Angelika Müller

De Psiram
Angelika Müller (jusqu'en 2012 Angelika Kögel-Schauz) Source capture d'écran sur le site European Forum for Vaccine Vigilance

Angelika Müller (jusqu'en 2012 Angelika Kögel-Schauz) est une opposante à la vaccination d'Augsburg et préside une association appelée "Interessengemeinschaft EFI - Eltern für Impfaufklärung" (l'acronyme EFI signifie "Parents pour des éclaircissements sur la vaccination")[1] qui a également un site web à l'avenant (www.efi-online.de). Une autre activiste d'EFI est Sieglinde Kaufmann de Dresde, présidente de "Eltern für Impfaufklärung" (EFI) de Dresde. Müller, avec Sonja Houzer, est active dans l'association Impfaufklärung e. V. Des critiques reprochent leurs erreurs et fraudes flagrantes dans leurs rapports et pamphlets. Müller est en outre administrateur de la page de Facebook "Deutschland verbrennt den Impfpass" (l'Allemagne brûle le carnet de vaccination). Le domaine internet correspondant a été enregistré par Müller début juillet 2014.

De son métier, Angelika Müller est développeur de logiciels. A son domicile, à Friedberg, près d'Augsbourg, elle effectue un service de bureau. Elle est également citée en tant que propriétaire de la société "Advanced Papers" de son mari Roland Müller.

Opinions

Müller nie le fait que les virus provoquent des maladies. Pour elle, les virus sont des "porteurs d'information" qui sont nécessaires pour la guérison. La fièvre serait un "processus extrêmement salutaire". Les propos anti-vaccination de Müller sont diffusés sur les pages Web de l'allemand Hans Tolzin [2], dans le Neue Impulse Treff [3], dans la Kent-Depesche [4] et dans le domaine des partisans des régimes paléolithiques. En outre, Müller organise des congrès anti-vaccination. Elle invoque pour son engagement contre les vaccinations une possible complication de la vaccination diphtérie-tétanos chez un de ses enfants qui aurait provoqué une encéphalite et estime qu'il est utile que les enfants passent par une rougeole.

Dans la Kent-Depesche Nr. 5/2010 , elle a publié un texte dans lequel elle s'exprime pour l'accouchement à domicile et contre les examens de routine pendant la grossesse tout comme pour le nouveau-né, par exemple les examens de routine par échographie pendant la grossesse et le test de Guthrie chez le nouveau-né chez lequel est prélevé une goutte de sang au talon pour faire un test sanguin au sujet du trouble du métabolisme appelé phénylcétonurie(PCU). Au sujet de l'échographie, elle pense :

"Les mesures habituelles, normales et en usage de la médecine officielle pendant la grossesse et l'accouchement sont traumatisantes pour un bébé: pendant l'échographie, le bébé entend les sons étouffés par le liquide amniotique et se trouve probablement en angoisse de mort (le bruit peut ressembler aux oreilles de l'enfant à naître à celui de scies circulaires stridentes)." [5].

Une partie des déclarations manifestement fausses de Müller peut s'expliquer par le fait être qu'elle n'a pas de qualifications dans les domaines de la médecine et de la biologie, et qu'elle doit donc être considérée comme une profane en médecine. Témoigne par exemple de sa complète ignorance des bases de la biologie sa déclaration que les hommes [qui appartiennent aux eucaryotes, c.-à-d. aux organismes dont les cellules possèdent un noyau] seraient étroitement liés avec les virus [particules, qui, certes, contiennent de l'information génétique mais ne sont pas des cellules et n'ont pas, non plus, de métabolisme propre] et les bactéries [procaryotes qui ne comportent pas de noyau cellulaire; le matériel génétique n'est pas physiquement séparée du reste de la cellule].

