Thérapie avec du bicarbonate de sodium selon Simoncini

De Psiram

La Thérapie avec du bicarbonate de sodium selon Simoncini, fondée sur de la pseudo-science, peut être considérée comme la tentative la plus inefficace et la plus absurde pour soigner un cancéreux avec un produit d'usage ménager courant. Le traitement est non seulement inutile pour le patient, mais aussi très onéreux. L'inventeur de cette méthode, Tullio Simoncini, suite à des décès après utilisation de la thérapie avec du bicarbonate de sodium, fut condamné pour homicide involontaire et escroquerie et perdit son autorisation d'exercer la médecine. Son opinion que les champignons déclencheraient le cancer (le cancer en tant que mycose) n'est pas compatible avec les connaissances scientifiques. Il n'existe aucune base scientifique venant à l'appui de son hypothèse ni d'études scientifiques montrant un quelconque effet positif du traitement. Pour expliquer le champignon, Simoncini affirme que ce serait dû à "un excès d'acidité" du corps qui donnerait champ libre au champignon. Son avis peut être comparé à l'opinion du médecin bavarois Alfons Weber qui était convaincu que le cancer serait provoqué par des protozoaires et avait traité par conséquent ses patients cancéreux avec des médicaments anti-paludisme, et croyait également au concept du Pléomorphisme [1] du 19ème/20ème siècle.

Sur la page-web de Simoncini hébergée aux Pays-Bas, il est fait de la publicité en plusieurs langues pour sa théorie.[2]

La méthode

Simoncini croit à tort que tous les cas de cancer seraient causés par le champignon Candida albicans[3] et considère par conséquent que le cancer serait une maladie infectieuse, une mycose. Cependant, au lieu de recourir à des anti-mycosiques (des remèdes anti-fongicides) qui ont fait leurs preuves de longue date pour combattre l'infection cancéreuse, Simoncini préconise le bicarbonate de sodium. Le bicarbonate de sodium (Na-Bicarbonat, Na-Bikarbonat) est présent dans de nombreux foyers en tant que levure chimique et est, de plus, relativement bon marché. En tant que remède contre le cancer, il ne convient pourtant pas, une telle indication est complètement absente. Cliniquement, le Na-Bicarbonat (bicarbonate de sodium) bon marché peut être utilisés dans les cas d'acidose grave sous forme de perfusion. Simoncini croit cependant que cela aidera 80% des patients cancéreux à obtenir une "guérison". Simoncini attire ses clients sur Internet. Des reporters de l'émission striscia la notizia de la chaîne de télévison italienne RAI ont réussi à prouver en caméra cachée, comment il incitait les patients cancéreux à faire sa thérapie au bicarbonate et cherchait à vendre son remède sans taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Une thérapie au bicarbonate coûtait 7.750 euros, le séjour associé dans sa clinique privée s'élèvait à 3 700 euros. Sa méthode a été pendant un temps également populaire aux Pays-Bas, où Simoncini avait fui après sa condamnation. Dans les pays germanophones, elle a jusqu'ici reçu peu d'attention.

L'inventeur Tullio Simoncini, affaires pénales et condamnations

Tullio Simoncini

Tullio Simoncini / geb. 1951) est un romain, ancien médecin et homme d'affaires et fait office de "président" de l'association privée Associazione italiana Fungo è tumore (AIFè.T.), ce qui signifie "Association italienne Champignon et Cancer". Il n'y a pas de publications de Simoncini dans les bases de données scientifiques.

Quand trois patients cancéreux sont morts après l'utilisation de la thérapie au bicarbonate, des proches ont porté plainte contre Simoncini. Il a perdu son autorisation d'exercer [la médecine], fut condamné en 2003 pour fraude dans trois affaires ainsi que pour homicide involontaire dans un cas. Il écopé en 2006 d'une peine d'emprisonnement de quatre ans et quatre mois. [4] Son frère Angelo Simoncini a aussi été condamné pour fraude. Son nom ne figure plus dans la base de données italienne des médecins autorisés [à exercer]. [5] Ultérieurement, il a poursuivi ses activités à partir de l'étranger.

