Christian Cotten

De Psiram
Christian Cotten

Christian Cotten[1], né le 9 mai 1953 à Colombes (Hauts-de-Seine), réformé en 1972 pour raisons de santé, ancien instituteur, s'intitule psychothérapeute, est le gérant de la société EDCAE (Européenne de Distribution de Compléments Alimentaires et d'Écoproduits) qui distribue des compléments alimentaires, cosmétiques et écoproduits, et en premier lieu le Silicium organique G5 [2] [3] de Loïc Le Ribault son ex-ami, auquel il aurait volé une liste de clients, G5 reclassé en 2010 dans la catégorie des cosmétiques.

A propos du silicium G5 voir l'article d'Olivier Hertel dans Sciences & Avenir de mars 2012[4] qui mentionne de nombreuses réactions de l'AFFSAPS contre ce produit.

Mr Cotten avait fondé en 1985 une entreprise de formation "STRATEGIQUE", considérée en 1999 comme étant liée à la Scientologie dans le rapport parlementaire sur les sectes, son chiffre d'affaire était alors estimé à 3,5 millions de francs.

Cotten et la politique

Il est aussi président-fondateur du parti politique "Politique de Vie" créé en 1994 [5], dont le vice président est Thierry Bécourt président de CAP LC France, et dont sont membres du bureau Smaïn Bédrouni[6] et Liliane de Hautetfort[7].

Il se présente aux élections européennes de 1994 (liste Politique de vie pour l'Europe, 0,29% des suffrages[8], et aux élections européennes de 1999 (liste Politique de vie pour l'Europe, 0,01% des suffrages[9]).

Le 11.09.2002, "Politique de Vie" lance une pétition "Attentats du 11 septembre 2001 : faire comparaître G. W. BUSH devant la Cour Pénale Internationale de La Haye, pour crime contre l’humanité". [...] ce n’est pas un avion civil mais un missile de l’armée américaine qui est tombé sur le Pentagone [...] M. Oussama Ben LADEN joue dans cette affaire le même rôle que Harvey Lee OSWALD à la mort du Président John F. KENNEDY, assassiné pour avoir résisté au même lobby militaro-industriel : celui du compère manipulé par les services secrets pour servir de vrai/faux coupable officiel [...]. La pétition est signée "Le Bureau Politique du parti franco-européen Politique de Vie"; Christian COTTEN, psychosociologue, fondateur de Politique de Vie; Smaïn BEDROUNI, journaliste; Érick DIÉTRICH, psychanalyste, victimologue; Antoine SCHULLER, écrivain, secrétaire de Politique de Vie; Jean-Pierre JOSEPH, avocat, écrivain; Dominique DUBUIS, policier retraité, expert en matière de sectes, mafia et terrorisme; Frédéric MORIN, journaliste (www. motus.ch)[10].

En 2007, Cotten se présente aux élections législatives de 2007 sur la liste La France En Action (LFA)[11] [12] [13] [14] de Jean-Marc Governatori[15]; l'ex-médecin Roselyne Morel, Sylvie Simon et le docteur Martine Gardénal[16], Smaïn Bédrouni[17] et Thierry Bécourt[18] sont aussi canditats sur cette liste. Aurait-il eu la prétention de se présenter en avril 2007 comme candidat à la présidence de la République[19]?

Article intitulé "Législatives de 2007 : les sectes se cachaient-elles dans les urnes ?"
Le parti politique La France en action, dont le leitmotiv est «le bien-être durable de tous les êtres» , a-t-il été le paravent des sectes lors des élections législatives de juin 2007 ? C’est la question, délicate, à laquelle les juges de la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris vont devoir répondre ce jeudi 16 octobre. Trois anciens candidats de cette organisation autoproclamée «parmi les dix premiers partis français» poursuivent en citation directe l’ancien juge et député UMP Georges Fenech qui avait pointé, quelques jours avant le premier tour des législatives, les «liens» entre des représentants de La France en action (FEA) et diverses mouvances sectaires comme l’Eglise de scientologie.
Les plaignants, Christian Cotten (candidat dans les Hauts-de-Seine), Thierry Bécourt (Nord) et Smaïn Bedrouni (Seine-Saint-Denis), s’estiment victimes tout à la fois d’«injures [...] en raison de leur appartenance à une religion déterminée», de «diffamation» et de «détournement de suffrages par fausses nouvelles».
Ce premier rendez-vous judiciaire, qui sera suivi pour Georges Fenech dans les prochains mois d’un autre procès intenté par le fondateur de la FEA, l’homme d’affaires niçois Jean-Marc Governatori, [...][20].

