Syndrome de l'intestin perméable

De Psiram

Le Syndrome de l'intestin perméable, en anglais Leaky gut syndrome, est une pathologie (en anglais "condition"), non reconnue par la médecine, que quelques praticiens de médecine alternative affirment être la cause d'un large éventail de maladies chroniques graves, y compris le diabète, le lupus et la sclérose en plaques. Les partisans de cette théorie prétendent que la mauvaise alimentation, les parasites, une infection ou les médicaments causent des dommages à la paroi ou muqueuse intestinale, permettant aux toxines, microbes, aliments non digérés, ou autres substances à passer à travers celle-ci. Selon leur hypothèse, cette «perméabilité» incite le corps à amorcer une réaction immunitaire qui, à son tour, conduit à des maladies chroniques telles que celles mentionnées [1].

La théorie de l'intestin perméable est vague, loin d'être prouvée et la communauté scientifique continue à débattre si "le syndrome de l'intestin perméable" existe vraiment. Il n'y a aucune preuve crédible que des maladies chroniques soient causées par un intestin "perméable", ni que des remèdes commercialisés pour leur traitement apportent les effets bénéfiques qu'on leur prétend [2].

Base conceptuelle et contexte

Bien qu'un peu de perméabilité intestinale soit un phénomène connu pour être normal par la science conventionnelle, les affirmations de l'existence du "syndrome de l'intestin perméable" sont pour la plupart faites par des nutritionnistes (ce n'est pas la même chose que diététicien) et des praticiens de médecine alternative[2][3]. Ces partisans [de la théorie] disent que des particules alimentaires non digérées peuvent passer à travers la paroi intestinale "perméable" et dans le reste du corps, conduisant à un grand nombre de maladies allant des migraines à l'autisme. À partir de 2013, selon le National Health Service du Royaume-Uni, la théorie est soutenue par très peu de preuves[2].

Seth Kalichman[4] a écrit que certains pseudo-scientifiques prétendent que c'est le passage de protéines à travers un intestin perméable qui est la cause de l'autisme [5][6]. Cependant, un examen de l'efficacité des remèdes destinés à le «traiter» [l'autisme] ne les a pas trouvés efficaces[2]. Un examen de 2013 dit que la connexion entre l'intestin perméable et l'autisme avait suscité la controverse, et que ce débat se poursuivait au sein de la communauté scientifique [7][8].

Analyse de Liz Ditz

Liz Ditz est l'auteur du livre "Thinking person's guide to Autism", gère le site "I Speak of Dreams" et y a publié en fébrier 2014 un post "What Is the Evidence for Leaky Gut Syndrome? How About For It Being Caused By Vaccines?" [9], en lien avec les sujets « Is It True that Andrew Wakefield's Research Showed that Vaccines Cause Intestinal Damage? » (Est-il vrai que les recherches d'Andrew Wakefield ont démontré que les vaccins causent des dommages intestinaux?) et « Is it True that Autistic Folk Have Toxins In Their Bloodstreams And Their Brains? » (Est-il vrai que les gens autistes aient des toxines dans leur sang et leurs cerveaux ?). Voici un essai de traduction de son post concernant le Leaky Gut Syndrome:

Quelles sont les preuves d'un leaky gut syndrome? Comment d'être induit par des vaccins serait pour lui [en faveur de son existence]?

La version courte: pas de preuves du tout pour un « leaky gut syndrome »; aucune pour qu'il soit causé par les vaccins; aucune pour qu'il soit une caractéristique fondamentale ou une caractéristique causale de l'autisme.

Commençons par quelques définitions. « Leaky gut », formellement, est la « perméabilité intestinale », et est une augmentation de la perméabilité intestinale qui existe vraiment dans certaines maladies.

Le sénario général du « leaky gut syndrome » fonctionne comme ceci: un enfant au développement normalement est vacciné; l'enfant développe un « leaky gut » (intestin perméable) qui permet aux particules de nourriture (surtout de gluten et de caséine) de s'infiltrer dans le sang et d'affecter le cerveau. Le comportement de l'enfant change.

Dans un post précédent, nous avons examiné les preuves que les vaccins n'affectent pas les intestins (lien vers le post précédent [10]).

Le Leaky gut syndrome est presque certainement un « diagnostic à la mode », sans base médicale.

