Geoffrey Kemp

De Psiram

Geoffrey Kemp est un médecin généraliste exerçant à Camberwell, une banlieue de Melbourne dans l'État de Victoria, en Australie.

Le Dr Kemp a quelques ennuis depuis 2015 avec l'AHPRA (Australian Health Practitioner Regulation Agency).

(traduction Deppl): Un médecin généraliste de Melbourne qui utilise l'homéopathie et a traité des centaines de personnes pour la maladie de Lyme, une maladie controversée, se bat pour son permis d'exercer [la médecine] après qu'il a été allégué qu'il représentait un risque pour les patients.

Le Dr Geoff Kemp, omnipraticien de Camberwell depuis plus de 40 ans, s'est vu accorder six semaines pour trouver un médecin qui supervisera son travail, sinon il pourrait ne plus être en mesure de pratiquer.

En septembre 2015, le Medical Board of Australia a imposé des conditions à la licence du Dr Kemp à la suite d'une plainte concernant le traitement d'un patient chez qui il avait reçu un diagnostic de maladie de Lyme. La Commission a indiqué qu'elle souhaitait éventuellement suspendre son permis.

Dans une interview accordée à Fairfax Media, le Dr Kemp a déclaré qu'il était attaqué par les autorités sanitaires qui étaient "anti-maladie de Lyme" et qui voulait faire fermer les médecins qui reconnaissent cette maladie.

Le médecin généraliste affirme que jusqu'à 2 millions d'Australiens souffraient de ce qu'il appelle le "syndrome des maladies infectieuses multisystémiques".

Le Dr Kemp a également allégué que les "ondes électroniques porteuses d'informations", y compris la radio FM, étaient toxiques et avaient un impact sur le fonctionnement du système immunitaire.

Il a dit que la maladie de Lyme pourrait être à l'origine de la fusillade de l'école Sandy Hook à Newtown, Connecticut [aux USA], en 2012[1]ook-newtown-connecticut-shooter-adam-lanza-tortured-mind-documents-shed-light/, ainsi que de la rage croissante au volant dans les rues de Melbourne.

"Ils [les autorités sanitaires] veulent faire de nous des exemples pour que d'autres médecins soient dissuadés de diagnostiquer et de traiter cette maladie ", a déclaré le Dr Kemp. "Ils poursuivent un programme médico-politique qui n'a rien à voir avec la protection du public."

Une porte-parole du Conseil médical a dit dans une déclaration : Le Medical Board of Australia a le pouvoir de prendre des "mesures immédiates" pour restreindre l'enregistrement d'un médecin à titre de mesure provisoire pour assurer la sécurité du public en attendant d'autres enquêtes, lorsqu'il estime qu'il y a un risque grave pour la santé et la sécurité publiques qui doit être géré.

Toutefois, le Conseil a finalement décidé de ne pas le suspendre, mais a plutôt imposé plusieurs conditions à son permis [d'exercer], dont l'interdiction d'utiliser l'homéopathie.

Il était également tenu de travailler dans un cabinet de groupe. En réponse, le Dr Kemp a demandé au Victorian Civil Administrative Tribunal (VCAT)[2] de lui permettre de pratiquer en solo pendant six semaines en attendant de trouver une nouvelle clinique avec laquelle travailler. Le Conseil médical s'est opposé à cette demande pour des raisons de sécurité publique, mais elle lui a finalement été accordée.

La maladie de Lyme est reconnue par les autorités sanitaires américaines comme une maladie bactérienne à tiques qui se propage et qui présente une série de symptômes, dont la fatigue chronique et la douleur articulaire. Mais bien qu'elle soit bien établie et étudiée en Amérique et en Europe, les autorités australiennes ne croient pas qu'elle soit présente ici.

