Estelle Vereeck

De Psiram
Estelle Vereek aurait-elle exercé à Aix-en-Provence ?

Estelle Vereeck[1] est docteur en chirurgie dentaire. Depuis 2001, elle a cessé d'exercer à ce titre pour se consacrer à la dentisterie holistique, une pratique qui n'a aucun fondement scientifique et est une utilisation dans le domaine dentaire des théories de la MNG et de la Biologie Totale.

Présentation de l'auteur Estelle Vereeck sur le site Génération Tao[2]

"Lauréate de la faculté de médecine de Nancy, Estelle Vereeck a déjà comme étudiante une vision holistique. Dès 1988 dans sa thèse "Couleurs et Lumières", elle place sa démonstration sur les plans symbolique et psychologique. Elle cite Steiner, parle de Jung et des chakras, signalant même l'existence de 77 chakras. C'est pour le moins audacieux dans une thèse de doctorat ! Confortée par le bon accueil de ses développements, elle poursuit dans un chemin qui est depuis toujours le sien : le symbolisme. Elle délaisse les approches orientalistes et rejette toute influence pour se consacrer à ses propres observations, avec une persévérance jamais démentie depuis 20 ans. Après quinze années de pratique de la chirurgie dentaire, elle se consacre entièrement à la recherche et à l'écriture. Elle participe à diverses émissions de radio et de télévision. Auteur des Éditions Luigi Castelli, elle a publié en 2004 le "Dictionnaire du Langage de vos Dents", plébiscité pour sa pertinence et la justesse de ses propositions, vendu à plus de 7 000 exemplaires. En 2005, elle publie "Orthodontie Halte au massacre", un livre essentiel pour tous ceux qui ont ou vont avoir un traitement, et pour tous les parents d'enfants en bas âge (nombreux conseils de prévention). En août 2006, elle publie "Les dents temple de l'âme".

Email : Uniquement par les membre du club

Site : http://www. editionsluigicastelli.com
"

Parcours d'Estelle Vereeck

Elle a pratiqué (à Aix-en Provence semble-t-il) l'analyse psychodentaire qui a pour base une radio panoramique, c'est à dire qu'elle fait du décodage dentaire[3]. Sans surprise, elle figure parmi les sites référencées par la Biologie Totale[4]. Elle figure également dans divers autres sites de la mouvance MNG et Biologie Totale, celui de Léon Renard [5] de la Biologie Totale, celui de Thomas Voisin (élève de Claude Sabbah)[6], et le site de médecines alternatives de Gilles Delattre qui la cite dans ses liens[7]. Elle aurait été radiée de l'Ordre des chirurgiens dentistes en 2001[8]

Sur le site holodent, à l'onglet thérapeutes, on lisait "Dans un esprit holistique et pour établir des ponts entre les disciplines, vous trouverez sur cette page une liste de thérapeutes non dentistes (aromatologues, énergéticiens, thérapeutes en fleurs de Bach, naturopathes…) qui peuvent apporter une aide en complément des soins dentaires." Y figure aussi des orthophonistes, des ostéopathes et des psychothérapeutes. Prenons par exemple un "psychothérapeute" mentionné, François Gerland [9], il offre des formations à l'hypnothérapie alchimique, incluant le travail avec la famille intérieure, la communication éthérique ainsi que de nombreuses méthodes avancées dans le domaine de la libération émotionnelle, du soulagement de traumatismes de tous ordres. Le titre de "psychothérapeute" qu'il s'attribue ne semble pas être conforme à la définition qu'en donne les autorités.

L'art de décoder le langage des dents

Il s'agit d'un article signé Estelle Vereeck, auteur du Pratikadent, dictionnaire holistique des atteintes dentaires et de la biocompatibilité des soins, publié dans date, sur le site Génération Tao[10]:

"Un langage à part entière
Nombre d'idées reçues nous font attribuer nos problèmes dentaires au hasard ou la fatalité. "J'ai toujours eu de mauvaises dents" ou encore "mes parents avaient de mauvaises dents donc j'ai de mauvaises dents" sont des justifications souvent invoquées. Pour la médecine psychosomatique, le corps parle à travers les maux qui l'affectent. Chaque partie du corps revêt un sens symbolique qui permet de comprendre la signification des malaises et des maladies. L'approche s'applique avec plus de justesse encore à la bouche et aux dents. La bouche est par excellence la zone du corps dévolue à la parole. Les mots qui n'ont pu être verbalisés s'expriment à travers les maux de dents. Ainsi, nulle atteinte (carie, déchaussement, fracture, etc.) n'apparaît par hasard, mais exprime un langage à part entière: le langage des dents, langage du dedans.

