Dix indices de charlatanisme

De Psiram
Le charlatan

Voir les méthodes utilisées par les charlatans[1] sur le site attrape-nigauds.charlatans.info, la liste des produits de charlatanisme[2] et la façon dont les charlatans présentent leurs sites pour vanter et vendre leurs produits[3], ... sans enfeindre la loi sur la publicité mensongère, particulièrement celle concernant les produits de santé:

"La publicité ou la propagande, sous quelque forme que ce soit, relative aux objets, appareils et méthodes, présentés comme favorisant le diagnostic, la prévention ou le traitement des maladies, des affections relevant de la pathologie chirurgicale et des dérèglements physiologiques, le diagnostic ou la modification de l'état physique ou physiologique, la restauration, la correction ou la modification des fonctions organiques, peut être interdite par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, lorsqu'il n'est pas établi que lesdits objets, appareils et méthodes possèdent les propriétés annoncées."

Le charlatanisme est souvent accompagné d'impostures intellectuelles qui ont cours dans certains milieux amateurs de phénomènes dit "parallèles", "paranormaux", "ésotériques" (les thérapies quantiques par exemple), chez les partisans des dilutions homéopathiques, les créationnistes, etc.[4] qui confondent science et croyance.

Dix moyens d'éviter de se faire avoir par les charlatans

Le tueur de microbe
Source charlatans.info

Liste de conseils publiés par la version française du site de Stephen Barret[5] et repris sur site de charlatans.info sous l'intitulé de "Charlatans & charlatanismes comment ne pas se faire avoir ?"[6]:

Les partisans de charlatanisme savent comment s'attaquer à tous les aspects de la vulnérabilité humaine. Ce qui se vend ce n'est pas la qualité de leurs produits, mais leur capacité d'influencer leur auditoire. Voici dix stratégies pour éviter de se faire avoir:

  • 1 - Rappelez-vous que le charlatanisme est rarement présenté comme étrange.
    Ses partisans utilisent souvent un vocabulaire scientifique et citent (ou citent de façon erronée) des références scientifiques. Certains ont même eu une formation scientifique honorable mais ont pris une autre voie.
  • 2 - Évitez tout praticien qui dit que la plupart des maladies sont causées par une mauvaise nutrition ou qu'elles peuvent être guéries en prenant des suppléments.
    Bien que certaines maladies soient reliées à la diète, la plupart ne le sont pas. De plus, dans la majorité des cas où la diète est en réalité un facteur de santé d'une personne, la solution n'est pas de prendre des vitamines mais de modifier la diète.Ġ
  • 3 - Méfiez-vous des anecdotes et des témoignages.
    Si quelqu'un affirme avoir été aidé par un remède non-orthodoxe, demandez-vous et demandez à votre médecin s'il n'y a pas une autre explication. La plupart des épisodes isolés de maladie vont en rémission spontanément avec le temps et la plupart des maladies chroniques sont parsemées d'intervalles sans symptômes. Les gens qui donnent des témoignages de guérison de cancer ont aussi reçus des traitements conventionnels en même temps que le remède non-orthodoxe, mais vont attribuer la guérison au traitement non-orthodoxe. Certains témoignages sont totalement fabriqués.
  • 4 - Méfiez-vous du jargon pseudo médical.
    Plutôt que d'offrir de traiter votre maladie, certains charlatans vont promettre de vous "désintoxiquer," d'"équilibrer votre chimie, de relâcher votre "énergie nerveuse," de vous "harmoniser avec la nature," ou de corriger des "faiblesses" de quelques organes. L'usage de concepts qui sont impossibles de mesurer leur permet de prétendre à un succès bien que, dans la réalité, rien n'ait été fait.
  • 5 - Ne vous laissez pas prendre par des accusations paranoïdes.
    Les praticiens non conventionnels vont souvent dire que la profession médicale, les maisons pharmaceutiques, et le gouvernement ont fomenté un complot contre toutes les méthodes qu'ils utilisent. Il n'y a pourtant jamais de preuve tangible en faveur de cette théorie du complot. En fait, il est complètement illogique de penser que des grands groupes de gens s'opposeraient au développement de méthodes de traitement qui pourraient un jour les aider ou aider leurs proches.
  • 6 - Oubliez les "cures secrètes".
    Les véritables scientifiques partagent leurs connaissances. C'est une condition de la procédure et du développement scientifique. Inversement, les charlatans gardent leurs méthodes secrètes pour éviter que l'on démontre leur inutilité. Aucune personne qui découvrirait une méthode de guérison vraiment efficace ne la garderait secrète. Si une méthode s'avérait efficace -spécialement s'il s'agit d'une maladie grave- celui qui l'a découvrirait deviendrait énormément célèbre, très riche et jouirait de la satisfaction personnelle de partager cette découverte avec d'autres.
  • 7 - Méfiez-vous des herbes médicinales.
    Les herbes médicinales sont lancées principalement par les publications sur la base d'information obtenue par le bouche à bouche, le folklore et la tradition. Comme la science médicale se développait, il est devenu apparent que plusieurs herbes faisaient mauvaise figure!, Et la plupart de celles qui semblaient avoir du mérite étaient remplacées par des composés synthétiques qui se révélaient plus efficaces. Plusieurs herbes contiennent des centaines ou des milliers de produits chimiques qui n'ont pas été classés. Bien que certaines composantes s'avèrent utiles, d'autres pourraient être toxiques. Avec des traitements sécuritaires et efficaces disponibles, le traitement avec des herbes médicinales est rarement une option considérée.
  • 8 - Soyez sceptique quand il s'agit d'un produit présenté comme efficace dans une grande variété de pathologies différentes, et particulièrement de maladies graves.
    Il n'existe pas de panacée ou remède qui "guérit tout."
  • 9 - Ignorez les approches qui flattent votre vanité.
    Un des moyens les plus efficaces des charlatans c'est de vous suggérer de "penser par vous-mêmes" plutôt que de suivre la sagesse collective de la communauté scientifique. Une autre approche consiste à vous laisser croire qu'un remède, qui n'a pas été prouvé efficace pour les autres, puisse le devenir pour vous.
  • 10 - Ne laissez pas le désespoir troubler votre jugement.
    Si vous pensez que votre médecin ne vous aide pas assez, ou si vous vous êtes fait dire qu'on ne peut rien faire pour vous, et que bien évidemment vous n'acceptez pas cela sans vous battre, ne vous éloignez pas du système de santé scientifique dans un geste de désespoir pour obtenir une solution de rechange. Vous risqueriez, en plus de remplir les poches de charlatans cupides, d'aller au devant de grandes désillusions. Au lieu de cela, évoquez vos sentiments avec votre médecin pour convenir d'une consultation avec un spécialiste reconnu.

