Respirianisme

De Psiram
Une enfant se nourrissant de lumière

Le respirianisme (Breatharianism en anglais), dit aussi pranisme ou inédie (d'inadia, terme anglais signifiant abstention de toute nourriture), est une méthode qui consiste à se nourrir d’air et de lumière pour accéder à « notre être divin ». Elle repose sur une dangereuse pratique de jeûne total acquise à l’issue d’un « processus sacré de 21 jours » au cours duquel le corps se libère progressivement du besoin de manger et de boire. Cette méthode, à ce jour, a causé la mort de plusieurs personnes qui ont cru en elle et ont voulu se nourir exclusivement de lumière. Le terme utilisé en allemand est "diète/jeûne de lumière" (Lichtfasten), ou "nourriture de lumière" (Lichtnahrung).

Une forme particulière du respirianisme est la dangereuse pratique de regarder le soleil (Sungazing)[1]. Les personnes doivent regarder longtemps (jusqu'à une durée d'une heure) les yeux ouverts la lumière solaire pour s'"alimenter" de lumière solaire .

L'un des premiers, qui a établi un lien entre le jeûne et la lumière, est le jeûneur professionnel italien Giovanni Succi qui se qualifiait lui-même, au tournant du siècle de 1900, d'"homme de lumière" et qui tirait ses revenus des recettes de ses démonstrations de jeûne. Dans une de ses démonstrations de jeûne, il a été surpris dans un hôtel en train de manger un bifteck.[2].

Généralités

Séance de Sungazing

Les adeptes du respirianisme croient pouvoir se passer des apports énergétiques se trouvant dans les aliments solides ou liquides. Ils pensent pouvoir manger de la "lumière". Ils croient, cependant, que la lumière n'est pas ce que l'on entend habituellement par la lumière, c'est à dire un certain spectre de rayonnement électromagnétique émanant du soleil ou d'une autre source lumineuse. Ce que, au lieu de cela, la lumière est supposée être exactement, reste, en l'absence d'explications précises, peu clair et contradictoire. Les adeptes du respirianisme parlent d'une "énergie vitale cosmique" appelée Prana qui baignerait tout l'univers sous "forme d'énergie universelle" et qui serait utilisable. D'autres désignations sont Chi, Ki, Qi, nourriture de lumière, Skalarpotential, éther, Orgon, Reiki ou la force vitale (Vis vitae/Vis vitalis) déjà connue de l'homéopathie. Certains de ces termes sont cependant compris autrement dans d'autres contextes, si bien que des malentendus apparaissent rapidement pour les personnes extérieures. En ce qui concerne certains mangeurs de lumière, on peut supposer qu'ils souffrent ou souffraient d'une forme de trouble de l'alimentation.

Les partisans de la „diète de lumière“ (ou "jeûne de lumière) n’hésitent pas à mettre en avant les soi-disant prétendus avantages de la „diète de lumière“ et deviennent là absolument cyniques:

  1. Economies
  2. Meilleure façon qui soit d’alimenter les « tissus solides » du corps grâce à la lumière
  3. Gain de temps, car on n‘a plus à préparer la nourriture
  4. Avantages pour votre propre santé, car ne seraient plus ingérées des substances considérées comme nocives
  5. Solution au problème de la faim dans le monde.

Les partisans du respirianisme (ou de l’alimentation pranique, du jeûne de lumière), fournisseurs de séminaires et d’"accompagnements de diète/jeûne de lumière" payants, se réfèrent fréquemment à un rituel d'introduction au jeûne de 21 jours (‘’processus de nourriture de lumière’’), avec un début de 7 jours sans eau. Déjà autour du tournant de siècle, vers 1900, le jeûneur de scène allemand Wilhelm Bode sous le nom de scène de"Riccardo Sacco" exhibait des démonstrations de jeûne de 21 jours, moyennant prix d'entrée, en tant que ‘’"jeunes volontaires intégraux constants durant 21 jours complets, sous contrôle"’’.

Jasmuheen, gourou australienne à la tête d'ange, revendique trois millions d'adeptes. De son vrai nom Ellen Greve, elle prétend se nourrir uniquement d'air et de lumière afin d'éviter de tomber malade. En France, Jasmuheen affirme regrouper des centaines d'adeptes. Toutes les conférences et ateliers sont évidemment payants, quelques centaines d'euros, et l'Australienne vend de nombreux ouvrages[3] [4].

