Jeff Bradstreet

De Psiram
James Jeffrey Bradstreet Source[1]

James Jeffrey Bradstreet, ou "Jeff Bradstreet[2], 6 juillet 1954 – 19 juin 2015, était un médecin américain controversé, praticien de médecine alternative, et ancien prédicateur chrétien[3] qui dirigeait l'International Child Development Resource Center à Melbourne (Floride)[4], un cabinet médical à Buford (Georgie)[5] et un autre en Arizona où il pratiquait l'homéopathie.[6][7].

Éducation et carrière

Il avait une licence médicale (une autorisation d'excercer la médecine) pour la Floride depuis 1984. Il avait obtenu, en 1976, son Bachelor of Science degree (son baccalauréat ès sciences) en sciences naturelles de l'University of South Florida, où il a aussi été trois ans plus tard à l'école médicale. Sa recherche post-graduate (de troisième cycle) était axée sur la médecine aéronautique, et il avait reçu sa formation dans ce domaine du Wilford hall Medical Center. Il était professeur-adjoint du développement de l'enfant et de neurosciences au Southwest College of Naturopathic Medicine à Tempe, Arizona, et, auparavant, il avait été professeur-adjoint de neurosciences à l'Université de Stetson.

Vaccins et autisme

Bradstreet a publié [en 2003] de la recherche controversé sur l'autisme qui attribue la cause de l'apparition de celui-ci aux vaccins dans le Journal of American Physicians and Surgeons, un journal marginal qui n'est pas indexé par le PubMed. Cette recherche a conclu que les enfants autistes ont une charge corporelle de mercure plus élevée[8], et aussi que trois enfants autistes ont de l'ADN de virus de la rougeole dans leur liquide céphalo-rachidien[9]. Cette recherche avait été à l'origine présentée à l'Institute of Medicine, avant qu'ils ne publient leur rapport concluant que les preuves étaient en faveur du rejet d'une relation entre les vaccins et l'autisme[10]. Le papier controversé publié en 2003 dans le "Journal of American Physicians and Surgeons" était intitulé "A Case-Control Study of Mercury Burden in Children with Autistic Spectrum Disorders" et avait pour auteurs: Jeff Bradstreet, M.D.; David A. Geier, B.A. [le fils de Mark Geier]; Jerold J. Kartzinel, M.D.; James B. Adams, Ph.D., Mark R. Geier, M.D., Ph.D.[11].

Le Dr Bradstreet traitait un enfant autiste du nom de Colten Snyder (qui était l'un des 3 cas-test dans le procès omnibus sur l'autisme) par la thérapie par chélation. Il faisait cela en dépit du fait que, selon Denise Vowell, "le test du mercure dans les cheveux du 29 avril 2000 montrait un faible taux de mercure dans les cheveux de Colten, un taux cependant dans la gamme de référence de la normalité pour le laboratoire et un taux bien au-dessous de celui de 90% des enfants américains de six à huit ans". En outre, Vowell a déclaré: "La question la plus inquiétante est la raison pour laquelle la chélation a été faite, vu les taux normaux de mercure trouvés dans les cheveux, le sang et l'urine, son manque apparent d'efficacité dans le traitement des symptômes de Colten, et les effets secondaires indésirables qu'elle semble avoir causés."[12] Sur une période de huit ans, Colten a visité le cabinet du Dr Bradstreet 160 fois[13]. Stephen Barrett a déclaré: "Il me semble que Bradstreet décide laquelle de ses théories non-standard appliquer et enregistre les diagnostics qui leur correspondent", et il décrit les tests provoqués de mercure de Bradstreet comme "trompeurs"[12]. Peter Hotez a qualifié la proposition de Bradstreet de traiter l'autisme par la thérapie de chélation afin d'éliminer les métaux comme le mercure de «dangereuse»[7].

Le Dr Michael Fritzpatrick a publié, dans un article intitulé "MMR-autism scare: the truth is out at last" (La peur ROR-autisme: la vérité est enfin sortie) et sous-titré "The vaccine court in the United States, and its excellent expert witnesses, have finally slain and buried MMR junk science" (Le Tribunal des vaccins aux USA et ses excellents témoins experts ont finalement tué et enterré la science de pacotille [pseudo-science dénuée de valeur scientifique] ROR), l'intégralité du compte-rendu du 12 février 2009, de Denise K Vowell, Special Master, US Court of Federal Claims, au sujet du cas de Colten où Bradstreet était un des deux experts, cités par les plaignants (les parents de Colten), pour défendre l'hypothèse que le ROR causerait l'autisme[14].

Thérapies alternatives de l'autisme

Son intérêt pour les thérapies alternatives pour l'autisme ne se limitait cependant pas à la chélation.

