Fritz-Albert Popp

De Psiram
Fritz Albert Popp Source openyourheart-festival

Fritz Albert Popp (né le 11 mai 1938 à Francfort/Main, décédé le 4 août 2018 à Meerbusch, près de Düsseldorf) était un biophysicien allemand, qui s'était consacré depuis les années 1970 à l'étude des dits bio-photons. Il a fait connaitre ses recherches par des publications dans ses propres livres et revues. Il détenait plusieurs brevets. Toutefois, ses déclarations sur l'émission des bio-photons et leur fonction supposée dans un hypothétique système d'information cellulaire basé sur la lumière avait déclenché la critique de la communauté scientifique et trouvaient surtout écho dans les cercles ésotériques.

Informations générales

Institut International de Biophysique (IIB) de F. A. Popp à Neuss
L'appareil RD 144 de F. A. Popp

Popp avai quitté en 1980 l'Université de Marburg où il était inscrit sur la liste d'aptitude aux fonctions de professeur d'université, après des conflits. Il avait alors fondé à proximité de Neuss un laboratoire privé, l'Institut International de Biophysique (IIB) dans lequel il avait cherché, entre autres choses, des applications commerciales au rayonnement lumineux ultra-faible de la matière biologique. Cependant formellement l'IIB n'était pas au début une entreprise, mais une association déclarée. A l'adresse de l'IIB ("Raketenstation Neuss") figurait aussi, par intermittence, l'association allemande "Club of Budapest". L'IIB avait été transformé en 2010 en "Fritz-Albert-Popp-Institut", société à responsabilité limitée à Viernheim, celui-ci est maintenant dirigé par Alexandre, le fils de Popp, le site web s'appelle Quantica[1]. D'après ses propres indications, Alexandre Popp était "assistant scientifique" à l'IIB depuis la fin de ses études de prothésiste dentaire en 2003.


On doit aussi à Popp le diagnostic de régulation selon Popp et Yan" (Regulationsdiagnostik nach Popp und Yan), non reconnu par les scientifiques, qui rendrait possible d'éviter les états pathologiques uniquement par la distribution statistique de fréquence des mesures de la résistance électrique de la peau.


Il est signalé à l'occasion, que Popp aurait été actif à la prestigieuse université de Princeton dans le New Jersey. Cela ne correspond pas aux faits, car l'institut cité ICRL (International Conscience Research Laboratories)[2], n'est pas l'Université de Princeton. Plusieurs membres de l'ICRL ont été, occasionnellement seulement, des collaborateurs de l'ancien "laboratoire PEAR», un petit institut à l'Université Princeton financé par des fonds privés, qui traitait de questions de parapsychologie. Les activités de PEAR, après sa fermeture en 2007, ont été poursuivies dans l'ICRL privé.


Popp prétendait être "membre-invité de l'Academy de Sciences de New-York" (NYAS). L'Académie de Sciences de New York est selon les indications de sa propre page web une association à laquelle on peut adhérer pour un prix tarifié et ensuite recevoir un certificat. Par ailleurs, Popp était "membre-étranger-invité de l'Académie russe de sciences naturelles» (RANS/RANW). L'Académie des Sciences naturelles de Russie (en russe Российская Академия естественных наук) est un organisme privé qui n'est pas à confondre avec l'Académie des Sciences russe. Même les personnes sans distinction de premier cycle en sciences peuvent être un membre de la RANW. Dans le passé, il a été constaté que certains "titulaires d'un diplôme universitaire RANW" se servaient de leur appartenance à cette organisation pour se revaloriser avec un vernis scientifique de pseudo-science.

Déclarations au sujet des biophotons

Popp s'occupait depuis des années de l'émission extrêmement faible de lumière qui se produit en tant que phénomène connexe de réactions chimiques, et qui peut donc être observée même pour les matières biologiques. Ce phénomène est connu sous le nom de rayonnement cellulaires ultra-faible ou chimioluminescence ultra-faible, on parle en général à ce propos de photons.

Popp utilisait par contre dans ce contexte seulement le terme de bio-photons, sans expliquer en quoi ceux-ci diffèrent des photons conventionnels. Il n'y a aucune preuve scientifique de différents types de photons. Selon Popp, la lumière émise d'origine biologique serait cohérente et serait utilisée par les cellules pour une communication pas plus expliquée. Il prétendait également être en mesure de démontrer l'efficacité des médicaments homéopathiques grâce à eux.

Interrogé sur les éventuels effets physiologiques des bio-photons, Popp penseait, qu'ils peuvent être prouvés expérimentalement par deux verres avec le même échantillon de sang: si on mettait dans le premier verre un agent pathogène, les cellules du sang dans le second verre commenceraient également une réaction immunitaire. Cela ne se produirait pas quand les verres sont séparés l'un de l'autre par une barrière opaque. Selon Popp on pourrait distinguer clairement les cellules tumorales des cellules saines à l'aide des bio-photons, ce qui ne serait pas possible avec aucun des autres procédés de diagnostic en médecine.

