Edouard Broussalian

De Psiram
L'homéopathe Edouard Broussalian dans une émission publicitaire pour des logiciels de George Vithoulkas[1] sur Youtube

Edouard Broussalian[2][3] (né en 1962) est un médecin français, homéopathe et anti-vaccination, résidant actuellement à Genève. Il dirige un cabinet médical privé à Genève (Centre médical Homéolaser)[4] et est membre de l'association Homéopathes Sans Frontières. Broussalian tient sur internet un blog intitulé "Planete Homeo" depuis 1996. Il a également fondé en 1997 une "Ecole Nationale d'Homéopathie" (ENH) qui offre des cours par correspondance d'homéopathie. Un abonnenemt d'un an pour regarder des clips vidéo sur l'Internet coûte 110 euros.

Edouard Broussalian lui-même attire l'attention sur lui, toujours de manière agressive, prétendant avoir guéri des maladies infectieuses graves qu'il aurait soi-disant traitées en utilisant uniquement de l'homéopathie. A cet effet, il diffuse également des vidéos sur Youtube. Ses activités en la matière ont fait l'objet, à plusieurs reprises, d'articles dans la presse, en dernier lieu, en 2014, quand Broussalian a essayé de faire des expérimentations sur des humains au Libéria en Afrique occidentale sur des patients Ebola.

Sur son blog "planete-homeo", Broussalian diffuse des théories du complot, des commentaires mensongers contre les vaccinations et la médecine moderne fondée sur les preuves et élimine sur le forum de planete-homéo tout mail critique sans autre forme de procès[5][6].

Courte biographie

Edouard Broussalian a fait ses études de médecine à Grenoble, en France, où il a obtenu son diplôme de médecin en 1988. Il a exercé tout d'abord comme médecin à orientation homéopathie à Annecy. En 2002, il a fondé à Annecy un institut privé d'épilation par faisceaux laser. En 2004, il a ouvert en Suisse (Genève), un cabinet médical de médecine générale et de médecine esthétique homéopathique.

Activités

Broussalian est devenu président d'une association lobbyiste d'homéopathes français, la "Coordination des Médecins Homéopathes Français"[7] et s'est fait remarquer par sa protestation contre l'interdiction de certains nosodes quand, en France, des remèdes comme le Luesinum, le Medorrhinum, le Psorinum Morbillinum ou le Pertussinum ont été interdits par l’ex-Agence du médicament en 1998. Et les médecins pro-homéopathie de protester : « C’est une mise à mort orchestrée de l’homéopathie », et le Dr Broussalian, président de la Coordination des Médecins Homéopathes Français, de s'emporter : « Comme si on enlevait ses outils au maçon ».[8][9].

En 2013, Broussalian a été élu administrateur de l'association « Homéopathes Sans Frontières-France » (HSF-France)[10], une dénomination faisant clairement allusion à l'organisation humanitaire de médecins, réputée et internationalement reconnue, « Médecins Sans Frontières ». Les "Homéopathes Sans Frontières » français interviennent avec leurs thérapies homéopathiques dans les pays suivants: Haïti, Bénin, Burkina Faso, Sénégal, Maroc, Guinée et Madagascar[11][12] sans qu'il y ait de preuves de l'efficacité de l'homéopathie contre une quelconque maladie.

Broussalian et le traitement du choléra en Haïti avec l'homéopathie

Edouard Broussalian s'est fait remarquer par des expérimentations de l'homéopathie sur l'homme en Haïti. A cet effet, il administrait aux malades du Choléra sous forme de spray du phosphorus C200 dans la bouche : « Nous avions préparé plusieurs médicaments sous forme de spray en solution hydro-alcoolique [...]. Il suffit de faire ouvrir la bouche et pschitt, une petite giclée de Phosphorus 200. Le médicament touche ainsi une grande surface muqueuse à la fois, ce qui accentue nettement son effet. La plupart des cas n’auront besoin que d’une seule prise pour se rétablir… »[13]. Il a fait des vidéos privées la-dessus et les montre sur youtube[14], mais il reste difficile de savoir si on avait demandé au préalable aux patients la permission d'être montré dans la vidéo. En outre, cependant, une thérapie conventionnelle avait été effectuée. Cependant, les succès de la thérapie auraient été atteints uniquement grâce à l'homéopathique. Broussalian écrit : « A la fin de notre séjour, on avait renoncé à poser des perfusions aux patients nouvellement admis et tous avaient droit d’office à leur spray de Phosphorus. [...] A travers notre modeste expérience haïtienne (qui demande à être développé sur des bases plus rigoureuses), nous avons voulu montrer la supériorité de l’homéopathie dans les situations infectieuses même les plus graves, et qu’il est très simple de la mettre en œuvre rapidement et efficacement pourvu qu’on ait bien compris l’enseignement de Hahnemann ».[13]

Malgré l'absence totale de preuves que l'homéopathie puisse traiter efficacement la fièvre Ebola ou le choléra, Broussalian a publié le 8 avril 2014 un article sur les hommes utilisés comme des « Cobayes médicaux dans les pays émergents » sur son blog planete-homéo.

