Victor Mattos

De Psiram
Capture d'écran [1]
IV Congreso Internacional Quantum SCIO, Organizado por Quantum Salud y la Fundació de Biofísica Aplicada (FBA) en colaboración con IMUNE (International Medical University of Natural Education) y IBMQ (Instituto Brasileiro de Medicina Quântica).

Sur la présentation de la vidéo est annoncé:

Entrevista Quantum Salud

Dr Victor Mattos
Sensograma

IV Congreso international
Quantum SCIO

Castelldefels-Barcelona
2009
Source [2]
En fait la 1ère version de l'OligoScan.
L'appareil lui-même était un colorimètre, un modèle de X-Rite développé pour les photographes et pour les arts graphiques que tout un chacun pouvait acheter (modèle EOXTRUV_i1XTreme [3][4]), équipé d'un logiciel probablement créé par Victor Mattos, commercialisé en 2009 par Quantum Salud sous le nom de Sensograma ou tout simplement Senso ou encore QS SENSO [5][6]. Le modèle X-Rite EOXTRUV_i1XTreme ayant cessé d'être fabriqué vers 2011 ou 2012, il a été remplacé par son successeur, le modèle X-Rite i1Photo pro2, que tout un chacun peut acheter sur amazon[7], toujours équipé avec le même genre de logiciel, et qui est, depuis, vendu uniquement sous le nom de OligoScan, y compris par Quantum Salud.
L'OligoScan 1re version. Source la vidéo intitulée "Analyse des taux cellulaires de minéraux, d'oligoéléments et de métaux lourds par Oligoscan"[8]

Victor Mattos (Victor José Freire Mattos), né le 13 août 1935 au Brésil, est le créateur et dirigeant de l'Instituto Brasileiro de Metodologia Quântica (IBMQ) ayant son siège à Sao Paulo. Il a créé, parait-il de consert avec Guillaume Moreau, un logiciel pour l'appareil appelé initialement Sensograma ou Senso commercialisé par la société espagnole Quantum Salud (depuis 2009 [9]) dans les pays de langue espagnole et portugaise. L'appareil a évolué et a ensuite été commercialisé dans de nombreux pays par la société Physioquanta sous le nom d'OligoScan. La première présentation de l'OligoScan sensograma n'a cependant été faite par Guillaume Moreau qu'en janvier 2011. Actuellement (2018), Quantum Salud continue à le distribuer sous son nouveau nom en Espagne, au Portugal et au Brésil.

Victor Mattos et son "Instituto Brasileiro de Medicina Quântica" (IBMQ) ont eu quelques ennuis avec les autorités de santé brésiliennes en 2000

Traduction du document [10]:

INTÉRESSÉ: Ministère de la Santé Département des soins de santé

OBJET: Cours de médecine quantique

RAPPORTEUR: Cons. Pedro Pablo Magalhães Chacel

EMENTA: Les cours de médecine alternative n'existent pas. Les personnes qui se disent formées à des cours alternatifs ne pratiquent pas la médecine, tombant dans la catégorie des guérisseurs.


Ce Conseil a reçu une demande du Secrétariat d'Assistance Sanitaire, du Ministère de la Santé, pour prendre connaissance, examiner et exprimer son opinion sur la régularité de l'Instituto Brasileiro de Medicina Quântica [Institut Brésilien de Médecine Quantique].

Cette demande était due à la lettre envoyée par M. le Procureur général du Parquet de l'État de São Paulo auprès de Son Excellence Monsieur José Serra, Ministre de la Santé.

M. le Procureur joint la demande contenue dans la lettre officielle n° 963/99, provenant du Grupo de Atuação Especial da Saúde Pública e da Saúde do Consumidor [Groupe d'Action Spécial de Santé Publique et de Santé des Consommateurs], signée par le Dr Alexandre de Moraes, Dignissime Procureur de la République.

Il s'agit d'une représentation [requête] du Conselho Regional de Medicina do Estado de São Paulo [Conseil Régional de Médecine de l'État de São Paulo], visant à vérifier l'exercice illégal de la médecine par l'Institut Brésilien de Méthodologie Quantique.

Le CREMESP [Conselho Regional de Medicina de Estado de São Paulo/Conseil Régional de Médecine de l'État de São Paulo] a effectué une inspection à l'Institut Brésilien de Médecine Quantique, sous la responsabilité du prof. dr. Victor José Freire Mattos.