Illustration 4 : Troubles du développement
En bleu, les enfants non-vaccinés; en rouge les enfants vaccinés.
De droite à gauche :
1°) ADHS (Déficit de l'attention/hyperactivité), 2°) ADHS soupçonné, 3°) Orthophoniste 4°) Lunettes
Françoise Berthoud a inclu dans son livre "La (bonne) santé des enfants non vaccinés", paru en 2013, une annexe qui présente les conclusions (personnelles) de Mme Müller à propos de l'étude KiGGs. Nous avons donc une version en français des graphiques de Mme Müller.

Ce 1er graphique présente ce qui concerne les allergies
Source capture d'écran sur le blog mataworld.over-blog[6]

TDA/H : Troubles de l'attention et/ou hyperactivité
Source capture d'écran sur le blog mataworld.over-blog[6]
Source capture d'écran sur le blog mataworld.over-blog[6]
Source capture d'écran sur le blog mataworld.over-blog[6]

Déclarations fausses au sujet des vaccinations et des allergies

Dans son blog www.gesundheitlicheaufklaerung.de/impfen-macht-krank [traduction de "impfen macht krank" : la vaccination rend malade], Müller relate qu'un médecin homéopathique expérimenté avait rapporté, lors de la 1ème conférence qu'elle avait organisée en 1997 sur les vaccinations et leur critique, que ce n'était qu'après l'introduction de la vaccination anti-variolique qu'on a commencé à décrire les symptômes du rhume des foins.[7][8]

Ce qui est manifestement faux. Les premières tentatives de vaccinations contre la variole ont commencé à partir des années 1770[9]. Cependant, concernant le rhume des foins, il existe de nombreux documents historiques antérieurs à l'époque de la vaccination contre la variole. Le premier document plausible sur le rhume des foins remonte déjà à la Perse antique, il y est appellé "rhume des roses". Dans un livre de C. Elgood de l'année 1952 au sujet des sciences persanes est mentionné un certain Rhazes (Abû Bakr Muhammed Ibn Zakarîya Al-Râzî) qui a probablement vécu vers l'an 900 de notre ère. Il avait décrit une inflammation de la muqueuse nasale qui auraient eu lieu régulièrement au printemps au moment de la floraison des roses[10]. A partir du 16ème siècle, a également été décrite en Europe une «fièvre rose» qui était dépendante de la saison et qui présentait les symptômes des allergies typiques, aujourd'hui connus[11].

Plus loin, elle affirme :

Les partisans acharnés de la vaccination et les autorités de santé soutiennent, de plus en plus, depuis quelques temps, cette bêtise : les vaccinations protègeraient même des allergies! D'ailleurs, écrivent-ils, en RDA [ancienne Allemagne de l'Est], il y avait une obligation vaccinale et là-bas les allergies vaccinales étaient bien plus rares. En réalité, c'est l'inverse. Je sais de source sûre qu'en RDA, on vaccinait avec beaucoup de circonspection car on était au courant du lien entre vaccins et allergies. Les enfants allergiques étaient, en fait, les plus vaccinés!

Dans cette déclaration, Müller, en tant que personne formée en mathématique, aurait dû remarquer que les comparaisons épidémiologiques montrent que c'est justement après la "réunification allemande" que les allergies ont augmenté de manière significative dans la population de l'ex-RDA - quand il y eut une baisse des vaccinations préventives effectuées -, alors qu'avant la réunification la couverture vaccinale y approchait les 99%[12]. Si les vaccinations étaient la cause de l'apparition d'allergies, avec la baisse des taux de vaccination, les allergies auraient dû baisser sur le territoire de l'ancienne RDA. C'est cependant le contraire qui s'est produit, la fréquence des allergies a augmenté.

