Anju Usman

De Psiram
(Redirigé depuis Anjum Usman)
Anju Usman en 2013 à une conférence sur l'autisme induit par la maladie de Lyme (LIA) Source youtube[1]

Anju Usman (ou Anjum I. Usman ou Anjum Usman) est une américaine, docteur en médecine diplômée de l'Indiana University Medical School, directrice du True Health Medical Center de Naperville (Illinois). Elle s'est spécialisée dans les interventions biomédicales pour les enfants souffrant de troubles du déficit d'attention (ADD), d'autisme et troubles associés (troubles du spectre autistique). Elle s'est impliquée dans la recherche concernant des déséquilibres cuivre/zinc, le dysfonctionnement de la métallothionéine, les infections liées au biofilm et l'oxygénothérapie hyperbare.[2]

Le Dr Anju Usman et l'équipe de son centre médical True Health Medical Center se sont activement impliqués dans de nombreuses organisations telles que Defeat Autism Now! (DAN!) et l'Autism Research Institute (ARI)[3], la National Autism Association (NAA) et AutismOne[4]. [5]

Les interventions du Dr Usman à des conférences ou à des séminaires dépassent largement le cadre des USA[6]: elle se produit en Ecosse à Edinburgh en 2005 (voir à Lorène Amet), en Angleterre en 2007 ainsi qu'en France en décembre 2006 : voir la conférence du Dr Usman "Métaux lourds et détoxication dans les troubles du spectre autistique" tenue en français à l'occasion du congrès de l'association Ariane de Corinne Skorupka. Le protocole de Détoxication du Dr Anju Usman était toujours proposé en 2014 par l'association Ariane.[7]

Les interventions biomédicales proposées par le centre de santé True Health Medical Center Naperville (Illinois) du Dr Usman :

  • - Conseils environnementaux et nutritionnels
  • - Conseils diététiques
  • - Approche personnalisée des vitamines, minéraux, acides aminés et supplémentation en acides gras
  • - Etayage des voies de détoxication incluant le glutathion, la méthylation, et étayage de la Sulfation
  • - Soutien mitochondrial
  • - Oxygénothérapie hyperbare basse pression
  • - Sauna infrarouge
  • - Homotoxicologie
  • - Traitement enzymatique
  • - Équilibrage de la flore intestinale
  • - Traitements du biofilm
  • - Drainage lymphatique
  • - Immunothérapie sublinguale (VSL)

Décès en 2005 d'un enfant de 5 ans suite au traitement prescrit par Kerry Roy, M.D[8][9]; le Dr Usman a été mêlée à cette affaire

Le Conseil de médecine d'État de Pennsylvanie a ordonné la suspension de la license, la probation, et une évaluation des compétences médicales du Dr Roy Kerry, 71 ans, qui est impliqué dans la mort 2005 d'un garçon de cinq ans souffrant d'autisme.
Tariq Nadama est décédé d'un arrêt cardiaque dans le bureau de Kerry suite à la 4ème injection de disodium EDTA, un agent de chélation indiqué, entre autres, pour le traitement d'urgence de l'hypercalcémie. Mais il n'existe aucune preuve crédible que la chélation est efficace pour traiter l'autisme. C'était le troisième rendez-vous de chélation du garçon dans le bureau de Kerry cet été. La mère de Tariq était dans la salle de soins lorsque son fils est décédé.
[...]
La mort de Tariq était un embarras énorme pour le mouvement du "traitement biomédical" de l'autisme, qui a essayé de la caractériser comme un accident causé par une confusion de médicament. L'EDTA entre dans deux formulations et le type donné à Tariq enlève le calcium, qui est nécessaire pour la contraction du muscle cardiaque. L'autre version, le calcium EDTA, est utilisé pour le traitement de l'empoisonnement au plomb.
Mais Kerry a déclaré aux enquêteurs qu'il ne conserve que du disodium EDTA dans son bureau. Selon le rapport de la commission médicale: "Le défendeur a déclaré aux enquéteurs que le disodium EDTA est la seule formule d'EDTA qu'il stocke dans son bureau"; il "admet que le calcium EDTA est disponible, mais qu'il n'a jamais utilisé cet agent."
Le Dr Kerry avait été recommandé aux parents de Tariq par Anju Usman, une praticienne DAN! de la région de Chicago. Selon les dossiers, Usman avait diagnostiqué chez le garçon des niveaux élevés d'aluminium et prescrit du calcium EDTA. Mais Kerry a dit qu'il a traité Tariq pour empoisonnement au plomb (saturnisme) bien que ses concentrations sanguines de plomb n'indiquaient pas la nécessité d'une chélation.
Kerry est devenu un praticien DAN! environ un an après avoir causé la mort de Tariq. Il en est resté membre jusqu'en novembre dernier, quand un journaliste du Chicago Tribune a questionné l'Autism Research Institute, l'organisation mère de DAN!, sur l'adhésion de Kerry. Kerry aurait été largué un jour après l'enquête du Tribune.
Les avocats de Kerry ont affirmé pour la défense de leur client, que "certains médecins croient qu'il y a une corrélation entre les facteurs environnementaux, y compris la surcharge de métaux lourds, et une propension à développer l'autisme." Ces «croyances» n'ont pas de support scientifique crédible. [...][10]