Pour les élections européennes du 7 juin 2009 Cotten figurait sur la liste sur la liste anti-sionniste de l'humoriste Dieudonné[21][22] en Ile-de-France. Ici [23] une parodie (vidéo de 2009) du trio Dieudonné-Cotten-Marc Vercoutère.

Cotten défenseur des "minorités religieuses"

  • Cotten se veut "défenseur des minorités religieuses" et n'hésite pas à prendre à parti Georges Fenech ou Catherine Picard de l'UNADFI[24] [25].
  • Cotten et l'OTS: Déjà en mai 1999, assisté de Maître Jean-Pierre Joseph, un pilier du Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités (CICNS)[26], il avait engagé des poursuites contre une quarantaine d'élus ou hauts fonctionnaires, dont Mr Alain Vivien Président de la Mission Interministérielle de Lutte contre les Sectes (MILS, ancien nom de la MIVILUDES) et le CCMM [27] [28], les accusant d'infractions au financement des partis politiques et au Code des marchés publics, puis avait ciblé ses attaques sur Charles Pasqua (ainsi que sur Raymond Bernard, ex-responsable de l'AMORC, organisation rosicrucienne). Derrière le massacre de l'OTS, Christian Cotten croyait distinguer la main de l'ancien ministre de L'Intérieur, commanditaire de cette opération prétendument barbotage maquillée en suicide collectif. Thèse jamais argumentée à l'occasion du procès, en avril 1999 à Grenoble, du chef d'orchestre Michel Tabachnik pour son rôle au sein de La secte. Thèse qui aurait aussi servi, au bout du compte, à dédouaner les responsables de la secte, les assassinats de ses membres auraient été soi-disant dus à une intervention extérieure... ». Il avait été débouté et condamné à payer 15000 F pour procédure abusive à Mr Vivien[29].
  • Ici un document[30] où sont évoqués le réseau pédophile Zandvoort, Didier Schuler, Marie Laforêt, l'Ordre du Temple Solaire, Cotten et son entreprise STRATEGIQUE, ainsi que Loïc Le Ribault.
  • http://www.sos-derive-sectaire.fr/ARCHIVES%202002.htm#OMN OMNIUM DES LIBERTES
    CHRISTIAN COTTEN CONDAMNE POUR PROCEDURE ABUSIVE ENVERS DES PARLEMENTAIRES
    Le tribunal correctionnel de Paris a condamné mardi Christian Cotten, "psychosociologue" et défenseur de "minorités religieuses", pour avoir fait comparaître de façon abusive devant la justice les auteurs et témoins d'un rapport parlementaire sur les "sectes et l'argent".
    Quarante personnes avaient été poursuivies par M. Cotten et ont obtenu 155 euros de dommages-intérêts pour seize d'entre elles et 1 000 euros pour les 24 autres.
    M. Cotten, Réjutas Paulais et l'association Politique et Vie qu'ils dirigeaient, s'étaient constitués partie civile et devront en outre payer chacun une amende de 7.500 euros pour avoir utilisé le tribunal comme tribune politique.
    M. Cotten, membre du mouvement "Omnium des libertés", avait fait citer directement devant la justice les auteurs du rapport parlementaire de 1999 sur "les sectes et l'argent" et ceux qui ont été interrogés pour la rédaction de ce rapport.
    Il s'agissait notamment des députés Jean-Pierre Brard (app. PCF), Roselyne Bachelot (RPR), Yvette Roudy (PS), Alain GEst (PS), Jacques Guyard (PS) mais aussi Olivier Schrameck, directeur du cabinet de Lionel Jospin, et Clotilde Valter, conseiller technique du Premier ministre, ou encore Jean-Marie Abgrall, psychiatre spécialiste des sectes.
    Le plaignant leur reprochait d'avoir fait figurer sa société, la SARL "Stratégique", comme étant affiliée à la scientologie, ce qu'il juge "discriminatoire" et qui lui aurait fait perdre tous ses clients.
    Le tribunal a en outre jugé que l'action en justice de M. Cotten était nulle, faute d'être suffisamment précise sur les faits reprochés.
    Dépêches AFP du 9 avril 2002.

