Ghislaine Lanctôt

De Psiram
Ghislaine Lanctôt

Ghislaine Lanctôt, née en 1941 au Canada, résidente de Stukely-Sud, province du Québec, docteur en médecine, phlébologue, est rayée depuis 1997 de l'ordre des médecins. En 2008 elle déclare le décès de la citoyenne Marie, Eva, Sophie, Ghislaine Lanctôt et se fait appeler depuis Madame Ghis, Être Diessique En Devenir (E.D.E.D).

Démélés judiciaires

Les divers niveaux de conscience, une caricature de Ghis, publié dans la revue Canadian Medecine en mai 2008
Activités des partisans de Lanctôt en France
Remarquez le berger et le loup dans la moitié inférieure du shéma
Créé début 1995, date des premiers ateliers de Lanctôt
Aurobindo

Ghislaine Lanctôt publia en 1994 "La mafia médicale", livre qui remettait notamment en question le bien-fondé de la vaccination[1], et qui fut à l'origine de ses conflits avec l'ordre des médecins et de sa radiation de 1997. Voir le livre faisant un compte rendu complet du procès de l'ordre des médecins du Quebec contre Lanctôt[2], il y est précisé, page 31 du livre, qu'il était aussi reproché à Lanctôt de déclarer que le Sida n'était pas contagieux, de déconseiller les mamographies, de proposer des méthodes de Médecine alternative comme la chélation et de dissuader "les patients atteints d'un cancer de suivre les traitements reconnus, soit la chirurgie, la chimiothérapie, et la radiothérapie, les incitant plutôt à suivre des traitements non reconnus tels le 714X ...". Sur le 714-X et son inventeur Gaston Naessens voir la description faite (sur un site que nous ne recommandons pas) ici[3].


En 1995, Lanctôt, poursuivant sa remise en cause des instances officielles, refusa de payer ses impôts, car, selon elle, les impôts ne servent pas au bien public, ils vont directement dans les coffres des banquiers internationaux - propriétaires de la Banque du Canada - qui les utilisent pour financer les armes et les guerres, entre autres. Son conseiller juridique fut, à partir de 1995, Jean Dury[4], avocat. Le 6 juin 2007, les procédures à ce sujet reprennent, Lanctôt n'ayant pas rempli ses déclarations de revenus pendant les sept années précédentes (7 années seulement car il semble qu'elle ait vécu dans la deuxième moitié des années 1990 aux USA) et son procès est fixé au 6 septembre 2007. N'ayant pas fourni les déclarations de revenus qu'il lui avait été ordonné de fournir, elle est arrêtée le 3 mars 2008 à son domicile de Stukely-Sud, et incarcérée à la prison Tanguay de Montréal jusqu'au 28 mai 2008 [5] [6] [7], ayant refusé de signer la libération conditionnelle qui était faite au nom de LANCTÔT GHISLAINE, la personnalité juridique qu'elle conteste être[8]. La procédure reprend le le 23 juin 2008 au Palais de Justice de Granby (Québec), mais le procès est reporté au 20 janvier 2009[9].

Le 20 janvier 2009, elle comparait de nouveau[10] et est condamnée à payer 1000$ d'amende, pour ne pas avoir produit de déclaration de revenus depuis 13 ans, amende à payer dans un délai de deux ans[11]. A l'audience, à la fin de laquelle elle n'a pas assisté, avant de s'esquiver «Ghis» a remis au juge de la Cour du Québec un avis de décès au nom de... Ghislaine Lanctôt. «La citoyenne Ghislaine Lanctôt est morte, donc je n'ai rien à voir avec cette cause», a-t-elle indiqué. "Pas question de payer l'amende de 1000 $" dit-elle, l'affaire n'est donc probablement pas terminée. Elle a créé un site "jemesouviensdequijesuis" consacré à ses procès de 2007 - 2009 et à son incarcération de 2008[12] qui contribue à son image héroïque de "résistante aux institutions officielles", qu'elle accuse d'eugénisme, de complot etc.