Les démêlés de Anju Usman avec l'Ordre des médecins de l'Illinois en 2010

Anjum I. Usman, M.D., qui dirige le True Health Medical Center à Naperville, Illinois, a été accusée de conduite contraire à l'éthique professionnelle dans sa prise en charge d'un garçon atteint d'un autisme présumé. La plainte (voir ci-dessous) indique qu'elle n'a pas obtenu un consentement éclairé pour ce traitement, a omis de tenir à jour un dossier médical adéquat, et a prescrit une thérapie par chélation, des suppléments alimentaires, des hormones, des enzymes, des médicaments antifongicides, et d'autres traitements divers qui n'ont pas fait leurs preuves contre l'autisme. Usman fait également face à un procès civil intenté au nom de l'enfant.[11]

Dans l'acte d'accusation on lit :
" [...]
7. Que AC [le garçon en question] est né le 14 juillet 2002. [...]
9. Que le (ou vers le) 1er Mars 2004, AC a été amené pour consultation au Advocate Illinois Masonic Medical Center de Chicago, Illinois, en raison du retard de la parole et les comportements atypiques.
10. Que, à la consultation à l'Advocate Illinois Masonic Medical Center de Chicago, Illinois, AC a été diagnostiqué atteint d'un autisme de niveau faible à modéré.
11. Que le (ou vers le) 19 avril 2004, AC a été amené pour consultation au True Health Medical Center de Naperville, Illinois, en raison de retard de langage, hyperactivité, durée d'attention courte, grincements de dents et aucunes frontières.
12. Qu'au commencement d'avril 2004, ou vers le 19, le défendeur/l'intimée [Anju Usman donc] a entrepris de diagnostiquer et de traiter AC.
13. Que les dossiers médicaux de CA et/ou d'autres informations recueillies au cours de l'enquête du ministère ont indiqué que, à plusieurs reprises entre le 19 Avril 2004 et le 14 Avril 2009, l'intimée a diagnostiqué AC comme souffrant des états de santé suivants de et/ou fait les diagnostics de :
* a Déséquilibre Ca/Zn
* b Zn bas
* c Intoxication aux métaux lourds
* d Dysbiose
* e Niveaux anormalement élevés d'aluminium, d'antimoine, d'arsenic, de cadmium, de cuivre, de plomb, de nickel, d'argent, d'étain, de titane et de sélénium
* f Levures
14. Que les dossiers médicaux de CA et/ou d'autres informations recueillies au cours de l'enquête du ministère ont indiqué que, à plusieurs reprises entre le 19 Avril 2004 et le 14 Avril 2009, l'intimée a prescrit ou administré à AC les tests/analyses suivants :
* a MAP (Analyse du profil métabolique)
* b Analyse des cheveux
* c Test d'urine provoquée pour les métaux toxiques
* d Test des porphyrines urinaires
* e Parasites
15. Que les dossiers médicaux de AC et/ou d'autres informations recueillies lors de l'enquête du ministère ont indiqué que, à plusieurs reprises entre le 19 Avril 2004 et le 14 Avril 2009, l'intimée a prescrit et/ou recommandé les traitements suivants pour AC :
a. Mesures diététiques: sans caséine, sans gluten, yaourt, noni, goji
b. Vitamines, minéraux et autres compléments alimentaires: huile de foie de morue (oméga 3), acide folique, du spectre de soutien II, zinc, méthyl B12, eau de magnésium, B6, cystéine, vitamine C, vitamine E, Pycnogenol, molybdène, sélénium, calcium, CoQ10, Protinogold, vitamine K, vitamine D3, LiverTone, KidneyTone, curcumine, Probiotics Gold, Td GSH
c. Enzymes: HEnzyme, EnZyme-complete
d. Antifongiques: Diuflucan, Nystatin
e. Autres substances: DMG, NDF, MVI Kirkman's, GABA, DMAE, CLO
f. Charbon activé, bentonite, ICG 2000, phosphatidyl choline, IgG
g. Médicaments de détoxication/chélation: DMPS, CaEDTA, DMSA, NDF
h. Hormones: Spironolactone, mélatonine
i. Glutathion
16. Il n'y a aucune preuve que les traitements décrits ci-dessus ont une influence sur le cours de l'autisme.