IgIV

Dans une interview avec le Chicago Tribune, Bradstreet a défendu l'utilisation des immunoglobulines intraveineuses comme traitement de l'autisme, disant: "Chaque enfant autiste devrait avoir un essai d'IgIV si l'argent était pas une option et l'IgIV était abondant"[15].

Oxygénothérapie hyperbare

Bradstreet a également publié des recherches concernent l'utilisation de l'oxygénothérapie hyperbare (HBOT en anglais) pour l'autisme[16], bien que d'autres de ses études aient conclu qu'elle est inefficace[17], ainsi qu'un papier soutenant que les enfants autistes ont une vulnérabilité accrue au stress oxydatif[18].

GcMAF

David Noakes directeur de Immuno Biotech entouré de son réseau et de ses soutiens à la 1re conférence Gc-MAF à Frankfurt (Francfort) du 19 au 21 avril 2013.
De gauche à droite, Assis devant : Dr Kenny de Meirleir, Dr Emar Vogelaar, David Noakes [directeur d'Immuno Biotech Ltd à Guernesey], Dr Siniscalco et Dr Jeffrey Bradstreet.
2ème rang Joanne Spinks, Joan Crawford, Dr Hendrik Treugut, Dr Blesius, Dr Lughten, Dr Mikael Nordfors
3ème rang, debouts : Professor Marco Ruggiero MD, Dr Gabriele Morucci PhD, Dr Rod Smith PhD, Dr Steven Hoffmann
Source [19]

D'autres traitements que Bradstreet utilisaient fréquemment sur ​​les enfants autistes comprennaient le GcMAF (Gc protein-derived Macrophage Activating Factor), avec lequel il prétendait avoir traité 600 enfants[20].

Selon Le Daily Post, La FDA et le Bureau du procureur des États-Unis, à Atlanta, qui avaient ouvert une enquête sur Bradstreet ont refusé de commenter l'affaire. Mais un mandat de perquisition publié par le Daily Post révèle ce qu'ont pris les agents là-bas.
Ils cherchaient des preuves liées à la globuline composante d'un facteur d'activation des macrophages, mieux connue sous le nom de GcMAF, une thérapie du système immunitaire, critiquée comme potentiellement dangereuse par certains et comme un possible remède contre le cancer, le VIH et l'autisme par d'autres[21].

Le mandat de perquisition est consultable ici [22].

Thérapie par cellules souches

Dans un article paru dans "Autism Science Digest", Bradstreet approuve la thérapie par cellules souches comme traitement de l'autisme, il écrit : "De par leur conception naturelle même, le but des cellules souches dans le cerveau est de réguler, de guérir et de réparer. Biologiquement, par conséquent, les cellules souches semblent mieux convenir que tout autre thérapie actuelle pour guérir le cerveau. Peu importe si la tâche de réparer le cerveau puisse sembler être un challenge, des rapports de cas ont construit un argument pour soutenir la réversibilité de l'autisme grâce à des interventions immunologiques"[23].

Emcell est une clinique de Kiev (Ukraine)[24] qui effectue des thérapies par cellules souches, celles-ci étant interdites dans maints pays, les patients viennent du monde entier. Sur leur site web, qui propose, entre autres, une version française, on trouve, les études de Bradstreet, Nicola Antonucci et Dario Siniscalco à la rubrique autism[25][26].

Bradstreet consacrait toute une page sur son site web à cette technique, il s'était rendu lui-même à la clinique EmCell en Ukraine en 2011 et y envoyait ses patients. Il y a même une page sur le site web de Bradstreet où ses patients commentent leur expérience dans cette clinique.

Vie personnelle et décès

Le corps de Bradstreet a été trouvé en juin 2015 dans la rivière Broad dans le comté de Rutherford (Caroline du Nord) décédé d'une blessure par balle, après que son cabinet médical de Buford (Georgie) ait été perquisitionné par la Food and Drug Administration (FDA)[5][27][28]. Au moment de son décès, il vivait à Braselton (Géorgie] et dirigeait son cabinet médical de Buford[5].

Le fils de Bradstreet est autiste, ce que Bradstreet attribuait à une vaccination que son fils avait reçue à l'âge de 15 mois.