Biographie

Marie, Eva, Sophie, Guylaine Lanctôt selon l'état civil, née dans une famille catholique de pharmaciens, est mère de 4 enfants, divorcée. Elle déclare avoir fait des études de médecine pour satisfaire les désirs de sa famille, alors qu'elle était plutôt tentée par la philosophie. Spécialisée en phlébologie, elle crée en 1969 deux cliniques en Floride GLCLINIC (452-5464) à Palm Beach Gardens et REJUVENATE (735-8836) [13], et elle aurait aussi eu des cliniques au Canada, sur lesquelles nous n'avons pas trouvé d'informations. Elle est élue Quebec's Woman de l'année 1983. En 1990, un autre médecin prend la tête de ses cliniques de Floride, on peut dâter de là, les premières remises en question et son intérêt pour les "questions spirituelles".

Elle entreprend quatre ans de conférences et d’ateliers (probablement en tant que consommatrice), qui l’amènent à parcourir le Canada, les États-Unis et l’Europe, en compagnie de sa partenaire France. Dès 1993 elle abandonne sa carte d’assurance-maladie, publie en 1994 La Mafia médicale, puis cesse en 1995 de payer à l’impôt sur le revenu. Elle renonce à sa profession médicale en 1995, à son permis de conduire en 1996, à son rôle de mère et de sauveur, etc. 1997 est l'année de sa radiation de l'odre des médecins et de la parution du livre "Le procès de la Mafia Médicale". Aucune précision n'est donnée sur la période des trois ans qui suivent. En 2001 parait "Que diable suis-je venue faire sur cette terre?". Elle déclare découvrir en 2002 les écrits d'Aurobindo[14] et de Mère[15] sur l'être supramental en devenir, notons cependant que son ami et conseiller juridique depuis 1995, Jean Dury, est un ancien adepte de ce mouvement. Ayant constaté que les formations spirituelles lui ont coûté beaucoup d'argent[16], en 2003, elle se lance à son propre compte et crée son site Internet personocratia[17]. Depuis, elle vit depuis en vendant ses livres, ses cassettes, organisant conférences, stages et ateliers[18].

Article de Psiram dans d'autres langues

Liens externes

Références

  1. http://www.brightsfrance.org/forum/viewtopic.php?f=20&t=864
  2. Livre "Le procès de la mafia Médicale" de Ghislaine Lanctôt
  3. http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/ArticleInteret.aspx?doc=naessens_lamontagne_c_1989_th
  4. Billets juridiques de Jean Dury, avocat, voir l'introduction[1]
  5. Voir le billet juridique de Jean Dury avocat, du 4 mars 2008[2]
  6. http://www.canadianmedicinenews.com/2008/05/eccentric-quebec-ex-doctor-released.html en anglais
  7. http://www.nationalreviewofmedicine.com/across_canada/2008/ac5_issue4_pg2.html
  8. http://www.letransmuteur.net/madame-ghis-evasion-en-prison/ Le Transmutteur: Madame Ghis Evasion en prison
  9. http://www.votresante.org/news.php?dateedit=1214254588&page
  10. http://www.spiritsoleil.com/actualite/dev-perso/Ghyslaine-Lanctot_proces_souverainete.htm
  11. http://www.cyberpresse.ca/la-voix-de-lest/actualites/200901/21/01-819503-une-ex-medecin-mise-a-lamende.php
  12. http://www.jemesouviensdequijesuis.com/poursuites.htm Le parcours judicaire version Lanctôt
  13. http://www.glclinic.net/DrGluylaine.html
  14. http://fr.wikipedia.org/wiki/Aurobindo_Ghose
  15. http://le-cercle-de-samsara.niceboard.com/grands-initie-es-f16/mirra-alfassa-douce-mere-t134.htm
  16. http://foudreevolutive.blogspot.com/2008/11/argent-et-spiritualite.html Lanctôt, une enseignante spirituelle Québecquoise qui se réfère à Sri Aurobindo, Mère et Satprem, demande 1000 euros en liquide pour 10 jours de son enseignement ...
  17. http://www.personocratia.com/ la page de présentation du site de madame Ghis
  18. http://www.personocratia.com/fr/enseignement.php#deformatrices Toutes les activités pour 2011