17. L'analyse des cheveux ne constitue pas une base pour le diagnostic d'intoxication par des métaux lourds
18. L'analyse d'urine provoquée ne fournit pas une base pour le diagnostic de l'empoisonnement aux métaux lourds. L'American College of Medical Toxicology a déterminé que le test des porphyrines n'a pas être scientifiquement validé, ne comporte pas d'avantage démontré et peut être nocif lorsqu'il est utilisé pour évaluer les patients pour l'intoxication par des métaux.
19. Le test des porphyrines ne fournit pas une base fiable pour le diagnostic d'intoxication par des métaux lourds.
20. Bien que la thérapie par chélation soit approuvée par la FDA pour le traitement de l'empoisonnement au plomb, elle ne devrait pas être utilisée sans qu'un test sanguin non provoqué (pas un test d'urine) ne montre un niveau extrêmement élevé de plomb.
21. L'intimée n'a pas obtenu un test du plomb dans le sang de confirmation ou enregistré/noté une quelconque source d'exposition au plomb.
22. Le dossier ne contient aucune base pour conclure que la thérapie par chélation était appropriée.
23. Le dossier ne contient pas de consentement éclairé adéquat pour aucun des tests non standard prescrits ou pour les traitements. Les formulaires de consentement utilisés ne présentent pas avec exactitude les risques et/ou les avantages des tests et des traitements. Bien qu'il mentionne l'utilisation de médicaments expérimentaux, ceux-ci n'ont pas été administrés dans le cadre d'un protocole expérimental approprié.
24. Le formulaire de consentement éclairé indique que la thérapie par chélation "est considérée comme controversée pour le traitement généralisé de l'intoxication au plomb chronique de niveau faible ou élevée, l'intoxicité au mercure, ou pour d'autres intoxications aux métaux lourds, qu'elles soient aiguë ou chronique." Cette déclaration est fausse, car il existe un consensus scientifique clair qu'elle est inappropriée pour le traitement de l'intoxication au plomb sans avoir apporté la preuve que la toxicité existe et que le niveau est très élevé.
25. Tout au long de la période de traitement, l'intimée a déclaré à la mère d'AC que les traitements prescrits ont des avantages cliniques positifs pour les enfants atteints d'autisme malgré le manque de recherches empiriques à l'appui de la position de l'intimée.
26. Le dossier ne précise pas pourquoi AC devait recevoir des traitements non éprouvés.
27. La Spironolactone, qui est potentiellement dangereuse, a été prescrit sans justification.
28. Malgré un niveau de sélénium normal, l'intimée a prescrit à plusieurs reprises et inutilement des suppléments de sélénium et a continué de le faire même quand AC montré par la suite un niveau élevé.
28. Que l'intimée a abusé de la relation médecin/patient pour tirer indûment profit de la vulnérabilité d'un patient en ce que l'intimée a utilisé des médicaments et de la médecine non prouvés pour traiter AC, un patient pédiatrique diagnostiqué autiste.
29. Que les actes et/ou omissions de l'intimée qui précèdent sont des motifs de révocation ou de suspension d'un certificat d'enregistrement en vertu des 225 Illinois Compiled Statutes (2002), [...], s'appuyant sur les Rules for the Administration of the Medical Practice Act, [...].
31. L'intimée a eu une conduite non professionnelle, non éthique et/ou déshonorante en ce que l'intimée a prodigué à AC un traitement médical non nécessaire, n'a pas obtenu un consentement éclairé pour le traitement médical non nécessaire de AC, n'a pas tenu des dossiers médicaux et/ou des fiches appropriés pour les soins et le traitement de AC, et a échoué a prodiguer un traitement adéquat à AC. [...]