Dans l'espace germanophone, on trouve l’employée en matière de fiscalité allemande et medium Gaby Teroerde, l'allemand Rico Kolodzy, Rita Schneider-Krallinger et l'anthroposophe suisse et chimiste Michael Werner, qui travaille pour une entreprise pharmaceutique anthroposophique et qui aurait cessé de manger en 2001. Un autre adepte de l'invention de la nourriture de lumière est un maître de conférence Bâlois, le Dr Jacob Boesch, qui a écrit la préface d'un livre sur la diète de lumière. Dans la préface, on lit: "J'ai moi-même failli perdre mon poste de médecin-chef après que se soit ébruité que j'avais suivi le processus de 21 jours, et que j'avais écrit là-dessus (Jasmuheen 1998) [...]" et encore: « Pendant les premiers sept jours, donc aussi durant l'abstention de liquides et à la suite de la réduction de besoin de sommeil, je dansais, le plus souvent le matin, entre quatre et six heure, pendant une à deux heures intensément et plein de joie." Boesch croit aussi: "pour des scientifique de formation classique, les cas de jeunes prolongés et en particulier d'apport liquidien sont encore aujourd'hui vécus comme un scandale et une provocation" et prétend que "ce phénomène d'un grand intérêt scientifique n'a jusqu'alors pas fait l'objet de recherches approfondies", ce qui, vu la littérature riche et variée sur la bioénergétique scientifique et la physiologie de l'homme, est une déclaration surprenante. Boesch ne semble pas savoir la différence entre hétérotrophes[5] et autotrophes[6], car déjà "depuis la découverte de la photosynthèse, nous savons que la matière organique, autrement dit la nourriture, peut être produite en présence de l'énergie de la lumière solaire, à partir de CO2 et de H2O". Comme si nous, les humains, étions verts de pure chlorophylle. Il met "un petit nombre de décès", dûs à la diète de lumière, évitables, sur le même plan que les risques sportifs, comme si des expériences ésotériques de jeûne étaient presque un sport. Un sport absurde, parfois mortel. Encore plus surprenant, il écrit: "Les chercheurs actuels en biophysique nous apprennent pourtant que, chez l'homme, les trois quart des apports et pertes énergétique se produisent de toute façon par rayonnement électromagnétique et que l'approvisionnement énergétique par la nourriture ne joue donc quantitativement qu'un rôle plutôt secondaire." Il semble là se référer à l'ésotériste Warnke Ulrich, de l'université de Sarrebruck, qui prétend que les trois quarts de l'apport énergétique d'une personne se ferait grâce au rayonnement électromagnétique, ce qui explique la part de seulement un quart de nourriture solide pris en compte.

Pour un être humain en bonne santé, un régime sans eau est généralement mortel après une semaine. Sans nourriture solide, il n'est pas possible de survivre au-delà de quarante à soixante jours[7].

Le point de vue de la plus grande partie de la communauté scientifique est que ces allégations sont fausses et que ceux qui en font la promotion seraient des manipulateurs ou des mythomanes. En France, la MIVILUDES a mis en garde contre le « jeûne extrême », une pratique qu'elle assimile au charlatanisme, à l'occasion la sortie du film documentaire 'Lumière' de l'autrichien Peter-Arthur Straubinger [8]. Les risques médicaux liés à la pratique sont réels et très importants.

Fraudes au sujet de la soi-disant abstinence de nourriture

Il a pu être observé plusieurs fois que des respirationistes d'aujourd'hui, déclarés et pratiquants, mangeaient secrètement. C'est arrivé, entre autres, à l'Américain Wiley Brooks qui affirmait n'avoir plus mangé rien depuis 30 ans. Donc, en 1983, il fut pourtant observé montant secrètement la nuit à une fenêtre pour aller s'acheter dans un Fastfood 7-eleven sucreries et hot-dogs sans être aperçu. L'australienne des Ellen Greve (l'alias Jasmuheen) également a pu être observée plusieurs fois mangeant de la nourriture traditionnelle. Dans un cas, un journaliste a vu que lui avait été servi, dans un restaurant d'aéroport, un repas (bien précis manifestement pour elle). Quand elle a reconnu le journaliste, elle a renvoyé le repas comme soi-disant non commandé. Pendant une diète totale/zéro contrôlée qui était organisée par la télévision australienne, cela a abouti à un état de faiblesse de madame Greve. L'expérience de jeûne a dut être interrompue pour raison de santé[9].

De présumés jeûneurs indiens (d'Inde), par exemple Hira Ratan Manek se sont laissés tester à plusieurs reprises dans des hôpitaux indiens au sujet de leurs capacités à jeûner. Toutefois, les "contrôleurs" de l'époque permettaient ou bien des contacts incontrôlés avec des visiteurs, ou bien les personnes testées n'ont été surveillées que pendant la journée et pouvaient passer la nuit à la maison. C'est pourquoi les compte-rendus de "contrôle" en question n'ont aucune valeur scientifique.

L'allemand Rico Kolodzey s'est disputé avec le presdigitateur James Randi Randi à propos d'un prix de un million de dollars offert en récompense par James Randi pour "capacités paranormales" et renonça finalement en 2006 à être testé par Randi pour pouvoir recevoir le prix. Aucun accord sur les conditions du test n'avait pu être trouvé.

