EPFX/SCIO

De Psiram
William Nelson (alias Désiré Dubounet)
Désiré Dubounet Source qxconference

EPFX/SCIO ou QXCI/EPFX/SCIO ou en raccourci SCIO sont des abréviations pour des appareils de Biorésonance, de Radionique, de Biofeedback et de Médecine quantique commercialisés par la société Maitreya LTD située à Budapest en Hongrie dont un des sites internet s'appelle qxsubspace[1], appartenant à l'homme d'affaires américain US William Nelson (William C. Nelson, né le 19 Juin 1951 à Warren/Ohio), dit aussi Bill Nelson [2], alias Désiré Dubounet (l'homme aimant se déguiser en femme)[3]).

Il n'y a aucune preuve scientifique pour l'efficacité d'aucun de ces appareils. Ce matériel est interdit d'importation aux USA, au Canada et en Europe. Il est également interdit de vente sur ebay.

Sa distribution est assurée en France par Jean Pierre Turblin et son "Association Francophone des Praticiens en Thérapies Quantiques" (AFPTQ)[4], à partir de la Suisse par la Canadienne Jacqueline Jacques, et dans les pays du Golfe et à l'Ile Maurice par Ariane Perdreau. Une autre promotrice de ces appareils est la "nutritioniste quantique" Marion Kaplan de Carqueiranne.

Bill Nelson

Nelson a été condamné aux USA pour tromperie en 1996, mais il n'a pas effectué sa peine, il se trouvait à Budapest, d'où il a continué à commercialiser ses appareils, même aux USA, au travers de QX Ltd. (autres noms: Maitreya Kft., Qxsubspace). Les adeptes de Nelson, homéopathe convaincu, le relie à la NASA sur le plan professionnel, où il aurait déjà à 17 ans travaillé sur le projet Apollo, et lui attribue faussement les titres de docteur ou de professeur. Son prétendu titre de docteur se réfère à diverses organisations et institutions soi-disant de formation (voir à moulin à diplômes). Sont mentionnés une Université Lafayette, l'école de médecines douces de Clayton, une association américaine Nutrimedical (ANMA) dont il aurait été président. L'ANMA propose des certificats pour 50 Dollars. Pour devenir un NMD (docteur en nutrimédecine) il suffit de payer 250 Dollars (voir aussi Hulda Clark). Est aussi mentionnée une International Medical University of Natural Education (IMUNE) à Genève qui a déménagé en 2005 aux îles Vierges aux Caraïbes [5]. La page Web (www.imune.net) de cette "Université" est gérée depuis Budapest par William Nelson. Alors, Nelson aurait été professeur dans un collège d'Homéopathie pratique à Londres. Actuellement, il gère une boîte de nuit/cabaret à Budapest et coordonne avec son équipe de ventes de ses appareils dans le monde entier sous forme de marketing MLM (dite vente multiniveau ou vente pyramidale.

EPFX

EPFX

L'EPFX (Electro Physiological Frequency Xrroid) a été inventé à partir de 1985 en tant que soi-disant appareil de biofeedback et autorisé aux USA en 1989 pour une société appelée Eclosion Corporation du Colorado, mais en fait utilisé illégalement avec des allégations complètement différentes pour des traitements thérapeutiques. Finalement, il a été interdit en 1992 aux USA et n'est plus disponible aujourd'hui. Il lui avait été fait de la publicité sur le marché de la Biorésonance avec l'affirmation que ce serait l'appareil thérapeutique le plus moderne de la médecine et qu'il serait en mesure de "scanner" des trillions de cellules humaines avec un procédé de 55 canaux. Pour ce faire, le patient était câblé avec l'appareil au moyen de diverses électrodes. Apparemment, seulement 139 appareils de la première version du EPFX ont été vendus. L'appelation EPFX est aussi utilisée pour les produits qui lui ont succédé et les imitations.

