Propositions de traitements pseudo-médicaux pour la fièvre Ebola

De Psiram
Exemple d'une proposition de thérapie de la fièvre Ebola avec l'homéopathie, publié dans le journal "British Homeopatic Journal" (1999). Auteur Richardson-Boedler[1]

Pour la fièvre Ebola, maladie infectieuse grave induite par le virus Ebola (Ebola virus disease - EVD), existent d'innombrables propositions de traitements de médecine alternative et pseudo-médicaux. La fièvre Ebola non traitée entraîne une mortalité élevée (létalité), qui, selon la souche pathogène, va de 50 à 90%[2]. La létalité reste actuellement très élevée, même avec des traitements fidèles aux directives, les médicaments efficaces manquent ou n'en sont qu'au stade expérimental. Depuis l'Épidémie de maladie à virus Ebola en Afrique de l'Ouest de 2014[3], le nombre de propositions de traitements inappropriés a augmenté. A côté de propositions de traitements pour la fièvre Ebola proprement dite, circulent également des propositions d'une vaccination pseudo-médicale contre le virus.

Traitement avec l'homéopathie

Article supprimé sur une "Mission Ebola" d'homépathes, sponsorisée par la LMHI, et cinéaste accompagnateur Divine Key Anderson au Liberia en 2014. Image: [2]
Publicité pour une thérapie homéopathique d'une infection-Ebola sur la page-web du blog de la firme naturalnews de Mike Adams[4]
Recommandation de l'indien V. Krishnaamurthy: une simple dose de Lachesis 10000X contre la fièvre Ebola

Numériquement parlant, la plupart des recommandations de traitements non conventionnels et non testés qui vont à l'encontre des recommandations de l'OMS, se rapportent à l'homéopathie ou aux dérivés de l'homéopathie. Plusieurs individus et organisations donnent l'impression, avec leurs recommandations, de vouloir profiter de l'attention des médias au moment de l'épidémie de fièvre Ebola.

  • Le physicien norvégien, auteur et profane en médecine Kjetill Oftedal[5] (Ken Oftedal) s'est fait connaitre en 2014 supra-régionalement par sa proposition absurde répandue sur Internet de traiter une infection d'Ebola à l'aide de l'homéopathie. Le 10 Août 2014 est apparu sur le blog de ​​la société "naturalnews" de Mike Adams[6], un article de Ken Oftedal[4] dans lequel il soumettait une proposition de traitement détaillé, à savoir, comment une infection Ebola devrait être traitée seulement avec l'aide de l'homéopathie (On pourra lire le texte exact ci-dessous dans la section Références.[7]). En cas de maladie Ebola, la personne concernée doit prendre, à cause de la similitude présumée des symptômes avec une morsure de serpent à sonnettes ainsi que d'autres morsures de serpents venimeux, des dilutions d'extraits de serpents. Oftedal cite les remèdes Crotalus Horridus, Lachesis et Bothrops.
    Pour l'auto-production de nosodes, Oftedal recommande explicitement le prélèvement des échantillons de tissus organiques ou de sang infectieux sur des personnes infectés par Ebola. Il y décrit la pratique absurde pour une utilisation par des professionnels profanes en médicine:
How to Make Your Own Ebola Remedy
What you need:
1. A face mask and gloves
2. Two bottles (50 ml up to 500 ml glass or plastic bottles) with caps
3. Clean water (mineral or tap water)
4. An Ebola sample: some spit or other disease product, such as blood, from a person infected with Ebola, or who is suspected sick with it. Any small quantity will do, even a pinhead.
5. An alcoholic liquid, such as whisky, brandy, rum, etc.
6. Half an hour of your time.
1. Fill the bottle with water, leaving about 20% space at the top.
2. Place the Ebola sample in the water in the bottle.
3. Close the top of the bottle with the cap.
4. Hold the bottle and strike it hard against a solid surface, such as a large book, 40 times.
5. Pour out the contents of the bottle.
6. Refill the bottle with water (the fluid remaining on the inside surface of the bottle will serve as the next Ebola sample).
7. Repeat steps 3 to 6 a total of 30 times.
If you are sick with Ebola:
1. Place a teaspoonful of the Ebola remedy from your stock bottle into a cup filled with water.
2. Stir the water five times with a disposable spoon or stick.
3. Take a sip every 15 minutes, stirring five times each time until you notice improvement, then stop.
4. On improving, you can ease off and take the remedy every hour or so, again stirring five times before taking the remedy each time.
5. Refill the cup as needed after striking the stock bottle against a hard surface five times.
New Yorker Zeitung Daily News[8] et plusieurs blogs médicaux[9]] ont fait des articles/commentaires peu de temps après la publication dans le blog de l'article d'Oftedal sur la recommandation de traitement. A la suite de quoi, l'article d'Oftedals a été supprimé par naturalnews.
Alessandro Manini (IEMO)
  • En Septembre 2014, le ministère des Affaires étrangères du Libéria a annoncé sur ses pages web que le pays, concerné par Ebola, avait reçu à titre de don d'une organisation humanitaire italienne "International Emergency Management Organization" (IEMO, à ne pas confondre avec l'International Energy and Miners Organisation IEMO) trois kilogrammes d'un remède homéopathique sans plus amples précisions[10]. En tant que président de l'IEMO fut cité un Alessandro Manini. Manini avait envoyé un paquet à l'ambassade du Libéria à Rome. Cependant, le soi-disant IEMO est inconnu en Italie en tant qu'organisation d'aide humanitaire, aussi bien qu'un "Collaborative Inter-Government Scientific Research Institute" (CISRI) mentionné[11]. Le président Manini mentionné se qualifie d'«ambassadeur»-Libéria de l'organisation privée International Parliament for Safety and Peace[12] qui vend, entre autres, des passeports diplomatiques sans valeur, et qui intervient en tant qu'organisation d'accréditation pour de fausses universités qui font commerce de faux titres universitaires. L'organisation CISRI effectue des activités de lobbying pour l'industrie des suppléments alimentaires, en particulier pour des produits de spiruline[13].
  • Le 27 août 2014, un Umaru S. Jah publiait en tant qu' "attaché d'information" de l'ambassade du Sierra Leone à Berlin que son pays avait reçu gratuitement de l'IEMO témoigné un médicament "expérimental". Il s'agit d'un médicament homéopathique aqueux expérimental qui est aussi qualifié d' "eau vibratoire"[14]. Dans le champ "Properties" du fichier-pdf diffusé avec l'emblème de l'ambassade du Sierra Leone collé, apparaît comme auteur l'indication "PC1". PC1 est le nom d'un remède miracle homéopathique de Peter Chappell[15] (voir aussi: Section "Guérison avec de la musique et des fichiers MP3"). Chappell propose sous le nom "PC704f" un remède homéopathique contre la fièvre Ebola[16]. Pendant un temps (jusqu'à ce que Psiram attire l'attention dessus), Harald Walach[17] a été cité par Chappell en tant que "Research Consultant" pour le concept de charlatanerie PC1.
  • Le "Professeur d'Homoeopathy" indien V. Krishnamurthy (aussi écrit Krishnaamurthy) de Chennai[18] proposait en novembre 2014 par vente par correspondance un remède homéopathique soi-disant efficace contre Ebola (Lachesis 10000X) avec lequel une dose unique serait suffisante. Ėtant donné que seul Krishnaamurthy propose du Lachesis 10000X, les patients crédules doivent commander uniquement chez celui-ci. Krishnaamurthy affirme avoir guéri miraculeusement trois patients-Ebola : Three of Ebola-infected patients abroad got complete cure within in an hour by taking one single pill of homoeo remedy Lachesis-10,000[19].
Publicité pour des remèdes à base de plantes soi-disant efficaces contre le virus Ebola de Mike Adam[20]