La prétendue abstinence de nourriture de l'anthropologue Michael Werner a également été discréditée et traitée de fumisterie en 2008 par un groupe d'experts suisses. L'expérience scientifique, menée en Suisse, n´a pas convaincu le groupe d'experts[10]. Michael Werner avait été enfermé en 2004 sous surveillance pendant dix jours, ne buvant que de l´eau ou du thé non sucré. Dans les conclusions rendues publiques quatre ans plus tard (pourquoi autant ?), les médecins notaient qu´il avait perdu 2,6 kilos, et que ses analyses de sang indiquaient un état métabolique de dénutrition croissante.

Les faits en ce qui concerne le jeûne absolu / l'alimentation zéro

Anorexie

Un homme adulte en bonne santé supporte une privation de nourriture d'environ 21 jours, à fortiori si, en même temps, comme dans le jeûne de jus, il boit des jus de fruits contenants une quantité, en grande partie inconnue, de calories. Selon les experts, un adulte en bonne santé peut survivre, s'il a assez d'eau, à environ 50-80 jours de privation de nourriture[11]. Chez les personnes obèses, cette durée peut être plus longue. D'après les observations des grévistes de la faim (par ex. l'irlandais Bobby Sands) on sait que ceux-ci meurent d'inanition après 50 à 60 jours de privation de nourriture. Les adultes en bonne santé peuvent survivre à la privation complète d'eau, par basse température, au maximum environ 10 jours.

Abstinence de nourriture et carbone nécessaire à la vie

Privation involontaire de nourriture

L'homme inspire et expire 5 litres d'air par minute. De ce fait, il expire environ 1 kg de CO2 par jour. Le carbone contenu dedans pèse 270 grammes. Pour cela il prend forcément de l'oxygène. En cas d'abstention de nourriture, une personne perd 270 grammes de carbone par jour qu'il ne peut pas non plus se procurer par la respiration ou d'autres processus. Par mois, ce sont environ 8 kg de carbone et par an 98 kg, ce qui est plus que le poids du corps humain habituel. La concentration de CO2 dans l'air inspiré est seulement de 0,03% ce qui est négligeable par rapport à la concentration dans l'air expiré (4%) (ratio 0,7%). Il n'est pas possible d'inspirer le carbone nécessaire à la survie. Le carbone doit être fourni par l'alimentation (ou des perfusions), parce que sinon le bilan est négatif. En cas d'abstention totale de nourriture, une personne, de manière analogue au bilan négatif en carbone, perd aussi chaque jour de l'eau par évaporation cutanée, c. à d. la sueur, (dépendante de température) et par ses excrétions (urine, fèces). La conséquence de l'abstinence de nourriture est dans tous les cas une perte de poids mesurable. Un maintien d'un poids corporel constant est possible seulement avec de l'eau et / ou de l'absorption de nourriture. Survivre durablement sans un apport permanent en eau et en nourriture convenable n'est donc pas possible et n'a jamais été prouvé.

Bilan hydrique

Par la Perspiration insensible (ensemble des échanges respiratoires (élimination de vapeur d’eau, absorption de dioxygène) qui se font par l’intermédiaire des alvéoles pulmonaires et par évaporation à travers la peau sans sudation apparente), l'homme perd chaque jour environ 800 ml l'eau par la peau (cela dépend de la température) et par la vapeur d'eau expirée, d'un autre côté se forme environ 300ml l'eau par des processus d'oxydation. La balance est négative. C'est pourquoi l'eau doit être prise sur les boissons ou la nourriture.

Le processus des 21 jours selon Jasmuheen

Le soi-dit "processus des 21 jours"[12] de l'ésotérique Jasmuheen est un entrainement/exercice/apprentissage de jeune ésotérique de trois semaines, qui est subdivisé en 3 phases. Il est aussi préconisé de pratiquer un lavage intestinal (une irrigation colonique) avant d'aborder le processus. Pendant la première semaine, on ne doit ni manger, ni boire, c. à d. jeûner à sec. Si jusqu'au quatrième jour les rêgles sont respectées, le corps est alors supposé s'adapter le quatrième jour à une "nourriture de lumière venant de l'éther". A partir de la deuxième "semaine de guérison/cure" on est autorisé à boire en quantité illimitée, il est même recommandé de boire chaque jour au moins 1,5 litres. La sorte de boisson n'est pas fixée, les jus de fruits (qui peuvent être très calorifiques comme on le sait) doivent être dilués avec 2/3 d'eau . La troisième "semaine de renforcement" on dilue le jus de fruit avec 1/3 d'eau. Pendant toute la période des 21 jours on doit beaucoup dormir, réduire l'activité physique et s'abstenir de télévision.

Remarquons que sont cité les végétariens, végétaliens, crudivores, fructivores, liquidiens qui sont évidement le public susceptible d'être intéressé, avec en arrière plan l'idée constante de purification, de détoxification.

Cas de décès pour cause de jeûne / diète de lumière

Plusieurs personnes sont mortes dans le monde entier suite à des jeûnes de lumière, parce qu'il ont pris les instructions des préconisateurs à la lettre.

