Jakob Lorber

De Psiram
Jakob Lorber[1]

Jakob Lorber[2], né le 22 juillet 1800 à Kanischa en Slovénie actuelle, mort le 24 aout 1864 à Graz) était un obscur personnage, mystique, théosophe, médium d'audition et de vision, et antisémite autrichien ayant produit de nombreux manuscrits. Il se qualifiait lui-même de scribe de Dieu ("Schreibknecht des Herrn"). Une voix interne, celle de Jésus, lui aurait ordonné en 1840 de mettre par écrit ce qui lui serait dicté. Aujourd'hui, il est considéré par ses adeptes comme un prophète.

Arrière plan historique

Le personnage de Lorber se situe dans le courant anti-philosophie des lumières (Erklärung en allemand), se rattache à la philosophie de la nature (Naturphilosophie en allemand), au vitalisme[3], au magnétisme animal[4] de Franz Anton Mesmer et aux séances de somnambulisme qui en étaient la suite logique, au swedenborgisme[5], au quiétisme[6] et a son équivalent allemand le piétisme[7]. En bref, Lorber était un des réactionnaires qui refusaient le rationalisme et la science dont les progrès étaient ressentis comme constituants un danger pour la religion, ce qui les amenaient à rechercher dans des visions de l'au-delà (sur d'autres astres par exemple), des échanges avec des entités surnaturelles (anges, esprits) des certitudes pour la foi. Plus tard les adeptes de Lorber s'adonnèrent tout naturellement au spiritisme et au spiritualisme religieux.

Biographie de Lorber selon Karl Gottfried Ritter von Leitner

Né dans une famille catholique de vignerons, il fit des études pour devenir instituteur, et envisagea aussi un moment une carrière ecclésiastique. Dès son plus jeune âge, il manifesta des dons pour la musique, et eut l’occasion d’apprendre à jouer de l’orgue, du piano et du violon.

Il s'intéressa aussi à l'astronomie et à la littérature mystique et occulte. Il connaissait les oeuvres de Jakob Boehme, de Johann Tennhard, d'Emanuel Swedenborg,et de Johann Heinrich Jung-Stilling. Il lisait les livres du médecin Julius Kerner (qui publia plusieurs livres traitant du magnétisme animal et un livre sur Franz Anton Mesmer [8]) et du franc-maçon Johann Baptist Krebs (alias Johann Baptiste Kerning).

Lorber occupa quelques temps un poste de précepteur dans une famille à Graz, puis, abandonnant l’enseignement, vécut très modestement en donnant quelques leçons de musique et en accordant des pianos, ne quittant Graz que pour de courtes périodes. Il se produisait quelquefois en concert et à l’occasion écrivait des critiques musicales dans le journal local. En 1840 il reçut un appel de Dieu.

Presque tous les renseignements sur la vie de Lorber sont issus de cette bibliographie[9] écrite vers 1884 par Gottfried Riter von Leitner, un adepte de la première heure (dès 1840) de Lorber. Il faut aussi rajouter que les écrits de Lorber ont été ordonnés, refaçonnés puis présentés en versets par les différants et successifs éditeurs de ses oeuvres dans un but évident de mythifier le personnage et de contrôler l'image qu'on désirait en donner. Jamais il n'a été possible d'examiner les manuscrits eux-mêmes pour voir ceux qui auraient pu être écourtés ou censurés, vérifier s'ils étaient écrits de sa propre main, ou d'accéder à ceux qui n'auraient pas été édités, ils sont maintenus sous clé à Bietigheim par l'éditeur.