En outre, Müller tente de démontrer que les enfants vaccinés souffrent plus fréquemment d'allergies ainsi que de « petites et grandes maladies cérébrales", par exemple, ont plus souvent un TDAH (Troubles de Déficit d'Attention et Hyperactivité), ont besoin d'un orthophoniste ainsi que de porter des lunettes. À cette fin, elle a créé des diagrammes en colonnes à partir des données brutes de l'étude KiGGS (étude de l'Institut Robert Koch pour la santé des enfants et des adolescents en Allemagne)[13] qui, cependant, ne permet pas de se prononcer sur la signification des différences et ne montre pas non plus quels autres facteurs existent qui provoquent des allergies et des TDAH. De plus, la constatation "orthophoniste" est sans valeur significative, parce que des enfants ont recours à un orthophoniste pour des raisons tout à fait diverses qu'on ne peut pas résumer (retards du développement du langage de diverses origines, par exemple, pour des raisons neurologiques ou sociales, ou en cas de déficience auditive, bégaiement, mauvais alignement des dents, malformation congénitale du pharynx). Il en va de même pour la constatation "porteur de lunettes", puisque ici sont surtout pris en compte des défauts congénitaux de vision qui ne peuvent être attribués à la vaccination. Les diagrammes sont donc totalement dénués de sens. Il n'y a également aucune preuve scientifique d'un lien entre les vaccins et l'apparition d'allergies.

Citations

  • Les enfants non vaccinés sont une bénédiction pour la société, parce qu'ils maintiennent les processus naturels et nécessaires dans les maladies infectieuses. Si toutes les futures mères pouvaient faire à nouveau la rougeole, eh bien, ne surviendraient plus aucunes rougeoles de nourrisson qui peuvent avoir des conséquences très graves, par exemple.[8]
  • Les vaccins peuvent provoquer des modifications génétiques! Même la médecine conventionnelle admet que les virus peuvent causer des mutations génétiques. Et ce qu'est-ce que contiennent les vaccins? Tout simplement des virus, et ceux-ci aussi encore génétiquement modifiés, manipulés. (Forum Impfen, 15. März 2001)
  • Les parents qui ne laissent pas vacciner leurs enfants contre les maladies infantiles ne sont en aucun cas des profiteurs mais une bénédiction pour la communauté parce que c'est seulement ainsi que l'immunisation des vaccinés pourra être maintenue. (Forum Impfen, Mars 2001)
  • Une ferme conviction qui concorde à 100% avec mes expériences de la vie et observations, est celle-ci : chaque maladie, également appelée infection ou cancer, fait sens et il y a derrière tout ça un message important. Nous devons aider nos enfants à reconnaître ces messages le plus tôt possible, expliquer et stimuler les forces d'auto-guérison.
  • Les virus ne sont pas la cause des maladies infectieuses, tout au plus des porteurs d'informations qui, en cas d'une disposition appropriée, stimulent l'auto-guérison. Naturellement, cette réaction de guérison peut être très (trop) violente.
  • L'homme est composé d'agents pathogènes, historiquement de bactéries. Nous sommes étroitement liés avec les dits virus et bactéries.

Les opposants à la vaccination francophones répètent en choeur...

... "les bêtises" d'Angelika Kögel-Schauz, "partisane acharnée" de la non-vaccination. Ce sont les termes-mêmes avec lesquels celle-ci se permet de qualifier la médecine conventionnelle.

La méthode Coué en somme.

C'est un peu comme si on faisait dire à un organisme officiel français, regroupant les fonctions de notre l'Institut national de veille sanitaire et de l'Institut Pasteur, que les enfants non-vaccinées sont en meilleure santé [que les vaccinés] en présentant une lettre d'angélika Kögel-Schauz de telle sorte que le lecteur puisse penser que l'enquête de celle-ci a été menée en collaboration avec un organisme de santé officiel et qu'une vidéo a été diffusée à ce sujet sur une chaine de TV sérieuse".

En effet, le site d'ALIS publie une lettre d'Angelika Kôgel-Schnauz dans un article intitulé "Les enfants vaccinés sont en meilleure santé" et ainsi sous-titré : "Maintenant c'est prouvé officiellement : vacciner nuit à la santé. Pour s'en convaincre, voici l'enquête d'Angelika KÖGEL, en collaboration avec l'Institut Koch et présentée lors d'une émission de Alpenparlament TV, en Allemagne, le 26 octobre 2011"[7].

