Boiron

De Psiram
Source cdn2.mothernature.com

L'entreprise pharmaceutique française Boiron[1] est le plus grand fabricant au monde de médicaments homéopathiques. Il existe des filiales de la société cotée en bourse dans 59 pays. Cependant Boiron n'est présent dans aucun pays germanophone.

Sont proposés des médicaments de l'homéopathie classique d‘après Hahnemann ainsi que d'autres «poly»-médicaments d‘homéopathie complexe.

Historique

Coeur et foie d'un canard sauvage fraichement mis à macérer avec de l'extrait de pancréas dans un milieux aqueux sucré Source Adler-apotheke-ellwangen.de/pix/ Oscillococcinum04_big.jpg

Le fondateur réel de la firme Boiron était le pharmacien parisien, partisan de l’homéopathie, René Baudry qui avait fondé la "Pharmacie générale homéopathique française" à Paris (68 boulevard Malesherbes, 8° arrondissement) en 1911. En 1922 Baudry vendit son entreprise et fonda un "Laboratoire central homéopathique rhodanien" à Lyon.

Plus tard les frères Jean et Henri Boiron (tous deux pharmaciens) prirent contact avec Baudry et furent engagés par Baudry. En 1932 les frères Boiron fondèrent, à l'adresse parisienne déjà mentionnée, le "Laboratoire central homéopathique de France" qui devint plus tard les "Laboratoires Homéopathiques le moderne" (LHM).

En 1967 le Groupe Boiron a été formé par l'union de plusieurs fabricants d'homéopathie. En 1987 eu lieu l'introduction en bourse (Lyon). Par la suite, Boiron a repris d'autres entreprises pharmaceutiques.

Pour 2004, le nombre d’empoyés indiqué est de 2.779. La majorité des actions est détenue par la famille Boiron qui nomme aussi les directeurs. En juin 2005, Boiron a acheté l'entreprise Laboratoires Dolisos qui est également un fabricant de médicaments homéopathiques. Boiron indique pour 2009 un chiffre d'affaires de 526 millions d'euros (bénéfice 91 millions d'euros). En juillet 2015, dans un article de journal sont donnés les résultats de Boiron en 2014: "Boiron est le leader mondial de l’homéopathie. Le groupe, contrôlé par la famille Boiron, emploie 3700 personnes dans le monde, dont 2575 en France. Le siège social est situé près de Lyon, à Messimy, où l’entreprise emploie près de 900 personnes. Elle a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de 609,75 millions d’euros, dont 51% en France."[2].

L'Oscillococcinum, médicament Boiron

Un canard de Barbarie nettoyant ses plumes Source Wikipédia.fr sur la page de Joseph Roy inventeur de l'Oscillococcinum

Un des médicaments les plus connus de Boiron est l'Oscillococcinum (Oscillo), préparation de lactose, qui serait efficace contre les états grippaux.

