João de Deus

De Psiram
João Teixeira da Faria

João Teixeira da Faria, alias João de Deus (Joao von Gott ou John of God ou Jean de Dieu), né le 24 juin 1942, est un guérisseur spirituel et pseudo chirurgien de guérison spirituelle brésilien de renommée suprarégionale, qui est censé pouvoir guérir des malades non seulement au Brésil sur son lieu de travail dans la Casa de Dom Inácio du village Abadiânia (Goiás), mais aussi à distance. Comme beaucoup d'autres guérisseurs spirituels, João de Deus n'a aucune formation médicale et se dit "simple paysan". [1] João de Deus prétend agir au nom et comme "incorporation" de saint Ignace de Loyola. En fait, le concept s'avère être une sorte de mélange de décors issus du catholicisme et du New Age. Une confirmation neutre de ses capacités n'est pas encore connue. Au contraire, ses disciples ne propagent que de manière anecdotique des guérisons présumées qu'ils ont eux-mêmes choisies.

João a été plusieurs fois en conflit avec la loi au Brésil et a été emprisonné. Depuis de nombreuses années, João Teixeira da Faria est accusée par des femmes de harcèlement sexuel et de viol. João a été en conflit avec la loi à plusieurs reprises au Brésil et se trouve en détention depuis décembre 2018. Depuis de nombreuses années, João Teixeira da Faria est accusé par des centaines de femmes de harcèlement sexuel et de viol. Le ministère public cite plus de 330 femmes du Brésil, d'Allemagne, d'Australie, d'Australie, de Belgique, de Bolivie, de Suisse et des Etats-Unis harcelées ou violées. [2] Sa propre fille Dalva a rapporté dans une interview (avec Espectacular Sunday) avoir été abusée sexuellement par son propre père durant son enfance. Craignant pour la vie de ses enfants, elle ne l'a pas dénoncé. L'accusé a rejeté les allégations.

Remarque : Ce guérisseur spirituel brésilien ne doit pas être confondu avec le poète et pédagogue portugais du même nom.

Courte biographie

João Teixeira da Faria
Ouvrage "The Miracle Man" de Robert Pellegrino-Estrich

Pour la biographie de João Teixeira da Faria, existent des informations sur lui-même provenant de ses propres interviews ainsi que des biographies rédigées par des supporters. Les informations sur lui-même et sur les biographies diffèrent en plusieurs points, ce qui n'est pas caché, même dans le magazine ésotérique Nexus, qui, en mars 1998, a consacré un article bienveillant à João de Deus en mars 1998 (Citation: [...] Il n’existe pas de documents autres que ceux qui se trouvent dans la mémoire de ses associés et ils diffèrent largement. [...]). [3] L'article lui-même était un extrait d'une biographie de l'auteur Robert Pellegrino-screed. Pellegrino-Estrich lui-même propose des visites au guérisseur brésilien, est propriétaire du domaine Internet "www.johnofgod.com" et ne peut donc être considéré comme une source neutre.

L'actuel João de Deus est né le 24 juin 1942 sous le nom de João Teixeira de Faria (également João Teixeira da Faria) dans le village de Cachoeira da Fumaça (Goiás), actuellement Cachoeira de Goiás. Son père José Nunes de Farias était tailleur. Dans ses premières années, l'analphabète Joao Teixeira de Faria, aurait travaillé comme maçon, carreleur, puisatier, mineur d'or et tailleur. Selon diverses sources, João Teixeira da Faria n'aurait fréquenté l'école que pendant deux ans seulement, ou bien, à l’âge de sept ans pendant trois mois seulement. Dans un article de la "Rivista da Correio" brésilienne du 23.5.2010, il est affirmé qu'il aurait appris à écrire "il y a trois ans" seulement (c'est-à-dire en 2007) pour "remplir des chèques": ... Il y a seulement 2, 3 ans que Hamilton (l'administrateur Hamilton Pereira) m'a montré comment remplir les chèques. Je suis analphabète ...

Sa capacité à effectuer des guérisons miraculeuses aurait été atteinte à l'âge de 16 ans lorsqu'il a voulu faire sa première "opération spirituelle".

Le journal brésilien "Época" affirme qu'il est le père de 11 enfants et que chaque enfant est né d'une relation avec une mère différente.

En 1976, il fonde son centre "Casa de Dom Inácio" à Abadiânia.

Guérison spirituelle avec des instruments

Opération du coeur par guérison spirituelle
Le "grattage de la cornée"
João de Deus avec le fournisseur allemand d'appareils de charlatanerie Kiran Schmidt (à gauche) lors de la présentation du système de Radionique Inergetix CoRe System

