Jérôme Douzelet

De Psiram
Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant
Séralini et Jérôme Douzelet (à droite) Source [1]

Jérôme Douzelet, né le 7 mars 1974 à Roanne, chef cuisinier, mais ce n'est pas vraiment à ce titre qu'il s'associe au groupe de l'IPSN. Il le fait en tant qu'administrateur du CRIIGEN (Comité de Recherche et d'Information Indépendantes sur le génie Génétique)[2], un lobby anti-OGM [3] [4][5] [6] [7].

Jérôme Douzelet a co-écrit avec Gilles-Éric Séralini, président du conseil scientifique du CRIIGEN, un livre intitulé "Plaisirs cuisinés ou poisons cachés, dialogue entre un chef et un scientifique", préfacé par Jean-Marie Pelt, paru aux éditions Actes Sud le 5 novembre 2014. Le livre est sorti dans la collection « Domaine des possibles », fruit d'une collaboration entre les éditions Actes Sud et le Mouvement Colibris, initié par Pierre Rabhi.

Le mas de Rivet de Barjac et le CRIIGEN

Le mas de Rivet à Barjac (Gard) de Jérôme Douzelet est le lieu de pédilection des séminaires du CRIIGEN[8]. Dans le programme CRIIGEN Agriculture et Alimentation Biologiques du 23-24-25 septembre 2012, on trouve Philippe Desbrosses, Séralini et Douzelet. Dans le Séminaire de formation du CRIIGEN : "Biodiversité et environnement" du 12 au 15 sept. 2013, il y avait le Pr Jean-Marie Pelt, le Pr Gilles-Éric Séralini, Dr Joël Spiroux, Corinne Lepage, Christian Vélot, Claire Laurant, Marie d'Hennezel (voir à IVI) et le Chef Jérôme Douzelet[9]. On y rencontrait en Juillet 2014 le Pr Gilles-Éric Séralini et le Dr Joël Spiroux de Vendômois, (on y avait rencontré en 2013 Pierre RABHI sur le thème "Pour une société moins polluante" du 21 au 24 février, Christian VELOT sur le thème OGM du 13 au 16 juin, François VEILLERETTE sur le thème Pesticides du 4 au 7 juillet, Jean-Marie PELT sur le thème Biodiversité et phytopharmacie du 12 au 15 septembre et le Dr Joël SPIROUX sur le thème Médecine environnementale et détoxification du 14 au 17 novembre) [10]. Dans le programme du séminaire d'octobre 2014 du CRIIGEN, le Dr Béatrice Milbert : Les nouvelles expériences dérangeantes de l’équipe du Pr. Luc Montagnier, Gilles-Éric Séralini, Joël Spiroux de Vendômois, et "Les expériences de détoxification avec les plantes biologiques" par Sevene Pharma[11]. Au séminaire "« Plaisirs cuisinés ou Poisons Cachés » du 29 janvier au 2 février 2015 participe, entre autres, Anne-Claude Leflaive : "Une des plus « grandes » productrices de vin blanc en biodynamie du monde" [12]. Le CRIIGEN propose sur son site en fichier chargeable l'article paru dans le Midi Libre du 8 février 2015[13] qui a été commentée dans l'article "Vin bio vs Vin conventionnel : une expérience comique de Séralini et Douzelet" publié le 17 septembre 2015 sur le site Imposteurs d' Anton Suwalki[14]:

"Nous avons souvent déploré l’absence d’esprit critique de la presse à propos des études de Séralini et de ses collègues du CRIIGEN. Dans un milieu récalcitrant à la démarche scientifique, la communication de ceux-ci passe d’autant plus facilement qu’elle conforte des préjugés bien établis. Chez certains journalistes, la crédulité apparaît même sans limite : tel est le cas de l’un d’entre eux, qui écrit au Midi Libre.

Le 8 février dernier, il publiait un article intitulé « Vins: à la recherche des pesticides » , consacré à une expérience réalisée par le professeur Séralini et le cuisinier Douzelet, au Mas de Barjac. « Peut-on reconnaître un vin issu d’une agriculture utilisant des produits chimiques d’un vin bio? » s’interroge le journaliste. A vrai dire, connaissant les expérimentateurs, on connait à l’avance la réponse ! [...]"

La participation de Jean-Marie Pelt, Gilles-Éric Séralini, Jérôme Douzelet et Michel Georget membre du cosneil scientifiques du CRIIGEN au 1er Congrès International de Santé Naturelle de l'IPSN s'inscrivent dans le cadre de la propagande du CRIIGEN.

Les personnes fréquentant le mas de Rivet de Barjac

Sont-ils des partisans de l'agriculture biologique ou de l'agriculture biodynamique ?

Philippe Desbrosses, Président d’Intelligence Verte, Administrateur du CRIIGEN, Membre fondateur du Rassemblement Citoyen, organisateur des Entretiens de Sologne (anciennement Entretiens de Millançay)[15] est clairement un partisan de la biodynamie[16], Anne-Claude Leflaive est "Une des plus « grandes » productrices de vin blanc en biodynamie du monde". D'autres comme Jean-Marie Pelt et Pierre Rahbi sont des des sympathisants : "Les anthroposophes ont parfaitement conscience qu’il est très porteur de ranger, comme ils le font, leur « Biodynamie » dans un créneau où elle se faufilerait dans les rangs de l’agriculture biologique et se réclamerait du même combat. Cela leur permet, par exemple, aujourd’hui, de bénéficier du soutien de personnalités médiatiques de premier plan, comme Jean-Marie Pelt ou Pierre Rabhi. Certes, ces personnalités en savent bien plus qu’elles n’en disent publiquement au sujet des arrières-fond occultistes, magiques et ésotériques de la Biodynamie. Mais elles prennent bien garde d’en faire état trop ouvertement !."[17].

