Bolen-Heitan-Test

De Psiram

Bolen-Heitan-Test (aussi BHT, Farrensteiner-Test, Bolen's Clot Retraction Test, ou HLB-Test) est un test sanguin pseudo-médical pour le dépistage du cancer sans utilité prouvée pour le patient. En raison du manque de preuves de son utilité, le test ne joue aucun rôle dans la médecine scientifique.

Dans le procédé, il est observé l'agglutination des érythrocytes, c'est à dire des globules rouges, dans le sang (de la même façon que pour les procédés qui cherchent à détecter la formation de rouleaux [1]) et celle-ci est utilisée comme paramètre. La méthode remonte à un "affaissement de micro-globules" observé par Goldberger en 1939 ainsi qu'à Leonard Bolen et E. Farrensteiner (1955). Le médecin allemand Heinz Heitan qui a vécu à Nice en exil, a repris le test dans les années 1950 et a fait un compte-rendu à ce sujet en 1954 à une conférence sur le cancer à Vienne. Il a mis ce test sanguin en relation avec l'hypothèse du pléomorphisme [2] de Günther Enderlein [3] et de Wilhelm von Brehmer [4].

Sous un microscope optique, un frottis d'une goutte de sang frais non coloré, qui a été préalablement séché sur une lame, est observé avec un grossissement de 30 fois. L'interprétation peut avoir lieu seulement après des heures, voire plusieurs jours après. Un sang soi-disant "sans cancer" est censé produire une tache cohérente, uniforme et homogène de sang, tandis que le sang "prédisposé au cancer" est censé produire des amas de globules rouges.

Le chirurgien américain H. Leonard Bolen a essayé d'utiliser ce test primitif en tant que test de dépistage pour la détection précoce des tumeurs gastro-intestinales. Le test a été testé dans un grand nombre de cas. Il s'avéra que le test ne permet aucun diagnostic de cancer spécifique parce qu'il est positif pour de nombreuses autres maladies.[5]

Liens externes

  • https://www.translationalres.com/article/S0022-2143(42)90874-6/abstract The blood pattern as a clue to the diagnosis of malignant disease H.Leonard Bolen, M.D. Article (payant) publié le 1er septembre 1942 dans le journal Translational Research
  • https://quackwatch.org/related/Tests/crt/ Article Bolan’s Clot Retraction Test: Another Scheme to Sell You Something (Test de rétraction des caillots de Bolan : Un autre stratagème pour vous vendre quelque chose) de Stephen Barrett, M.D. publié le 20 août 2006.
    Le test de rétraction des caillots de Bolan (CRT), proposé depuis plusieurs années par l'Australian Biologics Testing Service, de Sydney, en Australie, est un test de dépistage censé "vous permettre d'être vraiment en bonne santé". En 2001, le site web de la société indiquait :

    Le CRT est un développement remarquable d'un test standard de pathologie. À l'aide d'un système de microscope vidéo amélioré, le client voit les changements dans le processus de coagulation qui peuvent être interprétés comme donnant des informations sur la structure et la fonction du corps.

    Ce test a été présenté pour la première fois par le Dr Bolan en 1942 et est basé sur des recherches approfondies sur l'activité des radicaux libres et la thérapie antioxydante. Les radicaux libres sont un produit commun à de nombreuses maladies et un puissant irritant pour les cellules du corps. Leur présence dans le sang reflète l'état de santé de l'organisme. Produisez-vous la bonne quantité d'antioxydants ?

    En examinant les processus de coagulation dans le sang, le test CRT indique le degré d'oxydation dans l'organisme. Il indique également le fonctionnement de certains organes (cœur, ovaires, prostate, etc.), le stress physique et psychologique, les allergies, l'arthrite et les niveaux de vitamines, de minéraux et de métaux lourds.

    Les lames sont stockées pour être comparées lors de tests ultérieurs. Elles sont utilisées pour suivre l'évolution de la maladie et/ou les succès des traitements. Plutôt que d'attendre des mois pour savoir si votre traitement est efficace, un simple test par piqûre du doigt vous permettra de juger rapidement de l'efficacité de votre plan de traitement.

    Cette description contient plusieurs erreurs :

    Les changements dans le processus de coagulation ne fournissent pas d'informations utiles sur l'état de santé général d'une personne.