  • Timo Degen, âgé de 31 ans, de Munich, est tombé dans le coma, en mars 1997, au 12ème jour de jeûne; à son réveil à l'hôpital, il tomba et est mort de ses blessures à la tête [13].
  • L'anglaise Verity Linn, âgée de 49 ans, originaire d'Australie, est décédée en septembre 1999 sur les rives d'un lac (Cam Loch, Assynt), dans les régions sauvages d'Ecosse, d'hypothermie et de déshydratation au cours d'une phase de jeûne. A côté de son cadavre, on a trouvé le livre "Jasmuheen : Lichtnahrung" et un journal intime. La dernière anotation figurant dans le journal intime est "7° jour" d'une période d'abstinence de nourriture [14].
  • L'australienne Lani Morris, âgée de 59 ans, a fait un accident vasculaire cérébral, accompagné de paralysie, d'une insuffisance rénale, et d'un début de gangrène, alors qu'elle effectuait le dit «processus de nourriture de lumière" selon Jasmuheen 'sous surveillance'. Un tribunal australien a condamné à Brisbane au début de 2000 ses deux soi-disant 'accompagnants de processus' Jim et Eugenia Pesnak pour homicide involontaire à 6 à 7 ans de prison [15].
  • Une personne est décédée le 14 mars 2007 à Montréal [16]. Après avoir séduit des adeptes partout dans le monde, le prana et le respirianisme gagnent en popularité au Québec. Les défenseurs disent se nourrir d'eau, d'énergie et de lumière.
    Lors de son enquête, J.E. à découvert qu'une école pour démystifier le prana a pignon sur rue au Centre-du-Québec. Une collaboratrice s'est présentée à une journée portes ouvertes à l'école de vie consciente. Une fois sur place, elle a constaté qu'elle pouvait facilement se procurer un produit non homologué par Santé Canada.
    Le chlorite de sodium, aussi connu sous le nom de solution minérale miracle ou le MMS, peut entraîner de graves problèmes de santé comme une intoxication, de l'insuffisance rénale et des dommages aux globules rouges pouvant réduire la capacité du sang à transporter l'oxygène.
    Morts de faim
    Au moins cinq personnes dans le monde seraient décédées à la suite de ce type de pratiques, dont une à Montréal, le 14 mars 2007.
    J.E. a obtenu une copie du rapport d'enquête du coroner Jacques Ramsay.
    Il écrit que des livres à caractères spirituels ont été retrouvés sur la table de nuit de la victime, dont celui de la grande prêtresse du respirianisme Jasmuheen intitulé Vivre de lumière.
  • Une femme, de Suisse orientale, d'une cinquantaine d'années, est morte de faim en 2011. Selon le journal "Tagesanzeiger", elle avait été incitée à pratiquer la nourriture de lumière parce qu'elle avait vu auparavant le film "Am Anfang war das Licht" (le film d'Peter-Arthur Straubinger sorti en France en 2010 sous le titre de "Lumière"). Elle est morte de famine des suites d'une abstention de nourriture [17] [18]
Jeannette van Beuzekom
Source [19]
  • Jeannette van Beuzekom, 62 ans, qui avec deux autres femmes, dont sa soeur Leonoor, et un homme avait constitué le groupe communautaire [vivant en co-location] Contact & Muziek, est décédée la semaine dernière à Utrecht (Pays-Bas) [le 8 juin 2017]. Le site du groupe montre que le quatuor était impliqué dans la «nourriture de lumièe», entre autres choses: ils mangent le moins possible parce qu'ils croient pouvoir se nourrir de l'énergie du soleil. [19]. Une connaissance anonyme du quatuor écrit sur Facebook: "Eric, l'homme du groupe communautaire, a également sombré dans le coma en 2012 à cause de la malnutrition. À ce moment-là, ils ne mangeaient que de la «nourriture crue». Il a ensuite passé dix semaines à l'hôpital. Jeanette (la soeur décédée) était toujours une ombre et la grande absente dans la dynamique de groupe." [20] Ils croient qu'ils peuvent vivre sans nourriture. De la lumière, de l'air, des couleurs, de la chaleur et de l'amour. La semaine dernière, un membre du groupe spirituel Contact et Muziek [Contact et Musique] est décédé. La justice enquête sur l'affaire. Jeannette, 62 ans, est décédée le 8 juin. La justice a annoncé cette semaine qu'elle soupçonne ses trois camarades de négligence. Ils n'ont peut-être pas fait assez pour empêcher sa mort. [...] Les utrechtiens avaient réservé pour l'été 2015 une retraite coûteuse en Bavière avec un autre gourou australien: Jasmuheen. Les semaines suivantes, ils vivent de jus, de raisins secs et de chocolat. Quand ils partent pour l'Allemagne, ils voient deux atalanta [des papillons Vulcains c.à.d. des Vanessa atalanta] s'envoler vers la gare. Selon Leonoor, il y a toujours des papillons quand quelque chose de spécial est sur le point de se produire. Le voyage est décevant. «À notre grande surprise, les gens boivent et boivent de la bière le soir», écrit Léonoor déçue. «Rien n'est dit sur la libération de la nourriture.» Les ultrechtiens expriment leur mécontentement et chantent pour les soixante-dix participants. Pendant la pause, quelqu'un de l'organisation les approche: Jasmuheen a médité et a décidé qu'il valait mieux que le quatuor parte. [...] La justice ne veut pas confirmer si la mort de Jeannette est le résultat de ne pas avoir mangé. On cherche à savoir si ses colocataires l'ont laissée dans un état de détresse. Si quelqu'un va mal et que vous ne faites rien, c'est punissable, dit le procureur. [...] Ils ont été [mis] en détention pendant deux jours. Il est encore nécessaire de décider de leurs poursuites [s'il y a lieu de les poursuivre en justice]. [...][21] [22] [23]
  • Un italien, âgé de 65 ans, de Bergame, ayant pour prénom Vanni, est décédé le 25 juillet 2017 en France, à Lentiourel près de Saint Affique, au 16° jour du processus des 21 jours organisé par Nicolas Pilartz et sa petite amie Raffaela Galoppi. [24]
    Témoignage de Helena Linares: [...] "Le seizième jour de jeûne nous étions tous fatigués, épuisés. Il y avait cette personne de 65 ans de Bergame. Il était arrivé avec sa femme. Je l'ai bien rencontré, une belle personne. Mais il avait un problème cardiaque avant de venir en France. Au centre, il s'est effondré sous la douche, j'ai entendu les cris de ses compagnons. Après un certain temps, l'ambulance est arrivée, ils ont essayé de le sauver mais après une demi-heure, il était mort. C'était le matin du 25 juillet."
    Désolé, il n'y avait pas de médecins prêts à intervenir?
    "Personne, il n'y avait pas de médecin dans cet endroit. Pourtant nous étions à jeun. Personne ne pouvait faire à cette personne un massage cardiaque de premiers soins."
    Et Pilartz qu'a-t-il fait?
    "Rien, le cours a continué comme si rien ne s'était passé." [...][25] [26]