Traitement avec la phytothérapie

L'américain Mike Adam (USA)[20], théoricien du complot et entrepreneur en compléments alimentaires, commercialisait en 2014 via son entreprise Natural Solutions Foundation deux produits à base de plantes non testés (dōTERRA et Young de vie) qu'il décrit dans la publicité comme sans preuve d'« efficacité » contre le virus Ebola[21]. Les remèdes n'étaient autorisés aux USA pour le traitement de la fièvre Ebola. La Food and Drug Administration des USA a dû en interdire la vente parce qu'il n'y avait pas de preuves à l'appui des allégations de l'efficacité présumée contre le virus[22].

Traitement avec des vitamines

Sodium Ascorbate Vitamin C Source le blog Infos Santé Autrement ![23]

Sur le blog "Infos Santé Autrement !"[23] de Philippe Lécuyer est paru le 3 août 2014 un article intitulé "Soigner la fiévre Ébola par la Vitamine C ! La fiévre Ébola est traitable avec des injections de vitamine C à haute dose". Il s'agit de la traduction en français d'un article d'un américain, le Prof Robert F. Cathcart, de la "Vitamin C Foundation"[24]. Dans l'article en français sont donnés la posologie et le mode d'emploi.

Le 27 août 2014, Jean-Marc Dupuis de Santé Nature Innovation publie "Ebola: le mensonge généralisé"[25]. Après avoir minimisé la dangerosité du virus soi-disant peu contagieux et insinué qu'en l'occurence l’industrie pharmaceutique "aimerait pouvoir vendre aux gouvernements une poudre de perlimpinpin comme elle l’avait fait pour le Tamiflu", il affirme "La solution contre l’épidémie consiste à respecter des mesures simples et de bon sens : hygiène, bonne nutrition, vitamine D, vitamine C." Il cite également Thomas E. Levy[26], auteur d’un article récent sur les remèdes potentiels contre le virus Ebola[27] : « Jusqu’à présent, il n’y a pas un seul virus testé qui n’ait pas été inactivé par une certaine dose de vitamine C.» [28] et, après avoir accusé MSF, le journal Le Monde et l'OMS de créer un psychose et de semer la pagaille en Afrique, Dupuis conclut : "N’envoyons ni cargaisons de vaccins en Afrique, ni médicaments. Cela ne servirait qu’à enrichir les laboratoires pharmaceutiques et à provoquer des dégâts bien plus graves par les effets secondaires de ces médicaments."

Sur le blog scientifique "Respectful Insolence" est publié le 5 septembre 2014 un article "Des doses élévées de vitamine C peuvent guérir la maladie du virus Ebola ? Pas si vite[29]. Il y est fait une petite enquête sur l'origine de ces affirmations propagées sur l'Internet. En résumé, le 23 août 2014 a été publié un article "Are West Africans Needlessly Dying From The Ebola Virus?" (Les africains de l'Ouest meurent-ils sans nécessité du virus Ebola?" sur le site d'un certain Dr W. Grifford-Jones. L'article a été relayé, entre autres, le 27 août dans un blog du journal Le Windsor Star[30]. Grifford fait référence à un obscur dr Frederick R. Klenner[31] (qui aurait guéri en 1948 60 malades de la polio avec de fortes doses de vitamine C et croyait que cela pouvait aussi guérir la méningite, l'encéphalite et même du venin du crotale) et au Dr. Robert F Cathcart déjà mentionné, puis on lit : "Ce qui est consternant, c'est que les chercheurs et les médecins devraient savoir que la vitamine C a guéri des maladies virales comme la fièvre jaune, la fièvre hémorragique de Crimée, la dengue et d'autres maladies virales. Mais aucun expert n'a évoqué la possibilité de l'utilisation de fortes doses de vitamine C pour guérir l'infection à virus Ebola.
Klenner et le Dr Robert F. Cathcart[32], un expert en maladies virales, ont souligné que c'est le dosage approprié qui guérit toutes les maladies virales. Cela signifie donner des doses massives de vitamine C à la fois par voie orale et intraveineuse. Cathcart estime qu'il faudrait 240 000 milligrammes toutes les 24 heures pour battre le virus Ebola."
L'auteur Orac de l'article sur le blog 'Respectful Insolence" commente : "Il convient également de noter que, contrairement aux allégations de Klenner, la vitamine C à dose élevée peut en effet entraîner des complications, comme la néphropathie à l'oxalate. En tous cas, Klenner est devenu l'un des «initiateurs de la charlatanerie connue sous le nom de médecine orthomoléculaire[33], qui a été discutée à de nombreuses reprises et a été popularisé dans les années 1970 par Linus Pauling avec son utilisation de la vitamine C à haute dose pour traiter le rhume et le cancer. Le dogme central de la médecine orthomoléculaire semble être que si certains éléments nutritifs sont bons, des mégadoses de ce nutriment sont beaucoup mieux et peuvent guérir quoi que ce soit. La médecine orthomoléculaire a également été «intégrée» dans le charlatanisme connu sous le nom de médecine fonctionnelle[34]."

En France, la médecine orthomoléculaire est représentée par l'ADNO (Association pour le Développement de la Nutrition Orthomoléculaire)[35] fondée par le dr Dominique Rueff qui en est le président.

Traitement avec du chlorure de magnésium

Source le blog « Infos Santé Autrement ! »

Sur Internet, le premier article en français conseillant ce traitement parait le 22 juin 2014 sur le blog conspirationiste « Infos Santé Autrement ! » sous le titre de « Le Virus Ébola et son remède ! » [36] L'article fait boule de neige et est relayé fin juin, juillet et août sur maints blogs de la même mouvance.

Dans le magazine Enquêtes de santé n° 25 d'octobre-novembre 2014 parait pages 6-7 une lettre/article « Le chlorure de magnésium peut stopper les effets du virus Ebola ! » signé Pierre Lance[37], suivi pages 7-11 d'une interview de Maire Billi intitulée « Ebola : pas de panique, l’espoir existe »[38] Dans le magazine figure un encart : « Pierre Lance est directeur de la revue de prospective L’Ère nouvelle. Il a adressé ce message à «toutes les personnes, associations, organes de presse et sites Internet pouvant lui assurer la plus grande diffusion possible, afin de mettre un terme au terrorisme médiatique qui se développe au sujet du virus Ebola et de fournir au personnel soignant de bonne volonté une arme contre la maladie elle-même ». Même article dans la revue n°38 du 30 septembre de Néosanté d'Yves Rasir[39].

