Protection contre la pollution électromagnétique

De Psiram
Femme électrosensible avec une combinaison protectrice
Sanafon-Chip collée sur le ventre d'une future mère pour une protection supposée contre le champ électromégnétique soi-disant pathogène de téléphones mobiles (image sana mind ltd, Neu-Ulm
Appareil de charlatanerie historique "redresseur Nord/Sud"
CMO4.jpg
Fiche d'alimentation-IT (prise mâle) selon Erich Körbler[1]
Publicité pour l'eau de source Lauretana
Publicité pour un produit de charlatanerie "bion-pad" de la firme allemande bion-tec de Radolfzell (Image: bion-tec, Septembre 2012
Source[2]
Grossesse Bellyarmor.JPG

Protection contre la pollution électromagnétique (électro-smog). Dans le milieu des critiques de la téléphonie mobile, des activistes de la pollution électromagnétique (électro-smog) et du marché de l'ésotérisme s'activent de nombreux fournisseurs de soi-disantes protections contre la pollution électromagnétique qui, de diverses manières, protègeraient contre les effets possibles des rayonnements électromagnétiques et de la pollution électromagnétique.

Catégories

Il existe deux domaines distincts.

  1. Une partie des produits fonctionnent sur la base de mécanismes d'action compréhensibles. Il s'agit des appareils d'affichage ou de mesure fonctionnels qui sont capables d'afficher ou de mesurer les intensités des champs électromagnétiques. Dans une autre catégorie, il y a des dispositifs de protection et des matériaux de blindage ainsi que des interrupteurs de réseau qui permettent l'alimentation électrique des lignes seulement quand il est l'utilisé. Avec tous les produits de ce genre, ce n'est pas seulement un principe plausible ou scientifiquement prouvé d'efficacité qui est montré, l'efficacité elle-même est toujours falsifiable par l'utilisation de procédures de mesure établies. La question de l'utilité de tels produits et le rapport coût-bénéfice est toujours à examiner en détail. Certains produits peuvent tout à fait avoir aussi des effets nocifs, par exemple, lorsqu'ils rappellent régulièrement au client, en raison de l'effet nocebo, la présence possible de champs électromagnétiques et induire ainsi des effets et des symptômes purement psychogènes. Ainsi, certains "électrosensibles" ne quittent leur salle de séjour "protégée" et blindée que munis d'appareils indicateurs de RF qui déclenchent automatiquement une alarme sonore en cas de présence d'un champ de RF. Il existe aussi une multitude de vêtements de protection, papiers peints ou rideaux étanches aux RF, en outre des dispositifs qui tiendraient à l'écart la pollution électromagnétique provenant des prises électriques.
  2. Une très grande partie des produits de protection contre l'électrosmog (il leur est fait de la publicité en particulier sur le marché ésotérique) est proposée avec des mécanismes d'action prétendus pour lesquels il n'existe en physique aucune explication les rendant plausibles. La plupart de ces produits sont proposés avec des explications ésotériques et pseudo-scientifiques. Etant donné qu'une influence des produits sur un rayonnement électromagnétique n'est ni compréhensible ni mesurable, on explique souvent, par exemple, que les produits proposés ne feraient que neutraliser la composante nocive du rayonnement mais que celle-ci ne pourrait pas être mesurée physiquement.

Sociétés vendant des dispositifs de protection contre la pollution électromagnétique

  • Physioquanta avec son tout nouveau produit PhysioProtect (octobre 2017)
  • EDCAE[3]
  • Rayonex
  • Harmonisateurs Memon
  • Bemer
  • Atox Bio Computer
  • Quelques produits chez Jean-François Roudaut[4]
  • CEM-Vivant EURL, 8 Rue de l'Etançon 70250 Ronchamp[5]
  • La société suisse EMF-Bioshield (3 rue du Léman, CH 1201 Genève) de Jacques Surbeck propose des dispositifs pour téléphones portables, tablettes électroniques, ordinateurs, télévisions, consoles de jeux-vidéos, contre le Wifi[6]
  • La société Fazup d'Antoine Samakh[7][8]
  • Le système TeloProtect[9]
  • La société AIR INNOVATION (04100 Manosque) propose sur ses sites web air-innovation.fr ou aqua-energie.eu des protections anti-ondes pour les téléphones portables, TV, wifi[10]
  • Les dispositifs peuvent même être incorporés aux vêtements, à la literie, etc.[11]
  • Belly Armor[12], détaillant des produits d'une société du même nom basée à New-York, propose des caleçons-boxers, des bandeaux de grossesse, etc. Ces produits ont été évoqués dans plusieurs émissions de télévision sur des chaines nationales françaises, vers 2013 dans C dans l'air[13], le 24 février 2014 dans l'émission Les Maternelles de France5[14], le 5 mars 2014 sur France2, le 21 juillet 2015 dans l'émission Télématin de France2[15].
  • Petit Bateau [16][17]