Quant aux liens avec la secte IVI et son laboratoire Sevene pharma sont représentés par Marie d'Hennezel (voir la secte IVI), le dr Béatrice Milbert

[18], Gilles-Éric Séralini[19], et le laboratoire Sevene pharma lui-même.

Références

  1. http://www.eau-et-rivieres.asso.fr/index.php?47/1005
  2. http://www.criigen.org/actualite/52/display/Nouveau-livre-Plaisirs-cuisines-ou-poisons-caches-dialogue-entre-un-chef-et-un-scientifique-de-G-E-Seralini-et-J-Douzelet Article pubicitaire pour le livre "Plaisirs cuisinés ou poisons cachés, dialogue entre un chef et un scientifique" de Gilles-Éric Séralini et Jérôme Douzelet préfacé par Jean-Marie Pelt sur le site du CRIIGEN
  3. http://imposteurs.over-blog.com/page-723396.html Manifeste : La désinformation sur les OGM et le dénigrement de la science doivent cesser !
  4. http://imposteurs.over-blog.com/page-4536267.html
  5. http://imposteurs.over-blog.com/article-13116217.html
  6. http://imposteurs.over-blog.com/article-pierre-henri-gouyon-et-sa-conception-des-conflits-d-interets-42363544.html
  7. http://imposteurs.over-blog.com/article-gilles-eric-seralini-et-la-recherche-scienti-fric-par-wackes-seppi-63060037.html
  8. http://www.criigen.org/manifestationCategory/4/display/Seminaires
  9. http://www.criigen.org/manifestationCategory/4/display/Seminaires
  10. http://www.criigen.org/manifestation/59/display/Les-seminaires-du-CRIIGEN-des-formations-professionnelles-entre-science-environnement-et-sante
  11. www.criigen.org/download/manifestationDocument/12/Programme-du-seminaire-d-octobre-2014.pdf+&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=fr
  12. http://www.criigen.org/manifestation/68/display/Seminaire-plaisirs-cuisines-ou-poisons-caches-du-29-janvier-au-2-fevrier-2015
  13. http://www.criigen.org/download/manifestationDocument/25/Midi-Libre-du-8-fevrier-2015-Vins-a-la-recherche-des-pesticides-.pdf
  14. http://imposteurs.over-blog.com/2015/09/vin-bio-vs-vin-conventionnel-une-experience-comique-de-seralini-et-douzelet.html
  15. http://www.ecolopedia.fr/?p=1203
  16. http://agriculture-environnement.fr/dossiers/ecologie-politique/les-forces-cosmiques-de-la-biodynamie,671 "Philippe Desbrosses récuse pêle-mêle « les égarements rationalistes, matérialistes, les utopies marxistes, les décadences des religions et les erreurs capitalistes ». Il estime que « l’humanité a besoin de nouvelles voies, de nouvelles croyances, de nouvelles cathédrales ». « C’est peut-être l’émergence d’une nouvelle foi écologique dans une vision globale de l’univers, d’une nouvelle approche scientifique, d’un nouveau contrat entre les hommes et leur environnement », écrit-il, assimilant clairement par là l’écologie à une religion. Le fonctionnement de l’univers tel que le décrit le père de l’anthroposophie répond à la recherche spirituelle de Desbrosses. « Chaque intervention de l’agriculteur ou du jardinier est renforcée positivement ou négativement selon l’heure et les configurations planétaires. En d’autres termes, la plante reçoit les forces ou les faiblesses des “musiques célestes” du moment », note Philippe Desbrosses. Tout comme Steiner, il dénonce « la science moderne, dans sa volonté obsessionnelle et démesurée d’être objective ». « La pensée moderne doit très vite s’affranchir de cette tendance pour que l’humanité redécouvre enfin sa véritable dimension spirituelle », affirme-t-il. « Le mérite de Rudolf Steiner, c’est d’avoir décrit dès le début du siècle tous les risques, et d’avoir indiqué des pistes pour y échapper », écrit-il. Comme Steiner, le président d’Intelligence verte trouve dans l’ésotérisme une alternative. Sa description du rôle de l’ortie en est une illustration frappante : « Selon ces concepts “occultes”, l’ortie est une plante martienne. Or, quels sont les attributs de Mars dans son principe actif, évoqués par toutes les traditions alchimiques ou astrologiques ? L’ardeur belliqueuse, le sang, le fer, la couleur rouge... Nous retrouvons dans l’ortie cette agressivité qui rougit notre peau en la piquant et active la circulation du sang. Par ailleurs, l’analyse chimique de la plante révèle sa teneur élevée en fer. Dans sa forme même, l’ortie exprime l’influence des forces attribuées à Mars. Ses feuilles pointues, coupées à angles vifs, sa génération “spontanée” pourrait on dire, à proximité des tas de ferraille, montrent ses affinités avec ce métal. »"
  17. https://veritesteiner.wordpress.com/2014/02/27/biodynamie-et-anthroposophie/
  18. http://alerte-environnement.fr/2014/11/18/le-docteur-milbert-et-son-cote-mister-hyde/
  19. http://www.agriculture-environnement.fr/a-la-une/la-part-d-ombre-du-professeur-seralini,849