Cotten et la santé

Quelques dispositifs « CMO », protection contre les téléphones portables, bracelets, et cônes. Il existe des cônes bleu irisés contre les effets nocifs de la Wi-fi, des cônes aluminium irisé contre les antennes relais etc.
  • A la fin des années 90, Cotten milite contre la vaccination[31] anti-hépatite B au sein d'un collectif baptisé Anti-HB2 [32] et intervient début 2001 dans le procès Mirko Beljanski[33] au TGI de Créteil.
  • Sur Internet le nom de Christian Cotten est souvent associé à celui de Joël Labruyère, adepte de L'ésotérisme et fondateur de 'Omnium des libertés. Les deux hommes signent souvent des communiqués communs. Parfois associés à un troisième personnage, médecin sexologue, Erick Dietrich[34] [35] [36],dont le centre stratégique est aujourd'hui ici[37] [38]. Toujours via Internet et une association, Flip, censée lutter contre la pédophilie, Dietrich était lié à l'animateur d'un site soupçonné aujourd'hui par la justice de véhiculer les thèses des fondamentalistes islamistes et de prôner la guerre sainte. En septembre dernier, le responsable présumé de « st-com.net » [39], Smaïn Bedrouni[40], a été mis en examen pour « apologie de crime d'atteinte volontaire à la vie ».
  • En 2009 Cotten dénonce avec Marc Vercoutère, (tout comme Sylvie Simon et Jean-Jacques Crèvecœur), les autorités gouvernementales et l'OMS de collusion avec les lobby pharmaceutiques, d'où le 'danger' des campagnes de vaccination contre le virus H1N1[41] [42] [43]. En septembre 2009, Cotten apostrophe Roselyne Bachelot[44] alors ministre de la santé (le nom de Marc Vercoutère est associé à cette vidéo). Tous deux assignent Me Bachelot, alors ministre de la santé, à comparaître en référé le 4 janvier 2010 au TGI de Paris[45].
  • Depuis au moins 2009 Cotten commercialise des Oscillateurs Magnétiques de Compensation (COM) de ComoSystems[46], voir en détail sur le site de Cotten[47]. Le n° spécial de mai 2009 de Sciences et Avenir "les ondes ce qu'il faut vraiment savoir" comporte un article Trois protections douteuses: Nous avons étudié des produits censés repousser les champs électromagnétiques[48]. L'un de ces produits était les systèmes COM que commercialise Cotten [49]. Ce qui ne fut pas du goût de Cotten et du fabricant qui demandèrent un droit de réponse au journal. En 2008, les dispositfs CMO (commercialisés par une autre société) avait déjà interdits de publicité par l'AFFSAPS, mais en 2011 c'est le tour de la société EDCAE de Cotten[50][51].
  • En 2011 et 2012, Cotten est un des exposants des 2° et 3° " Congrès international des thérapies quantiques" à Lyon et Reims organisés par Marion Kaplan, la mode étant maintenant au "quantique".
  • Nouvelle activité de Mr Cotten (2012): la cure Colo Vada pour procéder à une détoxination intestinale[52], il semble bien qu'on soit dans le domaine de l'irrigation côlonique, en clair des lavements.