    Les radicaux libres sont des atomes ou des groupes d'atomes qui possèdent au moins un électron non apparié, ce qui les rend très réactifs. Les radicaux libres favorisent une oxydation bénéfique qui produit de l'énergie et tue les envahisseurs bactériens. En excès, ils produisent une oxydation nocive qui peut endommager les membranes cellulaires et le contenu des cellules. Aucune information sur les radicaux libres ne peut être obtenue en observant les caillots sanguins au microscope.

    Il n'existe pas de "degré d'oxydation dans le corps". Aucun type de test de coagulation ne fournirait non plus d'informations sur "la fonction spécifique d'un organe, le stress physique et psychologique, les allergies, l'arthrite et les niveaux de vitamines, de minéraux et de métaux lourds".

    Il existe un test de rétraction des caillots légitime, mais il est effectué différemment du test de Bolan. Dans le test authentique, le sang prélevé dans la veine de la personne est placé dans un tube à essai pour voir combien de temps il faut pour former un caillot ferme qui se sépare du fond et des côtés du tube. Un caillot normal doit être rétracté à 50 à 100 % en 2 heures et complètement rétracté en 24 heures. Des résultats anormaux peuvent indiquer un manque ou un défaut de plaquettes (minuscules particules qui favorisent le processus de coagulation). Les résultats peuvent également être influencés par la prise d'aspirine. Dans la pratique médicale courante, le test de rétraction des caillots a été largement remplacé par d'autres types de tests plaquettaires.

    Australian Biologics est dirigé par Jennie Burke, "Med. Tech. M.D. (M.A.) DipNsc DipM.H.", dont le parcours a été décrit en 1999 dans un bulletin de l'Hypoglycemia Health Association :

    Jennie Burke est diplômée en technologie médicale, en herboristerie médicale et en sciences de la nutrition. Elle a obtenu un doctorat en médecine à Moscou (1991). Mère de deux enfants, elle a un cabinet très actif en sa qualité de directrice générale d'Australian Biologics, un laboratoire d'essais situé à Sydney. Elle est également directrice générale de l'Independent Medical Research Congress Convening Company. Elle est vice-présidente de l'International Cancer Association Network... ICAN, qui est un groupe de soutien pour les patients atteints de cancer… Jennie est également membre du conseil consultatif scientifique de la revue allemande d'oncologie.

    En faisant une recherche avec Google, j'ai trouvé les sites web de plusieurs praticiens qui ont proposé de faire pratiquer le TRC Bolan. L'un d'entre eux a déclaré que le test "examine une goutte de sang séché sous un microscope à contraste de phase Brightfield pour inspecter le filet de fibrine" et peut mesurer "le stress gastro-intestinal", "le stress lymphatique" et la progression du cancer".

    En 2003, la Commission australienne de la concurrence et des consommateurs a accusé Australian Biologics et Burke d'avoir fait des déclarations fausses et trompeuses sur son site web en 2001 et une partie de 2002 [5]. L'affaire a été réglée par un accord en vertu duquel Burke et sa société ont convenu de ne pas faire 29 allégations spécifiques sur l'efficacité de leurs services. Le tribunal a également ordonné à Australian Biologics de transmettre une notification à tous les praticiens qui ont adressé des patients à Australian Biologics et à tous les patients qui ont utilisé les services d'Australian Biologics entre juillet 2001 et juillet 2004.
    En 2006, j'ai constaté que le test était toujours proposé, bien que la description du site web indique que "le test est non spécifique et ne permet donc pas de diagnostiquer une maladie ou une lésion organique particulière".
    Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Article de Psiram dans d'autres langues

Références

  1. https://www.psiram.com/de/index.php/Geldrollenbildung
  2. https://www.psiram.com/de/index.php/Pleomorphismus
  3. https://www.psiram.com/de/index.php/G%C3%BCnther_Enderlein
  4. https://www.psiram.com/de/index.php/Wilhelm_von_Brehmer
  5. https://www.quackwatch.org/14Legal/the_cancer_law.pdf Voir pages 43-46 du document en pdf (pages 40-43 du document papier).
    Le Bolen Diagnostic Test a été interdit par le State Board of Public Health (Conseil fédéral de santé publique) en septembre 1963 en raison de sa non fiabilité, son interdiction a fait l'objet d'un règlement inscrit dans la loi américaine et est entrée en vigueur en novembre 1963.