Le 15 janvier 2018, Tullio Simoncini a été condamné par un tribunal romain à cinq ans et six mois de prison pour pratique illicite de la médecine et homicide involontaire. Le radiologue Roberto Gandini, co-accusé, a été condamné à deux ans de prison. Simoncini et Gandini ont traité un patient de 27 ans (voir la section sur Luca Olivotto) avec des perfusions de bicarbonate à Tirana (Albanie). Le patient est tombé dans le coma et est mort deux jours plus tard d'une grave alcalose médicamenteuse. [6]

Diffusion dans les pays germanophones et francophones

Dans l'espace germanophone, la méthode n'est guère répandue. La thérapie avec du bicarbonate de sodium selon Simoncini a reçu une résonnance exempte de critiques dans la revue Nexus.[7] Il lui a été fait de la publicité en Allemagne par l'association "Menschen gegen Krebs" de l'ancien infirmier Lothar Hirneise[8] et elle a été enseignée par cette association aux participants au séminaire payants. La doctrine Simoncini est publié dans plusieurs langues sur le site Web privé de Simoncini hébergé aux Pays-Bas.

Signalons en France, la revue Alternative Santé qui a publié en 2015 dans son numéro 22 un article signé par Michel Dogna intitulé "Cancer : Et si le docteur Simoncini avait raison"[9]. La méthode Simoncini ne semble pas susciter un grand intérêt en France non plus.

La première victime connue

La première victime connue était Massimo Civetta, un homme de 34 ans qui souffrait d'un cancer colorectal en phase terminale. Après une perfusion de bicarbonate de sodium, il a eu une perforation de l'intestin et est décédé le 8 février 2002. Simoncini a été condamné à 3 ans de prison pour homicide involontaire. En raison des décès de Maria Grazia Canegrate et de Grace Cicciari (les deux autres cas de décès examinés lors du procès), il n'a pas été reconnu coupable, dans ces cas, il a été accusé seulement de fraude.[10][11]

Victime inconnue

Une autre victime était un américain des US chez qui avait été diagnostiqué un probable glioblastome (une tumeur maligne au cerveau). Ses proches ont payé 28 000 euros à Simoncini. Pendant le traitement, une hémorragie cérébrale sévère et une crise cardiaque se sont produites. En conséquence, il a été déclaré en mort cérébrale et l'assistance médicale a été arrêtée.[12][13]

Sylvia Trachsler

Sylvia Trachsler Image : netwerk tv

Le 8 Octobre 2007, est survenu aux Pays-Bas un autre décès en lien avec la thérapie avec du bicarbonate de sodium selon Simoncini. Là-bas aussi, sa théorie que le cancer serait une mycose ((kanker is een schimmel), avait trouvé des adeptes. Selon les rapports de presse néerlandais, [10] [11] [12] la patiente atteinte d'un cancer du sein, âgée de 58 ans, Sylvia Trachsler [14] est décédée dans une clinique médicale alternative appelée Kliniek voor Preventieve Geneeskunde Berg en Bosch (KPG) à Bilthoven. [15][16][17] Dans cette clinique, non seulement la thérapie de chélation controversée était utilisée, mais aussi la thérapie au bicarbonate selon Simoncini. Le compagnon de la patiente, Peter M., a raconté, dans un forum néerlandais pour les patients atteints de cancer, que Sylvia a été traité quotidiennement avec du bicarbonate et invitait sur Internet à d'autres témoignages de patients et de leurs familles. [18] La cause du décès déclaré "non naturel" de la patiente atteinte de cancer âgée de 58 ans n'a pas été définitivement éclaircie. Son arrêt cardiaque est dû soit aux injections de bicarbonate, soit aux apports de calcium qui devaient être donnés pour compenser une carence en potassium liée au traitement. L'autorité sanitaire néerlandaise est intervenue et a interdit la thérapie. [19]

Marjolein Bouwman

Marjolein Bouwman 02-01-1983 – 02-11-2008

Il fut diagnostiqué chez la hollandaise Marjolein Bouwmann un cancer de l'ovaire et il lui fut conseillé une thérapie conventionnelle. Au lieu de ça, elle s'est décidée pour la thérapie de Simoncini. Après quelques injections de bicarbonate de sodium, Simoncini l'a déclarée guérie. Elle a commencé ensuite à faire de la publicité pour lui avec enthousiasme. Quelques mois plus tard Marjolein a découvert que Simoncini l'avait trompée et qu'elle n'était nullement guérie. A ce moment-là, le cancer avait déjà formé des métastases considérables. Elle est décédée le 2 Novembre 2008. Marjolein avait 25 ans et était mère d'un jeune garçon. [20]