C'est pourquoi, sur la base de ces allégations, le ministère des finances et de réglementation professionnelle de l'État de l'Illinois, par Laura E. Forester, son chef des poursuites médicales, prie que la license de médecin et de chirurgien d'ANJUM I. USMAN, MD, soit révoquée, suspendue, mise en probation ou discipliné autrement.

Remarque de Psiram: En juillet 2014, l'affaire est toujours en suspens.

Procès civil intenté par James Coman en mars 2010, entre autres contre Anju Usman

Le père d'un garçon de 7 ans (Remarque de Psiram : Le garçon désigné par AC ci-dessus, l'enfant s'appelle en fait August James Coman) a intenté le procès contre deux soi-disant " spécialistes de l'autisme," leurs cliniques et un laboratoire qui teste des spécimens d'urine pour "les métaux toxiques."[12] La plainte (voir ci-dessous) indique :

Défendeurs Anjum Usman, MD (docteur en médecine); True Health Medical Center; Dan Rossignol, MD; Creation's Own, et le Doctor's Data Laboratory ont conspiré pour induire les patients à suivre une thérapie de chélation injustifiée.

* Le programme dans ce cas était centré sur l'utilisation d'Usman d'un test "provoqué" des métaux dans l'urine affirmant faussement que le garçon avait accumulé des niveaux dangereux de mercure et de plusieurs autres métaux. Usman a fait cette évaluation initiale quand il avait seulement deux ans, bien qu'il n'ait eu aucune exposition significative aux métaux toxiques.
* La thérapie par chélation a été administrée avec des suppositoires quand le garçon avait quatre ans et incluait 41 séances par voie intraveineuse sur une période de 18 mois commençant quand il avait cinq ans.
* Les traitements inappropriés comprenaient également des suppléments alimentaires, l'oxygénothérapie hyperbare, des hormones et autres médicaments qui étaient inutiles, non homologués, et/ou potentiellement dangereux.
* Considérant qu'Usman avait examiné et traité le garçon à son bureau, Rossignol, sans l'avoir jamais examiné, a basé ses recommandations sur des conversations téléphoniques avec la mère sur une période de 25 mois.[13]

Le test provoqué des métaux toxiques dans les urines est une fraude. La plainte demande des dommages et intérêts pour négligence, manque de consentement éclairé, fausse déclaration intentionnelle, déclaration inexacte faite par négligence, batterie, et conspiration civile. En 2011, the Illinois Department of Financial and Professional Regulation (le département de l'Illinois de la rêglementation financière et professionnelle) a accusé Usman de conduite contraire à l'éthique professionnelle dans sa prise en charge du garçon.

Plusieurs journaux ont relaté l'affaire, dont le journal Chicago Tribune dans un article intitulé "Illinois regulators seek to discipline autism doctor" signé Trine Tsouderos et publié le 13 octobre 2011.[14]. Le cas est aussi commenté sur plusieurs blogs anglais[15][16]

Participation le 10 décembre 2006 au congrès de l'association Ariane de Corinne Skorupka à Paris

Sur la plaquette publicitaire de la présentation de ce congrès[17] on trouve le titre de l'intervention d'Anja Usman "Biomedical Treatment Approach to Detoxification in patients with Autism", mais aussi ceux des autres intervenants : James Neubrander "Methylcobalamin Speaks Fluent French" [18] et "Hyperbaric Oxygen Therapy for Children on the Autistic Spectrum", Boyd Haley[19][20] "Mercury Toxicity and its Relationship to Neurological and Immunological Damage" (Toxicité du mercure et sa relation aux maladies neurologiques)[21], de Diane Fraser, MD, de Robert Nataf "Evidence for Mercury Toxicity in Autism through Urinary Porphyrin Profiling", de Martine Ferguson "Presentation of Fondation Autisme, Agir et Vaincre" et de Corinne Skorupka.

