Nicola Antonucci

De Psiram
Nicola Antonucci Source : Annonce en décembre 2014 de sa venue en mai 2015 à la conférence d'AutismOne à Chicago[1]
Dario Siniscalco (à gauche) et Nicola Antonuci Source[2]
Nicola Antonucci, Alessio Fasano et Anna Sapone Source [3]. La photo a été publiée pour fêter la publication d'une étude auquels ils ont participé parue en juillet 2012 et consultable ici [4]

Nicola Antonucci est un médecin psychiatre italien, doctor DAN!, créateur et directeur du Biomedical Center for Autism Research and Treatment [5] [6] situé à Bari en Italie. Cet organisme est une clinique de traitement pour enfants autistes et également un centre de recherche sur l'autisme auquel participe Dario Siniscalco[7].

Antonucci soigne les enfants autistes non seulement avec les traitements décriés prônés par l'Autism Research Institute, mais aussi avec des traitements expérimentaux, non cliniquement testés, la GcMAF et la Thérapie par cellules souches, et donc illégaux aux USA et dans l'UE (il existe des utilisations en médecine des cellules souches, mais elles n'ont rien à voir avec celles que proposent illicitement Antonucci et autres charlatans de l'autisme).

Le duo Siniscalco-Antonucci, en compagnie de Jeff Brastreet, a entrepris de remédier à cette situation, sans succès. En effet, leurs publications ne paraissent que dans des journaux non reconnus pour être des journaux scientifiques sérieux.

Présentation de Nicola Antonucci par lui-même

Nicolas Antonucci, [est un] docteur diplômé en médecine de l'Université de Bari en 2005. Spécialisé en psychiatrie dans la même Université en 2004. Durant l'école de spécialisation, il a été membre du groupe de recherche sur les neurosciences psychiatriques et a travaillé sur l'imagerie-neurologique en utilisant l'IRM fonctionnelle et la spectroscopie appliquées à des patients atteints de schizophrénie.
Depuis Octobre 2006, quand sa fille a été diagnostiqué avec des TSA [Troubles du Spectre Autistique], il a commencé à travailler avec le traitement biomédical des TSA en utilisant les connaissances de l'Autism Research Institute - San Diego (CA). Il a suivi une formation médicale pendant plusieurs mois au "Centre Rimland" - Lynchburg (Virginie) sous le mentorat du Dr E. Mumper Elizabeth Mumper, directrice de la formation des doctors DAN!]. Il assiste encore aujourd'hui à la réunion scientifique annuelle et à la formation de l'Autism Research Institute.
Il est maintenant directeur du "Biomedical Center for Autism Research and Treatment" [Centre pour la recherche biomédicale et le traitement de l'autisme] à Bari - Italie, et exerce dans plusieurs villes d'Italie, ainsi que dans plusieurs pays, exclusivement avec des enfants touchés par les TSA.
En 2010, en collaboration avec le Dr Dario Siniscalco, Seconde Université de Naples [SUN], en Italie, il a fondé un groupe de recherche pour étudier les changements moléculaires et cellulaires dans les TSA. Ce groupe mène plusieurs essais de recherche et a déjà publié plusieurs travaux dans des peer-reviewed journals [des revues à comité de lecture] internationaux dans le domaine de l'autisme[7].

Remarque à propos des revues à comité de lecture

Pour vérifier la qualité des journaux internationaux dans lesquels Antonucci et co. publient, c'est à dire, entre autres, Frontiers in Immunology, World Journal of Stem Cells (faisant partie du Baishideng Publishing Group/BPG), International journal of environmental research (publié par la Graduate Faculty of Environment, University of Tehran, Iran), etc., on peut vérifier dans la liste des journaux scientifiques[8]. Mais somme-toute, on n'est jamais mieux servi que par soi-même (ou par son associé en recherche), en l'occurence, quand l'Editor-in-Chief pour l'autisme du OMICS Publishing Group est Dario Siniscalco [9] [10]. Voir sur le wikipedia-anglais la réputation du OMICS Publishing Group [11].

La recherche du Biomedical Center for Autism Research and Treatment

Elizabeth Mumper, fondatrice du Centre Rimland, directrice médical de l'Autism Research Institute, responsable de la formation des médecins DAN!, avec Nicola Antonucci, le 28 juin 2008, lors de la conférence organisée par Antonucci et les parents de EmergenzAutismo à Bari ayant pour titre "Autisme: De l'incurabilité à la possibilité de guérir" Source [12]

Les projets de recherche

[13]

Les organismes qui collaborent à ces recherches

  • ARI Autism Research Institute de San Diego (Californie).
    ARI a financé leurs recherches en 2010 et 2013 [...] (voir les détails) [14]
  • Autism-Open Access est une revue scientifique qui traite des troubles du développement liés à l'autisme chez les enfants [...] Le lien mêne vers la revue Autisme faisant partie du groupe OMICS[15] (dont l'Editor-in-Chief est Dario Siniscalco)
  • L'association italienne sans but lucratif Cancellautismo [16] soutient activement notre recherche.
    En symbiose avec Cancellautismo, nous menons en fait plusieurs projets de recherche scientifique, tels que les cellules souches et l'autisme; l'identification des Candida chez les patients atteints d'autisme; les effets de la GcMAF dans un système in vitro.
  • La "Duke University" [17], (en la personne de) Mohamed Bahie Abou-Donia, Ph.D, du Duke University Medical Center, Durham, North Carolina, US.
    Project: Autoimmune brain inflammation (Inflammation auto-immune du cerveau).
  • EmCell[18]
    En collaboration avec le Centre EmCell de Kiev nous sommes en train d'étudier l'effet des cellules souches dans l'autisme.
    Est cité une étude Bradstreet JJ, Sych N, Antonucci N, Klunnik M, Ivankova O, Matyashchuk I, Demchuk M, Siniscalco D. Efficacy of fetal stem cell transplantation in autism spectrum disorders: an open-labeled pilot study. Cell Transplant. 2014; 23 Suppl 1:105-112. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25302490.
  • La Forza del Silenzio, une association sans but lucratif pour les soins de l'autisme[19].
    Ils ont toujours soutenu notre recherche scientifique sur l'autisme.
  • RED Laboratories, Tanja Mijatovic, Ph.D., Z.1 Researchpark 100, B-1731 Zellik, Belgium. Pas de lien, mais Psiram le fournit ici[20]
  • Kyulian Family Foundation, Austin, Texas, USA.
    Kyulan a financé nos recherches sur les changements cellulaires et moléculaires dans l'autisme. (Pas de lien web)
  • Institut de Recherche Luc Montagnier [21].
    Project: Immune system changes in autism (les changements du système immunitaire dans l'autisme).
  • L'International Child Development Resource Centre de Jeff Bradstreet[22]. (Voir notre article sur Jeff Bradstreet qui s'est suicidé en juin 2015)
  • University of Miami[23]. La personne qui est mise en avant est : Adrien A. Eshraghi, MD, MSc, FACS is a Professor of Otolaryngology and the Director of University of Miami Hearing Research Laboratory at the University of Miami Miller School of Medicine. He serves as Chief of Otology and Neurotology Clinics for Jackson Memorial Hospital.
    Project: identification of bacteria species in autism.
    Our joint research project involves the use of stem cells in autism models (Notre projet de recherche conjointe implique l'utilisation de cellules souches dans les modèles de l'autisme).