Cependant, il semble bien que la lettre de Pierre Lance accompagnée du témoignage de Marie Billi, ait été publiée pour la première fois le jeudi 18 septembre 2014 par Jean-Marc Dupuis dans « Alternatif Bien-être », une des publications sous forme de newsletters de Santé Nature Innovation. Depuis, cette lettre accompagnée du témoignage a été supprimée vu les nombreuses réactions, et Jean-Marc Dupuis a essayé de rectifier le tir les 19[40] et 24 septembre 2014[41] dans ses newletters suivantes.


Le 23 septembre, la rédaction d'Allodocteurs.fr de France5 publie un article :
« Du faux ou de l'info ? Rumeur : un traitement miracle pour Ebola »[42] :
FAUX – L'affirmation circule depuis quelques semaines sur les réseaux sociaux : un traitement simple et peu coûteux existerait pour Ebola, mais l'information serait tenue secrète par ceux qui veulent tirer profit de l'épidémie.
Analyse d'une rumeur dangereuse.
Allégations
:« Le seul remède qui est vraiment efficace contre les virus est le chlorure de magnésium [qui est] un très bon stimulant de la production des anticorps ! »
Autre clic, autre article, affirmations similaires et tout aussi gratuites. Une Française aurait envoyé en Guinée des infirmiers maliens avec « 40 kg de nigari » (nom japonais du chlorure de magnésium sous forme de paillettes) :
« Après moult contacts avec les autorités et les médecins, qui n'ont bien sûr rien voulu donner […] il y a quand même un soignant de la Croix Rouge qui a entendu le message et distribué le nigari sans aucune autorisation officielle et qui a constaté les résultats !!! Et ça marche sur EBOLA !!! »
« [Il] donne du nigari à toutes les personnes présentant des symptômes de la maladie, sans les envoyer à l'hôpital. Et tous les symptômes disparaissent ! »
Un homme isolé serait donc en train d'endiguer l'épidémie, dans l'indifférence générale, au nez et à la barbe de Médecins sans frontières (accusé ici ou là de se cantonner au respect des protocoles et de « refuser l'accès des malades à tout autre médecin »). Du côté du Comité International de la Croix Rouge (CICR) comme de celui de MSF, on n'a jamais entendu parler de cette histoire.
Sans vergogne, un auteur nous livre rien moins qu'un « Protocole contre le Virus Ébola » : [...]
Un siècle de chlorure de magnésium
Si l'on en croit les auteurs de ces textes à fort pouvoir de propagation, les propriétés du chlorure de magnésium sont innombrables : il guérit les verrues, évite la perte des dents, aide à lutter contre le vieillissement, etc.
Mais sa plus grande vertu, c'est évidemment la « stimulation de l'immunité naturelle », qui donne au corps les moyens de lutter contre quasiment n'importe quel virus. Un pouvoir qui aurait été découvert par un certain Pierre Delbet au début du XXème siècle. [...]
Fiction naturopathe
Puisqu'aucune étude n'a jamais été publiée sur le sujet, comment peut-on affirmer que la substance "a prouvé son action contre la polio, la méningite, la dengue, le chikungunya, le tétanos" ? Comment peut-on produire un "protocole" d'utilisation ? Comment peut-on affirmer qu'un malade guérit "normalement" en quelques jours ?
Voici tout simplement un tombereau gratuit d'affirmations sans aucun début de preuve. [...]
Dans l'état actuel des connaissances humaines, affirmer que le chlorure de magnésium guérit la moindre infection virale est un mensonge. "Une vaste fumisterie", commente le professeur François Bricaire, chef du service des maladies infectieuses de l'hôpital La Pitié Salpetrière (Paris).
Mensonge viral
Plusieurs des sites web qui hébergent les articles (dés)informant sur le remède miraculeux hébergent mille et une autres révélations sur des moyens "naturels" de guérir de maladies graves (jus de citron pour guérir du cancer, etc.). Ils s'accordent en outre presque tous sur un point : les vaccins sont dangereux, ils sont inefficaces, ils propagent des maladies, ils sont les outils d'un programme d'intoxication massive des populations. Ironique, lorsque le seul effet immunitaire vraisemblable du chlorure de magnésium est son utilisation dans un processus vaccinal. [...]
Quels dangers pour les populations ?
[...] En outre, à se croire immunisé par cette cure imaginaire, les populations risqueraient de s'exposer au virus. Alors que les autorités des pays touchés ont le plus grand mal à faire respecter les conseils de prévention élémentaires, on observe que propager ce type de rumeur peut avoir de graves effets. [...]
Enfin, ces légendes urbaines mettent en danger les volontaires étrangers. Comme le confirment les ONG, les rumeurs qui entourent les campagnes de prévention occidentales entraîne des refus de soins, avec des attaques "régulières et violentes" des bénévoles.


Remarque de Psiram : Pierre Lance est l'auteur des livres SAVANTS MAUDITS, CHERCHEURS EXCLUS existants en quatre tomes où figure ce Pierre Delbet qui est la seule référence qu'il cite à l'appui de sa recommandation dans son article « Le chlorure de magnésium peut stopper les effets du virus Ebola ! ».

Traitement avec de l'argent colloïdal

La docteresse américaine (des USA) et théoricienne du complot Rima Laibow a recommandé de prendre contre le virus Ebola de l'argent colloïdal[43]. Elle a publié à des fins publicitaires une lettre ouverte aux « chefs d'Etats impactés par Ebola et aux leaders mondiaux de la santé chargés de la prévention et du traitement d'Ebola » et a conseillé pour Ebola la cure suivante : « 10 PPM Nano silver administered to Ebola victims, contacts and potential contacts, Ebola and other contagious diseases can be eliminated as the deadly scourges that they currently are » (« 10 PPM de nano-argent administré aux victimes d'Ebola, aux [personnes] en contact et aux [personnes] en contact potentiel. Ebola et d'autres maladies contagieuses peuvent être éliminées en tant que fléaux mortels qu'ils sont actuellement. »

La recommandation du dr Laibow a été relayée dans les blogs conspirationistes français, par exemple sur le « Blog De la Résistance »[44]. Dans l'article, sont ensuite rajoutées des considérations sur l'argent colloïdal : « [...] Nous ne savons cependant pas avec certitude si le nano-argent est efficace in vivo et plusieurs jours après la contagion [...]
Nous aurions pu en avoir le cœur net mais les autorités ont refusé non seulement d’utiliser, mais carrément d’autoriser l’arrivée d’un colis de 200 bouteilles de nano-silver fourni par le Dr Rima E. Laibow de la Natural Solutions Foundations pour aider les patients de Sierra Leone alors que le président Koroma avait expressément accepté d’essayer le traitement au mois d’Août. Cela montre une fois encore que les américains ne sont pas là bas pour aider, ils sont là pour contrôler le processus de diffusion du virus et veiller à garder la situation sous leur contrôle total car cette souche est utilisée comme une arme biologique. Dès lors, cela serait mal venu qu’une solution d’argent non brevetable pour les labos vienne entacher le business vaccinal à venir. »
Et enfin, sont données toutes les informations nécessaires pour fabriquer soi-même de l'argent colloïdal (instructions, matériel nécessaire, où se procurer les pièces et de la documentation)[45], informations qui proviennent du livre « Au nom de la Vérité » du canadien Stéphane Matte[46]. Celui-ci écrit dans l'introduction de son livre : « On pense pour nous. On nous apprend à ridiculiser, dénigrer et à rejeter tout ce qui n’est pas propagande officielle et dogmes établis : médecines alternatives, sciences anciennes, ésotérisme, savoirs occultes, spiritisme, prémonition, phénomènes paranormaux, conspirations, ovnis, etc. »