Remarque de Psiram :
Dans cette même lettre, Angelika Kögel-Schauz écrit elle-même : "Après la publication de mes premiers résultats, en juin 2009, je fus attaquée violemment par l'Institut Koch. Ils déclaraient que mes conclusions étaient grossièrement erronées et ma manière de procéder incorrecte. Aucun lien de cause à effet publié par moi n'était exact."

"En collaboration avec l'Institut Koch ?" avez vous dit?

Précisons également qu'Alpenparlament TV est une chaine privée douteuse d'un ingénieur en électronique suisse, Martin Frischknecht, qui émet sur des sujets de théorie du complot et de pseudo-médecine[14].

Dans ce même article publié sur le site d'ALIS, la lettre d'Angelika Müller est suivie d'une enquête du "Dr Andreas Bachmair homéopathe" qui a été vertement critiquée sur le site Respectul Insolence par Orac[15]. De fait, Bachmair n'est pas docteur diplômé (encore une petite "inexactitude") mais un Heilpraktiker suisse et bien entendu un opposant à la vaccination.

En France, les propos mensongers d'Angelika Müller sont repris par Sylvie Simon[16], Françoise Berthoud, ALIS[17], Jacques Lacaze[18], Initiative citoyenne, Santé Nutrition[19], Santé Solidarité[20], les journaux Néosanté[21], Nexus[22], Votre santé[23], et de très nombreux forums.

La circulation de ce genre de document est indéniablement l'oeuvre de l'European Forum for Vaccine Vigilance dont Angelika Müller est membre d'honneur[24].

Liens externes

  • http://www.rki.de/DE/Content/Infekt/Impfen/Bedeutung/Schutzimpfungen_20_Einwaende.html#doc2378400bodyText13 Antworten des Robert Koch Instituts und des Paul-Ehrlich-Instituts zu den 20 häufigsten Einwänden gegen das Impfen (Réponses de l'Institut Robert Koch et de L'Institut Paul Ehrlich aux 20 objections les plus fréquentes contre la vaccination). Traduction de la réponse de l'Institut Koch à l'objection 12 :

    "12: Les vaccinations favorisent l'apparition d'allergies

    Une chose est sûre : il y a maintenant plus de vaccinations - et plus d'allergies. Que cela soit lié l’un à l'autre, n'a cependant pas été prouvé. Certes des médecins suédois ont montré il y a quelques années que les enfants de familles d'orientation anthroposophique avaient plus rarement tendance à être sujets à l'eczéma. Effectivement, ces enfants n’étaient pas aussi souvent vaccinés. Mais ils prenaient également plus rarement des antibiotiques, étaient nourris différemment, et leurs parents fumaient moins. Dans une autre étude, des allergologues américains ont constaté que les parents qui refusent la vaccination ont observé chez leurs enfants moins fréquemment de l’asthme ou des rhumes des foins. Toutefois, dans cette étude aussi, savoir s’il y avait bien un lien de causalité entre "non-vaccination et apparition d'asthme ou de rhume des foins n’a pas pu être éclairci."

    De nombreuses autres études vont à l’encontre d’un tel lien. Ainsi, une [méta-]analyse de médecins de Rotterdam, qui ont examiné tous les articles spécialisés publiés sur le sujet entre 1966 et 2003, a révélé qu’il ne peut être trouvé, en particulier dans les études méthodologiquement fiables, aucun risque accru d'allergie. Il s’est au contraire avéré que les vaccinations peuvent réduire le risque de développer de l'allergie.