Le Dr Kemp affirme que la maladie et d'autres maladies semblables peuvent être propagées par des espèces aussi diverses que les serpents, les oiseaux, les punaises de lit, les mouches mordantes, les acariens et les acariens des oiseaux. Les symptômes qu'il prétend avoir vus comprennent la fatigue chronique, les troubles de la mémoire, l'équilibre, le contrôle émotionnel, l'autisme et la psychose.

Le Dr Kemp a dit qu'il avait diagnostiqué plus de 400 personnes atteintes de la maladie et qu'il les traite avec des antibiotiques intraveineux. Il dit que personne d'autre à Victoria ne diagnostique et ni ne traite la maladie, et que seule une poignée de médecins le font dans d'autres États[3]

Liens externes

  • https://lymescience.org/australia/ Infectious disease doctor in Australia worries about patients with false Lyme diagnoses (Un médecin spécialiste des maladies infectieuses en Australie s'inquiète pour les patients diagnostiqués faussement atteints de Lyme)
  • https://www.change.org/p/complete-equity-in-health-care-matters-justice-for-everyone-in-australia/u/15716744 5 MARS 2016 - Jugez par vous-même de l'exactitude - les patrouilles de l'Australian Border Force peuvent être très efficaces pour empêcher les humains d'entrer légalement, mais il semble que l'AHPRA soit totalement fermée à l'idée que les oiseaux migrent pour chercher de la nourriture entre les continents. Ils parcourent de longues distances, par exemple de la Toundra jusqu'à l'Australasie, etc.!
  • https://www.gofundme.com/drkemp Dr Geoffrey Kemp VCAT Appeal Le GP Geoff Kemp se bat pour sa licence médicale

    [traduction Deepl:] Avec plus de 48 ans d'expérience dans sa profession, le médecin généraliste Geoff Kemp est maintenant contraint d'abandonner le travail de sa vie par le Medical Board of Australia [Conseil Médical d'Australie] parce qu'il s'est consacré à aider les malades de la maladie de Lyme. Geoff a choisi de lutter contre les accusations pour le bien de ses patients et d'autres personnes souffrant de cette maladie.

    La maladie de Lyme n'est pas reconnue dans ce pays, ceux qui en souffrent sont renvoyés des hôpitaux, méprisés par les médecins et laissés sans traitement et sans espoir. Suivant ce qui semble être une tendance mondiale croissante, les médecins qui traitent la maladie de Lyme chronique en Australie semblent être ciblés et persécutés. Geoff est l'un des rares médecins du pays qui, malgré les menaces, veut aider les victimes de Lyme.

    La seule façon pour Geoff de se battre contre le Conseil médical et de continuer à aider les autres, c'est de poursuivre sa cause devant le Victorian Civil Administrative Tribunal (VCAT). Cependant, cela a un coût énorme et Geoff a désespérément besoin de l'appui financier du public pour l'aider. Une victoire pour Geoff sera une victoire pour tous ceux qui souffrent de Lyme.

    En 1999, Geoff a diagnostiqué son premier cas de piqûre de tique, et depuis, il a diagnostiqué et réconforté plus de 400 personnes atteintes de borréliose ou de maladie de Lyme et traité plus de 1000 personnes pour la Rickettsia. Geoff est le plus expérimenté des "Lyme-literate doctors" [c'est Psiram qui a mis là en gras] de l'état de Victoria et le premier point de recommandation lorsqu'un patient contacte la Lyme disease association [d'Australie]. Son expertise et son expérience ont contribué de manière significative à la prochaine enquête sénatoriale sur les preuves croissantes d'une maladie émergente transmise par les tiques qui cause une maladie "semblable à Lyme" chez de nombreux patients australiens.
cet article est une ébauche

Références

  1. https://www.cbsnews.com/news/sandy-h
  2. https://en.wikipedia.org/wiki/Victorian_Civil_and_Administrative_Tribunal
  3. https://www.theage.com.au/national/victoria/camberwell-gp-geoff-kemp-fighting-for-his-medical-licence-20160301-gn7lzk.html