Traitement avec le MMS (Miracle Mineral Supplement)

Article intitulé "Ebola-Scharlatane" dans le journal El Pais avec la mention de Teresa Forcades i Vila (mars 2015)

L'ingénieur de construction mécanique habitant à Hanovre et guériseur spirituel Ali Erhan[47] qui se signale à l'attention dans l'espace germanophone avec de la publicité et des conférences payantes pour le désinfectant MMS[48] (en anglais "Miracle Mineral Supplement" et en français "Supplément Minéral Miracle"), affirme, sur la page Web mms-seminar.com qui lui est attribuée, que le MMS, non autorisé en tant que médicament, serait approprié pour une utilisation en cas d'infection Ebola[49]. De nombreux services publics de santé mettent en garde contre le MMS, y compris en France[50][51].

En 2014, la doctoresse opposante à la vaccination et nonne bénédictine catalane Teresa Forcades i Vila (née en 1966 à Barcelone) a recommandé le MMS pour le traitement de la fièvre Ebola. Pour une éventuelle utilisation du MMS[52] chez les malades de la fièvre Ebola, ni n'existent de résultats d'essais cliniques, ni ne parlent en faveur de son emploi des raisons purement théoriques. Ses affirmations sans citation de bases scientifiques ont mené à des controverses en Espagne. Teresa Forcades i Vila a essuyé de vives critiques, surtout de la part du quotidien espagnol El Pais et du journal Materia. Dans la presse, elle a été qualifiée de défenderesse des charlatans qui, inconscients, mettent en danger la vie des patients.

Traitement avec de l'ozone

Un docteur en médecine d'oxydation américain (des Etats-Unis) du nom de Robert Rowen de Santa Rosa (Californie)[53] affirme avoir été invité par le président du Sierra Leone, Ernest Bai Koroma, pour traiter sur place des patients atteints de fièvre Ebola avec une thérapie d'ozone selon un « Rowen-Robins Ebola Treatment Protocol »[54]. Pour un tel traitement, cependant, il n'existe aucune preuve d'efficacité chez les personnes infectées par des virus. Rowen, qui propose également des doses élevées de vitamine C et des irradiations UV du sang, veut employer au Sierra Leone des perfusions avec 99% d'oxygène et 1% d'ozone, ainsi qu'on peut également le constater sur les pages Web de Joseph Mercola[55].

Guérison avec de la musique et des fichiers MP3

Instructions pour l'utilisation du transmetteur sans fil des ERemedies selon Bill Gray pour la maladie à virus Ebola
  • L'auteur et inventeur anglais Peter Chappell[15] affirme avoir composé de la musique dont la sonorité, chez les personnes atteintes du SIDA ou d'Ebola, mènerait à la guérison. Dans ce but, il diffuse sur Internet[56] des fichiers musicaux MP3 et appelle les stations de radio à diffuser la musique. Avec Corrie Hiwat et Harry van le Zee, Chappell exploite aux Pays-Bas l'entreprise Amma Resonance Healing Foundation (ARHF). Les musiques de film, selon son avis, doivent même pouvoir guérir le cancer. En 2014, Chappell a affirmé que sa musique avait une sorte d'effet préventif de l'infection par le virus Ebola. Sur la page Web boosters4africa.com/ebola/, il écrit :
    « Ebola
    Listening instructions:
    If you are ill with ebola, listen to this music every 15 minutes until you are better.
    For protection from ebola, listen to this music twice daily (or at least once daily) until the danger passes.

    The healing sound for ebola is specially designed to boost immunity against ebola.
     »
  • L'homéopathe américain (des USA), Bill Gray, affirmait en octobre 2014, avoir guéri à distance trois patient atteints d'Ebola à l'aide de l'homéopathie et des « eRemedies » de sa firme COHERENCE APPS LLC au Sierra Leone, par lui inventés et transmis sans fil par portable, et en informe fièrement, non dans une revue spécialisée, mais sur facebook[57]. En ce qui concerne les eRemedies, il s'agit de fichiers MP3 d'une durée de 10 secondes. Cependant, dans la discussion suivante sur facebook, Gray a admis que les prétendus patients souffraient d'une maladie tout à fait autre qu'Ebola.[58]. Citation de Gray :"..Modern technology finally brings another encouraging option, however. Homeopathy is a two-century-old science with remedies capable of stimulating the body to heal itself. Homeopathy actually became famous worldwide treating scarlet fever, smallpox, yellow fever, cholera, typhoid, etc. — all as intense as Ebola. Ordinarily, the difficulty in the chaos of Ebola is just getting to a homeopathic doctor or pharmacy to acquire a remedy. Not a problem nowadays!.."[59]

Guérison avec des ondes scalaires

L'allemand Konstantin Meyl[60] recommandait en novembre 2014, dans le cadre d'une médecine dite d'onde scalaires, l'utilisation d'hypothétiques ondes scalaires[61] pour le traitement de la fièvre Ebola lors d'une conférence « ondes scalaires en médecine » d'un « Querdenken Kongresses » le 22 Novembre 2014 (voir Quer-Denken.TV[62]), modéré et organisé par Michael Vogt[63]. Dans la physique scientifique, les ondes scalaires longitudinales dans l'espace libre ne sont pas compatibles avec les équations de Maxwell. Les vecteurs électriques et magnétiques sont toujours perpendiculaires au vecteur de transport d'énergie de l'onde et non longitudinaux. Les ondes scalaires en espace libre en question de Meyl n'ont également jamais été scientifiquement constatées. Meyl est convaincu que les ondes scalaires en question peuvent « transférer » des « informations » curatives d'un endroit à un autre endroit. Cependant, une condition préalable serait un degré de conscience correspondant de la part de l'organisme receveur.

Guérison avec des symboles

Le médecin allemand Uwe Albrecht[64] recommandait contre l'épidémie de fièvre Ebola de 2014 en Afrique de l'Ouest dans son blog Internet « innerwise »[65] l'utilisation d'« autocollants d'hologrammes spécialement énergétisés », qu'il vend lui-même[66]. Pour l'utilisation, doivent y venir des symboles selon son principe "innerwise". Dans un commentaire sur sa proposition grotesque, constituant un danger public, on appelait en plus à regarder une vidéo-Youtube de l'opposant à la vaccination Hans Tolzin[67] dans laquelle le profane en médecine Tolzin nie l'existence du virus Ebola.