João de Deus prétend pouvoir guérir des maladies graves comme le cancer, le SIDA, la cécité, l'asthme, la toxicomanie ou la paralysie avec ses 30 entités de médecins spirituels. A cette fin, sont réalisées des psycho-opérations [4] soi-disant visibles et invisibles et des prières, pendant lesquelles Joao serait en état transe en tant que personne "incorporée". Une prière dit en substance : Au nom de Jésus-Christ, vous êtes guéri [5] ou pour les groupes : Au nom de Jésus-Christ, vous êtes tous guéris. Que ce qui doit être fait soit fait au nom de Dieu. L'état de transe présumé doit également conduire au fait qu'il ne se souvient plus des détails après les traitements, mais cela s'explique aussi par les temps de contact très courts (10-20 secondes en moyenne) avec ses nombreux clients. João de Deus affirme aussi qu'un "courant guérisseur" émane de lui. Des adeptes disent qu'il aurait déjà fait 15 millions de traitements. Selon les dires d'un de ses propagandistes, Viktor Rollhausen - PDG de Earth Oasis et organisateur des Journées européennes de guérison spirituelle, prétend il aurait traité environ 8,5 millions de personnes dans le monde entier en 55 ans. Son biographe et disciple Pellegrino-Estrich prétend, dans le même ordre d'idées, que João de Deus traiterait chaque jour plus de clients qu'un grand hôpital occidental en un mois. Donc, il traiterait plus de 8 000 personnes par jour (citation : [...] les milliers de personnes qui affluent chaque mercredi, jeudi et vendredi à son centre de guérison de type hospitalier. Quand il voyage, il en guérit jusqu'à 25 000 en trois jours [...]). Il se réfère apparemment aux jours où le guérisseur n'est pas dans son centre et traite apparemment la majorité des gens du pays à la vitesse de l'éclair lors de ses voyages. Il travaille dans son centre du mercredi au vendredi les matins et les après-midi. Là-bas, peut avoir lieu un maximum d'environ 1 000 contacts clients par jour. Les clients doivent attendre jusqu'à plusieurs heures dans une file d'attente pour le traitement et arrivent aussi en bus.

João est aussi connu comme l'homme au couteau de cuisine, car il effectue ses "opérations visibles" avec des couteaux de cuisine, des ciseaux et un simple fil de tailleur sans anesthésie. On prétend également que les blessures guérissent miraculeusement sans douleur après quelques heures sans cicatrices. Le praticien profane a une préférence pour les ciseaux émoussés, qu'il introduit brusquement par à-coups dans la cavité nasale, pousse vers l'avant et tourne ensuite de-ci de-là. Dans de nombreuses vidéos sur Youtube ou sur les pages de partisans, on peut voir de petites interventions, par exemple pour enlever des athéromes inoffensifs (Grützbeutel) de manière non professionnelle. On constate qu'aucun protège-dents et aucun gant chirurgical ne sont utilisés pendant les interventions. Il n'est pas non plus possible de savoir si la peau est désinfectée avant l'intervention. Dans de telles interventions, des dommages permanents sont possibles en raison d'un manque de connaissance de l'anatomie, ainsi que d'un manque d'hygiène. Dans un communiqué de presse sur Internet, un ancien patient rapporte avoir souffert d'une infection due à une telle intervention, ce qui l'a obligé à rester à l'hôpital pendant plusieurs jours. Il reste également difficile de savoir si une explication détaillée de possibles complications sera fournie dans chaque cas.

João Teixeira de Faria affirme que ses capacités sont basées sur les capacités d'une trentaine de Doktor-Entitäten parmi lesquelles se trouvait aussi celle d'un allemand, le Dr Fritz. Le Dr Adolf Fritz en question est un être spirituel brésilien. [6] [7] [8][9][10] Fritz aurait été un médecin militaire allemand qui serait mort pendant la Première Guerre mondiale et qui, après sa mort, enverrait des messages par channeling aux guérisseurs spirituels brésiliens. On ne sait toutefois pas si Adolf Fritz a jamais vécu. Un autre guérisseur spirituel brésilien qui reçoit des messages du Dr Fritz est Rubens Faria. [11]

Le concept de traitement comprend également des exigences alimentaires individuelles pour les malades et une règle d'abstinence sexuelle. Si les règles ne sont pas respectées, le succès de la guérison non seulement ne se produirait pas, mais cela pourrait même conduire à une aggravation de la situation. Le porc est interdit parce que "spirituellement impur". Selon João de Deus, le piment provoquerait une "inflammation", les œufs contiendraient des hormones toxiques et les bananes contiendraient également des substances toxiques. Le poivre et l'alcool devrait également être évités, car ils perturberaient l'effet curatif d'une manière inconnue. Les personnes traitées doivent s'abstenir de rapports sexuels pendant 40 jours parce que le sexe consommerait des "énergies" de guérison. Contribueraient également à la guérison Une "soupe" spéciale préparée dans son centre ainsi que des préparations à base de plantes qui sont vendues, de manière pratique, dans un magasin affilié.

Les traitements proprement dits sont qualifiés de "gratuits". De cette façon, on peut affirmer qu'il n'existe pas de traitement contre paiement à des fins commerciales. L'activité réelle est la vente de plantes médicinales. Tous conviennent qu’à chaque contact avec le client une préparation à base de plantes est "prescrite". Ceci est également le cas si quelqu'un présente la photo d'une personne qui doit être guérie à distance. [12] Les remèdes doivent se composer de fleurs de la passion (Passiflora edulis/Maracuia, en français Grenadille [13]). Chaque personne traitée reçoit une sorte de prescription qui, selon les observateurs, est illisible et ne peut être comprise que dans la "pharmacie" interne affiliée. Le coût total des remèdes à base de plantes médicinales est d'environ 60 real pour un pack de 6 bouteilles (ce qui correspond à environ 27 euros, avec 1.000 clients donc environ 27.000 euros de chiffre d'affaire par jour). De l' "eau bénite" (holy water) est également offerte pour plusieurs dollars la bouteille. [14] Dans le passé, João de Deus se finançait aussi par des dons. Il acceptait non seulement de l'argent, mais aussi de la nourriture et d'autres biens.