Liens externes

  • https://lymescience.org/anjum-usman/ Anju Usman: Disciplined after serious charges, posted in: Rogues Gallery
    Lyme disease has no demonstrable link to autism. But Anjum “Anju” Usman Singh, a doctor in Illinois who runs True Health Medical Center, has some bizarre beliefs about autism. She was on the physician advisory board of the now-defunct Lyme-Induced Autism Foundation (LIAF).
    In 2007, Anju Usman coauthored, along with former ILADS president and fellow LIAF physician advisory board Robert Bransfield, a paper called “The association between tick-borne infections, Lyme borreliosis and autism spectrum disorders.” The paper was published in Medical Hypotheses, a journal notorious for promoting pseudoscience and quackery. Medical Hypotheses did not require peer review of submitted content until 2010, when policies were changed in response to uproar over publications promoting AIDS denialism.
    Usman’s disturbing treatment of autistic children was described in reporting by the Chicago Tribune (see links below). The Department of Financial and Professional Regulation of the State of Illinois (IDFPR) eventually charged Usman in relation to her treatment of two autistic children, AC and RS.
    In 2014, Usman and the IDFPR settled the charges in a Consent Order. The IDFPR described the results of the Consent Order as follows:
    Physician and surgeon license (036-083420) placed on indefinite probation for a minimum of one year and fined $10,000 for failure to disclose her financial interest in, treatment she recommended ([[HBOT|hyperbaric chamber oxygen therapy), and for the compounding of medications that she prescribed to patients; failure to keep adequate medical records; and failure to obtain informed consent on certain treatments, including chelation therapy.
    In 2016, Usman received a Public Reprimand from the Medical Board of California in relation to the 2014 disciplinary action.
    In 2017, Usman was again disciplined and “fined $500 for failure to disclose formal complaints that had been violated by the Department.”
  • http://www.quackwatch.com/01QuackeryRelatedTopics/Tests/urine_toxic.html Article "How the "Urine Toxic Metals" Test Is Used to Defraud Patients" (Comment le test des métaux toxiques des les urines est utilisé pour escroquer les patients) publié sur le site de Stephen Barrett (anglais)
  • http://www.quackwatch.com/01QuackeryRelatedTopics/chelation.html Article intitulé "Chelation Therapy : Unproven Claims and Unsound Theories" (Thérapie par chélation : Affirmations non fondées et théories douteuses) signé Saul Green, Ph.D. (anglais)
  • http://www.quackwatch.com/01QuackeryRelatedTopics/chelationreg.html Article intitulé "Regulatory Actions against Chelation Therapists" (Mesures réglementaires à l'encontre des thérapeutes par chélation) signé Stephen Barrett :
    "La thérapie par chélation est un ensemble de perfusion intraveineuse contenant de l'EDTA et diverses autres substances. Il est faussement prétendu qu'elle est efficace contre les maladies cardiovasculaires, l'autisme, et de nombreuses autres maladies et pathologies. L'utilisation de la chélation à de telles fins doit être considérée comme une pratique médicale médiocre. Quelques États ont interdit une telle utilisation, mais la plupart traitent les plaintes au cas par cas et fondent leur décision sur les circonstances particulières de l'affaire.
    Le tableau ci-dessous résume les mesures disciplinaires que les conseils de license de l'Etat (Nota de Psiram: L'équivalent de nos conseils de l'ordre des médecins) ont prises à l'encontre de plus de 100 médecins qui ont administré la thérapie par chélation pour des raisons inappropriées. Dans certains cas, la mesure a été prise parce que le conseil médical de l'Etat estime que l'utilisation de la chélation par elle-même était un motif de sanction disciplinaire. Dans d'autres cas, la plainte contre le médecin avait d'autres motifs ou était fondée sur une conduite considérée comme inacceptable, qu'il y ait eu chélation ou non. [...] "

