Ondes scalaires

De Psiram
Kit expérimental pour les ondes scalaires de Konstantin Meyls [1]

Les ondes scalaires (Skalarwelle, Scalar wawes), sont des ondes électromagnétiques hypothétiques qui se différencieraient des ondes électromagnétiques conventionnelles par un plan d'oscilation parallèle à la direction de propagation et qui auraient des propriétés fantastiques.

Propriétés

Les ondes scalaires auraient pour caractéristique d'être des ondes longitudinales (Une onde est dite longitudinale si l'énergie se déplace dans le sens de déplacement de l'onde). Les ondes longitudinales sont connues, par exemple, grâce au son [2] : les molécules d'air vibrent dans le sens de propagation du son (et non transversalement à lui). En revanche, les ondes électromagnétiques sont des ondes transversales (Une onde est dite transversale si l'énergie se déplace perpendiculairement au sens de déplacement de l'onde). Les ondes électromagnétiques n'ont pas d'oscillation de particules mais des intensités de champ électrique et de champ magnétique. Ces intensités sont toutes deux orientées perpendiculairement, c.à.d. transversalement au sens de propagation (et sont perpendiculaires entre elles).

Les propriétés prétendues des ondes scalaires n'ont jamais été observés en ce qui concerne les ondes électromagnétiques et sont toutes en contradiction avec les lois de la physique.

  • elles ne seraient pas arrêtées par une cage de Faraday
  • leur vitesse de propagation serait supérieure à la vitesse de la lumière
  • la diminution de l'intensité de champ, à la distance r de la source de rayonnement, est plus faible qu'avec les ondes transversales classiques, où l'intensité de champ électrique et magnétique dans le champ lointain (c.-à-d. au moins à quelques longueurs d'ondes de la source) dimuniue avec 1/r. L'intensité de champ de la cage de Faraday est plus élevée que la vitesse de la lumière
  • Dans un transfert d'énergie avec des ondes scalaires, il y a un "effet de surunité", c'est-à-dire qu'on peut recevoir plus d'énergie que l'émetteur n'en émet, ce qui est lié à l'existence d'une énergie libre. [3]

La science considère la construction des ondes scalaires comme erronée, parce que, d'après les équations de Maxwell, les vecteurs de champ électrique et magnétique sont toujours perpendiculaires au vecteur de transport d'énergie de l'onde. Le mathématicien Gerhard Bruhn de Darmstadt, en Allemagne, qui a prouvé la négligence de Konstantin Meyl, célèbre défenseur des ondes scalaires, qui dérive les ondes scalaires des équations de Maxwell, devrait être cité en exemple. [4] [5] Le kit expérimental pour les ondes scalaires de Meyl n'a fourni aucune preuve de la validité de ses hypothèses. Les effets observés pourraient facilement s'expliquer par les lois bien connues de la technologie des hautes fréquences [6] [7], en particulier en ce qui concerne la prétendue transmission d'énergie par ondes scalaires, y compris l'"effet de surunité".

Génération et réception d'ondes scalaires

Pour générer des ondes scalaires, par exemple, une bobine bifilaire conductrice de courant serait appropriée, donc une bobine dont le fil est enroulé dans le sens horaire et dans le sens antihoraire avec le même nombre de tours. Un tel dispositif ne génère pratiquement aucun champ magnétique et n'émet donc par conséquent rien selon les lois de l'électrotechnique. Des ondes scalaires seraient cependant émises. Ces bobines sont le plus souvent des bobines plates, par exemple sous la forme de circuits imprimés, ou des bobines cylindriques très courtes. L'enroulement opposé est parfois obtenu en torsadant une boucle conductrice de deux tours à la manière d'une bande de Möbius. Une telle bobine d'onde scalaire est appelée boucle de Möbius ou bobine de Möbius.

En tant qu'antennes réceptrices, des structures similaires seraient appropriées, grâce à quoi l'effet pourrait être amélioré par un champ magnétique statique, par exemple, par des aimants permanents fixés à l'antenne. Même les antennes conventionnelles pour ondes électromagnétiques conviendraient pour la réception, mais devraient alors être placées dans une cage de blindage (Faraday). Toutefois, les partisans de l'hypothèse des ondes scalaires n'ont jamais pu prouver que les ondes scalaires prétendument générées ont été reçues. Il est également physiquement absurde que, d'une part, les ondes scalaires puissent pénètrer sans entrave dans le métal et d'autres matières, c'est-à-dire sans interaction, et que, d'autre part, comme le prétendent de nombreux pseudo-médecins, il y ait un effet positif (ou même nocifs, comme on le prétend parfois pour les effets secondaires de la téléphonie mobile) sur le corps humain.