Liste de décodage des arguments douteux

Le charlatanisme soupçonné est d'autant plus probable quand on trouve les descriptions suivantes.

Une méthode ou un produit :

1. est rendu intéressant(e) au moyen de la précision sur l'origine exotique (la forêt tropicale, Himalaya et autres),
2. peut amener à la guérison, quand la médecine conventionnelle a échoué dans une situation désespérée,
3. doit être "étayé(e)" par de volumineux récits-témoignages, tandis que par ailleurs ne sont pas mis à disposition des données d'essais cliniques contrôlés,
4. doit être universellement efficace contre une multitude des maladies diverses qui n'ont rien à voir les unes avec les autres,
5. doit mener régulièrement vers le succès, et on met les échecs au débit de la médecine conventionnelle,
6. est lié à des personnes particulières ou bien des institutions qui ont développé la thérapie et en tirent des profits (prix très élévés)
7. n'a pas d'effets secondaires, ou bien réduit ou annule les effets secondaires de la médecine conventionnelle,
8. est compliqué(e) (règles diététiques strictes, directives d'utilisation/emploi complexes, etc), de sorte que les échecs peuvent être attribués à des erreurs de l'utilisateur,
9. est utilisé(e) depuis des années / décennies sans être officiellement reconnu(e),
10. est si bon, selon les affirmations, qu'il est incompréhensible pourquoi il n'y a pas d'autorisation (de mise sur le marché) en tant que médicament.