Autres sources biographiques

Un texte dicté par "Dieu" à Jakob Lorber le 02 mars 1840, avant son "appel" du 15 mars 1840, et qui prouve que le groupe autour de Lorber était déjà constitué avant le dit "appel", que Lorber avait probablement eu des ennuis avec les autorités religieuses et que Swedenborg était au centre de leurs intérêts
  • Article paru le 01 05 1864 (quelques mois avant la mort de Jakob Lorber survenue le 24 08 1864) dans l’hebdomadaire local « Tagespost » de Graz. C’est une glose populaire intitulée « Histoire des visionnaires d’esprits de Graz » [10]
    « Nous avons récemment attiré l'attention sur les activités discrètes, dangereuses au plus haut point pour la raison des personnes concernées, de ces mystiques de Graz et sommes depuis lors en possession de données plus précises sur cette ‘communauté silencieuse'. Elle se divise en deux sortes de membres, les dupés et les dupants. Pour les premiers, c'est un besoin d'être trompé, pour les derniers c’est une distraction de tromper. Le ‘prophète des tombes ' (c.-à-d. Lorber, A. F.) a porté ça à une telle perfection, en se vantant dans le domaine des apparitions d'esprits et en général du surnaturel, qu'il croit lui-même à ses mensonges. Il reçoit régulièrement de l'au-delà des dépêches télégraphiques qui sont très incompréhensibles, particulièrement quand l' ‘esprit du vin’ fait miroiter au destinataire des visions (autre traduction possible : joue des tours d’illusionniste au destinataire avec des visions.)»
  • Dans Psychische Studien de 1878 pages 158[11], 159[12] et 160[13] se trouve un article intitulé "médiums inconnus" (Unbekannte Medium) rédigé par Léon Favre-Clavairoz, un français pratiquant le spiritisme, alors général-consul à Trieste, qui fréquentait un groupe d'adeptes de Jakob Lorber à Trieste, dont le chef était à l'époque Gottfried von Mayerhofer. Favre-Clavairoz rapporte ce qui se disait à propos de Lorber dans le groupe de Trieste: "Au début de ce siècle, dans les environs de Marburg, est né Jacob Lorber, enfant de parents pauvres. Orphelin déjà dans ses jeunes années, il aurait failli être tué par un incendie qui a consumé le seul héritage de son défunt père, une petite maison.
    Accueilli par des voisins débonnaires, il échappa à la misère grâce à leur charité. On le nourrit et l’habilla, et on l'envoya à l'école; mais l'écriture et la lecture lui étaient antipathiques. Ce fut pour la musique qu’il utilisa toutes ses forces, il commença à jouer du violon pas trop mal. Un jour, alors qu’il marchait à travers le champ, il vit une silhouette venir vers lui, en laquelle il reconnu une connaissance de jeunesse à l'enterrement duquel il avait assisté deux ans auparavant. Il voulu s'enfuir, parce que sa peur était grande - mais son ami le retint et le pria de venir à sa rencontre sur une montagne voisine le jour suivant au matin. Il ne manqua pas de le faire, et trouva là effectivement son ami, fidèle à sa promesse, qui lui donna le conseil de poursuivre les études musicales. Puis, il lui annonça qu'il recevrait plus tard, à l’intérieur de son âme, les commandements de Dieu lui-même, qu’il devrait mettre par écrit.
    Lorber s’installa plus tard à Graz et ne revit pas vu l'apparition.
    Beaucoup d’années passèrent. Lorber était devenu compétant dans son art, mais s’adonnait malheureusement à l'ivrognerie. Cependant l'état piteux de son esprit qui en résultait le rendait seulement encore plus clairvoyant. Pendant la durée de son absence d'esprit, il commença à écrire médiumiquement. C'était en 1840. Il est probablement le premier médium d’écriture de l'histoire du spiritualisme ; car personne ne croyait à cette époque au développement dont Lorber a été le précurseur. Il écrivit de cette manière plusieurs volumes, dont un certain nombre furent traduits en italien. Voici les titres de ses œuvres : [...]
    Il n’y a besoin d'aucune assurance particulière, que tous ces écrits dépassaient de loin les capacités intellectuelles de Lorber. Je ne sais pas si ce précurseur des médium d’écriture écrivait mécaniquement, ou concevait en son fort intérieur – mais la majorité des questions posées et traitées par lui, la hauteur des problèmes qu’il expliquait, l’ensemble de ces travaux importants attestent incontestablement l'intervention d'une plus haute intelligence que celle de ce pauvre râcleur de violon (violoneux) qui tirait le diable par la queue à l’échelon inférieur de l'art, et cherchait à oublier sa misère dans l'ivrognerie continuelle."
  • Acte de décès de Lorber qui établit qu'il avait eu une fille naturelle Maria Hochegger[14]. Les adeptes de Lorber ont cherché à cacher son existence.

Contenu des oeuvres

Les écrits de Lorber comprennent environ 20000 pages manuscrites qui représentent 10000 pages imprimées soit environ 25 tomes. Le Grand Evangile de Jean ou (Großes Evangelium Johannes), et toutes ses autres oeuvres sont à considérer au sens théologique du terme comme des oeuvres d’une nouvelle apocalypse gnostique [dans le sens d’une révélation divine moderne, ou Apocalypse d’un nouveau mouvement religieux]. Les oeuvres contiennent une succession confuse de ses interprétations personnelles de l’histoire biblique, (parmi celles-ci surtout celle de la vie de Jésus), des thèmes sur la vie humaine, sur la croyance chrétienne, des théories obscures et des prophéties apocalyptiques sans ordre apparent. L’ensemble manque d’une structure claire. Fréquemment les considérations religieuses et les exposés sur la genèse sont mélangées avec des descriptions de croyances populaires concernant l’éducation des enfants, l’alimentation et la santé.

Entre autres choses Jakob Lorber a aussi prédit la fin de la papauté pour vers l'an 2000 et ses écrits furent mis à l'Index du Vatican en 1869 ou 1870 lors du premier concile. La doctrine est millénariste et apocalyptique, l'éditeur de Lorber et chef de file des lorbériens (lorberianer en allemand) Christoph Friedrich Landbeck (1840-1921) annonçait le retour du Christ pour l'an 1920.

En lisant les oeuvres de Jakob Lorber, le lecteur stupéfait apprend que:

  • Dieu n'aurait pas créé la terre mais seulement des êtres spirituels, dont Satan, qui, suite à sa rebellion, se serait en quelque sorte cristalisé en matière, et aurait sa demeure sur la terre; en conséquence nous serions tous des sous-produits de Satan.
  • Le viol et l’adultère ne sont pas un péché contre la règle de la chasteté [ou pudeur] s'il s’agit d‘engendrer un enfant. (On comprend mieux quand on sait que Lorber était père d’un enfant naturel, il pouvait donc ainsi se disculper envers lui-même et envers son entourage).
  • Jésus, enfant, aurait estropié un autre enfant, parce que celui-ci l’aurait dérangé en jouant. L’adulte Jésus aurait enseigné: „Punissez vos enfants quand ils rient; mieux vaut les entendre pleurer que rire! Car le rire provient de l'enfer“.
  • Il existerait un trou avec une ouverture de 180 miles (selon une autre affirmation seulement de 20 ou 30 miles), qui serait une sorte de „bouche“ de la terre, au pôle nord, et qui aboutirait à un „cul“ au pôle sud en passant par des „intestins“.
  • Les marées sur terre seraient dûes à la respiration de celle-ci.
  • La terre tournerait à cause de l’expulsions d’excréments par son intestin en forme spirale.
  • Jamais l'homme ne pourait atteindre les pôle nord et sud.
  • Les oiseaux boiraient avant de s'envoler, car l'eau en se décomposant donnerait de l'hydrogène qui permettrait à l'oiseau de voler facilement. (Comme les ballons si populaires à l'époque).
  • La planète Mars n’aurait pas de lunes.
  • La face visible de la lune serait recouverte d'un sol spongieux ressemblant à de l’écume.
  • Sur la face invisible de la lune vivraient des êtres humains nains, des animaux (moutons lunaires), et il y aurait de l'eau et des fleuves. [15]
  • Sur la terre tomberait des pluies de graines, de poissons, de couleuvres, de grenouilles. (La Terre Naturelle, chapitres 14 et 15).
  • Sur Saturne vivrait le poisson Bisorhohiohio, l'éléphant Sisterkihi, la vache Buka, Zigst la chèvre bleue, une végétation toute aussi surprenante et bien sûr il y aurait de l'eau.
  • Le Soleil ne serait pas une planète, n'émettrait pas de lumière par lui-même, et ne ferait que refléter celle des autres soleils; finalement la lumière proviendrait de Dieu qui éclairait le tout.

Lorber antisémite, raciste et anti-féministe

Antisémite

Lorber est également connu pour ses affirmations antisémites, que les adeptes actuels ont cherché à dissimuler par une censure des éditions anciennes.

Un exemple:

Un juif, en son apparence, est totalement un cochon; l'apparence démontre à tout le monde a quelle classe d'animal il appartient. Le juif a [donc] l'apparence d'un cochon, il pue comme un cochon, et il se roule partout dans la boue du monde comme un cochon, pour apaiser sa soif d'or et d'argent [...] Et un cochon peut se contenter de toute forme de nourriture; même la plus mauvaise ne lui est pas indésirable, si au moins elle est chaude. Ceci est également le cas chez les juifs; [...] selon votre facon de s'exprimer, meme les meilleurs [des juifs] en sens spirituel ne valent pas la poudre d'un coup de feu."[16][17]

Certains adeptes de Lorber nient l'antisémitisme de Lorber, ils affirment que ces propos seraient en quelque sorte ironiques, pour choquer les détracteurs.

Raciste

Votre pays (l’Inde) [...] est trop aveugle et trop stupide, et à un autre habitant d'Inde Ce monde compte aujourd'hui tant d'hommes que tu ne connais pas de chiffre capable d'en exprimer le nombre. Les Sud-africains autochtones n'ont aucune langue articulée [...] Ils vivent comme des hordes de singes dans les arbres. Onze chapitres de "La Terre" contenant des propos de ce genre ont été censurés par l'éditeur de Lorber, le Seigneur lui aurait soi-disant personnellement donné cette consigne: Dans la seconde édition que l'on omette simplement cette partie estimée sujette d'être un scandale, et que l’on en fasse une petite édition nouvelle, à part, à distribuer aux éventuels demandeurs.

Anti-féministe

  • Citations: la partie féminine, par conséquent aussi la plus stupide, et encore toutes les femmes et les jeunes filles doivent savoir que Ma patience avec elles est beaucoup plus tôt à bout qu'avec l'homme, car elles ont été de tout temps la racine de tout le péché!, et encore [...] ont été de tout temps la chute des hommes.
  • A l'intérieur du mariage, le sexe est interdit comme luxurieux dès qu'il donne du plaisir à la femme: Cependant, un homme peut tout aussi bien, et plus encore, se rendre coupable de luxure avec son épouse qu'avec une prostituée. [...] mais l'on peut exciter exagérément une épouse et la pousser ainsi à une concupiscence passionnée qui peut alors faire d'elle une prostituée bien pire.
  • La femme réduite à un moyen de reproduction: Je n'empêche personne d'avoir deux, trois femmes et même encore davantage, car la femme a été créée pour la reproduction.

Jakob Lorber opposant à la vaccination

Il existe un livre "Le Livre de Vie et de Santé du Seigneur" qui contient des écrits de Lorber à propos de la santé. On y trouve en particulier un texte du 7 février 1841 intitulé Vaccination antivariolique[18][19], citons : "la variole est une maladie héritée de pratiques sexuelles dissolues des ancêtres, qui de période en période se déclare chez les descendants les plus jeunes. [...] Comment alors est-il possible que du pus pris à des vaches qui ont la variole puisse être un remède préventif contre la prétendue variole qui afflige les hommes ?! [...] Cependant, si vous [...] cherchez refuge dans des vaccinations et toutes sortes de médication, les conséquences seront – au plan naturel seulement - que dès votre jeunesse vous deviendrez vieux avant votre temps, perdant souvent l'un après l'autre l'usage de vos sens, devenant aveugles, sourds, infirmes, perdant vos dents et votre digestion, et aussi toute la gaie fraîcheur de la vie, au point que quand vous aurez atteint la quarantième année de votre vie, vous serez plus fatigués et infirmes que les hommes antiques à cent ans d'âge! [...]"

