Kinésiologie

De Psiram
Kinésiologie Le test musculaire
Kinésiologie de reprogrammation cellullaire Thérapie Quantique en Reprogrammation de l'ADN
Kinésiologie6.jpg

La kinésiologie est une nouvelle technique corporelle qui vient des Etats-Unis, avec la vague du "New Age" qui se développe en Europe depuis une dizaine d'années, est née de quelques chiropracteurs ou ostéopathes "illuminés" qui prétendent avoir redécouvert la psychanalyse par l'étude de notre corps et non plus seulement de notre tête, partant du principe que chaque cellule de notre corps contient toutes les informations de l'ensemble. Ce principe qui consiste finalement à penser que tout est dans tout, évite toute analyse et mesure sérieuse, et s'inspire notamment pour la kinésiologie, du taoïsme et de sa déclinaison dans le domaine médical avec la médecine énergétique chinoise[1], pour avoir une idée plus précise sur la pratique voir ici [2].

"Plus grave certains ajoutent à la kinésiologie la méthode Hamer dite de "décodage biologique" et ses compléments, ainsi que "la Biologie Totale des êtres vivants ou la psychogénéalogie, comme c'est le cas de l'ASTM[3], un centre de formation en kinésiologie, dont les enseignants sont l'un, président de la FFKS[4], et l'autre, le fondateur de la FNKP, organismes nationaux de formation en kinésiologies"[5], ici aussi[6] est notée la proximité de certains kinésiologues avec les pro-Hamer.

Un expert en phénomènes sectaires: "La kinésiologie n’est pas une secte classique, c’est une mouvance sectaire avec plusieurs leaders", poursuit-il, dénonçant le "pompage" de l’argent public : "Beaucoup de kinésiologues cherchent à se faire enregistrer comme organismes de formation". Dans le rapport 2001 de la MILS, ancien nom de la MIVILUDES, il est précisé : les kinésiologues sont invités à pratiquer auprès d’une clientèle d’enfants. Il leur est indiqué qu’avec l’expérience, elles pourront ensuite prendre en charge des adultes. L’attention de la Défenseure des enfants a été attirée par la Mission sur ces initiatives particulièrement inquiétantes[7].

Variantes

A côté des variantes de fait du procédé lui-même, il y a de nombreuses variétés de kinésiologie qui se différencient surtout seulement par différents concepts de marketing. Beaucoup d'offres prétendent également être une forme de thérapie et vont donc au-delà du simple diagnostic kinésiologique. On trouve par exemple sur le marché de la médecine alternative :

  • Brain Gym[8]
  • Hyperton X [9]
  • Touch for Health (TfH)[10]
  • Kinésiologie du bien-être - (Wellness Kinesiology)[11]

Décès en 2000 d'un enfant dû à la croyance de ses parents en la kinésiologie

Article "Kerywan, mort de faim" par François Koch, publié le 30/05/2005 dans l'Express :
Le 12 novembre 2000, à 21 h 32, Pascale et Ronan Boucher appellent le centre de secours de Moëlan-sur-Mer (Finistère). Leur fils, Kerywan, 16 mois et demi, souffre de grosses difficultés respiratoires. L'enfant décède une heure plus tard. Il a le poids d'un bébé de 4 mois. L'autopsie révèle que la mort est due à une "infection aiguë secondaire à une malnutrition chronique particulièrement sévère". Incarcérés pendant huit mois, les parents sont mis en examen pour "privation de soins ou d'aliments suivie de mort d'un mineur par ascendant", et les trois médecins homéopathes qu'ils avaient consultés pour "non-assistance à personne en péril". Tous les cinq comparaissent devant la cour d'assises de Quimper du 30 mai au 3 juin [2005]. Aucun n'a accepté de répondre à L'Express.
Une "pata-médecine charlatanesque"
Cet événement ne serait qu'un sordide fait divers si l'instruction judiciaire du juge Richard Foltzer n'avait mis en évidence le rôle d' "une idéologie aux implications médicales", la kinésiologie, dont les époux Boucher étaient des apprentis gourous locaux. Les kinésiologues soutiennent que des tests et des exercices musculaires résolvent une multitude de problèmes de santé. Une "pata-médecine charlatanesque" dénoncée, dès 1998, par le psychiatre Jean-Marie Abgrall et, aujourd'hui encore, par la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires. «Je démontrerai la dangerosité de la kinésiologie», annonce Me Jean-Michel Pesenti, avocat de l'Union nationale des associations de défense des familles et de l'individu [UNADFI], partie civile.
Le procès de Quimper décryptera en tout cas une sorte d'autisme sectaire familial. Issus de milieux cultivés, Pascale et Ronan Boucher, 47 et 45 ans, ont suivi des études scientifiques, l'une en licence de physique-chimie, l'autre dans une école d'ingénieurs électroniciens. Malgré ce bagage, ils ont développé une méfiance hostile à l'égard de la médecine classique et tous deux sont devenus kinésiologues. Ils ont même affiné leur pratique en empruntant des théories à un célèbre gourou allemand, Ryke Geerd Hamer, condamné en France à trois ans de prison ferme après la mort d'une patiente. Ronan Boucher s'est en outre spécialisé dans les troubles psychologiques des juments provoqués par des saillies violentes! Quant à leur école de kinésiologie, elle propose même, en 2000, une formation de trois jours à la nutrition.
Alors que la courbe de poids de Kerywan est dramatiquement plate, les Boucher consultent trois médecins, seulement des homéopathes - dont une retraitée, par fax. Pendant ses sept derniers mois, l'enfant n'est ausculté que deux fois. Pour leur défense, les parents plaident que c'était aux trois médecins de prescrire des examens ou une hospitalisation. Mais les trois praticiens étaient persuadés, disent-ils, que Kerywan était suivi par d'autres médecins, ce que laissaient entendre les époux Boucher. Le 12 août 2000, le Dr Jean-Michel Rosenstein voit arriver un "enfant du Sahel" et il croit que les parents ne viennent chercher que des soins palliatifs. Après coup, il assure au juge d'instruction avoir été "embobiné". Le procès d'assises de Quimper devrait montrer en quoi des croyances antimédicales associées aux fautes professionnelles de médecins peuvent produire un cocktail criminel.[12]