En tant que soi-disant "entités" qui agiraient en tant que véritable êtres guérisseurs, João de Deus cite, entre autres, outre le "Dr. Fritz" déjà mentionné : le roi Salomon, Ignace de Loyola, Marie, le Dr. Augusto de Almeida, le Dr. Oswaldo Cruz, Dom Ingrid, le Dr. Bezerra de Menezes und Eurípedes Barsanulfo. [15] [16]

Casa de Dom Inácio

Entrée de la "Casa"

Le complexe immobilier "Casa de Dom Inácio" est l' "hôpital spirituel" dans lequel João de Deus effectue les prétendues guérisons miraculeuses chaque mercredi, jeudi et vendredi, où la "soupe spirituelle" est servie et où les personnes à traiter attendent le contact avec João de Deus. D'autres "traitements" y sont également proposés comme les "bains de cristal", des massages ou un bain dans l'eau de la "cascade bénite". Dans la "Casa" on peut aussi faire l'acquisition de souvenirs, de livres et de CDs.

Dans l'enceinte du site [de la Casa], on est tenu de respecter des règles spéciales :

  • Les visiteurs doivent s'habiller en blanc
  • Les bras et les jambes ne doivent pas être croisés




Les activités commerciales de Joao

João-Organisateur de voyages
Victor Rollhausen avec João de Deus
Lits de cristaux- et organisatrice de voyage
Beatrice Wiesli
Le dit "lit de cristal" proposé au prix de 5.000 Euro
Capture d'écran [17]

La société est apparemment financée par la vente d'herbes médicinales aux fleurs de la passion, de séances de bains de cristaux (20 minutes coûtent 9 euros) ou de souvenirs. La "Casa" offre également des lits de cristaux pour 11.000 reals brésiliens (environ 5.000 euros). Il s'agit de lits avec sept lampes colorées au-dessus, qui sont destinés au traitement des "chakras". Citation tirée de la publicité :

Certaines personnes reçoivent le consentement des entités pour acheter un lit de cristal dans la Casa de Dom Inacio et pour offrir des séances appropriées dans leur pays d'origine (...) Pendant ces traitements, on est couché sur un lit et les chakras sont purifiés et énergitisés par sept lampes qui brillent dans diverses couleurs au travers de cristaux taillés appropriés.

De cette façon, les acheteurs de lits deviendront eux-mêmes des sortes de fournisseurs en franchise du culte de João de Deus et pourront apparemment en tirer un profit financier.

Les revenus proviennent également des dites "donations". Dans une publication en anglais destinée aux visiteurs, on apprend : AS A GUEST IN BRAZIL COMING FROM AN AFFLUENT COUNTRY, A DONATION IS A MORAL OBLIGATION ("en tant qu'invité venant d'un pays riche, un don est une obligation morale"). Pour certains des voyages organisés en Allemagne pour se rendre chez João de Deus, des "dons généreux" sont déjà inclus. D'un autre côté, les organisateurs de voyages attirent l'attention sur le fait qu'il ne faut pas donner de pourboire au personnel de chambre ou aux chauffeurs de taxi, car les prix à Abadiânia ont déjà augmenté en raison du grand nombre de touristes.
Dans l'entourage de Jean de Dieu s'est développé à Abadiânia un business pour l'hébergement et les transports. Par la rumeur, on a apprit que Jean de Dieu lui-même posséde trois auberges (pousadas) et qu'ainsi, il profite en plus du battage médiatique entourant ses allégations de guérisons. Des initiés rapportent également que les chauffeurs de taxi refusent de conduire les touristes vers d'autres "curanderos" (guérisseurs) dans les environs. La police locale ferait également pression sur les touristes ou les organisateurs de voyages qui contactent d'autres guérisseurs de la région.
En outre, il existe une autre branche d'activité internationale pour les voyages internationaux et les réservations de chambres, les accompagnateurs, etc. Les non Brésiliens, en particulier, sont impliqués dans celle-ci. Les voyages [en provenance] de l'étranger sont également une source de revenus par le biais de "dons" à la "Casa", qui sont inclus dans le prix des voyages organisés. Voyager depuis l'Allemagne coûte plus de 2 000 euros. Mais les prestations à l'étranger de João de Deus à l'étranger sont aussi commercialisées. Selon la société EARTH OASIS, rien qu'en Allemagne, 12 000 personnes se sont inscrites en 2006 aux "4èmes Journées européennes de guérison de l'esprit" de João de Deus, pour un coût de 90 euros par jour (12 000 x 90 = 1,08 million d'euros). L'une des prestataires pour les voyages chez Jean de Dieu est la psychologue et équilibreuse d'auras suisse Beatrice Wiesli avec son entreprise "Lichtfluss" de Winterthur. [18]