Un médecin militaire français Joseph Roy (1891-1978) assiste à la terrible épidémie de grippe de 1917 et croit découvrir dans le sang des victimes un microbe formé de deux grains inégaux, et animé d’un rapide mouvement vibratoire, d’où le nom qu’il lui donne oscillocoque. De plus, le microbe est polymorphe. Il peut se rétrécir jusqu’à devenir un virus, aux limites de la visibilité (avec les instruments de l’époque). En vieillissant il grandit, laissant apparaître un troisième et même un quatrième grain.
Mais l’oscillocoque n’est pas seulement le microbe de la grippe. Roy le découvre dans le sang et les tumeurs des cancéreux. Son livre Vers la connaissanoe et la guérison du cancer, lui vaut un article enthousiaste de Léon Daudet, le célèbre polémiste de l’extrême-droite monarchiste ("Action Française"). Roy décide alors de s’établir à Paris, où il collabore quelque temps avec l’homéopathe Léon Vannier. Il continue à voir des oscillocoques un peu partout dans les chancres syphilitiques, le pus des blennorhagiques, les poumons des tuberculeux, chez les malades souffrant d’eczéma, d’herpès, de rhumatismes chronique, ou encore les sujets atteints d’infections aiguës : oreillons, varicelle, rougeole. Ses "découvertes" trouvent des oreilles complaisantes dans la cohorte des derniers antipastoriens, qui refusent d’admettre que les maladies infectieuses sont dues à des germes spécifiques. Elles rejoignent aussi les homéopathes, pour qui les maladies ne se répartissent pas d’après leurs causes, mais seulement d’après les symptômes de chaque malade, quelles qu’en soient les causes, lesquelles n’ont guère d’intérêt, puisqu’elles n’interviennent pas dans le choix d’une thérapeutique. Et il en vient à imaginer que les microbes sont d’origine endogène, qu’ils sont une forme inférieure d’existence des cellules de l’organisme malade.
Il ne reste plus à Roy qu’à mettre en oeuvre les techniques de l’homéopathie : mettre au point un traitement efficace dans les syndromes caractérisés par la présence massive d’oscilloscoques, en premier lieu le cancer. Conformément au dogme hahnemannien ce traitement devra partir de l’oscillocoque lui-même. Mais puisqu’on trouve des oscillocoques à peu près partout - jusque dans les puits dont l’eau a la réputation de favoriser le cancer - où choisir ceux qui serviront à fabriquer le remède homéopathique anticancéreux ?
Ici se place un mystère non éclairci. Roy décide de prendre ses oscillocoques dans le foie et le coeur des canards de Barbarie. Dans aucun de ses écrits il ne donne la raison de ce choix. S’agirait-il d’une révélation divine ? [...]
[3]

Aux USA, l'Oscillococcinum C200 est le remède homéopathique le plus vendu. Ce remède est aussi appelé là-bas le "canard-20 millions". Le chiffre d'affaires annuel pour le produit est de 20 millions de dollars. Le remède est fabriqué à partir de foie de canard, mais pour la totalité du chiffre d’affaire, on utilise seulement le foie d'un unique canard - et encore avec celui-ci il y en a de reste : La potentialisation C200 signifie que la proportion de foie dans la solution est d'une molécule de la substance originale diluée dans un minimum de 1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 molécules d'eau, ce qui nécessiterait un récipient de plus de 30 000 000 000 fois la taille de la terre.[4] [5]
Les ingrédients d'Oscillococcinum sont:
Principe actif: Anas Barbariae hépatique et Cordis Extractum (extrait de foie de canard de Barbarie et extrait de cœur) 200CK HPUS 1 × 10 à 400 g. Ingrédient inactif: 0,85 g de saccharose, 0,15 g de lactose (100% de sucre, on ne peut pas être plus clair !)

Article sur le site terrassecafe :"Boiron signe un accord valant $12 millions pour éviter un procès collectif"[6], l'article sur le site terrassecafe est la traduction en français d'un article d'Andy Lewis qui anime le site anglais bien connu quackometer, l'aticle en anglais est consultable ici[7]: "Le géant français de l’homéopathie accepte de rembourser des clients et rajouter un avertissement sur les emballages
Je maintiens depuis longtemps que le succès de l’homéopathie vient du fait que beaucoup de gens ignorent de quoi il s’agit. L’homéopathie puise sa force dans la nature ésotérique des croyances qui sont à sa base : ce qu’on raconte aux clients ne dévoile en rien les dogmes bizarres de la secte. [...]
"

Il ne fait pas bon de critiquer les laboratoires Boiron

lettre de Boiron Italie (page 1)
lettre Boiron Italie (page 2)

Le jeune blogeur et informaticien Samuele Riva, de Milan, avait osé de critiquer l'homéopathie sur son blog "blogzero.it", les 13 et 27 juillet 2011. (article 1 [1], article 2 [2]) Il avait montré et commenté deux photos du produit Oscillococcinum, que la publicité Boiron affirme être efficace contre la grippe. Silvia Nencioni, administratrice déléguée de Boiron Italie, a adressé un courrier au fournisseur d'accès Internet du blogueur dans lequel elle précisait que les deux articles et les légendes sont faux et désobligeants à la fois pour l'homéopathie et la société. Cette lettre demande aussi au fournisseur d'accès de retirer toutes les références à Boiron et à ses produits des deux articles incriminés et d'en interdire l'accès sous peine de se voir, lui et le blogueur, poursuivis devant les tribunaux.