Grâce à cette diligence, le CRM [Conseil Régional de Médecine]. a conclu que:

1 - Sur le site inspecté, un laboratoire effectue l'analyse minéralogique d'échantillons de cheveux;

2 - Les cours de médecine quantique sont enseignés localement, principalement à l'intention des médecins qui travaillent avec la médecine orthomoléculaire;

3 - Bien que le docteur Victor affirme qu'il est médecin, il n'a pas été en mesure de bien définir le cours qu'il a suivi à la Faculté des sciences médicales de l'Université du Brésil, à Rio de Janeiro;

4 - Aucun document montrant que le docteur Victor est médecin n'a été montré dans la mesure où il a déclaré avoir perdu son diplôme et qu'il n'a pas de dossier au CREMERJ [Conselho Regional de Medicina do Estado de Rio de Janeiro/Conseil Régional de Médecine de l'État de Rio de Janeiro], ce qu'ils ont confirmé par une consultation téléphonique à ce Conseil;

5 - Le Dr Victor a été enregistré au CRPM (Conseil Régional des Chercheurs Médicaux) sous le numéro 6257-RJ et, pendant douze ans, il n'y a pas eu de renouvellement d'enregistrement;

6 - Le Dr Victor a expliqué au CRM [Conseil Régional de Médecine] qu'il n'agit pas en tant que médecin dans l'endroit inspecté et que lorsqu'il a besoin de services médicaux, il demande les services de son ami le Dr Eliomar Lourenço Rosa;

7 - En outre, il a été constaté que le Dr Victor propose un cours sur place pour les médecins et les ingénieurs en médecine quantique, et qu'il existe également un laboratoire pour l'analyse minérale d'échantillons de cheveux. Dr Victor effectue l'examen et envoie le résultat au médecin demandeur, accompagné de suggestions de traitement où il suggère quels médicaments peuvent être prescrits et le médecin suit l'orientation qu'il veut.

Dûment invité à s'exprimer au sujet de la représentation/requête concernant l'Institut Brésilien de Médecine quantique, il a expliqué que l'IBMQ n'est pas un hôpital ou une clinique et ne dispose donc pas d'installations qui peuvent être utilisés des deux façons, comme on peut le vérifier, étant installé dans un immeuble de bureaux.

Le Dr Victor J. F.Mattos, créateur et directeur de l'Institut, a souligné que le principal objectif de l'institution est de dispenser un cours privé de médecine quantique [destiné] principalement aux médecins et aux ingénieurs. Il a précisé que le cours mentionné aurait un caractère culturel et une approche de l'être humain du point de vue de la physique théorique.

En outre, il déclaré avoir la qualification médicale en bio-ingénierie et Neuropsychologie, Psychopathologie et était professeur de l'École de médecine et de santé publique de l'Université catholique de Salvador (BA), Faculté de Philosophie de la même Université et l'Institut des sciences biologiques de l'USP; soulignant qu'il n'a jamais pratiqué ou pratiqué la médecine conventionnelle et qu'il n'est actuellement inscrit à aucun Conseil Régional.

Il a affirmé en outre l'inexistence de soins médicaux de routine dans l'IBQM, ce qui se passe c'est des soins, sur une base privée, par des médecins participant au cours à leurs clients, étant donné qu'ils croient être important à leur avis, et de tels soins [sont] sous l'entière responsabilité des médecins qui les exécutent. Les services mentionnés ci-dessus sont effectués dans une salle de l'IBQM, mais aucun examen conventionnel n'est effectué, et, de même, il n'existe pas à l'Institut d'instruments médicaux que quelque nature que ce soit. Il a souligné que, en aucun cas, il ne rencontre quelqu'un sans la présence d'un médecin, donc le Dr Lawrence Eliomar Rosa (CRM 11 413) est souvent sollicité, étant un ami personnel et ancien élève de l'IBQM.

Il existe un petit laboratoire d'absorption atomique à l'Institut pour l'examen minéralogique.

Le cours de médecine quantique a existé pendant six (6) ans et n'est soumis à aucune des normes ou des critères déterminés par les CRMs, étant donné que ces entités n'ont pas ingérence dans les activités non reconnues comme la science médicale au Brésil, définies ici comme des procédures alternatives non réglementées par la loi.

En plus du cours mentionné ci-dessus, l'IBQM fournit des services à la communauté en tant que (petit) laboratoire dans lequel sont effectués les essais minéralogiques de tout type d'échantillon tel que le sol, l'eau, éléments minéraux, des matières premières pour l'industrie et les cheveux humains.

Un certain nombre de documents ont été joints pour prouver les allégations énumérées ci-dessus.