La mission Ebola en 2014

L'article « Mission Ebola », entre-temps supprimé, d'Edouard Broussalian sur planete-homeo.org (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

À l'automne 2014 eu lieu une « mission », tenue secrète et qui a finalement échoué, de quatre homéopathes au Liberia en Afrique occidentale pour expérimenter là-bas des essais illégaux d'homéopathie sur des personnes souffrant de la fièvre Ebola, contournant les directives de l'OMS et la Déclaration d'Helsinki[15] (voir à ce sujet l'article de Psiram Propositions de traitements pseudo-médicaux pour la fièvre Ebola). Il était également projeté de faire filmer cette « mission » comme Broussalian l'avait déjà pratiqué en Haïti. Le gouvernement libérien, cependant, l'a interdit.

L'intervention eu lieu au moment de l'épidémie de fièvre Ebola en Afrique occidentale de 2014 et a duré du 17 Octobre 2014 au 7 Novembre 2014. Il n'y a vraiment aucune preuve qu'un traitement de la fièvre Ebola avec l'homéopathie puisse s'avérer utile. L'Organisation Mondiale de la Santé avait déjà mis en garde en août 2014 contre les essais de thérapies non-conventionnelles[16]. S'activaient en arrière-plan pour l'organisation l'association lobbyiste d'homéopathes de la Liga Medicorum Homoeopathica Internationalis (LMHI) qui a son siège social à Köthen (Allemagne)[17][18][19], l'association « Freunde Liberias e.V. » de Leipzig (Allemagne) et le consul honoraire du Libéria, Michael Koelsch[20].

Edouard Broussalian était l'un des quatre homéopathes de cette « mission » et, avant la « mission », avait publié tout d'abord le 12 octobre 2014 un article en français sur la « mission Ebola » au Libéria sur son Blog la planète-homeo.org. L'article était au début lisible seulement par les initiés avec un mot de passe (le mot de passe, facile à deviner, était « Ebola »)[21]. Après que la mission secrète se soit ébruitée, l'article a été retiré sans qu'il soit donné d'explications. Le texte de l'article en français est cependant montré sur la page de discussion de cet article-Psiram.

Dans les commentaires, qui n'avait pas été supprimés de l'article, une « Gaby » (Gaby Rottler de 91781 Weissenburg) appelle à être « discret » à ce sujet, une déclaration publique de LMHI doit suivre sous peu[22]

En résumé, Broussalian parle le 12 octobre 2014 de rejoindre un groupe d'homéopathes allemands au Libéria qui séjourneraient là-bas à l'invitation du gouvernement de ce pays (Il est fait probablement ici allusion ici à une invitation de la part du Consul honoraire du Libéria, Michael Koelsch). La mission est coordonnée par son ami André Saine « qui a rassemblé de nombreux documents relatifs au traitement de la fièvre jaune, notamment aux USA, par nos prédécesseurs. Entre leurs mains la mortalité tombait à pratiquement 0%. » Ebola serait en réalité une sorte de fièvre jaune (« Basiquement Ebola est une sorte de fièvre jaune »), poursuit l'auteur. « nous avons été formés au port de l’équipement de protection, merveilleuse machine à faire peur. La chose n’est même pas certaine puisque nous ne sommes pas certains de voir des malades dès le début. [...] Si nous voyons des cas, j’espère parvenir très vite lors de l’examen clinique à déterminer les quelques signes caractéristiques qui nous indiqueront un médicament (Remarque de Psiram : comprenez homéopathique) épidémique. J’attends alors des résultats très favorables qui doivent se manifester en quelques heures (remarque de Psiram : après l'administration). Notre objectif est d’approcher les 0% de mortalité obtenus par nos aînés (remarque de Psiram : comme auparavant pour la fièvre jaune). Au pire nous ne risquons que la maladie ou le ridicule, n’est-ce pas? Et nous aurons aussi la possibilité de soigner de nombreux autres malades porteurs de pathologies tout aussi fréquentes mais moins “à la mode”. » Selon sa première estimation, pourraient être envisagés des remèdes comme l'arsenic et les venins de serpents (sont cités le lachesis[23] et le crotale, ainsi que la Cantharis) (remarque de Psiram : le Cantharis est un remède homéopathique préparé à partir de la secrétion de la mouche de Milan ou mouche d'Espagne ou Cantharide officinale[24]). Plus loin : « Enfin, c’est une occasion unique de démontrer la valeur de l’homéopathie. On nous dénigrera bien sûr, on contestera que les malades guéris fussent malades, mais nous espérons en soigner un si grand nombre qu’il n’y aura pas de contestation possible. Les marchands de vaccins expérimentaux pourront alors aller se rhabiller. »