Collaboration du duo Antonucci-Siniscalco avec Jeff Bradstreet

[25].











Collaboration du duo Antonucci-Siniscalco avec Luc Montagnier

Sur le site en anglais du Biomedical Center for Autism Research and Treatment de Nicola Antonucci, cette collaboration est affichée, il suffit de cliquer à "Research" puis à "Collaborations" [26], on trouve un encart "Institut de Recherche Luc Montagnier" et le lien vers la page de Luc Montagnier[21]. Antonucci et Siniscalco ont été, par exemple, tous deux des intervenants à la conférence de juin 2013 à Edinburgh organisée par Autism Treatment Trust de Lorène Amet[27] (voir ci-dessous à "Evènements") qui est l'une des deux françaises chargées par Montagnier d'effectuer un essai clinique (rebaptisé "Protocole") sur des enfants autistes sans l'autorisation d'un quelconque comité d'éthique.

GcMAF

Thérapie par cellules souches

Evènements auxquels Antonucci a participé

Conférence sur l'autisme à Varsovie en 2013

La 2° Conférence Internationale sur le thème "Leczenie dziecka z autyzmem - najnowsze trendy medyczne" (Traiter un enfant avec l'autisme - les dernières tendances médicales) s'est tenue à Varsovie les 23-24 Mars 2013 à l'Auli Narodowego Instytutu Zdrowia Publicznego (Auditorium de l'Institut national de santé publique). Les conférenciers principaux étaient Magdalena Cubała-Kucharska, Nicola Antonucci, Corinne Skorupka (tous trois docteurs DAN!), le prof. Kenny de Meirleir de Bruxelles (Belgique), Dario Siniscalco et le Dr Raymond Theodorus Berend Pahlplatz du Centre International Biomedical aux Pays-Bas. Parmi les polonais mentionnons Paulina Majkutewicz - nutritionniste qui poursuit sa formation auprès de l'Autism Research Institute[28][29].

Conférence à Edimbourg en juin 2013

AutismTreatmentTrust.png

Cette conférence intitulée "Changing the Course of Autism. The Science and Intervention" et organisée conjointement par les organisations Autism Treatment Trust (ATT) (de Lorène Amet) et Treating Autism [30] organisée par Autism Treatment Trust (de Lorène Amet) et Treating Autism proposait les interventions de : Prof Martha Herbert, MD, PhD; Prof Mady Horning, MD, MA; Dr Nicola Antonucci; Prof Mike Snape; Dr Dario Siniscalco; Dr Alex Richardson; Dr Lorene Amet; Angelette Muller; Dr Daniel Goyal; Sue Simmons; Dr Nicola Antonucci et Caudwell Children.

Sur le site web d'Autism Treatment Trust, les conférences d'Antonucci et de Dario Siniscalco[31] sont téléchargeables [32] [33].

Cette conférence a suscité de l'inquiétude en Angleterre. Sur le site leftbreainrightbrain, dans l'article intitulé "Deux pas en avant et un pas en arrière" publié le 21 mai 2013 [34], on lit :
"Bonnes nouvelles: Les groupes britanniques qui soutiennent les approches biomédicales non-orthodoxes pour l'autisme prennent eux-même leurs distances avec les théories attribuant l'autisme aux vaccins.
Mauvaises Nouvelles: Ces groupes font toujours la promotion de traitements - comme les thérapies par cellules souches - pour lesquels il n'existe pas de justification scientifique cohérente et aucune preuve d'efficacité ou de sécurité. [...]
La caractéristique la plus préoccupante de la conférence d'Edimbourg est la place de choix allouée aux Drs Nicola Antonucci et Dario Siniscalco (qui devrait donner trois conférences au cours du week-end). Antonucci, un psychiatre qui a suivi une formation en thérapies DAN! aux Etats-Unis, a fait équipe avec Siniscalco, un ancien chercheur sur la douleur avec une formation en chimie et en pharmacologie, pour fournir une thérapie par cellules souches pour les enfants atteints d'autisme dans une clinique de Bari dans le sud de l'Italie. La pseudo-science derrière ce traitement, maintenant disponible en Ukraine, Costa Rica, Mexique, Panama et Chine ainsi qu'en Italie (mais illégale aux Etats-Unis et au Royaume-Uni) est discutée dans Vaincre l'autisme (pp 114-115). A la conférence Treating Autism de l'an dernier à Londres, la thérapie par cellules souches a été promue par le Dr Jeffrey Bradstreet, un prédicateur, vendeur de vitamines de Floride et ancien collègue d'Andrew Wakefield, qui a été sévèrement réprimandé pour son rôle en tant que témoin expert, ainsi qu'en tant que médecin traitant dans l'‘omnibus autism proceedings’ aux Etats-Unis en 2009 (Voir: http: //www.spiked-online.com/site/article/6283/). Il est alarmant de constater que Antonucci et Siniscalco ont collaboré avec Bradstreet dans diverses publications. [...]
La Thérapie par cellules souches est un exemple d'un traitement qui, pour moi, est un non-sens biologique pour l'autisme, est hors de prix (en partie parce qu'elle n'est pas légale aux États-Unis), a rendu pires quelques enfants que je connais, et comporte un haut risque de danger. Je l'éviterais.
"

Second GcMAF conference à Dubai 5-7 décembre 2013 [35]

Les conférenciers :