Protagonistes

L'idée des ondes scalaires est propagée en Allemagne par Konstantin Meyl [8], qui vend aussi les produits correspondants dans le commerce, par exemple des kits expérimentaux [9] [10]. Une autre représentante est la psychologue Angelika Schrodt, de Radolfzell, opposante à la téléphonie mobile et directrice de INDEL GmbH, qui propose des produits à ondes scalaires. La biochimiste Karin Lenger prétend pouvoir prouver l'efficacité de l'homéopathie à l'aide des ondes scalaires.

En dehors de l'Allemagne, l'ancien militaire américain Tom Bearden [11] est l'un des représentants les plus connus de l'hypothèse des ondes scalaires [12]. Bearden est d'avis qu'il est possible de construire des armes à rayonnement sur la base des ondes scalaires.

En France, le vétérinaire Hervé Janecek est distributeur du Scalar Wave Device (SWD) de Konstantin Meyl depuis 2013.

Application en pseudo-médecine

ETZS-Thérapie par ondes scalaires

Sur le marché de la médecine alternative, divers appareils sont proposés qui sont censés fonctionner avec des ondes scalaires. Il n'y a aucune preuve pour soutenir l'hypothèse que les ondes scalaires soient efficaces. Dans la plupart des cas, on ne dit même pas pourquoi les ondes scalaires devraient être nécessaires ou au moins significatives dans les procédures de diagnostic et de traitement offertes (exemple typique : le dispositif de test REBA [13]). Dans certains appareils, les antennes à ondes scalaires susmentionnées provenant de bobines enroulées dans la direction opposée jouent un rôle. Le système SkaSys en est un exemple. D'autres produits annoncés avec des références aux ondes scalaires sont l'appareil Siowell de Sioplast [14] en Thuringe ou la Hybridfeldtherapie [15].

Konstantin Meyl s'est également essayé sur le marché de la médecine alternative. Sa société INDEL Industrieelektronik GmbH ou son département Erstes Transferzentrum für Skalarwellentechnik ETZS à St. Georgen proposent un appareil au prix de 7.888 Euro, lequel a été promu pour une utilisation dans le secteur du bien-être et servirait "à améliorer l'équilibre énergétique du corps". Désormais, il est souligné que le dispositif serait vendu exclusivement à des fins expérimentales. Meyl affirme cependant toujours que de nombreux médecins et praticiens des médecines douces achètent ses appareils expérimentaux pour "guérir les maladies inflammatoires et dégénératives chroniques, les névrodermites, les allergies, etc. et même le cancer".

Une façon de penser courante chez les pseudo-médecins est également évidente ici : on prétend pouvoir générer des ondes scalaires avec des moyens électroniques des plus primitifs, mais on n'est pas en mesure de spécifier une méthode avec laquelle on peut prouver les ondes scalaires générées, et encore moins mesurer leur intensité ou d'autres paramètres (en dehors des preuves supposées comme dans le kit expérimental de Meyl). Néanmoins, il est jugé justifié d'exposer les patients à des rayonnements qui ne peuvent être contrôlés.

Liens externes

Article de Psiram dans d'autres langues

Références

  1. https://www.psiram.com/ge/index.php/Konstantin_Meyl
  2. https://fr.wikipedia.org/wiki/Son_(physique) Le son est une vibration mécanique d'un fluide, qui se propage sous forme d'ondes longitudinales grâce à la déformation élastique de ce fluide.
  3. https://www.psiram.com/de/index.php/Freie_Energie
  4. ttp://www.mathematik.tu-darmstadt.de/~bruhn/Skalarwellen-einfach.htm
  5. http://www.mathematik.tu-darmstadt.de/~bruhn/DGEIM-Tagung_2003.htm
  6. http://www.xy44.de/skalar/versuche.htm
  7. H. Weidner: Abschlußbericht zum Meyl-Experimentiersatz. August 2001
  8. https://www.psiram.com/de/index.php/Konstantin_Meyl
  9. http://www.etzs.de/ Site internet de Meyl avec boutique en ligne
  10. https://www.k-meyl.de/shop/index.php?cPath=5j Les appareils proposés à la vente avec leurs prix : Experimentier-Set 1.400,00 €, Skalarwellenstarter "SWS" 2.800,00 €, Skalarwellentransporter "SWT" 4.200,00 €, Skalarwellengerät "SWD" (Scalar Wawe Device) 7.890,00 €
  11. https://www.psiram.com/de/index.php/Thomas_E._Bearden
  12. Tom E. Bearden: Skalar Technologie. Michaels Verlag 2002
  13. https://www.psiram.com/de/index.php/Psychosomatische_Energetik
  14. https://www.psiram.com/de/index.php/Siowell
  15. https://www.psiram.com/de/index.php/Hybridfeldtherapie