Le respirianisme ou pranisme en France

  • Henri Monfort (44100 Nantes)[27] se disant aussi chaman, qui propose "Le processus d’installation de la nourriture pranique" en République tchèque et en Slovénie, mais aussi dans la Drôme, au Sud du Parc du Vercors (2 au 22 Septembre 2013). Dans ses vidéos, il fait référence à Jasmuheen. Montfort a publié en 2009 un livre "La nourriture pranique : Un autre chemin vers la spiritualité" dont Christian Tal Schaller est le préfacier. En 2016, il organise deux processus de 21 jours (du 6 au 26 juin 2016 et du 4 au 24 septembre 2016) dans la Drome. 400 € est le prix à payer à l'accompagnateur auquel il faut ajouter les Frais d’hébergement à régler à la direction du gîte (Forfait de 1000€ en chambre individuelle tout confort, 500€ en chambre double.[28]. Pour vérifier qu'il s'agit bien d'Henri Monfort, il faut charger le bulletin d'inscription pour 2016 qui est proposé [29]. Il organise également du 1er au 21 août 2016 le Processus de 21 jours d'installation de la nourriture pranique dans les Monts de l'Aigle en République Tchèque. Prix: - Participation pour Henri Monfort : 300 €; - Hébergement, traduction, et autres frais d'organisation : 13.300 ou 16.900 CZK (selon le nombre de personnes par chambre). Si vous êtes intéressés pour participer à ce processus : monfort@centrum.cz Nous vous donnerons de plus amples détails quant au déroulement du groupe.[30]. Henri Monfort à publié un livre en langue tchèque: "Pranicka vyziva" (Nutrition pranique). La version française du livre intitulée "Nourriture Pranique" avait été préfacée par Christian Tal Schaller [31]. En 2016, le site nourriture.pranique.free.fr est bien celui d'Henri Monfort [32].
  • Isabelle Hercelin (56750 Damgan) [33] pratique aussi le respirianisme et propose des formations.
  • Florence Bandéra [34], une émule d'Henri Montfort, aurait organisé des stages (de 18 jours) d'accompagnement au processus de la nouriture pranique du 10 septembre au vendredi 28 septembre et du lundi 8 octobre au vendredi 26 octobre 2012 à Dorgali en Sardaigne [35] [36].
  • Gabriel Lesquoy [37] organise en 2016 des stages résidentiels de nourriture pranique de 3, 7 ou 14 jours dans les Vosges ou en Pyrénées Orientales [38]. Il a écrit un livre "De la nourriture prânique à la plénitude du vide" en auto-édition [39] préfacé par Luc Bodin. Il est fondateur et directeur d'un organisme de formations "Avec Inspire" [40] 3 rue Dr Sprauel, 54110 Rosières aux Salines, près de Nancy.
  • L'école du vivant à Annecy [41] 2 Rte de Provins, 74940 Annecy Le Vieux, animée par Alain Cornély et Elisabeth Lefebvre-Vasselin. Sur le site est conseillé une vidéo de Jasmuheen en français [42] et une vidéo citant l'anthoposophe allemand Michael Werner.
  • Un site anonyme Pranique.com / Titre : "Yeleen : l'université permanente" dont les posts sont signé Yv [43]. On y trouve une apologie de Jasmuheen [44].
  • Domenico Provenzano, inédien, se référe à Jasmuheen et à Henri Monfort [45] [46]. Son "Eau Ultime" serait en train d'être analysée au laboratoire du Prof. Emoto Masaru.
  • Le site multilangue sungazing présente une page en français[47] rassemblant des renseignements sur les divers acteurs français du secteur, les pratiques, les stages proposés etc.

