Eduard Evreinov

De Psiram
Eduard Evreinov
Eduard Evreinov
Eduard Evreinov présente un certificat de Grand-Doctor [1]
Titre sans valeur de "Grand Docteur en Philosophie" du moulin à diplômes "World Distributed University" (WDU) du guérisseur spirituel russe et fraudeur reconnu Grigori Grabovoï
Un certificat de doctorat en Philosophie délivré par la WIDU

Eduard Evreinov ou Edouard Evreinov (en russe Эдуард Владимирович Евреинов, ce qui donne en français Eduard Vladimirovich Evreinov), né le 13 juin 1928 à Gomel en Biélorussie, décédé en 2011, était le fondateur et l'opérateur d'organisations douteuses ou participait à de telles organisations, dont certaines sont soupçonnées d'être des moulins à diplômes, c'est-à-dire des entreprises commerciales vendant de faux titres universitaires sans valeur. Aucune des organisations se qualifiant d'"universités" et d'"académies" et délivrant des diplômes tels que le M.Sc. et le Ph.D. ne figure sur la liste des universités étrangères reconnues en Allemagne.[2]

Selon ses propres dires, Evreinov était titulaire d'un doctorat en mathématiques et en informatique. Les bases de données scientifiques contiennent ses publications des années 1960 sur la théorie des automates, mais pas dans des revues internationales. Il est également possible qu'il ait été spécifiquement impliqué dans le développement des systèmes informatiques soviétiques de l'époque.[3] Depuis au moins la fin des années 1990 jusqu'en 2008, Evreinov a résidé en Belgique ; toutefois, plusieurs demandes de naturalisation auraient été rejetées.[4]

Evreinov, qui se faisait appeler "Professeur", "Docteur", "Grand Docteur", était simultanément président d'une Académie Européenne d'Informatisation (AEI), président d'un Centre International d'Informatisation (CII), président d'une Université Mondiale d'Information distribuée et d'une Université mondiale distribuée, vice-président d'une Académie Internationale d'Informatisation, président honoraire d'une Université de Newport ainsi que "Grand Maître de l'Ordre mondial Science, Education, Culture".

Inventions pseudo-académiques

  • Evreinov a inventé le grade académique de "Grand Docteur" (ou "Grand Ph.D", Grand Docteur en Philosophie), une sorte de super-docteur inconnu ailleurs, qui peut être décerné aux personnes ayant écrit au moins 100 articles scientifiques et au moins trois livres. Il est lui-même titulaire de ce doctorat et de nombreuses autres personnes, dans les organisations dans lesquelles il est impliqué, sont également titulaires d'un Grand doctorat.
  • Dans le "Global Education System" (GES), une autre invention d'Evreinov, le Grand Ph.D. joue également un rôle. Le projet GES vise à corriger les inconvénients du système d'enseignement académique conventionnel en Europe, en Asie et en Amérique. Il n'est plus acceptable aujourd'hui, par exemple, qu'une personne puisse obtenir un doctorat dans une matière et l'utiliser ensuite pour travailler dans un autre domaine de son choix sans jamais avoir à défendre à nouveau une thèse de doctorat. Pour former des "experts pour résoudre les problèmes mondiaux", un système à deux niveaux est nécessaire. Dans la première étape, on obtient un doctorat normal (Ph.D.), dans la deuxième étape, on se qualifie comme une sorte de polymathe et on obtient le "Grand Ph.D.". À titre d'exemple, Evreinov lui-même est cité comme ayant développé un "dispositif automatique à la productivité illimitée", qui nécessitait des connaissances non seulement en informatique, mais aussi en mathématiques, en chimie, en biologie, en microélectronique et dans d'autres matières.[5]
  • L'"American Order of Excellence", l'une des nombreuses récompenses décernées par le moulin à diplômes American Biographical Institute (ABI)[6][7], a été fondé par Evreinov, selon ses propres déclarations.