Diffusion de la doctrine de Lorber

Déjà de son vivant, le petit cercle de sympathisants faisait des copies des manuscrits et des "messages reçus" du prophète. Le premier éditeur de quelques unes de ses oeuvres fut l'ingénieur des chemin de fer allemand Carl-Friedrich Zimpel en 1852. D'autres furent ensuite éditées à partir de 1855 par l'ami de Lorber Johannes Bush, celui-ci a édité le "Grand Evangile de Jean en 7 volumes. Après le décès de ce dernier, les manuscrits ont été rassemblés et publiés par la maison d'édition, "Neutheosophischer-Verlag, fondée en 1885 à Bietigheim par le spirite Christoph Friedrich Landbeck. Landbeck a retravaillé les écrits de Lorber, mis ceux-ci sous forme de versets comme la Bible et a publié le "Grand Evangile de Jean", cette fois-ci en 10 tomes. Ses publications paraissaient sous le nom d'"écrits de la Nouvelle-Salem" (Neu-Salems-Schriften). La maison d'édition, pour se différencier du groupe de Rudolf Steiner dont elle s'était un moment rapproché, porta ensuite en 1907 le nom de "Neu-Salems-Verlag", elle porte aujourd’hui le nom de "Lorber-Verlag-Otto-Zluhan", en raccourci "Lorber-Verlag" et conserve les écrits de Jakob Lorber depuis 1885 à Bietigheim.

Il faut signaler que lors du concile Vatican I, 1869-1870, les écrits de Lorber ont été mis à l'Index et que l'éditeur et chef du groupe Christoph Friedrich Landbeck annonçait l'apocalypse pour 1920.

Allégeance du Lorber-Bewegung au National-Socialisme et au Führer Hitler (1933-1934)

Dans le journal Das Wort (cahier 6, 1933)[20], journal des amis de la Neu-Salems-Lichtes, le comité directeur (Otto Zluhan, Fritz Enke) et le rédacteur en chef (Dr. Walter Lutz) écrivent "au nom de la Neu-Salem-Gesellschaft" : "Spirituellement, politiquement et économiquement, nous voyons donc les idées et aspirations d’Adolf Hitler en la plus grande concordance avec les enseignements dévoilés depuis presque 100 ans par le grand voyant et messager de Dieu allemand Jakob Lorber, et consignés dans les "Neusalemsschriften" (les Ecrits-de-la-Nouvelle-Salem).
En conséquence, nous, amis-de-la-Nouvelle-Salem (amis-de-Lorber), n'avons donc pas besoin d'un "changement" ou d'une nouvelle "position" à l'égard du nouvel état. La "mise au pas", le conducteur le plus haut de l'histoire de l'état et des peuples [Dieu] l’a déjà accomplie en faisant affluer dans le coeur de l'éveilleur et führer de la nouvelle Allemagne [Adolf Hitler] les mêmes idées fondamentales qu’à son instrument de préparation envoyé d'avance Jakob Lorber."
[21] Plusieurs textes de cette période précisent: Hitler est un homme énergique, il faut le comprendre quand il fait barrage aux juifs, c'est un homme bon, il a créé une loi de protection des animaux [Hitler aimait les chiens, le sien en premier lieu], s'il y a eu des excès (1934) cela ne pouvait être que du fait des subalternes[22] ...

Malgré tout, la diffusion des écrits de Lorber fut interdite par la Gestapo en 1937.

Après cette interdiction et la séparation en deux de l'Allemagne, le groupe des lorbériens peinait à se relever, mais depuis une trentaine d’année, avec l'explosion de la littérature ésotérique, la propagande a repris activement avec l’aide financière d’une association de soutien à la diffusion de l'œuvre, le "Jakob-Lorber-Förderungswerk" (oeuvre de soutien Jakob Lorber). Des traductions ont été faites en de nombreuses langues, ainsi que des enregistrements sur cassettes audio et des films. Les Lorbériens sont très actifs sur internet, sites de présentation, forums, films en libre accès sur Youtube, et propositions de médicaments selon les recettes de Jakob Lorber.

Les adeptes

Après la mort de Lorber en 1864, se sont formés plusieurs cercles de lorbériens (Lorber-Freundeskreise), l'un des premiers étant celui de Trieste autour du magnétiseur-spirite Gottfried Mayerhofer, auquel appartenait d'ailleurs Christoph Friedrich Landbeck futur éditeur de Lorber. Le mouvement n'a pas créé de structure étroitement organisée, ce qui lui permet quelquefois d'éviter d'être qualifié de secte [23], il est cependant considéré tout au moins comme une communauté très spéciale, et hors christianisme. Actuellement il existe en plus de la "Lorber-Gesellschaft" (société Lorber), un Lorber-Institut Rathsberg (Allemagne), une maison d'édition Lorber, et plusieures groupes qui sont aussi présents sur l'internet [24] [25].