Nourriture de lumière et anthroposophie

L'idée ésotérique d'une alimentation par la lumière bel et bien nutritive est un thème qu'on trouve aussi dans l'anthroposophie. Plusieurs anthroposophes actifs prétendent vivre sans l'énergie traditionnelle liée à la chimie, en faisant référence à la lumière ou plutôt à une nourriture de lumière. Il faut citer ici par exemple Michael Werner et Judith von Halle. Il n'existe cependant pas de documents à l'appui de leurs allégations; un étude médicale de Werner ne montre aucune indication d'une prétention de ce genre, mais au contraire d'une période de jeûne traditionnelle. Dans les cercles anthroposophiques, les ouvrages et exposés de Werner et de Halle ont rencontré de l'intérêt, mais partiellement aussi du rejet. Von Halle a même réussi à faire un exposé dans la "grande salle" du quasi-sanctuaire du Goetheanum. La section de médecine du Goetheanum de Dornacher a aussi traité le sujet et a publié une prise de position [48]. Dans ce document les auteurs émettent une hypothèse tirée par les cheveux selon laquelle une explication scientifique de l'alimentation par la lumière ne serait possible que sur des formules/modèles d'une nouvelle physique par laquelle un transfert d'information aurait lieu au niveau subatomique sur des cordes ou d'autres modèles vibratoires qui serait transformée en "matière", en faisant référence à Carlos Rubbia et à Albert Einstein. L'explication beaucoup plus évidente d'une fraude (après tout constatée chez presque tous les prétendus jeûneurs modernes), d'un besoin d'attirer l'attention sur soi ou d'un trouble du comportement alimentaire, n'est pas évoquée. Le concept ésotérique paraît trop séduisant. La section médicale du Goetheanum se réfère cependant aussi à Rudolf Steiner, l'inventeur de l'agriculture anthroposophique. Michael Werner et l'anthroposophe Thomas Stöckli se réfèrent à un mot de Steiner de 1923 qui concernait l'ingestion de pommes de terre. Selon Steiner, il s'agissait pas de " ... l'ingestion de la pomme de terre, mais du fait qu'elle active quelque chose dans notre corps. Et tandis que nous rejetons la pomme de terre de nouveau hors du corps, vient à nous venant de l'éther - non pas venant de la matière solide - ce qui, par contre, nous construit. Ce que nous mangeons, nous le mangeons seulement pour que nous ayons une stimulation. Steiner qualifiait aussi la matière "de lumière densifiée": Il y a une nature fondamentale de notre existence physique terrestre, par laquelle toute matière n'a lieu que par la densification. Et à la question: Qu'est ce qu'est une matière fondamentale de notre existence terrestre? Les sciences humaines répondent: Toute matière sur ​​la terre est de la lumière condensée! Il n'y a rien dans l'existence matérielle, qui serait autre chose qu'une forme de lumière condensée.[49]