Proposition de traitement du guérisseur spirituel russe et fraudeur condamné Grigori Grabovoi pour la guérison de la fièvre Ebola au moyen de la concentration sur des séries de nombres

Guérison au moyen de la concentration sur des nombres

En octobre 2014, le guérisseur spirituel russe et fraudeur condamné Grigori Grabovoi diffusait sur l'Internet anglophone une proposition de traitement contre le virus Ebola : de se concentrer sur certains nombres, inventés par lui, ayant un prétendu effet curatif. Ces nombres sont aussi qualifiés de combinaisons chiffrées, combinaisons numériques, suites numériques. Seraient efficaces contre le virus Ebola les nombres 7897418, 589061 59487 918 32, 89888 et 894691 718 14. La guérison avec des valeurs numériques est une invention de Grabovoi qui est aussi commercialisée sous la dénomination de « Méthode russe »[68].

Traitement par des guériseurs locaux

Traitement traditionnel par des guérisseurs locaux avec du tabac (Image:Daily Mail)[69]
Sel béni anti-Ebola Source[70]

Le journal anglais Daily Mail a fait un reportage sur place en Afrique de l'Ouest sur les méthodes traditionnelles de traitement pratiquées par les profanes en médecine dits "sorciers"[71]. Il a été rapporté des utilisations de tabac et des contacts téléphoniques curatifs des soi-disant guérisseurs avec les ancêtres.

L'agence France-Presse a annoncé la nouvelle que le virus Ebola, venant de Guinée, pourrait arriver au Sierra Leone parce que des personnes infectées par le virus dans un autre pays (en Guinée) allaient consulter pour un traitement une guérisseuse célèbre de la ville Sokoma (en Sierra Leone) qui proposait une phytothérapie. Non seulement le virus a été diffusé par inadvertance, mais la guérisseuse est morte du virus Ebola et plus tard à son enterrement, il y eut d'autres contaminations.[72]

Au Nigeria, au moins deux patients sont morts d'une thérapie avec l'eau salée censée prétendument protéger d'une infection par le virus Ebola[73].

Article de Psiram dans d'autres langues

Liens externes

Références

  1. http://www.indiana.edu/~psychag/cam/interview/long_lost_manuscript.pdf
  2. http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs103/en/
  3. http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89pid%C3%A9mie_de_maladie_%C3%A0_virus_Ebola_en_Afrique_de_l%27Ouest
  4. 4,0 et 4,1 blogs.naturalnews.com/treating-ebola-homeopathy/, consultée en août 2014
  5. http://www.psiram.com/ge/index.php/Kjetill_Oftedal (allemand)
  6. http://www.psiram.com/ge/index.php/Mike_Adams (allemand)
  7. Natural News Blogs > Health
    Treating Ebola with Homeopathy
    By Ken Oftedal
    Posted Sunday, August 10, 2014 at 11:10am EDT
    Keywords: aging

    Background
    During its more than 200 year history, homeopathy has proven highly effective in epidemics, both as regards cure and prevention, with well-documented success rates in, among others, scarlet fever, polio, cholera and flu epidemics, and offers a viable alternative to standard vaccination called homeoprophylaxis.
    With the current threat of an Ebola epidemic, this technology and experience can be put to good use. In this article you will find the means to help you survive an Ebola virus infection, in particular, if no medical support is available to you.
    In the Spanish flu epidemic of 1918, statistics ran as follows: 28% mortality in patients treated with traditional medicine, 1% mortality of patients treated with homeopathic remedies—and there were large numbers involved in these statistics. One wonders why medical authorities have not acted on this and numerous similar successes of homeopathy to improve their treatment procedures in epidemics.
    The link to the pdf file Homeopathy in Epidemics and Pandemics, by Jayney Goddard at the end of this article reveals many examples of successful homeopathic treatment in various kinds of epidemics.

    Symptoms of Ebola
    After being infected with the Ebola virus, symptoms may appear as soon as after two days and as late as 21 days, the average period being 8–10 days. Symptoms of Ebola can be similar to those of malaria, cholera, dengue fever, viral hemorrhaging fevers and tropical fevers.
    Start Phase
    Ebola usually starts with flu-like symptoms such as fever, sore throat, fatigue, muscle pain, abdominal pain and headache. There may also be chest pain, hiccups, shortness of breath, difficulty in swallowing and a red rash. Middle Phase
    In this phase of Ebola, nausea, vomiting, diarrhea, liver and kidney problems appear, as well as problems with blood clotting, leading to bleeding. Final Stage
    The final stage of Ebola is the bloody one: red, bleeding eyes, bloody vomit, bloody stools, red or purple spots on the skin, localized collections of blood in the skin (hematoma), bleeding from body orifices. The symptoms described above for Ebola resemble symptoms produced in healthy persons who took one of the following homeopathic remedies— including symptoms of people who were bitten by the snake concerned:
    • Crotalus Horridus (made from rattlesnake venom— fits the Ebola symptoms picture 95%)
    • Lachesis (made from venom of the bushmaster snake)
    • Bothrops (made from the venom of the yellow viper found on the island of Martinique)
    • Phosphorus (made from the element of the same name—relates to internal bleeding)
    Thus, the symptom pictures of these remedies (check the Internet) should be examined for a match for the Ebola symptoms seen in a patient. Use the remedy with the closest match to treat the patient.

    Example Case of Crotalus Horridus Symptoms
    Just to give you an idea of the similarities of Ebola symptoms with those from rattle snake bite poisoning, here you have a case reported by a homeopathic doctor more than a century ago. The patient, aged 54, had been bitten by a rattlesnake in the middle finger. He had received conventional treatment for four days, after which the medical personnel gave up, stating that no further treatment would do any good. The homeopathic doctor, Dr. J. S. M. Chaffee, found the patient in a state of delirium, bleeding from the bitten finger, from the eyes, nose, ears, mouth, rectum and urethra; the entire body was wet with hot perspiration, the pulse weak at 110, respiration 40, temperature 105 degrees F. The patient was prescribed Crotalus Horridus 30C in the form of a few pills of this remedy dissolved in four ounces of water, to take a teaspoonful every hour. The doctor returned twenty-four hours later to observe that the patient had improved markedly. The temperature was normal, pulse regular, the delirium gone and the appetite returning. The patient’s saliva and urine were slightly tinged with blood. The remedy was continued for two days, after which recovery was practically complete. This case has an interesting parallel, as at that time, 1892, there was no anti-venom available for this case, just as there is no cure nor vaccine for Ebola at present—and, lo and behold, a homeopathic remedy cured the case in short order.

