Omnium des libertés

De Psiram
Joël Labruyère en 2009, au centre, parmi l'auditoire Source capture d'écran sur la vidéo "Sectes : Furie de Christian Cotten 2/2"[1]
Jacques Dubreuil en 2008 Source youtube[2]

Omnium des libertés[3] est une association, fondée en 1996 par Joël Labruyère, qui s’est donné pour but la « défense des individus victimes de discrimination en raison de leurs choix spirituels ». Mr Labruyère ayant démissionné, Jacques Dubreuil, lors délégué de l'Omnium des libertés pour la région ouest, en est devenu le président président en avril 2004 [4]. En 2014, l'adresse du siège social est : Chez Thérèse et Jacques Dubreuil– Le Pont du secret – 35 380 – PAIMPONT[5].

Sur le site preventsecte, cette association est décrite ainsi: "OMNIUM des libertés individuelles et des valeurs associatives. Le but affiché de cette association est de "défendre les individus victimes de discriminations en raison de leurs choix spirituels, religieux ou thérapeutiques". Dans son "code de déontologie", Omnium cherche à rassurer le public avec des clauses sur le respect des droits de l'homme, sur le libre-arbitre, sur l'hygiène et la sécurité... Cela part d'une bonne intention mais, dans la pratique, Joel Labruyère, président d'Omnium, défend en filigrane des sectes dangereuses, et qui précisément, ne respectent pas ces clauses. On peut citer en particulier la Scientologie, une des sectes qui bafoue le plus les droits de l'homme, et dont Omnium bénéficie d'un soutien financier et logistique non négligeable..."[6]

En 2012, Omnium des libertés publie un dossier "Les Médecines alternatives dans la lutte contre le cancer" signé Jacques Dubreuil[7] qui est en fait un passage en revue de toutes les thérapies alternatives contre le cancer. L'ensemble de la communauté médicale, les autorités de santé, la MIVILUDES, les associations de prévention contre les sectes, les associations de victimes de telle ou telle pseudo-thérapie déviante, les sites anti-charlatans, les sites scientifiques de tous pays mettent unanimement en garde contre ces soi-disant thérapies non fondées sur des preuves. Elles sont non seulement inefficaces mais aussi dangereuses pour le patient qui, s'y fiant, peut être amené à abandonner les traitements conventionnels et mettre ainsi sa santé ou sa vie en danger. La liste de des thérapies alternatives du dossier d'Omnium des libertés ressemble à s'y méprendre à celle publiée sur un blog de prévention "Institut Supérieur de charlatologie"[8].

Jacques Dubreuil co-fondateur de l'Ordre monastique d'Avallon

"[...] 3) M. Jacques Dubreuil, est le co-fondateur de l'Ordre monastique d'Avallon créé en Bretagne en 1970. Il est membre du clergé orthodoxe celtique dont l'enseignement s'inspire à la fois de l'enseignement du Christ et des traditions spirituelles Celtes. Ce mouvement regroupe également des associations de la loi 1901 dites ”centres Arc-en-Ciel” qui gèrent essentiellement des activités de Yoga, et des sociétés à responsabilité limitée qui ont pour objet ”la diffusion et l'enseignement de méthodes de gestion de la santé et de la personnalité” (Institut Rennais de Gestion de la Santé et Institut Européen de Gestion de la Santé, ci-après "les Instituts").
Le 27 octobre 1994, le magazine Paris Match, a diffusé un article intitulé "secte de la mort: la filière bretonne", qui laissait entendre que les Instituts servaient de "courroie de transmission" à l'influence de l'ordre du temple solaire (OTS) ou encore qu'ils seraient ”sous la coupe de la secte”(l'OTS). Les Instituts ont poursuivi Paris Match en diffamation. En première instance, le Tribunal de Grande Instance de Rennes a lourdement condamné le journal (1 million de francs de dommages-intérêts). A l'occasion de l'appel contre ce jugement, l'UNADFI s'est mêlée à cette affaire en fournissant son entier concours au magazine. C'est dans ces conditions que, nourri des thèses de l'UNADFI, M. Pillet a rédigé une attestation produite par Paris Match, selon laquelle M. ”Dubreuil était un condisciple de Luc Jouret, lors de sa formation de naturopathe”.[9]

Omnium des libertés et Jacques Dubreuil soutiennent CAP LC et Thierry Bécourt en 2013