Voir l'article du blog "droit-medical.com"[8] sur la mésaventure de Riva.
Ce article même conclue: "Les temps sont décidément difficiles pour les laboratoires Boiron en Californie puisque quelques jours plus tôt, le 1er août 2011, un juge fédéral a refusé de rejeter une autre class action[9] intentée contre Coldcalm, un autre de ses produits, pour fraude et concurrence déloyale."

Thierry Boiron n'hésite pas à soutenir les médecins homéopathes en délicatesse avec l'Ordre

Citons Martine Gardénal, Présidente de la Société des Médecins Homéopathes Spécialistes, sanctionnée par l'Ordre pour "charlatanerie": "M. Christian Boiron qui me connaît depuis 30 ans, écrit à mon sujet
le Dr Gardénal a toujours su respecter les enseignements fondamentaux de ses maîtres, sans renier ni les réalités scientifiques, ni ses obligations déontologiques ou éthiques.
Le Dr Gardénal représente ainsi pour moi un exemple vivant d’une médecine moderne, humaine et humaniste, autant scientifique, respectueuse des traditions comme ouverte aux progrès. En un mot, digne d’une grande considération"
[10]

Dans une lettre de protestation adressée au Président de la République Française, Me Gardénal affirme pourtant que "Avec plus de 182 000 morts par an en France par le cancer, on ne peut pas prétendre que les traitements allopathiques (chimiothérapie et radiothérapie) même s’ils ont parfois quelques succès soient « des techniques scientifiquement avérées ». et demande à celui-ci de "Faire supprimer dès aujourd'hui tout pouvoir juridique aux Conseils Régionaux et Nationaux de l'Ordre des Médecins et dissoudre les Sections de l’Assurance Maladie installée au sein des Conseils."[11]

Déremboursement de l'homéopathie

Paris, le mercredi 10 juillet 2019 – Malgré un lobbying intense des laboratoires et de certains hommes politiques tel Gérard Collomb ou Xavier Bertrand et l'opinion d'un grand nombre de Français, hier soir, Agnès Buzyn a tranché.[12]

Dans une interview exclusive accordée au quotidien Le Parisien Aujourd’hui en France, le ministre de la santé a déclaré en substance : « j’ai décidé d’engager le déremboursement total de l’homéopathie ». [...]

Les Académies de médecine et de pharmacie opposées à l'homéopathie.
Les deux académies ont publié un communiqué commun dans lequel elles étrillent cette "médecine" douce.
58 voix pour, 16 contre : le vote est unanime. Ce mercredi, Le Figaro annonce que l'Académie de médecine a voté la veille en faveur d'un communiqué cosigné avec l'Académie de pharmacie pour réaffirmer leur opposition à l'homéopathie. [...][13]

Boiron et Lehning saisissent le Conseil d'État. Le gouvernement a annoncé début juillet que l'homéopathie ne serait plus remboursée qu'à 15% au 1er janvier 2020, contre 30% actuellement.
Les laboratoires français Boiron et Lehning contre-attaquent. Ces deux spécialistes des médicaments homéopathiques, ont annoncé ce mercredi avoir déposé deux recours auprès du Conseil d'État pour lui demander l'annulation des décrets relatifs à l'arrêt du remboursement de l'homéopathie d'ici 2021.
Ces recours portent à la fois sur les irrégularités qui ont entaché la procédure d'évaluation de l'homéopathie par la commission de la transparence de la Haute Autorité de Santé et sur le caractère mal fondé de ces décrets" en date du 30 août, ont indiqué les laboratoires dans un communiqué commun mercredi.
Une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) sera aussi présentée "afin de remettre en cause la loi qui a délégué à un seul ministre la décision quant à la prise en charge des médicaments homéopathiques", ajoute le communiqué.
Absence d'efficacité avérée [...][14]

Boiron sommé de ne pas recommander le recours à ses produits, dont l'Oscillococcinum, pour prévenir ou soigner le Coronavirus !

