Loïc Le Ribault

De Psiram
Loïc Le Ribault
Norbert Duffault 1923-1993, scientifique français chercheur en chimie organique

Loïc Le Ribault [1], né le 18 avril 1947 à Vannes et décédé la nuit du 6 au 7 juin 2007 à l'hôpital de Dinard, était un scientifique, Docteur en Sédimentologie - Docteur ès Sciences. En 1981, il fonde un laboratoire privé d'expertises scientifiques, le Centre d'application et de recherche en microscopie électronique (CARME) et devient expert judiciaire. En 1991, suite à une absence de commandes de l'État français, le C.A.R.M.E. fait faillite et l'État rachete aux enchères son matériel, qu'il utilisera dans ses propres laboratoires d'analyses scientifiques. Le Ribault serait aussi le co-inventeur avec Nobert Duffault du Silanol, d'un médicament miracle commercialisé sous le nom de Silicium organique G5. Il aurait découvert une molécule à base de silicium qui atténuerait notamment les douleurs dues aux rhumatismes. Et peut-être plus encore ... Il se murmure qu'elle peut avoir un effet bénéfique dans le traitement de pathologies lourdes (sida, cancer ...).


Démêmés judiciaires

En janvier 1996, l’ordre des médecins et celui des pharmaciens portent plainte contre Loïc Le Ribault pour exercice illégal de la médecine et de la pharmacie, suit une série de procès, de cavale, d'arrestations, d'extraditions [2]: A partir de là, sa vie bascule, il fuit la France et, passant par Jersey, rejoint l’ Irlande où il crée la société qui produit le G5. D’autres ennuis démarrent avec l’ industrie pharmaceutique en raison de l’absence d’AMM (autorisation de mise sur le marché). Il est considéré alors comme l'un des gourous des thérapies alternatives au même titre que Hamer et Mirko Beljanski, eux aussi poursuivis et condamnés pour exercice illégal de la médecine. La France demande deux fois à l’Irlande l’extradition de Loïc Le Ribault puis l’obtient, peu après son arrivée en Suisse. Incarcéré et extradé sous un motif, motif modifié à l’arrivée en France, se plaint son avocat suisse, il bénéficie d’une médiatisation intensive durant ce séjour à la prison de Gradignan, près de Bordeaux. Il aurait craint de ne pas en sortir vivant. De retour en Suisse, les tentatives de dépôt d’AMM s’étant soldées par un échec, il rejoint le territoire d’Oman, pour créer une clinique où le G5 serait un des traitements de base. Il crée aussi une société de commercialisation du silicium organique sur le territoire espagnol tandis qu’il vend ses parts dans la société irlandaise. Ici [3], l'histoire de la vie de Le Ribault selon les conspirationistes.

Dans une de ses lettres on peut juger du caractère entier et du franc-parler de Le Ribault:

Cher Monsieur Klingbeil, Je tiens à vous remercier vivement : être insulté en compagnie des deux authentiques génies que furent Pauling et Quinton est un honneur immense auquel peu de scientifiques peuvent prétendre un jour. Merci. Merci du fond du coeur. Le style que vous avez su donner à vos messages à AMESSI - typiquement stalinien mâtiné gestapiste, sur fond d’obscurantisme pimenté de fanatisme et saupoudré de menaces - est criant de vérité : on croirait lire la prose d’un sbire de la mafia médico-pharmaceutique, terrorisé à la pensée de perdre ses dessous-de-table et ses pots-de-vin à cause de la mobilisation grandissante de ceux qui ont compris les dangers de la médecine orthodoxe, et exigent désormais le libre choix thérapeutique. En vous lisant, j’ai cru entendre la procureure qui me traînait dans la boue lors de mon procès, le 5 février 2004...

Polémiques autour de Le Ribault et de son Silanol ou Silicium organique G5

Un comité de soutien "l'Association Internationale des Amis de Loïc Le Ribault" avait été créé, de tendance extrême-droite semble-t-il. Ses amis avançaient qu'il ne serait pas mort de façon naturelle de la longue maladie dont il souffrait (il devait commencer une chimiothérapie) et ils avaient publié un article: "un mystérieux cadavre échappant à l’ étude de la police scientifique et technique" [4].