En mars 2011, lors d'un événement de guérison de masse à Vienne, la "Art and Healing GmbH" de Königstetten [19] de Josef Schöffmann, les recettes ont encore augmenté. Comme l'a rapporté le journal viennois "Wien heute", João de Deus a traité 14.000 visiteurs payants en quatre jours, soit environ 3500 personnes par jour. La durée totale des quatre jours de guérisons mentales mentionnée par l'organisateur a été de 30,5 heures. Le prix qui était demandé pour pouvoir voir le Spirit Healer [guérisseur spirituel] vêtu en blanc (citation publicitaire : le médium de transe totale le plus connu et le plus capable au monde) était de 139 €/jour. Ainsi, en quatre jours, deux millions d'euros ont été collectés. En outre, il y avait des revenus dont le montant n'est pas connu pour les objets de dévotion de João (des triangles, de l'eau bénite, etc.). Les visiteurs ont signalé des heures d'attente. En plus de la prestation [de Joao], des conférenciers du domaine de la médecine alternative ont pris la parole lors de l'événement. Ceux-ci sont en partie identiques aux médecins qui sont cités en tant que thérapeutes au Brésil pour un hôtel appelé "Funklochklinik" [clinique en zone blanches/zones "vierges" de toute onde, réseau téléphonique, wifi...], par exemple, Juliane Sacher, Joachim Mutter, Bert Hellinger ou John Gruia Ionescu. [20] Ce voyage était le premier voyage européen du guérisseur miracle depuis 2006.

Les visiteurs qui voulaient voir João de Deus en 2012 à Winterthur, en Suisse, devaient payer CHF 167 par jour, soupe bénie comprise. [21]

Agressions sexuelles spirituellement sanctifiantes par le délinquant sexuel João de Deus

Joao est accusé d'agressions sexuelles sur ses assistant(e)s, ses employé(e)s mais aussi sur ses patient(e)s. Des rapports de femmes victimes [des agissements de Joao] ont conduit à ce qu'il ne soit pas invité par l'organisateur des Spiritual Healing Days de Berlin en 2006. Deux femmes d'une Team Earth Oasis ont signalé des agressions sexuelles (sexe oral) de Joao de Deus dans une petite salle de repos sombre de son centre à Abadiania. [22] [23] En 2008, une vidéo a également montré comment une femme néo-zélandaise a dû endurer ce que João de Deus appelle des attaques sexistes sur sa poitrine. Pour l'"attaque", elle avait fermé les yeux quand João de Deus ouvrit son chemisier, lui toucha les deux seins et, de manière douloureuse, introduisit des ciseaux émoussés dans la cavité nasale et les tourna de-ci de-là. Quand une blogueuse en a parlé, plusieurs femmes se sont manifestées signalant d'autres agressions sexuelles. [24]

En 2018, de nouvelles allégations concrètes de harcèlement sexuel et de viol contre João Teixeira da Faria à la Casa Dom Inácio de Loyola à Abadiânia ont été portées à la connaissance de la justice [25] [26] [27] [28], et le ministère public de l'État de São Paulo a mené une enquête, obtenu un mandat d'arrêt et appelé témoins et victimes à déposer. [29] Sa propre fille Dalva Teixeira a révélé dans une interview (avec Domingo Espetacular) avoir été abusée sexuellement par son propre père dès l'âge de dix ans, jusqu'à 14 ans. Elle a fui après avoir été frappée par le médium quand il a découvert qu’elle était enceinte. Elle révèle encore qu'elle a pensé à dénoncer son père, mais qu'elle ne l'a pas fait par peur : "J'avais peur pour la vie de mes enfants", dit-elle. « Mon père est un monstre », a affirmé cette Brésilienne, aujourd’hui âgée de 49 ans. [30] João de Deus nie les accusations.

Les accusations ont été relatées dans la presse brésilienne, sur les chaînes de télévision Globo (Conversa com Bial) [31] et TV Anhanguera. Le guérisseur spirituel a été accusé par 13 femmes, dont une ancienne employée de sa Casa Dom Inácio de Loyola. Mais des patientes aussi se sont manifestées avec des accusations. Après les reportages dans les médias brésiliens, de plus en plus de femmes ont fait état de harcèlement sexuel, d'agressions et d'accusations de viol. Le nombre de personnes plaignantes, initialement plus de 300, a augmenté atteignant récemment [le nombre de] 506 cas, comme l'a rapporté l'agence de presse Agencia Brasil le 19 décembre 2018.

Beaucoup d'accusations ont en commun certaines caractéristiques de l'agression sexuelle. La plupart du temps, on a dit aux femmes qu'elles étaient les seules à avoir été choisies pour participer à une séance de guérison privée avec "traitement énergétique". La plupart du temps, les femmes devaient aller dans une pièce fermée à clé où elles étaient seules avec le guérisseur spirituel. Les victimes devaient se déshabiller complètement et toucher les parties génitales du guérisseur spirituel. Selon João de Deus, ce serait un rituel de purification, laissait-il entendre mensongèrement aux victimes. D'autres femmes racontent que le sexe oral qu'il exigeait serait le seul moyen de transférer son énergie de " guérison " aux femmes. Toutes les femmes, à une exception près, veulent rester anonymes. Selon elles, elles n'ont pas fait appel à la police par crainte des protecteurs locaux de João de Deus. La néerlandaise Zahira Leeneke Maus est l'une des rares victimes qui a montré son nom dans l'émission de télévision "Tal to Bial" et a aussi publié son accusation via facebook. L'Américaine Amy Biank, ancienne partisane de Joao, a surpris le guérisseur spirituel lors d'une fellation avec une jeune femme. Elle a entendu les appels à l'aide de la femme et a ouvert une porte derrière laquelle elle entendait les appels à l'aide. En tant que partisane de Joao, elle a décidé tout d'abord de garder ce qu'elle avait ce qu'elle avait observé pour elle. Elle a également raconté avoir reçu des menaces de mort au cas où elle relaterait ce qu'elle avait vu.