  • Dr Mohammed Abuelkhair, former Head, Medical Product Regulation, HAAD, UAE
  • Dr Jeffrey Bradstreet MD, USA
  • Professor Marco Ruggiero MD, Italy
  • Dr Graham Simpson, Dubai
  • Steven Cronin, CEO OmLife, Dubai
  • Dr Emar Vogelaar PhD, Holland
  • David Noakes, CEO Immuno Biotech, Guernsey
  • Professor Cem Kinaci PhD, Turkey
  • Professor Ra’ed Abu Odeh PhD, University of Sharjah UAE
  • Dr Judy Mikovits PhD, cellular and molecular biologist, USA
  • Dr Martin Stoppler – over 100 clinical GcMAF cases
  • Dr Rodney Smith PhD, England
    [Remarque de Psiram: Rodney Smith était le directeur du laboratoire "Macro Innovations Ltd."à Cambridge, UK, où était fabriqué la GcMAF vendue par David Noakes, lequel était officiellement l'autre directeur du laboratoire [36]. Lynda Thyer et Emma Ward travaillaient dans ce même laboratoire.]
  • Dr Antonucci – Autism, Italy
  • Dr Zoya Voitenko, Canada
  • Dr Mohammad Almomani, Jordan
  • Dr Steven Hofman – 34 excellent clinical GcMAF results, cancer, schizophrenia
    [Remarque de Psiram: Hofman a été membre de la "Lid N.A.A.V.", à savoir, la Nederlandse Artsen Acupunctuur Vereniging (Association néerlandaise des médecins acupuncteurs), l'adresse où il exerçait: Hollandsch Diep 69-2e etage, kamer 219, 2904 EP, Capelle a/d/ IJssel [37]]

Dario Siniscalco et Jeff Bradstreet avaient eté intervenants à la 1re conférence GcMAF en avril 2013 à Frankfurt. L'organisateur des deux conférences GcMAF était David Noakes directeur d'Immuno Biotech à Guernsey, Marco Ruggiero en étant le conseiller médical [38].

Conférence AutismOne en mai 2015 à Chicago

Dans l'annonce de sa venue (faite en décembre 2014), il était précisé à son sujet : "Dr. Nicola Antonucci of the Biomedical Center for Autism Research and Treatment in Italy will present “Effective Strategies for Intervention for Each Autism Phenotype." Dr. Antonucci has published with colleagues Drs. Siniscalco, Cirillo, and Bradstreet on “Epigenetic Findings in Autism: New Perspectives for Therapy.” Antonucci is working in collaboration with Nobel Prize winner Prof. Luc Montagnier regarding chronic bacterial infection in autism and has also studied and published about molecular pathways involved in oxidative stress and inflammation in autism spectrum disorders."

La conférence de Nicola Antonucci du 23 mai 2015 à Chicago est téléchargeable sur le site web d'AutismOne [39].

Quand on examine le document, on y trouve essentiellement :

  • des documents émanants du laboratoire Philippe Auguste de Robert Nataf
  • l'étude de Robert Nataf, Corinne Skorupka, Lorène Amet toutes deux praticiennes DAN!, Alain Lam, Anthea Springbett et Richard Lathe
  • un document émanant du laboratoire douteux Doctor's Data
  • un article soi-disant scientifique signé par Mark Geier, médecin ayant été perdu toutes ses licenses d'exercer la médecine (dans 13 états des USA), préconisateur, entre autre, de la castration chimique des enfants autistes, et signé par les membres de l'équipe de Geier, dont la plupart ont également été sanctionnés pour des raisons diverses
  • des publications dont les auteurs sont Dario Siniscalco son partenaire en recherche, Jeff Bradstreet dont les ennuis avec FDA ont débouché récemment sur un dénouement malheureux pour lui-même
  • une publication de Luc Montagnier avec lequel Antunicci et Siniscalco collaborent
  • une étude du frauduleux et malhonnête Andrew Wakefield

Les recherches auxquelles Antonucci a contribué

Elles ont été publiées dans des journaux de qualité contestables comme Medical Hypotheses ou le "journal de l'autisme" qui fait partie d'OMICS. Plusieurs ont comme co-auteurs Dario Siniscalco et Jeff Bradstreet. Quand on fait une recherche dans PubMed, on trouve, entre autres, :

  • Mesenchymal stem cells in treating autism: Novel insights. Siniscalco D, Bradstreet JJ, Sych N, Antonucci N. World J Stem Cells. 2014 Apr 26
  • The in vitro GcMAF effects on endocannabinoid system transcriptionomics, receptor formation, and cell activity of autism-derived macrophages. Siniscalco D, Bradstreet JJ, Cirillo A, Antonucci N. J Neuroinflammation. 2014 Apr 17
  • Possible use of Trichuris suis ova in autism spectrum disorders therapy. Siniscalco D, Antonucci N. Med Hypotheses. 2013 Jul
  • Cannabinoid receptor type 2, but not type 1, is up-regulated in peripheral blood mononuclear cells of children affected by autistic disorders. Siniscalco D, Sapone A, Giordano C, Cirillo A, de Magistris L, Rossi F, Fasano A, Bradstreet JJ, Maione S, Antonucci N. Autism Dev Disord. 2013 Nov
  • The expression of caspases is enhanced in peripheral blood mononuclear cells of autism spectrum disorder patients. Siniscalco D, Sapone A, Giordano C, Cirillo A, de Novellis V, de Magistris L, Rossi F, Fasano A, Maione S, Antonucci N. J Autism Dev Disord. 2012 [40]
  • Autism spectrum disorders: is mesenchymal stem cell personalized therapy the future? Siniscalco D, Sapone A, Cirillo A, Giordano C, Maione S, Antonucci N. J Biomed Biotechnol. 2012

Mésaventures de parents d'enfants autistes, ou la route du désespoir Bari-Kiev

Article "L'illusione di una cura per l'autismo: le staminali della Clinica dell'Ultima Spera" (L'illusion d'un remède pour l'autisme: les cellules souches de la clinique du dernier espoir) publié le 30 avril 2014[41]:

Un psychanalyste des Pouilles [Italie]], le nouveau Vannoni: les familles paient € 12.000 par voyage.

En théorie, l'adresse correcte serait rue Bari 29. Ainsi dit la carte de visite. Mais le monde du docteur Nicola Antonucci, "spécialiste en psychiatrie" est caché derrière une grande porte de copropriété au numéro 27. Qui sait pourquoi. De la route, on voit rien. A l'intérieur, il y a une maison de location de couleur vieux rose, entre palmiers et pins maritimes. Et sur la porte, la plaque «Biomedical Center, for autism research and treatment». On vient ici pour chercher un remède pour l'autisme, un de ceux que la médecine conventionnelle ne peut offrir.