Pendant un certain temps, sur le blog de Broussalian, on pouvait suivre une discussion à propos de quels remèdes homéopathiques pourraient être en principe prometteurs de guérison. Il y était discuté de remèdes complètement différents comme le poison du crotale (ou serpent à sonnette), le poison du bothrops (un genre de serpent de la famille des vipiridae) et celui du Lachesis muta sud-américain. Mais il était aussi question de phosphore et de chlorure de mercure. Un consensus n'a pas pu être établi avant le départ du groupe.

Comme la LMHI l'annonçait le 11 novembre 2014 sur son site internet, il fut interdit au groupe des quatre homéopathes au Libéria de voir des patients EVD (c'est à dire, souffrant de fièvre Ebola). En outre, il fut interdit au groupe d'utiliser l'homéopathie pour les patients Ebola sur le lieu d'intervention. Selon la LMHI, le groupe serait revenu le 7 novembre 2014..[25] Cependant, Edouard Broussalian parle le 24 Novembre 2014 dans un rapport succinct, "Ebola: Petit Compte rendu"[26], d'un séjour au Libéria de seulement 10 jours pendant lequel il a dû s'exercer pendant trois jours à l'usage des vêtements de protection. En conséquence, il a dû revenir le 27 octobre. Quand on apprit que l'homéopathie devait être employée là, il a été interdit aux médecins l'utilisation de l'homéopathie. Selon les déclarations d'un porte-parole de l'hôpital, les médecins auraient également promis de respecter l'interdiction. Dans son "compte-rendu" ultérieur, Broussalian relate son séjour au Libéria comme s'il n'y avait pas eu d'interdiction de contact avec les patients Ebola. Au lieu de cela, il ne serait trouvé absolument aucun malade de la fièvre Ebola à la clinique Gantra. Au juste, l'épidémie aurait été sur le déclin; les personnes qui avaient des actions dans l'industrie pharmaceutique des vaccins vont maintenant perdre de l'argent, dit-il. En raccourci, il aurait quitté le Libéria (prématurément) étant donné que ses patients de Genève seraient plus importants pour lui. Dans son compte-rendu, Broussalian ne se penche pas sur la critique dans la presse et sur Internet. Au lieu de cela, il s'y trouve des commentaires désobligeants sur les personnes qui critiquent la mission qui a échoué.

