CAP LC

De Psiram

La CAP LC (Coordination des associations de particuliers pour la liberté de conscience) est une association française créée en août 1998, qui s'est donné pour but de défendre la liberté de conscience, de religion et de conviction. À cet effet, elle diffuse des communiqués de presse, organise des manifestations et des rassemblements.[1]

Le siège de CAP LC est sis 37, rue Saint Léonard, 44000 Nantes; en 2013, son président est Thierry Bécourt, et sa vice-présidente Roselyne Morel[2], (en fait médecin rayé de l'ordre), figurant actuellement dans un "annuaire des medecins et des professionnels de la santé en France" à la rubrique "auxiliaire de santé", Secteur d'activité : Santé et action sociale, Adresse: 37 rue Saint Leonard, 44000 Nantes[3].

Article "Ce que défend la CAP-LC ..." publié sur le site prevensectes

Il est toujours intéressant de voir qui sont ceux qui sont défendus par les officines philosectaires au premier rang desquelles la CAP LC ou Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience[4] ou son satellite Liberté thérapeutique CAP Liberté de Conscience - Médecine non conventionnelle - [5], la première a été fondée à l'initiative de la Scientologie et elle était présidée par T. Bécourt. Sur son site on s'émeut de l'interdiction d'un cycle de conférence d'un certain JEAN-JACQUES CREVECOEUR et l'on n'hésite pas à accuser le Premier Ministre SIC d'être à l'origine de cette interdiction... Je crois encore que le plus simple ici est encore de lire ce néo hamérien[6] dans le texte ce qui permettra à chacun de juger de la qualité de ceux qui sont défendus par nos amis des sectes ...[7]

Demande de dissolution de la MIVILUDES

Liste des liens recommandés par CAP LC

  • Voyage en Sclérose Voyage vers la Vie [Il s'agit de la publicité pour un livre sue la sclérose en plaques]
  • REFORMED (Regroupement Européen pour la FOrmation et la Reconnaissance des MEDecines non conventionnelles) est une aisbl (ou association internationale sans but lucratif) de droit belge, par Arrêté Royal promulgé le 18 juin 2007 et parution au moniteur Belge le * Par le Dr Roselyne Morel (Vice présidente de CAP LC) [Présentation du site de CAP LC par Roselyne Morel elle-même]
  • Un site clair et bien présenté qui introduit à la kinésiologie et à la kinésiologie harmonique, et qui prend position pour la liberté thérapeutique et la liberté de conscience.
  • Sites officiels de Laure POULIQUEN (Présidente de l'AMESSI (Alternatives Médecines Evolutives Santé et Sciences Innovantes -Vers le Progrès du Bien-être de la Santé et des Sciences -)
  • Une nouvelle approche du cancer et de la maladie se développe depuis quelques années, en particulier concernant sa dimension psychosomatique. [le lien renvoit vers le site alasanteglobale du belge Léon Renard, un adepte de Ryke Geerd Hamer]
  • Plaidoyer pour une alternative à l'impasse de la médecine conventionnelle. [Le lien conduit au site d'alain Scohy, médecin rayé de l'Ordre, et à son Institut Paracelse]]
  • AMESSI, Association de Médecines Evolutives Santé et Sciences Innovantes " vers le progrès du bien-être, de la santé et des sciences : des informations intéressantes sur des découvertes et voies de santé souvent occultées (Steiner, Beljanski, Hamer, Vincent [8], Le Ribault, etc.)
  • Le site de "L'ERE NOUVELLE", la revue de prospective du 3e millénaire, fondée en décembre 1980 par Pierre Lance, Paul Ménard et Jean Brasier. Pierre Lance a publié trois tomes de Savants maudits, chercheurs exclus. Milite pour une conception originale de la douleur physique et mentale, à l'échelon individuel ou social, dans une vision spiritualiste.
  • Un site clair et bien documenté sur la chiropratique " orthodoxe ", resituant cette pratique dans un système de santé global essentiellement préventif. [Le lien conduit vers le site d'un chiropraticien Diplômé de la faculté de chiropratique SHERMAN, USA - 1982, apparement non kinésithérapeute. La liste des livres qui y sont recommandés est édifiante [9]]
  • Association (loi 1901) pour la prévention et le libre choix thérapeutique. Livres, alimentation, santé, vaccinations, bio-éthique, défense des médecins alternatifs, environnement, pensée unique médicale, autant de thèmes bien documentés et argumentés. [Le lien conduit au site de l'association Santé Solidarité ayant pour adresse, depuis le 1er octobre 2016, 10, Quai de Versailles - 44000 Nantes]
  • La revue Votre santé a été fondée en 1962. C’est une publication sans publicité, distribuée en kiosque par les NMPP. Sous la houlette du Pr Pierre Cornillot fondateur de la faculté de médecine de paris XIII, dont il a été le doyen de 1968 à 1987, tous les grands noms de la médecine alternative participent à la rédaction.