Article de Psiram dans d'autres langues

Liens externes

Vidéos

Références

  1. http://guerison.solaire.free.fr/Detail.html Description l'apprentissage de la pratique du sungazing en français par un adepte de Hira Ratan Manek (trois pages)
  2. http://www.wienerzeitung.at/themen_channel/wz_reflexionen/kompendium/?em_cnt=194519 Article publié le 14.12.2001 "Eine kleine Geschichte der Hungerkunst. Die brotloseste aller Künste" de Peter Payer, historien et auteur du livre "le jeûneur professionel à Vienne. Une attraction disparue" ("Hungerkünstler in Wien. Eine verschwundene Attraktion") (allemand)
  3. http://www.prevensectes.com/medical8.htm#4 Le respirianisme : l'air et la lumière pour seule nourriture
  4. http://www.sos-derive-sectaire.fr/03%20ARCHIVES%202012/03%20ARCHIVES%202012%20R.htm#RESPIRIANISME Respirianisme : mieux que le régime Dukan, les bouffeurs de lumière (article très complet de 2012)
  5. http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9t%C3%A9rotrophie
  6. http://fr.wikipedia.org/wiki/Autotrophie
  7. http://fr.wikipedia.org/wiki/In%C3%A9die
  8. http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5ig1RVF6KeXcAGGcBP5EgOgx0Fa9g?docId=CNG.112e2bb96c7ad1ab9b3e8aec58c21719.331 Documentaire "Lumière": La Miviludes met en garde contre le respirianisme
  9. http://www.scoop.it/t/sectes?tag=EllenGreve En 1999, Ellen Greeve, alias Jasmuheen, a été d'accord pour se soumettre à une expérience visant à prouver qu'elle ne s'alimentait pas. L'expérience a dû être interrompue le 4me jour en raison de l'état de santé de celle-ci qui devenait alarmant. (vidéo en anglais)
  10. http://bazonline.ch/panorama/vermischtes/Studie-entlarvt-Schweizer-Lichtesser/story/10205690 Article publié en 2008 en allemand intitulé "L'étude démasque le mangeur de lumière suisse. Ce "menu de lumière" est indigeste. Une nouvelle étude met fin au mythe qu'on peut se nourrir exclusivement de lumière"
  11. http://fr.wikipedia.org/wiki/Je%C3%BBne#Gu.C3.A9nard
  12. http://pranique.com/proces21jour.html
  13. http://www.focus.de/politik/deutschland/spiritismus-licht-luft-und-leichen_aid_180136.html (allemand)
  14. http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/scotland/453661.stm
  15. http://www.rickross.com/reference/breat/breat17.html (anglais)
  16. http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:TfPRDgf9UNsJ:www.journaldequebec.com/2014/03/14/vivre-de-lumiere-sans-manger-ni-boire-les-dangers-du-respirianisme+&cd=2&hl=fr&ct=clnk&gl=fr
  17. http://www.tagesanzeiger.ch/leben/gesellschaft/Von-Licht-ernaehrt--bis-in-den-Tod/story/28039574 (allemand)
  18. https://www.thelocal.ch/20120425/3196 Swiss woman starved after 'eating' only light. Lyssandra Sears. 25 April 2012.
    A woman living in the east of Switzerland who believed she could survive on light alone was found starved to death, it has emerged.
    Anna Gut (not her real name) was in her early fifties when she saw the film, “In the beginning there was light,” a documentary in which two men claim to survive entirely on light, newspaper Tages Anzeiger reported.
    The film, which ran in Swiss cinemas in 2010, portrayed two men, 62-year-old Swiss Michael Werner, an anthroposophist with a doctorate in chemistry, and 83-year-old Indian yogi Prahlad Jani. Both men claimed to derive sustenance from spiritual means rather than the intake of food.
    Werner claims he has lived this way since 2001, while Jani says he has lived for 70 years not only without food but also without water.
    Anna Gut started her long preparations for the process by reading a book by another proponent of "breatharianism", 54-year-old Australian Ellen Greve, who also goes by the name Jasmuheen, or eternal air.
    Anna Gut followed the instructions for the first stage to the letter: she had no food or drink for a week, and even spat her saliva out. For weeks two and three, she resumed drinking again, but she visibly weakened and her children became concerned.
    She calmed them and promised she would stop should the situation ever become critical. But one day last winter, when she failed to answer the phone, the children broke down the door to find their mother dead inside.
    The autopsy showed simply that she had died of starvation, ruling out any other contribution to the cause of death.
    Anna Gut was the first to die in Switzerland from attempting to live on "pranic nourishment", as it is also known, but there have been others who have also died as a result of their spiritual convictions.
    In 1997, 31-year-old Timo Degen from Munich died from circulatory collapse during an attempt to live on light alone. A 53-year-old New Zealander, Lani Morris, also died from a stroke caused by fluid loss in 1998, and in 1999, Verity Linn, an Australian was found emaciated in a lake in Scotland having tried to follow light nourishment practices, Tages Anzeiger reports.
  19. 19,0 et 19,1 http_www_bloom-magazine_nl_slsch_uncategorized_slsch_inspiratiebron-breatharian-woongroep-waarschuwt-honger/ Inspiratiebron van ‘Breatharian’ woongroep waarschuwt: ‘Honger jezelf niet uit!’. Posté le 16 juin 2017 par la rédaction