En décembre 2018, un mandat d'arrêt a été émis contre João de Deus après que l'accusé eut retiré 35 millions de real (l'équivalent de presque huit millions d'euros) de ses comptes. La police voulait l'empêcher d'aller à l'étranger ou de cacher l'argent. Il était considéré temporairement comme un fugitif, et la police [pour procéder à son arrestation] a fouillé en vain plusieurs adresses de domicile. [32] Le 16 décembre 2018, après négociation avec ses avocats, il s'est rendu aux autorités et a été arrêté à un carrefour dans une zone forestière. [33]

Soupçonné d'agression sexuelles, Joao de Deus est désormais accusé de détention d'armes et production de "médicaments". De nouvelles accusations le visent également depuis peu, notamment pour détention d'armes et production de "médicaments". [...] La police a découvert dans des propriétés du médium des pistolets, des pierres précieuses ainsi qu'une mallette contenant l'équivalent de 300 000 dollars. Peu avant son arrestation, les enquêteurs se sont rendu compte qu'il avait retiré neuf millions de dollars de ses comptes bancaires. Ces découvertes ont poussé un juge à émettre de nouvelles accusations contre le médium, suggérant que ce dernier pourrait être "à la tête d'une organisation criminelle", selon le site internet d'informations G1. Les autorités sanitaires de l'Etat de Goias, où se trouve son "hôpital spirituel", ont décidé en fin de semaine de fermer la pharmacie de cet établissement. Elles ont déclaré que le laboratoire de l'hôpital produisait des "médicaments" en masse sans avoir les autorisations nécessaires, a ajouté le site G1 dimanche. [...] De nombreux visiteurs recevaient des ordonnances pour des "médicaments", notamment de l'eau minérale "chargée spirituellement" et des pilules fabriquées avec la flore locale. Accusé d'agressions sexuelles par plusieurs centaines de femmes, le médium a clamé son innocence. Le scandale a éclaté après la diffusion d'une enquête sur TV Globo, la plus grande chaîne de télévision brésilienne, présentant des témoignages de femmes racontant notamment avoir été contraintes de le masturber ou de pratiquer des fellations au cours de séances de "guérison spirituelle".[34]

On trouve des vidéos des saisies d'argent liquide, d'armes, et d'émeraudes faites (en diverses adresses liées à Joao de Deus) par la police, des photos du résultat des saisies et des précisions sur la cachette utilisée dans les articles "Mala com dinheiro achada em porão escondido de casa de João de Deus tinha R$ 1,2 milhão" (Une valise contenant de l'argent trouvée dans un sous-sol caché de la maison de João de Deus [il y] avait 1,2 million de R$ [Rands brésiliens]).[35] ainsi que dans l'article "Polícia apreende esmeraldas, medicamentos e mala com dinheiro em três endereços ligados a João de Deus" (La police saisit des émeraudes, des médicaments et des valises contenant de l'argent à trois adresses liées à João de Deus) [36].