Laure Pouliquen, fondatrice d'AMESSI lui a consacré un livre: "Le Silicium Organique de Loïc Le Ribault G5 L'histoire vraie ", et sur le site d'AMESSI tout un dossier est consacré à la défense de Le Ribault[5]. Jean-Daniel Metzer expose dans un autre livre "Loïc le Ribault et le G5 - L'aventure du silicium organique" [6] une autre version de la vie de Le Ribault, et donne son appréciation sur le G5: Maintenant si vous voulez payer une fortune pour boire quelques mg de silicium, là encore cela vous regarde ... Oui le G5 est vendu beaucoup trop cher. Il ne coûte rien à fabriquer .... Jean-Daniel Metzer commente aussi sur son site [7] une lettre que lui a envoyé Christian Cotten (qui vend du GR5 irlandais): Cotten recommande de boire un "cosmétique" ... Le "G5" irlandais ne contient que 115 mg de silicium élément par litre. On se fout du monde, un bon pinard peut en contenir autant. Ca fait cher pour de l'eau minérale ! ... son exploitation est sans doute l'un des commerces les plus juteux existant au monde.

Dans le dossier spécial consacré au silicium organique G5 par AMESSI (association fondée par Laure Pouliquen), on lit "Le silicium organique une molécule aux propriétés extraordinaires qui peut aider dans diverses affections: Acné, acouphènes, algo neuro distrophie, allergies diverses, Alzheimer, artérite, arthrite, arthrose, asthme, arthérosclérose, brûlure, cancer, cicatrisation, céphalée chronique, cholestérol, cirrhose, concentration intellectuelle, contusion, crevasses, Crohn, croissance des enfants, décalcification, dépression, dérèglement endocrinien, diabète, Dupuytren, eczéma, entorse, fatigue des sportifs, escarres, fatigue générale et/ou chronique, fibrôme, fracture, gerçures, hématome, hémorroïdes, hépatite, herpès, H.I.V., insomnie, intoxication aux métaux lourds, mémoire, ménopauses (troubles), myopathie, nervosité, ostéoporose, Parkinson, phanères (fragilité des ongles et cheveux), irritations dues à des végétaux ou piqures d'insectes, problèmes buccaux (muguet, gingivite, champignons), problèmes cardio-vasculaires, circulatoires, digestifs ou intestinaux, musculaires (déchirures, douleurs,...), oculaires, (cataracte, glaucome, hypertension, vieillissement, allergies), respiratoires, psoriasis, pyorrhée, rhumatisme, sclérodermie, sclérose en plaques, sinusite, tendinite, hyper/hypotension, hyper/hypothyroïdie, Haschimoto, ulcères, varices, veinites, vieillissement cutané, vitiligo, zona, ...".

Toujours sur le site AMESSI est retranscrit un "Dossier-LE-SILICIUM" publié par santé-naturelle [8].

Ici une mise en garde contre le G5 [9] et son inventeur est qualifié de "marchand de sable, inventeur de la dernière potion magique à la mode, qui se sert de sa caution scientifique en tant que géologue pour faire avaler des couleuvres et devenir guérisseur".

Ailleurs, sur un blog, une critique en rêgle contre Le Ribault et son G5, AMESSI, Laure Pouliquen et autres personnes, certains qualifiés d'extrème droite, d'autres d'anti-sémites, ou bien d'anti-vaccination, ou encore de partisants d'Hamer suivant les cas [10].

Commercialisation du Silicium organique G5

Actuellement ce produit est commercialisé par les deux producteurs (en Espagne et en Irlande) et proposé sur internet sur de nombreux sites [11] [12] [13] [14] [15]. Il est proposé sur les sites de Christian Cotten, ex-ami puis concurrent de Loïc Le Ribault [16] qui le propose en 2010 sous l'appelation de cosmétique à boire! et sur le site Glycangroup de Christian Daniel Assoun.