Twitt de Hans-Peter Portmann (retiré par la suite)
Traduction du Twitt: Le [produit] homéopathique "OSCILLOCOCCINUM de BOIRON" est censé atténuer une infection corona car il est bon pour prévenir et combattre les maladies grippales de la même famille de virus. Transmettez également ces informations. boironusahcp.com/medicines/ osci... :
5h15 du matin. 28 Fév. 2020. Twitter pour iPhone
Source de l'image: capture d'écran

Coronavirus : un nouveau paradoxe pour l’homéopathie.

Alors que le coronavirus se répand rapidement, la recherche de médicaments efficaces est au centre de toutes les attentions. Dans ce contexte, un épisode particulier a mis en lumière l’un des nombreux paradoxes de l’homéopathie.

Tout a commencé le 28 février 2020 par un message posté sur Twitter par Hans-Peter Portmann, un homme politique suisse. Celui affirmait que Oscillococcinum, le produit homéopathique le plus vendu au monde, devait permettre d’affaiblir une infection à coronavirus car, ajoutait-il, il est efficace contre la grippe qui fait partie de la même famille de virus.

Une valse de tweets va s’ensuivre. Le compte Boiron aux États-Unis poste plusieurs messages, dont certains ont seront supprimés par la suite, et Hans-Peter Portmann lui-même efface son premier tweet. L’un des messages de l’entreprise homéopathique, toujours présent le 5 mars 2020 sur le compte Twitter de sa filiale américaine, affirme « ne pas recommander le recours à [ses] produits pour la prévention ou le traitement des symptômes de coronavirus » et d’ « exhorter à suivre les conseils des autorités gouvernementales ».

Et pourtant, si on suit la logique homéopathique, une telle déclaration est incompréhensible. Le principe fondateur de l’homéopathie est le « principe de similitude » : un produit provoquant des symptômes donnés chez un sujet sain guérira le sujet malade présentant les mêmes symptômes. En homéopathie, ce sont les symptômes qui sont la seule indication guidant le choix des remèdes. Ainsi, la notice d’Oscillococcinum explique que le recours à ce produit est indiqué pour le « traitement des états grippaux : fièvre, frissons, maux de tête, courbatures » [1]. Comme le rappelle l’Institut Pasteur, « un syndrome grippal est un ensemble de symptômes (fièvre, signes respiratoires, courbatures, céphalées…) dû à un virus respiratoire qui peut être également différent de la grippe » [2]. Et si on ne considère que les symptômes, « il n’y a aucun moyen de faire la différence » entre le nouveau coronavirus et la grippe saisonnière » selon Bruno Lina, virologue et chercheur au Centre International de Recherche en Infectiologie (et cité par Libération [3]).

Le paradoxe est là. Si Oscillococcinum est validé pour les indications revendiquées dans la notice et si le principe de similitude à la base de l’homéopathie est vérifié, alors l’affirmation de Hans-Peter Portmann est totalement valide : Oscillococcinum doit marcher pour prévenir les infections par le coronavirus ou les guérir. Si Boiron affirme que ce n’est pas le cas, alors il ne reste que trois possibilités : soit Oscillococcinum n’a pas la validité affirmée et il ne sert à rien contre les « syndromes grippaux », soit le principe fondamental de l’homéopathie est invalide, soit les deux à la fois. Quelle est la bonne réponse ?

Ce dilemme explique peut-être l’embarras évident de Boiron et sa très grande discrétion sur ce que pourraient apporter ses produits dans cette période d’épidémie. [...][15] [16]

Et France Info note, à juste titre, puisque l'Inde est, après la France, le plus gros consommateur de produits homéopathiques que "Le gouvernement indien avait lui aussi indiqué dans un communiqué (lien en anglais) qu'il préconisait l'homéopathie pour lutter contre la maladie. "Le groupe d'experts a recommandé, entre autres, que le médicament homéopathique Arsenicum album 30 puisse être utilisé comme prophylactique contre les infections à coronavirus", assurait le Conseil central de la recherche en homéopathie indien le 29 janvier dernier.[17].

