Cyrus Irampour

De Psiram
Cyrus Irampour Source: une publicité pour une croisière italienne "Voyager avec l'âme" axée sur des thèmes ésotériques (2008). Irampour y était l'un des 40 experts et leaders qui accompagnaient et animaient le voyage[1]

Cyrus Irampour, né le 28 déc. 1947, médecin psychiatre aujourd’hui retraité, créateur en septembre 2003 du Collège Universitaire Privé des Sciences Humaines[2] (CUPSH) et créateur également en septembre 2003 de l'Université Européenne des Sciences et Ressources Humaines (UESRH) dont il a été le président (jusqu'en 2012[3]).

Rapport de la Miviludes de 2010[4]

On lit dans le chapitre "Formations et enseignements dans le domaine des médecines non conventionnelles : un marché florissant au risque de dérives sectaires" (pages 157 à 197). Les passages ci-dessous figurent tel quels dans le rapport lui-même :

  • page 168 du rapport : Des milliers de formations non reconnues et vendues sans prérequis ou avec des prérequis ne pouvant être obtenus qu’auprès de leurs promoteurs – Des diplômes «maison» prétendument «qualifiants » [...]
  • page 172 et 173 du rapport : La formation à la « synthèse pour une relation d’aide » au Collège universitaire privé des sciences humaines
    Le Collège universitaire privé des sciences humaines a été créé par le docteur C. Irampour, médecin psychiatre aujourd’hui retraité. Sur Internet, il présente son établissement dans les termes suivants :
    Les deux objectifs que nous poursuivons dans nos formations inédites – intelligibilité et synthèse sur la médecine globale de la personne – sont assurés grâce à la prise en compte du fait que l’être humain constitue une unité remarquable. Toutes les dimensions de sa personne (du physique jusqu’au spirituel) se rejoignent naturellement et rationnellement dans une « véritable synthèse holistique ».
    De manière vivante, cette formation constitue une synthèse, par une articulation simultanée et harmonisatrice, entre, d’une part, les fondements psychologiques, psychosomatiques, énergétiques, spirituels, etc., des souffrances humaines et, d’autre part, les fondements de la psychothérapie, du développement personnel et des thérapies naturelles de la personne.
    Notre méthode pédagogique développe et valorise l’intuition naturelle des étudiants.
    Nous cherchons de cette façon à éviter la déformation professionnelle liée à tout ce qui aboutit au refoulement de l’intuition de l’étudiant dans l’enseignement habituel. L’intuition est la base spirituelle de nos connaissances.
    Notre enseignement ne forme pas à une « nouvelle spécialité ». Au contraire, il contribue à remédier aux excès et aux méfaits des spécialisations.

    Le docteur Irampour déclare : Nos formations scientifiques évitent à beaucoup de personnes des démarches fondées sur l’irrationnel et leur évitent des dérives sectaires.
    Il indique cependant ailleurs qu’il partage la croyance selon laquelle Marthe Robin, la mystique française décédée il y a une quinzaine d’années, n’a mangé et bu chaque jour durant vingt-cinq ans qu’une hostie et un verre d’eau, tout en conservant une extraordinaire lucidité.
    Parmi les nombreux débouchés auxquels cette formation déclare conduire, on peut relever : créer des cabinets de conseils ou de thérapie; travailler dans des structures de soins (de cure, de postcure, etc.); opérer à travers des activités thérapeutiques …
    L’enseignement conduisant au « diplôme de formation supérieure en relation d’aide et ressources humaines » a lieu pendant six week-ends répartis au cours d’une année universitaire, soit douze journées de formation. Il est complété par des cours par correspondance et un stage dans le département du candidat. Il en coûte 2500 € à l’étudiant.
  • page 175 du rapport : L’apprentissage de dérives thérapeutiques dangereuses pour la santé publique et pour la santé des individus
    Des allégations thérapeutiques non validées par la science et souvent extravagantes [...]
  • pages 182 et 183 du rapport : Les allégations de la médecine naturelle du Collège universitaire privé des sciences humaines : contre les mystifications des spécialistes, le recours aux potentiels d’autoguérison de l’être humain
    A la lecture du site du Collège, on ne saisit pas à quels actes thérapeutiques les étudiants formés en douze jours à la "médecine naturelle" (six week-ends sur une année), sont concrètement préparés.
    Notre programme a pour objectif que chacun puisse apporter au mieux sa propre contribution dans la prévention ou la thérapie de problèmes comme la dépression, les troubles psychosomatiques, les dépendances.
    Les connaissances médicales, chirurgicales, voire même psychiatriques, n'empêchent pas d'être dans l'erreur, dans la fausse conscience vis-à-vis de la vie et d'être porteur d'idées, de sentiments et de préjugés qui falsifient l'essence même de la vie.
    Le spécialiste diplômé est amené à avoir le complexe de l'imposture. Il finit par jouer le jeu des automatismes plus ou moins établis qui n'ont pas d'avenir et qui ne touchent pas à l'essentiel des potentiels et capacités de mieux-être et d'équilibre que possède chacun. La médecine naturelle est celle de l'homme et de son équilibre spirituel.
    Les spécialistes abîmés dans l'étude de la matière finissent par se couper des fondements de la vie humaine qui sont spirituels. L'Univers matériel lui-même est spirituel.