Sélection de publications

  • http://link.springer.com/article/10.1007%2Fs10803-013-1824-9 Siniscalco, D.; Sapone, A.; Giordano, C.; Cirillo, A.; Magistris, L.; Rossi, F.; Fasano, A.; Bradstreet, J. J.; Maione, S.; Antonucci, N. (2013). "Cannabinoid Receptor Type 2, but not Type 1, is Up-Regulated in Peripheral Blood Mononuclear Cells of Children Affected by Autistic Disorders". Journal of Autism and Developmental Disorders
  • http://journal.frontiersin.org/Journal/10.3389/fimmu.2013.00140/full Siniscalco, D.; Bradstreet, J. J.; Antonucci, N. (2013). "Therapeutic Role of Hematopoietic Stem Cells in Autism Spectrum Disorder-Related Inflammation". Frontiers in Immunology
  • http://www.biomedcentral.com/1472-6904/9/16 Adams, J. B.; Baral, M.; Geis, E.; Mitchell, J.; Ingram, J.; Hensley, A.; Zappia, I.; Newmark, S.; Gehn, E.; Rubin, R. A.; Mitchell, K.; Bradstreet, J.; El-Dahr, J. (2009). "Safety and efficacy of oral DMSA therapy for children with autism spectrum disorders: Part A - Medical results". BMC Clinical Pharmacology
  • http://icdrc.org/documents/bradstreet.pdf Bradstreet, JJ; Dahr, JE (2004). "Detection of Measles Virus Genomic RNA in Cerebrospinal Fluid of Three Children with Regressive Autism: a Report of Three Cases". Journal of American Physicians and Surgeons (Association of American Physicians and Surgeons)
  • https://web.archive.org/web/20120721015609/http://www.biomedcentral.com/1471-2431/9/21/abstract Hyperbaric treatment for children with autism: a multicenter, randomized, double-blind, controlled trial. Auteurs: Daniel A Rossignol, Lanier W Rossignol, Scott Smith1, Cindy Schneider, Sally Logerquist, Anju Usman, Jim Neubrander, Eric M Madren, Gregg Hintz, Barry Grushkin and Elizabeth A Mumper.
    Jeff Bradstreet n'était pas un des auteurs, cependant l'étude avait été effectuée par Daniel A Rossignol, Lanier W Rossignol et Scott Smith dans l'International Child Development Resource Center qu'il dirige.[29]

Bradstreet en Europe

Conférence des 8 et 9 September 2012 à la Brunel University, Uxbridge, près de Londres. Le programme de cette conférence organisée par Treating Autism proposait les interventions suivantes[30] :

  • Introduction to Biomedical Treatments by Lucinda Miller MGNI, MRNI, MH, and Family Naturopath.
  • PROFESSOR KENNY DE MEIRLEIR M.D., PhD, Professor of physiology, pathophysiology and medicine at Vrije Universiteit Brussel, Belgium will present on GcMAF an immune system regulator in Health and Disease.
  • DR JEFF BRADSTREET MD MD(H), FAAFP is an internationally recognized lecturer and researcher in autism
  • DR LUC MONTAGNIER recipient of the Nobel Prize in Medicine, Professor Emeritus at the Pasteur Institute, President of the World Foundation AIDS Research and Prevention, and Director of Research, Emeritus, CNRS, will be speaking on The Role of Bacterial Infections in Autism: Consequences, Detection and Treatment.
  • PROFESSOR JEREMY NICHOLSON BSc, PhD, C.Biol. F.I.Biol. FRSA, FRC.Path. C.Chem. FRSC is head of The Department of Surgery and Cancer at Imperial College London where he founded the world's largest research group in metabolic science.
  • DR LORENE AMET DEA DipBiotechnol, D Phil, MEd (Autism) trained as a neuroscientist (brain development, brain ischemia and epilepsy) and worked in Edinburgh, Oxford and Princeton Universities before working as the Principal Scientist at the Autism Treatment Trust in Edinburgh.
  • DR DANIEL GOYAL will be presenting on Abnormalities of the Autonomic Nervous System in Autism: Diagnosis and Possible Corrective Treatments.

Bratstreet à la conférence d'AutismOne à Chicago en mai 2015

Compte-rendu de sa conférence à Chicago [31].

Commentaires de Brian Deer sur Jeffrey Bradstreet[32]

Jeffrey Bradstreet : A embauché Wakefield en tant que « directeur de recherche » du Good News Doc. Médecin de famille. Fondateur de ce qu'il a nommé le Child Development Resource Center Good News Doctor Foundation à Melbourne, en Floride. A nommé Wakefield comme son «directeur de recherche» lorsque Wakefield a été éjecté de la Royal Free medical school en 2001. Le business de Bradstreet : vendre des «kits de tests génétiques", des remèdes de charlatans et une gamme de soins non-prouvés, y compris de la Sécrétine, ainsi que des produits coûteux de sa propre conception, comme le See Buddies[33]. Bradstreet a été impliqué dans la controverse en 2002 quand des Marshals US, agissant pour la Food and Drug Administration[34], ont saisi des stocks d'un "complément alimentaire" contenant de la taurine vendu par une société de l'Oregon, avec la recommandation de Bradstreet. Il écrit des articles avec Wakefield pour des journaux marginaux tels que l’American Physicians and Surgeons, publié par un groupe de médecins d'extrême-droite. Wakefield et Bradstreet assistent aussi à de nombreuses meetings ensemble, et siègent à divers comités. Bradstreet, dit qu’il blâme le ROR pour l'autisme de son propre enfant. LSC rapporte des honoraires: £ 21,600