Une particularité de l'Inde qui n'avait pas échappé à Boiron: Trente-quatre ans après une première tentative, le champion français de l'homéopathie repart à l'assaut de l'Inde. Le groupe, basé à Messimy, près de Lyon, a créé une filiale à Bombay en décembre 2015 et, après dix-huit mois de procédures administratives, il lancera ses médicaments à partir de juillet. « On ne peut pas ignorer ce marché, souligne Valérie Poinsot, directrice générale déléguée. En Inde, il y a 200.000 homéopathes et 17.000 diplômés par an. En France, les homéopathes sont 2500, tandis que 25.000 médecins prescrivent de l'homéopathie et de l'allopathie. » Boiron estime le marché indien de l'homéopathie entre 600 et 700 millions d'euros. C'est l'équivalent de son chiffre d'affaires annuel qui s'élevait à 614 millions d'euros en 2016.

Pour percer, Boiron projette de commercialiser des produits finis, et non des principes actifs uniquement. Pour l'instant, les homéopathes indiens ont tendance à prescrire un mélange de composants sous forme de granules blancs qui, associés, permettent ... [la suite de l'article est réservée aux abonnés] [18]

Liens externes

Article de Psiram dans d'autres langues

Références

  1. http://www.boiron.com/fr/ Le site du Groupe Boiron
  2. http://www.leprogres.fr/sante/2015/07/16/il-y-a-un-ku-klux-klan-contre-l-homeopathie Article « Il y a un Ku Klux Klan contre l’homéopathie » publié le 16/07/2015 dans Le Progès. Interview de Christian Boiron, propos Recueillis par Sylvie Montaron.
    Le directeur général des Laboratoires Boiron, Christian Boiron, répond aux attaques portées contre l’homéopathie.
    [S.M.:]L’homéopathie connaît toujours des difficultés dans les pays anglo-saxons. Une recherche australienne a repris 225 études et conclu qu’elle n’était pas efficace. Quelle est votre réaction ?
    [C.B.:]C’est un épiphénomène. Comme en Grande-Bretagne, l'homéopathie n’existe pratiquement pas en Australie. C’est de là que vient un immense travail scientifique auquel personne ne comprend rien ? ! Il y a un Ku Klux Klan contre l’homéopathie : une cinquantaine de personnalités du monde médico-scientifique très agacées par le fait que l’homéopathie existe et qui passent une partie de leur temps à essayer de montrer combien c’est aberrant. [...]
    [S.M.:] Une étude du Centre Léon-Bérard a montré que l’homéopathie diminuait des effets secondaires de traitements contre le cancer du sein mais sans « différence significative ». N’est-ce pas décevant ?
    [C.B.:] Quand on dit qu’il faut démontrer en médecine et que la médecine est une pratique scientifique ce sont deux idioties. [...]
  3. http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article39 Article intitulé "OSCILLOCOCCINUM - Le joli grand canard" par Michel Rouzé - SPS n° 202, mars-avril 1993
  4. http://www.homeowatch.org/history/oscillo.html The True Story of Oscillococcinum. Jan Willem Nienhuys, August 27, 2003.
  5. https://quackwatch.org/cases/civil/boiron/oscillococcinum/ Suit Targets Homeopathic Flu Remedy Claims. Stephen Barrett, M.D., August 18, 2011.
    Une plainte collective a été déposée contre les fabricants d'Oscillococcinum, un produit homéopathique largement revendiqué comme remède contre la grippe. La plainte (présentée ci-dessous) affirme que le produit (a) n'est rien d'autre qu'un comprimé de sucre, (b) n'a aucun impact sur la grippe ou sur les symptômes qui l'accompagnent, et (c) ne contient aucune molécule de son ingrédient prétendument actif. La plainte, déposée en Californie contre Boiron, Inc, Boiron USA, Inc et les Laboratoires Boiron, demande au tribunal de mettre un terme aux revendications contestées et d'accorder des dommages-intérêts pour violation des lois sur la protection des consommateurs.