Afin de clarifier en quoi consiste son activité, le Dr Victor a joint un livre écrit par lui ayant pour titre «La physique quantique explique l'homéopathie» et le script de son cours de médecine quantique intégrale (modules I et II).

Compte tenu de ce qui précède, le Procureur de la République a décidé que le Ministère de la santé devrait être officiellement informé de la régularité de l'Institut Brésilien de Médecine quantique et de la législation ministérielle en la matière.

Le 17/12/99, la coordination générale du développement et des services de santé d'évaluation a affirmé avoir été en contact avec l'Agence nationale de surveillance sanitaire - ANVISA, afin d'obtenir les informations demandées par le Procureur du ministère public de São Paulo. L'ANVS a rapporté que la régularité technique de l'Institut Brésilien de Médecine quantique passe par la reconnaissance du Conseil Médical Fédéral, et qu'il n'y a pas de législation ministérielle pertinente. Enfin, il a précisé que le Ministère de la Santé ne modifie les normes relatives à aucun domaine technique après la reconnaissance des Conseils fédéraux respectifs.

L'Agence Nationale de Surveillance Sanitaire suggère le renvoi du processus au Conseil Fédéral de Médecine, pour la connaissance et la clarification sur le sujet.


COMMENTAIRES ET CONCLUSION

Ce Conseil ne concerne pas l'inspection d'un laboratoire minéralogique. Il est à noter, cependant, que selon la communauté médicale mondiale, l'étude minéralogique des cheveux humains n'est pas soutenu pour des indications thérapeutiques.

En ce qui concerne la question, la résolution du Conseil médical fédéral n ° 1.500 / 98, dans son article 13, précise:

Ce sont des méthodes qui manquent de preuves scientifiques suffisantes quant au bénéfice pour l'être humain sain ou malade, et pour cette raison, les procédures orthomoléculaires, diagnostiques ou thérapeutiques qu'elles utilisent sont interdites de divulgation et d'utilisation:

... VI) l'analyse des cheveux pour caractériser les déséquilibres biochimiques;

Le cours de médecine quantique est un cours privé. S'il est reconnu, il doit être reconnu par le Ministère de l'Éducation. La médecine quantique n'est pas reconnue par le Conseil Fédéral de la Médecine. Selon son directeur, c'est une activité non reconnue comme science médicale au Brésil, étant définie ici comme une procédure alternative non réglementée par la loi. Selon les propres mots du Dr. Victor J. F. Mattos, ce n'est pas un exercice légal de la médecine.

La Faculté de Sciences Médicales de l'Université du Brésil disparue [l'adjectif se rapporte à la Faculté du Brésil] n'a pas disparu parce qu'elle n'a jamais existé. La Faculté Nationale de Médecine de l'Université du Brésil s'appelle, aujourd'hui, Faculdade de Medicina da Universidade Federal do Rio de Janeiro [Faculté de médecine de l'Université fédérale de Rio de Janeiro]. Le prof. dr. Victor J. F. Mattos a perdu son diplôme. S'il existe, il est enregistré auprès du ministère de l'Éducation et de la Culture, ce qui permettra facilement au Prof. Dr. de récupérer sa détention [ou sa titularisation]. Pour l'exercise de la médecine, il est nécessaire que le médecin soit inscrit à son Conseil Régional. En plus de ne pas prouver être médecin, le dr. Victor n'est pas enregistré au Conseil Régional de São Paulo. Même dans le cas où il serait médecin, en pratiquant la médecine sans être enregistré au Conseil, son exercice serait illégal.


A l'IBQM sont pratiqués des soins dispensés par des médecins, mais l'Institut n'a pas de licence pour cette destination [utilisation] et n'est pas enregistré au CREMESP [Conselho Regional de Medicina de Estado de São Paulo/Conseil Régional de Médecine de l'État de São Paulo], pas plus qu'il n'a de registre de l'infirmière responsable. Par conséquent, l'existence de cette pratique [cabinet médical] est illégale.

Le prof. dr. Victor ne répond qu'en la présence d'un médecin. Cependant, le Prof. Dr Victor ne peut pas répondre, même en la présence d'un médecin, vu qu'il n'est pas enregistré comme médecin au Conseil Régional de Médecine. Quant au dr. Eliomar Rosa, je pense que le CREMESP devrait ouvrir une enquête pour évaluer son comportement éthique, [celui-ci] étant probablement complice avec ceux qui exercent la médecine illégalement. (articles 30 et 38 de la CMS).

Il n'existe pas de cours alternatifs de médecine. Les personnes qui se disent formées en cours alternatifs appartiennent à la catégorie des guérisseurs.