    Remarque de Psiram : Dans ce tableau des thérapeutes par chélation sanctionnés figure Stephen M. Edelson, Ph.D., le directeur actuel de Autism Research Institute (ARI)[22]. En 1995, Edelson fut mis en probation; puis en 2004, il fut réprimandé, a écopé 1000 $ d'amende et fut mis en probation (de durée) indéterminée; et finalement en 2005, sa license a été révoquée. On y trouve également Mark Geier qui a perdu entre 2010 et 2013 toutes ses licences aux USA, en effet, il avait de nombreuses licenses, une pour chaque état des USA où il pratiquait. Anjum Usman n'est pas oubliée.
  • http://charlatans.info/news/La-chelation-contre-l-autisme-fait Article intitulé "La chélation contre l’autisme fait plus de mal que de bien" publié le 30 novembre 2012
  • http://en.wikipedia.org/wiki/Autism's_False_Prophets "Faux prophètes de l'autisme: Mauvaise science, médecine risquée, et la recherche d'un traitement" est un livre publié en 2008 par Paul Offit, un expert du vaccin et chef des maladies infectieuses à l'Hôpital pour enfants de Philadelphie. Le livre se concentre sur la controverse entourant le lien maintenant discrédité entre les vaccins et l'autisme.

Références

  1. http://www.youtube.com/watch?v=vksEyCbLfc4 Video intitulée "Nutritional & Biomedical Approach to Patients with Infections - Anju Usman, MD", mise en ligne le 14 septembre 2013.
    Présentation accompagnant la vidéo: "Recorded at: LIA. We recommend this video to individuals suspecting co-infections and environmental burdens. Get your notepads ready, Dr. Usman launches heavily into the biochemistry of how things like environmental stressors and heavy metals impact the body." (anglais)
  2. http://www.truehealthmedical.com/3452/3494.html La présentation d'Anju Usman, directrice médicale du True Health Medical Center
  3. http://www.autism.com/ Site officiel de l'Autism Research Institute (ARI)(anglais).
    Le projet Defeat Autism Now! (DAN!), créé par l'Autism Research Institute, propose une approche du traitement de l'autisme appelé le "DAN! protocole", basé sur la théorie biomédicale de l'autisme.
  4. http://www.autismone.org/ Site officiel d'AutismOne (anglais)
  5. http://www.truehealthmedical.com/3452/index.html Site officiel du True Health Medical Center de Naperville d'Anju Usman. Les 2 liens ci-dessus vers DAN!/ARI et AutismOne sont inclus et soulignés dans la page de présentation du centre de santé True Health Medical Center elle-même. (anglais)
  6. http://www.truehealthmedical.com/3557.html Conferences /Seminars
  7. http://www.filariane.org/protocoles.html Le protocole de détoxication du Dr Anju Usman figure parmi les protocoles proposés en 2014 par l'association Ariane
  8. http://www.casewatch.org/board/med/kerry/order.shtml Article intitulé "Roy E. Kerry, M.D. Disciplined for Killing Child" (Roy E. Kerry, docteur en médecine, discipliné pour décès d'enfant) (anglais) signé Stephen Barret :
    En Juillet 2009, Roy Kerry, MD, qui a prescrit la thérapie par chélation qui a tué Abubakar Tariq Nadama âgé de 5 ans, a signé un accord de consentement par lequel sa licence médicale a été suspendue pour six mois, après quoi il devra se plier à une période de probation pendant 2 ans et 1/2. L'accord (ci-dessous) lui interdit également de chélater toute personne âgée de moins de 18 ans. Pendant la période de probation, il doit se soumettre à une évaluation de son aptitude à pratiquer et avoir sa pratique surveillée par un autre médecin. Les documents dans le cas indiquent :
    * Le garçon, qui était autiste, est mort en juillet 2005, lors de sa troisième séance de chélation au Advanced Integrative Medical Center de Kerry à Portersville, Pennsylvanie.
    * Kerry avait diagnostiqué Tariq (comme souffrant d'un) "syndrome autistique, d'une intoxication aux métaux lourds, de candidose, de multiples allergies alimentaires"
    * Le traitement comprenait des injections intraveineuses de l'EDTA disodique (Endrate) bien que l'Endrate ne soit pas approuvé par la FDA (Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) pour le traitement de l'intoxication par des métaux lourds.
    L'Endrate a été administré sur une durée de 5 à 10 minutes, en dépit des instructions du fabricant (qui indiquent) que l'administration aux enfants devrait prendre au moins trois heures parce que l'administration rapide peut provoquer une chute mortelle des niveaux du calcium dans le sang.
    * L'autopsie de Tariq a montré que son décès était dû à une lésion cérébrale consécutive à des lésions cardiaques causées par une baisse des niveaux du calcium dans le sang.