Le rôle du psychisme
Invoquer des causes psychosomatiques n'implique pas de nier le rôle du sucre et des bactéries mais de le recadrer dans une perspective plus globale incluant d'autres facteurs. Produits par les bactéries buccales à partir des résidus sucrés, les acides responsables des caries n'agissent que sur un terrain préalablement fragilisé. Si les carences en minéraux et vitamines contribuent à fragiliser le terrain dentaire, d'autres carences de nature plus subtile, telles que manque d'attention, de présence ou de marques de tendresse, y contribuent également. Toute dent saine est douée d'une immunité naturelle qui la protège contre les attaques acides des bactéries. Une dent fragilisée par un stress passé ou présent est une dent qui se défend moins bien. Ainsi, certaines dents s'abîment alors que leurs voisines restent saines. Les problèmes dentaires sont le témoin d'une souffrance psychique qui s'exprime de manière préférentielle à travers certaines dents. La cause première des problèmes dentaires est psychique, le sucre n'est qu'un révélateur de nos failles intérieures préexistantes. On constate d'ailleurs que les problèmes dentaires apparaissent à des périodes clés de la vie, en réaction à des stress ou perturbations (deuil, chômage, période de bouleversement affectifs ou professionnels, dépressions, remise en question intérieure, etc.).

La dent est une facette
La répartition des caries, propre à chaque individu, semble parfois défier toute logique. Une personne ne développe des caries qu'à la mâchoire du haut, une autre à la mâchoire du bas, une troisième voit la même dent s'abîmer inexorablement au fil du temps. Chaque dent, dans sa singularité, exprime une partie de nous, représente un domaine de notre vie, une qualité spécifique ou facette de notre personnalité. La canine, pointue, à la racine très longue, exprime la puissance intérieure. Dent du carnivore, elle représente le prédateur à l'intérieur de soi, qui happe et garde sa proie, sait se défendre en montrant les crocs. Dents les plus fines et les plus petites, les incisives du bas représentent la vulnérabilité de notre part la plus fragile: l'enfant en soi. Quant aux incisives du haut, exposées en pleine lumière au centre du sourire, elles représentent l'identité, l'image de soi, notre facette féminine à droite, masculine à gauche.

La dent est une étape de notre enfance
Avant de faire leur éruption, nos dents se forment à l'intérieur de nos mâchoires selon une chronologie précise. Durant la période où elle se forme, la dent, structure minérale cristalline, mémorise les informations (chocs nerveux, états émotionnels) vécus par l'enfant. Chaque dent est le témoin d'une période précise de l'enfance. Par exemple, les premières molaires ou dents de six ans correspondent aux six premières années de la vie. Elles représentent les bases de la personnalité construites à partir des apports des parents. Les engrammes d'émotions négatives inscrivent une fragilité dans la structure de la dent qui s'abîme en écho avec la souffrance passée. Une lésion sur une première molaire révèle un manque (affectif ou éducatif) hérité du parent qui correspond à la dent. Le moment de sa vie où la lésion se manifeste montre que la personne vit une situation qui réactive son manque. Par exemple, une jeune femme qui perd sa maman à l'âge de 5 ans verra sa première molaire en bas à gauche s'abîmer à chaque fois qu'elle vit une situation d'insécurité affective (éloignement familial, rupture affective, etc.).

Le décodage de chaque lésion dentaire
La manière dont la dent s'abîme aide à comprendre comment est vécue la souffrance liée à une facette de soi et à une période de l'enfance. Les dents montrent que chacun exprime sa souffrance avec ses propres maux. La carie traduit le vide, la carence affective ou éducative ressentie par la personne. "Je n'ai pas eu de maman" exprime la carie sur la première molaire de la jeune femme de l'exemple précédent. L'abcès qui se forme de manière sournoise au fil des années, exprime le trop plein d'émotions négatives générées en réaction au manque initial. La personne entretient au plus profond d'elle-même une ranc½ur qui 'empoisonne au propre comme au figuré. L'expression "avoir une dent contre quelqu'un" prend ici tout son sens. L'usure des dents traduit la colère dirigée contre elle-même d'une personne qui n'ose pas agir ou dire ce qu'elle a sur le c½ur. Etc.

