Alain Scohy

De Psiram
Alain Scohy Source neosanté

Alain Scohy, né le 20 janvier 1947 à Talence (33), est un ex-docteur en Médecine français, diplômé de la Faculté de Médecine de Montpellier en 1973, adepte de Ryke Geerd Hamer, homéopathe, acupuncteur, thérapeute et écrivain.

Il propose un "Enseignement de la Médecine du IIIème Millénaire: Pour devenir apte à l’accompagnement des malades" qui peut aussi se faire par correspondance, des consultations sous forme d' "Accompagnement Psychosomatique & Hippocratique", des stages d' "auto-guérison et de développement personnel" et des conférences.

Après avoir été basées depuis fin 2002 en Espagne, et depuis 2010 à Agullana en Catalogne, les activités d'Alain Scohy et de son Institut Paracelse, ont lieu en 2018 en France à Sauviac en Gironde. [1]

Parcours

Version Alain Scohy

Alain Scohy est tout d'abord Médecin de campagne (1973) dans l'Aveyron pendant cinq ans, à Salles-Curan.

Dans le cadre de sa pratique, il est très rapidement effaré par la santé déplorable des petits enfants.

Il mettra trois ans à en comprendre l'une des causes : la pratique des vaccinations multiples avant l'âge de 9 mois, c'est à dire pendant une période de la vie où les petits enfants sont en poussée de croissance majeure.

A partir de 1978 et jusqu'en 1996, il exerce la médecine à Orange dans le Vaucluse en tant qu'homéopathe, acupuncteur et même psychanalyste aux alentours de 1995...

En 1996, il est radié à vie de l'Ordre des Médecins pour délit d'opinion : il a osé demander à ses "pairs" l'application du principe de précaution et du Code de Déontologie Médicale lors de la campagne de vaccination contre l'hépatite B de 1994 dans les collèges et lycées : un vaccin nouveau, révolutionnaire, préparé sur des cellules OGM et testé à grands frais sur nos enfants. Dans cette affaire, le Conseil de l'Ordre des médecins était à la fois le plaignant et le juge !

À la suite de cette sanction, et avant qu'elle ne soit effective, il préfére démissionner et continue à travailler comme "accompagnateur-thérapeutes" (le thérapeute étant le malade).
Écrivain et conférencier dans le Gard jusqu'en novembre 2002, il est obligé de s'expatrier pour éviter une contrainte par corps (il avait subi un redressement fiscal sur la base de ses revenus de médecin avant la radiation alors qu'il n'a plus aucun revenu propre : il travaille pour des associations qui sont de leur côté parfaitement en règle au plan fiscal).

Alain travaille actuellement avec Brigitte, son épouse, à l'Institut Paracelse (Agullana - Espagne) pour accueillir des malades et former des accompagnateurs-thérapeutes.

[...] Ayant trouvé une véritable liberté de pensée, il redécouvre maintenant les véritables scientifiques, médecins ou non, qui ont fait réellement avancer les connaissances en biologie et en médecine :

[Note de Psiram: Le Dr Archie Kalokerinos était un supporter de Linus Pauling et comme celui-ci partisan des fortes doses de Vitamine C. De plus, Kalokerinos, était en lien avec le Hamérisme, tout comme le Dr L. C. Vincent, les personnes faisant partie de l'Institut Antoine Béchamp [3]].

Autres sources

Dans le rapport de la MIVILUDES de 2010, à la rubrique "Dimension du risque", est écrit page 139 du document : "Un autre témoignage reçu à la Miviludes concernait une femme décédée d’un cancer, dans des conditions épouvantables, « soignée » par le docteur Alain Scohy, médecin de formation, radié de l’ordre en 1996 pour avoir abandonné les traitements conventionnels." Radié seulement pour délit d'opinion sur les vaccinations ?