    Le traitement de Tariq était basée sur la notion sans fondement que l'autisme est causé par une intoxication aux métaux lourds et peut être traitée par une thérapie par chélation.
  9. http://americanloons.blogspot.fr/2013/12/827-roy-kerry.html Article concernant Kerry Roy publié sur le site Encyclopédie de dingues américains :
    Roy Kerry est un praticien de médecine alternative (il dirige le Advanced Integrative Medicine Center [Centre de médecine intégrative avancée] à Portersville, Pennsylvanie), membre de l'American College for Advancement in Medicine (une organisation pseudo-médicale), et l'un des principaux champions de la thérapie par chélation comme traitement pour l'autisme. Eh bien, la thérapie par chélation, en plus d'être inefficace contre l'autisme, est une affaire plutôt dangereux, et en 2006, un garçon est mort au cours d'un programme de thérapie par chélation administré par Kerry, qui a finalement conduit les responsables à examiner l'utilisation de ce traitement particulièrement insidieux. Kerry (qui était un MD à l'époque) a eu sa license suspendue temporairement, il lui a été interdit de chélater des enfants de moins de 18 ans dans le futur, et a été poursuivi par les parents de la victime (la plainte a été réglée en 2010 avec le paiement d'une somme non divulguée). Le cas est au moins l'un des nombreux contre-exemples pour les gens qui sont enclins à affirmer que, bien que les thérapies alternatives n'aient pas prouvé leur efficacité, au moins elles ne font aucun mal.
    Kerry, dans ce cas et d'autres, est apparemment convaincu que l'autisme est lié à une intoxication par des métaux lourds, et a admis l'utilisation de tests faux/bidons dans ce cas pour étayer/justifier son diagnostic.
    Diagnostic: Preuve vivante du fait que les traitements alternatifs sont en réalité directement nocifs/dangereux (et que les accepter ne représente pas seulement un danger à long terme). Kerry est toujours en activité cependant.
  10. http://leftbrainrightbrain.co.uk/2010/01/12/board-ordered-suspension-probation-for-dr-roy-kerry/ Le conseil (médical) a ordonné la suspension de licence et la probation du Dr Roy Kerry
  11. http://www.casewatch.org/board/med/usman/complaint.shtml Article de Stephen Barrett intitulé "La spécialiste de l'autisme (Anju Usman) accusée de faute professionnelle grave" (anglais)
  12. http://www.casewatch.org/civil/coman/complaint.shtml Article de Stephen Barrett intitulé "Des spécialistes de l'autisme poursuivis en justice"
  13. http://www.casewatch.org/civil/coman/affidavit.pdf Le procès civil intenté par le père du garçon (anglais)
  14. http://articles.chicagotribune.com/2011-10-13/news/chi-illinois-regulators-seek-to-discipline-autism-doctor--20111013_1_unnecessary-experimental-treatments-james-coman-defeat-autism
  15. http://leftbrainrightbrain.co.uk/2010/03/05/lawsuit-against-alternative-medical-practitioners-usman-and-rossignal/
  16. http://scienceblogs.com/insolence/2010/03/05/suing-dan-practitioners-for-malpractice/ Article intitulé "Suing DAN! practitioners for malpractice: It’s about time" (Poursuivre en justice les praticiens DAN! pour faute professionnelle : Il est grand temps) signé Orac et publié le 5 mars 2010.
    Les prescriptions de Usman et Rossignol y sont détaillées :
    26. During the same period of time from late December 2006 through mid-October 2007, and based on his diagnoses, Defendant ROSSIGNOL prescribed Methyl B-12 injectable medication (2/9/2007), Ferrous sulfate elixir (2/9/2007), DMPS suppositories for rectal chelation, Spironolactone (6/1/2007), NAC transdermal (6/1/2007), DMPS suppositories (5/5 and 6/4/2007), Vitamin C injectable vials (10/2/2007), NAC injectable vials (10/2/2007), EDTA injectable vials (10/2/2007), Nystatin (10/2/2007), oral Spironolactone (10/2/2007), Glutathione injectable vials (10/2/2007), and DMPS injectable vials (10/2/2007), some of which medications were manufactured, distributed, and/or sold to A.J.’s parent by Defendant CREATION’S OWN.
