Reiki

De Psiram
Utilisation du Reiki dans un hôpital
Mikao Usui
Chujiro Hayashi
Hawayo Takata
Phyllis Furumoto

Reiki (du japonais usui reiki ryoho = Usui-traitement par force mentale) est une technique ésotérique et pseudo-médicale qui a été inventé au début du 20ème siècle par Mikao Usui au Japon. Aucune science ne reconnait cette méthode.

Origine

Selon la légende répandue par le milieu (du Reiki) lui-même, le Reiki proviendrait du bouddhisme tibétain et aurait été amené au Japon par le moine bouddhiste japonais Mikao Usui (né le 15 août 1865 à Tania, district de Yago, au Japon) [Faux: il n'était pas moine bouddhiste][1][2] il y a 120 ans dans les dernières années du 19ème siècle. Usui aurait soi-disant passé les années avant son décès, dans les années 1930, à enseigner le Reiki au Japon. Pendant cette période, il aurait formé 18 maîtres-Reiki, parmi lesquels un ancien officier de la Marine de la 1ère guerre mondiale, le Dr. Chujiro Hayashi.

Cet officier est devenu le successeur d'Usui après son décès. Hayashi a fondé au Japon une clinique dans laquelle il aurait soigné des patients grâce au Reiki. Il modifia la technique-Reiki par une rêglementation, des traitements ainsi que par une procédure d'initiation en trois niveaux. Jusqu'à sa mort en 1941, il a formé 13 autres maîtres-Reiki. Une de ces maîtres a été Madame Hawayo Takata, qui est devenue sa successeure. Si on en croit le milieu (du Reiki), Mme Takata aurait quitté le Japon pour fonder elle-même une clinique-Reiki à Hawaï. C'est elle également qui aurait introduit un système de tarification pour les candidats-Reiki. Pour le premier niveau d'initiation, elle demandait 175$, pour le deuxième 500$ et pour le troisième la somme considérable de 10.000$. Elle demandait à tous les maîtres-Reiki formés par elle de continuer ce système de tarification. Entre 1970 et jusqu'à sa mort en 1980, elle aurait formé 22 maîtres-Reiki.

Madame Takata a été remplacée dans ses fonctions par sa petite fille, Phyllis Furumoto qui exerce maintenant le dit Reiki-Usui traditionnel en tant que Grande Maîtresse-Reiki. Furumoto a fondé en 1983 la dite Reiki-Allianz[3] dans laquelle sont admis seulement des maîtres-Reiki qui ont payé 10.000 US $ pour leur initiation. Entre-temps, cependant, beaucoup de partisans du Reiki ne respectent plus ce code d'honneur financier et donnent leurs consécrations alternatives pour des sommes nettement moindres.

C'est quoi le Reiki?

Le mot Reiki se compose de REI (= universel, sans limites), et de KI (= l'énergie de la vie, aussi appelée Chi, Qi, Ch'i). Au moyen d'impositions de main douces, le thérapeute ferait affluer au travers du patient une énergie salutaire, qui pourrait soi-disant équilibrer les points énergétiques du corps, libérerer du stress et des tensions, permettre l'activation des forces de guérison et produire une stabilisation d'un équilibre physico-psychique (corps et âme). De plus, le Reiki serait en mesure de produire une perception accrue et même d'éliminer des poisons du corps (détoxination). Mis à part ce Reiki "classique" de traitement des personnes, il y a un grand nombre de fournisseurs, aussi de Reiki pour animaux, qui, avec, pourraient guérir maladies, blessures, peurs et "blocages". Le Reiki aurait aussi un effet positif sur les plantes d'intérieur, et même sur les aliments et boissons; dans ces cas, pour faire le traitement, la personne qualifiée en Reiki tient simplement ses mains sur la fleur en pot ou la nourriture pour faire "affluer" l'énergie Reiki.