    Treating Ebola
    Your best bet is to find a homeopath to treat yourself or your patient. With Ebola this might not be so feasible, and if you find there is no other assistance available, continue as described below. Add a pill or two of the homeopathic remedy found to have the most similar symptoms to a plastic cup filled with water (tap or mineral water). Starting with Crotalus Horridus 30C is probably the best idea. Stir the cup with a plastic spoon until the pills dissolve. With the spoon, place some drops of the remedy on the patient’s tongue. How often the remedy is taken depends on the severity of symptoms. If they are very severe, give the remedy every half hour until improvement is observed, then repeat it every hour. This can be reduced to once or twice a day, depending on improvement. If no improvement is observed after 24 hours, go to the next homeopathic remedy on the list above.
    What to Do In Case Homeopathic Remedies are Unavailable At present, about 50% to 90% of patients die, even with intensive hospital care. The death rate during the Spanish flu in 1918 was only 5%, but killed from 50 to 100 million people—and in an era with much less international travel to spread infection. Imagine the devastation the 50% – 90% mortality rate of Ebola could produce now. You guessed it: you would be quarantined in your home, on your own. With any epidemic, such as Ebola, bird and swine flu, if you have no other recourse for treatment—no medical assistance available— there is a procedure for making a remedy at home that will keep you alive, although you may have a rough time of it. Vitamins, especially C, will be helpful. You may think the following procedure—developed by the English homeopath Peter Chappell—is a crazy thing to do. But, if you or a loved one is sick with Ebola with the prospect of having one week to live, and no other help is available, you might consider it. Besides, Einstein said that if an idea didn’t seem crazy, it wasn’t worth anything. This procedure is based on a form of therapy related to homeopathy called isopathy (curing a disease with the virulent agent of the same disease), which has proven successful for many ailments. You could check this out. A curious and interesting use of isopathy is that, in some regions of Brazil, if a child is bitten by a snake, the mother will immediately hunt the snake down, cut its head off and apply the stump to the bite wound to cure the child.

    How to Make Your Own Ebola Remedy
    What you need: 1. A face mask and gloves 2. Two bottles (50 ml up to 500 ml glass or plastic bottles) with caps 3. Clean water (mineral or tap water) 4. An Ebola sample: some spit or other disease product, such as blood, from a person infected with Ebola, or who is suspected sick with it. Any small quantity will do, even a pinhead. 5. An alcoholic liquid, such as whisky, brandy, rum, etc. 6. Half an hour of your time.
    Procedure: 1. Fill the bottle with water, leaving about 20% space at the top. 2. Place the Ebola sample in the water in the bottle. 3. Close the top of the bottle with the cap. 4. Hold the bottle and strike it hard against a solid surface, such as a large book, 40 times. 5. Pour out the contents of the bottle. 6. Refill the bottle with water (the fluid remaining on the inside surface of the bottle will serve as the next Ebola sample). 7. Repeat steps 3 to 6 a total of 30 times.
    Storage: 1. Pour the bottle solution into another bottle—your stock bottle. 2. Add 10% by volume of the alcoholic liquid (whisky, brandy, etc.) as a preservative. 3. Store in a place away from sunlight and electronic equipment. Using this stock bottle, you can supply the Ebola remedy to as many people you want. With one drop from the stock bottle as an Ebola sample you can produce another stock bottle to give to someone else. Instead of the original Ebola sample you used above to make the original stock bottle, you use a drop from the first stock bottle. This process can be carried out ad infinitum, supplying a whole city, etc., if needed. Taking Your Home-Made Ebola Remedy
    For prevention: 1. Place a teaspoonful of your Ebola remedy from the stock bottle into a cup filled with water. 2. Stir the water five times with a disposable spoon or stick. 3. Take a sip from the cup. 4. During the epidemic, take a sip once or twice a day, stirring five times before taking the sip. 5. Refill the cup as needed after striking the stock bottle against a hard surface five times. If you are sick with Ebola: 1. Place a teaspoonful of the Ebola remedy from your stock bottle into a cup filled with water. 2. Stir the water five times with a disposable spoon or stick. 3. Take a sip every 15 minutes, stirring five times each time until you notice improvement, then stop. 4. On improving, you can ease off and take the remedy every hour or so, again stirring five times before taking the remedy each time. 5. Refill the cup as needed after striking the stock bottle against a hard surface five times. Post treatment Other problems may appear some time after being afflicted with Ebola. Among these are: testicle inflammation, joint pains, muscle pains, skin peeling, hair loss, light sensitivity, eye inflammation, even blindness. Again, the best thing to do is find a homeopathic professional to treat you. Otherwise, the homeopathic remedy Mercurius Solubilis 200C can be useful for inflammations. You could take one pill a day for a few days and then stop. For exhaustion you could take the remedy Carbo Vegetabilis 200C once. Arnica 200C once a day for some days will also be useful. Leave some hours between taking different homeopathic remedies. Phosphorus 200C taken once a day for a few days can be useful for eye problems.

    How to Ingest Homeopathic Remedies
    There should be no taste in your mouth on taking a homeopathic remedy. Thus, you should not eat or drink anything (besides water) at least fifteen minutes before and after taking it. This also applies to smoking. Nor should there be any strong odor, such as from perfume, incense, etc. present in the room. You can take a homeopathic remedy any time of the day or night, keeping these points in mind. Avoid touching a pill with your fingers as your energy field can neutralize the information carried. Use the remedy container cap instead, or some other means, to throw a pill onto your tongue. Allow the remedy to dissolve on your tongue as if it were a piece of candy (actually it is in a way, since it consists of milk sugar, i.e., lactose, plus a trace of alcohol, and curative information). Liquid remedies are dripped onto the tongue. Wait at least ten minutes before eating or drinking anything besides water. Afterwards you can eat and drink as you normally do.

    IMPORTANT NOTE:
    Many people have asked me: ”How is it possible that such a tiny pill can bring about such a great improvement in such a short time?” And it is true. Homeopathic pills are usually quite small—about 1 mm or 1/32 inch in diameter, which makes it hard to believe they could do anything, especially when people are told that they contain no chemicals—only energy or information that stimulates the body to cure itself. The size of a pill and its lack of chemical drugs constitute a GREAT leap of faith for some and an object of sneering ridicule for others, who consider the effects to be of a placebo nature. However, these pills have worked for more than two centuries on babies, pets, livestock and wild animals—even plants—so where the placebo idea might fit into this picture would be hard to explain, except for someone with ingrown fixed ideas. Therefore, please remember that you only need to take one single pill, just one, not all the pills in the container, as some patients have done. Taking all the pills would have the same effect as taking one pill, so you might as well save the rest for another occasion. Homeopathic remedies do not expire, even though an expiry date is printed on the container. This is due to the general ignorance regarding homeopathy of the medical authorities who regulate expiry dates. Two hundred year old pills found stowed away in a forgotten drawer have worked perfectly well. The price of a homeopathic pill is quite affordable, usually much less than 5 cents. Since you will only need one or two pills to effect a cure, you can understand that such remedies are not economically attractive to Big Pharma. Expensive and toxic drugs that you have to take every day are the preferred medicines of Big Pharma.