    Le docteur Irampour voit de la façon suivante les capacités futures de la médecine naturelle à laquelle il prépare ses étudiants : L’avenir appartient aux thérapies de plus en plus naturelles, de sorte que le malade du cancer, par exemple, au lieu d’être mutilé, chimifié, irradié, vivant dans la peur et la soumission, fera de plus en plus appel à ses potentiels et qu’il apprendra à VIVRE au lieu de SURVIVRE. On voyage ainsi vers une médecine de la santé, une médecine de l’homme, vers le bon sens, l’humanisation de nos relations et la fin des mystifications du spécialiste, qui deviendra un jour un simple auxiliaire du globaliste.
    La vraie guérison doit être recherchée dans l’authenticité et dans l’amour ; toutes nos souffrances proviennent de nos illusions.
  • page 185 du rapport : "La diffusion de faux espoirs par la supposée puissance des forces d’autoguérison" : [...]
    La médecine naturelle du docteur C. Irampour affirme que les pouvoirs de guérison dont l’être humain est naturellement doté existent bien au-delà de ce que peuvent penser les spécialistes. Certains savants pensent même que le corps humain est doué de pouvoirs alchimiques.
  • page 186 du rapport : Malheureusement, rien ne peut justifier cette invocation systématique, insistante, d’un prétendu pouvoir universel d’autoguérison qui, s’il peut dans certains cas aider la personne à mieux lutter contre la maladie, peut aussi créer de faux espoirs et favoriser l’abandon de traitements efficaces et indispensables.

Croisière italienne "Voyager avec l'âme" de 2008[5]

  • Présentation publicitaire de la croisière:
    Un voyage avec l'âme et pour l'âme.
    Pour lui donner espace, écoute, parole, respect, dialogue d'amour. Pour nous aider à retrouver dans le présent l'union avec le corps et l'esprit. En la compagnie de plus de 40 experts et leaders qui ont consacré leur vie à l'intégrité bio-psycho-spirituelle sacrée et qui nous transmettront, avec un dévouement profond et de sages soins, les fruits de leur recherche et de la force contagieuse de leur expérience. Nous serons avec eux pendant 7 jours, en pleine convivialité, pour créer un champ de vibrations et de connexions qui nous transformera et nous fera aborder la dimension de l'être humain holistique dans le champ de la conscience planétaire. Un événement sans précédent. Une expérience qui nous transformera profondément.
  • Présentation de Cyrus Irampour dans cette publicité:
    Président de l'Université Européenne des Sciences et Ressources Humaines. Médecin. Psychiatre. Alcoologue. Spécialiste des dépendances et en médecine naturelle. Docteur en psychologie et fondateur de la pédagogie transdisciplinaire.
    Quels sont les principes scientifiques de la thérapie holistique de la personne? Et c'est de cette question que partira Cyrus Irampour pour nous introduire à la compréhension des maladies les plus fréquentes et les plus caractéristiques produites par les problèmes de notre époque. Addictions à l'alcool, aux médicaments, à la nourriture, aux affects, etc., comme aussi la dépression et les problèmes psychosomatiques seront l'occasion de mieux comprendre en général ce qu'est le traitement de l'homme dans sa totalité. Après cette reconnaissance, il nous fera passer, au travers d'un échange dialogique-émotionnel très particulier et original avec toutes les personnes présentes, à une compréhension plus directe de ce qui précède. Ce qui en sortira sera d'un intérêt particulier pour tous ceux qui s'intéressent aux médecines naturelles (massage, approche énergétique, corporelle, spirituelle, psychothérapies en tout genre) et au développement personnel. Cette «animation pédagogique» permettra à chacun de bien comprendre toutes les questions abordées.
  • Autres intervenants lors de cette croisière dont les noms sont connus du public français : Ervin Laszlo, Claudia Rainville, Daniel Meurois-Givaudan et Sylvie Simon.

Liens externes

Références

  1. http://www.viteprecedenti.com/Immagini/msc_crociere.pdf
  2. http://jo-association.info/v2/94600/20030036-COLLEGE-UNIVERSITAIRE-PRIVE-DES-SCIENCES-HUMAINES-PRIVATE-UNIVERSITY-COLLEGE-OF-HUMAN-SCIENCES.php
  3. Mention de la fermeture de l'UERSH en 2012
  4. http://www.derives-sectes.gouv.fr/sites/default/files/publications/francais/ra2010_mise_en_ligne.pdf
  5. Plaquette publicitaire pour la croisière "Voyager avec l'âme" d'avril 2008
  6. Thérapies alternatives dans une université. Article publié le 5 janvier 2009 dans le journal Soleil Levant et signé Dr Irampour.