Et à partir d'ici, on peut organiser un voyage en Ukraine pour soumettre un fils malade à un traitement à base de cellules souches. Douze mille euros la perfusion [l'injection], y compris les billets aériens, deux nuit d' hôtel et les frais pour le médecin accompagnateur. Antonucci, en fait. Parce que dans le domaine, il y n'a pas seulement Davide Vannoni, l'inventeur de la méthode Stamina, que le parquet de Turin estime être une escroquerie. Le monde des vendeurs de miracles est bondé.
"Je me suis adressé au docteur Antonucci après avoir essayé toutes les autres voies", dit Rocco Urcioli. Il est le père d'un enfant autiste qui s'appelle Bryan. Et il est, aussi, d'une sincérité désarmante: Nous avons tenté toutes les voies du monde pour mon fils. Dans ces années, j'ai dépensé pas moins de 300 mille euros. J'ai entendu Vannoni au téléphone, mais je ne l'ai trouvé pas trouvé sympathique. Je me suis tourné vers le Père franciscain Giovanni De Luca qui gère la Floria à Mignano Montelungo. Nous avons mené Bryan chez le docteur Montinari qui guérit l'autisme avec l'homéopathie, mais son caractère anguleux est entré en conflit avec celui de ma femme. Finalement, nous avons rencontré le Dr Antonucci ... Et je ne me suis pas repenti de la tentative".
Comment est-il allé en Ukraine? "Il y a là une espèce de banque de cellules souches. La première infusion [injection] a été très utile, à mon avis. La seconde n'a produit aucun effet." Il te raconte de ce voyage vers Kiev, avec la femme Ivana, Bryan et le professeur Antonucci: "La première fois dans une clinique très délabrée, presque effroyable. La seconde dans un centre moderne et équipé. Ils préparent la perfusion, il n'est pas possible de contrôler le contenu. Puis ils font quelques injections au niveau de l'abdomen. Une opération rapide, qui dure une demi matinée. La première fois Bryan a commencé à beaucoup transpirer, il émettait une mauvaise odeur. Il s'est déclenché une réaction chimique, qui a mis en marche des processus cognitifs. Nous en sommes convaincus. La deuxième injection, cependant, rien. Aucun changement. Rien. Comme si on lui avait donné à boire un verre d'eau .... "

Sur le web, le nom du Dr Antonucci apparaît comme le reférent italien du projet "EmCell". Il y a des représentants dans différentes parties du monde: la Chine, les Émirats arabes unis, Finlande, Chypre, Corée. Il suffit de demander. Voilà la liste des maladies qu'ils te promettent de soigner avec une infusion:: le SIDA, l'anémie, le cancer, l'arthrite rhumatoïde, la dysfonction érectile, la maladie d'Alzheimer, de Parkinson, la SLA, la colite ulcéreuse, une maladie du foie, une ménopause précoce. Mais le «top-6 traitements", les plus populaires, semble-t-il, sont: l'autisme, le diabète, la sclérose en plaques, la dystrophie musculaire, le cœur et le rajeunissement. Où faire toutes les réponses officielles, commencent eux.
Où ils finissent les réponses officielles, ils leur commencent. "Il est vrai, j'ai accepté de mettre mon nom et d'être le représentant italien d'EmCell - dit le docteur Antonucci - mais je nous tiens à préciser une chose importante: je ne prescris pas de traitements avec les staminali, j'accompagne les parents qui me le demandent." La subtilité est spécifiée en écran, rue Skype, parce qu'aujourd'hui aussi Antonucci est en Ukraine.


Le père d'un enfant autiste raconte son expérience dans ce qu'on appelle la 'Last Hope Clinic' (la clinique du dernier espoir). Située à Kiev, en Ukraine, la clinique propose des injections de cellules souches comme remède pour l'autisme. Le prix est de douze mille euros la perfusion [l'injection], y compris le voyage et le remboursement pour un médecin accompagnateur, pour l'Italie le Dr. Antonucci. Le docteur est spécialiste en psychiatrie et représentant d'EmCell, projet diffusé en Chine, Émirats Arabes, Finlande, Chypre et Corée qui vise à soigner des maladies comme le diabète, le sida, le SLA et l'autisme au moyen de l'injection de cellules souches foetales. "La thérapie cellulaire est très efficace pour renouveler divers organes et tissus, pour traiter des maladies incurables ou difficilement guérissables. La thérapie avec des cellules souches permet d'obtenir des résultats impossibles à obtenir avec d'autres méthodes modernes" lit-on sur le site internet dédié au projet, qui, en Italie, en rappelant la Méthode Stamina de David Vannoni, un procès pour escroquerie, pourrait réveiller quelque soupçons.
Rocco Urcioli raconte avoir tenté toutes les voies au monde pour aider son fils et avoir environ dépensé 300 mille euros en thérapies et traitements. Après s'être adressé au père franciscain Giovanni de Luca qui gère la Villa Floria à Mignano de Montelungo et avoir emmené son fils Brian chez le docteur Montinari qui soigne l'autisme avec de l'homéopathie, il a décidé d'aller en Ukraine avec le docteur Antonucci à la recherche désespérée d'un remède pour la maladie de son fils.
Arrivé à Kiev, Bryan a eu deux injections: "Une opération rapide, qui dure une demi-matinée. La première fois, Bryan a commencé à transpirer beaucoup, émettait une mauvaise odeur. Cela a déclenché une réaction chimique, qui a mis en mouvement des processus cognitifs. Nous en sommes convaincus. La deuxième injection, cependant, rien. Aucun changement. Rien. Comme si on lui avait donné à boire un verre d'eau ... ".

Sur le Web, le nom du Dr Antonucci apparaît comme le référent italien du projet "EmCell." Il y a des représentants dans différentes parties du monde: la Chine, les Émirats arabes unis, Finlande, Chypre, Corée. Il suffit de demander. Voici une liste des maladies qui vous promettent de traiter avec une infusion: le SIDA, l'anémie, le cancer, l'arthrite rhumatoïde, la dysfonction érectile, la maladie d'Alzheimer, de Parkinson, la SLA, la colite ulcéreuse, une maladie du foie, une ménopause précoce. Mais le «top-6 des traitements", les plus populaires, semble-t-il, sont: l'autisme, le diabète, la sclérose en plaques, la dystrophie musculaire, le cœur et le rajeunissement. Où finissent les réponses officielles, commencent les leurs.
"C'est vrai, j'ai accepté de mettre mon nom et d'être le représentant italien d'EmCell - dit le docteur Antonucci - mais je tiens à préciser une chose importante: je ne prescris pas de traitements avec les cellules souches, j'accompagne les parents qui me le demandent." La subtilité vient spécifiée par écran via Skype, parce qu'aujourd'hui aussi Antonucci est en Ukraine. Sa secrétaire nous avait informé: "La première visite coûte 180 euros. Le docteur Antonucci tourne dans l'Italie. Il s'appuie sur diverses structures. À la Croix rouge de Settimo Torinese [une ville du Piemont], au centre Prosperius de Florence, certaines fois il consulte dans un hôtel. Vendredi, il sera à Catane, le sept prochain à Bergame...."

