Méridien

De Psiram
Méridien1.jpg
Méridien2.jpg

Les méridiens sont dans la médecine traditionnelle chinoise (MTC) de présumés canaux de l'énergie de l'homme sur la surface de la peau, dans lesquels la dite énergie de vie Chi (ou Ch'i, Qi, Ki) circulerait. Les méridiens jouent un rôle dans l'acupuncture, l'acupressure, la moxibustion[1] (une technique de stimulation par la chaleur des points d'acupuncture qui peut s'effectuer à l'aide du bout incandescent d'un cigare), le Shiatsu, l'EFT, EAV et la kinésiologie.

Selon ce système, il y aurait 12 méridiens principaux (ou méridiens réguliers) formant des paires. Chacun des ces 12 méridiens serait relié à un ou plusieurs organes. Ils seraient liés entre eux: en surface avec les membres supérieur et inférieur, la tête et le tronc, en profondeur, avec les organes zang "trésor" (cœur, péricarde, foie, rate, poumon, rein) ou avec les organes fu "atelier" (vésicule biliaire, estomac, intestin grêle, gros intestin, vessie et San Jiao). Les points d'acupuncture se trouveraient sur les méridiens. Les soi-disant méridiens yin partiraient des orteils passeraient par le tronc et aboutiraient aux doigts. Les méridiens yang partiraient des doigts passeraient par le visage puis du visage iraient jusqu'aux orteils, sachant que la face interne des membres et les organes zang sont considérés comme se rapportant à yin tandis que la face externe des membres et organes fu sont considérés comme se rapportant à Yáng. Les méridiens principaux constituraient un circuit fermé qui serait parcouru en totalité en l'espace d'une journée, si bien que chaque méridien atteint un maximum à un moment donné et à une heure précise pour deux heures (voir Orgue chinois).

Selon les partisans de la MTC, la santé serait liée à une circulation libre et suffisante du flux du Qi dans les méridiens.

Systèmes de méridien contradictoires

Il y a une série de systèmes de méridiens différents, dont deux (le système Jing Mai et le système Qi jing) sont utilisés dans la pratique de l'acupuncture.

Point de vue scientifique

D'un point de vue scientifique, l'existence de systèmes de méridien n'est pas prouvée. Des substances marquées radioactivement qui ont été injectées sous la peau le long du parcours des supposés méridiens de la MTC se sont réparties dans les veines[2] et les vaisseaux lymphatiques et n'ont pas suivi les méridiens. Il a également été observé que les canaux d'écoulement correspondants pouvaient se ramifier, et aussi que la stase veineuse pouvait obstruer l'écoulement.[3] [4]

Tentative de preuve par Fritz-Albert Popp

Méridien3.jpg
Méridien4.jpg
Méridien5.jpg
Méridien6.jpg

Le chercheur en biophotons Fritz-Albert Popp a publié en 2005, avec deux collègues de son institut privé IIB de Neuss, un ouvrage dans lequel les auteurs affirment qu'avec une caméra thermique disponible dans le commerce on pouvait prouver de façon reproductible les soi-disant méridiens[5] [6]. Toutefois, le chercheur en biophotons supposait qu'il apparaissait encore en plus d'autres canaux mystérieux. Bien qu'il ait été travaillé dans son propre institut avec des instruments très sensibles dans des pièces sombres et que les biophotons soient qualifiés de rayonnement faible selon les indications de l'IIB, il doit dans cette expérience en avoir été tout autrement. La caméra thermique à infra-rouge relativement insensible était supposée pouvoir montrer ici les biophotons. Une multitude de pages web qui prennent pour thème la MTC, le Shiatsu ou des méthodes analogues, ont accueilli les résultats avec un total manque de sens critique et, triomphants, ont rendu public des parties du travail en tant que preuves à l'appui de l'existence des méridiens.

À l'Université de Graz les expériences de Popp ont été refaites, mais cette fois sur deux cadavres et six participants. De nouveau ont réapparu dans les images thermiques des phénomènes analogues, mais en tant qu'artéfacts chez les morts et les vivants[7] [8]. Il agissait simplement de réflexions. Les auteurs auraient donc pû reçevoir n'importe quelles images de réflexion sur un déplacement du moxa-cigare[1], donc aussi de celles qui correspondent aux méridiens de MTC postulés. Le travail de Litscher, l'auteur qui réfute, est disponible en ligne.[4]. Citation de l'auteur: Two infrared cameras at different wavelength ranges (2 - 5 µm and 7.5 - 13 µm) were used. To validate the method described by other authors, investigations in two dead subjects (72 and 84 years) were performed. Results: After moxibustion of the body, different structures appear on thermographic images of the human body which are technical artifacts and which are not identical to what are known as meridians in TCM.

En dépit de cela, la méthode est commercialisée en tant qu'« analyse infrarouge » par l'un des auteurs du travail cité ci-dessus, Klaus-Peter Schlebusch, médecin à Essen et président du 'Zentrums zur Dokumentation für Naturheilverfahren' (centre de documentation pour les thérapies naturelles).

Article de Psiram dans d'autres langues

Références

  1. 1,0 et 1,1 https://fr.wikipedia.org/wiki/Moxibustion
  2. En 1988, le Pr.Y.Lazorthes chef de service de neurochirurgie du CHU de Rangueil à Toulouse, reprenant les expériences incriminées, montrera que la migration du marqueur ne dépend pas du point d'injection et suit en réalité un trajet veineux.
  3. Lazorthes Y, Esquerré JP, Simon J, Guiraud G, Guiraud R.: Acupuncture meridians and radiotracers, Pain. 1990 Jan;40(1):109-12. PMID: 2339006
  4. 4,0 et 4,1 Simon J, Acupuncture meridians demythified. Contribution of radiotracer methodology, Presse Med. 1988 Jul 2;17(26):1341-4
  5. Klaus-Peter Schlebusch, Walburg Maric-Oehler, Fritz-Albert Popp: Biophotonics in the Infrared Spectral Range Reveal Acupuncture Meridian Structure of the Body. The Journal of Alternative and Complementary Medicine. February 2005, 11(1): 171-173. doi:10.1089/acm.2005.11.171.
  6. http://med.biophotonik.de/meridians.pdf
  7. G. Litscher: "Meridian-like channels" in dead human subjects?: A negative result. The Internet Journal of Alternative Medicine. 2007 Volume 4. (Research Unit of Biomedical Engineering in Anesthesia and Intensive Care Medicine Medical University of Graz)
  8. Litscher G. Infrared thermography fails to visualize stimulation-induced meridian-like structures. Biomed Eng Online. 2005 Jun 15;4(1):38. Online: [1]