On trouve des lorbériens dans les groupes "spirites" et "spiritualistes", dans des groupes à tendance templière (Rose-Croix, Gral), chez les amateurs d'extra-terrestres UFO, chez les amateurs de médecine holistique[26] comme par exemple le 'cercle des amis de Bruno Groening' [27]. Parmi les adeptes de Lorber figurent aussi des adhérants du guérisseur et ex-médecin allemand Ryke Geerd Hamer, inventeur de la Nouvelle Médecine Germanique[28], et des opposants à la vaccination. La page de Gerhard Gutemann j-lorber.de est à cet égard très riche[29], les liens nombreux vers des forum, des sites, par exemple celui efi-online.de d'Angelika Müller,[30], la page sur la rougeole y est même présentée par Andreas Bachmair[31].

Il existe aujourd'hui une communauté de foi basée sur les préceptes de Lorber; créé à la fin de la 2° guerre mondiale, elle constitue un petit village rural installé en Bavière; deux de ses anciens membres en sont sortis, l'un (en fait l'une) est l'animatrice du site critique déjà mentionné jakoblorber.com ou jakoblorber.de, l'autre, Judith Mühlbacher, a publié un livre, "Das Hohelied der Anderen", qui décrit le fonctionnement du groupe, le vocabulaire utilisé qui leur est propre, le rejet du monde qualifié de "mondain" et satanique, les pratiques "religieuses", l'obéissance absolu qui est demandée aux membres et l'attitude totalitaire abusive de ses dirigeants.

D'anciens adeptes de Jakob Lorber ont fondé les sectes Vie Universelle[32], de Gabriele Wittek, Fiat Lux de Erika Bertschwinger-Eiche, Lichtzentrum Bethanien de Frieda Maria Lämmle à Sigriswill en Suisse, et Lichtkreis Christi d'Edgar Kaucher. Depuis son décès et jusqu'à aujourd'hui, de nombreux Médium, suivant l'exemple de Jakob Lorber et se fondant sur son idéologie, constituent de petits groupes auxquels ils délivrent des messages de Dieu sous la forme « Je ». Ces groupes constituent la nébuleuse du Lorberbewegung (Mouvement-de-Lorber) faisant partie du Neuoffenbarungbewegung (Mouvement-de-Nouvelle-Révélation).

Lactose exposé au soleil (globuli de lumière) et autres conseils thérapeutiques

globules de lumière (Lichtglobuli)

Lorber a aussi inventé une méthode pseudo-médicale d'ensoleillement de petites boules de lactose, les "globules de lumière" (Lichtglobuli), appelées parfois aussi Sonnen-Perlen ou perles de soleil. La notion "globuli" est connu en homéopathie. Les petites boules de lactose sont placées dans un bol particulier que les adeptes de Lorber expose (à Chypre, en Croatie etc.), pendant quatre semaines aux rayons de soleil (durant un cycle lunaire). Les globuli sont supposés accumuler les "Lebensspezifikalgeister" (c'est à dire les esprits spécifiques de la vie) les transformant ainsi en un médicament contre toutes sortes de maladies.

Autres médications alternatives conseillées par Lorber: "l'eau ensoleillée", le "vin ensoleillé", le sel de mer, le sel de soufre, le sang de veau, l'arnica, le camphre, le lait de chèvre, la cendre de bois de prune, la cendre d'arbuste de sauge, les baies de genièvre, l'huile de fleur de pavot, la camomille des champs, la rhubarbe, le ginseng, la châtaigne, auxquels on attribue alors des vertus toutes particulières [33]. Ceux-ci sont proposés sur les sites des adeptes de Lorber, mais aussi dans des herboristeries sympatisantes [34] et des distributeurs de compléments alimentaires ou de bien-être. On sait que les lorbériens ont déposé des brevets sur ces produits; quels sont les revenus qui en découlent et qui les touche reste une question à élucider. La mystérieuse Lorber-Gesellschaft, ne publie pas la liste de ses 12 membres "ordonnés", ni de bilan financier.

Un site d'adeptes de Lorber pro-Hamer[35] recommande un appareil de Médecine quantique d'origine russe appelé Oberon 4021[36], qui permettrait de faire des diagnostics et des thérapies, ainsi que d'autres appareils[37].

Réception et analyse

  • Dès le début, les autorités religieuses s'élèvent contre les écrits de Lorber. Son livre la Jeunesse de Jésus, paru en 1852 et édité par Carl-Friedrich Zimpel, est saisi et interdit en 1853 [38]
  • La psychiatre Antoinette Stettler-Schär a analysé les documents à disposition et arrive à la conclusion que Lorber était affecté par une forme paranoïque de la schizophrénie.[39]
  • Les sites mettant en garde contre les sectes ont une position sans équivoque, ici un site français[40], un autre en anglais[41], un autre an allemand[42], etc.
  • http://www.touteslespropheties.net/faux-prophetes/ecriture-automatique/jakob-lorber/ Une étude très complète du soi-disant prophète Jakob Lorber et une critique de sa doctrine et des aberrations qu'elle contient

Citation

  • "La cause d'une telle inclination charnelle, est habituellement à rechercher dans la possession de la part d'un ou même de plusieurs démons luxurieux de la chair. Ces démons de la chair habitent avant tout dans les boissons spiritueuses, dans le vin et même dans la bière, mais particulièrement dans les boissons distillées. Quand les hommes s'enivrent fortement en usant de telles boissons, ils accueillent avec celles-ci dans leur chair certainement un de ces semblables démons sinon plus; mais quand ceux-ci se trouvent dans la chair, ils démangent dans les organes génitaux et les excitent d'une manière si terrible, que l'homme ne peut faire à moins que de satisfaire cette démangeaison moyennant la jouissance sensuelle de la chair avec les femmes ou bien parfois même avec les animaux".