    Conclusion
    I hope you will not need to apply the information presented in this article, but if you do, it could save your life and that of a loved one. With dangerous large-scale epidemics, such as Ebola could turn out to be, the medical establishment is more often than not caught unprepared, as vaccines and/or successful treatment take time to develop and the logistics involved in distribution can be insurmountable. Therefore, you may be left to your own devices, in which case alternative self-treatment, in particular, homeopathy, would be your only hope of survival.
  8. Meredith Engel: Website claims to treat Ebola with natural remedy. NEW YORK DAILY NEWS, Monday, August 11, 2014
  9. http://scienceblogs.com/insolence/tag/ken-oftedal/
  10. http://www.mofa.gov.lr/public2/2press.php?news_id=1269&related=7&pg=sp (anglais)
  11. http://archive.today/ncE96
  12. http://www.psiram.com/ge/index.php/International_Parliament_for_Safety_and_Peace (allemand)
  13. http://archive.today/Bf0b7
  14. http://www.slembassy-germany.org/wp-content/uploads/2014/08/Press-Release_Sierra-Leone-Embassy.pdf
    https://www.psiram.com/ge/images/d/da/SL_Ebola.pdf
  15. 15,0 et 15,1 http://www.psiram.com/ge/index.php/Peter_Chappell (allemand)
  16. https://www.psiram.com/ge/images/b/b9/PC704f_Ebola.pdf (allemand)
  17. http://www.psiram.com/ge/index.php/Harald_Walach (allemand)
  18. Dr. V. Krishnamurthy, 32/56 Kuppaiah Street, West Mambalam, Chennai – 600 033 India PHONE: 9144-24890370, 919789069362, 919884612450
  19. http://abchomeopathy.com/forum2.php/453855/
  20. 20,0 et 20,1 http://www.psiram.com/ge/index.php/Mike_Adams (allemand)
  21. http://scienceblogs.com/insolence/2014/09/18/mike-adams-and-natural-biopreparedness-against-ebola-and-pandemics/
  22. http://scienceblogs.com/insolence/2014/09/25/the-fda-cracks-down-on-ebola-quacks-and-mike-adams-loses-it/
  23. 23,0 et 23,1 http://infos-santes.blogspot.fr/2014/08/soigner-la-fievre-ebola-par-la-vitamine.html
  24. http://www.vitamincfoundation.org/expert.shtml#CATHCART
  25. http://www.santenatureinnovation.com/ebola-le-mensonge-generalise/
  26. http://www.whale.to/a/levy_h.html Article concernant Thomas E. Levy sur le site whale.to qualifié de pro-charlatanisme par l'auteur Orac du blog scientifique "Respectful Insolence"
  27. http://www.naturalhealth365.com/natural_cures/ebola-virus-thomas-levy-1095.html Article original en anglais de Thomas E Levy. On y lit : "Le virus Ebola peut être détruit naturellement - malgré ce que l'on vous a dit. A ce jour, pas un seul virus a été testé qui n’ait été inactivé (tué) par une dose suffisament élevée de vitamine C (acide ascorbique). [...]" (traduction-Psiram)
  28. http://www.naturalhealth365.com/natural_cures/ebola-virus-thomas-levy-1095.html
  29. http://scienceblogs.com/insolence/2014/09/05/high-dose-vitamin-c-can-cure-ebola-virus-disease-not-so-fast/
  30. http://blogs.windsorstar.com/life/dr-gifford-jones-are-west-africans-needlessly-dying-from-the-ebola-virus
  31. http://fr.wikipedia.org/wiki/Fred_R._Klenner
  32. http://www.whale.to/a/cathcart_h.html Article concernant Cathcart sur le site whale.to qualifié de pro-charlatanisme par l'auteur Orac de "Respectful Insolence"
  33. http://en.wikipedia.org/wiki/Orthomolecular_medicine (anglais)
  34. http://en.wikipedia.org/wiki/Functional_medicine (anglais)
  35. http://www.association-adno.org/
  36. http://infos-santes.blogspot.fr/2014/06/le-virus-ebola-et-son-remede.html L'article commence par : « Attention : L'OMS fait la chasse aux traitements alternatifs contre l'Ébola, comme l'Argent Colloïdale, les Vitamines C et D, ou le Chlorure de Magnésium, pour défendre les monopoles de Big Pharma, donc certaines informations vont être censurées sur Internet !
    Le motif est que ces traitements n'ont pas été testés !
    Mais comme ces produits ne rapportent pas d'argent à Big Pharma, ils ne seront jamais testés officiellement, donc ils seront toujours interdits !
    L'objectif de Big Pharma n'est pas de vous soigner et de vous donner les meilleurs remèdes, mais seulement de faire de l'argent sur votre dos !
    D'autres part comme nos élites estiment que nous sommes trop nombreux sur Terre, ils voient d'un bon œil cette épidémie (Voir Georgia Guide Stones sur internet) ! »

    Après des propos généraux sur Ebola, on lit :
    «Le seul remède qui soit vraiment efficace contre les virus et les infections est le chlorure de magnésium qui a prouvé son action contre la polio, la méningite, la dengue, le chikungunya, le tétanos, les différentes grippes… car c'est un très bon stimulant de la production des anticorps !
    Voir Site sur le Chlorure de Magnésium :
    (Remarque de Psiram : Ici un lien vers un de sites de la SAS La Compagnie du Bicarbonate de Nicolas Balangié qui produit aussi du chlorure de magnésium)
    Le Protocole contre le Virus Ébola :
    Pour le malade :
    Dès l'établissement du diagnostic mettre 10 gr de chlorure de magnésium dans une bouteille de 1,5 ou 2 litres d'eau, faire boire un verre toute les 30 minutes, puis après 4 verres, toutes les heures jusqu'à consommation des 10 grammes. Une diarrhée est une réaction normale au Chlorure de Magnésium.
    Si le malade est trop faible pour boire, le Chlorure de Magnésium peut être injecté par intraveineuse (en plusieurs fois) ou par perfusion, son action sera plus rapide (Si l'état du malade est désespéré on peut doubler les doses préconisées ici, mais pas plus) !
    Même si le diagnostic du Virus Ébola n'est pas certain, le traitement au Chlorure de Magnésium ne sera pas nocif (à part la diarrhée) et permettra de soigner aussi, sans doute, la maladie existante !
    Puis pendant les 4 jours suivants ce sera 5 grammes par jours ou la moitié d'une bouteille à 10 grammes de Chlorure de Magnésium.
    Normalement après ces 5 premiers jours le malade se rétablit !
    Pour que les anticorps continuent leur travail et suppriment tous les virus résiduels, le traitement sera prolongé sur 20 jours à raison d'une bouteille à 10 grammes de Chlorure de Magnésium pour 4 jours !
    Après c'est le traitement d'entretien pour compenser les carences nutritionnelles en Magnésium : 1 gramme tous les 3 jours = 10 grammes de Chlorure de Magnésium dans le mois ! »