... le « leaky gut syndrome », est décrit par les promoteurs comme une affection dans laquelle la muqueuse intestinale devient irritée et poreuse de sorte que des particules non-désirées de nourriture, « toxines », bactéries, parasites, et « Candida » passent dans la circulation sanguine et entraînent "un système immunitaire affaibli, des troubles digestifs, et éventuellement une maladie auto-immune chronique". Le traitement de cette prétendue affection peut inclure des changements alimentaires (comme ne pas manger de protéines et d'amidon au même repas); une « purification » avec des produits à base de plantes; un « rétablisement d'un bon équilibre » des bactéries intestinales; et des concoctions de suppléments allégant renforcer et réparer la muqueuse intestinale. Remarque: Certains scientifiques médicaux utilisent le terme « leaky gut » pour des problèmes liés à une perméabilité intestinale anormale, mais le « leaky gut syndrome » n'est pas l'un d'entre eux.

L'origine du mythe du « leaky gut » remonte à Jaak Panksepp qui a publié « A neurochemical theory of autism » (Une théorie neurochimique de l'autisme) en 1979. Dans ce papier, Panksepp a proposé que l'autisme provient d'une perturbation dans les systèmes d'opiacés dans le cerveau. Puis en 1991, Karl Ernst (Kalle) Reichelt a publié un document en norvégien sur le leaky gut, et plus tard a publié d'autres documents en anglais. Depuis lors, l'idée que certains produits alimentaires (et/ou la vaccination) causent une foule de symptômes et de problèmes est passé dans la « la connaissance commune » (ce qui est de notoriété publique et que personne n'ignore), sans le bénéficie d'[avoir] une base de preuves.

Le UK's National Health System (Système national de santé du Royaume-Uni) a ceci à dire à propos du « Leaky gut syndrome" [11]:

Le « Leaky gut syndrome » est une affection proposée par certains praticiens de santé qui affirment qu'il serait la cause d'un large éventail d'affections à long terme, y compris le syndrome de fatigue chronique et la sclérose en plaques.
Les partisans du « leaky gut syndrome » affirment que de nombreux symptômes et maladies sont causées par le système immunitaire qui réagit aux germes, toxines ou autres grosses molécules qui sont entrés dans la circulation sanguine via un intestin poreux ('perméable').
Il y a peu de preuves à l'appui de cette théorie, et aucune preuve que les prétendus « traitements » pour le « leaky gut syndrome », tels que les suppléments nutritionnels et un régime sans gluten, aient un effet bénéfique pour la plupart des affections/maladies qu'ils sont supposés aider.
Il est vrai que certains facteurs peuvent rendre l'intestin plus perméable, ce qui a probablement ne conduit qu'à rien de plus qu'une légère inflammation temporaire d'une zone de l'intestin.

Pourquoi nous devrions être sceptiques au sujet du 'leaky gut syndrome'
Théorie non prouvée
Les promoteurs du « leaky gut syndrome » - en grande partie des nutritionnistes et des praticiens de médecine complémentaire et alternative - croient que la paroi intestinale peut devenir irritée et « perméable » en raison d'une gamme plus large de facteurs, y compris une prolifération de levures ou de bactéries dans l'intestin, une mauvaise alimentation et l'usage excessif d'antibiotiques.
Ils croient que les particules alimentaires non digérées, les toxines bactériennes et les germes peuvent passer à travers la paroi intestinale « perméable » et dans la circulation sanguine, ce qui déclenche le système immunitaire et provoque une inflammation chronique dans tout le corps. Ceci, disent-ils, est lié à une plus large gamme de problèmes de santé et de maladies, y compris: [le syndrome de fatigue chronique et la sclérose en plaques suscités]
La susdite thérorie est vague et actuellement largement non prouvée.

Il y a eu une petite étude pilote sur l'hypothèse de l'intestin perméable dans l'autisme.

Robertson MA, Sigalet DL, Holst JJ, Meddings JB, Wood J, Sharkey KA. Intestinal permeability and glucagon-like peptide-2 in children with autism: a controlled pilot study. J Autism Dev Disord. 2008 Jul;38(6):1066-71. doi: 10.1007/s10803-007-0482-1. Epub 2008 Feb 29.
Résumé
Nous avons mesuré une petite perméabilité intestinale en utilisant un lactulose: test de perméabilité sucre-mannitol dans un groupe d'enfants autistes se plaignant actuellement ou s'étant plaint précédement de troubles gastro-intestinaux. Deuxièmement, nous avons examiné si les enfants autistes avaient une réponse glucagon-like peptide-2 (GLP-2) anormale à l'alimentation. Les résultats ont été comparés avec les contrôles sur la fratrie et des enfants sans déficience de développement. Nous avons recruté 14 enfants autistes, 7 enfants de développement normal apparentés à ces enfants [autistes] et 8 enfants sains, de développement normal et non-apparentés. Notre étude n'a pas détecté de différences dans ces mesures de la fonction gastro-intestinale chez un groupe d'enfants autistes.