Vidéos

Liens externes

  • http://ns4005993.ip-192-99-13.net/FEA.pdf Article "Législatives de 2007 : les sectes se cachaient-elles dans les urnes ?", par Fabrice Arfi, publié dans Le journal Médiapart:
    "Le parti politique La France en action, dont le leitmotiv est «le bien-être durable de tous les êtres», a-t-il été le paravent des sectes lors des élections législatives de juin 2007 ? C’est la question, délicate, à laquelle les juges de la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris vont devoir répondre ce jeudi 16 octobre. Trois anciens candidats de cette organisation autoproclamée «parmi les dix premiers partis français» poursuivent en citation directe l’ancien juge et député UMP Georges Fenech qui avait pointé, quelques jours avant le premier tour des législatives, les «liens» entre des représentants de La France en action (FEA)et diverses mouvances sectaires comme l’Eglise de scientologie.
    Les plaignants, Christian Cotten (candidat dans les Hauts-de-Seine), Thierry Bécourt (Nord) et Smaïn Bedrouni (Seine-Saint-Denis), s’estiment victimes tout à la fois d’«injures [...] en raison de leur appartenance à une religion déterminée», de «diffamation» et de «détournement de suffrages par fausses nouvelles».
    Ce premier rendez-vous judiciaire, qui sera suivi pour Georges Fenech dans les prochains mois d’un autre procès intenté par le fondateur de la FEA, l’homme d’affaires niçois Jean-Marc Governatori, s’apparente d’ores et déjà à un baptême du feu pour le nouveau patron français de la lutte anti-sectes. Car, ironie du sort, le premier ministre François Fillon a nommé, le 26 septembre dernier, l’ancien magistrat au poste de président de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). Au grand dam des partisans déclarés des «minorités spirituelles» , dont Christian Cotten, Thierry Bécourt, Smaïn Bedrouni et Jean-Marc Governatori ? voir ici une interview donnée par ce dernier au Centre d’information et de conseil des nouvelles spiritualités, qui propose un «autre regard sur les sectes».
    [...] Christian Cotten (54 ans), candidat de la FEA dans les Hauts-de-Seine, est lui aussi connu pour être un adversaire de longue date des «anti-sectes». En 1999, sa société de formation baptisée Stratégique était citée dans un rapport parlementaire sur «les sectes et l’argent» comme étant «liée à la scientologie».
    Professionnellement, l’homme aime à se présenter comme «psychosociologue-thérapeute». Le 6 février 2001, dans un numéro de l’émission “Ciel mon mardi” consacré aux sectes, Christian Cotten s’était fait remarquer en perdant quelque peu son sang-froid sur le plateau. On le voit éructer. Se lever. Invectiver. Tout ça pour la défense des «victimes de persécution organisées par l’Etat français». Il demande aussi à l’un des intervenants «quelle est la différence entre l’Eglise de scientologie et la francmaçonnerie». [...]"
  • http://artdevivresain.over-blog.com/article-un-colloque-avec-des-orateurs-au-franc-parler-assure-52092036.html "L'association "La Santé Naturelle" propose un Colloque sur le thème "Vivre sa Santé au Naturel" dans les Côtes d'Armor (22), du Vendredi 30 Juillet au Dimanche 1er Août 2010.
    Il sera notamment possible, pour des conférences et/ou des ateliers, d'y rencontrer et d'y entendre: Bernard Clavière, (fondateur de Nature & Partage, promoteur du jeûne, de l'irrigation colonique, de la Croisade pour la Santé), le Docteur Bruno Darmon (spécialiste des effets négatifs des dents mortes sur la santé, auteur du site http://www.sante-dents.com (remarque de Psiram: préconisant et effectuant l'arrachage des dents dévitalisées, et rayé de l'Ordre des médecins), Christian Cotten (psychosociologue, écrivain, conférencier), Eric Jack (spécialiste en Bio-Résonance), Hélène d'Hennezel (Musico-Thérapie Vibratoire), Jacques Surbeck (inventeur, spécialiste suisse de la protection contre les ondes nocives[53]), Jean-François Jacob (écrivain, conférencier, formateur, promoteur de la Vie Consciente), le Docteur Marc Vercoutère (médecin, dénonciateur des vaccinations abusives), Pierre Le Saint (conférencier et naturopathe renommé), Thierry Bécourt (écrivain, défenseur de la liberté thérapeutique et spirituelle), etc., etc.
  • Les produits à base de Silicium organique G5 proposés sur le site Vivre Naturel de Jean-François Roudaut, organisateur du colloque "Vivre sa Santé au Naturel" ci-dessus, auquel Mr Cotten (également vendeur de Silicium organique G5) a participé
Thumb
  • http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/decryptage/20120326.OBS4629/silicium-g5-le-complement-alimentaire-en-trop.html Article d'Olivier Hertel publié dans le journal Sciences et Avenir en mars 2012 intitulé "Silicium G5 : le complément alimentaire en trop":
    Si un extraterrestre, débarquant sur Terre, tombait sur une publicité pour le silicium G5, il en déduirait que l’humain est une espèce prodigieusement avancée qui a découvert la panacée. Ce produit, appelé aussi «silicium organique» se présente la plupart du temps sous forme d’une solution buvable. Selon certains de ses promoteurs, il jouerait un rôle bénéfique dans quasiment toutes les pathologies.