Aujourd'hui, en attendant, il nous parle de Kiev. Dans le cadre [sur l'écran] téléphonique, on aperçoit une pièce dépouillée. Il a une paire de lunettes de vue à monture épaisse. J'ai commencé à m'intéresser d'autisme quand ma fille est née - il dit - elle aussi est atteinte de cette maladie. Je suis entré en contact avec le docteur Jeff Bradstreet d'Atlanta. Il a été le premier à parler de la possibilité de recourir aux cellules souche. Cellules anti-inflammatoires passepartout, c'est ainsi qu'on les appelle. Parce qu'elles sont utilisées dans beaucoup de traitements différents." Nous lui demandons: combien d'enfants italiens a-t-il amené à Kiev? "En tous six," répond-il. Combien gagne-t-il d'argent pour ce genre de travail? "Rien - jure Antonucci - je ne demande que le remboursement des frais." Est-ce qu'il n'a pas peur de finir dans la catégorie des sorcier-charlatans? "En Ukraine, le traitement est licite. Je sais que je me trouve dans une zone grise, mais je ne pousse pas les patients. Je le répète: j'accompagne ceux qui y veulent aller, je sers d'intermédiaire. Ce sont des infusions de cellules souches foetales. Je ne crois pas que ce soit miraculeux, mais je pense que la théorie sous-jascente est très valable. Soutenir le système immunitaire. Je dirais que cinquante pour cent des enfants en ont tiré des bénéfices significatifs". Là encore, il n'y a pas de preuves scientifiques. On ne connait pas le contenu des infusions. Il est payé beaucoup d'argent, en dehors d'un quelconque contrôle. Là encore, se croisent de très nombreux parents laissés seuls avec leur drame. C'est peut-être là la matière première dont se nourrissent ces "histoires de cellules souche": la solitude. Une télévision allemande a tourné un documentaire à Kiev intitulé "Les enfants cobayes." La BBC a également consacré un reportage à ces voyages. Il s'appelle "Last Hope Clinic", le dernier espoir de la clinique. Il est peut-être vraiment celle-ci la matière premier dont ils se nourrissent ces "histoires staminali": la solitude. Une télévision allemande a tourné un documentaire à Kiev intitulée "LES enfants cobayes." Aussi le Bbc a dédié un reportage à ces voyages. Il s'appelle "Last Hope Clinic", la clinique du dernier espoir.


Une histoire similaire est celle d'Andrea, papa vicentin [de la région du Vicentin] d'un enfant de 11 ans souffrant d'une forme sévère de l'autisme qui a atterri dans la Clinique d'Ukraine à la suggestion d'une amie. Après une première perfusion sans résultats, les spécialistes avaient soutenu la nécessité d'effectuer trois séances étant donné la gravité du cas. Mais aucune d'entre elles n'a eu de succès. Andrea raconte la promesse que David réagirait mieux à des stimuli et aurait une plus grande prise de conscience du corps, peut-être arrêterait-il de se mouiller. Mais rien de tout cela n'est arrivé. Après la troisième visite Andrea est allé en avion en Allemagne chez le médecin que lui et sa femme avaient connu en 2012 pendant un séminaire en France sur les nouveaux remèdes contre l´autisme et qui avait été le premier contact dans ce qui l'avait mené à Kiev. Il nous a expliqué "que, dans le cas de David, ce remède miraculeux avait été de l'eau fraîche. Mais pourquoi se moquer de nous? [...] Il n'est pas correct de jouer avec l'espoir".


Nous, de la Rédaction d'Insettopia, nous nous sommes adressés au membre de notre Comité Scientifique le Prof. Mazzone, neuropsychiatre du Bambino Gesù di Roma qui s'occupe d'autisme depuis des années:
"Mon avis est que nous sommes confrontés à la ennième spéculation des familles. L'infusion de cellules souches pour l'autisme n'a, à ce jour, aucune efficacité scientifique et il n'y a pas d'études contrôlées qui puisse justifier un tel traitement. L'histoire est encore plus grave si l'on considère combien d'argent une famille doit dépenser pour soumettre leur propre enfant à ces traitements."
Il poursuit: "Je me rends compte que le chemin pour trouver un traitement efficace pour l'autisme est encore long et que la famille se cramponne désespérément à tout. Cependant, il est honteux que ce soient des médecins qui proposent aux patients de tels traitements sans être soutenus par un processus scientifique sérieux et reconnu."

À ce jour, il est difficile de savoir si les thérapies d'Ukraine apporteront un bénéfice aux patients: il n'y a aucune preuve scientifique et, de plus, on ne connait pas le contenu des infusions. Ce que nous savons c'est qu'une télévision allemande a tourné un documentaire à Kiev intitulé "Les enfants cobayes" et que la BBC a également consacré un reportage à ces voyages intitulé "Last Hope Clinic", la clinique du dernier espoir.
Par les éditeurs.[42]

