Thérapie à sons aigus selon May

De Psiram
Appareil High-Ton Therapy utilisé à la BCA-clinic d'Augsburg pour traiter les patients contre la Borréliose de Lyme et co-infections. Source [1]

La Thérapie à sons aigus selon May, en allemand Hochtontherapie nach May ou Hochtontherapie ou HiToP Hochtontherapie ou Hochfrequente Muskelstimulation, en anglais Hoch-Ton therapy est une méthode de traitement de médecine alternative du domaine des électro-thérapies pour le traitement des neuropathies, des maux de dos, des maladies dégénératives des articulations, la migraine, les maux de tête, ainsi que pour la cicatrisation des plaies et le traitement de l'oedème. Mais il est également utilisé chez les personnes atteintes de sclérose en plaques. L'inventeur est le neurologue et psychiatre Hans-Ulrich May (né en 1935) de Bretten près de Karlsruhe, qui avait aussi fait breveter son procédé [2][3]. Les appareils de thérapies sont vendus par une société Remamed à la même adresse.

L'efficacité du procédé n'a jusqu'à présent pas été prouvée; les frais, de 30 à 60 euros par séance, ne sont pas pris en charge par les caisses d'assurance-maladie allemandes.

Méthode

Le corps du patient est exposé à des courants électriques alternatifs dans la gamme de fréquences de 4 à 32 kHz (kilohertz), qui sont modulés en fréquence et en puissance. Malgré son nom, le procédé n'a rien à voir avec les sons.

Sont utilisés plusieurs canaux (en général quatre) avec au moins dix électrodes au moyen desquelles les courants électriques sont amenés sur le corps, avec des intensités de quelques milliampères. La puissance totale peut cependant aller jusqu'à 5 watts. Il serait important, selon l'inventeur, que la fréquence couvre trois octaves. C'est pourquoi elle varie de 212 Hz = 4096 Hz jusqu'à 215 Hz = 32768 Hz. La modulation consiste en une augmentation de la fréquence en un laps de temps de 1/20 s de 4096 Hz à 32 768 Hz par sauts de quarts de ton. L'intensité du courant augmente aussi pendant ce laps de temps d'une valeur minimale à une valeur maximale. Ce processus est répété périodiquement, c.-à-d. la fréquence de modulation s'élève à 20 Hz. Selon May, ce chiffre aussi est important pour l'utilité thérapeutique de la méthode.

Le but serait de faire vibrer les "structures tissulaires" et les cellules et, de cette manière, de stimuler le métabolisme ainsi que détoxifier le corps. Le but thérapeutique serait également d'obtenir une augmentation du nombre et du volume des mitochondries. Selon les conceptions de l'inventeur, les différentes fréquences stimuleraient "des structures de différentes tailles" et élimineraient des soi-disant blocages.

Voir aussi

  • Interferenz-Regulationstherapie [4]
  • WADIT-Therapie [5]

Article de Psiram dans d'autres langues

Liens externes

Références

  1. https://www.youtube.com/watch?v=MpczegUp-KA
  2. US Patent 7,418,294 B2: Electro-therapeutic device. Date of Patent: Aug 26, 2008
  3. Offenlegungsschrift DE 10 2008 007 063 A1: Vorrichtung zur elektrotherapeutischen Behandlung von Muskel- und Nervengewebe. Veröffentlichungsdatum: 27.08.2009
  4. https://www.psiram.com/de/index.php/Interferenz-Regulationstherapie (allemand)
  5. https://www.psiram.com/de/index.php/WADIT-Therapie (allemand)