUS ou Inexploré de l’INREES [22]. Parmi les sites amis et intervenants chez Passerelles Pour la Vie notons la présence de Thierry Souccar, Jean Seignalet, Bérengère Arnal, Sylvie Simon, Luc Bodin, Eduard Van den Bogaert, Philippe Weber ou encore Olivier Soulier [23] [24]. Les 26 et 27 novembre 2016, Passerelles Pour La Vie organisait à Labège, près de Toulouse, un congrès intitulé « Cancer, prévenir, accompagner comprendre, en sortir » et dont le sous-titre est « Donner de l’espérance et accompagner l’être humain dans sa globalité : corps physique, émotionnel et spirituel » [25]. « Le Dr Ménat sera le médiateur du congrès et animera la table ronde ». A ce titre il assura aussi l’ouverture du congrès, où intervenaient des personnes bien connues pour leur approche problématique ou déviante dans le cancer, tels Guy Corneau, Nicole Delépine, Philippe Lagarde ou Olivier Soulier, entre autres. La dimension psychologique comme élément de pathogénèse de la maladie sera abordée par différents tribuns. M. Ménat interviendra lui, pour venter les vertus immunostimulantes de l’Echiancea, du Maitaké, du Propolis ou de l’Una de Gato [26].

Cancer, un accompagnement qui change tout - Ouvrage

Dans cet écrit publié en 2015 aux éditions La source vive, les Docteurs Alain Dumas et Eric Ménat font part de leurs expériences respectives en la matière [27]. Le chapitre 8 dénote dans l’ouvrage car signé du seul Eric Ménat. Il porte sur « les aspects émotionnels du cancer », et l’on peut y lire : « J'ai constaté que la très grande majorité des patients que j'ai pris en charge pour un cancer sont des personnes qui ne s'occupent pas d'elles, qui ne prennent pas de temps pour s'écouter ou écouter leur corps. Ce sont souvent des personnes portées vers les autres, mais qui ne s'intéressent pas à elles-mêmes, voire qui ne s'aiment pas. Prendre du temps pour soi est considéré par elles comme de l'égoïsme ou de la vanité. Cette croyance vient souvent de l'enfance et a parfois été transmise de génération en génération. » (p. 315). ou bien, «  Le cancer a des liens avec les émotions, cela ne fait pas de doute. Il est donc important de les comprendre. Par exemple, J'ai vu plusieurs fois des patients « déclencher» un cancer parce que c'était leur seul moyen de s'arrêter de travailler. Ils ne pouvaient pas se permettre de le faire d'eux-mêmes, car cela aurait été une trop grande honte ou trop difficile à assumer. Seule la maladie leur donnait le droit de ne plus aller travailler sans culpabiliser. » « Mettre le doigt sur ces peurs, les verbaliser pour mieux les dominer puis les atténuer est une piste thérapeutique importante en cancérologie. » (p. 315). ou bien encore, « L'autre point essentiel que je rencontre chez nos patients cancéreux est cette difficulté à parler d'eux-mêmes, à s'intéresser à eux et donc à s'aimer. Pourtant il est dit « aime les autres comme toi-même ». Mais beaucoup de personnes oublient la deuxième partie de cette maxime biblique et oublient de s'aimer. Et de ce fait, ils sont dans l'incapacité de parler de leurs émotions, de leurs peurs, mais aussi de leurs besoins. Jean-Yves Leloup le reformule ainsi: «S'il faut aimer l'autre comme soi-même il faut aussi s'aimer soi-même comme un autre. Il y a un devoir d'être heureux pour le bien de tous. » Il sera donc important de guider le patient cancéreux pour qu'il réapprenne à entendre ses besoins, qu'il ose parler de lui, de ses émotions, afin de les partager et de ne plus en avoir peur. C'est à ce prix qu'une guérison est possible ! Je veux parler ici d'une guérison définitive. » (p. 316). Ces idées sont à rapprocher des idées promues par le décodage biologique et la psycho-généalogie. Dans la suite du chapitre le Dr. Ménat recommande aux patients la lecture de différents auteurs limites ou controversés en la matière : Anne Ancelin Schutzenberger, Thomas d'Ansembourg, Guy Corneau, Thierry Janssen, Éric Salmon, David Servan-Schreiber ou Carl Simonton [28] (p. 321-322).

Autres activiés

Éric Ménat est un praticien certifié pour les caméras GDV de Konstantin Korotkov[29], appareils de charlatanerie fondés sur l'Effet Kirlian.