Document signé par Jacques Dubreuil au nom de l'Omnium des libertés[10]:
"[...] Un début d’année 2013 riche en évènements pour nous tous et nos collègues de CAP Liberté de Conscience en particulier. Une occasion manquée par les sénateurs de changer leur regard obtus sur les médecines alternatives, sur la liberté de choix thérapeutique et d’éviter la forme calamiteuse que prennent les événements pour les chantres de la médecine officielle « infaillible », c’est bien connu, comme l’Eglise et le pape autrefois. [...]"
[note de Psiram: évocation de l'inquisition en filigrane au sujet de la commission sénatoriale "Dérives thérapeutiques et dérives sectaires : la santé en danger"]
"Mais avant de plonger dans le sujet rocambolesque de la commission parlementaire sur « l’influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé », je dois tout d'abord [...] vous rappelez que je me suis permis d’interpeller le chef de l’Etat concernant l’article 134 qui aurait protégé les membres de la Miviludes contre toute poursuite pénale pour diffamation visant les propos ou les accusations publiés dans ses rapports annuels. Je m’inquiétais de la portée de cette immunité entre les mains d’individus aussi peu scrupuleux et compromis que l’ancien président de la Miviludes, Georges Fenech [...] Je l’informais de ma propre expérience de la dénonciation calomnieuse avec l’UNADFI, des procès gagnés en diffamation mais n’aboutissant jamais au pénal. [...] Je lui faisait part également de mes doutes quant à la conclusion de la justice dans l’affaire de l’OTS qui tend à ressembler de plus en plus à un crime organisé plutôt qu’à un suicide collectif avec le recul et les informations qui s’accumulent au fil du temps. [...] Si cette immunité devait voir le jour, nous aurions ainsi la preuve que la démocratie est en péril dans notre pays, que l’Etat est en voie de permettre à ses représentants d’échapper à la justice [...]
Voyons maintenant l’affaire de l’audition des associations au sénat devant une commission présidé par le sénateur Milon dont les « relations » avec les milieux pharmaceutiques est bien connue (Alain Milon est membre du conseil d’administration de la « Fondation Fondamental » (tournée vers la recherche scientifique sur les maladies mentales) présidée par David de Rothschild et financée par le Groupe Dassault et les laboratoires pharmaceutiques Astra-Zeneca, Bristol-Myers-Squibb, Janssen-Cilag, Lilly, Lundbeck et Servier.

[Note de Psiram: Le Sénat contrôlé par Big-pharma en filigrane]
Curieusement l’Omnium n’a pas été convoqué à ce qui ressemblait fort à une comparution devant un tribunal d’antisectes bien décidés à en finir avec CAP LC. [...] Thierry Bécourt, président de CAP LC, a donc hérité de la lourde charge de s’y rendre pour nous tous. J’avoue la contribution de l’Omnium à la préparation du dossier qu’il a présenté aux sénateurs en ce qui concerne la partie santé du moins. Pour le reste Thierry était bien représentatif et il s’est fort bien tiré de ce traquenard tendu par des politiciens qui n’en avaient que faire de son discours tant leur conviction était faite d’avance et leurs idées figées dans la posture du courroux maniacorépressif. [...]"
Suit le texte de défense préparé en commun par CAP LC et Omnium des libertés.

Exemple typique de document publié par Omnium des libertés pour mars 2009, signé Jacques Dubreuil

Une liste noire des sectes, quand la tolérance zéro rejoint le troisième Reich. C'est la deuxième fois que Georges Fenech, Président de la Miviludes, s'illustre en prônant des résolutions tirées tout droit de l'exemple National socialiste allemand, lors de son accession au pouvoir en février 1933. [...] « La Ministre de l'intérieur a écrit au Premier Ministre pour que ce dernier "cadre" l'action de la Miviludes et de son président Georges Fenech en proie à une dérive totalitaire... [...] Lille: La cour d’appel de Douai a relaxé un médecin, ex-membre du mouvement du Graal, le Docteur Guéniot, condamné en première instance à deux ans de prison avec sursis et l’interdiction d’exercer, pour non assistance à personne en danger, après la mort, en 1997, d’une patiente cancéreuse. [...] Sous le haut patronage de la Miviludes et les conseils de Fenech, le premier ministre Fillion a interdit la projection du film de Jean-Jacques CREVECOEUR sur la vie du docteur Hamer (seul contre tous) sur tout le territoire français. [...] L’association « Action Santé Libertés » que nous connaissons bien [Antoinette Costa Représentante légale de l'association Action Santé Libertés La cour du Puits Brais 35490 VIEUX-VY-sur-COUESNON était d'après la lettre de juillet 2004 d'Omnium des Libertés leur trésorière] et qui organisait les conférences de Jean-Jacques Crèvecœur a eu la surprise d’apprendre qu’elle était considérée également comme un mouvement sectaire par l’ADFI. [...] En France la médecine officielle peut tuer en toute impunité des dizaines de milliers de personnes. [11]