Aysha

Il fut diagnostiqué en 2006 chez une jeune italienne nommée Aysha un cancer au sein droit (elle avait déjà été atteinte en 2004 d'un cancer au sein gauche et avait ensuite reçu un traitement conventionnel) et elle aussi s'est décidée pour un traitement chez Simoncini. Elle s'inscrivit dans un Forum de médecine alternative dédié à Simoncini et fut tout d'abord bien traitée. Mais quand son état de santé s'est dégradé, et qu'elle eut une dermatite (inflammation de la peau) et des plaies ouvertes ("Je ne vois aucune amélioration du tout, toute la zone est rouge et elle atteint presque le côté gauche."), elle a commencé à douter du traitement et les choses ont changé.

Des employés de Simoncini, qui étaient parmi les membres du Forum, laissaient entendre que'Aysha n'aurait pas suivi les instructions de Simoncini et que des choses auraient été inventées pour mettre la faute sur le compte de Simoncini. Si quelqu'un n'était pas guéri, ce serait la propre faute de celui-ci. Quand, après qu'elle eut eu consulté son oncologue, elle a commencé à poser des questions inconfortables, son compte a été bloqué dans le forum et la plupart de ses posts ont été effacés. Aysha est morte en octobre 2008.[21][22]

Robert Fyvie

Robert Fyvie (décédé le 6 août 2010)

Robert Fyvie de Musselburgh (Ecosse) avait été atteint en 2006 du cancer de l'estomac et son estomac avait été enlevé chirurgicalement. Mais le cancer s'était propagé au foie et il était finalement inopérable. Il a refusé la chimiothérapie déclarant que ce serait affaiblir son système immunitaire, et au lieu de ça a passé 12 semaines en Thaïlande. Là-bas, il a subi un traitement avec de la phytothérapie (avec des remèdes à base de plantes médicinales). Les médecins lui donnaient six mois, ou au plus 8 mois [à vivre].

Dans une ultime tentative, la famille et les amis de Fyvie ont réuni £10,000 pour un traitement chez Simoncini et l'ont envoyé à Rome. Après 5 mois, Robert Fyvie est décédé le 6 Août 2010 à l'âge de 54 ans.[23][24]

Brian William Haw

Brian William Haw (décédé le 18 juin 2011)

Le pacifiste anglais Brian Haw William est décédé le 18 Juin 2011 d'un cancer du poumon. Les derniers mois de sa vie, il était traité à Berlin dans un lieu inconnu selon la méthode de Simoncini ainsi qu'avec des perfusions de vitamine C. Selon les informations de la presse britannique, ce serait le théoricien du complot et auteur anglais David Icke qui lui aurait donné l'idée de se faire traiter par cette méthode de "traitement-révolutionnaire". Icke a également appelé à des dons sur son forum Internet pour le traitement, en effet les coûts du traitement, à cause leur inefficacité, sont à prendre en charge par le patient lui-même.[25][26]

Luca Olivotto

Luca Olivotto
Universal Hospital Tirana en 2008

Chez Luca Olivotto, patient cancéreux italien, âgé de 27 ans, avait été détecté en 2012 une une tumeur au cerveau. Une opération en Italie était prévue. En attendant le rendez-vous chirurgical, lui et sa famille sont tombés sur la publicité sur Internet pour la thérapie au bicarbonate de Simoncini. Celle-ci promettait aux patients cancéreux 70% de chances de guérison avec sa méthode. Il n'y aurait pas d'effets secondaires. Cela a convaincu Olivotto et sa famille et ils ont pris contact. Comme Simoncini n'avait plus de permis d'exercer en tant que médecin en Italie, il fut cité à Olivotto plusieurs hôpitaux à l'étranger où le traitement par Simoncini pouvait avoir lieu (Vienne, Afrique du Sud, Belgrade et Tirana en Albanie). Olivotto s'est décidé pour l'Albany proche et s'est rendu à Tirana, à l'hôpital privé Universal Hospital Tirana qui appartient au propriétaire turc du Universal Hospital Group. Là-bas, il a reçu des perfusions de bicarbonate. Déjà après les premières perfusions de 140 mg de bicarbonate, son état a immédiatement empiré. Il a vomi et avait des douleurs. Selon Simoncini, qui fut contacté par téléphone, cela aurait été un signe de début de guérison. En quelques heures, cependant, le patient est tombé dans le coma. Ensuite, il y eu un rétablissement partiel, qui fut l'occasion pour Simoncini (qui n'était plus sur place) de donner par téléphone au docteur albanais comme instruction d'administrer d'autres perfusions, ce qui s'est avéré fatal. Deux jours après le début du traitement, le 18 octobre 2012, Luca Olivotto est décédé pendant le transfert vers un autre hôpital (Mère Teresa à Tirana) parce que l'Hôpital Universel de Tirana était incapable de le traiter de manière appropriée dans cet état. Comme il n'y avait pas d'ambulance, le patient gravement malade qui ne respirait plus a été transporté dans un simple camion de livraison qui n'avait même pas d'éclairage intérieur. La cause du décès était une alcalose médicamenteuse massive (pH sanguin élevé) et un œdème pulmonaire. En fait, le bicarbonate augmente le pH et est utilisé dans les unités de soins intensifs pour traiter les faibles niveaux de pH.