Liens externes

Vidéo

Article de Psiram dans d'autres langues

Références

  1. http://www.psiram.com/ge/index.php/Georgos_Vithoulkas (allemand)
  2. http://www.planete-homeo.org/nouveau-sur-planete-homeo/ Le site du dr Edouard Broussalian
  3. http://www.planete-homeo.org/le-docteur-edouard-broussalian/ Présentation du dr Broussalian par lui-même sur son site planete-homeo
  4. Place Cornavin 2, CH-1206 Geneve
  5. http://eric.chopin.pagesperso-orange.fr/planet-homeo-reponse.htm "Lors d'une discussion difficile avec des partisans de l'homéopathie sur le propre site planet-homeo.org, le dernier message (réponse à Xavier Sagne) a été censurée par Edouard Broussalian que ce dernier a remplacé par un message à lui en cloturant la discussion. Vous trouverez ci dessous le contenu de ma réponse qui a été censurée (chacun pourra ainsi se faire une idée s'il s'agit bien de spam comment le prétend M. Broussalian). [...]"
  6. http://silicium.blogspirit.com/archive/2014/03/24/juge-indesirable-sur-le-forum-de-planete-homeo-d-edouard-bro-2999005.html Jean-Daniel Metzger qui ne dénigre pourtant pas l'homéopathie s'est lui-aussi fait censurer par Edouard Broussalian, son opinion sur celui-ci:
    "Il a tout effacé y compris la réponse que vous venez de lire. Bien évidemment, cette réponse courtoise et excessivement polie mais "impertinente" par son humour ravageur était de nature à le ridiculiser et il ne convenait pas que le "maître" soit déstabilisé. Mais ici [sur mon blog] je suis chez moi et je suis libre d'agir à ma guise. [...]
    Enfin il me reste à souligner qu'Edouard Broussalian est malhonnête, il a supprimé la totalité de mes interventions mais il s'est bien gardé de retirer la dernière leçon qu'il a voulu m'administrer. [...]
    En conclusion il faut dire que cet homme est ridicule de par sa suffisance. Je ne dit pas son arrogance car il n'en a vraiment pas les moyens sur le plan "expressif" et il reste dans le style relativement confraternel très hypocrite qui est encore la marque d'une bonne partie de la "corporation". Ce qui est rassurant, en une certaine mesure, c'est qu'il n'a pas le minimum d'envergure intellectuelle pour poser en "gourou". Enfin si tout cela est sans grand intérêt médical c'est fort intéressant sur le plan purement "sociologique". La "cour" du personnage est à la mesure de son "Roi". Une "épi république virtuelle" dont personne ne se soucie, la preuve est fait par le sabrage qui est fait à l'homéopathie française.
    Enfin, si le niveau est bas, l'homéopathie en Suisse rapporte gros si j'en juge par l'installation télévisuelle qu'exploite le personnage pour pontifier à son aise. Mais il parle peu de ses résultats cliniques. [...]
    "
  7. COORDINATION DES MEDECINS HOMEOPATHES FRANÇAIS (C.M.H.F.), Objet : regroupement des médecins homéopathes français pour veiller à la sauvegarde de la possibilité d’exercer librement. 229, route de la Tire, 74410 Saint-Jorioz. edouard.broussalian@wanadoo.fr Déclaration de la création le 12.1.1999
  8. http://podcast.grenet.fr/episode/atelier-n22-zetetique-analyse-scientifique-de-lhomeopathie-pdf/ Article intitulé « Analyse critique de l'homéopathie » de Richard Montvoisin (voir page 13)
  9. http://www.medecines-douces.com/impatient/262dec99/progre.htm Article intitulé « Une année de crise. Les décisions prises par l’ex-Agence du médicament ont secoué l’univers de l’homéopathie provoquant une mobilisation sans précédent. » publié dans « Alternative Santé - L'Impatient, le mensuel de votre santé au quotidien. Se soigner autrement grâce aux ressources des médecines alternatives et naturelles. »
  10. http://www.hsf-france.com/Le-C-A.html?debut_articles_rubrique=%4029
  11. http://www.hsf-france.com/IMG/pdf/ag_2012_homeopathe_sans_frontiere_france1-2.pdf
  12. http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1495 L’homéopathie en Afrique : une farce sinistre et révoltante… (article publié en 2010 sur le site de l'AFIS) [...] Abha Light n’est pas la seule organisation à faire du prosélytisme pour l’homéopathie en Afrique. L’ONG française Homéopathes sans frontières a également mis en place plusieurs programmes sur le continent. [...] Pour l’OMS, l’homéopathie n’a pas sa place.
    Répondant à une lettre de jeunes médecins britanniques (coordonnés par l’association Sense about science) s’inquiétant du développement de l’homéopathie dans les pays pauvres, développement qui met des vies en danger, l’OMS a rappelé que cette pratique « n’avait aucune place » dans la prise en charge des patients atteints de maladies graves telles que le sida, la tuberculose, la malaria, les grippes, ou encore les diarrhées chez les enfants. S’adressant aux pouvoirs publics au Royaume-Uni, les mêmes médecins demandent que cet avis soit communiqué largement aux agences de santé publique et que des efforts soient entrepris pour empêcher la promotion de thérapies inefficaces pour des maladies graves.
    Une farce qui doit cesser. Le prosélytisme homéopathique en Afrique se fait sous couvert d’installations de dispensaires, de formations de personnels soignants, de mise en place d’infrastructures pour l’assainissement des eaux et l’hygiène, autant d’activités nécessaires. Certaines associations locales, parfois certains services ministériels, sont trompés, ou acceptent de l’être, pour recueillir des aides qu’ils jugent utiles. Ils participent ainsi à la progression de « remèdes miracles », dangereux car inefficaces. Les activités de ces missionnaires des temps modernes doivent être arrêtées. Les populations des pays pauvres ont droit à une médecine éprouvée, efficace
  13. 13,0 et 13,1 http://www.interhomeopathy.fr/haiti-epidemie-cholera Article intitulé « Haïti: épidémie de choléra » de Broussalian publié en français dans le journal international Interhomeopathy en juin 2011
  14. https://www.youtube.com/watch?v=6lYVrTHjpHg Voir l'administration du Phophorus C200 à l'aide du spray 11mn25, 14mn14 et 16mn40
  15. http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9claration_d'Helsinki
  16. http://www.who.int/mediacentre/news/ebola/15-august-2014/fr/
  17. https://www.facebook.com/karen.allen.397501/posts/611211108989138
    Karen Allen
    23. Oktober um 10:57
    Liga Medicorum Homeopathica is continuing with it's ebola project. They have requested that time be given to establish outcomes before any more information about the project is distributed. It will be possible for the homeopathic community to contribute financial support to this project - I will post details here shortly when I have them.
  18. Citation: Liga Medicorum Homeopathic Internationalis (LMHI.org) has developed a project to investigate and trial the use of homeopathy for ebola. A larger international team is providing investigation and research, and a small team of homeopathic physicians is onsite in Western Africa with a videographer to document progress.
    This project is physically, mentally, emotionally, politically and financially challenging. While those of us on the sidelines cannot solve most of these difficulties, we CAN help with the financial challenge! Our goal is to raise at least $5,000 to help keep homeopaths on the front lines in Liberia and possibly Ghana – we’ll keep you updated as news comes in [...]

