Michel Moirot

De Psiram
Michel Moirot

Michel Moirot (1912-1997) était un chirurgien et psychosomaticien français qui s'est fait connaître par ses opinions controversées sur le développement et le traitement du cancer, qu'il a développées à partir des années 1960. En 1971, il aurait présenté un premier résumé lors d'un congrès à Rome. Moirot aurait dirigé l'Hôtel-Dieu à Paris. Les opinions de Moirot ont été oubliées en raison d'un manque de preuves et d'un manque de base scientifique. Elle n'ont joué aucun rôle dans la médecine scientifique. Ses opinions ont été publiées dans ses propres livres qui sont aujourd'hui difficiles à trouver dans les livres anciens.

On ne connait aucun succès du traitement de Moirot qui pourrait être attribué à sa méthode.

Points de vue sur la cancérogenèse

Michel Moirot Origine des cancers.jpg

En se basant sur ses propres observations de patients atteints de cancer (prétendument 4 000) vivant dans des monastères, Moirot pensait avoir réalisé que le phénomène de la maladie était causé uniquement par le patient lui-même. Les seules exceptions sont les empoisonnements et les accidents. Cependant, il a également blâmé la victime elle-même pour une partie des accidents, qu'il a compté parmi les accidents psychosomatiques[1].

Il a déclaré que le cancer est une maladie psychosomatique [2], qui survient exclusivement par rejet social[3], ou comme auto-punition pour des vécus égologiques[4][5] (propres expériences du passé). Il s'agit notamment du stress, des punitions, de la souffrance, de la mort de parents, des déceptions. Selon lui, des chocs extraordinaires peuvent également déclencher un cancer. Dans le cas des cancers dans les monastères, a-t-il dit, ceux-ci sont dus aux punitions ou aux délits qui s'y sont produits.

Le cancer, en tant que forme d'auto-punition, est un suicide de la part du corps. Après une longue période de stress et de choc, l'auto-punition conduit à l'autodestruction du corps sous forme de cancer. Selon Moirot, le cancer se développe environ 6 à 7 mois après le moment de déclenchement.

Ses idées sur le cancérisable rappellent l'idée désormais obsolète d'une personnalité cancéreuse, comme le type carcinomatosus ou le type C ou plutôt I selon Ronald Grossarth-Maticek[6].

Selon Moirot, un choc affectif heureux pourrait guérir le cancer. Pour éviter le cancer, les gens devraient se faciliter la vie ou être fous. Un patient atteint d'un cancer fou va se rétablir.[7]

Remarque de Psiram.com: Moirot est considéré comme un précurseur de la Médecine Nouvelle Germanique de Ryke Geerd Hamer et de la Biologie Totale de Claude Sabbah. La MIVILUDES a maintes fois mis en garde contre ces méthodes psychologisantes dangereuses, par exemple en 2010 [8]. Pourtant les partisans de la Médecine Nouvelle Germanique et de la Biologie Totale citent, aujourd'hui encore, Michel Moirot et proposent de télécharger l'intégralité de son livre, tant et si bien que si un praticien de santé, quel qu'il soit, même médecin, ou un site web, parle de Michel Moirot, vous savez qu'il est à éviter.

Citation

Le cancer traduit l'autodestruction d'un sujet, somatisé dans un organe cible capable d'incarner cette destruction.

Littérature

  • "Michel Moirot et l'origine des cancers", article dans le magazine Votre santé, n ° 48 de Juin 1997. [9] [10]
  • Michel MOIROT, Origine des cancers - traitement et prévention, Editeur les lettres libres, 1985 ISBN 2-86751-033-3

Article de Psiram dans d'autres langues

Références

  1. «[...] toutes les maladies organiques acquises au cours du déroulement de la vie de l'individu dans le monde ambiant, à part les intoxications et certains accidents, sont psychosomatiques. [...] dans la plupart des accidents, il existe une participation inconsciente de l'accidenté au traumatisme qu'il subit [...]»
  2. Depuis mon enfance, je savais, je sentais que les maladies organiques dépendent toutes d’une motivation psychologique et que de toutes façons la surdétermination qui déclenche une affection est toujours psychologique.
  3. Citation de Moirot: ...J'ai étudié en détails des centaines de sujets atteints de cancers. Tous, sans aucune exception, étaient victimes de rejets social ayant joué un rôle déclenchant et aliénant dans le processus cancérigène. [...] Un choc affectif heureux peut guérir un cancéreux s'il éprouve de nouveau, à la suite de ce choc, la joie de vivre."
  4. Le cancer est la matérialisation d’un refus de vivre. Pourquoi ? Parce que le conditionnement de la vie a abouti à une somme telle de "vécus" que l’on peut appeler "vécus égologiques" qu’un stress ultime provoque un arrêt de cet ensemble "passé + présent". Le seul remède est de renaître, après avoir tiré un trait final sur le passé, à condition de bien le connaître.
    Il faut donc renaître pour vivre sur d’autres bases, telle est la logique du cancer…
    Docteur Michel MOIROT
  5. Mes recherches sur l’origine des cancers et le rôle joué par le psychisme dans leur origine durent depuis près de trente ans. Ces recherches m’ont prouvé que le cancer procède d’une "autodestruction" consécutive à la somme des "vécus égologiques". Je veux dire par là l'ensemble des souffrances, stress, peines, désillusions, éhecs vécus depui sa naissance par le "cancérisable". Parfois, un gros choc aliénateur suffit. J'ai constaté au cours de mes enquêtes dans les couvents sur beaucoup de malades, et je dirai même sur tous les cancéreux, que les causes favorisantes ou déclenchantes du cancer sont les peines et les chagrins, surtout s'ils sont profonds et de longue durée. Toute thérapeutique ne cherchant qu’à attaquer la tumeur sans agir sur sa cause est vouée à l’échec. C’est le cerveau qui commande ! Celui du malade. Ne disons plus système immunitaire mais "effecteur du cerveau".
    Docteur Michel MOIROT
  6. https://www.psiram.com/de/index.php/Ronald_Grossarth-Maticek
  7. [...] pour éviter le cancer, nous devrions apprendre à être moins sérieux, à être plus souples face aux événements. [...] Si le cancéreux pouvait devenir fou, il guérirait."
  8. https://www.derives-sectes.gouv.fr/quest-ce-quune-d%25C3%25A9rive-sectaire/o%25C3%25B9-la-d%25C3%25A9celer/les-d%25C3%25A9rives-sectaires-dans-le-domaine-de-la-sant%25C3%25A9/quell+&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=fr
  9. http://www.eveiletsante.fr/2442-2/ « Origine des cancers » du Docteur Michel Moirot. Un texte proposé par Bernard Asquin dans « Votre santé » n° 48 – juin 1997
  10. Livre de Michel Moirot Origine des cancers. Traitement et Prévention.