Organisations

Les institutions dans lesquelles Evreinov a été ou est impliqué se présentent comme un réseau complexe :

  • Caribbean Institute for Diplomatic and Strategic Studies (CIDSS). Une institution basée en France d'un certain Rodny Daniel, qui est apparemment le propriétaire d'un cabinet de conseil à Paris. Les objectifs du CIDSS sont formulés de manière nébuleuse (par exemple, "développer et enrichir les données informatives tout en permettant une compréhension plus précise de l'internationalisation des phénomènes mondiaux"). Mais elle décerne également des titres tels que "Master of Diplomacy" et divers doctorats. Evreinov est président d'un "Conseil scientifique et académique" au sein du CIDSS.
  • European Academy of Science EAS. Cette association enregistrée à Vienne (à ne pas confondre avec l'Académie européenne des sciences (abrégé en EurASc), et d'autres organisations aux noms similaires) d'un professeur Dr. Milija Zečević de Belgrade entretient, selon ses statuts[8], entre autres une coopération avec l'European Academy of Informatization d'Evreinov et nomme Evreinov comme l'un des quelques 17 membres de l'académie.
  • International Center of Informatization (CII). Les objectifs de cette organisation, qui aurait été fondée à Bruxelles en 1998 et dont Evreinov est le président, sont présentés de manière très vague : L'objectif est un échange d'informations entre scientifiques, hommes d'affaires et politiciens afin de résoudre les problèmes fondamentaux liés à l'émergence d'une société de l'information. Pour atteindre ces objectifs, la CII doit créer ou initier la création d'universités, d'académies, de centres scientifiques, etc.[9]
  • International Informatization Academy (IIA)[10]. Evreinov n'apparaît ici qu'en tant que vice-président ; le président est Azat Vartanian. Ce dernier est le propriétaire d'une petite entreprise d'informatique à Montréal, au Canada. L'adresse de l'IIA est identique à celle de la société de Vartanian, Dalcona Inc.[11].
  • International Open University (IOU). Jusqu'en août 2007, cette institution s'appelait elle-même Standford University (c'est-à-dire comme la célèbre Stanford University, mais avec un "d" inséré). Au départ, une adresse en Nouvelle-Zélande était donnée, puis une à Ferndale en Californie, actuellement l'IOU est basée à Los Angeles[12]. Le site web iouni.info est toujours enregistré en Nouvelle-Zélande. Evreinov est "président honoraire" de l'IOU.
  • International University of Fundamental Studies (IUFS)[13]. Dans cette pseudo-université, Evreinov est membre d'un "Conseil international des examens supérieurs".
  • Newport University CED. (L'acronyme CED signifie "Centre for Educational Development"). Cette "université" est présentée comme une division de la WDU/WIDU (voir ci-dessous). Ici aussi, Evreinov est président honoraire, et le président est un certain Ahmed Chowdhury Mrinal. Une adresse de boîte aux lettres en Lettonie est donnée comme étant son siège social.[14]
  • West Coast Institute of Management & Technology (WCIMT) à Perth, en Australie. Cette institution aurait été fondée en 1996 par un certain Sarfraz Lloyd dans le but d'offrir un enseignement d'influence chrétienne dans divers domaines. Depuis 2004, le WCIMT fait partie d'une "West Coast University" au Panama[15] (à ne pas confondre avec la West Coast University en Californie), dont le président est également Lloyd. Lloyd est également titulaire d'un "Grand Ph.D.", qui lui a été décerné par la pseudo-université WIDU d'Evreinov. Selon le site web du WCIMT, des cours de sciences paramédicales seront proposés. En 2010, un accord de coopération a été signé avec l'Australasian Registry of Emergency Medical Technicians AREMT. Aucun autre détail n'est connu, seuls le nom "Dr. P.S. Jones" et une adresse gmail sont mentionnés comme contact. Il est fait référence au "Système éducatif global", avec Evreinov comme "superviseur scientifique".
  • World Information Distributed University (WIDU). Ce moulin à diplômes putatif[16][17] est dirigé par Evreinov depuis Bruxelles[18]. La WIDU est également apparue sous les noms d'Académie Européenne d'Informatisation, European Academy of Informatization (AEI) ou a été présentée comme une institution de l'AEI. L'AEI a été enregistrée en Belgique en tant qu'association sans but lucratif, mais a apparemment cessé d'exister en 2009.[19]
  • World Order of Science. Education. Culture. Dans cet ordre imaginé par Evreinov, il détient lui-même le rang de « Grand Maître ».

Depuis le décès en 2011 de Eduard Evreinoven, ces organisations continuent leurs activités

Sur le site web de l'International Center of Informatization, ou Centre International Informatisation (IIC), on lit en 2021:

IIC is registered in Belgium in accordance with the Governmental Decree. The Charter, appointments of the managers, amendments to the Charter are published in the governmental bulletin "Moniteur Belge".

Management of the Centre:

President - Mr. Evreinov Eduard

President of the European Informatisation Academy (EIA), First Vice-President of IIA, Chairman of the Trustee Council, and President of WDU and WIDU Universities, International Prizes & Lenin Prize (No 2, 1957) Laureate, PhD, Grand PhD, Full Prof., Academician.