Edit à ajouter

Thjodleifsson B, Davídsdóttir K, Agnarsson U, Sigthórsson G, Kjeld M, Bjarnason I. Effect of Pentavac and measles-mumps-rubella (MMR) vaccination on the intestine. Gut. 2002 Dec;51(6):816-7. "The failure of the MMR vaccination to cause an intestinal inflammatory response provides evidence against the proposed gut-brain interaction that is central to the autistic « enterocolitis » hypothesis." (L'incapacité de la vaccination ROR de causer une réponse inflammatoire intestinale fournit la preuve [allant] contre l'interaction cerveau-intestin proposée qui est au cœur de l'hypothèse de l'« entérocolite autistique »)[12]

Fin de l'histoire. Rien de basé sur des preuves sur l'intestin perméable; aucune preuve que les vaccins endommagent le tractus gastro-intestinal.

Diagnostic et traitement

Le Syndrome de l'intestin perméable n'est pas un diagnostic médical reconnu, les symptômes allégués sont communs et il n'y a pas de test validé médicalement[2]. Selon le National Health Service du Royaume-Uni,

Il y a peu de preuves pour soutenir cette théorie, et aucune preuve que les prétendus «traitements» pour le « Syndrome de l'intestin perméable », tels que les suppléments nutritionnels et un régime sans gluten, aient un effet bénéfique pour la plupart des maladies qu'ils sont prétendus aider[2].

Quackwatch appelle l'intestin perméable un « diagnostic à la mode ». Stephen Barrett écrit que ses promoteurs utilisent la condition de santé présumée [être soi-disant atteint d'un Syndrome d'intestin perméable] comme une occasion de promouvoir un certain nombre de remèdes de santé alternatifs comprenant des régimes alimentaires, des préparations à base de plantes et des suppléments alimentaires[13].

Les sceptiques et la majorité des scientifiques reconnaissent généralement que la plupart des commercialisations de traitements pour le Syndrome de l'intestin perméable sont, au mieux, malavisées, et, au pire, des cas de fraude délibérée liée à la santé [2].

Exemples d'études douteuses cherchant à établir l'existence du Syndrome de l'intestin perméable

Nicola Antonucci, Alessio Fasano et Anna Sapone Source [14]. La photo a été publiée pour fêter la publication d'une étude auquels ils ont participé parue en juillet 2012 et consultable ici [15]
  • Alterations of the intestinal barrier in patients with autism spectrum disorders and in their first-degree relatives. De Magistris L [Laura], Familiari V, Pascotto A, Sapone A, Frolli A, Iardino P, Carteni M, De Rosa M, Francavilla R. Etude publiée en octobre 2010 dans la revue "Journal of Pediatric Gastroenterology and Nutrition". Cette étude conclut "Les résultats obtenus confirment l'hypothèse de la perméabilité intestinale et indiquent que la mesure de l'IPT [le Test de l'Imperméabilité Intestinale] pourrait aider à identifier un sous-groupe de patients atteints d'autisme qui pourraient bénéficier d'un régime sans gluten. Les altérations de l'IPT trouvées chez les parents au premier degré suggèrent la présence d'un facteur héréditaire intestinal (lié à une jonction serrée) dans les familles des sujets atteints d'autisme." [16].
    Quelle utilisation est faite de cette étude et d'autres études publiées par ce groupe ? Sur le site de Nicola Antonucci, il est recommandé de prendre du GcMAF [17]
  • Gluten- and casein-free dietary intervention for autism spectrum conditions Paul Whiteley, Paul Shattock, Ann-Mari Knivsberg, Anders Seim, Karl L. Reichelt, Lynda Todd, Kevin Carr, and Malcolm Hooper. Publié en juin 2012 dans la revue Frontiers in Human Neuroscience [18]
  • http://www.omicsgroup.org/journals/gut-bacteriabrain-axis-in-autism-2165-7890.1000e124.pdf Article "Gut Bacteria–Brain Axis in Autism" de Dario Siniscalco publié par la revue "Autism-Open Access" (dont Dario Siniscalco est lui-même l'éditeur en chef), une des revues du douteux groupe éditorial OMICS, qualifié de prédateur, car les auteurs paient pour y publier leurs articles [19]. Dario Siniscalco écrit dans cet article "Il convient de noter que de nos jours presque tous les patients autistes souffrent de symptômes gastro-intestinaux et montrent une barrière intestinale altérée comme une fonction de la barrière intestinale diminuée. Cette barrière intestinale diminuée permet le passage de d'antigènes étrangers de provenance alimentaire et a une conséquence dramatique sur les réponses du système immunitaire de l'enfant autiste."
    Les références citées dans cet article sont, outre ses propres articles ou "papiers", ceux auxquels ont contribué Jeff Bradstreet, Nicola Antonucci, Anna Sapone, etc. Citons en un en particulier: Siniscalco D, Bradstreet JJ, Cirillo A, Antonucci N (2014) "The in vitro GcMAF effects on endocannabinoid system transcriptionomics, receptor formation, and cell activity of autism-derived macrophages". J Neuroinflammation 11: 78 [20].

