Fermin Moriano

De Psiram
Fermin Moriano Source[1]

Fermin Moriano (Fermín Moriano Marcos), décédé le 1er décembre 2011 à l'âge de 54 ans d'un cancer du poumon, était un médecin espagnol, adepte, diffuseur et utilisateur de la Médecine Nouvelle Germanique, partisan de thérapies alternatives, en l'occurrence l'utilisation du Bio-Bac, remède miracle contre le cancer, et partie prenante de la secte Sintergética de son associé colombien Jorge Ivan Carvajal Posada.

Son parcours selon un journal mensuel de médecine alternative

"Licencié en médecine et chirurgie par la faculté de Médecine de l'Université de Valladolid, il suivit postérieurement des cours de médecine auriculaire à l'Université de Valencia et d'acupuncture à Madrid. Gérant de l'Hospital Virgen de la Salud de Malaga, il allait bientôt devenir un des meilleurs experts de la Médecine Nouvelle postulée par le Dr Ryke Geerd Hamer avec lequel il en vint à partager une consultation à Malaga pendant deux ans. Brillant conférencier, il participé à de nombreuses conférences et à développé divers séminaires tant en Espagne qu'en Amérique latine pendant de longues années. Quelque temps plus tard, il s'est formé à la Médecine Sintergética[2] postulée par le Dr Jorge Carvajal avec lequel il finira par partager une consultation [à Madrid, laquelle est tantôt qualifiée de Centro De Formatión El Plantío, 4 de la Calle Carlos Ruiz[3]tantôt de Centro de Sintergética El Plantío, Carlos Ruiz 4, 28023 Madrid[4]] jusqu'au jusqu'au moment de son décès, et qu'il a étroitement accompagné dans son travail de recherche et d'enseignement en coordonnant tous ses cours et séminaires en Espagne et l'étranger.
Spécialisé dans l'approche holistique de toutes sortes de pathologies, il se centrait néanmoins sur le traitement naturel du cancer, paradoxalement la maladie qui a fini par le tuer et qu'il n'a pas pu surmonter bien qu'il ait eu des succès notables avec beaucoup de patients - pas tous -qu'il soignaient frappés par cette pathologie.
Dr. Moriano fut une autre des personnes arrêtées dans l'opération Brujo [l'autre personne citée auparavant dans l'article est le Dr José Pérez Fernandez] étant le seul médecin qui a finalement a été accusé dans une décision [...] du tribunal n° 2 de El Escorial auquel le tribunal de grande instance de Madrid déjà donné deux "gifles juridiques" authentiques dans cette affaire et sur l'innocence duquel il doit se prononcer de nouveau. En tout cas, l'affaire l'a profondément affecté et, il y a un an, il a dû être hospitalisé après avoir subi un arrêt cardiaque, on lui a trouvé une tumeur au poumon. Le singulier est que sa récupération - il a refusé les traitements oncologiques traditionnels - fut si surprenante qu'en été, il est allé en vacances avec sa femme, Marian, en Inde et dans les îles de la Barbade - invité par quelques amis - et son état était magnifique sauf quelques petits ennuis dans les ganglions du cou. Cependant, inexplicablement, en à peine quelques mois, son organisme s'est dégradé rapidement et il est décédé, d'une manière lucide et sereine, à la maison entouré de sa famille et de ses amis.
Le Dr Moriano, une personne - comme le Dr Pérez Fernández - chère et très aimée de ses patients, était une référence dans le domaine du traitement holistique de toutes sortes de pathologies et ils sont nombreux les collègues qui, comme nous, ne comprennent pas qu'il ait pu se produire un dénouement si douloureux étant donné ses connaissances remarquables[5]"
.

Moriano et la MNG

Moriano dirigeait la clinique privée "Virgen de la Salud" à Málaga, avait un cabinet médical à Madrid, et faisait des conférences de promotion de la MNG en Espagne et dans les pays d'Amérique du Sud. L'«expert» en MNG Moriano avait travaillé à Málaga pendant deux années conjointement avec Hamer et se serait partagé avec Hamer (qui, à l'époque, n'était plus autorisé à exercer la médecine ni en Allemagne ni en Autriche) et non plus aucune autorisation à l'exercer en Espagne) le cabinet médical de traitement[6]. Selon les compte-rendus (journalistiques ou sur Internet), au moins deux de ses patientes sont décédées du cancer parce qu'il les a dissuadées d'effectuer une thérapie efficace. Sont citées María José H. 18 ans et María del Carmen Exposito 40 ans. Maria José H. a été également traitée à Málaga par une thérapeute allemande nommée Ilsen qui lui a strictement déconseillé les analgésiques et les thérapies médicales recommandées[7]. Selon le compte-rendu du quotidien espagnol El Pais, il a informé d'une manière cynique une patiente attente d'un cancer du sein et souffrant de fortes douleurs que l'augmentation des douleurs de la tumeur serait un signe de guérison et a convaincu la patiente Concepción C. d'interrompre une thérapie conventionnelle dans un hôpital. Moriano travaillait avec un médecin colombien Jorge Ivan Carvajal Posada, inventeur d'une "Médicine Intégrale".