Joël Labruyère, fondateur d'Omnium des libertés, devenu gourou

Deux jours dans le groupe sectaire qui abrite Les Brigandes. Depuis près d’un an, un groupe de musique composé de jeunes femmes fait vibrer l’extrême droite. Derrière elles vit un petit clan antimondialiste mené par un gourou de 68 ans. Nous les avons rencontrés chez eux, dans la montagne noire près de Béziers. Par Nolwenn Le Blevennec Journaliste. Publié le 20/09/2016:
Mai 2015, sept nanas masquées marchent dans la neige en robes bordeaux. L’une joue du violon, une autre tape sur un tambour. Quatre autres font les chœurs et agitent les bras derrière la chef de bande qui chante d’une voix aiguë de jeune fille de salon. La chanson folk se moque des antifas : « Si je bronche, si je résiste, je me retrouve sur la liste, j’suis un fasciste » – avec un salut nazi sur ce dernier mot.
C’est avec cette chanson, vue 100 000 fois sur YouTube, que Les Brigandes ont décollé dans la fachosphère. L’extrême droite s’est mise à cliquer compulsivement sur toutes les vidéos du groupe. Son cœur a explosé de joie en voyant des jeunes filles si présentables, des nymphes des Pyrénées, des probables mères de familles, aborder leurs thèmes de prédilection (grand remplacement, perte d’identité, bien-pensance, pourriture du système). [...][12]

Les Brigandes : quand une secte antichrétienne et occultiste tente de subvertir la droite nationale ! 26 avril 2016 par admin4:
[...] Tandis que nous menions discrètement l’enquête, un article du Point venait confirmer les témoignages que nous recueillions. Le journaliste ayant rencontré les Brigandes là où elles demeurent racontait : « Elles vivent dans une sorte de colocation géante avec leurs compagnons et enfants. Tout l’argent est mis en commun. Personne ne travaille vraiment. […] Au milieu de ces jeunes gens de bonne famille vivant leur contre-révolution, […] un drôle de personnage, sexagénaire bedonnant et complètement illuminé se promenant en peignoir : le gourou. Ayant grandi dans un milieu Action française, ce baby-boomer a passé Mai-68 du côté des anarchistes, est parti à Katmandou, avant de frayer avec les milieux sectaires, de la Scientologie à Raël. […] Les repas étaient surréalistes, car le gourou parlait en boucle, expliquant que les attentats du 13 novembre sont une machination des services secrets ou que Jacques Chirac s’était livré à des sacrifices humains pour devenir président. Le très planant gourou est-il un simple parasite comme en connaît toute communauté ou le vrai mentor idéologique du groupe ? Il semble en tout cas influencer les paroles conspirationnistes comme la tonalité yéyé des musiques, ne faisant rien pour ramener ses protégées vers plus de rationalité… » Il s’agit de Joël Labruyère. Plusieurs de ses textes, plus délirants les uns que les autres, sont disponibles sur internet, notamment « Comment on devient immortel ».
Dans une interview-fleuve du gourou, on apprend encore que « l’esprit du Christ provient de la dimension elfique », et qu’il faut d’urgence enseigner aux humains qu’ils sont immortels : « Le secret réside dans le corps éthérique — la forme elfique de l’éther — notre double énergétique. Ce corps vital épouse la forme du corps physique. Tandis que le corps matériel se dirige droit vers la décrépitude et la mort, le corps éthérique, à l’opposé de l’entropie naturelle, est dans un état de constant rajeunissement. » Et quoi de mieux que la vie en commun et le dépouillement pour découvrir son moi éthérique ? Pour ce faire Labruyère a créé en 2004 « le Royaume elfique » baptisé aussi « La Nation libre » (à laquelle appartiennent les Brigandes) [...] [13].