QXCI

Le QXCI (Quantum Xrroid Consciousness Interface) a été le successeur de l'EPFX interdit. Il était censé pouvoir prélever en quelques nanosecondes les données bioénergétiques du corps humain comme un logiciel informatique d’analyse anti-virus et pouvoir guérir les problèmes de santé comme un appareil de biorésonance. Au sujet de la diffusion d'un appareil coûteux, revenant en fin de compte à près de 20.000 dollars US, circulent des chiffres divers. D’après Nelson plus de 17.000 unités, dont 10.000 aux USA, auraient été vendues. L'importation aux USA en a été interdite en 2008. Comme l'appareil fournit des résultats complètement aléatoires et non reproductibles, le fabricant déconseille explicitement de faire un deuxième test dans les 48h, car ainsi il apparaitrait "trop de désordres dans le champ d'énergie" du patient.

SCIO

SCIO Source badscience
Utilisation du SCIO

Le SCIO (abréviation de Scientific Consciousness Interface Operations System) est la version actuelle de l'appareil. L'équipement de base, coûtant environ 15.000 €, est parfois aussi appelé EPFX/SCIO et se compose de l'interface précédemment décrite d’électrodes pour les mains, la tête et les pieds, ainsi que d’un logiciel. Le SCIO est diffusé essentiellement dans l’espace germanophone, mais gagne depuis 2006 l’espace francophone via Xede International, Jean Pierre Turplin et Marion Kaplan.

On trouve le manuel de l'utilisateur du SCIO (traduit en français par John Kelsey et publié en 2009 par MAITREYA KFT) à télécharger sur le site [6] Association Francophone des Praticiens en Thérapies Quantiques, association créée et promue par Jean Pierre Turblin.

Dans les programmes installés sur le SCIO, on trouve: programme méridien, programme acupuncture, balance chakra, PLN programmation, balance couleur, microscopie champs sombres, Auto Rife, programmes BICOM et MORA, auto-biorésonance, programme tri-vecteur, balance colonne vertébrale, système nerveux autonome, programme musique et super-apprentissage, programme anti-âge, programme sport (développé pour AC Milano), profils de compléments alimentaires, terrain biologique, produits homéopathiques, toxicologie humaine, programme detox, iridologie, programme dentaire, encyclopédie médicale, générateur Orgon, biofeedback-réduction de stress, programme animaux, campagne et nature...

Comme pour tous les appareils de Biorésonance, ou de médecine quantique, le fonctionnement de cet appareil est complètement aléatoire et ses résultats ne sont jamais scientifiquement reproductibles. Il ne possède aucune certification officielle et sans aucune autorisation officielle, nationale ou européenne, il est interdit de travailler sur le corps humain (de le brancher, de le mettre en contact) avec un tel appareil.

Sur la liste des praticiens SCIO publiée par l'AFPTQ on trouvait, au niveau des dirigeants, évidemment Jean Pierre Turblin (site indiqué www.hexaquantique.com) et Jacqueline Jacques (site indiqué www.quantumbiofeedback.fr), mais aussi Marion Kaplan (site indiqué www.marionkaplan.fr).

Selon Bill Nelson, 40.000 appareils SCIO auraient été vendus dans le monde entier, dont plusieurs centaines en France.

Indigo

INDIGO Source annuaire-bien-etre

L'INDIGO est la nouvelle génération du SCIO, sortie aux USA en 2010, l'appareil coûte 17.000 €[7] et est distribué mondialement entre autres par Jacqueline Jacques[8] depuis Montreux en Suisse. Rapellons que cet appareil est interdit aux USA et dans d'autres pays, car non agréé, ni par la FDA, ni par la CEE.