Références

  1. https://youtube.com/watch?v=DJRzLQYGZD
  2. http://www.filmsdocumentaires.com/films/4168-medecine-le-grand-tournant
  3. http://www.docvadis.fr/eric-menat/member/F6as6P3vFdubChqCwM6GXA.html Cabinet Médical du dr Ménat : 26 bis Route d'Eaunes 2ème étage 31600 MURET. Ses honoraires sont de 90 € pour la 1ère consultation, 75€ la consultation normale, et 45 à 50 € la "petite consultation"
  4. http://www.kousmine.ch/les-membres-dhonneur/index.html
  5. http://www.grain-org.eu/les-intervenants/ Intervenants à leur congrès de 2015 : Luc Montagnier, le Dr Marc ARER : homéopathe, phytothérapeute, auriculothérapeute, le Dr Cécile JADIN (qui participe aux travaux de Chronimed de Luc Montagnier, dont fait également partie Corinne Skorupka, le Dr Sylvie MARCHAND homéopathe uniciste, le Dr Olivier SOULIER homéopathe, passionné par le sens et la symbolique des maladies [et partisan de la MNG et de Ryke Geerd Hamer], le Dr Gérard GUILLAUME acupuncteur et président de Chronimed, le professeur Gilles-Eric SERALINI auteur de l'étude très controversée sur les OGM et le Dr Laurent HERVIEUX homéopathe et président du GRAIN
  6. Intervention, entre autres, d'Éric Ménat sur le thème "Autisme et système immunitaire" en 2002
  7. https://www.youtube.com/watch?v=h2ml09B6Yfo/
  8. http://www.buronzo.com/Preparons-demain-un-autre-monde-est-possible_a1597.html/
  9. http://domaindatas.org/whois.php?domain=sce.bio/
  10. https://www.fibexa.ch/conseiller-financier-lausanne/
  11. https://fr.linkedin.com/company/biosant%C3%A9-editions/
  12. https://fr.linkedin.com/company/biosant%C3%A9-editions/
  13. https://www.sante-corps-esprit.com/la-revue/
  14. https://www.sante-corps-esprit.com/la-revue/
  15. https://www.principes-de-sante.com/alertes/cancer-du-sein-nouveautes-et-confirmations-partie-2/
  16. http://www.associationlymesansfrontieres.com/wp-content/uploads/article_principes_de_sante_46_jun12.pdf/
  17. https://website.ip-adress.com/principes-de-sante.com/
  18. http://mediatheque.ccpvm.fr/index.php?lvl=notice_display&id=87556
  19. https://www.sciencesetavenir.fr/sante/maladie-de-lyme-le-scandale-des-pseudo-traitements_112781 Article de mai 2017
  20. http://www.intolerances-alimentaire.fr/wp-content/uploads/2015/01/Colloque-Toulouse-19-11-16-Pre%CC%81sentation.pdf
  21. http://passerellespourlavie.com/mentions-legales/
  22. http://passerellespourlavie.com/les-liens/lectures/
  23. http://passerellespourlavie.com/les-liens/sites-internet/
  24. http://passerellespourlavie.com/liste-intervenants/
  25. http://passerellespourlavie.com/evenements/cancer-prevenir-accompagner-comprendre-en-sortir/
  26. https://www.youtube.com/watch?v=K9G2tFSRzbE
  27. https://www.amazon.fr/Cancer-accompagnement-qui-change-tout/dp/2889380084
  28. https://www.quackwatch.org/01QuackeryRelatedTopics/cancer.html Questionable Cancer Therapies Stephen Barrett, M.D.
    Psychologic Methods
    O. Carl Simonton, M.D., claimed that cancers can be affected by relaxation and visualization techniques. He claimed that this approach can lessen fears and tension, strengthen the patient's will to live, increase optimism, and alter the course of a malignancy by strengthening the immune system. However, he never published the results of any well-designed study testing his ideas. Simonton theorized that the brain can stimulate endocrine glands to inspire the immune system to attack cancer cells. He and his wife Stephanie (a psychotherapist) taught cancer patients to imagine their cancer being destroyed by their white blood cells. However, there is no evidence that white cells actually attack cancer cells in this manner or that "immune suppression" is a factor in the development of common cancers.
    Simonton's book Getting Well Again included reports on patients who got better after using his methods. However, an analysis of five of the reports that might seem most impressive to laypersons noted that two of the patients had undergone standard treatment, one had a slow-growing tumor, and one probably did not have cancer. The fifth patient's tumor was treatable by standard means.
    Some people suggest that Simonton's program may have positive effects by helping people to relax and to feel that they are "doing something" positive. Although this approach is physically harmless, it can waste people's time and money and encourage some to abandon effective care. It can also cause people to feel ashamed or guilty that some inner inadequacy caused them to develop cancer and is interfering with their recovery. Patients seeking a support program should select one that is based on scientific principles and has competent professional supervision.
    Traduction google:
    O. Carl Simonton, MD, a affirmé que les cancers peuvent être affectés par des techniques de relaxation et de visualisation. Il a affirmé que cette approche peut réduire les peurs et les tensions, renforcer la volonté du patient de vivre, augmenter l'optimisme et modifier le cours d'une tumeur maligne en renforçant le système immunitaire. Cependant, il n'a jamais publié les résultats d'une étude bien conçue testant ses idées. Simonton a théorisé que le cerveau peut stimuler les glandes endocrines pour inspirer le système immunitaire à attaquer les cellules cancéreuses. Lui et sa femme Stephanie (psychothérapeute) ont appris aux patients atteints de cancer à imaginer que leur cancer était détruit par leurs globules blancs. Cependant, il n'y a aucune preuve que les globules blancs attaquent réellement les cellules cancéreuses de cette manière ou cette "immunosuppression"
    Le livre de Simonton Getting Well Again comprenait des rapports/compte-rendus sur des patients qui se sont améliorés après avoir utilisé ses méthodes. Cependant, une analyse de cinq des rapports qui pourraient sembler les plus impressionnants pour les profanes a noté que deux des patients avaient subi un traitement standard, un avait une tumeur à croissance lente, et un n'avait probablement pas de cancer. La tumeur du cinquième patient était traitable par des moyens standard.
    Certaines personnes suggèrent que le programme de Simonton peut avoir des effets positifs en aidant les gens à se détendre et à sentir qu'ils «font quelque chose» de positif. Bien que cette approche soit physiquement inoffensive, elle peut gaspiller du temps et de l'argent et encourager certains à abandonner des soins efficaces. Cela peut aussi amener les gens à ressentir de la honte ou de la culpabilité à cause d'une insuffisance interne qui les a amenés à développer un cancer et à interférer avec leur rétablissement. Les patients qui cherchent un programme de soutien devraient en choisir un qui est basé sur des principes scientifiques et qui a une supervision professionnelle compétente.
  29. http://www.gdv-direct.com/bienvenue-sur-gdv-direct/distributeurs-et-praticiens/