Liens externes

  • https://www.lapresse.ca/international/amerique-latine/201812/14/01-5208128-un-medium-bresilien-accuse-dagressions-sexuelles-par-500-femmes.php?fbclid=IwAR22UjLvHFL5rWa-k5Uic_uIndWbK5rYNKUk6V5vUT7siJmORL2k2ZI9br0 Publié le 14 décembre 2018
  • https://veja.abril.com.br/brasil/meu-pai-e-um-monstro/ "Mon père est un monstre". Dans un témoignage choquant, Dalva Teixeira, fille de João de Deus, révèle avoir été maltraitée et agressée par le médium d'Abadiânia depuis l'âge de 10 ans. Par Thiago Bronzatto d'Anápolis, Giulia Vidale d'Abadiânia et João Batista Jr. [publié le] 14 déc 2018.
    Outre le témoignage accablant de Dalva, l'article contient des informations sur le passé de João de Deus. :
    Dans les années 80, João de Deus était surveillé par l'ancien Serviço Nacional de Informações (SNI). A l'époque, il effectuait déjà des cures spirituelles à la maison Dom Inácio de Loyola, à Abadiania, à l'intérieur de Goiás [Goiás est l'un des 26 états de la République Fédérative du Brésil]. Ce que peu de gens savent, c'est que, dans ses temps libres, le médium exerçait une autre activité : celle de contrebandier. João a été arrêté par la Police Fédérale en 1985 transportant 1 tonne d'autunite, un minerai radioactif précieux et rare, extrait d'une mine clandestine. La cargaison était acheminée à l'aéroport de Alto Paraíso, également à l'intérieur de [l'état de] Goiás, où elle serait expédiée. De là, elle s'envolerais pour la Guyane. Les archives du SNI contiennent au moins trois rapports citant l'implication de Jean de Dieu avec le gang. Dans l'un des documents, les agents joignent la déclaration du médium à la police dans laquelle il avoue le crime.
    L'un des rapports rapporte que le médium a été arrêté le 5 novembre 1985 en compagnie d'un neveu (Wagner Gonçalves) et de trois autres hommes (Jerônimo Pereira, Benedito Oliveira et Diomar Cruz), dans la ville de Dianópolis (de l'état de Goiás), aujourd'hui dans l'état du Tocantins [un autre des 26 états brésiliens]. Le groupe était bien armé et à bord d'un camion. Jean de Dieu avait un revolver à la ceinture. Il a admis avoir utilisé son exploitation agricole à Abadiania pour cacher la marchandise et aussi qu'il était le financier de l'opération.
    Si la PF [Police Fédérale] n'avait pas fait l'interception [de la marchandise], Jean de Dieu l'aurait facturée 2,5 milliards de cruzeiros, l'équivalent aujourd'hui d'environ 3,5 millions de reais. L'extraction de l'autounite était supervisée par des organismes gouvernementaux liés à la politique de sécurité nationale du régime militaire, puisque le minerai est riche en uranium, matière première pour la production d'objets nucléaires. Après les arrestations, le SNI a demandé à la PF [Police Fédérale] de recueillir davantage d'informations sur les personnes impliquées - en particulier sur João de Deus, identifié à l'époque comme l' "individu João Teixeira de Farias (sic)".
  • https://www.lemonde.fr/international/article/2018/12/16/bresil-le-medium-accuse-de-plusieurs-centaines-d-agressions-sexuelles-se-rend-aux-autorites_5398514_3210.html Brésil : le médium accusé de plusieurs centaines d’agressions sexuelles se rend aux autorités. Joao de Deus (Jean de Dieu), de son vrai nom Joao Teixeira de Faria, était sous le coup d’un mandat d’arrêt depuis vendredi. Publié le 16 décembre 2018
    [...] Lors d’un entretien à l’hebdomadaire Veja, Dalva Teixeira, fille de Joao de Deus, a révélé avoir été abusée sexuellement par son père à l’âge de dix ans, jusqu’à ses quatorze ans. Elle avait alors fui après avoir été frappée par le médium quand il a découvert qu’elle était enceinte. « Mon père est un monstre », a affirmé cette Brésilienne, aujourd’hui âgée de 49 ans.
    Depuis l’émission de TV Globo, des centaines de femmes ont affirmé avoir été victimes d’agressions sexuelles de sa part. Le parquet de l’Etat de Goias a reçu 330 plaintes de tout le pays, ainsi que de six pays étrangers : l’Allemagne, l’Australie, la Belgique, la Bolivie, les Etats-Unis et la Suisse.
  • https://www.sceptiques.qc.ca/dictionnaire/johnofgod.html
  • https://www.macon.com/news/nation-world/article223308290.html?fbclid=IwAR1SJI_eFJDlHeZCCBz_ePvfFu4czhvqYnQ8MQxw1rYTa2Nxx8eT02kom3Y Par Carson Gardiner, Associated Press, 19 décembre 2018 : [traduction deepl] RIO DE JANEIRO
    Des documents judiciaires montrent qu'un guérisseur spirituel brésilien a tenté de retirer près de 9 millions de dollars avant de se rendre à la police pour viol.
    Les documents vus par l'Associated Press font partie d'une décision d'un juge rejetant la libération sous caution de Joao Teixeira de Faria, connu sous le nom de João de Deus, ou Jean de Dieu.
    Fagner Pinho du bureau du procureur a également déclaré mercredi que les enquêteurs ont trouvé des armes à feu et de grandes quantités d'argent dans une maison utilisée par de Faria comme une retraite spirituelle.
    Des centaines de personnes ont fait part d'allégations de viols et de menaces de violence de la part de Faria. Beaucoup disent qu'elles étaient mineures au moment de l'agression.
  • https://sosdiscernement.org/jean-de-dieu-la-chute/ Brésil. Un médium recherché pour agressions sexuelles a retiré 8 millions d’euros. Joao de Deus (Jean de Dieu) est recherché pour des agressions sexuelles sur des centaines de femmes. Ce célèbre médium brésilien aurait retiré près de 8 millions d’euros de ses comptes en banque mercredi 12 décembre, selon le journal O Globo.
  • https://www.ouest-france.fr/monde/bresil/bresil-un-medium-recherche-pour-agressions-sexuelles-retire-8-millions-d-euros-6132828
    Ce retrait suspect aurait motivé les autorités à émettre vendredi un mandat d’arrêt à son encontre pour éviter qu’il tente de fuir le pays, ou qu’il mette cette somme à l’abri avant son arrestation, selon les médias brésiliens. Des négociations sont en cours pour qu’il se rende aux autorités, mais le médium de 76 ans ne s’était toujours pas manifesté dimanche à la mi-journée.

    Pour le parquet, il est considéré comme fugitif et fait l’objet d’une notice rouge d’Interpol.

    D’après O Globo, les enquêteurs ont découvert que 35 millions de réais (environ 8 millions d’euros) ont été retirés de comptes en banque de Joao Teixeira Faria de Faria (son vrai nom) mercredi, cinq jours après que le scandale ait éclaté.

    Le scandale a éclaté après la diffusion la semaine dernière d’une enquête sur TV Globo, la plus grande chaîne de télévision brésilienne, présentant des témoignages de femmes relatant notamment avoir été contraintes de le masturber ou de pratiquer des fellations au médium lors de séances de « guérison spirituelle ».

    « Mon père est un monstre »
    Lors d’un entretien à l’hebdomadaire Veja, Dalva Teixeira, fille de Joao de Deus, révèle avoir été abusée sexuellement par son propre père dès l’âge de dix ans, jusqu’à ses 14 ans. Elle avait alors fui après avoir été frappée par le médium quand il a découvert qu’elle était enceinte. « Mon père est un monstre », a affirmé cette Brésilienne, aujourd’hui âgée de 49 ans.