Commentaires au sujet de Bradstreet dans un article du Dr Michael Fritzpatrick

Dans l'article intitulé "MMR-autism scare: the truth is out at last" (La peur ROR-autisme : La vérité est enfin sortie), publié le 23 février 2009 [35] et sous-titré "Les 'tribunaux du vaccin' aux Etats-Unis, et ses excellents spécialistes experts, ont finalement tué et enterré la science de pacotille ROR." On y trouve des considérations générales sur l'affaire ROR et sur les mauvais scientifiques et des déclarations des Special Masters de la "US Court of Federal Claims" (Cour fédérale US des réclamations) dans trois cas-test traités lors de l' "Omnibus Autism Proceedings". Citons :

"Le tribunal a également soulevé de graves préoccupations au sujet des activités de trois personnages clés de cette controverse - Andrew Wakefield (qui ne figurent pas en personne, mais dont le travail a été largement discuté), le gastro-entérologue pédiatrique Arthur Krigsman et le médecin généraliste Jeffrey Bradstreet. Krigsman et Bradstreet sont tous les deux de très proches collaborateurs de Wakefield et tous les deux ont paru dans ces cas-test en tant que témoins experts et médecins traitants. Les deux sont des personnalités éminentes du réseau des praticiens Defeat Autism Now! qui fournissent des «interventions biomédicales peu orthodoxes» pour les enfants atteints d'autisme. [...]
Dr Bradstreet
Les opinions du Dr Bradstreet sur la causalité ont informé son traitement de Colten, et pour cette raison, si ce n'est pour d'autres, méritent d'être examinées. Il est clair que l'état de Colten s'est sensiblement amélioré entre le moment où il a commencé une thérapie de la parole en avril 1999 et le jour de l'audition. Cependant, il est loin d'être clair que l'amélioration de Colten était due au traitement du Dr Bradstreet. Il est encore moins clair que les traitements visait à éliminer un virus dangereux de l'organisme et la preuve qu'un quelconque traitement soit capable de le faire est inexistante.
Jeffrey Bradstreet a également participé au débat de décembre 2003 de Channel 4, où il a été diversement présenté comme un pédiatre, un médecin de famille et un professeur de neurosciences. En fait, comme les maîtres spéciaux l'ont établi, il n'a 'aucune accréditation' en aucune spécialité et il a enlevé son affirmation d'avoir un poste universitaire. Il dirige une clinique privée de traitement de l'autisme en Floride (à laquelle le Dr Wakefield a été rattaché après son départ de la Royal Free), un ministère chrétien évangélique et une entreprise commerciale fournissant des suppléments nutritionnels. Vowell a noté que deux tribunaux avaient rejeté sa demande de comparaître comme témoin expert dans les cas vaccin-autisme, parce qu'il lui manquait une expertise pertinente. Néanmoins, il a été autorisé à témoigner comme témoin expert, notamment dans le cas de Colten Snyder qu'il avait traité en tant que patient depuis 1999.
Le compte-rendu de l'enquête et le traitement par le Dr Bradstreet de Colten révèlent la relation étroite entre la promotion de la théorie de la causalité du vaccin de l'autisme et la fourniture d'une gamme de traitements «biomédicaux» alternatifs prétendant traiter les conditions [de santé] supposées résulter des dommages de vaccin. Dans son analyse des conflits d'intérêts découlant de la participation de Dr Bradstreet dans les litiges anti-vaccin, Vowell a également noté sa «motivation financière» à fournir des traitements biomédicaux. Il est apparu que le Dr Bradstreet pourrait «bénéficier directement des services médicaux payés par le ministère [de sa fondation évangélique à but non lucratif] pour certains de ses 3.000 patients autistes». En outre, il a directement vendu à ses patients les suppléments nutritionnels qu'il prescrit.
Le traitement de Colten par le Dr Bradstreet a impliqué 160 visites à son cabinet sur une période de huit ans, de nombreux tests de laboratoire ('beaucoup desquels étaient des test non-standards et non approuvés par la FDA'), plusieurs ponctions lombaires, et à la fois gastroscopie et coloscopie. Il présenté une gamme de diagnostics, y compris 'l'autisme, la prolifération des levures et une infection fongique', encéphalopathie auto-immune, encéphalopathie post-vaccinale, gastro-entérite allergique, toxicité du mercure et 'perturbation du métabolisme des acides aminés soufrés'. Vowell observe que 'trois experts hautement qualifiés [le neurologue pédiatrique Max Wiznitzer, le spécialiste des maladies infectieuses Brian Ward et l'immunologiste Burton Zweiman] ont examiné l'opinion du Dr Bradstreet sur la nature des maladies post-vaccinales de Colten, et tous ne sont pas d'accord avec sa conclusion de réaction auto-immune/encéphalopathie post-vaccinale'. Ils ont également rejeté l'idée qu'il souffrirait d'un 'trouble dû des émanations de mercure' ou d'une 'entérocolite autistique'.
Le Dr Bradstreet a traité Colten avec des compléments alimentaires, de la sécrétine, 'plusieurs séries' de thérapie par chélation, immunoglobuline (sous formes orales et injectés), glutathion et prednisolone (un stéroïde puissant), et il a attribué l'amélioration de son état [de santé] à ces interventions. 'En plus de contester les bases scientifiques et la fiabilité des opinions du Dr Bradstreet', les experts rivaux 'ont souligné les incohérences des raisons du Dr Bradstreet pour les thérapies et les résultats de tests de Colten, les preuves scientifiques pour l'efficacité de ces thérapies, et contesté ses qualifications à donner son opinion'. Ils étaient 'particulièrement sceptiques quant à la justification du traitement du Dr Bradstreet et son efficacité'. Par exemple, le Dr Wiznitzer, plutôt que d'attribuer les améliorations aux effets des traitements, 'a noté que le schéma de développement de Colten était cohérent avec l'histoire naturelle de l'autisme, en ce que ceux qui ont ce trouble empirent lors de la deuxième ou au début de la troisième année'.
"