Liens externes

  • http://www.closerlookatstemcells.org/docs/default-source/patient-resources/patient-handbook---french.pdf "Guide à l'intention des patients sur les thérapies à base de cellules souches" publié par L'International Society for Stem Cells Research en décembre 2008
  • http://retractionwatch.com/2014/07/25/paper-about-widely-touted-but-unapproved-cure-for-cancer-autism-retracted/ Un papier à propos de la guérison du cancer et de l'autisme largement vanté mais non approuvé rétracté à la requête de l'editor-en-chef. Il s'agit d' "Immunotherapy of metastatic breast cancer patients with vitamin D-binding protein-derived macrophage activating factor (GcMAF)’ by Yamamoto, N., Suyama, H., Yamamoto, N. and Ushijima, N.". Deux autres papiers du même groupe auraient été rétractés
  • http://www.24heures.ch/vaud-regions/lausanne-region/Clinique-privee-sous-enquete-penale-apres-cinq-morts/story/12349881 Enquête A Bussigny, First Immune SA a été fermée et ses équipements saisis. L’établissement, qui soigne le cancer grâce à une protéine miracle, a été dénoncé pour pratiques douteuses. Par Emmanuel Borloz, publié le 19-06-2015.
    Cancer, Sida, autisme, herpès, dépression, psoriasis, fatigue chronique, hépatite, acné, cirrhose, ostéoporose, maladie de Crohn, Parkinson ou encore Alzheimer. Sans oublier de nombreuses allergies. La liste des pathologies qu’une clinique privée installée à Bussigny assurait pouvoir traiter grâce à l’injection d’un produit naturel controversé, la protéine GcMAF (lire ci-contre), est impressionnante. Un peu trop, même. [...]
  • https://www.gov.uk/government/news/regulator-warns-against-gcmaf-made-in-unlicensed-facility-in-cambridgeshire Publié le 3 février 2015. Le Régulateur met en garde contre la GcMAF.
    "L'Agence de réglementation de médecine et la santé des produits (MHRA) avertissent aujourd'hui les gens qui pourraient avoir acheté des médicaments non enregistrés appelés GcMAF étiquetés «First Immune» à partir d'un site web en ligne ou d'autres sources non réglementées. [...] la liste des sites web qu'ils auraient pû utiliser pour acheter la GcMAF : www.GcMAF.eu, www.immunobiotech.eu, www.immunocentre.eu, www.petgcmaf.com, www.firstimmune.fr, www.firstimmune.de, www.firstimmune.it, www.gcmaf.gr, www.gcmaf.se, www.gcmaf.es, www.gcmaf.ru et www.gcmaf.pl" Dans leur liste ils ont oublié www.gcmaf.asia qui produit également une nouvelle molécule GOleic qui serait 200 fois puis puissante que la GcMAF ordinaire [43], molécule dont parle Antonucci
  • http://immunocentre.eu/our-services/rehabilitation-therapy/ Que lit-on dans cette page du site web immunocentre.eu contre lequel la MHRA anglaise met en garde ?
    Il est d'abord question de Jeff Bradstreet, puis : "Notre GcMAF reconstruit simplement le système immunitaire qui attaque ensuite les virus qui causent l'autisme. On voit souvent les améliorations de l'enfant déjà au bout de cinq semaines – à peu près le même temps que nécessaire pour éradiquer définitivement le virus de l'herpès. Nous recommandons, pour un enfant, de commencer à 0.03ml, avec une seconde dose à 0.03 dose trois jours après, pour arriver à une dose à 0.1ml deux fois par semaine aussitôt que possible. Assurez-vous qu'il mange beaucoup de lipides. Mais voir les recommandations du Dr Antonucci ci-dessous.
    Les enfants autistes ont souvent des niveaux très élevés de vitamine D3, de temps en temps des niveaux toxiques (et de faibles niveaux de D2) qui peuvent être produits par les bactéries intestinales. Nous ne recommandons aucun changement à la vitamine D3 (qui pourrait entraîner de l'hyperactivité sévère) ou aucun changement à autre chose jusqu'à ce que vous en soyez à quatre semaines avec la GcMAF. Même alors, pas sans que l'enfant n'ait eu un test de niveau de vitamine D. Donc, ne changez rien d'autre au moment où vous démarrez la GcMAF, ou de préférence le Goleic."
  • http://www.firstimmune.it/patient-resources/autism/ Traduction du texte :
    Rapport des familles italiennes qui utilisent la GcMAF dans le traitement des enfants atteints d'autisme. Quelles améliorations ont signalé les parents ?
    Dr Jeffrey Bradstreet a traité avec la GcMAF plus de 1500 enfants atteints d'autisme avec les résultats suivants: 85% des patients ont répondu à la thérapie et, parmi ceux-ci, 15% sont allés jusqu'à un rétablissement complet.
    Le Dr Bradstreet a publié ces données: " “Initial Observations of Elevated Alpha-N-Acetylgalactosaminidase Activity Associated with Autism and Observed Reductions from GC Protein—Macrophage Activating Factor Injections".
    Il existe des preuves que l'autisme peut être provoqué par un manque de lipides et la présence de mercure dans les vaccins, un tribunal italien a indemnisé avec €178.000 une famille dont le fils a contracté l'autisme après avoir effectué la vaccination ROR.
    Il est possible que l'utilisation des vaccins altère d'une façon ou d'une autre le système immunitaire avec une activation conséquente de l'enzyme nagalase qui, à son tour, empêche la formation correcte de la GcMAF endogène.
    Il a été supposé de cette l'étiologie de l'autisme, que les infections virales, avec des charges [virales] dans le système nerveux et l'appareil digestif, puissent jouer un rôle décisif. Chez un petit pourcentage des enfants, cependant, il n'y avait aucune sorte d'infections virales et cela pourrait probablement expliquer la raison pour laquelle l'administration de GcMAF à ces sujets ne serait d'aucune aide. Dans la plupart des cas, lorsque sont présentes des infections virales, on observe une réponse [positive] au traitement avec la GcMAF et, chez 15% des sujets, les infections virales jouent un rôle décisif, la GcMAF détermine une guérison complète.
    Les enfants commencent à répondre au traitement avec la GcMAF dans les cinq semaines, s'il n'y a pas d'amélioration dans les 16 semaines, il est possible que les infections virales n'aient pas un rôle décisif dans l'étiologie de la maladie. S'il y a une réponse positive au traitement avec la GcMAF, il est souhaitable de poursuivre la thérapie pendant 24 semaines ou 8 semaines après la rémission complète.
    Notre GcMAF rétablit simplement le système immunitaire qui devient à son tour en mesure de combattre les infections virales associées à l'autisme. Souvent, les premiers signes d'amélioration sont visibles dans les premières semaines de traitement. Chez les enfants, il est recommandé de commencer le traitement avec la GcMAF avec une dose de 0,02 ml qui peut être suivie d'une dose de 0,03 ml dans les trois jours afin d'arriver dès que possible à un apport de 0,1 ml par semaine. Il est important de vous assurer que votre enfant prend suffisamment de lipides; Il est également recommandé de prendre de la vitamine D après 8 semaines. Pour plus de détails, lire s'il vous plaît le rapport ci-dessous du Dr Antonucci.
  • https://gcmaf.se/patient-resources/autism/ Dans cette page se trouvent détaillés cinq cas d'enfants italiens traités par Antonucci avec la GcMAF (pour lesquels, selon Antonucci, le résultat aurait été positif), ainsi qu'une présentation du Dr Nicola Antonucci et de son associé en recherche Dario Siniscalco.
  • http://www.jneuroinflammation.com/content/11/1/78 Etude "The in vitro GcMAF effects on endocannabinoid system transcriptionomics, receptor formation, and cell activity of autism-derived macrophages". Auteurs: Dario Siniscalco, James Jeffrey Bradstreet, Alessandra Cirillo and Nicola Antonucci, publiée dans Journal of Neuroinflamation (JNI) le 17 avril 2014.
    Résultats: "Le Traitement GcMAF était en mesure de normaliser les différences observées dans l'expression des gènes dérégulée du système endocannabinoïde du groupe de l'autisme. GcMAF également régulé à la baisse de la sur-activation des BMDMs des enfants autistes."
    Conclusion : "Cette étude démontre un effet biomoléculaire du GcMAF dans le BMDMs des patients autistes, en fournissant une preuve supplémentaire pour une utilisation positive de cette molécule dans le traitement de l'autisme. Il semble également probable que le CB2R est une cible thérapeutique potentielle pour interventions pour les TSA. Ces premiers résultats, il faudra une étude plus approfondie afin de mieux élucider les voies moléculaires impliquées dans les effets du GcMAF."
    Remerciements: "[...] Nous remercions David Noakes et Immuno Biotech - St. Peter Port, Guernsey, pour avoir procuré dd la GcMAF."