    Depuis l’émission de TV Globo, des centaines de femmes ont affirmé avoir été victimes d’agressions sexuelles de sa part. Le parquet de l’État de Goias a reçu 330 plaintes de tout le pays, ainsi que de six pays étrangers : l’Allemagne, l’Australie, la Belgique, la Bolivie, les États-Unis et la Suisse.

    La réputation du médium a largement dépassé les frontières du Brésil. En 2012, il avait reçu dans sa ville d’Abadiânia la visite de la vedette de la télévision américaine Oprah Winfrey. Et les trois derniers présidents brésiliens ont eu recours à ses services.
  • https://blog.jovempan.uol.com.br/paulacarvalho/tips/filha-de-joao-de-deus-e-capa-da-veja/
    [Traduction avec l'aide Deepl et de google Traduction :]
    Parmi les plus de 300 dénonciations contre João de Deus, [il y a] celle de sa propre fille. Dans une interview avec le magazine VEJA, Dalva Teixeira, aujourd'hui âgée de 49 ans, a relaté des situations terribles [quand elle était] entre les mains de son père, João de Deus, depuis l'âge de 10 ans. Dalva est le fruit d'une brève relation du médium et est allé vivre avec João de Deus à l'âge de 9 ans pour poursuivre ses études.

    VEJA a enregistré le témoignage de Dalva Teixeira, et certains extraits peuvent même être entendus sur le site Web du magazine. Dans l'un d'eux, la femme raconte comment la première approche de son père aurait eu lieu. Il lui a demandé de faire une marque avec son ongle sur une bougie, puis s'est enfermée dans la chambre avec la fille alors que sa belle-mère était dans le salon. Il a dit qu'il devrait faire un travail spirituel sur la fille qui durerait jusqu'au moment où la combustion de la bougie atteindrait la marque qu'elle y avait faite. Le médium lui a alors demandé de se déshabiller et aurait commencé à passer le pénis sur le corps de sa fille. Alors qu’il s’est avancé sur elle, Dalva s’étouffait et aurait commencé à lui demander de s’arrêter, de se battre et de s’échapper.

    Les abus ont continué à se produire à la maison et dans d’autres situations, comme en voiture, pendant des voyages.

    "Puis il a fait un voyage à Bahia. C'était moi, mon père et deux autres personnes. Mon père et moi sommes allés à l'arrière. Il a enlevé mon pantalon et a mis son doigt dans mon vagin. "

    À l'âge de 14 ans, la jeune fille tombe enceinte d'un employé de son père et l'informe qu'elle quittera son domicile pour se marier. Elle subit un passage à tabac qui l'a amenée à l'hôpital et lui a fait perdre le bébé.

    La femme dit que le traumatisme l'a amenée à chercher de la drogue. Dépendante, elle a été hospitalisée de force dans une clinique psychiatrique et a finalement perdu la garde des enfants. Sur Internet, dès que la presse a détecté l'existence du procès, elle a tourné une vidéo de la défense du médium dans laquelle sa fille [Dalva] a nié les violences affirmées par les enfants [de Dalva]. La vidéo, enregistrée il y a un an et cinq mois, a été publiée mardi sur la page Instagram de João de Deus.

    Dalva Teixeira a même porté plainte contre son père à la radio de Goiás en 2016, mais l'interview n'a jamais été diffusée. En 2017, ses enfants, Paulo [Henrique Honda] et João [Paulo Honda], devenus adultes, ont intenté une action en justice contre João de Deus afin d'obtenir réparation pour les dommages moraux et les souffrances subies par leur mère. C'est alors que Jean de Dieu a cherché sa fille dans une clinique où elle était hospitalisée et a déclaré qu'en raison du procès, la vie de ses petits-enfants était en danger. [Ayant] entendu comme une menace, la fille aurait alors enregistré cette vidéo [de défense du médium].

    Ce mercredi, Dalva a témoigné devant le ministère public de Goiás pendant quatre heures. Il y a déjà plus de 330 plaintes. Même avec la requête du MP-GO [Ministère public de Goiás] que le tribunal ordonne la mise en détention préventive, pour qu'il soit arrêté, un juge doit accepter la demande déposée par les procureurs [du Ministère Public].
cet article est une ébauche