Compléments de Psiram

  • Importuns name dropping[7] par la mention de personnes illustres ou d'autorités ostentatoires qui conforteraient soi-disant l'hypothèse en question.
  • Les inventeurs (pour la plupart chercheurs isolés et prétendus savants indépendants) et leurs farouches partisans se parent volontiers de titres académiques douteux ou achetés auprès de Moulin à diplômes et falsifient volontiers leurs Curriculum Vitae. Les produits du domaine du charlatanisme sont fréquemment promus en mettant l'accent sur les grades académiques (diplômes) de leurs partisans ou de leurs inventeurs.
  • Les produits douteux en question sont fréquemment définis chimiquement de façon imprécise, leur composition est modifiée en permanence.
  • Il est attribué au « médicament » un effet intelligent, sélectif. Par exemple pour les "plantes médicinales de Suède" selon Maria Treben: « Ce qui est en trop, elles l'atténuent et ce qui est trop peu, elles le complémentent. "
  • Mention de théories du complot invérifiables au sujet d'une prétendue répression du remède par les institutions publiques et par des personnages puissants actifs agissant secrêtement clandestimement, Illuminati, reptiliens et Bilderberg (exemple: Médecine Nouvelle Germanique).
  • Après la mort de l'inventeur, l'intérêt pour la méthode baisse considérablement ou bien la méthode est quasi oubliée.
  • Des prix très élevés pour des produits qui sont disponibles au même moment à bas prix dans le commerce de gros des produits chimiques ou à l'importation en provenance d'Europe de l'Est ou d'Asie.
  • Utilisation d'unités inhabituelles et/ou déroutantes ou complètement sans valeur dans les résultats des mesures. Telle est l'unité ésotérique Bovis, qui n'est pas précisément définie et peut être utilisée à volonté. Dans les essais d'argumentation pseudo-scientifiques, il y a de temps en temps la tentative de faire paraître aux yeux du profane les valeurs mesurées plus grandes ou plus petites par l'utilisation superflue de multiplicateurs ou de diviseurs : Empoi abusif de taux unitaires.

Spécialement pour les "voyages casserole" (excursion proposée par une agence de voyages, au cours de laquelle sont organisées des ventes de divers produits), les envois par Internet et toutes les formes de marketing multi-niveau (vente pyramidale), il faut prendre en considération les critères suivants :

  • Le texte ressemble à un article de journal, mais il y a, en haut, à droite ou à gauche, en petit, le mot « annonce ». Une annonce sert uniquement à des fins publicitaires. Au moyen de la présentation du texte, il est suggéré qu'il s'agit d'un texte tout à fait normal qui informe objectivement.
  • Le produit aide soi-disant à la fois pour plusieurs maladies et affections, rapidement et en toute sécurité. Il n'existe aucun produit qui agisse à la fois contre le SIDA, la démence, la sclérose en plaques ou la dermatite atopique. Le but est uniquement et seulement d'attirer de nombreux patients en même temps (de ratisser large).
  • Il fait de la publicité avec des histoires de cas dans lesquels des patients de « guéris » - des gens comme vous et moi - décrivent comment, chez eux, le produit a obtenu des succès incroyables. Une telle publicité avec des histoires de maladies est interdite par la loi. Pour une bonne raison, car de tels cas particuliers ont une valeur de preuve des plus réduites, car pour chaque succès, sont passés sous silence de nombreux échecs.
  • Le produit n'aurait soi-disant pas d'effets secondaires. Alors, on peut soupçonner qu'un tel produit n'a aucun effet du tout. Chaque homme est différent - chez l'un se produisent des effets plus forts, chez l'autre aucun effets du tout, il en est exactement de même pour les effets secondaires. Chaque médicament efficace a non seulement un effet principal, mais aussi souvent des effets secondaires indésirables, bien qu'ils puissent ne pas se produire chez tout le monde. Éliminer complètement les effets secondaires dans tous les cas de figure n'est pas sérieux.
  • Le produit est supposé avoir été développé (ou mis au point) et testé par des experts, le plus souvent des professeurs d'universités de renom des États-Unis, qui se montrent enthousiastes pour les résultats obtenus. Pour un professeur, des publications dans un magazine de télévision ou un tabloïd ne sont pas le moyen le plus approprié pour attirer l'attention sur son travail. Souvent, il s'agit de personnes inexistantes, ou bien, souvent, ils ne sont pas du tout au courant d'une annonce publicitaire avec leur nom.
  • Il est affirmé que le produit est exceptionnel ou bien disponible seulement pendant une courte période. Grâce à un prix de lancement ou à un rabais pour de grandes quantités achetées, est donné l'impression d'une occasion unique. Pour faire pression exclusivement sur la décision, pour que le client achète sans y réfléchir à deux fois. Une préparation qui est vraiment un succès sera toujours disponible.
  • Le texte est dans un (pseudo-)langage scientifique avec de nombreux mots étrangers. Un tel texte ne sert qu'à impressionner le lecteur et à l'empêcher de remettre en cause de façon critique ce qu'il a lu.
  • Le produit est un « miracle », une « percée scientifique » ou un remède populaire d'une culture ancienne redécouvert. Il n'y a pas de remêde miracle, et il n'y en avait pas non plus dans les temps anciens, dans quelque coin du monde que ce soit. Sinon, on est en droit de se poser la question, à savoir, pourquoi ce peuple n'a pas bénéficié jusqu'à ce jour de l'avantage de la santé perpétuelle.
  • Une autorisation de mise sur le marché en tant que médicament n'est pas mentionnée, et elle n'existe non plus pas en rêgle générale. Si cependant on s'adresse activement au fabricant et qu'on exige une autorisation de mise sur le marché, on n'obtiendra souvent rien du tout de lui. Mais seule l'autorisation de mise sur le marché en tant que médicament donne la certitude que le produit est réellement efficace et ne cause pas de dommages (ne présente pas de risques). L'affirmation fréquente selon laquelle la médecine conventionnelle ou l'industrie pharmaceutique veulent empêcher par cupidité le produit complètement nouveau (d'exister), est tout à fait fantaisiste.
  • Le fournisseur promet une « garantie de remboursement ». Une telle « garantie » sert seulement cependant à pousser les clients à commander avec le sentiment d'une fausse sécurité, car en apparence, il ne peut rien faire de travers. Cependant même si le produit n'a pas d'effet, il ne sera vraiment retourné que par presque personne. Et si c'est le cas, ensuite on doit aussi se préparer mentalement à un long combat pour l'argent, malgré la garantie de remboursement.