En 1995, Scohy avait crée à Saint Quentin (Aisne) l'association AUBE (Association Universelle Bien-Etre) qui s'était autodissoute le 19 novembre 1997[4] pour réapparaitre sous le nom de "Joie de Vivre" ainsi que "Cristal XXI" à Marseille[3].

Scohy dit avoir découvert la théorie d'Hamer en 1997, toujours est-il qu'il se rendit à un colloque que Ryke Geerd Hamer a tenu les 31 septembre et 1° octobre 1998 à Vervey en Suisse, puis au 1° congrès international de Médecine Nouvelle organisé par Hamer les 21, 22 et 23 mai 1999, à Bienne en Suisse[5].

Institut Paracelce en Espagne

Adepte inconditionnel de Ryke Geerd Hamer et de Claude Sabbah, il organise, pour dispenser ses pratiques, malgré sa radiation, des séminaires et des conférences. Ainsi dans le numéro 47 de septembre 1998 de Biocontact pouvait-on voir une publicité pour des groupes de réflexion sur les thèmes de "la nouvelle approche naturelle de la santé et de soi, les clés biologiques et le sens réel des maladies et des dysfonctionnements: enseignement de dix jours accessible à tous." Il poursuit depuis fin 2002 son approche de la médecine à Agullana en Espagne, à 35 km de Perpignan et à 7 km de la frontière française, dans son institut Paracelse[6], centre de médecine psychosomatique et hippocratique, y propose des consultations individuelles et collectives, stages et formations. Dans son refuge catalan, il continue donc d'exercer librement sa médecine dangereuse basée sur la MNG et la Biologie Totale et, comme l'ensemble des partisans de la MNG et de la Biologie Totale, est un adversaire des vaccinations[7] qu'il qualifie de "soupes de purulence" , un critique de Louis Pasteur[8] et un partisan d'Antoine Béchamp[9] et de ses MICROZYMAS[10] [11].

Le scorbut, et le microbisme serait à l'origine du cancer qu'il soigne avec de la vitamine C (à forte doses, par voie orale ou rectale) et de la psychothérapie s'appuyant sur les scanners cérébraux selon les théories d'Hamer: "Faites interpréter votre scanner cérébral ! Vous nous adressez votre scanner à l'Institut Paracelse... Le Dr Scohy vous renverra vos photos quelques jours plus tard, accompagnées d'un tirage papier et de l'interprétation. Cela vous permettra de comprendre vos pathologies et vos maladies ..."

Il est aussi ennemi des fours à micro-ondes et du Fluor, à ce propos il dit "Il serait utile pour prévenir les caries dentaires ? C'est faux et archi-faux ! ... C'est Hitler qui, le premier, a fait faire des recherches sur ce gaz, dans le but d'asservir les populations des pays conquis, en les avilissant, et en accentuant les mécanismes de dégénérescence naturels.. Pour en faire des zombies dociles et stupides, renforcer sa théorie raciale et diminuer leur fertilité ..."

Parmi les compléments qui sont proposés sur son site, on trouve le Silicium organique G5 de Loïc Le Ribault provenant d'Espagne[12].

Implication dans le CIRAB et le SAB

Alain Scohy est le secrétaire du Centre International de Recherches Antoine Béchamp (CIRAB) et du Syndicat Antoine Béchamp (SAB) dont Mme Brigitte Scohy est la trésorière[13], ce qui est tout dire. Le président en est Cédric Mannu, un étrange personnage[14]. Ces deux associations ont pour but de promouvoir les travaux d’Antoine Béchamp et la médecine psychosomatique.[13] ... et sa théorie des microzymas[13] chers à Scohy qui signale à cet égard qu'ils sont également connus sous le nom de Nanobes, Granulations microscopiques, Somatides pour Gaston Naessens, Endobiontes pour Enderlein, nanobactéries, Mycoplasmes pour Luc Montagnier.