Liens externes

  • http://www.mauxdeventre.org/centre-information/sujets-de-a-a-z/syndrome-de-lintestin-permeable/ "Réfuter le mythe du « syndrome de l’intestin perméable »". Par James R. Gray, M.D., CCMF, ABIM, FRCPC, Gastro-entérologue, Faculté de médecine, Université de la Colombie-Britannique. Publié par la société canadienne de recherche intestinale. Il s'agit de la version en français (ou de la traduction) de l'article "Intestinal Permeability Defects: Is It Time to Treat?" d'Odenwald MA et al, publié initialement en novembre 2013 dans la revue 'Clinical Gastroenterology and Hepatology'

Références

  1. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15154150 "A brief evidence-based review of two gastrointestinal illnesses: irritable bowel and leaky gut syndromes". Par Kiefer, Ali-Akbarian L. Publié en mai-juin 2004 dans la revue 'Alternative Therapies In Health And Medicine'
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4, 2,5 et 2,6 http://www.nhs.uk/conditions/leaky-gut-syndrome/Pages/Introduction.aspx "Leaky gut syndrome" Publié dans NHS Choices le 9 avril 2013
  3. http://www.cghjournal.org/article/S1542-3565(13)00926-9/abstract "Intestinal Permeability Defects: Is It Time to Treat?" Par Matthew A. Odenwald, Jerrold R. Turner. Publié le 15 juillet 2013 dans la revue 'Clinical Gastroenterology and Pathology'
  4. https://en.wikipedia.org/wiki/Seth_Kalichman
  5. https://books.google.fr/books?id=_mtDBCDwxugC&pg=PA167&hl=fr#v=onepage&q&f=false
  6. http://www.springer.com/us/book/9780387794754 Livre "Denying AIDS. Conspiracy Theories, Pseudoscience, and Human Tragedy". Auteur Seth Kalichman.
  7. http://www.mdpi.com/2072-6643/5/10/3839 "Non-Celiac Gluten Sensitivity: The New Frontier of Gluten Related Disorders" publié en 2013 dans Nutrients
  8. http://www.mdpi.com/2072-6643/5/10/3839 L'article "Non-Celiac Gluten Sensitivity: The New Frontier of Gluten Related Disorders" complet en accès direct
  9. http://lizditz.typepad.com/i_speak_of_dreams/2014/02/what-is-the-evidence-for-leaky-gut-syndrome-how-about-for-it-being-caused-by-vaccines.html
  10. http://lizditz.typepad.com/i_speak_of_dreams/2014/01/is-it-true-that-andrew-wakefields-research-showed-that-vaccines-cause-intestinal-damage.html
  11. http://www.nhs.uk/conditions/leaky-gut-syndrome/Pages/Introduction.aspx
  12. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1773472/ Accès à l'étude complète "Effect of Pentavac and measles-mumps-rubella (MMR) vaccination on the intestine"
  13. http://www.quackwatch.com/01QuackeryRelatedTopics/fad.html "Be Wary of « Fad » Diagnoses" (Méfiez-vous des diagnostics à la mode). Stephen Barrett, M.D.
  14. http://www.emergenzautismo.org/content/view/981/48/
  15. http://link.springer.com/article/10.1007/s10803-011-1373-z#
  16. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20683204
  17. http://taodar.wix.com/autism#!news/c1rhy (anglais)
  18. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3540005/
  19. https://en.wikipedia.org/wiki/OMICS_Publishing_Group
  20. http://www.jneuroinflammation.com/content/11/1/78 Accès direct à l'article The in vitro GcMAF effects on endocannabinoid system transcriptionomics, receptor formation, and cell activity of autism-derived macrophages Pulbié dans le "Journal of Neuroinflammation"
Cet article est partiellement ou en totalité issu d'un article du Wikipédia anglais