Sur Internet, circule une conférence, publiée sur le site web du médecin argentin Fernando Callejón[8], dans laquelle Moriano affirme faussement que fumer ne provoque pas de cancer et que c'est pour cette raison qu'il n'a pas arrêté de fumer. En fait, Moriano est décédé en 2011 d'une maladie qui est typiquement due au tabagisme. Moriano est décédé moins d'un an après le diagnostic de son cancer du poumon, un laps de temps inférieur à la durée de survie moyenne pour ce type de cancer avec une thérapie efficace. Il est décédé après au moins une semaine d'agonie atroce dans sa maison. C'est évident d'après les déclarations dans une page espagnole de sympathisants de la MNG[9]. On y parle là aussi de sa mort prématurée et de ses souffrances. Dans le milieu espagnol de la MNG, il y a toutefois aussi des versions romancées de son décès: il serait donc mort paisiblement[10]. Mais sur cette page de sympathisants naissent également des doutes et des questions: pourquoi quelqu'un de la sorte, s'y connaissant et expérimenté en MNG, a tant souffert.

Moriano et le Bio-Bac

Bien que Moriano soit depuis décédé, lors d'un procès concernant la vente d'un produit anti-tumoral, le Bio-Bac, il est question de celui-ci en mai 2014, en effet il devait être le cinquième accusé. Le journal espagnol El Pais a publié, à l'occasion du premier jour du procès, un article intitulé "Les [personnes] affectés par le Bio-Bac disent au juge qu'un médecin leur a conseillé d'abandonner la chimio". Le seul médecin mentionné dans l'article est Moriano, les quatre accusés restants ne sont pas médecins [11].

Un autre article du journal El Pais concerne le jugement de ce procès du Bio-Bac[12], on y lit à propos de Moriano:

Dans cette affaire, il y avait un cinquième: le docteur Moriano, maintenant décédé. C'était un adepte du médecin allemand Hamer qui, en 1995, fut dénoncé en Espagne pour avoir retiré des traitements de cancer à quelques patients. Moriano avait une consultation avec lui à Malaga et il fut, en ce temps là, ouvert une enquête par le Collège des Médecins de Malaga. Dans diverses apparitions publiques, Moriano affirmait que le cancer était une réponse de l'organisme aux conflits émotionnels et que, souvent, il n'y avait pas besoin de traitement et que la chimiothérapie [était] de trop. Un parent de Moriano n'a pas voulu hier commenter l'affaire.

Moriano, toujours selon l'acte d'accusation du procureur, a joué un rôle dans le succès de Bio-Bac et a fait des efforts pour enregistrer le produit au Venezuela et en Colombie: "Il assurait à ses patients que le produit avait une efficacité thérapeutique, ce qui n'avait pas été prouvé [l'article est accompagné d'un encart au sujet du manque de preuves scientifiques de l'efficacité du produit], et arrivait parfois à inciter directement ou indirectement certains de ses patients à renoncer à tout ou partie du traitement conventionnel pour le remplacer par le Bio-Bac". L'acte d'accusation cite 15 cas de patients à qui Moriano a recommandé d'arrêter la chimiothérapie ou la radiothérapie pour le cancer. "Dans tous ces cas, il n'a pas pu être prouvé un lien de causalité entre la mort des patients et l'utilisation de Bio-Bac ou l'abandon d'un traitement conventionnel."

Pour Moriano, le procureur avait l'intention de demander quatre ans de prison, une amende et l'interdiction d'exercer la médecine pendant quatre ans. Mais l'action contre lui est éteinte parce qu'il est décédé d'un cancer le 1er Décembre 2011. Les presque 12 années d'instruction dues, en partie, aux changements de juges, ont fait qu'il n'est pas assis sur le banc des accusés. D'autres médecins, défenseurs du Bio-Bac, qui furent initialement détenus, comme Alberto Martí CENTRO DEL PLANTIOBosch, sont restés durant l'enquête sans aucune imputation [ont été mis hors de cause]. [4]

Moriano et le Dr. Jorge Carvajal

Fermin Moriano, qui avait partagé son cabinet de consultation à Malaga avec Hamer quand celui-ci vivait en Espagne, il partagea de la même façon son cabinet de consultation du "Centro del Plantío" à Madrid avec Jorge Ivan Carvajal Posoda, un médecin colombien né à Medellin. Carvajal, avec l'aide de son frère Leonardo (qui n'est ni scientifique, ni médecin ni chimiste) et de sa soeur, la doctoresse Luz Angela Carvajal Posada, dirige le groupe sectaire Sintergética.[13][14].