La cour d'assises du Finistère a condamné vendredi [début juin 2005] à 5 ans de prison, dont 8 mois fermes couvrant la détention provisoire, les époux Boucher-Durand, reconnus coupables de la mort par malnutrition et absence de soins de leurs fils Kérywan, âgé de 16 mois. Les époux, qui ont accueilli le verdict avec "soulagement", sont également soumis à une obligation de soins dans le cadre d'une période de mise à l'épreuve de 3 ans. La cour d'assises présidée par Jean-Luc Buckel a également prononcé une peine de 3.000 euros d'amende pour non-assistance à personne en danger à l'encontre des trois médecins [homéopathes] qui avaient examiné l'enfant[13]

Autre source d'information sur le décès de Kerywan et la kinésiologie ici: [14].

Vidéos

Liens externes

  • http://www.unadfi.org/descriptif,476.html Fiche de l'UNADFI sur la kinésiologie
  • http://www.gemppi.org/accueil/80-productions-vid%C3%A9ographiques/82-la-kin%C3%A9siologie.html
  • http://www.antisectes.net/kinesiologie-gemppi.htm Le document du GEMPPI commenté, suivi, entre autre, du témoignage d'une victime, qu'un examen des écoles qui forment à la kinésiologie etc.
  • http://www.senat.fr/rap/r12-480-2/r12-480-255.html Dérives thérapeutiques et dérives sectaires : la santé en danger Audition de Thierry Waymel, président de la Fédération française de kinésiologie spécialisée et de Bernard Ophoven, président du Syndicat Francophone des Kinésiologues Spécialisés. On y apprend, entre autre, que la Fédération française de kinésiologie spécialisée (FFKS) a signé un partenariat avec REFORMED. Il y est question de Jean-Claude Guyard fondateur de l'EKMA, École de Kinésiologie et Méthodes Associées[15].
  • http://www.derives-sectes.gouv.fr/sites/default/files/publications/francais/ra2010_mise_en_ligne.pdf Voir le chapitre Formations et enseignements dans le domaine des médecines non conventionnelles : un marché florissant au risque de dérives sectaires et au paragraphe, la section L’offre de formation aux PNCAVT, Un marché vaste et profitable encore insuffisamment contrôlé qui consacre un paragraphe à l'EKMA page 165 : " Un institut de formation à la kinésiologie (EKMA) intègre dans son discours publicitaire cette mention : grâce à sa découverte et à son enseignement de la « syntonisation » (art de cibler l’objectif prioritaire de la personne qui consulte), notre école se démarque clairement d’autres écoles « techniciennes » dont l’enseignement a pour effet de former des « kinésiologues techniciens » n’ayant pas développé en eux la qualité essentielle pour établir un dialogue profond avec le client consultant : l’empathie. "

Article de Psiram dans d'autres langues

Références

  1. http://www.prevensectes.com/kinesiologie1.htm
  2. http://www.prevensectes.com/kinesiologie5.htm
  3. http://www.askinesio.com/
  4. http://ffks.fr/fede_role.html
  5. http://www.prevensectes.com/gemppi_kine.pdf Document provenant de GEMPPI Voir page 4
  6. http://www.ccmm.asso.fr/spip.php?article754
  7. http://www.psyvig.com/default_page.php?menu=1010&page=2
  8. http://www.braingym.fr/
  9. http://www.kinesiologie-formation.com/index.php?page=shop.browse&category_id=6&option=com_virtuemart&Itemid=1
  10. http://www.kinesiologie-formation.com/index.php?page=shop.browse&category_id=3&option=com_virtuemart&Itemid=1
  11. http://www.holistique-sante.ch/cours_wellness.php
  12. http://www.lexpress.fr/actualite/societe/kerywan-mort-de-faim_485759.html par François Koch, publié le 30/05/2005
  13. http://www.psyvig.com/doc/doc_66.pdf Article "KINESIOLOGIE ET DERIVES SECTAIRES" regroupant une série de communiqués de l'AFP (du 26 mai au 3 juin 2005) lors du procès de Pascale et Ronan Boucher-Durand kinésiologues responsables du décès en 2000 de leur enfant Kerywan
  14. http://www.prevensectes.com/rev0504.htm#25 Quand la kinésiologie dérape.
    Le Dauphiné Libéré , 25 avril 2005 - Une enquête de Gilles Debernardi
  15. http://www.kinesiologie.fr/kinesiologie-paris.php Site de l'EKMA
cet article est une ébauche