Le CREMESP, en renvoyant sa représentation/requête au Parquet de São Paulo, n'avait aucun doute sur l'exercice illégal de la médecine. Il a demandé des mesures au Ministère Public, considérant sa représentation/requête évidente. Le Ministère Public ne l'a pas considérée comme évidente et a demandé une manifestation [intervention ou prise de position?] au Ministère de la Santé. Celui-ci, par l'intermédiaire de l'Agência Nacional de Vigilância Sanitária [Agence Nationale de Surveillance Sanitaire], a compris que les réponses devaient être données par le Conselho Federal de Medicina [Conseil Fédéral de la Médecine].

Nous pensons que cette explication est maintenant considérée comme évidente pour le Ministère de la Santé et pour le Grupo de Atuação Especial da Saúde Pública e da Saúde do Consumidor [Groupe d'Action Spécial de Santé Publique et de Santé du Consommateur] et aura les conséquences légales/juridiques attendues.

C'est l'avis, SMJ.

Brasilia, le 16 février 2000

PEDRO PABLO MAGALHÉS CHACEL

Conseiller en communication

Approuvé en session plénière

15/03/2000

PPMC / mfmo

Les données publiées par Victor Mattos sur lui-même

PROF. DR. VICTOR J. MATTOS SÃO PAULO, SP, BRASIL

Âge - 76 [le post date manifestement quelque peu] (13/08/35) Nationalité: Bioingénieur (médecin et ingénieur) brésilien - Faculté Nationale de Médecine de l'Université du Brésil, aujourd'hui Univ. Fed. de Rio de Janeiro - 1965. Agit en tant que médecin chercheur (en bio-ingénierie) en développant des appareils et méthodologie d'analyse de laboratoire (SENSOGRAMA, HORMONOGRAMA, TMS) Neuropsychologue et psychophysiologue - Même Faculté Spécialiste en Bielektronik [?] - Max Planck Institüt - Heilderberg - Allemagne 1985 - Doctorat de neurophysiologie de l'«Universitée [sic] de la Sorbonne Nouvelle [?]» pour la défense de la thèse sur «La Interference dans l'Activitée Bioelectrique de Le Cervaux pour Moyens Physiques (electroniques) et sa Aplication en Medicine et Education» Ex-professeur Titulaire de la Chaire de psychopathologie de l'Escola de Medicina e Saúde Pública da Universidade Católica do Salvador [École de Médecine et de Santé Publique de l'Université Catholique de Salvador] - Bahia Ex-professeur de psychologie clinique de la Fac. Catholique de Philosophie (Salvador-Ba.) Ex-professeur de bioélectronique de l'Instituto de Biociência da Universidade de São Paulo [Institut de Bioscience de l'Université de Sao Paulo] - USP. Spécialisation: Medicina Quântica Integral (non reconnue au Brésil) (Bioquantique) - Argentine, 1990. [11] [12]

[Commentaire de Psiram: Vu ce qu'on lit dans le document précédent [10], on ne peut que rester dubitatif sur la véracité de ce qui est déclaré. Le titre de docteur est toujours (en 2018) utilisé, le nom de l'Université l'ayant décerné a été corrigé, mais le diplôme, s'il a jamais existé, a-t-il été vraiment retrouvé ? La thèse de doctorat de neurophysiologie de l'«Universitée de la Sorbonne Nouvelle» est hautement improbable, le Max Planck Institüt est situé à Heidelberg et non à Heilderberg ...]

Les cours proposés

[11] [12]

Victor Mattos et Quantum Salud [13]

Le "Dr" Victor Mattos a été l'un des orateurs du II Congreso Internacional QUANTUM SCIO ayant eu lieu les 13-14-15 avril 2006 à Madrid, en compagnie de William Nelson, de Jorge Iván Carvajal Posada (leader de la secte Sintergética) et de son partenaire Fermin Moriano (adepte de Hamer), ainsi que plusieurs personnes de l'entourage de ceux-ci. L'exposé de Mattos avait pour thème "Nouvelles approches dans le traitement du cancer. Une contribution biophysique. Bases de traitements avec le QUANTUM Scio". A l'occasion de ce congrès, 5 personnes ont été faites collaborateurs honorifiques, dont Jorge Carvajal, William Nelson et le "Dr" Victor Mattos. [14]. Le samedi 14 avril 2006, entre 12 et 13 h, dans la salle A. Fundation de Biofisica Applica. Remise de diplôme au Dr Vittor [sic] Mattos comme membre honorifique. Remise de diplômes de Master Quantum. Remise de diplômes de Master Technique. Comité de direction de la Fundation. [15]