Selon le Wikipedia en anglais, non seulement l'Hôpital Universel de Tirana ne dispose pas d'une ambulance d'urgence, mais il n'a pas, non plus, d'une unité de soins intensifs. [27] Selon la famille, cet hôpital n'était pas officiellement ouvert à l'époque et faisait plutôt l'effet d'un hôtel. Donc, il n'y avait pas de dossier médical; c'est surtout des infirmières qui auraient pris soin du patient.

Les modalités de paiement pour le traitement aboutissant au décès sont également instructives: Les parents de Luca Olivotto avaient payé au total environ 20.000 euros pour la thérapie qui n'est pas prise en charge par l'assurance maladie. Un total de sept ampoules de 20 ml contenant le bicarbonate bon marché a été calculé. Les deux tiers de la somme sont allés à Simoncini et un tiers à Roberto Gandini, un radiologue travaillant avec Simoncini. À l'arrivée à Tirana les 2/3 de la somme, soit 14500 Euro, devrait être payé immédiatement en espèces. Quand les parents n'ont pas été en mesure de le faire sur place, Simoncini a strictement refusé de faire quoi que ce soit pour le patient. En peu de temps, les parents ont cependant réussi à obtenir l'argent en Albanie avec des cartes de crédit et des retraits à divers guichets automatiques ainsi que des comptes d'autres personnes et à le remettre en liquide.

Dans cette affaire, le parquet de Rome a enquêté sur Simnoncini [28], et, en janvier 2018, il y a eu une audience qui s'est terminée par la condamnation de Simoncini et de son collègue. Simoncini a été condamné à cinq ans et six mois de prison [29]

Tulio Simoncini condamné à 5 ans et six mois de prison (janvier 2016)

Il était sûr de vaincre le cancer avec une simple thérapie au bicarbonate. Tullio Simoncini, un médecin déjà radié en Italie par l'ordre des médecins, a été condamné à 5 ans et 6 mois pour homicide involontaire coupable et d'exercice abusif de la profession. Ainsi en a été décidé par le juge de Rome, qui a [aussi] condamné Roberto Gandini, radiologue et collaborateur de Simoncini, à deux ans d'emprisonnement pour homicide involontaire coupable. Les deux ont été accusés d'avoir soumis il y a six ans dans une clinique de Tirana Luca Olivotto, 27 ans de Catania et souffrant d'une tumeur au cerveau, à un traitement médical anti-tumoral à base de bicarbonate de sodium. En 2012, Olivotto s'est rendu en Albanie, où travaillait Simoncini, pour subir un traitement, mais après deux jours d'administration endo-artérielle, Olivotto est mort après une alcalose métabolique très grave. [...][30]

Bibliographie sur le sujet

  • Robey IF, Martin NK. Bicarbonate and dichloroacetate: Evaluating pH altering therapies in a mouse model for metastatic breast cancer., BMC Cancer. 2011 10. Juni. 10;11(1):S. 235.
  • Ian F. Robey, Brenda K. Baggett, Nathaniel D. Kirkpatrick, Denise J. Roe, Julie Dosescu, Bonnie F. Sloane, Arig Ibrahim Hashim, David L. Morse, Natarajan Raghunand, Robert A. Gatenby, Robert J. Gillies, Bicarbonate Increases Tumor pH and Inhibits Spontaneous Metastases, Cancer Res 2009; 69: (6). 15.3.2009 [2]