Pour la médecine scientifique, les microzymas n'existent pas. Selon Louis Pasteur, la cellule est aseptique. Il n’y a pas de germes dans l’intimité des organismes vivants complexes à l’état normal, thèse confirmée par la médecine moderne.

Négationniste du SIDA

En cohérence avec ses convictions anti-pasteuriennes et pour l'origine psychologique des maladies, il nie l'origine virale du SIDA. Quelques uns des propos d'Alain Scohy : "Il est clair que le SIDA est une entité fabriquée de toute pièce par des politiques et des médecins dans une finalité d’eugénisme. Le SIDA n’a aucune individualité propre. C’est une notion vague qui recouvre plus de 39 maladies différentes. Il est clair que les personnes qui sont déclarées séropositives ne meurent pas du SIDA. Les causes de leur mort peuvent être : la peur et le désespoir qui peuvent entraîner des mécanismes suicidaires plus ou moins conscients, l’œdème cérébral compte tenu de l’impact des traumatismes psychiques multiples subis par ces gens, l’empoisonnement par les thérapies officielles qui sont des poisons bien pires que la mort aux rats. (…) Je ne demande à personne de stopper son traitement, chacun reste libre. Mais je ne peux pas "conseiller" à quelqu’un de continuer à prendre du poison." [15]

Alain Scohy développe longuement ce point de vue dans la vidéo youtube "Le sens de la maladie" [16] en donnant l'exemple de Gérard (voir de 1:05/04 à 1:17:20 la partie intitulée Le SIDA: virus ou scorbut ?). Gérard, séropositif depuis 1986, atteint le stade du Sida vers fin 1994. En 1996, après plusieurs hospitalisations, il accepte de suivre le traitement officiel, une trithérapie (bactrim, trioflucan, azt). Vers mi-juillet 1999, il consulte Scohy qui lui conseille d'entreprendre une cure massive de vitamine C (lavements avec de l'ascorbate de sodium au début). D'après Scohy, le résultat est stupéfiant. Ensuite, Shohy lui fait continuer la vitamine C, mais prise par la bouche, prise que Gérard interrompt par périodes (2000 et 2002) fait remarquer Scohy. Gérard décède fin août 2002, commentaire de Scohy: il fait une bronchite asthmatiforme sévère (il ne prenait plus la vitamine C). Il retourne à l'hôpital. Les médecins lui disent qu'il a déjà ressuscité 3 fois, que c'est déjà pas mal! La thérapie "classique" lui détruit les reins en quelques heures et il meurt d'une insuffisance rénale massive introgène. Selon Scohy, Gérard ne meurt pas de son Sida, mais de la trithérapie qui lui a détruit les reins ainsi que de l'arrêt de la prise de vitamine C nécessaire pour soigner le scorbut dont Gérard, parait-il, souffrirait. Scohy termine ce passage en précisant : "Actuellement, nous accompagnons plusieurs personnes diagnostiquées "Sida"!
Elles ont stoppé la thérapie officielle et poursuivent une complémentation suffisante en vitamine C (20 grammes d'Acide L-Ascorbique par jour en moyenne) et se portent parfaitement bien.

Syndicat Hippocrate

Alain Scohy avait créé en juin 1996 le Syndicat Hippocrate ayant pour siège Route d'Avignon Chez Mme Masvidal, 84250 Le Thor[17]. Il en était le président et les secrétaires en étaient Jacques Daudon et Marc Vercoutère, lors domiciliés respectivement à 30100 Alès, 05700 Serres et 64000 - PAU[18]. Le Syndicat Hippocrate ne semble plus en activité en 2015.

Revue Néosanté d'Yves Rasir

On retrouve Alain Scohy mentionné à la fois en tant de participant et en tant que collaborateur à cette revue pro Médecine Nouvelle Germanique [19][20], l'adresse de l'Institut Paracelse mentionnée est Apartado 70 – 17700 La Jonquera ( Girona ) – Espagne.