Liens externes

  • http://www.dailymail.co.uk/news/article-3164920/Controversial-doctor-sold-online-autism-cure-committed-suicide-day-treatment-linked-deaths-five-children-supporters-maintain-murdered.html
  • http://www.forbes.com/sites/emilywillingham/2015/07/20/conspiracy-fears-dominate-life-and-death-of-autism-doctor-bradstreet/ Article "Conspiracy Fears Dominate Life And Death Of Autism Doctor Bradstreet". Par Emily Willingham, publié le 20 juillet 2015. Jeff Bradstreet, le médecin de l'autisme controversé, que les autorités déclarent s'être suicidé le 19 juin après une perquisiton fédérale de ses bureaux, semble avoir vécu immergé dans une culture de peur du complot, qui comprend des rumeurs de complot qui ternissent son nom après sa mort.
    Bradstreet était étroitement associé avec une société européenne qui fournissait le médicament ciblé par la perquisition. Le 19 Juin, le jour de la mort de Bradstreet, un bulletin de nouvelles européen décrit les décès de cinq personnes dans une clinique suisse géré par la société First Immune (First Immune est le nom commercial sous lequel Immuno Biotech Ltd commercialisait le GcMAF. L'état (de santé) qui a conduit ces personnes à la clinique reste incertain, tout comme ce qui a causé leur mort, mais chaque patient aurait payé 5.000 euros par semaine (environ US $ 5400) pour le traitement. La société recommande à ceux qui subissent leur traitement d'éviter la radiothérapie et les médicaments qui sont couramment utilisés pour le traitement et les soins palliatifs dans le cancer.
    La page Facebook de First Immune offre des témoignages de parents qui ont répondu aux allégations de la société quant au GcMAF en ce qui concerne l'autisme, une molécule isolée de produits sanguins et ont fait injecter ou nébuliser à leurs enfants autistes avec cela. Les estimations de coût pour un traitement de 6 mois vont de 1,000 $ à 5,000 $, non compris les consultations et autres tests. Bradstreet, comme je l'ai rapporté il y a quelques jours, a été décrit comme ayant traité des milliers d'enfants avec le GcMAF. La première page Facebook de First Immune inclut aussi un post d'un administrateur de la page au sujet de la mort de Bradstreet qui prétend [...].
  • http://www.surveygizmo.com/s3/1329619/Autism-Treatment-Evaluation-Checklist-revised Sur un des sites de Nicola Antonucci, un praticien DAN!, on apprend que Jeff Bradstreet faisait partie du comité éditorial du "célèbre journal Stem Cells International"
  • http://www.quackwatch.com/11Ind/bradstreet.html Un volumineux dossier sur Jeffrey Bradstreet intitulé "Autism Specialist" Blasted by Omnibus Special Master (le "spécialiste de l'autisme" sévèrement critiqué par le Maitre Spécial de l'Omnibus) La conclusion en est : Rarement une décision de justice décrit de manière plus approfondie une escroquerie liée à la santé. Ayant conclu, sans justification, que la toxicité du mercure est un facteur causal dans l'autisme, Bradstreet et ses alliés réalisent des tests provoqués trompeurs pour le chercher. Mais même lorsque les tests sont négatifs, ils traitent souvent - avec des méthodes qui ne sont même pas celles appropriées pour l'affection qu'ils prétendent avoir diagnostiquée.
  • http://leftbrainrightbrain.co.uk/2009/04/06/more-hot-air-about-hbot/ Analyse d'une étude de Dan Rossignol and Al. cherchant à prouver que l'oxygénothérapie (sigle utilisé en anglais: HBOT) était bénéfique aux enfants autistes.