A voir aussi

Références

  1. https://teatrevesadespertar.wordpress.com/2011/02/16/conferencia-del-doctor-fermin-moriano-sobre-la-cura-del-cancer-mediante-la-nueva-medicina-germanica-del-doctor-hamer/ Article "Conférence du docteur Fermin Moriano sur la guérison du cancer au moyen de la Médecine Nouvelle Germanique du docteur Hamer publié le 16 février 2011, sur un site manifestement pro-Hamer. (espagnol)
  2. http://red-alerta-nuevas-terapias.over-blog.es/2015/11/sintergetica-la-empresa-que-te-vacia-el-bolsillo.html Article "Sintergetica: La empresa que te vacia el bolsillo" (L'entreprise qui te vide la bourse), publié le 12 novembre 2015. La Sintergética est la «proposition de la vie» et de «gestion de la santé" basée sur des thérapies alternatives et d'anciennes philosophies promues par le médecin colombien Jorge Ivan Carvajal Posada. Autour de son leadership, il y a tout un réseau d'entreprises et de groupes qui transforment ce mouvement sectaire en un danger pour la santé physique, psychologique et financière de tous ceux qui entrent en contact avec leurs propositions.
  3. http://sobremoriano.blogspot.fr/2010/12/las-sociedades-del-dr-fermin-moriano.html Les sociétés du dr Fermin Moriano
    Comme indiqué précédemment dans ce blog, le Dr. Fermín Moriano Marcos tient une consultation spécialisée en médecine sintergética tous les jours dans un pavillon madrilène situé dans la zone "El Plantío", concrètement dans la rue Carlos Ruiz nº 4. Cependant, dans le Registre des Centres hospitaliers de la Communauté de Madrid, l'autorisation pour passer une consultation médicale dans ce domicile, qui n'est pas une clinique, est en faveur de HOLOCIENCIA S.L.
    Sous ce nom, qui fait référence à la pratique de la médecine holistique dont le Dr. Fermín Moriano Marcos se déclare expert, se trouve une société dont les deux administrateurs solidaires sont, comme cela figure dans le Registre du Commerce de Madrid, Fermín Moriano Marcos lui-même et Jorge Iván Carvajal Posada. Les deux se sont inscrits comme mandataires de cette société limitée en février de l'année 2008 avec un versement initial de 3.020 euros.
    Par conséquent, on en tire une première conclusion:
    - la consultation dans laquelle le Dr. Fermín Moriano reçoit quotidiennement des patients est gérée en réalité par deux personnes; lui-même et monsieur Jorge Iván Carvajal Posada. Etant donné qu'ils sont administrateurs égaux de l'entreprise autorisée pour cette consultation médicale.
    Mais cela nous amène à une seconde conclusion immédiate: Dans le curriculum du Dr Fermín Moriano Marcos, qui a déjà été discuté dans ce blog, il est affirmé que tant celui-ci que M. Carvajal organisent conjointement tous les cours que le second propose en Espagne sur la Sintergética et autres spécialités pseudo-médicales qu'il prétend savoir. Mais cette organisation va au-delà d'une collaboration «médicale» et devient une activité commerciale et lucrative. Il a déjà été mis en évidence dans des messages précédents, complétés par des contributions de certains des commentaires entrés par les utilisateurs de ce blog, qu'HOLOCIENCIA S.L. est une société qui ne limite pas son champ d'application pour passer une consultation médicale par le Dr Fermín Moriano Marcos, mais effectue de nombreux cours axés sur un ensemble d'applications médicales présumées que tant Ivan Carvajal que Moriano prétendent connaître. Cours dont le prix minimal n'est pas inférieur à 120 euros par la personne, qui atteignent dans de nombreux cas les 250 euros, pour une durée d'un jour et demi et dont les bénéficiaires sont deux personnes qui répartissent les bénéfices obtenus : Fermín Moriano Marcos et Jorge Iván Carvajal Posada. Des personnes qui partagent une affaire lucrative basée sur la médecine sintergética. Et même au risque d'être redondants, nous recommencerons à schématiser pour qu'il ne reste aucun doute aux lecteurs de ce blog :