Article de Psiram dans d'autres langues

Liens externes

  • http://www.lematin.ch/suisse/neuf-ans-prison-maltraite-fillettes/story/18891862 Article "Neuf ans de prison pour avoir maltraité ses fillettes" publié le 06.09.2013 dans le journal Le Matin.
    ZURICH — Le prévenu, qui faisait partie d'une communauté religieuse stricte, a été inculpé pour lésions corporelles graves. Sa fille cadette était décédée en 2006.
    L'homme qui a maltraité ses deux filles dans l'Oberland zurichois a été condamné vendredi à neuf ans et demi de prison. Il a été reconnu coupable de lésions corporelles graves par le tribunal de district de Winterthour (ZH). Sa fille cadette est décédée. Il s'agissait d'un procès en révision.
    Le Ministère public avait requis 12 ans de prison et l'internement. Selon des rapports d'experts, une thérapie serait contre-productive, car elle renforcerait les tendances manipulatrices du prévenu qui possède une personnalité fortement sadique et narcissique.
    La défense a plaidé pour une peine ne dépassant pas un an et huit mois de prison avec sursis pour avoir négligé son devoir d'éducation. Son client n'a pas voulu nuire à ses enfants. L'avocat a aussi mis en doute les séquelles psychiques de la fille aînée et contesté que la cadette ait été sous-alimentée avant de mourir.
    Premier procès annulé
    Lors du premier procès, annulé par le Tribunal fédéral pour non-respect du contenu de l'acte d'accusation, l'homme avait été condamné à neuf ans et six mois de prison. Il avait été reconnu coupable de lésions corporelles graves. Le procureur avait aussi requis 12 ans de réclusion et l'internement.
    Le prévenu vivait avec ses deux enfants et deux femmes dans une communauté dans l'Oberland zurichois. Les deux fillettes étaient éduquées selon des principes chrétiens stricts. Elles étaient régulièrement punies et battues.
    «Apprendre l'obéissance»
    Pour éduquer ses filles, le père suivait les règles de Jakob Lorber (1800-1864), aussi appelé «l'écrivain public de Dieu». Cet Autrichien affirme que pendant les premières années de sa vie, l'enfant doit apprendre l'obéissance, car Dieu aime l'humilité. Il faut extirper de l'enfant le mensonge, la rébellion et l'effronterie.
    La plus jeune fille est décédée le 10 mai 2006, après avoir été fortement secouée par une des compagnes du prévenu. La femme a été condamnée entretemps. L'autre fille a été placée dans une famille par les autorités.
  • http://www.ccmm.asso.fr/spip.php?article3352&var_recherche=jakob%20lorber Décès d'une enfant martyrisée dans un groupe d'adeptes de Jakob Lorber, dont le chef était le propre père de l'enfant. Ils mettaient en oeuvre les préconisations de Lorber au sujet de l'éducation des jeunes enfants.
  • http://livresduseigneur.com/education.pdf Les préconisations de Lorber sur l'éducation des enfants qui ont inspirées le père de l'enfant décédée, publiés par un groupe d'adeptes français
  • Une meurtre rituel religieux dans une famille ayant eu connaissance de la doctrine de Lorber au travers de Georg Riehle
    • http://www.laopinion.es/sociedad/2010/12/20/asesino-profeta-dios/320664.html Article "El asesino ´profeta de Dios´. Frank Alexander, junto a su padre, mató, profanó y mutiló a su madre y dos hermanas en 1970" (L'assassin 'prophète de Dieu'. Frank Alexander, avec son père, a tué, mutilé et profané sa mère et ses deux soeurs en 1970). Miguel Ángel Autoro / Santa Cruz De Tenerife. Publié le 16 décembre 1970 dans le journal "La Opinion" de Tenerife.
    • http://talent.paperblog.com/los-crimenes-de-los-alexander-162055/ Article "Los crimenes de los Alexander" (Les crimes des Alexander). Publicado el 01 marzo 2010 por Misteriosdelmal.
      Harald el cabeza de familia de los Alexander pertenecía a la secta Sociedad Lorber (la cual creen completamente en las ideas de Jacob Lorber) e incluso termino siendo el líder de esta.
      Él se reunía con los miembros de su secta muy ocasionalmente para hablar sobre la destrucción del mundo por los demonios que lo formaban, coreaban canticos y frases glorificando a Dios, en todo un alarde de devoción y de creencias fanáticas hasta el punto de alcanzar el éxtasis. [...]
      Traduction : Harald, le chef de la famille Alexander, appartenait à la secte la Société de Lorber (qui croient complètement dans les idées de Jacob Lorber) et a même fini par être le leader de celle-ci.
      Il se réunissait avec les membres de sa secte très occasionnellementpour parler de la destruction du monde par les démons qui le formait, chantaient en choeur des cantiques et des phrases glorifiant Dieu, dans tout un déploiement de dévotion et de croyances fanatiques jusqu'au point d'atteindre l'extase. [...]
    • http://usersites.horrorfind.com/home/horror/bedlambound/library/alexander.html Article "The Alexander Family"
    • http://www.spiegel.de/spiegel/print/d-43375215.html Article "VERBRECHEN / ALEXANDER Frische Herzen." Publié le 11 janvier 1971 dans le journal Das Spiegel
    • http://www.spiegel.de/spiegel/print/d-42972075.html Article "PROZESSE: Zunehmende Seligkeit" Publié le 27 mars 1972 dans le journal Das Spiegel