    Dans le désordre : sida, cancer, maladies d’Alzheimer, de Parkinson et de Crohn, dérèglement endocrinien, brûlures, fractures, entorses, gerçures, glaucome, hypertension, ulcère, dépression, vieillissement de la peau et des cheveux… Au total, plus d’une centaine de maux et leurs dérivés.

    A l’origine de cette quasi-panacée, Norbert Duffaut, un ingénieur chimiste de l’université de Bordeaux qui, selon la légende, aurait réussi en 1957 à synthétiser ce silicium organique «aux propriétés thérapeutiques importantes». Mais c’est surtout après sa rencontre en 1982 avec Loïc Le Ribault, un géologue, que tout va s’accélérer. Les deux hommes s’associent pour développer leur produit. A la suite de la mort de Norbert Duffaut en 1993, Loïc Le Ribault poursuit seul et commercialise le monométhyle-silane-triol.

    C’est cette molécule composée d’un atome de silicium, d’un groupement méthyle (un carbone et trois hydrogènes) et de trois groupements hydroxyles (un oxygène et un hydrogène) qui est mise en solution pour former le fameux silicium G5. Le produit est aujourd’hui largement distribué avec les mêmes prétentions.

    Pourtant, aucune étude scientifique sérieuse n’a démontré son efficacité. Par ailleurs, plusieurs avis de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) et de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) ont démenti les nombreuses allégations santé faites autour de la supplémentation en silicium.

    L’Afssa indiquait ainsi en 2004 que «la protection de la peau et des cheveux contre les effets du vieillissement par un apport de silicium biodisponible» n’est pas scientifiquement justifiée. L’EFSA en 2009 et en 2011 rendait elle aussi un avis négatif sur la complémentation en silicium visant à stimuler le système immunitaire, protéger le cerveau, le système cardio-vasculaire, les os et les articulations, améliorer l’élasticité de la peau, etc.

    D’ailleurs, cette supplémentation semble bien inutile puisque les besoins quotidiens en silicium pour un adulte sont de 5 milligrammes. Or, l’alimentation en apporte 20 à 50 milligrammes par jour !