    Leftbrainrightbrain fait les constatations suivantes : Les auteurs de l'étude Dan Rossignol and Al. travaillaient dans l'International Child Development Research Center (ICRDC) de Jeff Bradstreet, les autres centres participants étaient le Center for Autism Research and Education (CARE) qui propose l'oxygénothérapie (HBOT), le True Health Medical Center d'Anjum Usman, le Neubrander Center de James Neubrander (un médecin DAN![36]), The Rimland Center for Integrative Medicine d'Elizabeth Mumper qui propose l'HBOT, pour un seul centre Princess Anne Medical Associates, il n'était pas clair s'il proposait l'HBOT. Leftbrainrightbrain note l'implication des auteurs et centres de recherche dans les milieux prônant divers traitements douteux de l'autisme, l'inconsistance de l'étude, le faible nombre des sujets étudiés et, de ce fait, des résultats statistiques non significatifs et conclut "Le seul effet réel de cette étude est de donner une couverture de légitimité aux praticiens qui utilisent déjà l'HBO pour «traiter» l'autisme".
  • http://leftbrainrightbrain.co.uk/2013/05/21/two-steps-forward-one-step-back/ Article intitulé "Deux pas en avant et un pas en arrière". On y lit :
    Bonnes nouvelles: Les groupes britanniques qui soutiennent les approches biomédicales non-orthodoxes pour l'autisme prennent eux-même leurs distances avec les théories attribuant l'autisme aux vaccins.
    Mauvaises Nouvelles: Ces groupes font toujours la promotion de traitements - comme les thérapies par cellules souches - pour lesquels il n'existe pas de justification scientifique cohérente et aucune preuve d'efficacité ou de sécurité. [...]
    La caractéristique la plus préoccupante de la conférence d'Edimburgh est la place de choix allouée aux Drs Nicola Antonucci et Dario Siniscalco (qui devrait donner trois conférences au cours du week-end). Antonucci, un psychiatre qui a suivi une formation en thérapies DAN! aux Etats-Unis, a fait équipe avec Siniscalco, un ancien chercheur de la douleur avec une formation en chimie et en pharmacologie, pour fournir une thérapie par cellules souches pour les enfants atteints d'autisme dans une clinique de Bari dans le sud de l'Italie. La pseudo-science derrière ce traitement, maintenant disponible en Ukraine, Costa Rica, Mexique, Panama et Chine ainsi qu'en Italie (mais illégale aux Etats-Unis et au Royaume-Uni) est discuté dans Vaincre l'autisme (pp 114-115). A la conférence de Treating Autism de l'an dernier à Londres, la thérapie par cellules souches a été promue par le Dr Jeffrey Bradstreet, un prédicateur et vendeur de vitamines de Floride et ancien collègue d'Andrew Wakefield, qui a été sévèrement réprimandé pour son rôle à la fois en tant que témoin expert et en tant que médecin traitant dans l'‘omnibus autism proceedings’ aux Etats-Unis en 2009 (Voir: http: //www.spiked-online.com/site/article/6283/). Il est alarmant de constater que Antonucci et Siniscalco ont collaboré avec Bradstreet dans diverses publications. [...]
    La thérapie par cellules souches est un exemple d'un traitement qui, pour moi, n'a aucun sens sur le plan biologique pour l'autisme, est hors de prix (en partie parce qu'elle n'est pas légale aux États-Unis), a rendu pires quelques enfants que je connais, et comporte un haut risque de danger. Je l'éviterais.

