Diskussion:Carl Friedrich Zimpel

Aus Psiram
Wechseln zu: Navigation, Suche

Zimpel avait fondé en janvier 1848 un établissement de soin près de Rome où il avait le droit de soigner seulement les personnes étrangères, donc les non-italiens. Il s'en occupe de temps en temps, par exemple: il était en Juin 1858 à Rome, là il a un assistant le Dr. R Held, auquel il laisse la responsabilité de l'établissement pendant quelques mois en août 1858 pour aller en Sardaigne pour s’occuper de sa propre santé, puis il revient vers Rome en automne 1858.

Je mets cette remarque car dans l'article sur Esowatch il est dit qu'il n'avait pas le droit d'exercer en Italie.

Zimpel était proche de Arthur Lutze, c'est là qu'il était basé en 1840, quand il a présenté son écrit sur la fièvre jaune. Ils étaient tous deux des disciples d'Hahnemann.

Dans l'article il n'est pas mentionné qu'il était finalement devenu vers 1851 adepte de John Wroe, le fondateur de la "Christian Israelite Church", et qu'il était son ambassadeur pour les pays de langue allemande et française. On voit par exemple Zimpel à Paris à l'Exposition Universelle de 1855 qui demande aux autorités l'autorisation de présenter publiquement la doctrine de Wroe, autorisation qui lui fut refusée.(John Wroe s'inspirait lui aussi de Johanna Southcott, c'est ainsi que Zimpel en vint à édité des textes de Southcott). Les textes religieux que publie par la suite Zimpel ont tous rapport à la "Christian Israelite Church" dont il avait adopté la tenue vestimentaire: Le chemin de fer en Palestine, l'appel à tous les israélites, le millénaire.

Il faudrait aussi signaler quelque part qu'il est le premier éditeur de Jakob Lorber. --Ildeverte 20:20, 9. Dez. 2010 (CET)