Liens externes

  • http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1177 Article Les « dispositifs protecteurs » par Jean Günther - SPS n° 285, avril 2009. Sous-titre: Les peurs irraisonnées et manipulées des ondes électromagnétiques ont conduit d’habiles commerçants à vendre des dispositifs supposés protecteurs"
    On y lit, entre autres,
    Les "dispositifs protecteurs" anti-ondes sont proposés à la vente sous le nom de CMO (Oscillateur Magnétique de Compensation). Selon Christian Cotten, le CMO serait un émetteur d'ondes ultra-faibles qui seraient autant de signaux de compensation biologique pour les organismes vivants à proximité : ces signaux viendraient rééquilibrer le fonctionnement des cellules vivantes soumis aux effets biologiques des multiples appareils émetteurs d'ondes électromagnétiques plus ou moins nocives qui nous entourent au quotidien et les CMO se présenteraient sous des formes diverses, de petits objets en aluminium contenant une solution saline qui est réglée en fonction des familles d'ondes nocives et donc des types d'appareils : téléphones portables, Wi-Fi, téléphones sans fil, antennes-relais, écrans de télévision ou d'ordinateur, lignes à haute tension, plaques électriques...[18]
  • https://www.quechoisir.org/actualite-dispositifs-anti-ondes-la-repression-des-fraudes-sanctionne-n9813/ Dispositifs anti-ondesLa Répression des fraudes sanctionne Publié le : 18/05/2016
    Argumentaire « ésotérique » basé sur des études « non reconnues officiellement », vocabulaire pseudo-scientifique « fantaisiste ou entièrement inventé »... La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) confirme ce que Que Choisir dénonçait en 2013 : les patchs, étuis ou vêtements censés protéger contre les ondes des portables « sont le plus souvent vendus sur des bases farfelues ».
    La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a mené son enquête en 2015. Elle s'est intéressée principalement aux sites Internet qui exploitent « l’anxiété des consommateurs » vis-à-vis des ondes des portables ou du Wi-Fi, pour vendre des dispositifs de protection censés être bénéfiques pour la santé. Les produits sont souvent chers. Comptez 59 € pour un étrange caleçon Belly Armor, 99 € pour un « galet anti-ondes » Abel Franklin ou 95 € pour un bandeau de protection du ventre destiné aux femmes enceintes. [...]
  • http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024508610Interdiction de publicité mensongère à propos des CMO : Par décision du directeur général de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé en date du 26 mai 2011 :
    Considérant que EDCAE [société de Christian Cotten], 6, rue du Clocher, 91190 Saint-Aubin, a fait paraître une publicité sur le site internet www.silicium-organique.net présentant les dispositifs « CMO » comme un moyen de protection contre des effets néfastes des ondes électromagnétiques artificielles sur la santé humaine développés dans le même document, avec des allégations telles que [...]

Article de Psiram dans d'autres langues

Références

  1. http://www.psiram.com/ge/index.php/Erich_K%C3%B6rbler
  2. http://www.bellyarmor.fr/calecon-anti-ondes-_r_40_i_8.html
  3. https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000024508610 28 août 2011. Publicité mensongère. [...] Considérant que EDCAE, 6, rue du Clocher, 91190 Saint-Aubin, a fait paraître une publicité sur le site internet www.silicium-organique.net présentant les dispositifs « CMO » comme un moyen de protection contre des effets néfastes des ondes électromagnétiques artificielles sur la santé humaine développés dans le même document, avec des allégations telles que : [...] la publicité, effectuée par EDCAE, 6, rue du Clocher, 91190 Saint-Aubin, sous quelque forme que ce soit, en faveur des dispositifs « CMO », reprenant les termes visés ci-dessus, est interdite.
  4. http://www.vivrenaturel.com/achat/cat-Protection-telephone-et-ordinateur-304.html
  5. http://www.cem-vivant.com/boutique.html
  6. http://www.emf-bioshield.com/
  7. http://lentreprise.lexpress.fr/creation-entreprise/idees-business/fazup-veut-regner-sur-le-business-du-patch-anti-ondes-pour-mobile_1513825.html
  8. http://www.fazup.com/fr/
  9. http://teloprotect.free.fr/solution.html
  10. http://www.aqua-energie.eu/
  11. http://www.lessemf.com/personal.html
  12. http://www.bellyarmor.fr/
  13. https://vimeo.com/62686120
  14. https://vimeo.com/128855915
  15. http://www.france2.fr/emissions/telematin/videos/nouveau_-_belly_armor_-_20150721_21-07-2015_833876
  16. https://www.petit-bateau.fr/naissance/vetements/premature/bonnet-naissance-anti-ondes-smoking-ecume/5542201.html
  17. https://www.petit-bateau.fr/naissance/vetements/accessoires/couverture-anti-ondes-smoking-ecume/5070601.html#q=Anti-ondes*&start=1
  18. http://edcae.com/fr/11-les-cmo?gclid=CLmHiqfahMUCFSsEwwod7ZUAMg