Les études

Pour aucune des affirmations qui ont été faites à propos du Reiki, aucune preuve n'a jamais été apportée. Il n'y a aucuns documents à l'appui sur une base biophysique et théorique pour l'énergie-Reiki[4]; les études sérieuses n'ont pas pu les confirmer. Assefi et al. ont pu constater, dans une étude contrôlée contre placebo randomisée, que pour 100 participants souffrant de fibromyalgie, cela ne faisait aucune différence si les patients étaient traités par un thérapeute-Reiki ou par un acteur se faisant passer pour tel.[5] De plus, en 2008, avait été entreprise une recherche systématique d'études cliniques randomisées qui devrait apporter des éléments probants de l'efficacité des traitements.[6] Aucun élément de preuve n'a été apporté indiquant que le Reiki en tant que thérapie serait efficace ou aurait un effet sous quelque forme que ce soit. [7] Des thérapies-Reiki basées sur des placébos sont en outre difficiles à réaliser, car un placebo réaliste (crédible) n'est guère possible.[8] William T. Jarvis, Ph.D, du National Council Against Health Fraud (NCAHF) indique en outre la possiblité que certains effets cliniques peuvent être basés sur une autosuggestion.[9]

Le Reiki à trois niveaux

Les indications sur ce que vous devez faire concrètement pour arriver au premier niveau Reiki, varient d'un fournisseur à l'autre. Habituellement, il suffit de verser 175 $ US pour atteindre le premièr niveau de l'initiation. Il y a des pages-internet sur lesquelles où peut demander son niveau Reiki par e-mail gratuitement.

Dans le deuxième niveau-Reiki, on reçoit une description de trois symboles dont on doit se souvenir. On fait mine de les tracer sur la surface de la peau du patient, et on les récite aussi en même temps, pour procéder à un transmission d'énergie. Chaque symbole a pour l'adepte-Reiki une signification particulière. Le Symbole-pouvoir est utilisé lorsque le thérapeute suppose qu'une plus grande quantité d'énergie est nécessaire. Le Symbole-émotion servirait pour la guérison émotionnelle ou de stabilisation. Le Symbole-guérison-absent peut être utilisé pour la guérison à distance pour des personnes qui ne sont pas physiquement présentes. Il pourrait même rétroagir à travers l'espace et le temps.

Dans le troisième niveau de Reiki, celui de Maître-Reiki, on obtient la révélation du quatrième symbole (Symbole-maître). On utilise celui-ci pour obtenir la capacité d'ouvrir le canal de transmission d'énergie. Avec lui, alors, l'énergie coule à flot au travers de la tête du praticien et se déverse au travers de ses mains dans le patient. Pour que le Reiki exerce un effet, explique-t-on, ce symbole serait "marqué au fer rouge" invisible dans le maître et ne pourrait plus être retiré après cette implantation. Le Maître-junior doit ensuite exercer ses capacités pendant 1 an avant d'être autorisé à guérir sous sa propre responsabilité (de façon autonome).

Le Reiki en tant qu'outil pour les sectes et les groupements à caractères sectaires

Plusieurs sectes utilisent le domaine de la méthodologie de guérison d'Extrême-Orient comme camouflage: le Reiki y est utilisé comme appât en tant que sorte primitive de psychothérapie. Avec une ambiance mystique établie relativement facilement, les gens crédules sont délestés de beaucoup d'argent.

La chaleur que ressentent les patients quand ils sont « traités » par un Maître-Reiki, ne se produit pas vraiment et ne peut pas non plus être mesurée. Cette sensation subjective de chaleur ressentie, comme avec les exercices de yoga, est au contraire le résultat d'une auto-perception augmentée dans un environnement psychologique-manipulatif créé par le maître. Une telle impression peut être créée en peu de temps en se focalisant sur son propre corps. Chez les personnes sexuellement inhibées, en raison des touchers corporels rapides du thérapeute encore fortement tabous, en particulier chez les personnes âgées, peut en plus être provoqué une augmentation de la pression artérielle avec une sensation de chaleur localement augmentée. C'est analogue au phénomène du rougissement dans les situations embarrassantes.

Le Reiki n'est pas dangereux, puisqu'il est inefficace. Le problème, en revanche, est que l'idéologie sous-jacente est orientée vers le pouvoir et cherche à gouverner le patient. Cela fait du Reiki un outil de filtrage utile pour les sectes et les groupements à caractères sectaires. Le Reiki est vanté en tant que soi-disant méthode miraculeuse d'Extrême-Orient. Grâce à cet outil, on peut sélectionner les personnes crédules et influençables. En se décernant au sein du milieu (du Reiki) une sorte de pseudo-compétence avec les divers niveaux de Reiki, la croyance erronnée en une telle méthodologie de guérison mystique est renforcée.