Liens externes

  • http://www.ccmm.asso.fr/spip.php?article872&var_recherche=CAP%20LC PARIS, 24 oct 2005 (AFP) - Le CCMM-Centre Roger Ikor, l’une des principales associations de lutte anti-sectes en France, a annoncé lundi faire l’objet d’une plainte pour diffamation déposée par l’association "Cap pour la liberté de conscience" (Cap-LC).
    "Après l’Unadfi, c’est notre tour", a déclaré à l’AFP Daniel Groscolas, le président du Centre de documentation, d’éducation et d’action contre les manipulations mentales, fondé en 1981 par l’écrivain Roger Ikor.
    La plainte, déposée contre M. Groscolas devant le tribunal de grande instance de Marseille, vise "un texte un peu fort" dénonçant les méthodes du Cap-LC qu’avait publié le site internet du CCMM, a-t-il expliqué.
    Le CCMM accuse les organisations à caractère sectaire de tenter de le discréditer, ainsi que l’Unadfi (Union nationale des associations de défense des familles et de l’individu), "par des courriers trompeurs aux responsables politiques, par des publications mensongères sur leurs sites internet, par des recours administratifs ou devant la justice".
    Le Cap-LC a confirmé le dépôt d’une plainte pour diffamation à Marseille. Cette ville a été choisie parce que l’avocat chargé de la plainte y réside, assure le vice-président du Cap-LC, Thierry Bécourt, qui dénonce "les termes inacceptables" utilisés par le CCMM à propos de la dénonciation par Cap-LC d’une carte sur l’implantation des sectes à Paris.
    Le tribunal de grande instance de Paris doit rendre le 15 novembre son jugement sur une demande de dissolution de l’Unadfi, accusée d’être "une police de la pensée", déposée par un collectif d’avocats lié au Cap-LC.
    L’Unadfi a dénoncé, derrière le paravent d’une association pour la liberté de conscience, "un groupe faisant le panégyrique de mouvements à qui on peut reprocher des pratiques sectaires".
  • http://www.ccmm.asso.fr/spip.php?article1596&var_recherche=CAP%20LC Les défenseurs des sectes n'aiment pas être démasqués!
    Les sectes utilisent des associations aux appellations trompeuses pour mettre en cause les militants qui, comme ceux du CCMM, défendent les droits de l’Homme, en n’hésitant pas à les accuser des pires maux. C’est ainsi qu’une de ces associations, intitulée "Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience" (CAP) a obtenu la condamnation du président du CCMM pour une information diffusée sur ce site du CCMM qui dénonçait les méthodes de l’organisation CAP.
    Le Président du CCMM, Daniel Groscolas, au lendemain de cette décision, a déclaré "parce que nous défendons le droit et la liberté de pensée nous ne nous livrerons pas à des commentaires de cette décision de justice... mais notre volonté de dénoncer le prosélytisme insidieux des sectes et de leurs défenseurs trouve plus que jamais sa justification, nous savons qu’ils utiliseront tous les moyens pour tenter de réduire notre action... ils se trompent, leurs attaques renforcent nos convictions, nous poursuivrons dans le respect du droit."
    Le CCMM attirait une nouvelle fois, il y a quelques jours encore, l’attention du public sur les candidatures au premier tour des élections législatives de ces "défenseurs des organisations sectaires" qui se présentaient sous l’appellation de la "La France En Action". Leur ambition n’était pas d’être élus mais de faire bénéficier leur organisation des financements publics accordés aux partis dont les candidats obtiennent au moins 1% des suffrages dans au moins 50 circonscriptions.
    Les défenseurs des sectes ne bénéficieront pas de ces fiancements puisqu’aucun des candidats de "La France En Action" n’a franchi ce seuil de 1%, pourtant modeste . Ainsi le Président de cette association "CAP", monsieur Thierry Bécourt, a obtenu 0,6%, un certain Christian Cotten dans la 9° circonscription des Hauts de Seine, 0,53%, voila qui montre bien quelle est leur audience !
    Curieuse Organisation que cette "France en action" qui comptait parmi ses candidats des proches de diverses organisations sectaires. Monsieur Georges Fenech, ancien président de la récente commission parlementaire sur les sectes, a dénoncé dans une conférence de presse ces candidatures particulières de "la France en action".
    Comme tous ceux qui ont le courage de dénoncer les agissements des sectes et de leurs proches monsieur G. Fenech vient d’avoir droit, sur un site internet, à un flot d’accusations. Voila ce qu’il en coûte de de démystifier les défendeurs des sectes : ils n’aiment pas être démasqués !
  • http://www.ccmm.asso.fr/spip.php?article855&var_recherche=CAP%20LC Le CCMM. les dérange ! elles portent plainte contre son Président !

Références

  1. http://fr.wikipedia.org/wiki/Protagonistes_du_d%C3%A9bat_sur_les_sectes_en_France
  2. http://www.coordiap.com/legal00.htm
  3. http://www.e-pro-sante.fr/loire-atlantique/activites-des-auxiliaires-medicaux/morel-roselyne_f2374355
  4. http://www.coordiap.com/
  5. http://liberte-therapeutique-caplc.com/
  6. http://www.prevensectes.com/nh.pdf
  7. http://www.prevensectes.com/rev0903.htm#15
  8. https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis-Claude_Vincent
  9. http://www.chirosystem.com/livres.html
cet article est une ébauche