Protocole Ruggiero-Klinghardt

De Psiram
Dietrich Klinghardt avec le ART-Test

Le Protocole Ruggiero-Klinghardt, en anglais Ruggiero-Klinghardt Protocol (RK-Protocol), en allemand Ruggiero-Klinghardt Protokoll est apparu en 2017, un protocole de diagnostic et de traitement pourtant resté jusqu'à présent purement expérimental de Dietrich Klinghardt et Marco Ruggiero. La méthode est décrite par ses inventeurs comme une possibilité pour un changement de paradigme dans le diagnostic et dans la thérapie.

Dietrich Klinghardt, en mars 2017 était avec Marco Ruggiero auteur d'un article Ruggiero-Klinghardt (RK) Protocol for the Diagnosis and Treatment of Chronic Conditions with Particular Focus on Lyme Disease publié dans le journal douteux American Journal of Immunology.[1] Pour Ruggiero, dans l'article, il est indiqué comme lieu de travail le ""Sophia Health Institute" de Klinghardt. L'article traite du diagnostic et aussi en partie de la thérapie de la borréliose de Lyme dans le cadre de leur propre méthode Ruggiero-Klinghardt Methode, laquelle n'est citée dans aucune ligne directrice des sociétés spécialisées compétentes et n'a jamais été évaluée. Il s'agit donc par conséquent d'une méthode purement expérimentale. Une traduction allemande de l'article peut être trouvée ici. Étonnamment ce protocole RK n'est pas seulement destiné à permettre le diagnostic et le traitement de la maladie de Lyme, mais aussi - en outre - serait efficace contre le cancer et pour éliminer les "toxines" du corps.

Citation: ..Das RK-Protokoll ermöglicht darüber hinaus eine Lokalisierung und Eliminierung von Toxinen, Krebszellen und anderen Geweben.. [2]
(Traduction: Le RK-Protocol permet en outre la localisation et l'élimination des toxines, des cellules cancéreuses et d'autres tissus)

Méthode

Dans cette méthode qui n'est pas utilisée en médecine scientifique en raison de l'absence de preuves d'adéquation et d'efficacité, on trouve les éléments suivants:
- L'"Autonomic Response Testing" (dit aussi Autonomic Response Testing selon Klinghardt), une variante de la kinésiologie similaire au test de radiesthésie pour identifier les microbes pathogènes. Citation: .. At Sophia Health Institute, we use a manual biofeedback technique, that has the goal of assessing denominated Autonomic Response Testing (ART) that has the goal of assessing the presence and/or the persistence of spirochete and other infectious agents that may be associated with persistent Lyme disease..[.]..However, we noticed quite often that, while ART suggested the presence of pathogens, such a presence was not confirmed by the PCR-based DNA test performed on urine samples..
(Traduction: Au Sophia Health Institute, nous utilisons une technique de biofeedback manuelle qui a pour but d'évaluer le dénommé Autonomic Response Testing (ART) qui a le but d'évaluer la présence et/ou la persistance de spirochetes et d'autres agents infectieux qui peuvent être associés à la maladie Lyme persistante..[.]..Cependant, nous avons remarqué assez souvent que, tandis que l'ART suggérait la présence de pathogènes, une telle présence n'a pas été confirmée par le test PCR-ADN effectué sur des échantillons d'urine ..)
- Une utilisation d'ondes ultrasonores pour quasiment mobiliser des microbes latents (selon Ruggiero)
- Des Tests-PCR des échantillons d'urine après des "massages profonds des tissus" (Rolfing) chez la firme DNA Connexions (Blanche Grube/Christopher Shade/Quicksilver Scientific) pour la détection de l'ADN de borrelia burgdorferi et d'autres bactéries.
- une autre utilisation d'ultrasons pour distribuer/répartir des médicaments (qui ne sont pas décrits précisément) dans les tissus du patient

American Journal of Immunolgy

L' "American Journal of Immunology" (Am J Immun) de "Science Publications", avec un facteur d'impact de 0,29 (2016), appartient en fait au groupe de ce qu'on appelle Predatory-Journals / pay-to-play qui reçoivent des paiements des auteurs pour publier des articles.[3]. Pendant un moment a aussi été indiquée une adresse à Adélaïde (Australie). La revue est sur la Beall-Liste ("list of predatory publishers") de Jeffrey Beall. Le rédacteur en chef est l'allemand Christian Schmidt du Fraunhofer-Institut für Angewandte Polymerforschung IAP (Institut Fraunhofer pour la recherche appliquée dans le domaine des polymères). Il existe un Editorial Board composé de 48 membres, dont Marco Ruggiero. Le membre turc Bulent Buyuk déclare dans cette revue d'immunologie comme "expertise": Physique, Astronomie et Science des matériaux. L'éditeur "Science Publications" publie également les revues "Physics International" et "American Journal of Space Science". Ces deux revues aussi sont critiquées et considérées comme des revues prédatrices.