Mattos était présent au IV Congreso Internacional Quantum SCIO, ayant eu lieu les 27-28-29 mars 2009 à Castelldefel-Barcelona. C'est à cette occasion que Quantum Salud l'a interviewé [1]. Sur Internet, on trouve quelques renseignements supplémentaires; sont déjà mentionnés en 2009 les appareils QUANTUM SCIO, SENSO [élaboré par Victor Mattos, qui deviendra plus tard l'Oligoscan], NEAS TOPOLOGY SYSTEM, PHYSIOSCAN [de Guillaume Moreau], QUANTU DETOX [Quantum Detox ?], QUANTUM MILTA [de provenance russe, ceux proposés par Guillaume Moreau probablement], GAMMA 7, et l'internaute mentionne plusieurs orateurs qui sont intervenus à ce congrès: el Dr. Victor Mattos, el Dr. James L. Oschman, la Dra. Debi Drake, la Dra. Caroline Walrat [en fait Walrad], el Dr. Santiago de la Rosa, el Dr. Javier López Garcés, el Dr. John Kelsey, la Dra. Rocío López, el Dr. Mario Garcia Arana [16]. La revue controversée DSALUD (Discovery Salud) mentionne aussi l'évènement et certains des orateurs [17].

Pour le V Congreso Quantum SCIO ayant eu lieu les 4-5-6 juin 2010 à Madrid, était annoncé la présence, entre autres du Prof. Bill Nelson, du Dr. James L. Oschman, du "Dr." Víctor Mattos, du Dr. Karmelo Bizkarra, du Dr. José Angel Larrañaga et du "Dr." Guillaume Moreau (voir page 6 de ce document: [18])

cet article est une ébauche

Références

  1. 1,0 et 1,1 https://www.youtube.com/watch?v=9z6988t4ogs Entrevista Dr Mattos, qui a eu lieu à Barcelone en 2009, bien que la vidéo ait été mise en ligne plus tard, en 2012. (espagnol)
  2. https://www.yumpu.com/es/document/view/46686126/quantum-salud-quantum-salud
  3. https://www.amazon.ca/X-Rite-EOXTR-i1XTreme/dp/B001NJ0C96
  4. https://www.bhphotovideo.com/c/product/583882-REG/X_Rite_EOXTRUV_i1XTreme_UV_Cut_Color.html
  5. http://docplayer.es/7160225-Mineralograma-intracelular-sensograma-detector-biofotonico-de-la-biodisponibilidad-mineral-intracelular-quantum-salud.html
  6. https://es.scribd.com/document/243707420/SENSO-BOLETIN-pdf
  7. https://www.amazon.fr/X-Rite-EO2PHO-i1Photo-Pro-2/dp/B007TCITAA
  8. https://www.youtube.com/watch?v=i4IC7KFgCkk Vidéo de présentation de l'OligoScan en avant première par Guillaume Moreau lors du 2ème Symposium International Nutraceutique & Environnement Santé organisé par Jean-Marc Robin fin Janvier 2011; cependant cette video n'a été ajoutée en ligne qu'en 2014.
    Curieusement, l'appareil appelé Oligoscan montré à cette occasion (à 7 mn 40 s) n'est pas l'OligoScan qui sera proposé à la vente plus tard sous le nom d'OligoScan par Physioquanta.
  9. https://www.yumpu.com/es/document/view/46686126/quantum-salud-quantum-salud
  10. 10,0 et 10,1 http://www.portalmedico.org.br/pareceres/cfm/2000/4_2000.htm
  11. 11,0 et 11,1 http://ibmqlab2.blogspot.fr/2013/
  12. 12,0 et 12,1 http://victorjfmattos13.blogspot.fr/
  13. http://www.quantumsalud.com/ Site web de Quantum Salud. Adresses de la société: Plaça de l´Ajuntament nº 2 4º A 25230 Mollerussa, et Calle Mayor nº 6, 3º 5ª 28013 Madrid. Cette société a des succursales à Barcelona, San Sebastián, Málaga, Orense, Alicante, Lisboa et São Paulo
  14. femalt.com/pdf/2congreso_quantum_scio.pdf
  15. II Congreso Quantum SCIO de 2006 à Madrid: Remise de diplôme de membre honorifique au Dr Victor Mattos, voir page 16
  16. http://fibroamigosunidos.foroes.org/t14377-quantum-nuevo-sistema-para-la-salud
  17. https://www.dsalud.com/noticias/iv-congreso-internacional-quantum-scio
  18. https://es.slideshare.net/namkay/scio