Procédure judicaire contre le couple Scohy en Catalogne en mai 2017

Alain et Brigitte Scohy
Source: L'article "Un médecin français non autorisé à exercer arrêté à Agullana" publié le 12 mai 2017 dans le journal catalan EL PUNT AVUI [21] et l'article Impacte a Agullana per la detenció d’un matrimoni francès (Impact sur Agullana pour l'arrestation d'un couple français) publié dans le journal catalan HORA NOVA le 16 mai 2017 [22]

Un médecin français non autorisé [à exercer] arrêté à Agullana

Els Mossos [police ou policiers de Catalogne] ont arrêté Alain Scohy et son épouse, Brigitte, qui dirigent un centre de médecine alternative, soupçonnés de tromper les patients avec des vaccins et des vitamines frauduleux.

Els Mossos ont arrêté lundi à Agullana le médecin français Alain Joseph SCOHY, 70 ans, et sa compagne, Brigitte, 56 ans, qui dirigent le centre de médecine alternative Institut Paracelse, soupçonnés de crimes contre la santé publique, de fraude aux consommateurs, de publicité trompeuse, de falsification de documents et d'intrusion professionnelle. Les Mossos ont été mis sur la piste du Docteur Scohy, non autorisé [à exercer] dans l'Etat français pour avoir fait campagne contre les vaccinations, suite à la plainte déposée par un ancien employé de l'entreprise auprès de l'Agence de santé publique de Catalogne, qui indiquait que le centre Paracelse fabriquait et distribuait des compléments alimentaires illégaux à base de vitamines d'usage industriel importés de Chine. La police a confirmé que le médecin était non autorisé à exercer - qui, sur son site web, est vanté comme un médecin, homéopathe, spécialiste en médecine chinoise et en soutien psychosomatique - et sa femme - qui est également annoncée en tant que praticienne de la médecine de Ste. Hildegarde (basée sur des révélations et des visions) - avaient un centre à Agullana et résidaient dans un mas dans la même localité, mas Xom, qui était le siège de la société [23]. Els Mossos ont découvert qu'ils proposaient des traitements alternatifs à base de vitamines A et E et qu'ils vendaient ces produits vitaminiques et d'autres élixirs auto-dénominés [auxquels ils avaient attribué eux-même des noms] fabriqués à partir de vitamines et de plantes médicinales, et qu'ils n'avaient pas l'autorisation de fabriquer ou de distribuer des médicaments ou des compléments alimentaires. De cette manière, ils esquivaient tous les contrôles des autorités sanitaires et pour justifier les importations qu'ils faisaient en provenance de Chine, ils déclaraient qu'elles étaient destinés à des activités industrielles. Selon els Mossos, le Dr Scohy a également mis en danger la santé de sa clientèle parce qu'il lui a offert des certificats de vaccination contre la fièvre jaune qui accréditaient une vaccination inexistante [en clair, il faisait de faux certificats de vaccination].

Le 8, lundi dernier, els Mossos sont allés inspecter le centre médical de l'Institut de Paracelse d'Agullana et ont confisqué deux bidons de 25 kilos de vitamines et 82 ampoules de verre de 60 ml dont chacune est vendue avec une seringue. Ils ont également confisqué des listes de prix et les inspecteurs de santé ont immobilisé le reste des produits au sein de l'entreprise. Et le 10, mercredi, ils sont allé perquisitionner au mas XOM, siège de la société et adresse du couple. Il y avait sept ordinateurs, 370 factures de vente des produits de l'année 2017, 1 622 factures de vente de produits de l'année 2016, des factures d'achat de différents produits, 180 aiguilles hypodermiques pour perfusion intraveineuse et 16 ampoules [bouteilles?] de sérum (six de 1 litre et 10 de 500 ml). En plus de deux tampons en caoutchouc (d'un Centre de vaccination de France et d'un médecin français), présumément utilisable pour falsifier/contrefaire des certificats de vaccination internationaux accréditant des vaccinations contre la fièvre jaune inexistantes.