Vice-Presidents:

Mr. Ivliev Viktor - AEI Vice-President, WDU Chancellor, Prof., PhD, Grand PhD, Full Prof., Academician, "Science.Education.Culture - Order Cavalier and Commander. Mr. Pierre-Henry Wigny,-Baron, Prof., Academician. Mr. Jose Loriaux, Prof., Academician. Mr. John Stoop, Prof., Academician, avocat.

Scientific Secretary for Europe: Mr. Vladimir Evreinov, PhD, Grand PhD, Prof., Academician. Scientific Secretary for Western Europe: Mr. Joseph Barijs, PhD, Ass. Prof. Scientific Secretary for Eastern Europe: Mrs. Panfilova Marina, - PhD, Prof. E-mail: University@mtu-net.ru
[20]

C'est donc parmi les Vice-Présidents que se trouve la réponse (cela n'exclue pas, bien sûr, de nouveaux venus).

Dans le lot, on trouve Vladimir Evreinov, Scientific Secretary for western Europe.
C'est à dire Vladimirovich Evreinov, qui était en 2002 un modeste employé de la mission commerciale russe en Belgique, et travaillait avec son père Eduard sur un ordinateur dans une petite pièce en contrebas d'une villa anodine et défraichie à Rixensart en Belgique.[21][22] (voir la traduction de l'article de Novaya Gazeta ci-dessous)

Liens externes

  • https://www.youtube.com/watch?v=kfYYaVd5h_w Titre de la video Sournoise promotion d'une SECTE sur RTL ? publiée 13 juin 2021 par La Tronche en Biais.
    Présentation de la video: Dans "Une minute qui peut tout changer" Juliette Dumas assure la promotion de Grigori Grabovoi et de ses séries de chiffres à lire pour provoquer des changements dans votre vie. Ces chiffres lui viennent de son archi-compétence en mathématique et en physique quantique. Sauf que Grigori Grabovoi, déjà condamné en Russie, est au centre d'une galaxie qui fait des promesses d'ordre religieux contre d'importantes sommes d'argent.
    La promotion des pratiques issues de l'héritage intellectuellement frauduleux d'un gourou a-t-elle sa place sur RTL ?

  • https://novayagazeta.ru/articles/2012/11/24/52524-171-ya-i-sam-chut-ne-stal-akademikom-187 «Я и сам чуть не стал академиком»Наш корреспондент в Бельгии мог оказаться в компании с Сергеем Комковым членом Европейской академии информатизации (Notre correspondant en Belgique s'est peut-être trouvé en compagnie de Sergei Komkov, membre de l'Académie Européenne de l'Informatisation). 12:26, 24 ноября 2012 Александр Минеев (24 novembre 2012 Par Alexander Mineev)
    Traduction DeepL de l'article en russe:
    Notre correspondant en Belgique a peut-être été en compagnie de Sergei Komkov, membre de l'Académie Européenne de l'Informatisation.

    C'est arrivé en 2002. Je ne me souviens plus dans quel domaine j'étais à la mission commerciale russe en Belgique (ils avaient un bon bar à bière là-bas). Quand le représentant commercial, un gentil et gros Viktor Vasilievich Ivliev [en russe: Виктор Васильевич Ивлиев], m'a vu, il s'est exclamé joyeusement : "C'est lui que vous devriez admettre dans votre Académie !" Il était accompagné de deux personnes - Vladimir Yevreinov, un employé de la mission commerciale, et son père, qui s'est présenté comme l'Académicien Eduard Yevreinov.

    [Remarque de Psiram.com: Les traducteurs ont beaucoup de mal avec le russe. Dans l'article, on trouve plusieurs fois le nom de famille Yevreinov qu'il faut en fait lire Evreinov. De plus, mentionnons qu'on retrouvera plus tard ce Viktor Vasilievich Ivliev en tant que vice-président de l'Intenational Center of Informatization (CII): Mr. Ivliev Viktor - AEI Vice-President, WDU Chancellor, Prof., PhD, Grand PhD, Full Prof., Academician, "Science.Education.Culture - Order Cavalier and Commander.]

    J'ai immédiatement été invité à une réunion de l'Académie Européenne d'Informatisation à l'hôtel County House, connu comme l'"hôtel de service" de l'ambassade de Russie. "Allez, au moins, déjeunez gratuitement au restaurant", a cligné de l'œil Ivliev (qui s'est avéré par la suite être également un "Grand docteur" et l'un des dirigeants de l'Académie, tout comme un humble employé de la mission commerciale, Vladimir Yevreinov).