Références

  1. http://centerforautism.blogspot.fr/2009/04/orange-county-mothers-day-celebration.html
  2. http://drbradstreet.org/ Site officiel de Jeff Bradstreet
  3. http://www.slate.com/articles/health_and_science/medical_examiner/2009/04/treating_autism_as_if_vaccines_caused_it.html Treating Autism as if Vaccines Caused It. Publié le 1er avril 2009
  4. http://www.cecilmburtonfuneralhome.com/memsol.cgi?page=gallery&user_id=1611254
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 http://www.nbcnews.com/news/us-news/anti-vaccine-doctor-jeff-bradstreet-apparent-suicide-officials-n382981 NBC news Par Alastair Jamieson, 27 juin 2015
  6. http://www.quackwatch.com/11Ind/bradstreet.html "Autism Specialist" Blasted by Omnibus Special Master. Par Stephen Barrett, M.D.
  7. 7,0 et 7,1 http://www.washingtonpost.com/news/morning-mix/wp/2015/06/29/anti-vaccine-doctor-behind-dangerous-autism-therapy-found-dead-family-cries-foul/ Article "Anti-vaccine doctor behind ‘dangerous’ autism therapy found dead. Family cries foul." Par Michael E. Miller, journal Washington Post
  8. http://www.vaccinationnews.org/sites/default/files/DailyNews/2003/September/07/Bradstreet7.pdf
  9. http://icdrc.org/documents/bradstreet.pdf
  10. https://books.google.fr/books?id=9YocgIAXZUwC&pg=PA182&lpg=PA182&redir_esc=y#v=onepage&q&f=false
  11. http://www.vaccinationnews.org/sites/default/files/DailyNews/2003/September/07/Bradstreet7.pdf Intégralité du 'papier' "A Case-Control Study of Mercury Burden in Children with Autistic Spectrum Disorders" de Bradstreet et co. en 2003
  12. 12,0 et 12,1 http://www.quackwatch.org/11Ind/bradstreet.html
  13. https://books.google.fr/books?id=t_poH5CczDUC&pg=PA101&dq=jeff+bradstreet&hl=en&sa=X&ei=M5oeUvyiBOfCsASJxIDwCw&redir_esc=y#v=onepage&q=jeff%20bradstreet&f=false Page 102
  14. http://www.spiked-online.com/newsite/article/6283#.V34CBLiLShc
  15. http://articles.chicagotribune.com/2009-11-23/health/chi-autism-science-nov23_1_defeat-autism-autism-recovery-movement-autism-treatment/2 Article "Autism treatment: Science hijacked to support alternative therapies" Par Trine Tsouderos and Patricia Callahan, publié dans Chicago Tribune le 23 novembre 2009. Voir page 2
  16. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3472266/ Hyperbaric oxygen treatment in autism spectrum disorders. Auteurs Daniel A Rossignol, James J Bradstreet, Kyle Van Dyke, Cindy Schneider, Stuart H Freedenfeld, Nancy O’Hara, Stephanie Cave, Julie A Buckley, Elizabeth A Mumper, and Richard E Frye. Mise en ligne le 15 juin 2012
  17. Granpeesheh, D.; Tarbox, J.; Dixon, D. R.; Wilke, A. E.; Allen, M. S.; Bradstreet, J. J. (2010). "Randomized trial of hyperbaric oxygen therapy for children with autism
  18. James, S. J.; Melnyk, S.; Jernigan, S.; Cleves, M. A.; Halsted, C. H.; Wong, D. H.; Cutler, P.; Bock, K.; Boris, M.; Bradstreet, J. J.; Baker, S. M.; Gaylor, D. W. (2006). "Metabolic endophenotype and related genotypes are associated with oxidative stress in children with autism". American Journal of Medical Genetics Part B: Neuropsychiatric Genetics
  19. https://gcmaf.se/old/conferences/previous-conferences/ Cliquer sur "FRANKFURT 19-21 APRIL 2013". La photo est présentée avec la remarque suivante"Immuno Biotech Ltd était fier de sponsoriser la première conférence GcMAF au monde".
  20. http://www.prweb.com/releases/2012/9/prweb9857174.htm Publié le 8 septembre 2012 :
    Dr Bradstreet has treated 600 children with GcMAF in the USA and will publicise some of his results at the Treating Autism Conference on September 9th and in a paper being published afterwards.
    Dr Bradstreet tested hundreds of children for Nagalase and found over 80% had high levels. High Nagalase levels indicates the presence of viruses and a severely weakened immune system. 46 research papers by 107 eminent scientists prove GcMAF restores the immune system, and reduces nagalase down to healthy levels.
    Dr Nicola Antonucci in Italy treated 94 children with autism, 83 had significant improvements, and he believes GcMAF to be the most effective treatment of autism. It is essential to ensure the GcMAF has been tested with live cell (eg macrophage cell) assays, or it may not be active. [...] Report on Autism treated with GcMAF in Italy by Dr. Antonucci and Dr. Siniscalco [...]