Electroluminescence des liquides

Cette méthode d'analyse inventée par Popp se base également sur le comptage de photons d'ultra-faible luminescence émis par le liquide à tester (souvent de l'eau). Celui-ci est d'abord stimulé par un champ électrique. Pour cela il y a deux électrodes se trouvant dans le récipient auquel on applique une tension d'environ 20 volts. Dans ces circonstances, une autre stimulation est faite à l'aide d'une forte source lumineuse. On mesure alors une sorte de phosphorescence de l'essai de l'échantillon sur une période de plusieurs secondes. Plus cette lumière est faible, plus la "qualité" de l'échantillon est haute.

Critiques

Les preuves, ci-dessus mentionnées, de la cohérence lumineuse présumée des biophotons ne sont pas valables et ne sont donc pas généralement acceptées. Derrière le travail se trouve une vision du monde néo-vitalistique qui refuse de s'en rapporter aux phénomènes chimiques et physiques, et au lieu de cela repose sur des «informations».

Popp s'était fait remarquer à diverses reprises par des approches négligentes et peu scientifiques. Un exemple en est sa prétendue preuve de «voies d'acupuncture" , c'est à dire les soi-disant méridiens, avec l'aide de la «biophotonique». Cette allégation a été réfutée un peu plus tard, cependant. Ses déclarations sur la régulation par le "diagnostic selon Popp et Yan" montrent une utilisation superficielle des concepts mathématiques et scientifiques.

Des produits charlatanesques comme les Harmonisateurs Memon annoncent que leur prétendue efficacité est démontrable à l'aide des biophotons d'après les conceptions de Popp. Cependant Popp niait même avoir seulement connaissance d'un Harmonisateur Memon. Cette controverse est examinée plus en détail sur la page de discussion allemande du Memon Transformer (Harmonisateur Memon est le nom français du Memon Transformer).

La méthode d'électroluminescence des liquides n'est également pas une méthode d'analyse reconnue. Elle est particulièrement populaire auprès des fournisseurs dans le domaine de la stimulation de l'eau. Quelles propriétés des échantillons Popp à vrai dire mesure, ce n'est pas clair non plus. A certains endroits, il indique que la méthode délivre une mesure de la conductivité électrique de l'échantillon, mais qu'elle est beaucoup plus sensible que les mesures conventionnelles de conductivité. Pourquoi une basse conductibilité signifierait fondamentalement une plus haute qualité n'est pas commenté (en conséquence l'eau distillée serait "bien meilleure" que n'importe quelle eau minérale).

Popp affirmait que, à l'instigation d'"universités renommées", lui aurait été attribué des mentions et distinctions dans le "Who is Who de sciences et techniques" et le "Who is Who du monde". En réalité, ils'agit de titres de "vanité" sans valeur qui sont vendus par la société de News Communications Inc (marquis "Who is Who"). De même, l'attribution à Popp de «membre invité étranger de l'Académie Russe de Sciences Naturelles (RANS)" n'a aucune signification scientifique, puisque l'Académie Russe des Sciences Naturelles est une société purement privée et ne doit pas être confondue, malgré la ressemblance de nom intentionnelle, avec l'"Académie des Sciences Russe" reconnue.

Expertises pour des produits douteux

Différents fournisseurs de produits de vitalisation d'eau et d'autres objets manufacturés d'inspiration ésotérique invoquent les expertises de Popp ou de son institut qui certifient les propriétés bénéfiques de ces produits. Exemples:

  • AGROenergon[3], un appareil de la firme Coufal, qui influencerait positivement la croissance des plantes et améliorerait l'état des aliments pour animaux, les étangs et les fosses à lisier attendu qu'il délivrerait des modèles de "fréquences électro-homéopathiques. A l'Institut de Popp aurait été constaté en 2003 une amélioration de la qualité de l'eau au moyen de l'appareil.
  • Aqua Blue[4]. Popp attestait que le boîtier qui est accroché à la conduite d'eau, à l'extérieur de celle-ci, produirait une "réduction significative de la conductance de l'eau du robinet [...] de 114,4 (± 8,2) à 95,1 (± 5,3) Biophotons/100ms".
  • Bionic 880 [5]. Une lampe à infrarouges pour l'"utilisation de photons sur le corps entier". En 2004, l'IIB à l'aide du diagnostic de régulation selon Popp a réalisé des expériences sur 9 patients. Le résultat de l'expertise: «Globalement, le traitement avec le Bionic-880 à une influence significative et généralement très positive sur l'état de régulation des patients/sujets examinés."
  • Système d'eau de source (Elisa Quellwassersysteme)[6]
  • Thérapie manuelle de biofeedback Breuer (Manuelle Biofeedback-Therapie Breuer)[7]. Pour cette méthode pseudo-médicale pour le traitement de la spasticité, Popp avait affirmé que le «champ de biophotons" des patients serait plus "symétrique" après le traitement.
  • Harmoniseur Memon (Memon Transformer)[8]
  • Power-light-stone Vita-Platte[9]. Un support en pierre naturelle pour "énergiser" et "informer" les aliments. Citation: Le Prof. Dr. Fritz-Albert Popp de l'«Institut International de Biophysique», résume ses résultats de test pour l'information de la „power-light-stone“: l'huile de colza, qui a été chargée quelques minutes avec l'aide de l'énergie de la «power-light stone", a une émission de biophotons 7,3 fois plus haute qu'auparavant. En outre, la capacité de mémoire de ces biophotons, la «lumière de la vie" de toutes les cellules végétales, animales et humaines donc, est 5,1 fois plus haute. Et l'ordre harmonieux de l'énergie vibratoire (oscillation énergétique), la dite cohérence, a plus que doublé (2,1 fois plus). L'huile de colza est donc à bien des égards beaucoup plus "vivante", pleine de lumière et d'énergie ainsi que plus harmonieuse qu'auparavant.
  • Oecovita universelle Harmonizer[10]
  • Q-Aqua[11]
  • Appareil-de-traitement-d'eau-UMH et eau-vitalisée-UMH (UMH-Wasseraufbereitungsgerät und "UMH-vitalisiertes Wasser)"[12] [13]. Popp a fait en août 2006 une expertise sur ​​«l'eau-vitalisée-UMH" pour Gert Boontje, le principal distributeur pour le Benelux de l'entreprise l'UMH. L'expertise du 29 Août 2006 fait référence à une mesure comparative de «biophotons» de deux échantillons de concombre. Un échantillon (concombre BieKom) a été cultivé avec l'«eau-vitalisée-UMH», un échantillon témoin (concombre Verhoeven) a été cultivé avec de l'eau normale. Selon Popp, le résultat montre que le concombre BieKom aurait une qualité significativement supérieure à celle du concombre Verhoeven, et un "état supérieur d'ordre».
  • Vita Vortex-Trinkwasserwirbler[14]

Controvorse avec la VDI (Association des ingénieurs allemands)

Le Ministère Fédéral de l'Education et la Recherche (BMBF) avait mis en place en 2002, dans le cadre de son programme de promotion des "technologies optiques", un axe de recherche en biophotonique; le VDI Technology Center GmbH était chargé du projet. Le porte-parole de l'initiative, curieusement, s'appellait Jürgen Popp. Comme Fritz-Albert Popp se sentait ignoré dans la distribution des fonds de recherche et qu'il revendiquait pour lui le terme de «biophotonique», il n'avait pas du tout apprécié.

Publications

Fritz-Albert Popp avait publié plusieurs livres en allemand, entre autres, en 1984, "Biologie des Lichts. Grundlagen der ultraschwachen Zellstrahlung".[15]

Une version en français de ce livre avait paru, en 1998, sous le titre de "Biologie de la lumière, Bases scientifiques du rayonnement cellulaire ultra-faible".[16]
Ce livre est souvent cité dans les milieux ésotériques ou de praticiens alternatifs.

Liens externes

Article de Psiram dans d'autres langues

Références

  1. http://quantica.de/institut.php?Sprache=DEU&Art=FAP
  2. http://www.icrl.org/ International Consciousness Research Laboratories (ICRL), 468 N. Harrison St., Princeton, NJ 08540-3511 - USA
  3. http://www.scala-diffusion.fr/index.php?page=shop.product_details&flypage=flypage.tpl&product_id=27&category_id=3&option=com_virtuemart&Itemid=90 Agro energon
  4. http://cimddwc.net/tag/wasserbelebung/ Un article critique intitulé "Les vrais scientifiques le confirmeraient, Aqua blue ne marche pas" (allemand)
  5. http://www.biophoton.de/francais
  6. http://elisaquellwassersysteme.de/quellwasser_systeme.html
  7. http://www.biofeedback-breuer.de/therapie
  8. http://www.memon-france.eu/transformer/e-smog-transformer.html Un autre appareil qu'on espère commercialiser en France? (en français)
  9. http://www.life-testinstitut.de/news23.htm
  10. http://www.oecovita.ch/disp1.php?s=22&n=3
  11. http://www.q-aqua.de/?page_id=123
  12. http://www.umh-wassertechnik.de/
  13. http://www.umh.at/produkte/einbau.html
  14. http://www.seba.at/vitavortex/wasser.php
  15. https://www.amazon.de/s?k=Fritz+Albert+Popp&__mk_de_DE=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&ref=nb_sb_noss_2
  16. https://www.amazon.fr/Biologie-lumi%C3%A8re-scientifiques-rayonnement-ultra-faible/dp/2872110070