La personnalité inscrite dans les dents
Forme, implantation, taille, aspect et teinte des dents révèlent notre nature profonde. Par exemple, des dents larges, blanches et brillantes, implantées vers l'avant, traduisent le tempérament extraverti d'une personnalité de nature rayonnante. Une teinte plus grise ou plus terne, une implantation vers l'arrière ou des dents étroites sont les indices d'une personnalité effacée ou en retrait qui manque de confiance en elle. Tout défaut d'implantation est parlant. Par exemple, une dent cachée derrière les autres est une facette de soi qu'on cherche à dissimuler. Une dent incomplètement sortie est un domaine de sa vie où la personne n'a pu s'épanouir entièrement, etc.

Un langage d'une infinie richesse
Nos dents représentent une fantastique banque de données, d'accès immédiat et facile. La denture est une cartographie de l'inconscient d'une précision étonnante. Elle permet de lire en soi-même comme dans un livre ouvert, d'identifier des blocages présents depuis l'enfance. En cas de problème, comprendre le message de la dent malade est une étape incontournable de la guérison. Tout message non compris a tendance à se répéter, parfois jusqu'au délabrement de la dent. Pour éviter d'en arriver là, il suffit de faire parler nos dents ou plutôt d'écouter ce qu'elles ont à nous dire. Il nous appartient d'en finir avec la fatalité des problèmes dentaires, en décodant les mots du dedans cachés derrière les maux de dent.
"

Livres d'Estelle Vereeck

  • Dent qui pousse, dent qui parle. Sous-titre: Les dents, clés du développement. Paru en 2003, éditeur Quintessence Holoconcept.
  • Dictionnaire du langage de vos dents. Sous-titre: Signification précise des maux de la bouche et des dents. Paru en 2005, éditeur Castelli Luigi (situé à Aix-en-Provence). En accès direct ici[11].
  • Langage des dents, L'essentiel. Paru en 2005, éditeur Castelli Luigi.
  • Orthodontie Halte au massacre. Sous-titre: Ce que vous devez savoir avant, pendant, après un traitement qu'on ne vous dira jamais. Paru en 2005, éditeur Castelli Luigi.[12]
  • Les dents temple de l'âme. Sous-titre: Sens sacré de la bouche, des dents, de la langue et des structures associées. Paru en 2006, éditeur Castelli Luigi.
  • Pratikadent. Sous-titre: Dictionnaire pratique et holistique des atteintes dentaires et de la biocompatibilité des soins. Paru en 2007, éditeur Castelli Luigi.

Mise en garde de l'UNADFI

Dans son dossier documentaire "Dérives sectaires et santé" publié en juin 2010[13], l'UNADFI consacre un chapitre à la Biologie totale des êtres vivants et méthodes dérivées. Dans ce chapitre figure page 44, à la rubrique décodage dentaire, un paragraphe concernant Estelle Vereeck : Selon un article de la revue « Alternative Santé », le « symbolisme dentaire » serait une porte ouverte sur l’inconscient. Estelle Vereeck, docteur en chirurgie dentaire, explique que les maux de dents sont « des maux du dedans ». Elle est aussi l’auteur de nombreux ouvrages dont « Les Dents, temple de l’âme ».

Condamnation pour exercice illégal de la médecine

Article Béziers : pour avoir "lu des dents", elle rembourse 20 000 € publié sur le site du Cippad le 24 avril 2015[8] source[14] :

L'ordre national des chirurgiens dentistes avait porté plainte contre la prévenue pour exercice illégal de la médecine.

Béziers. Sur ses sites internet la prévenue propose au diagnostic psycho dentaire en expertisant radios et moulages. En gros, nos dents et surtout leurs problèmes raconteraient notre histoire. A partir d'un profil établi par ses soins, elle conseille ensuite sur le suivi médical. La dame publie aussi des bouquins, édités par son mari à Prémian.