Les recommandations de Edzard Ernst

Ces techniques malhonnêtes que les faux médecins vous cachent – Edzard Ernst

Edzard Ernst, né à Wiesbaden le 30 janvier 1948, est un médecin naturalisé britannique, formé en Allemagne et en Autriche à la médecine physique et de réadaptation, à l’homéopathie et à la chiropraxie, [ex-]professeur de médecine complémentaire à l’université d’Exeter (Royaume-Uni).

Cet article [8] est une traduction de : Eight slogans that quacks love to use: if you hear these, find a proper doctor et Six signs you are being treated by a quack.

Votre médecin est-il un charlatan ? Le terme « charlatan » est souvent employé comme description irrespectueuse de médecins, en particulier ceux sans talent, ignorants, malhonnêtes ou utilisateur de thérapies bidons par appât du gain. Les charlatans sont partout, j’en ai peur, mais les thérapies alternatives semblent être une terre promise pour eux.

La charlatanerie met en danger la santé financière et – plus important encore – la santé tout court.

Pour nous en protéger, il est important de pouvoir reconnaître leurs trucs et astuces et d’y réagir convenablement lorsqu’on y est confronté. Dans ces quelques pages, nous allons dévoiler certains des stratagèmes les plus populaires utilisés par les charlatans sévissant dans le domaine de la médecine et fournir quelques conseils pour s’en prémunir.

  • Traiter des maladies inexistantes
  • Ça doit empirer avant de s’arranger
  • Une cure dure longtemps
  • La pensée holistique
  • Détoxification
  • Le test du temps

Huit trucs que les charlatans adorent:

  • Traiter la racine des maux
  • Le naturel c’est bien
  • L’énergie
  • Stimuler le système immunitaire
  • Les critiques ne comprennent pas
  • Les recherches sont cachées
  • Les critiques sont corrompus
  • Même des prix Nobel sont d’accord avec moi

Il va sans dire que chaque point mentionné ci-dessus est développé dans l'article traduit par Associations Libres que nous remercions ici.

Humour: Institut Supérieur de charlatologie

« La référence incontestée en matière de formation aux métiers du charlatanisme. Tout ce que tu dois connaître pour réussir comme charlatan, gourou ou tout autre imposteur spécialisé dans la nuisance aux personnes »[9].

Ce blog invite à réfléchir sur les méthodes que les charlatans utilisent pour vanter auprès du public leurs produits miraculeux ou leurs propositions de thérapies dangereuses. Le test « A toi de jouer ! » est édifiant.[10]

Article de Psiram dans d'autres langues

Références

  1. http://attrape-nigauds.charlatans.info/lois.shtml Lire les deux pages
  2. http://attrape-nigauds.charlatans.info/pub.shtml
  3. http://attrape-nigauds.charlatans.info/produit.shtml
  4. http://www.charlatans.info/theorie_charlatanesque.shtml
  5. Stephen Barret (version française) Dix moyens d'éviter de se faire avoir par les charlatans
  6. [http://www.charlatans.info/definition.shtml Charlatans.info Charlatans & charlatanismes comment ne pas se faire avoir ?
  7. http://fr.wikipedia.org/wiki/Name_dropping
  8. https://associationslibres.wordpress.com/2016/10/20/ces-techniques-malhonnetes-que-les-faux-medecins-vous-cachent-edzard-ernst/ Traduction mise en ligne le 20 octobre 2016
  9. http://isc-zoelie.blogspot.fr/p/pourquoi-ce-blog.html
  10. http://isc-zoelie.blogspot.fr/p/travaux-pratiques.html