Références

  1. http://fr.wikipedia.org/wiki/Christian_Cotten
  2. http://www.silicium-organique.net/?gclid=CLfrr8rz7qYCFYMRfAodV3ObFA
  3. http://www.silicium-organique.net/TarifsG5Dom.html
  4. http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/decryptage/20120326.OBS4629/silicium-g5-le-complement-alimentaire-en-trop.html
  5. http://www.politiquedevie.net/
  6. http://www.mai68.org/ag/549.htm
  7. http://fr.narkive.com/2006/3/13/1995489-la-corruption-francmaconnique-de-la-magistrature.html
  8. http://www.france-politique.fr/elections-europeennes-1994.htm
  9. http://www.politiquemania.com/europeennes-1999-france.html
  10. http://mai68.org/ag/549.htm
  11. http://www.politiquemania.com/legislatives-2007-circonscription-hauts-de-seine-9.html
  12. http://reflexes.samizdat.net/spip.php?article316 Sur La France en action et ses divers candidats à l'élection législative de 2007
  13. http://www.wikipolitique.fr/La_France_en_action_(LFA)
  14. http://fr.wikipedia.org/wiki/La_France_en_action
  15. http://www.ouvertures.net/portail/l_id.asp?doc_id=330 Ici une vidéo de 2010 où Governatori s'engage pour les médecines non-conventionnelles et explique avoir aidé au lancement de l'Alliance pour la santé
  16. http://www.votre-sante.com/news.php?dateedit=1179214471
  17. http://stanislaskazal.canalblog.com/archives/2010/12/19/19913817.html
  18. http://www.wikipolitique.fr/La_France_en_action_(LFA)
  19. http://politiquedevie.net/VIemeRepublique/Programme%20Presid.pdf Élection présidentielle - avril 2007 - Candidature de Christian Cotten
  20. http://www.prevensectes.com/FEA.pdf Article très complet à lire en entier, évoquant aussi Thierry Bécourt, Omnium des libertés, Smaïn Bedrouni et le Front de lutte international contre la pédoclastie (Flip) emmené par le très controversé docteur Erick Dietrich
  21. http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/10/27/dieudonne-condamne-a-10-000-euros-d-amende-pour-injures-antisemites_1259460_3224.html
  22. http://fr.wikipedia.org/wiki/Dieudonn%C3%A9
  23. http://www.dailymotion.com/video/xau1s1_sketch-dieudonne-cotten-vercoutere_news#from=embed
  24. http://www.dailymotion.com/video/x6hm6e_sectes-furie-de-christian-cotten-1_news
  25. http://www.dailymotion.com/video/x6hm6e_sectes-furie-de-christian-cotten-2_news
  26. http://www.ccmm.asso.fr/spip.php?article1283
  27. http://www.antisectes.net/cotten-vivien.htm
  28. http://www.antisectes.net/raoust2.htm
  29. http://www.prevensectes.com/cotten.htm
  30. http://fondationprincessedecroy.over-blog.org/article-19613075.html
  31. http://www.brightsfrance.org/forum/viewtopic.php?f=20&t=864
  32. http://www.politiquedevie.net/Medecines/hb2.html
  33. http://www.politiquedevie.net/Medecines/Beljanski.html
  34. http://www.prevensectes.com/dietrich2.htm
  35. http://www.antisectes.net/dietrich.htm
  36. http://www.politiquedevie.net/Chasseauxsectes/Vivien.html
  37. http://www.centre-mosaique.com/centres_france.htm Voir d'abord à Pyrénées Orientales, puis Ile de France où Erick Dietrich conserve quelques activités professionnelles
  38. http://www.centre-mosaique.com/publications_livres.htm
  39. http://news.stcom.net/modules.php?name=News&file=article&sid=4685
  40. http://www.prevensectes.com/FEA.pdf
  41. http://stanislaskazal.canalblog.com/archives/2010/01/24/16643417.html
  42. http://artdevivresain.over-blog.com/article-ne-les-fuyez-pas-mais-poursuivez-les-portez-plainte-contre-les-empoisonneurs--38316975.html
  43. http://dangervaccins.open-web.fr/vaccins_joseph.pdf
  44. http://www.dailymotion.com/video/xanm0b_roselyne-bachelottu-mens-christian_news
  45. http://sarkokoko.over-blog.com/article-a-h1n1-roselyne-bachelot-christian-cotten-jean-pierre-joseph-dieudonne-41597784.html
  46. http://www.cmo-comosystems.com/page.php?page=42 Le détail de toute la gamme comosystems
  47. http://www.silicium-organique.net/?gclid=CLfrr8rz7qYCFYMRfAodV3ObFA
  48. http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/sante/20090618.OBS1083/les-ondes-ce-qu-il-faut-vraiment-savoir.html
  49. http://www.robindestoits.org/ONDES-Ce-qu-il-faut-vraiment-savoir-Sciences-et-Avenir-Mai-2009_a936.html Nous avons étudié des produits censés repousser les champs électromagnétiques.