    L'"ingrédient actif" de l'Oscillococcinum est préparé en incubant de petites quantités de foie et de cœur de canard fraîchement tué pendant 40 jours. La solution résultante est ensuite filtrée, lyophilisée, réhydratée, diluée 1/100 200 fois et imprégnée de sucre en granulés. Si une seule molécule de la substance originale pouvait survivre à la dilution, sa concentration serait de 1 pour 100200 - un nombre largement supérieur au nombre estimé de molécules dans l'univers. L'année dernière, la FDA et la FTC ont conjointement averti un distributeur qu'il était illégal de faire de la publicité pour l'Oscillococcinum "pour le soulagement rapide des symptômes de l'infection grippale".

    Le Newport Trial Group, qui a déposé cette plainte, en poursuit une autre similaire contre Boiron USA en relation avec sa commercialisation de Children's ColdCalm, un produit homéopathique censé soulager les éternuements, l'écoulement nasal, la congestion nasale, les douleurs des sinus, les maux de tête et de gorge. En juillet, un juge de la Cour fédérale a rejeté une motion visant à faire annuler cette affaire au motif que la FDA a la compétence principale et que la Cour devrait s'en remettre aux pouvoirs d'exécution du gouvernement. Après avoir noté que la FDA n'a pas exigé que les produits homéopathiques répondent à des normes d'efficacité, le juge a décidé que la juridiction est appropriée car l'agence a largement abdiqué tout rôle qu'elle aurait pu jouer dans la création de telles normes. [...](Traduction DeepL)
  6. https://terrassecafe.wordpress.com/2012/03/09/boiron-signe-un-accord-valant-12-millions-pour-eviter-un-proces-collectif/
  7. http://www.quackometer.net/blog/2012/03/boiron-settles-for-12m-to-stop-homeopathy-lawsuits.html
  8. http://droit-medical.com/actualites/4-evolution/952-laboratoires-boiron-action-contre-blogueur-amateur
  9. http://www.courthousenews.com/2011/08/05/SnakeOil.pdf Le 1er août 2011, un juge fédéral des USA a refusé de rejeter une autre class action intentée contre Coldcalm, un autre de ses produits, pour fraude et concurrence déloyale
  10. "http://www.naturosante.com/rubriques/dossiers/martine_gardenal/martine_gardenal.php?1
  11. http://www.coordiap.com/Document/Lettre_ouverte_MGardenal.doc
  12. http://www.jim.fr/e-docs/homeopathie_agnes_buzyn_met_fin_a_35_ans_de_polemique_178484/document_actu_pro.phtml+&cd=11&hl=fr&ct=clnk&gl=fr Homéopathie: Agnès Buzyn met fin à 35 ans de polémique. Publié le 10/07/2019
  13. https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/les-academies-de-medecine-et-de-pharmacie-opposes-a-l-homeopathie_2069641.html Par LEXPRESS.fr, publié le 27/03/2019
  14. https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/deremboursement-de-l-homeopathie-boiron-et-lehning-saisissent-le-conseil-d-etat_2104797.html Déremboursement de l'homéopathie : Boiron et Lehning saisissent le Conseil d'État. Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 23/10/2019.
  15. https://www.pseudo-sciences.org/Coronavirus-un-nouveau-paradoxe-pour-l-homeopathie Par Jean-Paul Krivine. Publié en ligne le 6 mars 2020
  16. https://www.capital.fr/economie-politique/contre-le-coronavirus-boiron-deconseille-dutiliser-ses-produits-1363681 Contre le coronavirus, Boiron déconseille d’utiliser ses produits. ANNICK BERGER PUBLIÉ LE 02/03/2020
  17. https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-aux-etats-unis-les-laboratoires-boiron-recommandent-de-ne-pas-utiliser-leurs-produits-pour-soigner-le-covid-19_3849007.html
  18. https://www.lefigaro.fr/societes/2017/04/27/20005-20170427ARTFIG00408-boiron-relance-son-homeopathie-en-inde.php Boiron relance son homéopathie en Inde. Le groupe lyonnais commercialisera ses traitements dans deux mois. Par Emmanuel Derville. Publié le 27 avril 2017