Voir aussi

  • Protocole Rerum
  • Protocole Ruggiero

Liens externes

  • BEALL'S LIST OF PREDATORY ​JOURNALS AND PUBLISHERS (Version von 2017)
  • http://riddled34.rssing.com/chan-11045208/all_p41.html Après un préambule montrant toutes les astuces pour brouiller les pistes utilisées par un soi-disant éditeur de revue scientifique pour faire passer la dite revue pour ce qu'elle n'est pas, on en arrive au vif du sujet, le protocole Ruggiero-Klinghardt, avec l'article publié le 06/26/17 intitulé These are the first signs of sonic attack You will notice small objects such as ornaments oscillating You will notice vibrations in your diaphragm There will be bleeding from orifices There will be an ache in the pelvic region You may be subject to fits of hysterical shouting or even laughter (Ce sont les premiers signes d'attaque sonore. Vous remarquerez que de petits objets tels que des ornements oscillants. Vous remarquerez des vibrations dans votre diaphragme. Il y aura des saignements d'orifices. Il y aura une douleur dans la région pelvienne. Vous pouvez être sujet à des accès de cris hystériques ou même de rire).
    Disons que c'est une analyse sarcastique mais instructive. (anglais)

Références

  1. Klinghardt D, Ruggiero M: Ruggiero-Klinghardt (RK) Protocol for the Diagnosis and Treatment of Chronic Conditions with Particular Focus on Lyme Disease American Journal of Immunology 2017, 13 (2): 114.126 DOI: 10.3844/ajisp.2017.114.126 Volltext
  2. https://sophiamed.de/assets/Sonderdruck_Ruggiero-Klinghardt-Protokoll-e0426c5447c089b858d59c9d006b2140e472abfcc971d9bd87df15db68e43168.pdf
  3. http://eusa-riddled.blogspot.de/2017/03/johnnies-in-basement-mixing-up-medicine.html FRIDAY, MARCH 31, 2017
    Johnnie's in the basement
    Mixing up the medicine
    When last we looked in on Marco Ruggiero (impresario of magic medicinal yoghurt) he was using the august pages of the American Journal of Immunology to deliver the apostatic message that GcMAF -- the special bacteral-ferment-created ingredient that distinguishes Magic Yoghurt from all other kinds -- in fact has no therapeutic relevance, so people will have to look elsewhere to cure their ills.
    This is why Dr Ruggiero missed out on winning the inaugural Riddled Cheese Promotion Cup.
    On questioning the particulars of the Am.J.Immunol., one is informed by the library pixies that it boasts the classiest cover logo that pirated stock art can provide, and exudes from a "Science Publications" virtual publisher... along with 18 other American Journals of X, two International Journals of Y and three Current Researches in Z. The domain "thescipub" being registered to a MUHAMMAD S AHMAD, who does claim an American address, but it is strangely abridged and undetailed in nature, and for all their ingenuity the US Postal Service would struggle to deliver a parcel addressed to "# S-207 NEW YORK CITY". In practice the publisher's office is located in Al Ain, United Arab Emirates.*
    Now one hesitates to profile, and to stoop to hasty generalisations, but this combination of New-Worldly titles and South Asian location is often found in the ecology of academic parasitism, where knocking-shops provide negotiable peer review for aspirants to Academe who need to tart up their CVs with some pretense of developed-world intellectual recognition. We tried warning Dr Ruggiero that the Am.J.Immunol. is not a proper outlet for his research and appearance there can only erode his scholarly reputation, but did he listen? DID HE BOG-ROLL. His decision to accept editorship of the shitspigot [some time between January and April 2015] was equally unwise. The Am.J.Immunol. has become the Journal of Ruggiero: [...] The different Correspondng Addresses in successive publications -- Washington State, Germany, Switzerland -- are suggestive of a peripatetic couch-surfing life-style, for Ruggiero is promiscuous with his affiliations.
    #1 on the list, the collaboration with Dietrich Klinghardt, foreshadows an entry into the lucrative "Chronic Lymes" market, and we are disappointed to find no mention in the References section for Bernouli's Encyclopedia of Imaginary Diseases.** The present Autonomic Response Testing is a re-boot of an old favourite fraud, the fiction of "Applied Kinesiology". [...]
cet article est une ébauche