Références

  1. Source: http://de.wikipedia.org/wiki/Bild:Lorber.jpg Lorberovi dopisy (1931), Neu Salems Verlag
  2. http://fr.wikipedia.org/wiki/Jakob_Lorber
  3. http://fr.wikipedia.org/wiki/Vitalisme
  4. http://fr.wikipedia.org/wiki/Mesm%C3%A9risme
  5. http://fr.wikipedia.org/wiki/Swedenborg
  6. http://fr.wikipedia.org/wiki/Qui%C3%A9tisme
  7. http://fr.wikipedia.org/wiki/Pi%C3%A9tisme
  8. http://www.zetetique.fr/index.php/dossiers/75-magnetisme-animal
  9. http://livresduseigneur.com/Jacob_Lorber_Biographie.pdf Biographie de Lorber par Karl Gottfried Ritter von Leitner publiée en français par un groupe français d'adeptes
  10. « Ich habe euch noch viel zu sagen … Gottesboten – Phropheten - Neuoffenbarer » de Matthias Pöhlmann , EZW –Texte Nr. 169/2003 page 34. In der fragliche Glosse der Grazer "Tagespost" von 1. Mai 1864 war seinerzeit zu lesen gewesen: « Wir haben auf das stille, höchsten für den Verstand der Betreffenden gefährliche Treiben dieser Mystiker von Graz kürzlich aufmerksam gemacht und sind seither in den Besitz genauer Daten über diese ‚stille Gemeinde‘ gekommen. Sie zerfällt in zwei Sorten von Mitglieder, in Dupirte und Dupirende. Den ersteren ist es ein Bedürfnis, getäuscht zu werden, den letzteren macht es Vergnügen, zu täuschen. Der ‚Grabenprophet‘ (d. h. Lorber, A.F.) hat es im Aufschneiden auf dem Gebiete der Geistererscheinungen und überhaupt des übernatürlichen zu einer solchen Vollkommenheit gebracht, dass er seine Lügen selbst glaubt. Er empfängt regelmäßig telegraphische Depeschen aus dem Jenseits, die besonders dann sehr unverständlich sind, wenn dem Adressaten der ‚Geist des Weines ‚Visionen vorgaukelt‘.»
  11. http://freimore.uni-freiburg.de/servlets/MCRFileNodeServlet/DocPortal_derivate_00012158/PsyStudien_1878.0158.gif?hosts= "Im Anfang dieses Jahrhunderts, in der Umgebung von Marburg, wurde Jacob Lorber als ein Kind armer Eltern geboren. Schon in früher Jugend Waise, wäre er beinahe durch eine Feuersbrunst umgekommen, welche das einzige Erbtheil seines verstorbenen Vaters, ein kleines Haus, verzehrte.
    Von gutmüthigen Nachbarn aufgenommen, entging er dem Elend durch deren Wohlthätigkeit. Man nährte und kleidete ihn, und schickte ihn zur Schule; aber Schreiben und Lesen war ihm antipathisch. Es war die Musik, auf die er alle seine Kräfte verwendete; er fing an, leidlich die Violine zu spielen. Als er eines Tages durchs Feld ging, sah er eine Gestalt auf sich zukommen, in der er einen Jugendbekannte erkannte, desses Leichenbegängniss er vor 2 Jahren beigewohnt hatte. Er wollte entfliehen, denn seine Angst war gross, - aber sein Freund hielt ihn zurück"
  12. http://freimore.uni-freiburg.de/servlets/MCRFileNodeServlet/DocPortal_derivate_00012158/PsyStudien_1878.0159.gif?hosts= "und bat ihn, am folgenden Tage des Morgens ihn auf einem benachbarten Berge zu treffen. Er verfehlte nicht, diess zu thun, und fand sich dort wirklich, seinem Versprechen treu, seinen Freund, der ihm den Rath gab, die musikalischen Studien fortzusetzen. Dann verkündete er ihm, dass er später, im Innern seiner Seele, Gebote von Gott selbst erhalten werde, welche er niederschreiben müsse.
    Lorber liess sich später in Graz nieder und sah die Erscheinung nicht wieder.
    Viele Jahre vergingen. Lorber war in seiner Kunst tüchtig geworden, aber hatte sich leider der Trunksucht ergeben. Doch der hieraus für ihn entstehende verächtliche Zustand seines Geistes machte ihn nur noch hellsehender. Während der Zeit seiner Geistesabwesenheit fing er an, mediumistisch zu schreiben. Es war im Jahre 1840. Wahrscheinlich ist er das erste Schreibmedium in der Geschichte des Spiritualismus; denn Niemand glaubte zu seiner Zeit an die Entwickelung, von der Lorber einer der Vorläufer war. Er schrieb auf diese Art mehrere Bände, von denen eine gewisse Anzahl in’s Italienische übersetzt wurde. Hier sind die Titel seiner Werke:


    Geschichte der geistigen und materiellen Schöpfung. (Deutsch geschrieben und in’s Italienische übersetzt.)
    Die Kindheit Jesu. (Ebenso.)
    Belehrung über die ewige Liebe und die ewige Weisheit. (Veröffentlicht.)
    Spirituelle und materielle Beschreibung und Erklärung der Erde. (Veröffentlicht und übersetzt.)
    Die drei von Jesu im Tempel verlebten Tage. (Veröffentlicht und übersetzt.)
    Geistige und materielle Beschreibung des Mondes; mit einer Abhandlung über magnetisches Fluidum. (Veröffentlicht.)
    Geistige und materielle Beschreibung des Saturn.
    Geistige und materielle Erklärung der Sonne.
    Correspondenz zwischen Jesus und Abgar, König von Edessa.
    Ein verloren gegangener Brief von St. Paulus.
    Erklärung des Evangelium Johannes. (Beinahe bis zur Häfte des Evangelium.)
    Eine grosse Anzahl Mittheilungen, welches verschiedene Naturphänomene erklären.


    Es bedarf wohl keiner besondern Versicherung, dass alle diese Schriften Lorber’s geistige Fähigkeiten weit überragten. Ich weiss nicht, ob dieser Vorläufer der Schreibmediem mechanisch, oder innerlich auffassend schrieb – "
  13. http://freimore.uni-freiburg.de/servlets/MCRFileNodeServlet/DocPortal_derivate_00012158/PsyStudien_1878.0160.gif?hosts= "aber die Mehrzahl der von ihm gestellten und behandelten Fragen, die Höhe der Probleme, welche er erklärte, das Ganze dieser wichtigen Arbeiten beurkunden sicher das Eingreifen einer höheren Intelligenz, als die dieses armen Bierfiedlers, der sein Leben fristete auf den unteren Stufen der Kunst, und der in fortwährender Trunksucht sein Elend zu vergessen suchte."
    Lorber starb, bevor er ein höheres Alter erreicht hatte. *)
  14. http://www.jakoblorber.de/inhalte/uebersetzung.swf Sur l'acte de décès de Jakob Lorber est mentionné sa fille naturelle Maria hochegger
  15. http://www.jakoblorber.com/inhalte/deutsch.htm Site en allemand de Johanna Böhm, élevée dans une communauté de foi lorbérienne en Bavière qui fait une étude critique de l'oeuvre de Lorber dans tous ses aspects, tant sur les absurdités scientifiques que sur le fond de la doctrine
  16. Lorber J. Erde und Mond, chapitre 74, 9-11, III. partie)
  17. http://www.jakoblorber.de/inhalte/ethik3.htm Site critique très complet sur Lorber et sa doctrine (en allemand)
  18. http://livresduseigneur.com/LivreVieSanteduSeigneur.pdf
  19. https://archive.org/stream/LEvangileDeLaNatureGottfriedMayerhofer/LivreVieSanteduSeigneur_djvu.txt Voir pages 96-100
  20. http://www.lothar-bross.de/Neu-Salems-Schriften/Das%20Wort%201933/Das%20Wort%20Heft%2006-1933.pdf Voir pages 16 à 21 (du document pdf) l'article "Der neue Staat und dans Neusalemslicht"
  21. "Der neue Staat und das Neusalemslicht" (Le nouvel état et la lumière-de-la- nouvelle-Salem), Das Wort 6/1933, page 172
  22. https://fr.wikipedia.org/wiki/Nuit_des_Longs_Couteaux
  23. http://www.vigi-sectes.org/visage_decouvert/lorber.html Fiche en français sur Jakob Lorber
  24. http://www.per-crucem-ad-rosam.de/
  25. http://www.bertha-dudde.info/zum_werk/index.htm
  26. http://www.sceptiques.qc.ca/dictionnaire/holistic.html
  27. http://www.bruno-groening.org/francais/default.htm
  28. http://www.j-lorber.de/krank/krebs/index.htm
  29. http://www.j-lorber.de/heilg/impfung/
  30. http://www.j-lorber.de/heilg/impfung/links.htm#Adressen von Arbeitskreisen
  31. http://www.j-lorber.de/heilg/impfung/arten/masern.htm
  32. http://www.psiram.com/ge/index.php?title=Universelles_Leben
  33. Lorber J: (livre) Heilkraft des Sonnenlichtes
  34. http://landkaufhausmayer.de/handel/index.php?cat=c38_Sonnenhellmittel.html
  35. http://www.j-lorber.de/informationsmedizin/index.htm
  36. http://www.j-lorber.de/informationsmedizin/oberonsystem/auswertung.htm Le lien en 2018 a été désactivé
  37. http://www.j-lorber.de/heilg/elektr/hf-licht-ozon/hf-handbuch/index.htm
  38. https://www2.landesarchiv-bw.de/ofs21/olf/struktur.php?bestand=4152&klassi=098&anzeigeKlassi=026.007&letztesLimit=unbegrenzt&baumSuche=&standort=
  39. Stettler-Schär, Antoinette: Jakob Lorber: Zur Psychopathologie eines Sektenstifters, Dissertation Medizin, Bern 1966
  40. http://www.vigi-sectes.org/visage_decouvert/lorber.html
  41. http://www.str.org/articles/testing-new-revelation
  42. http://kath-zdw.ch/maria/lorbergesellschaft.html