Article de Psiram dans d'autres langues

Liens externes en français

  • http://kystes.blog.lemonde.fr/2009/06/21/internet-un-mauvais-conseiller-pour-le-traitement-du-cancer/ Récit d'un urologue français au sujet d'un de ses patients qui se soignait avec la thérapie de Simoncini (le document n'est plus accessible)
  • http://www.derives-sectes.gouv.fr/quest-ce-quune-d%C3%A9rive-sectaire/o%C3%B9-la-d%C3%A9celer/les-d%C3%A9rives-sectaires-dans-le-domaine-de-la-sant%C3%A9/quell Quelles sont les méthodes les plus répandues ? Dans la rubrique "Les méthodes par ingestion de substances diverses" on trouve "la méthode Simoncini" : "Médecin italien radié de l’ordre italien, le "docteur" Simoncini professe une théorie sur la nature mycosique du cancer et son traitement par le bicarbonate de soude. Selon lui, « la raison d’être des mouvements alternatifs est l’incapacité de la médecine conventionnelle à résoudre les problèmes des patients qui semblaient obtenir de plus grands bénéfices de ces thérapies qui les évaluaient et les traitaient comme des êtres complets ». Cependant, il admet lui-même que sa théorie est fondée sur une idée qu’il aurait eu en tant que naturopathe : le cancer serait dû à « un champignon que l’on peut traiter en administrant du bicarbonate de soude en injection locale ou parentérale, ce qui permettrait d’éliminer la maladie en trois ou quatre jours » . Cette théorie, comme toutes les pratiques non conventionnelles, n’est fondée sur aucun critère scientifique. M. Simoncini organise régulièrement des conférences pour vanter sa méthode. La dernière en date organisée par « Le cercle de Jade » devait se tenir en juillet 2010 dans une commune des Alpes-Maritimes. Dans le cadre de sa mission de vigilance, la Miviludes est intervenue afin d’alerter le maire sur les risques liés à de tels discours. Cette intervention a permis d’obtenir la déprogrammation de la conférence."

Liens externes en anglais à propos d'un décès aux Pays-Bas après une thérapie Simoncini