    [...]
    28. On or about October 24, 2007, Defendant USMAN commenced IV chelation therapy upon A.J. (based on her diagnosis of heavy metal toxicity) and following a protocol developed by Defendant ROSSIGNOL (based on his diagnosis of heavy metal toxicity). At Defendant USMAN’s direction and under her supervision, chelation therapy was performed on A.J. using EDTA as the chelating agent combined with Vitamin C, GSH (a drug approved only for the treatment HIV - un médicament approuvé seulement pour le traitement du SIDA) and DMPS (a non-FDA approved drug - un médicament non approuvé par l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux), on November 7, 2007, November 28, 2007, December 5, 2007, December 19, 2007, January 2, 2008, January 9, 2008, January 23, 2008, January 30, 2008, February 13, 2008, February 28, 2008, March 11, 2008, March 27, 2008, April 3, 2008, April 10, 2008, April 17, 2008, April 24, 2008, April 30, 2008, May 8, 2008, May 14, 2008, May 21, 2008, May 29, 2008, June 5, 2008, June 11, 2008, September 17, 2008, October 1, 2008, October 8, 2008, October 16, 2008, October 22, 2008, October 30, 2008, November 6, 2008, November 12, 2008, November 19, 2008, December 11, 2008, December 17, 2008, January 5, 2009, January 19, 2009, February 5, 2009, February 16, 2009, March 4, 2009, March 19, 2009, and April 2, 2009.
  17. http://www.psiram.com/fr/index.php/Fichier:Congres-ariane_2006.pdf Plaquette publicitaire de présentation du congrès de l'association Ariane qui a eu lieu le 10 décembre 2006
  18. http://www.filariane.org/methyle-b12-par-james-neubrander.html Il s'agit probablement de la traduction en français de l'intervention "Methylcobalamin Speaks Fluent French" qu'a faite James Neubrander au congrès d'Ariane du 10 décembre 2006 (La méthylcobalamine est l'une des formes actives de vitamine B12)
  19. http://www.autism-watch.org/reg/fda/haley/osr.shtml Article intitulé "Boyd Haley Ordered to Stop Illegal Marketing of OSR#1" (Il a été ordonné à Boyd Haley d'arrêter la commercialisation illégale des OSR#1) signé Stephen Barrett (anglais)
  20. http://articles.chicagotribune.com/2010-06-23/health/ct-met-autism-chemical-20100623_1_boyd-haley-autism-web-sites-cti-science Article du journal Chicago Tribune intitulé "La FDA warns maker of product used as alternative autism treatement" (L'agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux avertit le fabricant d'un produit utilisé comme traitement alternatif de l'autisme) et soutitré "L'OSR#1 n'est pas un complément alimentaire, mais un médicament non approuvé toxique avec des effets potentiels secondaires graves, met en garde l'agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux", signé Trine Tsouderos et publié le 23 juin 2010.
    Un produit dont il est fait la promotion auprès des parents d'enfants atteints d'autisme n'est pas un complément alimentaire sans danger comme il est affirmé mais un médicament non approuvé toxique qui manque d'avertissements adéquats sur les effets secondaires potentiels, y compris la perte de cheveux et des anomalies du pancréas, a prévenu la US Food and Drug Administration (agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) dans une lettre à son fabricant.
    La lettre du 17 juin de la FDA à Boyd Haley, un chimiste du Kentucky à la retraite et héros du mouvement La guérison de l'autisme, détaille cinq violations de la loi fédérale Food, Drug and Cosmetic liées à son produit, l'OSR#1. Ne pas corriger ces violations peut entraîner des amendes, la saisie des produits et même des poursuites pénales.
  21. http://www.filariane.org/uploads/pathologies/toxicite-mercure-haley.pdf Toxicité du mercure et sa relation aux maladies neurologiques (anglais avec traduction en français)
  22. http://www.autism.com/all_steve_edelson_bio