1st European Conference of Biomedical Research and Treatments for Autism

Organisée par Nicolas Antonucci les 11-12 novembre 2016 à Bari (Italie), on y retrouve diverses personnes en lien avec le GcMAF ainsi que des personnes du réseau des DAN! Doctors[44]. Programme:

Vendredi 11 Novembre 2016:

  • Dr.ssa Jessica Dean, M.S., BCBA® USA
  • Dr Guido D’Angelo, Psicoterapeuta, PhD, Analista Comp. BCBA® -Bari
  • Dr Paolo Scialpi, Analista Comportamentale certificato BcaBA® – Bari
  • Dr Nicola Antonucci, Biomedical Center Autism Research and Treatment – Bari
  • Dr Dario Siniscalco PhD Seconda Università di Napoli
  • Dr Marco Ruggiero, (Skype) Gilbert, Arizona and Schwarzenbruck, Germany
  • Dr Paolo Mainardi Universita’ degli Studi di Genova
  • Dr Roberto Vecchione Clinica Prosperius – Firenze

Samedi 12 novembre 2016:

  • Dr. Maurizio Brighenti, Dir. Centro Diagnosi Cura e Ricerca per l’Autismo di VR.
  • Manolo Dominguez Direttore Istituti Fay – Querceta (LU)
  • Prof.ssa Antonia Campanella. Dir. Scientifico “La Comunicazione” Roma-Bari
  • Prof. Franco Salonna. Docente Otorinolaringoiatra e Audiologia
  • Prof. Stephen Shultz Assistant Prof. University of Texas
  • Dr Heinz Reinwald Director of Dr. Reinwald Healthcare GMBH [Il n'est pas médecin mais Heilpraktiker]
  • Prof. Paul Shattock University of Sunderland – UK
  • Prof. Kenny de Meirleir Immunology of Vrije Universiteit di Brussel – Belgium
  • Dr Tanja Mjiatovic Ph.D. R.E.D. Laboratories, Belgium
  • Prof Alessio Fasano (Skype-conference) Harvard Medical School, Boston – USA
  • Prof. Mohamed Abou Donia, D Duke University School of Medicine, Durham USA
  • Dr Anju Usman True Health Medical Center Naperville, Chicago IL (USA)

On peut consulter sur le site facebook de Nicola Antonucci une photo du groupe prise à l'occasion de cette 1ère Conférence[45]