Littérature spécialisée et d'autres articles

  • Eric S. Harz. The Reiki Danger – healing that harms. Jubilee Resources (Neuseeland)
  • Lee MS, Pittler MH, Ernst E. Effects of reiki in clinical practice: a systematic review of randomised clinical trials. Int J Clin Pract 2008, 62, 6: 947-954
  • Lee MS, Lam P, Ernst E. Effectiveness of tai chi for Parkinson's disease: A critical review. Parkinsonism Relat Disord 2008, 14(8) 589 - 594
  • MS Lee, MH Pittler, E Ernst. Tai chi for osteoarthritis: a systematic review. Clin Rheumatol 2008, 27;2: 211-218
  • Lee MS, Pittler MH, Kim MS, Ernst E. Tai chi for type 2 diabetes: a systematic review. Diabetic Medicine 2008;25(2):240-1
  • Lee MS, Pittler MH, Shin B-C, Ernst E. Tai chi for osteoporosis: a systematic review. Osteoporosis Int 2008, 19: 139-146

Liens externes

  • https://www.derives-sectes.gouv.fr/publications-de-la-miviludes/rapports-annuels/rapport-annuel-dactivit%C3%A9-2016-2017 Dans le domaine de la santé, focus sur deux méthodes particulièrement inquiétantes : reiki et kinésiologie
    La France a connu au cours des dix dernières années, à l’instar d’autres pays européens, une déferlante de techniques et de méthodes de soins qui sous couvert de bien-être ont envahi le champ de la santé.
    Comme le rappelle le ministère de la Santé sur son site Internet, « dans la très grande majorité des cas, ces pratiques de soins non conventionnelles (PSNC) n’ont pas fait l’objet d’études scientifiques ou cliniques montrant leurs modalités d’action, leurs effets, leur efficacité, ainsi que leur non dangerosité. Lorsqu’elles sont utilisées pour traiter des maladies graves ou en urgence à la place des traitements conventionnels reconnus, elles peuvent donc faire perdre des chances d’amélioration ou de guérison aux personnes malades. »
    Aujourd’hui force est de constater, grâce aux témoignages reçus par la Miviludes et ses associations partenaires engagées dans la lutte contre les dérives sectaires, que deux techniques connaissent un développement sans précédent en France, alors qu’elles sont porteuses de risques et non éprouvées. Il s’agit du reiki et de la kinésiologie. Il convient ici de rappeler que le champ des pratiques curatives représente une majeure partie de l’activité de la Miviludes et du secteur associatif (ADFI, CAFES, GEMPPI, CCMM).
    Les victimes sont souvent confrontées à des fragilités psychologiques dues à des difficultés en lien avec leur vie personnelle ou professionnelle. Elles se mettent en quête de bien-être ou de guérison et trouvent en face d’elles des offres pléthoriques : des milliers de thérapeutes auto-proclamés, des stages d’initiation à ces méthodes, des formations, etc. Pour les promoteurs du reiki, il serait possible après une formation accélérée de transmettre ou de recevoir le pouvoir de canalisation d’une « énergie vitale universelle ». « Chacun peut devenir son propre guérisseur. »
    Le reiki
    Méthode thérapeutique promue et développée par le japonais Mikao Usui (1865-1926) à la suite d’une révélation mystique qui l’aurait conduit à la fin du xixe siècle à recevoir les « clefs de la guérison », cette technique de guérison par imposition des mains fait du praticien initié à la technique un simple médium permettant au patient de rétablir la force vitale garante de sa bonne santé.
    Pour en résumer brièvement le principe : cette technique, nécessairement précédée d’une phase initiatique, entraînerait un mouvement énergétique intérieur. La détente des muscles accélèrerait la guérison et ouvrirait laconscience aux causes de la maladie ou de la douleur. Elle accroîtrait également les capacités d’auto-guérison physique et psychoaffective, en cas de blocages, dépression, anxiété, échecs.
  • http://www.derives-sectes.gouv.fr/quest-ce-quune-d%C3%A9rive-sectaire/o%C3%B9-la-d%C3%A9celer/les-d%C3%A9rives-sectaires-dans-le-domaine-de-la-sant%C3%A9/quell Les dérives sectaires dans le domaine de la santé. Rubrique "Les méthodes par massage ou apposition des mains". A propos du Reiki : "Cette technique d’origine japonaise consiste à poser doucement les paumes des mains sur différents points du corps. La méditation fait le reste... Le praticien initié à la technique est présenté comme un canal de l’énergie universelle qui sera transmise au patient pour rétablir la force vitale.
    Le Reiki est également préconisé par ses défenseurs dans la prise en charge des troubles psychologiques liés à l’enfance. Si elle ne met pas toujours directement en danger l’enfant, cette méthode induit néanmoins une perte de chance vis-à-vis de l’amélioration de son état de santé et des possibilités réelles et durables de guérison.
    Des témoignages accablants ont été recueilis par les associations de victimes."
  • http://www.info-sectes.org/gemppi/reiki.htm Un long dossier consacré au Reiki
  • http://cortecs.org/activites/dossier-etudiant-2016-protocole-experimental-du-reiki-et-un-peu-dhistoire/
  • http://www.psyfmfrance.fr/techniques.php Un petit paragraphe au sujet du Reiki : "La technique du Rei-Ki vise à repérer la cause de troubles du patient, à remédier à ses carences vibratoires et énergétiques, et à rétablir son équilibre global en particulier par l'utilisation des symboles.
    Le nom du premier symbole se traduit par : "Energie, viens !". On le trace sur le corps du patient au lieu opportun, en le répétant mentalement trois fois, à l'abri de tout regard.
    Le deuxième symbole se traduit : "J'ai la clé" . Il est utilisé pour le traitement mental afin de détendre le mental conscient et de faire émerger les souvenirs inconscients.
    Le troisième symbole signifie : "Le Bouddha qui est en moi entre en contact avec le Bouddha qui est en toi"; il est utilisé principalement pour les traitements à distance.
    Le traitement de base comporte un cycle de quatre thérapies (de quinze à vingt minutes) pendant quatre jours consécutifs. Il est appliqué avec la main droite (ou inversé si l'initiation a été faite sur la main gauche) sur le patient assis les yeux fermés."
  • http://www.prevensectes.com/reiki4.htm "François Perrin, victime du Reiki"
    [...] "je dois préciser que les gourous se vantaient comme une garantie d'être membres de l'Alliance Reiki, dirigée aux usa par une certaine Phyllis Furumoto. ils proposaient généreusement 200F, à valoir sur le 3° degré bien sur, par nouvel adepte recruté. les gourous se vantaient d'avoir initié des bébés, dont les photos sont étalées sur le mur du couloir" [...]"