    Attention aux dispositifs à l'eau salée
    La publicité l'affirmait : le patch anti-ondes CMO était «la première technologie au monde capable de protéger efficacement les organismes vivants des rayonnements électromagnétiques artificiels». Depuis février, ce slogan diffusé sur le site du revendeur Vitalisafe a été interdit par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Motif : aucune preuve scientifique de ces allégations, que ce soit pour les patchs qui se collent sur les mobiles, écrans et autres ordinateurs portables ou les antennes en forme de cône à poser en haut de l'armoire pour protéger la maison des mauvaises ondes.
    Pourtant, Maurice Fillion-Robin, patron de la société Comosystems, fabricant du produit, s'était appuyé sur un dossier scientifique impressionnant, bâti il y a déjà quelques années lorsque sa société s'appelait Tecnolab (avant sa faillite en 2002). Mais en l'examinant de près, l'Afssaps a relevé un grand nombre d'irrégularités, notamment des biais méthodologiques rédhibitoires. De plus, la plupart des études présentées n'ont jamais été publiées dans des revues scientifiques internationales à comité de lecture, seule garantie d'une reconnaissance par la communauté scientifique. Malgré cela, Benoît-Jules Youbicier-Simo, l'ancien responsable de la recherche biologique de Tecnolab, maintient avoir montré un effet protecteur du procédé et cite deux chercheurs du CNRS de Montpellier et de Dijon qui auraient participé à ces travaux. Faux ! rétorque l'un d'eux : «Nous avons testé le produit, mais il n'avait aucun effet. Comme nos résultats n'allaient pas dans son sens, l'entreprise a cessé de soutenir nos recherches.»
    La recette de Comosystems a été dévoilée lors de son examen par l'Afssaps : prenez de l'eau, ajoutez-y une pincée de sel de cuisine, exposez la solution au champ électromagnétique d'un appareil en marche (un téléphone portable, par exemple). Agitez-la ensuite vigoureusement une cinquantaine de fois afin qu'elle conserve la «mémoire» de cette irradiation, et mettez le tout dans un patch que vous collez à votre téléphone. L'antidote contre les ondes ne serait donc rien d'autre que la mémoire de l'eau... salée ! D'autres publicités visant à garantir les vertus protectrices des produits Protark 1, Ondes Protect ou Biocelma ont aussi été interdites par l'Afssaps. O. H.
  50. http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/a18d365e133b74b347700dff95f0e25c.pdf Le 20 janvier 2011, examen d'une publicité diffusée sur le site internet www.siliciumorganique.net présentant les dispositifs « CMO » comme un moyen de protection contre des effets néfastes des ondes électromagnétiques artificielles sur la santé humaine développés dans le même document, avec des allégations telles que : [...]
    L’évaluateur interne présente le rapport de l’expert externe.
    Le principe de fonctionnement du dispositif est le suivant : il s’agit d’un oscillateur autonome (résonateur passif) qui émettrait un champ magnétique ELF (extremely low frequency) « hyperfaible » lorsqu’il est soumis à un champ électromagnétique « polluant ». Ces champs magnétiques hyperfaibles auraient pour cibles les complexes ion-protéines, dont ils aideraient à maintenir l’intégrité, par des processus de mécanisme quantique.
    A partir de la description de la fabrication du dispositif, il apparaît que celui-ci contient une solution d’eau faiblement salée (sel de cuisine, chlorure de sodium à la concentration de 1/5 de gramme pour 100l de solution, soit 2 x 10 -7 g/l ) mis en contact avec un appareil émetteur d’ondes électromagnétiques en marche (téléphone portable par exemple) et à laquelle on a fait subir une cinquantaine de secousses vigoureuses afin de lui faire garder la « mémoire » de cette irradiation. C’est donc grâce à « la mémoire de l’eau salée » que le dispositif CMO va émettre des ondes hyperfaibles, au contact d’un appareil polluant, jouant le rôle d’« antidote ». Ainsi, lorsque « rendre biologiquement compatible le rayonnement électromagnétique de ces appareils avec leur utilisateur ».