  21. http://www.gwinnettdailypost.com/news/2015/jul/13/details-trickle-out-in-case-of-late-buford-autism/ Article intitulé "Private eyes hired to probe death of Buford autism researcher Dr. Jeff Bradstreet. Par Joshua Sharpe, publié le 14 juillet 2015
  22. http://scienceblogs.com/insolence/files/2015/07/BradstreetSearchWarrant.pdf Mandat de perquisition du "BTC Brain Treatment Center", "Bradstreet Wellness Center LLC", situé à Buford, GA 30518
  23. http://www.emcell.com/shared/files/102423783-Stem-Cells-Autism-One-Year-Later-by-James-Jeffrey-Bradstreet-MD-MD-H-FAAF.pdf?sid=7613c80fdb7dd49df2128cb129005e84 Article "Stem cells and autism: one year later" (PDF). Autism Science Digest. The journal of Autism One
  24. http://www.emcell.com/fr/about_emcell.htm Site officiel de la clinique EmCell (version en français)
  25. http://www.emcell.com/fr/publications.htm
    James Jeffrey Bradstreet, Nataliia Sych, Nicola Antonucci, Mariya Klunnik, Olena Ivankova, Irina Matyashchuk, Mariya Demchuk, and Dario Siniscalco. Efficacy of Fetal Stem Cell Transplantation in Autism Spectrum Disorders: An Open-Labeled Pilot Study // Cell Transplantation, Vol. 23, Supplement 1, pp. S105–S112, 2014.
    Dario Siniscalco, James Jeffrey Bradstreet, Nataliia Sych, Nicola Antonucci. Mesenchymal stem cells in treating autism: Novel insights // World journal of Stem Cells. – 2014 April 26; 6(2): 173-178
    Dario Siniscalco, James Jeffrey Bradstreet, Nataliia Sych, Nicola Antonucci. Perspectives on the Use of Stem Cells for Autism Treatment // Stem Cells International. – 2013. – Volume 2013. – 7 pages
    Dario Siniscalco, Nataliia Sych, James Jeff Bradstreet, Nicola Antonucci. Efficacy of fetal stem cell transplantation in autism spectrum disorders: a pilot study. // IANR VI & 10th GCNN Conference. April 4-6, 2013. Bucharest, Romania.
  26. http://www.emcell.com/fr/list_of_diseases/autism_treatment.htm Traitement de l'autisme : "[...] Cellules Souches Fœtales (CSF) dans l'Autisme
    La thérapie par cellules souches est une approche novatrice et efficace basé sur la capacité unique des cellules souches pour influencer le métabolisme, le système immunitaire et de restaurer les cellules et les tissus endommagés.[...]
    Au cours des 3 dernières années, nous avons traité plus de 250 enfants autistes avec des cellules souches méso-etectodermiques récoltées sur des foetus à partir de 5-10 semaines de gestation, testées et certifiées par l'Etat. [...]
    "
  27. http://www.gwinnettdailypost.com/news/2015/jun/25/controversial-autism-researcher-jeff-bradstreet/ Article "Controversial autism researcher, Jeff Bradstreet, commits suicide after FDA raid in Buford, authorities say". Par Joshua Sharpe, publié le 26 juin 2015 dans le Gwinnett Daily Post
  28. http://www.foxcarolina.com/story/29391296/body-located-in-rocky-broad-river-in-chimney-rock-identified Article "Body located in Rocky Broad River in Chimney Rock identified". Par Heather Carpenter, publié le 24 juin 2015 par FOX Carolina
  29. https://en.wikipedia.org/wiki/Jeff_Bradstreet
  30. http://www.fabresearch.org/uploads/itemUploads/6849/Conference%202012%20flyer%20biomed.pdf Conférence Des 8-9 septembre 2012 organisée par Treating Autism
  31. http://www.emcell.com/shared/files/102423783-Stem-Cells-Autism-One-Year-Later-by-James-Jeffrey-Bradstreet-MD-MD-H-FAAF.pdf?sid=7613c80fdb7dd49df2128cb129005e84
  32. http://briandeer.com/wakefield/legal-experts.htm Article intitulé "Ask the experts: amazing Who's Who of lawyers' recruits for vaccine attack" (Demandez aux experts: Etonnant Woh's Who des recrues des avocats pour l'attaque contre les vaccins) publié par Brian Deer
  33. http://briandeer.com/wakefield/sea-buddies.htm Article intitulé "Bradstreet-Wakefield Florida enterprise suggests: if it doesn't work, buy more!" (L'entreprise Bradstreet-Wakefield de Floride suggère : si cela ne marche pas, achetez en plus!) à propos du See Buddies par Brian Deer
  34. http://fr.wikipedia.org/wiki/Food_and_Drug_Administration
  35. http://www.spiked-online.com/newsite/article/6283 MMR-autism scare: the truth is out at last
  36. http://articles.chicagotribune.com/2009-11-23/health/chi-autism-science-nov23_1_defeat-autism-autism-recovery-movement-autism-treatment/2 Autism treatment: Science hijacked to support alternative therapies
Cet article est partiellement ou en totalité issu d'un article de Wikipédia en anglais