  20. https://reportersonline.nl/ex-leerling-leonoor-de-breatharian-uit-lombok-vertelt-ze-stapelgek/ Author: Vivienne Groenewoud/BLOOM Magazine June 18, 2017
  21. https://www.volkskrant.nl/binnenland/de-dood-van-een-vrouw-die-dacht-te-kunnen-leven-op-licht-en-lucht-zonder-voedsel~a4501369/?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=shared+content&utm_content=paid&hash=964f64acc4a9cc96bb42538b75a25d15d99ef017 Par: Charlotte Huisman Anneke Stoffelen, publié le 17 juin 2017
  22. https://www.unadfi.org/domaines-dinfiltration/sante-et-bien-etre/pratiques-hygienistes-
    et-traditionnelles/mort-d-une-adepte-du-respirianisme/?highlight=respirianisme Mort d’une adepte du respirianisme. 13 juillet 2017.
    Le 8 juin 2017, Jeannette, une adepte belge du groupe Contact & Muziek, est décédée « de mort naturelle dans des circonstances suspectes », selon la police d’Utrecht. Soupçonnant les autres membres du groupe de négligence et de non-assistance à personne en danger, les autorités ont ouvert une enquête.
    Les quatre membres du groupe qui vivaient des ateliers qu’ils organisaient autour de la musique expliquent sur leur site internet « qu’ils ont commencé de se libérer de la nourriture en mai 2014 pour se sentir mieux dans leur corps et se concentrer sur leur musique. ». Selon l’un d’eux, « en buvant uniquement du jus de fruit et de plante, le chant semble plus beau […] Cela laisse plus de place à la respiration, aux sentiments et aux émotions ».
    Des photographies figurant sur le site internet du groupe montre les membres très amaigris, pourtant ils assurent que le groupe n’est pas responsable du décès de Jeannette.
  23. https://www.unadfi.org/domaines-dinfiltration/sante-et-bien-etre/pratiques-hygienistes-et-traditionnelles/mort-d-une-adepte-du-respirianisme/?highlight=respirianisme Mort d’une adepte du respirianisme Publié le 13 juillet 2017. Le 8 juin 2017, Jeannette, une adepte belge du groupe Contact & Muziek, est décédée « de mort naturelle dans des circonstances suspectes », selon la police d’Utrecht. Soupçonnant les autres membres du groupe de négligence et de non-assistance à personne en danger, les autorités ont ouvert une enquête. [...]
  24. https://www.nextquotidiano.it/magico-mondo-dei-respiriani-morto/ Il magico mondo dei respiriani (con il morto?) @neXt quotidiano | 2 agosto 2017. Giuseppe Cruciani sur Libero aujourd'hui raconte le monde magique de la respiration et se concentre sur Nicolas Piraltz, leader du mouvement de la respiration et organisateur d'un événement en France où, selon le témoignage de l'italo-péruvienne Helena Linares, il y aurait eu un mort. L'événement se passait dans le sud de la France, exactement dans l'oasis de Lentiourel, dans une ferme, [il était] dirigé par Pilartz et sa petite amie, qui est aussi son assistante. L'événement parle en ligne, mais il n'y a aucune trace de ce que la fille a dit.
  25. http://www.cinquantamila.it/storyTellerArticolo.php?storyId=59832573bc768 Témoignage de Helena Linares
  26. https://www.youtube.com/watch?v=OjdJicZQt4w Video intitulée "Nourriture pranique : un décès et autres accidents, quelle responsabilité?" de Jérôme Ravenet mise en ligne le 31 oct. 2017
  27. http://nourriture.pranique.free.fr/ Site d'Henri Monfort
  28. http://nourriture.pranique.free.fr/projets.html Cliquer sur l'onglet "Groupe des 21 jours France"
  29. http://nourriture.pranique.free.fr/bulletin_inscription_2016.pdf
  30. http://nourriture.pranique.free.fr/projets.html Cliquer sur l'onglet "En République Tchèque"
  31. http://nourriture.pranique.free.fr/index.html
  32. http://nourriture.pranique.free.fr/index.html
  33. http://www.ressourcedelumiere.com Le nouveau site d'Isabelle Hercelin en 2013
  34. http://www.nourrituredelumiere.com/ Ancien site qui était commun à Isabelle Hercelin et Florence Bandéra (lien mort)
  35. http://delalumiere.free.fr/r_aquavoresautres.php
  36. http://bandguzm.wix.com/nourriture-de-lumiere/nous-contacter#!__l-accompagnement Stages organisés en 2012 en Sardaigne par Florence Bandéra
  37. http://pranainspire.com/gabriellesquoy.php Présentation de Gabriel Lesquoy par lui-même.
  38. http://pranainspire.com/stages.php
  39. http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-longwy/2015/10/26/manger-moins-et-mieux-en-compagnie-de-gabriel-lesquoy
  40. http://www.avecinspire.com/equipepedagogique.php
  41. http://ecole-du-vivant.com/chemin-initiatique-de-21-jours/ Site d'Alain Cornély et Elisabeth Lefebvre-Vasselin
  42. http://www.youtube.com/watch?v=N9ye3ISeO_w
  43. http://www.pranique.com/yeleen5-universitepermanent.html Site de Yv
  44. http://pranique.com/jasmuin.html
  45. http://eveil.weebly.com/processus-pranique.html Site de Domenico Provenzano
  46. http://www.youtube.com/watch?v=4FXyecyPToY&list=PL9f1XYolTWTqEc7laB3QXhQgnyLWcDWWF&index=1 Vidéo de Domenico Provenzano
  47. http://www.sungazing.fr/ Attention certains liens proposés par ce site présentent des erreurs de certificats de sécurité
  48. http://www.medsektion-goetheanum.org/files/pdf/lichtnahrung_stellungnahm_312.pdf (allemand)
  49. Steiner R: GA350, 18.7.1923