    Suivent les recommandations « Pour l'entourage ayant été en contact avec le malade », «Pour la population d'une région ou d'un pays contaminé », « En Prévention pour éviter d'attraper la maladie » etc. L'article conclut « Ce traitement simple n'est pas proposé par la médecine officielle car c'est un produit très peu coûteux ! »
    L'article se termine par :
    « Témoignage de résultats : Je me souviens de Marie-France Billi, ancienne conseillère municipale de Nice, qui s’était fait rappeler à l’ordre lors de l’épidémie de chikungunya de la Réunion en 2006, pour avoir expédié des dizaines de télécopies, tout azimut, pour conseiller d’utiliser le chlorure de magnésium…
    Sur place, tout le corps médical traita par le mépris cette information, sans même s’intéresser aux malades qui s’étaient guéris avec le chlorure.
    Nice-Matin, par lequel j’avais appris l’action de Marie Billi, ne jugea pas utile de se faire l’écho de ces réussites.
    Aujourd’hui, Marie-France Billi, toujours elle, (je lui tire mon chapeau), considérant l’inefficacité des traitements médicaux contre le virus Ebola, s’est demandée si, une fois encore, le chlorure de magnésium, qui est un anti-viral, ne pourrait pas, dans ce cas, être utile et sans risque.
    Et voici ce qu’elle a constaté, après avoir fourni du chlorure de magnésium : [...] »
  37. http://www.wikiberal.org/wiki/Pierre_Lance
  38. http://www.enquetesdesante.com/compte/Enquetesdesanteyufdyis14587POL_25.pdf Voir pages 6 à 11
  39. http://www.neosante.eu/le-chlorure-de-magnesium-peut-stopper-les-effets-du-virus-ebola/
  40. http://www.santenatureinnovation.com/special-magnesium/
  41. http://www.santenatureinnovation.com/ebola-la-catastrophe/
  42. http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-rumeur-un-traitement-miracle-pour-ebola-14377.asp?1=1
  43. http://www.thedoctorweighsin.com/nano-silver-ebola-dr-rimas-truth/ (anglais)
  44. https://resistanceauthentique.wordpress.com/2014/11/23/le-virus-ebola-peut-se-soigner-avec-largent-colloidal-en-cours/
  45. http://au-nom-de-la-verite.net/table-des-matieres Voir tout à la fin de la table des matières L’argent colloïdal
  46. http://au-nom-de-la-verite.net/a-propos-de-lauteur
  47. http://www.psiram.com/ge/index.php/Ali_Erhan (allemand)
  48. http://www.psiram.com/ge/index.php/MMS (allemand)
  49. Citation: « Fazit: Wenn das von der WHO empfohlene Desinfektionsmittel Ebola-Erreger abtöten kann, dann kann es MMS / Chlordioxid erst Recht und dies ohne Schaden am menschlichen Körper zu verursachen! (Conclusion : Si le désinfectant recommandé par l'OMS peut tuer l'agent-pathogène Ebola, alors, à plus forte raison le MMS / dioxyde de chlore le peut, et cela sans provoquer de dommages sur le corps humain! » [1]
  50. http://www.lepoint.fr/editos-du-point/anne-jeanblanc/mise-en-garde-contre-la-solution-minerale-miracle-vendue-sur-internet-07-10-2010-1246020_57.php
  51. http://www.frc.ch/articles/le-mms-toxique-et-dangereux/
  52. http://www.aemps.gob.es/informa/notasInformativas/medicamentosUsoHumano/medIlegales/2010/NI_MUH_Ilegales_05-2010.htm Alerta de medicamentos ilegales, Nº 05/10 - MMS (Miracle Mineral Solution
  53. Robert Rowen, 2200 County Center Dr. Ste C, Santa Rosa, California 95403 USA
  54. http://www.docrowen.com/ebola-cure-press-release.html
  55. http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2014/10/26/ozone-therapy-ebola.aspx
  56. Healingdownloads.com
  57. https://www.facebook.com/bill.gray.1044
  58. Citation: Bill Gray
    October 26 at 2:58pm
    My Ebola project is succeeding. After incredible political battles, the brave leader of Coherence Apps LLC's team in Sierra Leone finally treated three patients in a rural Ebola center. eRemedies produced rapid relief of fevers and diarrhea within two hours! And they remained symptom-free for two days afterward! Results so impressed doctors, nurses, and Ministry officials that we have a meeting first thing tomorrow with the Sierra Leone President. Hopefully we can spread results to more centers all over Sierra Leone!
    ...Homeopathic remedies have long been known to be energy, not substance. The energy can be extracted and digitized = eRemedies. You can see this at http;//EmergencyDr.org.
    ...Especially when it can be delivered via cellphone. Cellphone penetration is 11% in Sierra Leone, 13% in Liberia, but only 3% in Guinea.
    ...Thanks. I am not disclosing the eRemedies being used for Ebola publicly for fear they will be misused, but I can say they are not Snakes.
    ...These are patients officially accepted in Ebola centers with classic Ebola symptoms, including one volunteer who made a PPE mistake and got it. It's true it could be malaria or typhoid, but they aren't transmitted that way. I don't know if they did blood work in such a remote center. When I get the official report, this will be more clear. Frankly, for my purposes it doesn't matter. If eRemedies can work so dramatically in such severe cases, it will work in other Ebola cases. As for stages, that is accounted for on http://EmergencyDr.org. Early and late stages get different eRemedies. eRemedy #2 hasn't been tested yet to my satisfaction. That will come soon...
  59. http://www.naij.com/280338-american-doctor-proffers-ebola-cure.html
  60. http://www.psiram.com/ge/index.php/Skalarwellenmedizin (allemand)
  61. http://www.psiram.com/ge/index.php/Skalarwelle (allemande)
  62. http://www.psiram.com/ge/index.php/Quer-Denken.TV (allemand)
  63. http://www.psiram.com/ge/index.php/Michael_Vogt (allemand)
  64. http://www.psiram.com/ge/index.php/Uwe_Albrecht (allemand)
  65. http://innerwise.com/de/blog/entry/hilfe-fuer-afrika (allemand)
  66. http://innerwise.com/de/blog/entry/hilfe-fuer-afrika Traduction-Psiram : « Nous avons écrit les messages aux pays concernés par Ebola en Afrique et leur avons proposé gratuitement des autocollants d'hologrammes spécialement énergétisés.
    Le Sierra Leone a déjà reçu les autocollants et, avec le gouvernement du Nigeria, nous sommes encore en discussion.
     »
  67. http://www.psiram.com/ge/index.php/Hans_Tolzin (allemand)
  68. http://www.psiram.com/ge/index.php/Russische_Methode (allemand)
  69. http://www.dailymail.co.uk/news/article-2832986/Witchdoctor-telephone-line-ancestors-rid-world-Ebola-Watch-astonishing-video-healer-employed-government-Liberia.html
  70. http://blaisap.typepad.fr/mon_weblog/2014/08/nigeria-ebola-et-la-fivre-des-remdes-miracles.html
  71. http://www.dailymail.co.uk/news/article-2832986/Witchdoctor-telephone-line-ancestors-rid-world-Ebola-Watch-astonishing-video-healer-employed-government-Liberia.htm (anglais)
  72. http://www.leprogres.fr/actualite/2014/08/20/comment-une-guerisseuse-traditionnelle-a-repandu-ebola-en-sierra-leone
  73. http://www.who.int/mediacentre/news/ebola/15-august-2014/en/