CICNS

De Psiram
Révision de 7 juillet 2016 à 13:24 par Pascal (discussion | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Eric Bouzou Source: la vidéo tournée lors de son audition le 19 février 2013 par la commission sénatoriale "Dérives thérapeutiques et dérives sectaires : la santé en danger" au titre de représentant du Centre d'information et de conseil des nouvelles spiritualités (CICNS)[1]

Le Centre d’information et de conseil des nouvelles spiritualités (CICNS)[2], a été créé en avril 2003 comme une section locale de la CAP LC, dont elle est devenue indépendante en juin 20 04 2012 pour divergence de points de vues[3].

Article du ccmm "Les défenseurs des sectes avancent masqués"

Les officines de défenses des sectes du type "Omnium des libertés, cap sur la liberté de conscience..." sont bien identifiés et relativement connues comme telles par le grand public ; par contre une nouvelle association, moins connue, avance masquée et risque de tromper le public ; il s’agit du :

CICNS "Centre d’Information et de conseil des nouvelles spiritualités"

son discours risquerait en effet de tromper le public puisqu’elle fait référence aux valeurs telles que la liberté de conscience, le respect des droits de l’homme..." toutes les valeurs que les organisations " nouvelles spiritualités" bafouent comme la prétendue "église" de scientologie, les raëliens, les témoins de Jéhovah etc...". C’est pourquoi, la publication du C.C.M.M. - Centre Roger Ikor "Regards sur" publiera dans son numéro de septembre le résultat de l’étude qu’elle mène actuellement sur ce CICNS.

La lecture du site internet de cette organisation CICNS devrait rendre le nouveau premier ministre attentif lorsqu’il constatera la satisfaction exprimée au sujet de la circulaire signée par son prédécesseur J.P. Raffarin quelques jours avant son départ. Par cette circulaire il préconisait rien de plus que de jeter le rapport parlementaire de 1995 "les sectes en France" aux orties, comme le demandaient toutes les sectes identifiées par le rapport. Nous imaginons bien que le premier ministre faisant ses cartons avant son départ avait d’autres préoccupations que de porter une telle appréciation sur le rapport parlementaire. A-t-il été, lui aussi, victime d’une manipulation ?

Le CCMM pour sa part considère le rapport comme un document faisant encore référence. Dix années après certaines données ont certes évolué mais les organisations sectaires citées n’ont rien perdu de leur dangerosité . La vigilance reste plus que jamais d’actualité ! [4]

(Note de Psiram: Cet article est en grande partie repris sur le site ccmm (Centre Roger Igor)

Liens externes

  • http://www.antisectes.net/cicns-info-sectes-bouzou.htm Un des bras armés des sectes, le CICNS - 'sectes-infos', fait des siennes pour pouver que les sectes ne présenteraient aucun danger Eric BOUZOU du CICNS enquète sur les mouvements classés sectes afin de prouver que les députés et les sénateurs auraient tort, que les sectes sont parfaites, qu'elles ne tuent jamais personne, et que les patamédecines qu'elles recommandent font partie du libre choix de leurs victimes.
  • http://www.sectes-infos.net/ADFI.htm Une attaque virulente du CICNS contre les Associations de défense de la famille et de l'individu (ADFI) et l'Union Nationale des ADFI (UNADFI).

Références

  1. http://videos.senat.fr/video/videos/2013/video17508.html
  2. http://www.sectes-infos.net/Video.htm Site officiel du CICNS. Sur cette page on peut visualiser les personnes en lien avec le CICNS
  3. http://fr.wikipedia.org/wiki/Protagonistes_du_d%C3%A9bat_sur_les_sectes_en_France
  4. http://www.ccmm.asso.fr/spip.php?article1283
cet article est une ébauche