Alain et Brigitte scohy sont passé hier à la disposition du [ou devant le ?] tribunal de Figueres et sont restés en liberté [surveillée]. [21] [24]

En 2018, l'Institut Paracelse est basé en France

Selon ses propres dires, Scohy aurait quitté l'Espagne en septembre 2017 et résiderait à une trentaire de kilomètres au sud-ouest de Bordeaux. En effet, l'adresse indiquée pour toutes les activités (adresse, courrier, activités, ateliers et stages) que propose l'Institut Paracelse est Château de Sauviac (Gironde); le site web d'Alain Scohy, en 2018, a pour en-tête "Centre de Recherche et d'Enseignement de Médecine Somato-Psychique et Spirituelle". [1]

Liens externes

  • http://www.derives-sectes.gouv.fr/quest-ce-quune-d%C3%A9rive-sectaire/o%C3%B9-la-d%C3%A9celer/les-d%C3%A9rives-sectaires-dans-le-domaine-de-la-sant%C3%A9/quell : "Alain Scohy propose de soigner le cancer par un traitement à base de jus de citron. En 2002, après un redressement fiscal, il s’installe en Espagne où il continue de diffuser sa théorie et à organiser des sessions de formation. Son traitement par la vitamine C « apporterait aux Microzymas le terrain indispensable (acide et réduit) pour bâtir ou rebâtir les organes déficients, les tissus endommagés, les cellules, et même les cellules nerveuses tuées par l’aluminium des vaccins par exemple qui ne seraient pas renouvelables d’après la médecine conventionnelle ». A. Scohy prétend avoir la certitude que: « la vitamine C à haute dose est vraiment efficace sur les cancers et peut bloquer leur croissance et les faire fondre sans le moindre inconvénient ou risque vital même s'il nous faut rester vigilants sur d'éventuelles difficultés d'administration ; la prise peut se faire très facilement par voie orale ou par lavements si l'on utilise du L-ascorbate de sodium pur »..."
  • http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2012/06/06/le-d-r-alain-scohy-indesirable-a-metz "Le pape des médecines non conventionnelles, Alain Scohy, interdit d’exercice en France, ne viendra pas à Metz. Sous pression de la Ville et de la Miviludes."
    Cet article publié le 06/06/2012 précise: "... Selon nos informations, Mission interministérielle de la lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) et Ville de Metz ont effectué un efficace travail de sape en coulisse. « Nous avons alerté la préfecture de la Moselle et le cabinet du maire de Metz puisque M. Scohy fait partie des thérapeutes qui détournent malades du cancer ou du sida des thérapies conventionnelles et les éloignent de leur propre entourage, ce qui peut être dramatique », détaille Hervé Machi, secrétaire général de la Miviludes. Très concrètement, Alain Scohy dit pouvoir soigner le cancer avec du jus de citron et affirme que le sida n’existe pas (sic) ! Dans l’entourage de Dominique Gros, la réaction n’a pas traîné après l’alerte de l’autorité interministérielle dirigée par Georges Fenech. « On a pris attache avec l’association qui a décidé d’annuler. Je crois que sur certains sujets, il en va de la protection de personnes fragilisées », assure son cabinet."
    La réaction d'Alain Scohy: "Furieux, après ce rendez-vous manqué dans l’Est de la France, il prédit le pire à la Miviludes : « Ce sont eux qui sont une secte, il ne leur reste pas longtemps à vivre », s’est-il emporté."
  • http://www.numero23.fr/programmes/revelations/ Emission "Révélations" du 28/11 "Gourous, guérisseurs, chamans: soignants ou charlatans ?" Pendant une bonne partie du reportage, on peut suivre en caméra cachée un groupe d'adepte d'A Scohy dans son "institut" Paracelse en Espagne.