Liens externes en anglais

liens externes en italien

Liens externes en néerlandais

Références

  1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Pl%C3%A9omorphisme
  2. http://www.curenaturalicancro.com/fr/ Page en français sur le site de Simoncini
  3. https://fr.wikipedia.org/wiki/Candida_albicans
  4. http://ricerca.repubblica.it/repubblica/archivio/repubblica/2012/10/27/curo-tumori-la-truffa-del-medico-stregone.html
  5. http://application.fnomceo.it/Fnomceo/public/visioneProfessionisti.ot?page=1&rowsPerPage=30]
  6. http://roma.repubblica.it/cronaca/2018/01/15/news/roma_curava_tumore_con_bicarbonato_medico_condannato_a_5_anni_e_mezzo-186534712/
  7. https://www.nexusmagazine.com/articles/doc_view/7-is-the-cause-of-cancer-a-common-fungus (anglais)
  8. Citation: Dieses Seminar ist offen für alle Interessenten, jedoch besonders geeignet für Ärzte und Heilpraktiker. Dr. Simoncini wird dabei alle Krebsarten im Detail besprechen. Das Seminar ist strukturiert aufgebaut, so dass jeder Teilnehmer in die Praxis seiner Therapie eingeweiht wird und erfährt, wie man diese sofort umsetzen kann. Traduction: Ce séminaire est ouvert à toutes les parties intéressées, mais est particulièrement approprié pour les médecins et les praticiens de la santé. Le Dr Simoncini sera ici pour discuter en détail de tous les types de cancer. Le séminaire est organisé de manière à ce que chaque participant soit initié à la pratique de sa thérapie [de Simoncici] et apprenne comment on peut la mettre en œuvre immédiatement.
  9. https://www.alternativesante.fr/cancer/cancer-et-bicarbonate-de-soude-simoncini On y lit dans le préambule: "Vu le prix dérisoire du bicarbonate de soude, il ne fallait pas s’attendre à ce que la médecine officielle accueille cette innovation avec enthousiasme. Il y a maintenant des années que l’on parle de la méthode du Dr Tullio Simoncini, mais le seul titre de son ouvrage, le cancer est un champignon, m’a braqué dès le départ. Ce qui m’a aussi rendu méfiant, c’est que je n’ai pas entendu dire que ce "dérangeur" émancipé du "médicalement correct" ait eu quelques ennuis avec l’Institution. J'ai appris que, depuis, on lui a interdit exercer en Italie, ce qui est finalement rassurant. [...]"
  10. http://archiviostorico.corriere.it/2006/maggio/21/Medico_condannato_omicidio_colposo_co_10_060521029.shtml Corriere de la sera (l'article en italien n'est plus disponible)
  11. https://www.lci.fr/sante/desintox-non-le-bicarbonate-de-soude-ne-guerit-pas-le-cancer-1525377.html Article de Mathieu Delacharlery publié le 19 juin 2015: RUMEUR - Un traitement révolutionnaire pour soigner le cancer ?
    Cette info ressurgit sur les réseaux sociaux depuis plusieurs jours. Une information... totalement bidon. Démontage d'une rumeur dangereuse. [...]
  12. http://anaximperator.wordpress.com/2008/11/09/simoncini-scam-murderer/
  13. http://anaximperator.wordpress.com/2009/08/01/continued-simoncini-scam-murderer/
  14. http://www.netwerk.tv/uitzending/2010-03-31/familie-overleden-pati%C3%ABnte-wil-vervolging-kliniek-berg-en-bosch
  15. http://www.volkskrant.nl/binnenland/article475419.ece/Arts_overleden_vrouw_niet_behandeld
  16. http://mistersandman.rtvkatwijk.nl/website/index.php?option=com_content&view=article&id=13038:verbod-op-omstreden-therapie&catid=7:wetenschap&Itemid=14
  17. http://www.kwakzalverij.nl/681/De_kankertherapie_van_Dottor_Tullio_Simoncini_uit_Rome
  18. OPROEP Ik wil graag in kontakt komen met patienten die negatieve ervaringen hebben ondervonden bij de Italiaanse (arts) Simoncini. 'VOELT U ZICH DOOR SIMONCINI MISLEID EN/OF BEDROGEN?' Uw ervaring, uw eventuele 'mis'behandeling kan van onschatbare waarde zijn voor alle andere kankerpatienten.
    Met name patienten die in Bilthoven tussen 4 oktober en 9 oktober 2007 behandeld zijn door Simoncini en natriumbicarbonaat-injecties hebben gekregen! MAG IK U 'IN NAAM VAN SYLVIA' VRAGEN DIT BIJ JUSTITIE TE MELDEN! Het is van groot belang dat als een tweede getuige zich meldt het Openbaar Ministerie nog beter in staat zal zijn Simoncini te vervolgen! Peter [1]
  19. http://www.volkskrant.nl/binnenland/article501382.ece/Kankerbehandeling_Bilthoven_moet_stoppen,_zegt_Inspectie
  20. Marjolein Dies of Ovarian Cancer After Being Treated with Sodium Bicarbonate by Tullio Simoncini
  21. Young Breast Cancer Patient Aysha and Tullio Simoncini’s Baking Soda Therapy
  22. Che male vuoi che faccia… (II parte), MedBunker, Italian
  23. We'll miss you, dad, Sam Berkeley, East Lothian Courier
  24. Nuova testimonianza sulle cure di Simoncini
  25. http://blog.psiram.com/?p=3432
  26. http://www.indymedia.org.uk/en/2011/06/481071.html?c=on#c270189
  27. https://en.wikipedia.org/wiki/Universal_Hospital_Tirana
  28. http://catania.blogsicilia.it/morto-di-cancro-dopo-una-cura-con-bicarbonato-aperta-inchiesta/108883/
  29. http://roma.repubblica.it/cronaca/2018/01/15/news/roma_curava_tumore_con_bicarbonato_medico_condannato_a_5_anni_e_mezzo-186534712/
  30. http://www.ansa.it/canale_saluteebenessere/notizie/sanita/2018/01/15/cura-tumore-con-bicarbonato-condannato-a-5-anni-e-mezzo_606ac4b2-94af-4f22-b15c-49c496bd5f85.html Article "Cura tumore con bicarbonato, condannato a 5 anni e mezzo" publié par la rédaction d'ANSA, publié le 15 janvier 2018.
    (Il soigne une tumeur avec du bicarbonate, condamné à 5 ans et demi)