Article de Psiram dans d'autres langues

Références

  1. https://www.beliefnet.com/News/Science-Religion/2002/11/John-Of-God-Investigating-A-Brazilian-Faith-Healer.aspx
  2. https://www.20min.ch/panorama/news/story/Wunderheiler-zwang-Frauen-zum-Oralsex-31942925 (allemand)
  3. http://web.archive.org/web/20061114045420/http://www.nexusmagazine.com/articles/miracle.man.html (anglais)
  4. https://www.psiram.com/de/index.php/Psychische_Chirurgie
  5. Citation : "In the name of Jesus Christ you are all cured. Let what needs to be done be done in the name of God." Tiré de : Robert Pellegrino-Estrich: The Miracle Man: The Life Story of João de Deus, (1997) Triad Publishers, Cairns, Australien
  6. https://www.sceptiques.qc.ca/dictionnaire/drfritz.html
  7. http://en.wikipedia.org/wiki/Dr._Fritz
  8. Masao Maki: "Das Dr. Fritz-Phänomen" - Auf den Spuren eines brasilianischen Trancechirurgen, Edition "Heiler dieser Erde" ISBN 9783895395185
  9. http://skepdic.com/drfritz.html
  10. http://www.anomalist.com/reports/healing.html
  11. https://www.psiram.com/de/index.php/Rubens_Farias
  12. https://www.psiram.com/de/index.php/Fernheilung
  13. https://fr.wikipedia.org/wiki/Grenadille
  14. http://stopjohnofgod.blogspot.com/
  15. http://www.abadiania.hpg.ig.com.br/joao.html Lien mort
  16. http://www.travel-joaodedeus.com/en/about-the-entities/ Autre site partisan de Jean de Dieu qui mentionne diverses entités, à savoir, Don Ignacio de Loyola, Dr. Jose Valdivino, Dr. Oswaldo Cruz, Dr. Augusto de Almeida, Dr. Bezerra de Menezes, King Salomon, St. Francisco-Xavier, St, une entité qui révèle pas son nom et dit de l'appeler LOVE.
  17. https://www.youtube.com/watch?v=kTkxV283Aoo Ajoutée le 18 août 2013
  18. Beatrice Wiesli, 8400 Winterthur
  19. "Art and Healing GmbH, Neuwaldeggerstraße 13, A-3433 Königstetten
  20. Liste des intervenants selon les indications de l'organisateur:
    Dr. Ulrich Volz, Bodensee-Zahnklinik Meersburg
    Dr. Juliane Sacher, Frankfurt
    Dr. Christfried Preußler, Überlingen
    Dr. Christoph Plothe, Alzey
    Dr. Joachim Mutter, Umweltklinik Konstanz
    Prof. John Ionescu, Spezialklinik Neukirchen
    Prof. Klaus Heinemann, Sunnyvale (CA), USA.
  21. Hugo Stamm: "Wenn John of God wie Jesus wundertätig heilt" (Quand Jean de Dieu guérit miraculeusement comme Jésus), Artikel im Schweizer "Tagesanzeiger", 16.7.2012 Artikel
  22. http://www.spuren.ch/news_comments/538_0_3_0_C/
  23. http://www.morgenpost.de/printarchiv/magazin/article206183/Geistheiler_als_Sextaeter.html
  24. http://dangerousdiane.blogspot.com/2008/01/john-of-god-from-i-dont-believe-it-file.html
  25. https://www.kleinezeitung.at/international/5543516/Joao-de-Deus_Selbsternannter-Wunderheiler-steht-unter
  26. https://g1.globo.com/go/goias/noticia/2018/12/08/ex-funcionaria-diz-ter-sido-abusada-por-joao-de-deus-durante-atendimentos-na-casa-dom-inacio-de-loyola.ghtml
  27. https://oglobo.globo.com/sociedade/se-exigir-provas-fisicas-voce-sempre-vai-ter-impunidade-do-abusador-afirma-promotora-sobre-caso-joao-de-deus-23291532
  28. https://oglobo.globo.com/sociedade/mais-uma-mulher-acusa-joao-de-deus-de-abuso-diz-que-medium-lhe-ofereceu-mesada-23291682
  29. https://www.20min.ch/panorama/news/story/Wunderheiler-zwang-Frauen-zum-Oralsex-31942925 Auch Schweizerinnen von Wunderheiler missbraucht, 17. Dezember 2018
  30. https://www.youtube.com/watch?v=rHAX4L8k8GY Filha de João de Deus relata abusos que teria sofrido do médium. Ajoutée le 16 déc. 2018 par Domingo Espetacular
  31. Émission "Conversa com Bial", avec Moderator Pedro Bial und Camila Appel
  32. https://g1.globo.com/go/goias/noticia/2018/12/16/policia-civil-ja-fez-buscas-por-joao-de-deus-em-mais-de-30-enderecos.ghtml La police civile a déjà recherché Jean de Dieu dans plus de 30 adresses Par Sílvio Túlio et Honório Jacometto, G1 GO et TV Anhanguera 16/12/2018
  33. http://www.spiegel.de/panorama/justiz/brasilien-selbst-ernannte-wunderheiler-joao-teixeira-de-faria-stellt-sich-polizei-a-1244032.html
  34. https://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-sud/bresil-nouvelles-accusations-contre-le-medium-controverse_2054678.html
  35. https://g1.globo.com/go/goias/noticia/2018/12/22/mala-com-dinheiro-achada-em-porao-escondido-de-casa-de-joao-de-deus-tinha-r-12-milhao.ghtml Por Giovana Dourado, Patrícia Bringel e Raquel Morais, TV Anhanguera e G1 GO. 22/12/2018 Acesso a cômodo, de 3 m², ocorria por fundo falso de armário. Esmeraldas e medicamentos também foram apreendidos nesta sexta. Defesa do médium, preso suspeito de crimes sexuais e posse ilegal de arma, criticou ação (L'accès à la chambre, de 3 m², se faisait par le fond faux d'un placard. Des émeraudes et des médicaments ont également été saisies ce vendredi. L'avocat du médium arrêté soupçonné de crimes sexuels et de possession illégale d'armes, a critiqué l'action [les perquisions].
  36. https://g1.globo.com/go/goias/noticia/2018/12/21/policia-volta-a-casa-dom-inacio-de-loyola-onde-joao-de-deus-teria-abusado-sexualmente-de-mulheres.ghtml Par Vanessa Martins, Paula Resende et Fábio Castro, G1 GO et TV Anhanguera. Publié le 21 décembre 2018