Références

  1. 1,0 et 1,1 http://www.alain-scohy.com/le-lieu-geographique.html
    Institut PARACELSE, Brigitte & Alain Scohy
    Au château de Sauviac
    33430 - SAUVIAC
    FRANCE
  2. http://www.alain-scohy.com/le-dr-alain-scohy.html Présentation d'Alain Scohy par lui-même
  3. 3,0 et 3,1 http://www.prevensectes.com/hamer.htm Pour le passage concernant l'Association Universelle pour le Bien-Etre (A.U.B.E.) réapparue sous le nom de "Joie de vivre", voir au 3/4 de l'article. Pour la liste des organisations et personnes en lien avec le Hamérisme voir tout à la fin de l'article
  4. L'Association Universelle pour le Bien-Etre (A.U.B.E.) dont le siège social était situé 32, rue de Calais, 02100 Saint-Quentin a été dissoute le 19 novembre 1997. Déclaration à la sous-préfecture de Saint-Quentin. (Voir à la fin de la page)
  5. http://www.alain-scohy.com/bernard-asquin-page-2.html Voir presqu'à la fin du texte, Bernard Asquin dit: "– Les 31 octobre et 1er novembre 1998, un colloque a lieu en Suisse à Vevey (présence du Dr Miklosko). J’y retrouve Alain Scohy !
    – Les 21, 22 et 23 mai 1999 : 1er Congrès International de Médecine Nouvelle, à Bienne, en Suisse où j'ai retrouvé à nouveau Alain Scohy. Là encore, le Pr Mikolsko est présent."
  6. http://www.alain-scohy.com/ Depuis son retour en france, in 2017 ou début 2018, l'adresse a été modifiée
  7. http://www.jutier.net/contenu/dascohy.htm
  8. http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Pasteur
  9. http://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_B%C3%A9champ
  10. http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:USAO1_GH_XAJ:arte-ame.com/5_ressources/sante/vitamineC-microzymas.rtf+scohy+%22clefs+pour+vivre%22&cd=9&hl=fr&ct=clnk&source=www.google.com Lien désactivé
  11. http://www.alain-scohy.com/documents/microzymas.html Lien désactivé
  12. http://www.alain-scohy.com/services/services.html Lien désactivé
  13. 13,0, 13,1 et 13,2 http://www.alain-scohy.com/les-associations.html Lien désactivé
  14. http://www.editions-arqa.com/editions-arqa/spip.php?article591
  15. https://www.ccmm.asso.fr/40-methode-hamer-et-psychogenealogie/
  16. https://www.youtube.com/watch?v=Po_fSZmwxVM Video youtube Le sens de la maladie
  17. http://www.verif.com/societe/SYNDICAT-HIPPOCRATE-418680815/
  18. http://reveilletavie.over-blog.com/article-34219437.html
  19. http://www.neosante.eu/participants/
  20. http://www.neosante.eu/category/collaborateur/
  21. 21,0 et 21,1 http://www.elpuntavui.cat/punt-divers/article/4-divers/1140821-arrestat-a-agullana-un-metge-frances-inhabilitat.html Arrestat a Agullana un metge francès inhabilitat (Un médecin français non autorisé [à exercer] arrêté à Agullana). Publié le 12 mai 2017 (catalan)
  22. http://www.horanova.cat/impacte-a-agullana-per-la-detencio-dun-matrimoni-frances
    [...] Les détenus de 70 et 56 ans sont passé devant le tribunal et le juge a décrété leur liberté avec des mesures de précaution.
  23. https://www.infoempresa.com/fr-fr/es/entreprise/institut-paracelse-sl
  24. http://www.horanova.cat/impacte-a-agullana-per-la-detencio-dun-matrimoni-frances/ Impacte a Agullana per la detenció d’un matrimoni francès (Impact à Agullana pour l'arrestation d'un couple français). Publié le 16 mai 2017 (catalan)