    Une expérience, dans ce pays [l’Allemagne], va également dans ce sens : en RDA, où existait de par la loi une obligation de vaccination et où presque tous les enfants avaient été vaccinés, il n’y avait guère d’allergies. Celles-ci ont augmenté en Allemagne de l'Est seulement après la réunification alors qu’en même temps les taux de vaccination baissaient.
    "

  • http://rougeole-epidemiologie.overblog.com/bidouillage-%C3%A0-l-allemande-de-l-%C3%A9tude-kiggs. Bidouillage à l'allemande de l'étude Kiggs. Publié le 18 Août 2013
    [...] A. Kogel utilise les mêmes données que les auteurs de l'étude Kiggs. Donc en principe, ils devraient tous arriver aux mêmes résutlats et conclusions. Après une longue introduction en forme de pétition de principe et quelques plaintes sur les données qui seraient trop ou pas assez détaillées, selon la phrase et le moment, A. Kogel partage par avance ses conclusions:

    - Cependant, dès le début de cette vaste enquête et à partir de ces maigres informations, j’ai pu disposer d’éléments me permettant de conclure que les enfants et les adolescents non vaccinés étaient en meilleure santé

    Conclusions à 180° de celles de l'étude Kiggs. On s'y attendait. Mais il y a plus intéressant:

    - j’ai pu, malgré ces imprécisions, présenter des corrélations que je n’attendais pas aussi claires et aussi évidentes. Bon nombre de ces corrélations entre le statut vaccinal et la santé sont, même du point de vue statistique, significatives, voire hautement significatives. Cela veut dire que la probabilité de trouver cette relation de cause à effet tout à fait par hasard, à cause d’une erreur, s’élève à 5% ou plutôt 1 %. Cette probabilité d’erreur est en matière de statistique un nombre de grandeur qui témoigne de la qualité des conclusions.

    Là c'est une surprise! Une militante anti-vaccin qui connait la notion de test d'hypothèse et la définition de la valeur-p, ce n'est pas courant (elle pourra donner un petit cours à H. Stevenson à l'occasion).
    Néanmoins, elle commet un petit sacrilège statistique... En effet, on comprend à la lecture du document, qu'en cherchant bien, elle a bien fini par trouver des différences entre vaccinés et non vaccinés, défavorables aux vaccins, dont "bon nombre sont significatives", et que c'est uniquement de ça dont elle nous parlera. Si une différence est en faveur du vaccin? Elle n'en parlera pas. Si une différence n'est pas significative, elle passera cela sous silence. Etc...
    [...]


  • http://www.vidal.fr/actualites/14767/la_vaccination_ne_favorise_pas_l_apparition_d_allergies_chez_les_enfants_bien_au_contraire/ Par TOLOU HUGUES - Date de publication : 12 Janvier 2015 : "L'un des arguments parfois avancés par les parents qui refusent de faire vacciner leurs enfants est que la vaccination pourrait avoir pour conséquence l'apparition d'allergies, telles que l'eczéma ou l'asthme. [...] L'observation rapportée par une équipe allemande à l'occasion d'un congrès qui s'est tenu au Brésil est rassurante. Ayant analysé les dossiers de 2 187 enfants âgés de 5 ou 6 ans, les auteurs ont montré que les allergies étaient d'autant plus fréquentes que les enfants étaient moins vaccinés. La même observation était faite chez les enfants prédisposés aux allergies en raison d'un terrain allergique chez leurs parents. En fait, les vaccins auraient un effet protecteur contre les allergies, quelles que soient les prédispositions des enfants, l'hérédité jouant sans doute un rôle prépondérant. [...]"