    J'ai été présenté comme "le doyen des journalistes russes à Bruxelles". Il fallait un niveau, ou au moins un beau titre, car toute l'idée de l'"Académie" était basée sur le statut et de la poudre aux yeux.

    Lors de la réunion suivante, deux Serbes de Belgrade ont reçu les titres de "Grand-docteur" et de "Grande-dame" (une nouvelle qualification scientifique inventée par l'Académie). Je n'y suis jamais retourné, je n'ai pas reçu d'Académicien et je n'ai plus entendu parler de l'Académie. En Belgique, elle n'est connue que d'un cercle étroit de ses fondateurs et des fonctionnaires qui ont reçu leurs maux de tête. Sa clientèle était exclusivement russe (ou biélorusse, turkmène, etc.).

    L'autorité de l'Académie Européenne d'Informatisation était assurée par Eduard Vasilyevich Yevreinov, "auteur du premier ordinateur soviétique, académicien de nombreuses académies internationales, professeur, lauréat de prix internationaux, lauréat du prix Lénine #2 (1957)", etc.

    Les fondateurs, "Académiciens" et "Grands docteurs", rappellent que l'Académie "a été créée le 19 septembre 1999 par un décret du roi Albert II des Belges". En fait, c'est plus simple que ça. Avec l'aide d'un avocat local, les fondateurs de l'Académie ont obtenu la personnalité juridique en Belgique. Il suffit de composer une charte aux objectifs nobles (disons, sauver les papillons congolais), d'en faire la demande à l'administration, de verser de l'argent (si je ne me trompe pas, dans ce cas environ 1500 euros) et d'attendre la publication au bulletin officiel du Moniteur Belge. La page entière du bulletin est formellement signée par le Roi. L'Académie Européenne, ainsi que d'autres ASBL (sociétés sans but lucratif) ont reçu un résumé signé par le conseiller du ministère de la justice. C'est ce que les "Académiciens" présentent comme un décret royal spécial.

    Il y a plus : "La sélection des membres de l'Académie est basée sur l'avis du Parlement européen, des Commissions européennes, sur les conclusions des experts des grandes organisations scientifiques du monde".

    Dans le dossier, il y a une seule réponse d'un fonctionnaire de la Commission européenne (pas "Commission européenne") à une lettre de soutien. La réponse bureaucratique habituelle : nous sommes d'accord avec vos objectifs - allez-y. Mais les universitaires parlent de patronage, de participation, de contrôle par les institutions dirigeantes de l'UE... Cela ressemble à une contrefaçon.

    En Belgique, la presse a parlé il y a quatre ans de cette étrange Académie, enregistrée dans le royaume. La conclusion générale est sans équivoque : Panama. C'est ce que les Américains appellent les "diploma mills". Au fil des ans, elle a remis des centaines de diplômes à des personnes qui n'ont même pas approché la science. Parmi les candidats au doctorat figurent notamment des membres de la Douma d'État et des fonctionnaires russes aux niveaux fédéral et régional.

    On compte environ 15 000 Académiciens et membres correspondants de l'Académie, parmi lesquels l'académicien Evgeny Primakov, Kofi Annan (ancien secrétaire général de l'ONU), l'ex-maire Yuri Luzhkov, Zurab Tsereteli, le défunt patriarche Alexei II... - il est probablement plus facile de nommer ceux de l'élite politique russe qui ne figurent pas dans la liste.

    La liste comprend l'ancien "Turkmenbashi" Saparmurat Niyazov, qui a reçu le titre d'Académicien "pour sa contribution à la démocratie au Turkménistan", un certain Yevdokiya Marchenko, fondateur de la secte totalitaire Radasteya, et d'autres personnages exotiques.

    Eduard Yevreinov a admis dans une interview que son Académie ne délivrait pas un seul diplôme aux Belges (ils ne le prennent pas) et n'était pas accréditée par les autorités belges.

    L'Académie n'a pas été entendue en Belgique ces dernières années. J'ai essayé d'atteindre son site web à l'adresse indiquée sur le site de l'un de ses "Académiciens", Sergey Valentinovich Petukhov, mais l'ordinateur m'a répondu : "Petit problème... Google Chrome n'a pas pu trouver la page : www.euro-academy.org."

    Je suis donc allé à Riksansar à l'adresse légale de l'Académie. Je n'ai pas trouvé d'enseigne au 15 Du Monastere, et il n'est pas d'usage de frapper à une résidence privée sans rendez-vous...