Voir aussi

Liens externes

  • http://www.unadfi.org/la-peur-de-l-angoisse-un-marche.html Un article qui met en garde contre les appareils L.I.F.E. System de Xede International et le SCIO/EPEX (Remarque de Psiram: Ils ont écrit EPEX à la place de EPFX, faute de frappe?)
  • http://www.quackwatch.org/01QuackeryRelatedTopics/Tests/xrroid.html Quelques notes sur le Quantum Xrroid (QXCI) et William C. Nelson. Par Stephen Barrett, MD.
    Le système d'interface Xrroid de Quantum (QXCI) - également appelé EPFX, ou SCIO - est censé équilibrer les forces «bioénergétiques» que la communauté scientifique ne reconnaît pas comme réelles. L'appareil a également été déclaré être "l'appareil d'évaluation médicale et de thérapie le plus avancé au monde aujourd'hui!". Il est censé boucler "toutes les 200 trillions de cellules humaines ... dans un système de biofeedback à 55 canaux" pour créer "un bien-être optimal". [1] Son développeur, William C. Nelson (1951-), serait un médecin avec une carrière scientifique longue et distinguée. Selon Nelson:
    Chaque article a sa propre signature voltamétrique ...
    Le mot "Xrroid" est un mot inventé signifiant l'essai rapide de milliers d'articles dans un court laps de temps en utilisant des moyens électrophysiologiques. Ces données sont ensuite calculées par l'ordinateur et affichées sur l'écran, qui nous indique quelles sont les substances réactives majeures et mineures du patient. Au sein de notre grille nous plaçons toutes les vitamines et minéraux connus, des milliers d'homéopathiques, des substances toxiques ... et d'autres éléments importants à la biologie ...
    L'effet de cohérence quantique est obtenu en faisant correspondre le motif de photons virtuels et de signature voltamétrique d'une substance réactive dans le corps du patient, puis en observant les changements de résistance voltamétrique qui se produisent chez le patient en réponse à l'élément. S'il y a une cohérence, un pattern réactif positif ou négatif peut être induit.
    Pour faire fonctionner le système, un harnais de tête, des sangles de cheville et des bracelets de poignet sont utilisés pour connecter le patient à une boîte numérique (illustrée ci-dessous) connectée à un ordinateur. Après le «calibrage», l'équipement surveille, interprète les réactions du patient aux impulsions électriques minuscules générées par la boîte, et conseille quels produits prendre.
    [...]
  • http://www.devicewatch.org/eav/letter_to-fda.shtml Lettre de ROB MCKENNA, Washington State Attorney General, et MARY SELECKY, Secretary, Washington State Department of Health, adressée à Timothy Ulatowski, Compliance Director U.S. Food and Drug Administration Center for Devices and Radiological Health, fin 2007(note de Psiram: il s'agit de la FDA, « Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux »[9] :
    ” We were encouraged by your recently announced commitment to block the import of the EPFX, and to investigate its manufacturer, distributors and operators. We believe your response to the Seattle Times series that exposed the dangers of the EPFX was appropriate and commendable. While the Seattle Times series presented an in-depth look at the dangers of one "energy medicine" device, it also alluded to the existence of dozens of other devices that are equally dangerous. We encourage you to expand your import block and investigation to those other devices. ...
    We request that the FDA consider not just the EPFX as the target of your investigation, but to include all of the unproven and dangerous medical devices that are currently being sold and used the U.S. market.
    In a recent review of Internet websites touting these devices, the Attorney General's Office was able to find the following numerous examples that are indistinguishable in their ineffectuality from the EPFX: NES, E-Lybra, LSA Biofeedback, QXCI/SCIO, Life System, CoRe, Oberon, Mars, Quantec, Metascan, Etascan, SCENAR, ACUSEN, Interx: VEGA, Prognos, Biomeridian, Rife, Bicom, BioPuslar, Mitosan Therapy, Bodyscan, Zappers, F-Scan, Q2, Syncrometer, Magnagraph, Merid, NES, Acusense, Listen, EQ4, Orion, Explorer, Computron, Elision, Interro, Interactive Query System, MORA, Matrix Physique System, Propylene, Punts III and Vitel. ...
    We encourage you to ban the manufacture, distribution and use of these dangerous devices, to step up enforcement against those who are taking consumers' money and risking their health, and to generalize your approach to include more than just one device. ...’’"