Cette activité n'a pas manqué d'alerter l'ordre national des chirurgiens dentistes. Il a porté plainte pour exercice illégal de la médecine. L'ex-praticienne aurait été radiée en 2001. Les gendarmes découvrent également qu'elle exerce son petit commerce sans déclaration aucune. Et qu'en sus, son mari et elle bénéficient d'aides sociales et [ont] demandé un soutien exceptionnel au conseil général.

Elle crie au corporatisme

A la barre du tribunal, la prévenue âgée de 57 ans plaide sa cause avec véhémence et un bagout incontestable. Mlle crie à l'acharnement d'une corporation. "Je suis choquée d'être traînée devant un tribunal comme la dernière des escrocs. Je suis sortie major de ma promotion. J'ai exercé pendant quinze ans et ai arrêté en 2001 pour raison de santé." Selon elle, sa nouvelle activité ne nécessite pas l'aval de l'Ordre : "Je ne rencontre pas les gens et ne fait aucune manipulation. Cela ne se substitue pas aux dentistes. Mais je suis dans le collimateur de la profession depuis que j'ai écris; "Orthodontie, halte au massacre !", où je dénonce le manque de prévention. [Remarque de Psiram : Estelle Vereeck est l'auteur de ce livre, voir ci-dessus la liste de ses livres, ce qui permet de savoir qui est la prévenue]

Quant aux prestations sociales, elle les explique par des revenus très irréguliers et une formation professionnelle à entreprendre.

La partie civile, constituée par l'Ordre national des chirurgiens dentistes, désamorce la thèse de l'acharnement [sur la] personne : "On ne savait pas qui se cachait derrière ces sites et ces IP sur lesquels on enquête depuis 2004. Il ne s'agit pas d'une attitude corporatiste mais de défendre la santé de tous".

Un an de prison avec sursis

Le vice-procureur Jean-Louis Sire requiert, un an d'emprisonnement avec sursis pour la prévenue et son mari, poursuivi lui-aussi. D'ailleurs le chef de prévention contrarie son avocat : "Il n'est en aucun cas auteur. Tout juste complice, donc je plaide la relaxe".

Il est rejoint par son confrère; "L'exercice illégal de la profession de la médecine nécessite un diagnostic et un traitement du malade. Le conseil et l'avis psychologique n'en tient pas dans la nomenclature des actes dentaires".

Le tribunal en a décidé autrement, qui a reconnu le couple coupable et l'a condamné à un an de prison avec sursis. Les prévenus devront payer solidairement 3000 € à la Caf et 11 433 € au conseil général de l'Hérault.

Références

  1. http://www.holodent.fr/index.php/accueil Site de dentisterie holistique d'Estelle Vereeck (non consultable en 2016)
  2. http://www.generation-tao.com/auteur-fiche_315_Estelle-Vereeck
  3. http://www.onpeutlefaire.com/l-art-de-decoder-le-langage-des-dents Un article d'Estelle Vereeck sur le décodage des dents
  4. http://www.ibbtev.be/?Liens-internet-vers-d-autres-sites
  5. http://www.alasanteglobale.com/sites.html
  6. http://therabiosystem.typepad.com/therabiosystem/dcodage_biologiquedveloppement_personnel/
  7. http://www.mednat.fr/Liens
  8. 8,0 et 8,1 http://www.cippad.com/2015/04/pour-avoir-lu-des-dents-elle-rembourse.html
  9. http://www.suryoma.com/francais/stages/stagealchimie.html
  10. http://www.generation-tao.com/auteur-fiche_315_Estelle-Vereeck#.V9kHU5iLShe
  11. http://www.decodage-bioenergetique.com/Docs/symbolique-dents.pdf Accès direct au livre Dictionnaire du langage de vos dents
  12. http://www.editionsluigicastelli.com/editionsluigicastelli/index.php?sp=liv&livre_id=463
  13. http://www.sceptiques.qc.ca/dictionnaire/userfiles/file/Dossier_documentaire_Sante.pdf
  14. http://www.midilibre.fr/2015/02/04/pour-avoir-lu-des-dents-elle-rembourse-20-000-eur,1120855.php Par ANNICK KOSCIELNIAK, publié par le journal Midi Libre. La lecture de l'article sur le site midilibre est réservée aux abonnés