    Source: http://www.homeopathyip.org/
  19. http://kloptdatwel.nl/2014/10/25/homeopaten-liberia-mission-ebola/
  20. http://www.liberia.michaelkoelsch.de/
  21. http://www.planete-homeo.org/mission-ebola/
  22. Citations: Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique Post by MARIA » Fri Oct 17, 2014 7:29 pm Bonsoir Michel, vas voir ici, mais le lien ne fonctionne plus. mission-ebola-t3793.html Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique Post by Gaby » Sat Oct 18, 2014 5:54 am Le lien avait été fermé, car LMHI va publier ça la semaine prochaine officiellement. User avatar Gaby Re: Mission Ebola Post by Terrasienna Tue Oct 21, 2014 6:12 pm Comme le soulignait Gaby, il me semble que cette mission est pilotée par la LMHI, et qu'ils veulent rester discrets pour l'instant.
  23. http://fr.wikipedia.org/wiki/Lachesis
  24. http://fr.wikipedia.org/wiki/Cantharide_officinale
  25. Citation:
    November 11 Update on LMHI Mission to West Africa Our team returned from the mission healthy and well, but with different results than we had intended. Having arrive [sic] on 17 October, the four volunteers had received six days of introduction to national health authorities and instruction in Ebola safety protocol before proceeding to the Hospital in which they were supposed to work. But, somewhat surprisingly and due to a few diplomatic problems, they were not allowed to administer homeopathic remedies to the EVD patients as an adjunct to the WHO protocols. Existing EVD patients, already treated under WHO protocols, had to be managed under that therapy without homeopathic intervention because our volunteers were not allowed to enter the ETU’s (Ebola Treatment Units). Thus, we were unable to apply homeopathy on Ebola patients during this mission. Since the incidence of Ebola Virus Disease was already declining in that district, and Liberia in general, no new patients with Ebola were admitted to that hospital during the volunteers’ stay, which lasted until 7 November 2014. While awaiting decisions from the Health Ministry, the team treated very severe non-EVD patients who did arrive, regardless of their disease. Both hospital and clinic out-patients were seen and treated, with impressive results. The results were so promising that the LMHI were requested on departure to establish a program of homeopathic teaching and treatment in the Hospital The mission’s broader goal of bringing homeopathy to Liberia is therefore underway, thanks to the four volunteers and their work. We wish to thank the volunteers, the donors, our hosts in Liberia who supported us, and everyone who participated in the effort to get this team to Liberia, and to bring them home again safely.
    Source: [1]
  26. http://www.planete-homeo.org/ebola-petit-compte-rendu/
  27. http://www.homeolaser.fr/epilation_laser_tarifs.html Exemples : JAMBES COMPLETES, BIKINI "BRESILIEN", AISSELLES 610€ TTC, et pour les hommes TORSE, ABDOMEN, AISSELLES 440€ TTC