Joël Labruyère connu dans les milieux sectaires:
[...] Il était, jusqu’alors, considéré comme le “gourou” des Brigandes et Ultra Sixties réunis. Depuis le 20 septembre, Joël Labruyère apparaît dans la dernière vidéo de ses protégées. Un titre dédié à Theodore Kaczynski dit “Unabomber”, terroriste américain condamné à perpétuité sans possibilité de liberté conditionnelle.
En introduction, Joël Labruyère est présenté comme le "directeur artistique des Brigandes". Et sa prestation vise à "communiquer ses idées en chansons pour répondre à ses détracteurs".
Dans les milieux sectaires, Joël Labruyère n’est pas un inconnu. En décembre 2002, dans un dossier que Midi Libre consacrait à “l’Islam militant”, il apparaissait que l’homme avait été en lien avec l’administrateur d’un site anti-pédophile ayant envisagé de demander l’asile politique aux talibans en 2001 (Midi Libre du 12 décembre 2002) car "les institutions françaises nous ont harcelés afin de protéger les pédophiles".
Joël Labruyère, également connu pour avoir fondé et présidé l’Omnium des libertés - un lobby pro sectes créé après l’affaire du Temple solaire -, a milité pour réclamer la dissolution de la Mission interministérielle de lutte contre les sectes. Il est également intervenu dans des réunions organisées par l’Église de scientologie et a fait partie du bureau de Politique de vie - un parti politique animé par Christian Cotten. Serge Blisko, président de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) - joint par notre consœur Nolwenn Le Blevennec de Rue 89 - affirme que la communauté de Joël Labruyère est un "groupe sectaire comme on en faisait autrefois[14].

Liens externes

  • http://www.sos-derive-sectaire.fr/ARCHIVES%202002.htm#OMN OMNIUM DES LIBERTES
    CHRISTIAN COTTEN CONDAMNE POUR PROCEDURE ABUSIVE ENVERS DES PARLEMENTAIRES
    Le tribunal correctionnel de Paris a condamné mardi Christian Cotten, "psychosociologue" et défenseur de "minorités religieuses", pour avoir fait comparaître de façon abusive devant la justice les auteurs et témoins d'un rapport parlementaire sur les "sectes et l'argent".
    Quarante personnes avaient été poursuivies par M. Cotten et ont obtenu 155 euros de dommages-intérêts pour seize d'entre elles et 1 000 euros pour les 24 autres.
    M. Cotten, Réjutas Paulais et l'association Politique et Vie qu'ils dirigeaient, s'étaient constitués partie civile et devront en outre payer chacun une amende de 7.500 euros pour avoir utilisé le tribunal comme tribune politique.
    M. Cotten, membre du mouvement "Omnium des libertés", avait fait citer directement devant la justice les auteurs du rapport parlementaire de 1999 sur "les sectes et l'argent" et ceux qui ont été interrogés pour la rédaction de ce rapport.
    Il s'agissait notamment des députés Jean-Pierre Brard (app. PCF), Roselyne Bachelot (RPR), Yvette Roudy (PS), Alain Gest (PS), Jacques Guyard (PS) mais aussi Olivier Schrameck, directeur du cabinet de Lionel Jospin, et Clotilde Valter, conseiller technique du Premier ministre, ou encore Jean-Marie Abgrall, psychiatre spécialiste des sectes.
    Le plaignant leur reprochait d'avoir fait figurer sa société, la SARL "Stratégique", comme étant affiliée à la scientologie, ce qu'il juge "discriminatoire" et qui lui aurait fait perdre tous ses clients.
    Le tribunal a en outre jugé que l'action en justice de M. Cotten était nulle, faute d'être suffisamment précise sur les faits reprochés.
    Dépêches AFP du 9 avril 2002.
  • http://www.antisectes.net/stcom.htm L'Omnium des Libertés, le Dr Dietrich, le site intégriste, et la scientologie. LE MONDE 19.09.01 : www.stcom.net Un site islamiste français, attaqué en justice, continue à fonctionner depuis les Etats-Unis
  • http://www.lemonde.fr/societe/article/2005/12/17/victoire-judiciaire_722493_3224.html Article intitulé "Une offensive des mouvements sectaires échoue devant le tribunal correctionnel de Paris" signé Pascale Robert-Diard. "L'Union nationale des associations de défense de la famille et de l'individu (Unadfi), spécialisée dans l'information sur les sectes, vient de remporter une victoire judiciaire. Dans un jugement rendu mercredi 14 décembre, le tribunal de grande instance de Paris a condamné pour "procédure abusive" un collectif de particuliers et d'associations qui demandaient sa dissolution au motif que son action portait atteinte à la liberté de conscience. [...] La réplique leur avait été apportée par Me Michel Tubiana, ancien président de la Ligue des droits de l'homme, qui assurait la défense de l'Unadfi. "L'apparence, dans ce débat, ce sont des histoires individuelles parfois tragiques. La réalité est tout autre. C'est une offensive de l'Eglise de scientologie, de l'IVI (répertorié en France sous le label de secte guérisseuse) et de tous ceux qui font le panégyrique de ces mouvements auxquels nous reprochons des pratiques sectaires", avait-il déclaré. [...] Dans son jugement, le tribunal déboute l'ensemble des particuliers en considérant que les agissements fautifs qu'ils reprochent à l'Unadfi ne sont pas constitués et estime que leur demande de dissolution de l'association porte atteinte à son "honneur" et à sa "réputation". Il les condamne au versement de 10 000 euros à l'Unadfi et à son antenne régionale du Nord-Pas-de-Calais — Picardie au titre des dommages et intérêts pour "procédure abusive", de 5 000 euros pour les frais de justice et à la publication dans huit journaux des extraits de son jugement. Le collectif d'associations et de particuliers a annoncé son intention de faire appel."
  • http://www.coordiap.com/Document/unadfi-arret-cour-appel-290507.pdf Résultat de l'appel. L'appel est rejeté et les appelants condamnés au dépens. Dans son jugement, le tribunal déboute l'ensemble des particuliers en considérant que les agissements fautifs qu'ils reprochent à l'Unadfi ne sont pas constitués et estime que leur demande de dissolution de l'association porte atteinte à son "honneur" et à sa "réputation". Il les condamne au versement de 10 000 euros à l'Unadfi et à son antenne régionale du Nord-Pas-de-Calais-Picardie au titre des dommages et intérêts pour "procédure abusive", de 5 000 euros pour les frais de justice et à la publication dans huit journaux des extraits de son jugement. Le collectif d'associations et de particuliers a annoncé son intention de faire appel.
  • http://www.omnium-des-libertes.com/retour-sur-la-commission-denquete-du-senat-sur-les-sectes-et-la-sante/ Une attaque en règle en 2013 de l'Omnium des Libertés contre le président d’Infosectes Aquitaine, l’avocat Daniel Picotin, spécialiste de l’emprise mentale, et contre la miviludes : "Le danger des antisectes à intelligence limitée. [...] Et Daniel Picotin, du haut de son esprit sommaire, de réclamer non pas une évaluation de ces techniques en particulier des techniques nutritionnelles dont il se plait à railler l’incongruité dans la thérapie anticancer (Gerson, Breuss, Scohy, Simonani [Note de psiram : il s'agit en fait de Tullio Simoncini, médecin radié de l'ordre des médecins, convaincu que le cancer est un champignon et qui soignait les malades avec du bicarbonate de soude, voir les articles Tullio Simoncini sur les wikipidia anglais et italien ou dans notre article "Victimes de la Médecine Nouvelle Germanique" le décès en 2006 en Italie d'Aldo de Bergame ou encore l'article dans le Psiram-anglais "Sodium Bicarbonate Therapy according to Simoncini"], Budwig, Lefoll [Note de Psiram : il s'agit des trois acides du dr Le Foll], Instinctothérapie) [...]. Je vous renvoie au dossier très complet que je vous ai envoyé en novembre 2012 à la sortie du rapport scandaleux de bêtise de la Miviludes sur les médecines alternatives [...]". L'article est signé Jacques Dubreuil.