Article de Psiram dans d'autres langues

Références

  1. Article sur l'EFI dans le Psiram-allemand
  2. http://www.psiram.com/ge/index.php/Hans_Tolzin
  3. http://www.psiram.com/ge/index.php/Neue_Impulse_Treff
  4. http://www.psiram.com/ge/index.php/Kent-Depesche
  5. http://www.initiative.cc/Artikel/2010_04_10_geburt.pdf (allemand)
  6. 6,0, 6,1, 6,2 et 6,3 http://mataworld.over-blog.com/article-dr-fran-oise-berthoud-preuve-scientifique-les-enfants-non-vaccines-sont-en-bien-meilleur-sante-bonus-les-nouveaux-jackpots-des-laboratoires-pharmaceutique-65718565.html
  7. 7,0 et 7,1 Lettre d'Angelika Müller publiée en français sur le site d'ALIS
  8. 8,0 et 8,1 http://www.gesundheitlicheaufklaerung.de/impfen-macht-krank Article "La vaccination rend malade" (allemand)
  9. http://fr.wikipedia.org/wiki/Vaccination Voir la section Histoire : "Pour la première fois, des années 1770 jusqu'en 1791, au moins six personnes ont testé, chacune de façon indépendante, la possibilité d'immuniser les humains de la variole en leur inoculant la variole des vaches, qui était présente sur les pis de la vache"
  10. http://fr.wikipedia.org/wiki/Rhaz%C3%A8s Voir la section "Allergies et fièvre : "Razi a découvert l'asthme allergique, et aurait été la première personne à avoir écrit un traité sur l'allergie et l'immunologie. Dans le traité Le sens de l'odorat il explique l'apparition de rhinites lorsque l'on sent une rose au printemps, traite des rhinites saisonnières, qui sont identiques à l'asthme allergique ou le rhume des foins."
  11. http://www.ugii.net/umwelt/schriften/03-hw-aristokraten.html (allemand)
  12. http://www.rki.de/DE/Content/Infekt/Impfen/Bedeutung/Schutzimpfungen_20_Einwaende.html (allemand) Voir le paragraphe 12 intitulé "Impfungen fördern Allergien" (les vaccinations provoquent des allergies)
  13. http://www.kiggs.de (allemand)
  14. http://de.wikipedia.org/wiki/Alpenparlament
  15. http://scienceblogs.com/insolence/2011/08/31/an-anti-vaccine-administered-survey-back/ Article "A survey administered by a German anti-vaccine homeopath backfires spectacularly" (Une enquête administrée par un homéopathe allemand anti-vaccins produit un effet contraire à celui attendu). Posted by Orac on August 31, 2011 [...] En tout cas, le résultat hilarant de cette enquête [de Bachmair] qui montre que la prévalence de l'autisme chez les non vaccinés est similaire à la prévalence de l'autisme chez les vaccinés me réconforte un peu. Peu importe combien de militants anti-vaccins tenteront de le [le résultat] tourner autrement. Je me rends compte que cette enquête est en fait si mal conçue qu'elle ne nous dit vraiment pas grand-chose, mais il est amusant de regarder comment les cerveaux des anti-vaccins explosent en essayant de tourner ce résultat comme soutenant l'hypothèse vaccin/autisme. [...]
  16. http://www.sylviesimonrevelations.com/article-vaccination-et-constat-il-suffit-en-france-d-affirmer-un-chose-avec-autorite-pour-etre-cru-sur-p-97362264.html "Les Non Vaccinés sont en meilleure santé que les vaccinés"
  17. www.alis-france.com/download/courrier_alis_75-27-35.pdf
  18. http://www.jacques-lacaze.com/tag/vaccins/ Il met un lien vers la vidéo d'Angelika Kögel-Schauz (en 2016, le lien n'y est plus)
  19. http://www.santenutrition.net/lon-parlait-sante-enfants-vaccines/ Article intitulé "ET SI L’ON PARLAIT DE LA SANTE DES ENFANTS NON-VACCINES" sur le site de Santé Nutrition publié en novembre 2014
  20. http://www.sante-solidarite.com/vaccin3.htm Article intitulé "Etude Kiggs : enfin prouvé : la santé des enfants non vaccinés est nettement meilleure que celle des autres...
  21. http://www.neosante.eu/la-bonne-sante-des-enfants-non-vaccines-2/ Article publié en novembre 2012
  22. http://www.nexus.fr/wp-content/uploads/2014/12/Vaccins_NX77_light.pdf Article intitulé "Les non-vaccinés vont mieux que les autres" dans le Nexus N° 77 de novembre décembre 2012, auteur Sylvie Simon
  23. http://www.votre-sante.com/news.php?dateedit=1303574786 Article La faillite de la vaccination contre la rougeole publié en avril 2011, il y est déjà question d'Angelika Kögel-Schauz. Auteur Sylvie Simon
  24. http://www.efvv.eu/index.php/honorary-members/angelika-mueller