Références

  1. http://www.prweb.com/releases/2014/12/prweb12393163.htm Annonce en décembre 2014 de la venue d'Antonucci à la conférence d'AutismOne en mai 2015 à Chicago
  2. http://www.emergenzautismo.org/content/view/981/48/
  3. http://www.emergenzautismo.org/content/view/981/48/
  4. http://link.springer.com/article/10.1007/s10803-011-1373-z# Etude "The Expression of Caspases is Enhanced in Peripheral Blood Mononuclear Cells of Autism Spectrum Disorder Patients" de Dario Siniscalco, Anna Sapone, Catia Giordano, Alessandra Cirillo, Vito de Novellis, Laura de Magistris, Francesco Rossi, Alessio Fasano, Sabatino Maione et Nicola Antonucci. Publiée en Juillet 2012 dans la revue "Journal of Autism and Developmental Disorders"
  5. http://www.antonucci.eu/ Site en italien de Nicola Antonucci. A propos des documents exhibés sur la page d'accueil, se renseigner sur le groupe éditeur OMICS, une revue prédatrice qui fait payer les auteurs qui veulent se faire publier ...
  6. http://taodar.wix.com/autism Site en anglais du Biomedical Center for Autism Research and Treatment de Nicola Antonucci
  7. 7,0 et 7,1 http://taodar.wix.com/autism#!about/cjg9 Présentation du groupe de recherche du Biomedical Center for Autism Tesearch and Teatment
  8. https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_scientific_journals
  9. http://www.omicsgroup.org/editor-biography/Dario_Siniscalco/
  10. http://www.omicsgroup.org/journals/autism.php
  11. https://en.wikipedia.org/wiki/OMICS_Publishing_Group OMICS Publishing Group est un éditeur prédateur de revues en libre accès dans un certain nombre de domaines académiques. Il fait partie du groupe OMICS, basée à Hyderabad, en Inde. Il a publié sa première publication en 2008. Selon un article de 2012 dans The Chronicle, environ 60 pour cent des 200 revues du groupe n'ont jamais rien publié.
    Les universitaires et le gouvernement des États-Unis ont mis en doute la validité de l'examen par les pairs des revues OMICS, la pertinence des frais de l'auteur et du marketing, et la publicité apparente [avec] des noms de scientifiques en tant qu'éditors [membres du comité éditorial] de journaux ou en tant que conférenciers à leur insu ou sans leur permission.
    En conséquence, les U.S. National Institutes of Health [les Instituts Nationaux de Santé US] n'acceptent pas que les publications d'OMICS soient inscrites dans le PubMed Central et ont envoyé une lettre de mise en demeure à OMICS en 2013, exigeant qu'OMICS cesse ses fausses déclarations d'affiliation avec des entités ou des employés du gouvernement américain. OMICS a répondu aux critiques en avouant un engagement d'ouvrir l'édition d'accès et menaçant un éminent critique avec un 1 milliard $ US procès [...] Les auteurs de certains des journaux du groupe Omics paient une taxe de publication allant jusqu'à $3,600. [...]
  12. http://www.emergenzautismo.org/content/view/462/48/
  13. http://taodar.wix.com/autism#!research-projects/c19id
  14. http://www.autism.com/ Site d'ARI
  15. http://www.omicsgroup.org/journals/autism.php Site de Autism-Open Access
  16. http://www.cancellautismo.org/page.php?page=home Site de Cancellautismo
  17. https://scholars.duke.edu/ Site de la Duke University
  18. http://www.emcell.com/ Site de EmCell
  19. http://www.laforzadelsilenzio.org/asp/index.asp Site de La Forza del Silenzio
  20. http://www.redlaboratories.be/
  21. 21,0 et 21,1 http://www.montagnier.org/ Site de l'Institut de Recherche Luc Montagnier
  22. http://drbradstreet.org/ Site de Jeff Bradstreet
  23. http://welcome.miami.edu/ Site de l'Université de Miami
  24. http://centerforautism.blogspot.fr/2009/04/orange-county-mothers-day-celebration.html
  25. http://www.pubfacts.com/author/James%20Jeffrey%20Bradstreet
  26. http://taodar.wix.com/autism#!collaborations/c1ff9
  27. http://www.autismtreatmenttrust.org/wp-content/uploads/2013/04/TA-ATT-conference-2013-biogs-May-2013.pdf
  28. http://www.konferencjaautyzm.pl/prelegenci-e.php Les principaux conférenciers de la conférence sur l'autisme à Varsovie en 2013 (anglais)
  29. http://www.konferencjaautyzm.pl/prelegenci.php Tous les conférenciers de la conférence sur l'autisme à Varsovie en 2013, avec les sujets de leurs exposés (Polonais)
  30. Programme de la conférence des 12-13 juin 2013 à Edinburgh organisée par l'ATT de Lorène Amet
  31. http://www.autismtreatmenttrust.org/wp-content/uploads/2013/06/Siniscalco-Edinburgh.pdf
  32. http://www.autismtreatmenttrust.org/wp-content/uploads/2013/06/Edinburg-12-June-2013-Dr-Antonucci.pdf
  33. http://www.autismtreatmenttrust.org/wp-content/uploads/2013/06/Siniscalco-Edinburgh.pdf
  34. http://leftbrainrightbrain.co.uk/2013/05/21/two-steps-forward-one-step-back/ Article "Deux pas en avant et un pas en arrière" Publié le 21 mai 2013
  35. https://gcmaf.se/conferences/previous-conferences/ Cliquer sur "Dubai 5-7 December 2013", puis, pour plus de détails, en bas sur "Visit GcMAF Conference"
  36. https://beta.companieshouse.gov.uk/company/07912228/filing-history
  37. https://npva.nl/content/drs-sw-hofman
  38. http://guernseypress.com/news/comment/letter-of-the-day/2014/07/18/conflicting-information-about-immuno-biotechgcmaf/ Informations contradictoires sur Immuno Biotech / GcMAF.
    DAVID NOAKES, le chef de la direction d'Immuno Biotec prétend qu'il y a une conspiration pour fermer son entreprise parce que son traitement pour le cancer (sic) menace les grandes sociétés pharmaceutiques. M. Noakes était une fois un candidat à la direction de l'UKIP et estime que l'Union européenne est elle-même une vaste conspiration. [...] Certains sont induits en erreur par les articles scientifiques cités et sont impressionnés par le soutien du professeur Marco Ruggiero.
    Un de mes collègues m'a récemment fait référence à un papier, qui l'avait impressionné. En fait, le document a été publié il y a 12 ans et a donné les détails des expériences de tube à essai. Il n'y a pas eu d'essais cliniques appropriés avec les patients pour démontrer l'efficacité du GcMAF.
    Le Professeur Ruggerio est soutenu dans ses efforts visant à promouvoir le GcMAF par l'Alliance for Natural Health, qui a été fondée par le Dr Robert Verkerk, qui a lancé une campagne à Guernesey pour tenter d'arrêter la législation sur les compléments alimentaires.
    Le Professeur Ruggerio ne croit pas que le sida soit causé par le VIH et estime qu'il peut être guéri en prenant du yaourt probiotique. Il a affirmé avoir effectué des essais cliniques sur le GcMAF mais ceux-ci ne sont pas conformes aux protocoles appropriés et étaient en violation de la réglementation italienne.
    Parce qu'il enseigne et a transmis ces points de vue aux étudiants, et parce qu'il a formulé des allégations concernant le GcMAF qui ne peuvent être justifiés, il a été réprimandé par l'Université de Florence, et n'est plus autorisé à communiquer ses points de vues aux étudiants et a été signalé aux autorités médicales. [...]
  39. https://www.dropbox.com/s/lr02eb36l1dyg9t/Antonucci%20MD%20AutismOne%202015.pdf?dl=0
  40. http://www.emergenzautismo.org/images/_sezioni/biomedico/siniscalco.pdf Accès à l'article complet "The expression of caspases is enhanced in peripheral blood mononuclear cells of autism spectrum disorder patients."
  41. http://www.lastampa.it/2014/04/29/italia/cronache/staminali-per-i-bambini-autistici-la-rotta-della-disperazione-barikiev-DBajaNway0cmW0TjulXyZJ/premium.html;jsessionid=339942ADD9B70BB7CB86CF35B82A921B Des cellules souches pour les enfants autistes. La route du dernier espoir Bari-Kiev. Article de Niccolò Zancan, publié dans La Stampa le 30 avril 2014
  42. http://insettopia.it/insettopia-news/notizie-dal-mondo/item/una-cura-per-l-autismo-le-staminali-della-clinica-dell-ultima-speranza (italien) L'article n'est plus accessible
  43. http://www.gcmaf.asia/gcmaf-products/goleic/
  44. http://www.centrolacomunicazione.it/news/1st-european-conference-of-biomedical-research-and-treatments-for-autism/
  45. https://www.facebook.com/Dr.NicolaAntonucci/photos/pb.528811610623138.-2207520000.1483354022./666001990237432/?type=3&theater Debout de gauche à droite Dario Siniscalco, Kenny de Meirleir, Heinz Reinwald, une personnes non identifiée, Mohamed Abou Donia, une personne non identifiée, Nicolas Antonucci, Paul Shattock et une personne non identifiée. Assises devant de gauche à droite trois personnes non-identifiées, Tanja Mjiatovic et Anju Usman.
cet article est une ébauche