    1. Le Dr. Fermín Moriano Marcos assure une consultation quotidienne dans le pavillon de la rue Charles Ruiz. Le prix de chaque consultation est d'environ 140 euros. Les bénéfices sont obtenus par HOLOCIENCIA S.L. qui est l'entité autorisée par la Communauté de Madrid pour cette consultation. À son tour, HOLOCIENCIA S.L répartit les bénéfices entre ses deux uniques propriétaires; Fermín Moriano et Iván Carvajal.
    2. Souvent, en fin de semaine, dans cette même direction [adresse ?], HOLOCIENCIA S.L. organise des cours de formation à un prix entre 120 et 400 euros par personne. Des cours organisés par Fermín Moriano, souvent enseignés par Jorge Ivan Carvajal Posada et dont les bénéfices sont, à nouveau, partagés en deux. Et cela, bien que l'objet social de la société ne comprenne pas expressément la formation du public dans ces pseudo-sciences : "La prestation de services Médicaux et sanitaires en général et des thérapies complémentaires, des services d'analyse et de diagnostic, y compris l'investigation clinique".
    Conclusion : La sintergética est pour le Dr. Fermín Moriano Marcos et monsieur Jorge Iván Carvajal Posada est une activité commerciale lucrative.
  4. 4,0 et 4,1 http://sobremoriano.blogspot.fr/ Blog de información sobre el Dr. Fermín Moriano y el método Hamer (Blog d'informations sur le Dr. Fermin Moriano et la méthode Hamer). Outre la méthode Hamer et le Bio-Bac, le blog traite des autres activités de Moriano
  5. http://www.dsalud.com/index.php?pagina=articulo&c=1677 Voir en fin de page l'article "Fallecen los doctores José Pérez Fernandez y Fermin Moriano Marcos" (Les docteurs José Pérez Fernandez et Fermin Moriano Marcos sont décédés)
  6. http://sobremoriano.blogspot.com/ Blog sur le Dr Fermín Moriano et la méthode Hamer. Ce blog [de mise en garde] est destiné à fournir des informations sur l'activité du Dr Fermín Moriano et, en général, la soi-disant Médecine Nouvelle Germanique dans notre pays. (espagnol)
  7. http://elpais.com/diario/1995/09/13/sociedad/810943222_850215.html Article intitulé "Nuevos enfermos y familiares revelan el martirio sufrido con el método Hamer" et sous-titré "TVE no se pronuncia sobre las emisiones de La 2 usadas de propaganda de la terapia" (De nouveaux malades et parents révèlent le martyre souffert avec la méthode Hamer. La TéléVison Espagnole ne se prononce pas sur les émissions de [la chaine] La 2 utilisées en [tant que] propagande pour la thérapie), publié dans le journal El Pais le 13 septembre 1995, auteur de l'article Leonor García
  8. http://www.aamepsi.com.ar/index.cgi?wid_seccion=5&wid_item=37 La Nouvelle Médecine. Conférence faite en Espagne par le Dr. Fermín Moriano (1995). Le contenu intégral de la conférence de Moriano est ici publié sur le site de Medicina Psicobiológica du Dr. Fernando Callejón, un médecin argentin qui diffuse la MNG dans son pays. (espagnol)
  9. https://nuevamedicinagermanica.wordpress.com/2011/12/25/muerte-fermin-moriano/
  10. http://www.dsalud.com/index.php?pagina=articulo&c=1677
  11. http://sociedad.elpais.com/sociedad/2014/05/19/actualidad/1400527989_147860.html Article intitulé "Afectados por el Bio-Bac dicen al juez que un médico les aconsejó dejar la quimio". Publié dans le journal espagnol El Pais le 20 mai 2014, auteur de l'article Ellen Sevillano
  12. http://sociedad.elpais.com/sociedad/2014/03/16/actualidad/1395001599_038746.html?rel=mas Article intitulé "El fiscal pide cinco años de cárcel por el falso fármaco anticáncer Bio-Bac", sous titre "Los responsables de venderlo a 2.000 pacientes van a juicio 12 años después. Según el ministerio público, dieron “una expectativa irreal” a enfermos graves". (Le procureur requiert cinq ans de prison pour le faux médicament anti-cancer Bio-Bac. Les responsables qui l'ont vendu à 2000 patients passent en jugement 12 ans après. Selon le ministère public, ils ont donné “un espoir irréaliste” à des [personnes] gravement malades.) Publié dans le journal El Pais le 13 mars 2014, auteur de l'article Raphael Méndez.
  13. http://infocatolica.com/blog/infories.php/1105271143-iterapias-alternativas-o-mani Voir les commentaires d'emiliana du 15-06-2011, de Dolores du 27-07-2011 et du 02-07-2013, de Gema du 08-04-2012
  14. http://sobremoriano.blogspot.fr/2011/03/cuartel-general-el-plantio.html