Liens externes

http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/decryptage/20120326.OBS4629/silicium-g5-le-complement-alimentaire-en-trop.html Article d'Olivier Hertel publié dans le journal Sciences et Avenir en mars 2012 intitulé "Silicium G5 : le complément alimentaire en trop": (image ci-dessous: Bernard Martinez Pour Sciences et Avenir)

Thumb

Si un extraterrestre, débarquant sur Terre, tombait sur une publicité pour le silicium G5, il en déduirait que l’humain est une espèce prodigieusement avancée qui a découvert la panacée. Ce produit, appelé aussi «silicium organique» se présente la plupart du temps sous forme d’une solution buvable. Selon certains de ses promoteurs, il jouerait un rôle bénéfique dans quasiment toutes les pathologies.

Dans le désordre : sida, cancer, maladies d’Alzheimer, de Parkinson et de Crohn, dérèglement endocrinien, brûlures, fractures, entorses, gerçures, glaucome, hypertension, ulcère, dépression, vieillissement de la peau et des cheveux… Au total, plus d’une centaine de maux et leurs dérivés.

A l’origine de cette quasi-panacée, Norbert Duffaut, un ingénieur chimiste de l’université de Bordeaux qui, selon la légende, aurait réussi en 1957 à synthétiser ce silicium organique «aux propriétés thérapeutiques importantes». Mais c’est surtout après sa rencontre en 1982 avec Loïc Le Ribault, un géologue, que tout va s’accélérer. Les deux hommes s’associent pour développer leur produit. A la suite de la mort de Norbert Duffaut en 1993, Loïc Le Ribault poursuit seul et commercialise le monométhyle-silane-triol.

C’est cette molécule composée d’un atome de silicium, d’un groupement méthyle (un carbone et trois hydrogènes) et de trois groupements hydroxyles (un oxygène et un hydrogène) qui est mise en solution pour former le fameux silicium G5. Le produit est aujourd’hui largement distribué avec les mêmes prétentions.

Pourtant, aucune étude scientifique sérieuse n’a démontré son efficacité. Par ailleurs, plusieurs avis de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) et de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) ont démenti les nombreuses allégations santé faites autour de la supplémentation en silicium.

L’Afssa indiquait ainsi en 2004 que «la protection de la peau et des cheveux contre les effets du vieillissement par un apport de silicium biodisponible» n’est pas scientifiquement justifiée. L’EFSA en 2009 et en 2011 rendait elle aussi un avis négatif sur la complémentation en silicium visant à stimuler le système immunitaire, protéger le cerveau, le système cardio-vasculaire, les os et les articulations, améliorer l’élasticité de la peau, etc.

D’ailleurs, cette supplémentation semble bien inutile puisque les besoins quotidiens en silicium pour un adulte sont de 5 milligrammes. Or, l’alimentation en apporte 20 à 50 milligrammes par jour !

Références

  1. http://lucadeparis.free.fr/infosweb/leribault.htm
  2. http://archives.tdg.ch/TG/TG/-/article-2004-02-579/loic-le-ribault-sera-sans-doute-extrade-vers-la-france-d-ici-a-mercredi
  3. http://frenzy.chez.com/silicium.htm
  4. http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article5573
  5. http://www.amessi.org/Dossier-special-Le-silicium-organique-G5
  6. http://silicium.blogspirit.com/loic-le-ribault-et-le-g5/
  7. http://silicium.blogspirit.com/affirmations-mensongeres/ Voir vers la fin de l'article la lettre de Cotten
  8. http://www.amessi.org/Le-silicium-organique,1329
  9. http://www.charlatans.info/attrape-nigauds/G5.shtml Article intitulé "Le Silicium Organique"
  10. http://amessi.blogspot.com/search?updated-min=2007-01-01T00%3A00%3A00%2B01%3A00&updated-max=2008-01-01T00%3A00%3A00%2B01%3A00&max-results=4
  11. https://www.siliciumg5.com/v_portal/apartados/apartado.asp?te=187
  12. http://silicium-organique-g5-loic-le-ribault.com/
  13. http://www.silicio.info/index.html
  14. http://www.sante-bio.eu/silicium-organique/?gclid=CI62jIP17qYCFcomfAodzCU3Eg
  15. http://santenaturelle.over-blog.net/ext/http://www.vivrenaturellement.com/achat/categorie-37.html
  16. http://www.silicium-organique.net/?gclid=CLfrr8rz7qYCFYMRfAodV3ObFA