Références

  1. http://www.dailymotion.com/video/x6hm6e_sectes-furie-de-christian-cotten-2_news
  2. https://www.youtube.com/watch?v=oh3a9BxOeKQ
  3. http://www.omnium-des-libertes.com/ Site Web d'Omnium des libertés
  4. http://www.omnium-des-libertes.com/wp-content/uploads/2012/05/ots-omnium-juillet-2004.pdf
  5. http://www.omnium-des-libertes.com/mention-legal/
  6. http://www.prevensectes.com/lobbies.htm
  7. http://www.omnium-des-libertes.com/les-medecines-alternatives-dans-la-lutte-contre-le-cancer/#sthash.vaLVW7Xr.dpuf
  8. http://isc-zoelie.blogspot.fr/2014/07/tour-dhorizon-des-charlatotherapies-du.html
  9. http://www.coordiap.com/Document/adfi/adfi_assignation.rtf
  10. http://www.omnium-des-libertes.com/la-comparution-de-cap-liberte-de-conscience-devant-la-commission-parlementaire/
  11. http://www.omnium-des-libertes.com/wp-content/uploads/2012/05/Lettre-Omnium-avril-2009.pdf
  12. http://rue89.nouvelobs.com/2016/09/20/deux-jours-groupe-sectaire-abrite-les-brigandes-265148
  13. http://www.contre-info.com/les-brigandes-quand-une-secte-antichretienne-et-occultiste-tente-de-subvertir-la-droite-nationale
  14. http://www.midilibre.fr/2016/09/23/les-brigandes-troublent-la-quietude-de-la-salvetat,1397992.php