Voir aussi

Article de Psiram dans d'autres langues

Références

  1. http://www.pnzgu.ru/dep/eai/page/volchihin.htm (lien mort)
  2. anabin – Anerkennung und Bewertung ausländischer Bildungsnachweise Herausgeber: Ständige Konferenz der Kultusminister der Länder in der Bundesrepublik Deutschland, Zentralstelle für ausländisches Bildungswesen
  3. Laut Trogemann et al. war Evreinov Anfang der 1960er Jahre Mitentwicker eines Computers namens VESTA (G. Trogemann, A. Yuryevich Nitussov, W. Ernst: Computing in Russia. Vieweg, Braunschweig/Wiesbaden 2001, S.94)
  4. Faux diplômes: La généreuse "Académie européenne". La Libre, 31. Januar 2008
  5. http://www.pnzgu.ru/dep/eai/page/glob_ed_sys.htm consulté le 26 avril 2011. Pour le Global Education System GES, un certain nombre d'auteurs sont cités ici et ailleurs, tous titulaires d'un Grand Ph. D. : "E.Evreinov - (superviseur scientifique), I.Anufriev, E.Beltyukova, A.Bogdanov, Yu.Vorontsov, Ja.Galperin, E.Djabrailov, V.Evreinov, V.Емuranov, N.Korovyakov, V.Korlyakov, A.Kostin, A. Kochkina, L.Kupreychik, A.Lola, M.Lyubimov, L.Matvychuk, O.Mironov, A.More, A.Panfilov, A.Savin, Yu.Savelev, G.Sitin, V.Ten, Yu.Utkin, V.Shevchenko, I.Shekhter, E.Yakubaitis.
  6. http://en.wikipedia.org/wiki/American_Biographical_Institute
  7. http://de.wikipedia.org/wiki/American_Biographical_Institute
  8. http://www.easvienna.at/dload/easstatuen.pdf
  9. http://www.newportuniversity.eu/global-education-system/cii/ Consulté le 26 avril 2011.
  10. https://www.psiram.com/de/index.php/International_Informatization_Academy
  11. Dalcona Inc, 1410 Rue Stanley, Suite 415, Montreal, QC H3A 1P8, Canada
  12. International Open University, C/O CYBER SOLUTIONS, 8721 Santa Monica Blvd, Los Angeles, CA 90069-4507
  13. https://www.psiram.com/de/index.php/International_University_of_Fundamental_Studies
  14. Newport University CED, A Department of WDU/WIDU. 2C Aizupes street, Riga, Latvia, LV-1004, European Union. Phone: +37129112333. L'adresse Aizupes iela 2C à Riga est une adresse de boîte aux lettres utilisée par de nombreuses entreprises. Le site Internet de l'"Université", newportuniversity.eu, n'est plus disponible depuis début mai 2011 ("This Account Has Been Supended")
  15. http://www.degreeinfo.com/distance-learning-discussions/13641-wcimt-moves-panama.html
  16. https://www.lalibre.be/economie/entreprises-startup/2008/01/31/la-genereuse-academie-europeenne-AHEOYEVUARH3VJ6PKAOIUNZ6CM Article intitulé "Faux diplômes: La généreuse "Académie européenne". La Libre, 31. Januar 2008
  17. Discussion sur la WIDU sur degreeinfo.com le 17 avril 2006. Selon celle-ci, on pouvait acquérir un diplôme de doctorat en s'inscrivant sur le site web américain de la WIDU (www.widu.us, n'existe plus) et en envoyant une biographie, une photo et 8000 US$ (titulaire du compte : Eduard Evreinov)
  18. Sur http://users.skynet.be/cii.asbl, un site d'Evreinov qui n'est plus maintenu depuis longtemps, mais dont certaines parties sont encore disponibles (consulté le 6 mai 2011), d'autres fondations sont envisagées en plus de la "World Information Distributed University (WIDU)". Le Sénat de l'Académie européenne de l'informatique a décidé de fonder une Académie diplomatique internationale, une Université internationale des droits de l'homme et une Université internationale de la sécurité globale et nationale.
  19. Dissolution volontaire de l'ASBL "Académie Européenne d'Informatisation". Moniteur belge (Belgisches Staatsblatt), 9. September 2009
  20. http://www.iia.ca/cii/
  21. https://www.lalibre.be/economie/entreprises-startup/2008/01/31/la-genereuse-academie-europeenne-AHEOYEVUARH3VJ6PKAOIUNZ6CM/ Par Ch. Ly. et Boris Toumanov, à Moscou. Publié le 30-01-2008
  22. https://novayagazeta.ru/articles/2012/11/24/52524-171-ya-i-sam-chut-ne-stal-akademikom-187 Par Alexandre Mineev, publié le 24 novembre 2012