  • http://www.accessdata.fda.gov/cms_ia/importalert_231.htm Voir à la rubrique HUNGARY (lieu de fabrication de l'appareil), l'alerte de la FDA sur le SCIO/EPFX (en anglais). La FDA donne le nom et l'adresse du fabriquant: Eclosion KFT, Kalvaria Ter. 2 , Budapest, Hongrie.
  • http://www.badscience.net/2008/08/bill-nelson-wins-the-internet/
  • http://www.cbc.ca/marketplace/2009/miracle_makers_or_money_takers/main.html Une vidéo en anglais intitulée “Is the EPFX still allowed to be sold in Canada”
  • http://epfx.blogspot.com/
  • http://www.youtube.com/watch?v=ZrOrXsF4k7A Jean Pierre Turblin et ses collègues expliquent qu'avec le SCIO ils soignent à distance. Même plus besoin des électrodes.
  • http://forum.doctissimo.fr/sante/medecine-futur/medecine-quantique-sujet_126447_3.htm ... Message de l'internaute "veritas-bis" (juillet 2010):
    "Incroyable mais vrai. C'est effarant de voir une telle bêtise... Ou à moins que derrière cette apparente bêtise il y ait un intérêt financier...
    Quid de la "médecine quantique"? Peut-on dire que c'est une arnaque? Je pense que oui au regard de ce que j'ai pu voir sur des sites journalistiques sérieux et de ce que je connais de la physique quantique, ayant fait quelques études comme d'autres (et contrairement à certains intervenants sur ce site... ).
    Un certain Docteur Bill Nelson a inventé un appareil de "Biofeedback Quantique" (SCIO, EPFX, QXCI ou encore LIFE) qui repose sur des principes de la mécanique quantique. Ce Docteur Nelson est actuellement recherché aux USA pour fraude. Ses appareils sont interdits de vente aux USA et au Canada. Même eBay interdit sa vente. Voici quelques liens:
    - http://www.cbc.ca/marketplace/2009/the_trouble_with_fake_guns/busted.html
    - http://seattletimes.nwsource.com/html/localnews/2004020583_miracle18m2.html
    - http://reviews.ebay.com/EPFX-SCIO-Biofeedback-Device-SCAM_W0QQugidZ10000000010861239
    Désolé, c'est en anglais. Pour résumer:
    - Le Docteur Nelson n'a aucun doctorat alors qu'il prétends en avoir 8
    - Bill Nelson n'a jamais fait partie de la NASA alors qu'il prétend avoir sauvé in extremis la mission Apollo 13
    - Il est recherché pour fraude et a fui les USA pour se réfugier en Hongrie
    - Plusieurs personnes sont décédées suite à cet arnaque à cause du mauvais diagnostique de cet appareil.
    - Le diagnostique que fait cet appareil est complètement aléatoire.
    Bref, la médecine quantique est une vaste supercherie. Quand on voit un appareil non seulement capable de diagnostiquer n'importe quelle maladie, mais en plus de les guérir et ce même à distance, là il faut avoir un minimum d'esprit critique!!! NON?
    Quant à l'effet Placebo, demandez aux familles des victimes ce qu'elles en pensent..."
  • http://gemppi2.monsite-orange.fr/faribolesquantiques/index.html Fariboles quantiques: "Quantoc : l'art d'accommoder le mot quantique à toutes les sauces" par Richard Monvoisin, Chargé de cours à l’Université de Grenoble 1, membre de l’Observatoire Zététique

Article de Psiram dans d'autres langues

Références

  1. http://www.qxsubspace.com
  2. http://www.psiram.com/ge/index.php?title=Bill_Nelson Article Bill Nelson (allemand)
  3. http://www.energy-medicine.info/bill-nelson.html Des photos affriolantes de Désiré Dubounet
  4. http://www.afptq.org/ L'association avait été créée en 2008 a été dissoute en 2014. Elle avait pour objet : "regroupement de praticiens amateurs ou professionnels afin de développer une véritable compétence professionnelle dans un climat convivial dynamique et porteur de valeur, de solidarité, et d’engagement au service des personnes dans le domaine de la prévention de santé ; création d’une organisation professionnelle partenaire auprès des pouvoirs publics ; constitution d’un programme permettant d’étayer un cursus pour le métier de praticien en soins quantiques ; organisation de formation continue de qualité". Son site web n'existe donc plus.
  5. https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Eles_Vierges_des_%C3%89tats-Unis
  6. http://www.afptq.org/Manuel-Maitreya-kft
  7. http://www.annuaire-bien-etre.info/epfx/index.php?num_page=10
  8. http://www.praticienquantique.com/
  9. https://fr.wikipedia.org/wiki/Food_and_Drug_Administration