Article de Psiram dans d'autres langues

Références

  1. http://web.archive.org/web/20130508104727/http://institutjapon.canalblog.com/archives/2010/02/23/17020638.html Article "Mikao Usui / recherches japonaises sur Mikao Usui" publié sur le site Institut des Traditions du Japon
  2. http://web.archive.org/web/20130501235253/http://institutjapon.canalblog.com/archives/2013/04/29/27036174.html Quelques photos de Mikao Usui commentées, publiées sur le site Institut des Traditions du Japon
  3. http://www.reikialliance.com/fr/article/become-a-student Site officiel de la Reiki-Allianz (version en français)
  4. Stenger, Victor J. (1999). "The Physics of 'Alternative Medicine' Bioenergetic Fields", in: The Scientific Review of Alternative Medicine, Vol. 3, No.1 [1]
  5. Nassim Assefi, Andy Bogart, Jack Goldberg, Dedra Buchwald: Reiki for the Treatment of Fibromyalgia: A Randomized Controlled Trial. In: The Journal of Alternative and Complementary Medicine. Vol. 16, Nr. 11, November 2010, S. 1191–1200 [2]
  6. Nassim Assefi, Andy Bogart, Jack Goldberg, Dedra Buchwald: Reiki for the Treatment of Fibromyalgia: A Randomized Controlled Trial. In: The Journal of Alternative and Complementary Medicine. Vol. 16, Nr. 11, November 2010, S. 1191–1200 [3]
  7. Lee, MS; Pittler, MH; Ernst, E (2008). "Effects of Reiki in clinical practice: a systematic review of randomized clinical trials" in: International Journal of Clinical Practice, Vol 62, Issue 6, p. 947–954 [4] [5]
  8. Mansour AA, et al: A study to test the effectiveness of placebo Reiki standardization procedures developed for a planned Reiki efficacy study. J Altern Complement Med. 1999 Apr;5(2):153-64 [6]
  9. Jarvis W: Reiki. National Council Against Health Fraud 1999 [7]