    L'expert externe note que toutes les preuves fournies par la firme sont irrecevables : travaux exposés lors de congrès et n’ayant pas fait l’objet de publication dans des revues à comité de lecture, quant aux articles publiés « peer reviewed », il note différents biais méthodologiques ([...] absence de groupes contrôles, de tests statistiques…), ou étant incomplets. [...] Certains de ces journaux [à comité de lecture] sont totalement inconnus des bases de données de « Pubmed ».
    [...]
    Suite à l’audition de la firme et après discussion, la Commission estime que l’ensemble des éléments fournis par la firme n’apportent pas la preuve scientifique des allégations.
    A l’issue des délibérations, il est procédé à un vote à main levée, dont les résultats sur 14 votants sont :
    - 10 voix en faveur d’une interdiction de l’ensemble des termes retenus,
    - 1 voix en faveur de l’ensemble des termes sauf l’allégation « excellent moyen (…) de nous protéger efficacement de l’incertaine mais probable nocivité des ondes électromagnétiques »,
    - 3 abstentions.
    Mise à disposition par l’Afssaps, d’informations complémentaires, disponibles au moment de la publication de ce compte-rendu :
    Le Directeur Général a décidé de ne pas interdire certaines allégations dans la mesure où elles ne traduisent pas de bénéfices pour la santé.
    En effet, elles revendiquent un effet protecteur des « CMO » contre des effets néfastes des ondes électromagnétiques, sans préciser la nature de ces potentiels effets nocifs (perturbations biologiques ou situations pathologiques) contrairement aux autres allégations relevées.
    Il s’agit des allégations :
    - « pour aider chacun à mieux faire face à ces pollutions électromagnétiques »
    - « ils vous aideront à mieux vivre les ondes électromagnétiques probablement nocives qui nous entourent »
    - « excellent moyen (…) de nous protéger efficacement de l’incertaine mais probable nocivité des ondes électromagnétiques »

    (Remarque de Psiram : La dernière phrase servira d'argument de vente à l’entreprise CEM-Vivant du français Grégoire Cautru pour les mêmes CMO (fabriqués par Tecnolab/Comosystems en France) dont il dit : Pour mémoire l’AFSSAPS a reconnu les CMO comme un « Excellent moyen de nous protéger efficacement de la nocivité ‘‘probable’’ des ondes électromagnétiques ». Curieusement, il existe une filiale de CEM-Vivant appelée CEM-Vivant France ayant pour adresse 8 Rue de l'Etançon - 70250 Ronchamp, par contre le site de vente est propriété de CEM-VIVANT SARL ayant pour Siege Social : Bd Royal, 3 ; L-2449 LUXEMBOURG, cela n'empêche pas que les commandes soient à adresser à Ronchamp en France !)
  51. http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024508610 Interdiction le 26 mai 2011 par l'Affsaps de la publicité mensongère de Cotten pour les CMO qu'il commercialise via son site internet silicium-organique.net
  52. http://www.silicium-organique.net/colovada458.html?utm_medium=email&utm_campaign=Isabelle+Dardare+Christian+Cotten+et+la+...&utm_source=YMLP&utm_term=...
  53. http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1177 Les « dispositifs protecteurs » par Jean Günther - SPS n° 285, avril 2009